Skip to main content

Full text of "Bulletin municipal Lyon"

See other formats






V'-N 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL 

IDE I_,.A. VILLE IDE LVON 


Digitized by Google 



RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 

LIBERTÉ - ÉGALITÉ - FRATERNITÉ 


IDILETII MUNICIPAL OFFICIEL 

DE LA VILLE DE LYON 


XD-u. l.' r Janvier si-u. ± r 7 Mai 1908 



LYON 

IMPRIMERIE NOUVELLE LYONNAISE 

ASSOCIATION SYNMCALt RCS ODTRIIM TTPOGAaFRES) 

Rue Sainte ■ Catherine, 3 


1908 


Digitized by Google 



DOUZIÈME ANNÉE N* 601 


EDITION DE COLLECTION 


DIMANCHE 5 JANVIER 19C* 


nArUBLlQUE FnANQAIBB 

UHftTi — tOÂljrt — lUTKUITÉ 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL 

DE LA VILLE DE LYON 


toua les Dimanohéa 


ABONNEMENTS. — lia sont reçu* A 
fHèiel de Ville il** bureau) et dans lee bu- 
reaux de postes; ils partent du l"de chaque 
nota et sont payable» d'avance, d'apres le 
tarif ci -contre. 


PRIX DE L’ABONNEMENT 

â ram n tmu 

Lvon, Rhône et départemen’s litmtronhea 

Un an 6 Ir. 

6 **• 3 tr. 1 

Autres département* et Algérie 

- 7 h 

— 3 ir 50 1 

(Pour l’étranger . le port en sus). 


1 


diss us auuiui ai mn 

t, •> 6 b. 20 6 .... 31t. 15 
— 7 If . 201 — 3 6 B 


Teutea lee communications doivent être adressées au Chef de service du BuUêiin municipal officiel, 4 l'Hôtel de Ville. 
Pour les réclamations, changements d’adresee ot renouvellement*, joindre la dernière bande imprimée du journal. 


AVIS 


Le 6' volumo des Délibérations 
des Corps municipaux de la ville 
de Lyon pendant la période révo- 
lutionnaire , comprenant la période 
du 24 thermidor an II au 6 ventôse 
an IV, vient de paraître. 

Il est mis en vente à la Mairie 
Centrale (2" bureau), au prix de 
1 fr. 50 l'exemplaire. 

Les volumes précédents sont 
toujours on vente aux prix sui- 
vants : 

i" volumo Fr. 4 » 

2* 5 » 

3”, 4’ et 5" volume 4 50 


SOMMAIRE 


Erratum (p. t). 

Lola, déersta, act«l administratif». 

Loi portant fixation du budget gênerai des dé- 
pende» et des recettes de l'exercice 1908. — 
Extrait (p. 1). 

Cimetières de Lyon — Reprise de terrains con- 
cédés à tit^c temporaire et de terrains réser- 
vés aux sépultures générales. — Arrêté (p. 2). 
Nominations, mutations (p. S). 

Rapports du Maire présenté* au Cous ail 
municipal 2020 à 2025). 

Chemin vicinal ordinaire du • Pré-Gsudry *- — 
Cession de terrain par les mariés Wsits-Dupay 

(p. J). 

Renouvellement du bail Grand jean pour l'occu- 
pation d’un terrain place Gerson (p. 3). 
Chemin vicinal ordinaire ■ de la Colombiére ». 
— Cession de terrain yar les mariés Tenand- 
Varvier (p. 3). 

Chemin vicinal ordinaire • des Verriers e. — 
Cession deierrsiu par M a * Danto [p. 3}. 
Instance TrinoL - Projet de transaction (p. *}. 


Souscription de la ville de Lyon au Comité du 
monument Kmtle Zola (p. 4). 

Informations st avis divers. 

Commissions municipales — Réunioi s (p, 4). 
Concours pour la désignation d'un dessinateur 
à la Voirie municipale. — Résultat (p. 4). 
Ilméraite du vérificateur des poids et mesures 
pendant le mois de janvier 19 8. — Avis 
<P- 4). 

Résultats d'adjudication (p 8). 

Avis d'adjudication ip. 5.. 

Cantines scolaires. — Vente de tickets. — Avis 

(p. B). 

Caisss spéciale en faveur des retraites des sa* 
prurs-Dompiers de la ville da Lyon. ■ Opéra- 
tions de l'année 1907 ip. 5|. 

Dor au Bureau de bienfaisance p. S). 

Demandes en autorisation de construire (p. B). 
Délibérations du Conseil municipal de la Ville 
de Lyon pendant le Consolât et l'F.mpire 
tp. 5,. 

Travaux communaux. — Situation hebdomadaire 

(p. 11. 

Etat ci vil. — Mariages, naissances, décès (p. 7). 
Cours officiel des marchandises en gros sur la 
place de Lyon ip. 9.. 

Cours officiel des denrées vendues dans les 
Salles et marchés de Lyon (p. 10). 

Documents statistiques (p. if) 

Annexa 

Ce assit üvmcirAU— Compte rendu de la séance 
du 33 Décembre 190T (suit*) (p. 333 à 332). 

«■ggüP JjI - I ' 1 T ■ ■ ! ' â .* s ii nW . a * 

Erratum. 

Musée» et Muséum . — Taxe* d’entrée. 

Titre II. — Art. 2, § 3. — Au lieu de : 
Cetto perception sera exigible les 
mardis (après-midi), les mercredis, les 
jeudis (matinées seulement), les vendre- 
dis et les samedis de chaque semaine. 

Lire : Cette perception sera exigible 
les mardis, les mercredis, les jeudis (ma- 
tinées seulement} et les vendredis de 
chaque semaine. 

Les étrangers a la ville do Lyon paie- 
ront également la taxe les lundis et sa- 
medis, conformément 4 l’article 1*' du 
prérent arrêté. 


LOIS, DÉCRITS. ACTES ADOISTRATIFS 


Loi portant fixation du Budget géné- 
ral des dépenses et des recettes da 
l'exercice 1608. — Extrait. 

Le Sénat et la Chambre des députés 
ont adopté, 

Le Président de la République pro- 
mulgue la loi dont la teneur suit : 


Art. 3. — Les opérations prescrites 
par L’article 4 de la loi da 21 juillet 1894 
seront immédiatement entreprises 4 
l aide dn crédit de 3 millions ouvert au 
Ministre des Finances. Elles auront pour 
objet de déterminer le revenu net actuel 
des propriétés foncières non bâties. 

Les évaluations seront effectuées dans 
chaque commune en tenant compte des 
exploitations distinctes, d’après un tarif 
établi par nature de cultures et de pro- 
priétés, ou à l’aide de baux authenti- 
ques ou de déclarations de locations 
verbales dûment enregistrées. 

Les résultats de ces évalaations se- 
ront communiqués aux intéressés qui 
auront un délai de deux mois pour pré- 
senter leurs observations. 

Il sera rendu compte, chaque année, 
par un rapport distribué aux Chambres 
et publié au Journal Officiel, des opéra- 
tions fuies et des méthodes d’exécution. 

Art. 4. — A partir du 1*' janvier 1909, 
les rôles du droit de vérification des 
poids et mesuros seront dressés en pre- 
nant pour base les résultats des recen- 
sements opérés au cours de l’année pré- 
cédente et en tenant compte des décla- 
rations d’ouverture ou de fermeture 
d'établissement, d'augmentation ou de 
diminution de matériel qui auraient été 
faites au bureau du vérificateur de la 
circonscription. 

Lorsque le vérificateur constate, au 
cours de la tournée ordinaire de révi- 
sion périodique, que l’assujetti est porté 
au rôle primitif pour une taxe supérieure 
4 celle qui correspond au matériel pos- 
sédé, il inscrit la cote ou partie de cote 


Digitized by Google 











BULLETIN MUNICIPAL 0PP1C1RL DR LA YILLR DR LYON 


1 

on excédent sur on état de dégrèvement 
qui sera ensuite homologué par le Pré- 
fet ; par contre, s’il constate au cours 
d'une tournée quelconque, que des poids, 
mesures ou instruments de pesage ne 
figurent pu» dans un rôle de l'ionée, il 
fait comprendre ces éléments d’imposi- 
tion dans on rôlo supplémentaire. 

Lh droit de vérification un est exigible 
en une seule fois, quinze jours après la 
clôture officielle des opérations dans la 
commune ou quinze jours après la date 
de la publication du rôle si cette date est 
postérieure. 

Le délai imparti pour les réclama- 
tions court également du la clôture des 
opérations dans la commune ou de la 
date du lu publication du rôle si cette 
date est postérieure, sans préjudice du 
délai spécial prévu pour les cas de faux 
ou douole emploi par l’article i do la 
loi du 20 décembre 1881. 

Les marchands ambulants, débal- 
leurs, colporteurs et généralement toute 
personne qui, accidentellement ou non, 
vend au poids ou à la mesure dans les 
halles, foires, marchés, rues ou places 
publiques, doivent acquitter le droit de 
vérification préalablement au contrôle 
de leur matériel. 

Toute personne non assujettie peut, 
sur sa demande, obtenir la délivrance 
du poinçon annuel de vérification en ac- 
quittant le droit par anticipation ; un 
arrêté ministériel peut toutefois lui 
• accorder l’autorisation de ne verser le 
droit qu’aprôs la publication du rôle. 


Art. 35. — L'article 1" de la loi du 14 
juillet 1905 est modifié ainsi qu’il suit : 

« Tout Français privé do ressources, 
soit Agé de soixante- Ji.x ans, soit atteint 
d’une infirmité ou d’uno maladie recon- 
nue incurable qui le rend incapable de 
subvenir par son travail aux nécessités 
de l'existence, reçoit, aux conditions ci- 
après, l’assistance instituée par la pré- 
sente loi. » 

Art. 36. — L'article 20 do la loi du 14 
juillet 1905 sur l'assistance obligatoire 
aux vieillards, aux infirmes et aux incu- 
rables privés de ressources, est com- 
plété comme suit : 

«t Les ressources pouvant provenir du 
travail des vieillards do soixante-dix 
ans n’entrent pas en compte. » 

Art. 37. — Lorsque l'application des 
barèmes annexés a la loi du 14 juillet 
1905 sur l'assistance obligatoire aux 
vieillards, aux infirmosot aux incurables 
privés de ressources imposera A une 
commune une part plus élevée dans la 
dépense lui incombant par assisté que 
colle qui résulterait de l’application des 
barèmes annexés A la loi du 15 juillet 
1893 sur l’assistance médicale gratuite, 
cet excédent de charges sera couvert 
par une subvention complémentaire 
allouée A la commune. 

La portion de la dépense A couvrir au 
moyen de cette subvention complémen- 
taire sera répartie entre les départe- 
ments et l'Etat selon !o barème B de la 
loi du 14 juillet 1905. 


Art. 41. — L’allocation journalière de 
soixante-quinze centimes f0 fr. 75) pré- 
vue A l’article 22 du la loi du 21 mars 
1905 sur le recrutement de Parmeo et 
accordée aux familles des jeunes gens 
qui justifient de leur qualité de soutiens 
indispensables de famille, sera allouée 
A partir du 1" janvier 1908 aux familles 
des réservistes et des territoriaux ac- 
complissant une période d’instruction et 
justifiant également de leur qualité de 
soutiens indispensables de famille. 

Leur nombre no pourra dépasser 12 
p. 100 du contingent annuel appelé. 

Cette allocation sera attribuée par le 
conseil départemental institué par l’ar- 
ticle 22 do la loi du 21 mars 1905; la 
procédure A suivre sera celle qui est 
déierminé par ledit article. 

Le crédit ouvert au budget du Minis- 
tère de I Intérieur, en exécution de l’ar- 
ticle 85 do la loi de finances du 13 avril 
1898, est reporté au budget du Ministère 
de la Guerre. 


La présoute loi, délibérée et adoptée 
par le Sénat et par la Chambre des Dé- 
putés, sera exécutée comme loi dePEtat. 

Fait A Paris, le 31 décembre 1907. 

Signé : A. FALL1ÈRES. 

Par le Président de la République : 
Le Ministre des Finances, 
Signé : i. Caillaux. 


Cimetières de Lyon. - Reprise de ter- 
rains conoédéB A titre temporaire et 
de terrains réservés aux sépultures 
générales. — Arrêté. 

Le Maire de la ville de Lyon, 

Vu les décrets des 23 prairial an XII 
et 4 thermidor an XIII. relatifs aux con- 
cessions de terrains dans loscimetières, 
ensemble l’ordonnance du 6 décembre 
1843; 

Vu l'instruction ministérielle du 20 dé- 
cembre 1843 ; 

Vu la loi du 5 avril 1884 ; 

Vu le règlement sur la police des 
cimetières, en dato du 27 avril 1878, 

Arrête : 

Concessions temporaires. 

Article proraior. — A partir du 1" 
janvier 1909, il sera procédé A la reprise 
des terrains concédés temporairement 
dans les différents cimetières de Lyon 
(Lovasse, Guillotière, Croix-Rousse). 
Cette reprise comprendra ; 

1* Los terrains concédés pour 30 ans, 
du 1*' octobro au 31 décembre 187G, oui 
n’auront pas été renouvelés dans le délai 
prescrit par l'article 1", titre II, de l'or- 
donnance du 6 décembre 1813, reproduit 
dans les actes de concessions ; 

2" Les terrains concédés pour 15 ans, 
du 1" octobre au 31 décembre 1893. 

Art. 2. — Avant le 1" avril 1909, 


(5 Janvier 19081 

les familles devront faire enlever les 
monuments, barrières et ornementa 
funéraires quelconques dépogés sur les 
emplacements ci-dessus désignés. 

haute par elles do se conformer A cette 
prescription, l'Administration fera procé- 
der d’office A l'enlèvement de ces objets, 
lesquels resteront néanmoins A la dispo- 
sition des intéressés, pendant un an et 
un jour, moyennant le payement des 
sommes fixées par le règlement du 27 
avril 1878. 

A l'expiration de ce délai, tous les 
signes funéraires, de quelque nature 
qu’ils soient, et qui n'auront pas été ré- 
clamés, soront considérés comme épaves 
et tomberont dans le domaine public, 
conformément A l'article 3 de la loi du 
1" décembre 1790, et aux articles 539 et 
713 du Code civil. 

L'Administration ne sera en aucun cas 
responsable envers les familles, des 
objets qui, par l’efTet des travaux de 
fouilles ou par vétusté, viendraient A 
être dégradés ou détruits. 

Terrains généraux. 

Art. 3. — Les terrains réservés aux 
sépultures générales et dans lesquels ont 
eu lieu des inhumations du 1“ octobre au 
31 décembre 1902 inclus, seront repris 
par la Ville le 1* janvier 1908. 

Les objets funéraires qui existent sur 
ces emplacements seront enlevés pour 
être mis en dépôt dans les magasins du 
cimetière; ils seront ensuite rendus aux 
personnes qui les réclameront, en justi- 
fiant de leur propriété, dans le délai 
de trois mois, A partir du 1” janvier 
1908; passé ce délai, les objets qui 
n'auraient pas été réclamés seront ven- 
dus et le produit de la vente sera affecté 
aux frais do réparation et d'entretien du 
cimetière. 

Les demandes pour obtenir la remise 
dos signes funéraires devront être 
adressées A la Mairie de Lyon, par 
écrit, sur une feuille de papier timoré 
à 0 fr. G0 avant le 1** avril 1908. 

Art. 4. — Le présent arrêté sera im- 
primé et affiché. 

Lyon, le 1“ janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Hekriot. 


Nominations, mutations. 

Par arrêté municipal du 28 décembre 
1907, M. Sabatier (Florian ), a été titula- 
risé dans l'emploi de dessinateur qu'il 
occupe A la Voirie municipale. 

Par arrêté du 31 du môme mois, a été 
prononcée la permutation de MM. Cha- 
nellière. expéditionnaire à la Mairie du 
3* arrondissement, et Eicallier, expédi- 
tionnaire A la Voirie municipale. 


Digitized by Goog 


(5 Janvier 19T8] BULLETIN 


RAPPORTS DU MATRI- 

prés« nté$ tu Contai) aaaniciptl 


Chemin vicinal ordinaire »<> 64 du 

Pré-Gaudry. — Cession de terrain 

par lea mariés Weitz Dupuy. 

(Commission générale.) - N* 2630. 

Messieurs, par une pétition en date du 
7 décembre 1ÎJ07, M. Jules Weitz, cons- 
tructeur, demeurant A Lyon, chemin des 
Culattes. 107, a demandé l'autorisation 
de modifier les bâtiments qu'il possède 
chemin vicinal ordinaire n* 64 du Pré- 
(iaudrv a proximité delà desserte de son 
usine. 

Ces bâtiments comprennent une cons- 
truction d’un rez-dc-chnusséc, compo- 
sée de deux logements ouvriers <lo qua- 
tre pièces, une annexe servant de cave 
et une remise à voitures avec écurie. 

Ils sonlindiquéesdans l'exlruitdu plan 
inséré au verso du procès-verbal de 
mensuration joint au dossier, entre les 
lettres A et H. 

Ils présentent une longueur de 28 m. 
70 c. en façade sur la partie ouverte 
de l'embranchement du chemin vicinal 
ordinaire n* Gl du Pré-Gaudry, et for- 
mont sur l'alignement de cette voie 
publique approuvé par décision de lu 
Commission départementale du 19 dé- 
cembre 1903, une saillie de 3 m. 42 
nu point A, la saillie au point B étant A 
peu près nulle. 

portion des bâtiments à réunir il la 
▼oie publique en exécution do l'aligne- 
ment approuvé est figurée au plan par 
une teinte jaune ; elle présente une sur- 
face de 57 ni. 97 d. carrés, estimée par 
MM. les Agents voyers A la somme to- 
tale de 6,1)00 francs, se décomposant 
ainsi : 

1* Terrain : 57 m. 97 d. 
carrés a 12 fr. le mètre. . .Fr. G95 64 

2* Indemnité pour déclô- 
ture, démolition des bâti- 
ments, éviction des locataires 
et tous dommages pouvant 
résulter do l’élargissement et 
du nivellement du chemin. 5.301 36 
Total égal Fr. 6.000 » 

Il convient de remarquer que lesditos 
constructions ne paraissent pas pouvoir 
être assujetties aux servitudes de voirie. 
Par suite, le propriétaire peut les faire 
aménager et restaurer a son gré, et la 
Ville no peut l’en empêcher qu'en acqué- 
rant soit A I amiable soit par voie d'ex- 
propriation les parties en saillie sur l'a- 
lignement. 

Après examen de cette affaire, j’ai 
pensé qu il était préférable de réalisor 
immédiatement l’acquiaition des terrains 
A occuper sur la propriété Weitz pour 
l'élargissement de 1 embranchement du 
chemin du Pré-Gaudry, s’il était possi- 
ble de traiter a des conditions accepta- 
bles, plutôt que d ajourner l'exécution de 
cet élargissement A un moment où les 
terrains transformés auraient acquis une 
clus grande valeur. 


MUNICIPAL OPPICIEL DE LA TILLE 

J’ai, en conséquence, autorisé MM. les 
Agents voyers a engager des pourpar- 
lers avec les mariés Weitz-Dujpuy, en 
vue de l'acquisition amiable au prix maxi- 
mum de 6,UOO francs des terrains dont il 
s'agit. 

Les mariés Weitz-Dupuy ont accepté 
cette estimation et ils ont signé un pro- 
jet do traité que j'ai l’honneur do vous 
soumettre. 

Les conditions de ce projet d** traité 
paraissant acceptables pour la Ville, j’ai 
1 honneur de vous prier. Messieurs, de 
vouloir bien m’autoriser A le rendre dé- 
finitif. 

Quant à la somme de 6.000 francs, 
montant du prix d'acquisition, elle sera 
imputée sur les crédits inscrits au bud- 
get sous le litre: « Acquisition d'immeu- 
bles en saillie sur l'alignement des voies 
publiques et frais s’y rattachants. 

Lyon, le 30 décembre 1907. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Heriiiot. 


Renouvellement du bail Granjean, 

pour l'oocupatlon d'un terrain place 

Gerson. 

Commission spéciale.— (Affaires courantes). 

— N* 2621. 

Messieurs, par une pétition en date 
du 14 septembre dernier, M. Jean 
Grandjean. entrepreneur de transport A 
Villefranche sur Saône, me Boiron, 17, 
demande In renouvellement d’un bail de 
neuf ans, arrivant A expiration le 28 fé- 
vrier prochain, pour l'occupation d'une 
parcelle de terrain communal située 
place Gerson (quartier Saint l’uni). 

La parcelle dont il s'agit, indiquée au 
plan joint au dossier, par une teinte 
rose, mesure 20 mètres carrés. Elle 
forme encognure sur la place et n'est 
d’aucune utilité pour la voie publique et 
ne pourrait >,ervir que de réceptacle 
d'ordures. 

Le pétitionnaire en est locataire de- 
puis 1889, au prix annuel de 200 francs. 
Il y a édifié une petite construction qui 
lui sert do bureau. 

En conséquence, j'ai fait étabir un 
renouvellement de bail que j'ai l'hon- 
neur de vous soumettre. 

Anx termes de ce projet, le prix de la 
location serait fixé A la somme totale 
annuellede220 francs, soit une augmen- 
tation de 1 franc par mètre carré. Le 
bail aurait une durée de neuf ans A 
partir du 28 février prochain. Toutefois, 
la Ville, seule, aurait la faculté de le 
résilier A toute époque de l’année, sans 
payer d'indemnité au locataire en le 
prévenant un mois à l’avance. 

Les conditions de ce projet de con- 
trat paraissant établies au mieux des 
intérêts de la Ville, j* vous propose, 
Messieurs, do vouloir bien m’autoriser 
à le rendre définitif. 

Lyon, le 30 décembre 1907. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hbakiot. 


DE LYON 3 

Chemin vicinal ordinaire n® 46 (em- 
branchement de la Colombière). — 

CesBion de terrain par les mariés 

Tenand- Varvier. 

Commission spéciale. (Affaires courantes). 

— N* 2622. 

Messieurs, par arrêté du 27 décembre 
1907, j’ai fixe l'alignement A suivre par 
M. Tenand, propriétaire, domicilié A 
Lyon, quai do lu Vitriolerie, 10, pour 
l’établissement d'une clôture A éaifier 
sur un terrain qu’il possède le long du 
chemin vicinal ordinaire n 45 (embran- 
chement de la Colombière). 

Cet alignement a déterminé l'incorpo- 
ration à la voie publique, d’une parcelle 
de terrain d’une superficie de 139 m, 
15 décimètres carrés, estimée par MM. 
les Agents voyers A la somme de 
1391 fr. 50, A raison do 10 francs le 
mètre. 

Cette estimation est acceptée par lo 
propriétaire qui a signé le traité provi- 
soire ci-joint. 

Les conditions de ce traité paraissant 
avantageuses pour la Ville, j’ai l’hon- 
neur de vous prier, Messieurs, de vou- 
loir bien m’autoriser A passer le contrat 
définitif. 

Quant A la somme de 1,391 fr. 50 mon- 
tant de la dépense, elle sera imputée sur 
les crédits inscrits au budget de l'exer- 
cice courant pour acquisition d'immeu- 
bles en saillie sur l’alignement des voies 
publiques ot frais s’y rattachant. 

Lyon, lo 30 décembre 1907. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard IIeiuuot. 


Chemin vicinal ordinaire n’ 173 < des 

Verriers ». — Cession de terrain par 
Danto, vouvo Vignon. 

Commission spéciale. — /Affaires courantes). 

— N* 2623. 

Messieurs, par arrêté en date du 
20 juillet 1903. j’ai fixé l'alignement a 
suivre par M“* l)anto, veuve Vignon, 
propriétaire, domiciliée A Lyon, avenue 
de Saxe. 137, pour construction d’un 
bAtimont sur un terrain qu'elle possède 
chemin vicinal ordinaire n* 173 « des 
Verriers ». 

Cet alignement a déterminé l'incorpo- 
ration A ia voie publique d’uno parcelle 
de terrain d'une superficie de 63 m. 
02 d. carrés, estimée par MM. les Agents 
voyers A la somme de 930 francs, se dé- 


composant ainsi : 

Tcrrrain, 63 m. 02 d. carrés 

A 12 fr. 501e mètre carré 787 75 

Indemnité pour déclôture et 

dommages divers 142 25 

Total égal 930 » 


Celte estimation est acceptée par la 
propriétaire qui a signé le traité provi- 
soire ci-joint. 

Les conditions déco traité paraissant 
acceptables pour la Ville, j’ai l'honneur 
de vous prier, Messieurs, de vouloir 
bien m’autoriser A passer le contrat 
définitif. 


Digitized by Googl 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLB 


4 

Quant A la somme de 930 trancs mon- 
tant de la dépense, elle aéra imputée sur 
les crédits inscrits au budget de l'exer- 
cice courant ponr: « Acquisition d'im- 
meubles en saillie sur l'alignement des 
voies publiques et frais s’y rattachant». 

Lyon, le 80 décembre 1907. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Herriot. 


Instance Triviot. — Projet de 
transaction. 

(Commission générale). — N* 2624. 

Messieurs, & la date du 27 juin 1906, 
M IU * Triviot, propriétaires d'un immeu- 
ble situé passage d'Igre. 7, adressèrent 
a l'Administration municipale une ré- 
clamation par laquelle elles se plai- 
gnaient de l'humidité causée au mur 
Nord-Est de leur propriété, A la suite 
des travaux de remblaiement effectués 
par la ville de Lyon pour le prolonge- 
ment de la rue de Belfort, entre la rue 
Janin et la montée de la Boucle. 

Le service municipal de la Voirie 
constata que ce mur présentait, en effet, 
des traces d’humidité qui, sans compro- 
mettre pour le moment la solidité de 
l'immeuble, offraient cependant dos in- 
convénients assez graves au point de 
vue de la salubrité, et fil procéder à 
l’exécution des travaux nécessaires pour 
atténuer ces inconvénients. Néanmoins, 
M"- Triviot présentèrent une requête 
an Conseil de Préfecture pour faire 
constater, préalablement A l'instance 
qu’elles so proposaient d’engager contre 
la Ville, l'étal de trouble qui leur était 
causé. 

Un expert fut désigné par une ordon- 
nance de M. lo Président du Conseil do 
Préfecture du 17 juillet 1906 et, A la 
suite du dépôt du rapport de cet expert, 
M n " Triviot engagèrent par un mémoire 
du 8 décembre 1906, une instance con- 
tre la Ville, aux fins d’obtenir une 
somme de 5,000 francs d titre de dom- 
mages et intérêts, plus les intérêts de 
droit et les dépens 

Après de longs pourparlers, cette 
affaire a pu être réglée A l'amiable aux 
conditions suivantes insérées dans un 
projet de transaction que j’ai l'honneur 
de vous soumettre : 

La Ville paierait A M 11 " Triviot une 
indemnité de 1,900 francs. 

Elle leur céderait au prix de 30 francs 
le mètre carré une parcelle de terrain 
communal d'une superficie de 29 m. 33 d. 
carrés, située entre le mur Nord de leur 
propriété et le nouvel alignement sud 
de la rue de Belfort prolongée, soit pour 
la somme totale de : 

29,33 x 30fr.= 879fr.90 

Celte somme viendrait en déduction 
de l'indemnité de 1,900 francs A la charge 
de la Ville, qui n’aurait, dès lors, A 
payer que : 

1.900 fr. — 879 fr. 90 = 1,020 fr. 10 

De leur côté, M u * Triviot abandonne- 
raient l'instance qn’olles ont introduite 
contre la Ville. 


Elles feraient exécuter A leurs frais, 
risques et périls et sous leur responsa- 
bilité, les travaux de réparation et de 
remise en état des murs endommagés. 

Elles prendraient A leur charge les 
indemnités pouvant être ducs a leurs 
locataires pour trouble de jouissance. 

Elles supporteraient enfin tous les frais 
de procédure et d'expertise. 

Cette affaire paraissant ainsi résolue 
au mieux des intérêts delà Ville, je vous 
propose, Messieurs, de vouloir bien 
accepter le projet de transaction qui 
vous est soumis. 

Quant ù la somme de 1,020 fr. 10 A 
paver aux demoiselles Triviot elle devra 
être imputée sur on crédit spécial de 
pareil chiffre A inscrire au budget sup- 
plémentaire de l'exercice 1908. 

Lyon, le 31 décembre 1907. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Herriot. 


Souscription de la ville de Lyon au 

Comité du monument Emile Zola. 

(Commission générale). — N* 2625 

Messieurs, un Comité s’est constitué 
pour élever A Snresne, un monument A 
la mémoire d’Emile Zola. 

Pour mènera bien cette entreprise, ce 
Comité a décidé d'ouvrir une souscrip- 
tion nationale dont le produit serait des- 
tiné A la réalisation de ce projet. 

Par une lettre circulaire, que vous 
trouverez ci-jointe, le Comité fait appel 
A l’aide financière de la ville de Lyon. 

Je vous propose, Messieurs, d'accueil* 
cette requête et de voter A cet effet une 
somme de cent francs qui Berait préle- 
vée sur le crédit des dépenses imprévues 
de l’exercice 1908. 

Lyon, le 3 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hruhiot. 


UFORÏATIOÎS ET BIS DIVERS 


Commissions municipales. — 
Réunions. 

Jeudi 9 janvier 19(8. réunion A 
l’Hôtel de Ville, dans leurs locaux res- 
pectifs : 

1* De la Commission spéciale (affaires 
courantes). A 8 b. 1/4 du soir. 

V De la Commission générale, A 
8 h. 1/2 du soir. 


Concoura pour un emploi de dessina- 
teur A la Voirie municipale. — Ré- 
sultats. 

Conformement A la décision de M. le 
Maire, un concours pour un emploi de 
dessinateur A la Voirie municipale a eu 
lieu A l’Hôtel de Ville, les 26, 27 et 28 
décembre 1907. 


DE LYON |5 Janvier 1908] 

Quatre candidats on été admis à subir 
les épreuves de ce concours : ce sont 
MM. (teoffre, Jns, Laroche et Pellissier. 

M. Pellissier, ayant réuni le plus grand 
nombre do points sur l'ensemble des 
épreuves, a été désigné, a titre d’essai, 
en qualité de dessinateur à la Voirie 
municipale. 


Itinéraire du vérificateur des poids 

et mesures pendant le mois de Jan- 
vier 1906 — Avis. 

Perception du Jardin-dee-Planiet, 

6 janvier. — Quai Shunt- Vincent (du 1 nu 

n* 4ü». 

7 janvier. — Quai Saint-Vincent (du 40 A 
la fini, place de la Butte, rues de la Vieille, 
Ta vernier. 

8 Janvier. — Hues Touret, Bouteille, de 
la Muette, de l’Anaouciade, montée dés 
Carmélites (du 1 au 23>. 

9 janvier — Montée des Carmélites (du 
u* 10 a la tint, impasse des Carmélite», place 
des Carmélites. 

10 janvier. — Hues Burdeau, Fargues 
Sergent- Blindai i. 

11 janvier. — Place Sathonay, halle de la 
Manmiére, plai e de la Martin ière, mes 
Lrmis-Yitet, Thimomiicr, place Saint-Vin- 
cent. 

13 janvier. — Hues Hippolyte-Flaudrin, 
Cirobon, de» Augustin», Pims-Umllot (du 1 
au 7». 

10 janvier. — Rue du Bon-Pasteur, montée 
du Mont Sauvage, rue de Crimée. 

17 janvier. — Place de la Miséricorde, rue 
Terme (du 4 au 22 et du 1 au 21/. 

18 Janvier. — Hue Terme (du 21 au 33/, 
rue «f Algérie (du 3 au 21). 

27 janvier. - Montée de la Grande Côte, 
rue» des Tnbles-Claudiennes, Neyret. 

28 janvier.— Rue» de Vauxelles. Ozansm, 
Sainte-! ’lotiide . Saint-François-d’ Assises, 
tiu.Mtiond. Jean-Baptiste Say, boulevard de 
la Croix Koussc (du 32 au l28i. 

29 jauvier. — Boulevard de la Croix - 
Rousmî (du 132 au 158», rues Tourelle, de» 
Chartreux, impasse de» Chartreux, place 
Morel. 

3» janvier. — Rue» Pierre- Dupont, Pru- 
nelle. Flesselle», place Uouville, rue Rivet. 

31 Janvier — Rue» Pi erre- Blanc, Saint- 
Poly carpe i du 8 au 10). 

Perception de la GuiUoti«re-Nord. 

6 janvier. — Cour» Lafayeue (du 4 au 102 
pairs), 

7 janvier. — Cours Lafàyettc (du 104 au 
u* 178 pairs). 

8 janvier. — Rue Rabelais. 

9 Janvier. — Rue de Bounel. 

10 janvier. — Rues Dunoir, Commandant- 
Dubois. 

11 janvier. — Rue Servient. 

20 janvier. — Rues de la Part-Dieu, Ma- 
senod (du 1 A 17 y compris». 

21 janvier. — Rue Mazenod (fin). 

22 janvier. — Rues Chapounav. Cité-Part - 
Dieu. 

23 janvier. — Rue Moucey (impairs). 

24 janvier. — Rue Moucey (pair»), rue 
Saint-Jarques, 

2à janvier. — Rue Paul-Bert (du 3 au 89 
y compris). 

27 janvier.— Rue Paul-Bert (du 91 au 181 
y compris). 

28 janvier. — Rue Paul Bert (du 2 au 68 y 

compris/. 

29 janvier. — Rues de la Rize, Paul-Bert 
(du 72 au 16 ! y compris). 

80 janvier.— Rues d Essling. Desaix, de la 
Ban u 1 ère, boulevard de la Part-Dieu. 


[5 Janvier 1908 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


5 


Résultat* d’adjudication 

Fournitures de pain, viande, épicerie, 
Jruita et légumes $ecs, beurre, <euj ê et 
fromages, charcuterie et triperie dm, 
rouenntrie , vêtement » et chaussures, 
nécessaires pendant l'année 1008 à l'asile 
Magnin Fournet, d l’Orphelinat muni- 
cipal de jeunes filles , à l'Asile de nuit , 
à l'Œuvre de la Bouchée de pain et à 
l’Hôtel des Invalides du travail. 

Cette adjudication a eu lieu le 27 dé- 
cembre 1907. 

Elle a donné les résultals suivants : 

À. — FOURNITURE DE PAIX. — 1” loi.— 

M. Fallevoz, rue Villeneuve, 4, 33 Ir. 90 
les 100 kilos. 

2‘ lot. — M. Crépier, quai de Serin, 14, 
27 francs les 100 kilos. 

3* lot. — M. Mouly, rue Moncey, 5, 
27 fr. 90 les 100 kilos. 

B. — fourniture de viande. — 1” lot. 

— Mme veuve Millier, grande rue do la 
Croix Rousse. 62, 91 fr. les 100 kilos. 

2* lot. — M. Allemand (Henri), rue 
Paul-Bert, 08, 121 fr. 55 les 100 kilos. 

C. — FOURNITURE d'ÉPICKRIB. — 1" lot. 

— M. Fonfrayde, rue des Chartreux, 31, 
rabais : 20 fr. 60 •/.. 

2* lot. — M. Gauthier (Jean), roule 
d'Hoyrieux, IG, rabais : 19 fr. •/•• 

D. ’— FRUITS ET LAOUMUS SECS. — Lot 
unique. — M. Gauthier (Alexandre), quai 
de la Guillotière, 15, rabais : 15 fr. 10 */•• 

K. — BEURRE, ŒUFS ET FROMAGES. — 

Lot unique. — M. Gauthier (Alexandre), 
quai de la ünillotière, 15, rabais : 1 fr. 10 

p. y.. 

F. — CHARCUTERIE ET TRIPERIE. — Lot 

unique. — M. Curé, rue du Garet, 9. 
rabais : 0 fr. 25 */•• 

G. — FOURNITURE DE VIN. — Lot 
unique. — M. Chapelle, rue du Béguin, 
29, 16 fr. 15 l’hectolitre. 

11. — VÊTEMENTS POUR HOMMES. — Lot 

unique. — M. Michaud, rue, Saint 
Pi«rre-de Vaise, 17, rabais : 18 fr. •/,. 

I. — KOUENNERIE ET VÊTEMENTS POUR 

k k mu es. — Pas de résultat. 

J. — chaussures. — M. Gatefossey, 
rue Moncey, 15, rabais, 1 fr. •/*. 


Avis d’adjudication. 

Chemin vicinal ordinaire n* 44 c des 
Culottes». — Construction d'un égout 
ovoïde en béton de ciment entre le puisard 
du chemin des Chances et l'égout du 
chemin de la Colombiêre. — Avis. 

Mardi 28 janvier 1908, à 2 h. 1/2 
de i'aprôs-midi, dans une des salles de 
l'Hôtel de Ville, il sera procédé à l’ad- 
judication, en un senl lot, des travaux 
ci-dessus désignés, et évalués à la 
somme de 7,760 fr. 50. 

L’adjudication aura lien sur soumis- 
sions cachetées; elle sera tranchée au 
profit du soumissionnaire qui aura 
fait le plus fort rabais sur la série de 
prix annexée au cahier des charges, 
pourvu toutefois que ce rabais soit 
supérieur ou au moins égal au rabais 


minimum qui aura préalablement été 
fixé et déposé sur le bureau à l'ouver- 
ture de la séance. 

Les frais d’afflchos. de timbre, d’enre- 
gistrement, d'expédition, 6ont à la 
charge de l'adjudicataire et seront 
payés de suite. 

Les devis, plans et cahier des charges 
relatifs auxdits travaux, sont déposés au 
Bureau des Renseignements.* la Bourse 
du Travail, cours Morand, 39, où chacun 
sera admis À en prendre connaissance, 
tous les jours non fériés, de 9 heures du 
matin À 5 heures du soir. 


Cantines scolaires. — Ventede tickets. 

Avis. 

En décembre 1907, le Magasin muni- 
cipal, place MicHel-Servet, a vendu des 
tickets de Cantines scolaires qui seront 
distribués gratuitement aux entants né- 
cessiteux des Ecoles primaires élémen- 
taires de gardons et de filles, savoir ; 
Amis ao l’instruction, À Vaise, 400 

tickets ; Fr. 60 » 

Société des Cantines scolaires du 2* 
arrondissement, 500 tickets, Fr. 75 » 
Société des Cantines scolaires du 5* 
arrondissement, 131 tickets. Fr. 20 10 
Société LaViabert Boules.200 tickets, 

Fr... 30 » 

Société des Amis do l'école laïque de 

Beliecombe, 3C0 tickets Fr. 45 » 

La Prévoyante des Cantines scolaires 
du 5* arrond.. 2.000 tickets. Fr. 200 » 
Reliquat du banquet offert A M.Auga- 
gneur, 3* arrond., 300 tickets, Fr. 45 » 
Société des Cantines scolaires du 1~ 

arrond ., 2 000 tickets Fr. 300 » 

M. Lacave, épicier, route d’Heyrieux, 

109, 100 tickets* Fr. 15 « 

M"* Monnet, route de Gênas, 179, 

33 tickets Fr. 4 95 

Société dos cantines scolaires du G' 
arrondissement. 1 .500 tickets. Fr. 225 n 
M. Manger, rue Saint-Maurice, à Mon- 

plaisir, 134 tickets Fr. 20 10 

Société des Cantines scolaires de la 
Guillotière, 1.000 tickets.. . .Fr. 150 » 
M"’ Monnet, route de Gênas, 179, 
100 tickets Fr. 15 a 


Caisse spéciale an laveur des reti aites 
des sapeurs-pompiers de Lyon. — 
Opérations de l’année 1907. 


2*. — DÉPENSES 

Report ..... . 54 95 13 459 06 

Suppléments do 
pensions aux sapeurs- 
pompiers retraités.. 4.490 « 

Achat do rentes 

3 * sur l’Etat 4 .06 87 8.576 87 

Excédant de recettes Fr. 4.882 19 
nui, avec 4,817 francs de rentes 
S • jouissance du 1*' janvier 
1908 représentant au roms du 
(30 décembre 1907) ou dé ce 
jour (non compris le coupon du 
4* trimestre porté en recettes 
sur l’exercice 1908) un capital do 152.939 75 
donnent le 

Total de l'actif au l* r jan- 
vier 1908 Fr. 157.821 91 

Fonds déposés an Monr-de- 
Piété. ........... .Fr. 4.674 52 


Don au Bureau de bienfaisance 
de Lyon. 

Le 2 janvier 1908, il a été verse au Bureau 
do bienfaisance, pour les pauvres de la xillo 
de Lyon, ta somme de loO francs, offrande 
de Nanti. 


Demandes en autorisation de cons- 
truire. 

du 27 décembre 1007 au 3 janvier 1008. 

MM. Briel et C u , propriétaires : Construc- 
tion de hangars rue Beliecombe, 29-31. 

MM. Lumière et O, propriétaires : Cons- 
truction d’un hangar cours Gambetta, 243. 

Compagnie P.-L.-M., propriétaire: Cons- 
truction d’un entrepôt gare Perraehe I. 

M. Sallemant, propriétaire: Construction 
d’un bureau ruo Cité Part-Dieu, 50. 

M- Lacroix, propriétaire : Construction de 
hangars route do Vienne, 66 

MM. Gillet et fils, propriétaires: Cons- 
truction d’un hangar nie des Docks. 15. 

MM. Pansu frères, pt oprictaircs: M.Curny, 
architecte : Construction d'ateliers place tle 
la Croix. 

M. Genin, propriétaire : Construction d’un 
hangar chemin des Mures, 5. 


DÉLIBÉRATIONS 

OU 

CONSEIL MUNICIPAL 

DE LA VILLE DE LYON 


1*. — RECETTES 


Reliquat du compte 
de 1906 au 31 dé- 
cembre) Fr. 

Arrérages de ren- 
te» 3 ‘ . sur l’Etat.. . 

Produit des amen- 
des. 

Produit* des dons. 
Intérêts des fonds 
déposés nu Mont- dp- 
Piétê 

A Reporter.... 


6.204 36 

4.687 - 

1.516 75 
996 - 

54 95 13.159 06 

54 95 13.459 06 


pendant ta période du Consulat 
et de V Empire 


(HUIT*) 

Considérant, enfin, que les observa- 
tions dont le citoyen Chouly a fait lec- 
ture ne laissent aucun doute sur la né- 
cessité de s’ariéter à la mesure indiquée 
par le Ministi e. attendu le danger qu’il y 
aurait, pour l’intéiêt de la commune, à 
laisser subsister plus longtemps la tégie 
dans l'étal où elle est 


Digitized by Google 



6 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


{5 Janvier 1908] 


Le Conseil émet le vœu à ce qu’il soit 
ordonné : 

1* Que les régisseurs actuels cessent 
touto administration, et qu'ils ne puis- 
sent fairo d'autres opérations que celles 
relatives à la confection de leurs comp- 
tes qu’ils sont dans le cas de rendre à la 
commune ; 

2* Que les livres do leur régie, notam- 
ment ceux de la caisse, soient clos et 
paraphés par le juge de paix requis en 
leur préseace, ou dûment appelés, cl en 
celle du Commissaire du Gouvernement 
et du directeur provisoire ; 

3* Qu’inventaire sera fait, par ledit 
juge de paix, de suite, de l'état de la 
caisse, dos effets et argent donnés pour 
le cautionnement du transit, et, enfin, 
de tous les meubles et objets apparte- 
nant à la commune ; 

4* Qu’à l'instant de la cessation des 
fonctions des régisseurs actuels, la régie 
soit confiée au citoyen Lallemand, direc- 
teur nommé provisoirement sous la sur- 
veilla n ce spéciale des adjoints des Maires 
des trois divisions et de celle du Com- 
missaire du Gouvernement, laquelle 
régie, en conformité de la lettre du Mi- 
nistre de l'Intérieur, se réglera d’après 
les lois des vingt-sept frimaire et cinq 
ventôse an huit; 

5* Les Maires des trois divisions sont 
chargés de remplir, à cet égard, toutes 
les obligations que leur imposent les 
diverses lois sur la matière ; 

6° Ët, enfin, qu’il soit pourvu à tous 
les moyens que pourront suggérer au 
Préfet sa sagesse et l’intérôt qu il prend 
à la conservation du patrimoine de cette 
commune. 

Le président a levé la séance, et 
rassemblée s'est ajournée au quinze du 
présent mois. 

Fait et clos à Lyon, les jour et an sus- 
dits. 

J.-M. Parent, président ; Bertholon. 
secrétaire. 


Séance du quinze fructidor an neuf. 

Cejourd’hui quinze fructidor an neuf 
de la République française, le Conseil 
municipal assemblé dans le lieu ordi- 
naire de ses séances, le président a ou- 
vert la séance. 

Lecture a été faite du procès-verbal 
de la séance du neuf fructidor ; sa ré- 
daction en a été approuvée. 

Autre loctore a été faite d’une lettre 
du Préfet au président de l’assemblée, 
on date du douze du présent, et d'un 
arrêté pris le môme jour relativement à 
rétablissement de la régie provisoire 
des octrois, dont la teneur suit : 

L»; Préfet du département du Rhône. 

Vu les leu ne* des citoyens George Ricard 
et C**\ en date des sept et onze de ce mois, 
par lesquelles il» déclarent qu'ils ru* peuvent 
plus faire aucun acte d’administration relatif 
a la régie de l'octroi dont ils sont chargés ; 

Vu le v<du du Conseil municipal de Lyon 
émis dans sa séance du neuf de ce mois ; 

Vu la lettre du Ministre de l'Intérieur du 
trois de ce mois ; 


Arrête : 

Article I". 

Les régisseurs actuels sous le nom de 
George Ricard et C** cesseront à dater de 
ce jour, toute administration; ils ne pourront 
lairo d'autres opérations que celles relatives 
:t la confection de leurs comptes qu'ds sont 
dans le cas de rendre. 

Art. 2. 

Tous les livres de leur régie seront clos 
et paraphé» par le juge de paix requis, en 
leur présence ou dûment appclés.et en celle 
du commissaire prés la régie et du directeur 
provisoire. 

Art. 3. 

II sera fait, de suite, par ledit juge de paix, 
un inventaire des effets et argent consignés 
pour le cautionnement du transit et de tous 
les meubles et effets appartenant à la com- 
mune. 

Art. 4. 

La Compagnie George Ricard et Ordonnera, 
de suite et dans le plus bref délai, l'état 
général de ses recettes et dépenses, et le 
compte général de »a gestion jusqu'à ce 
jour ; en attendant qu’il soit statué sur le 
tout, le» citoyens Charles Bodin, banquiers 
Paris, André Bodin aîné, négociant A Lyon, 
Camille Pernon, manufacturier, Jacques 
Rossais, négociant, Ricard père, membre du 
Corps législatif et ex régent de la Banque 
d<* France, Ricard, fils aîné, négociant. 
George Ricard, fil» cadet, militaire, et Jean 
Guerre, ex -juge au tribunal de première ius 
tance, tous formant la dite compagnie George 
Ricard, restent garant des sommes dont elle 
pourrait être reliai uataire envers In com- 
mune, ainsi que de l'administration dont elle 
a été chargée. 

Art. 5. 

A dater de ce jour, les citoyens Lalle- 
mand, directeur nommé provisoirement, 
PJouvyé et Lafauvelliére, ex- directeurs, ré- 
giront et administreront l’octroi pour le 
compte delà commune, sous la surveillance 
spèciale des adjoints aux Maires des trgis 
division» et de celle du Commissaire du 
Gouvernement. 

Il» sc conformeront en tout, aux lois et 
règlements rendus sur le» octrois, et no- 
tamment aux lois de» vingt sept frimaire et 
cinq ventôse an huit. 

Art. 6. 

Les appointements «le» nouveaux régis- 
seurs «ont fixé» pour chacun à 500 francs 
par mois. 

Art. 7. 

La nouvelle régie prendra toutes les me- 
sure» nécessaires pour la conservation des 
intérêts de la commune; dan» ce passage 
d’une régie à une autre, elle no pourra ré- 
voquer aucun eut|doyé actuel et en nommer 
de nouveaux qu’avec l’approbation du Pré- 
fet. 

Art. 8. 

Les Maire» des trois division» sont chargés 
de remplir, dans ta circonstance actuelle, 
toutes les obligation» que l«*ur imposent les 
diverses lois et le» divers règlements relatifs 
à l’octroi . 

Art. 9. 

Le présent arrêté sera adressé aux Maires 
de Lyou, aux trois régisseur» nommé-s. au 
commissaire près la régie et à la Compagnie 
George Ricard. 


Il sera soumis à l’approbation du Ministre 

de l’Intérieur et provisoirement exécuté. 

Fait à Lyon, à la Préfecture, le douze 
fructidor au neuf. 

Signé: l>efarge. 

Le Conseil q émis le vœu à ce que les 
anciens régisseurs soient tenus de lais- 
ser à la nouvelle régie, provisoire, la li- 
berté d’occuper la salle ordinaire des 
séances de l’ancienne régie, attendu 
qu’il est impossible de prendre des dé- 
libérations dans la même salle où 
abordent tous ceux qui ont à faire & la 
régie, et que, d’ailleurs, il est naturel que 
la commune puisse jouir d'une location 
qu’elle paie, lorsqu’elle lui est indispen- 
sable. 

Lecture faite d’une lettre du citoyen 
Cltouly et des propositions par lui faites 
relativement aux droits de transit dont 
la teneur suit: 


Lyon, le quatorze fructidor an neuf. 

Le Commissaire au Maire de la division 
du Nord de la ville de Lyon, 

Il vous paraîtra, sans doute, surprenant, 
que l’article I* r de l'arrêté du Préfet du trois 
fructidor, qui proscrivait à la Compagnie 
George K card de verser de suite, dans la 
caisse du préposé spécial, la totalité des 
fonds provenant de la perception de l'octroi, 
n'ait point encore reçu son exécution; les 
lettre» journalières du prépose spécial m'an- 
noncent qu'il n'a été fait aucun vertement 
par les ex-régissuur» qui ne se contentent 
point do méconnaître le* ordre» de l’autorité ; 
il» viennent, par un acte sans exemple, de faire 
enlever de» bureaux des portes, une partie 
de la recette faite jusqu’au dix du courant, 
et ont signifié aux receveurs particuliers, 
qui ont refusé d«’! se prêter & cette raaaum- 
vrc criminelle, an acte judiciaire pour leur 
empêcher d’effectuer aucun versement dans 
la caisse du préposé spécial de la ville. 

J'ai donné les ordres nécessaire* pour que 
les préposés ne dorment aucune suite à une 
pareille saisie, et A cet égard j’ai l'avantage 
de vous annoncer que les moyens quo j’ai 
pris sont tels, qu’ils donnent à’ la commune 
la certitude que la totalité des recettes sera, 
& l'avenir, versé régulièrement tous le* cinq 
jour* dans la caisse «le son trésorier. 

Quant aux deniers communaux perçu* 
avant le 10 du courant, et que l'ancienne 
régie persiste a vouloir de retenir entre 
mains, leur sûreté et plus encore la rébel- 
lion ouverte qu’afficho cette Compagnie exi- 
ent que, sans plu* de délai, il soit fait usage 
os moyen» extraordinaires qu'a prescrits 
le Ministre. et qu'il a si formellement rappe- 
lés dans sa lettre au Préfet du trois fructidor. 

J'ai intention, en conséquence, citoyen 
Maire, après m’ètre concerté avec vous,* de 
requérir, dans la journée «le demain, le juge 
de paix du heu. pour qu’il *e transporte avec 
mot, chez le citoyen Bossait. caissier et dé- 
tenteur des denier* do l'octroi, à l'effet de 
foire à ce dernier sommation de représenter 
en caisse la totalité dns fonds appartenant à 
la commune, pour être de suite, en exécution 
de l'arrêté du Préfet du trois fructidor cou- 
rant, versé dans la caisse du préposé spécial. 
A defaut par le citoyen Bossan d'y satisfaire 
sur le champ, ie requerrai, conformément 
aux ordre» du Ministre, l'apposition des scel- 
lés partout où besoin sera. 

J'adresse avant tout copie de cotte lettre 
au Préfet, et ie priant de bien me douner scs 
ordres sur cet objet. 

Signé ; Chouly. 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DR LA VILLE DE LYON 


|S Janvier 1008] 

Le Conseil a émis le vœu à ce que le 
Préfet veuille bien adopter les mesures 
ci-dessus proposées par le commissaire 
du Gouvernement. 

Lecture a été faite de deux procùa- 
verbaux en date des 13 et 11 du présent 
des séances de la régie provisoire ; ils 
ont été approuvés avec invitation aux 
citoyens adjoints des Mairies de vouloir 
bien continuer leurs bons offices, et sur 
l'exposé qu’ils ont tait que le citoyen Ter- 
rasse, chargé de la partie du transit, leur 
avait déclaré qu'étant dans le cas de 
rendre, pour la sûreté des droits, des 
illets et effets de commerce dont la 
solvabilité des débiteurs pouvait ne pas 
lui être connue, il désirait savoir si on 
entendait l'en déclarer responsable, et 

5 |U'alors, il ne pouvait pas continuer ses 
ODCtîODS. 

Le Conseil, ne voulant apporter aucun 
changement a l'état des choses actuel, 
relativement au commerce de cette com- 
mune, a émis le vœu à ce que le citoyen 
Terrasse soit déchargé de toute respon- 
sabilité en, par lui, n'acceptant des effets 
de commerce, pour garantie des droits 
de transit, qu’après s'être aidé des ad- 
joints, des Maires, ainsi que du Commis- 
saire du Gouvernement, à la prudence 
desquels l’assemblée s'en réfère. 

Lecture a été faite d’une lettre du ci- 
toyen Lallemand, en date du sept fructi- 
dor au Préfet, dans laquelle il annonce le 
choix qu'il a fait de trois agents pour la 
surveillance de l'octroi, dans cn&cune 
de 3 MairieB de la commune, et il a été 
observé au Conseil qu'il avait omis de 
s'expliquer sur cette nomination. 

Le Conseil a déclaré qu’en nommant 
le citoyen Lallemand il s'en était rap- 
porté au choix qu'il ferait, qu’ainsi il 
avait approuvé d'avance celui des trois 
agents désignés dans cette lettre et qu'il 
y persistait. 

L'un des membres du Conseil a pro- 
posé de changer la clause du bref, par 
laquelle les bénéfices dos régisseurs 
étaient fixés progressivement sur chaque 
100 000 francs au delà des sommes assu- 
rées & la commune, et de les accorder 
sur chaque 50,000 francs, pour que les 
régisseurs puissent se flatter de parvenir 
plus tôt au partage des 50 V. qni leur 
ôtait accordé pour l’ultimatum de leurs 
bénéfices. 

Le Conseil a passé à l’ordre du jour 
sur cette proposition. 

Il a été fait lecture d'une lettre du 
Ministre de l’Intérieur au Préfet en date 
du huit du présent, et d’une autre lettre 
d'envoi d'icelie au président du Conseil 
dont la teneur suit : 

Paris, le huit fructidor an neuf. 

Le Ministre de l'Intérieur au citoyen Na- 
jac, prélet du département du Rhône. 

Js vous ai renvoyé, citoyen Préfet, à dif- 
férentes époques plusieurs* soumissions pour 
l'octroi de Lyon, entre autroscelle du citoyen 
Délavai et C u . J'ai invité les soumissionnai- 
res a concourir aux enchères, le citoyen De- 
laval m'écrit que. quelque diligence que sa 
Compagnie ail faite pour se mettre eu réglu 


f .our les enchères, la difficulté de recueil- 
ir assez promptement les titres qui consti- 
tuent son cautionnement lui font craindre 
d'arriver trop tar-d. si la première enchère a 
lieu le huit fructidor suivant l'avis qu’elle 
reçoit de Lyon, et la deuxième qui doit être 
ta dernière le dix-huit suivant. 


'A Suivre). 


TRAVAUX COMMUNAUX 


SITUATION HEBDOMADAIRE 


as» vies nouai ..l ci l'as armer uni 
Travaux an court d’exécution 

Parc de la Téle-d'Or. Réparations de pro- 
preté dans le logement du f&is&ndier- 

Groupe scolaire, rue Tissot. — Installation 
d'une cliarubre pour le concierge. 

Palais des Arts. — Installation d’un vestiaire 
et de grilles pour fermeture. 

Bureau de p'acement puur dames. Appar- 
tement de 1* directrice. — Réparations de pro- 
preté. 

Groupe scolaire, place du Commandant- Arnaud. 
— Réparation au logement d'un instituteur 
adjoint. 

Immeuble rue Grôlée, t. — Aménagement 
d'un appartement au 4* étage. 

Lycee Fainl-Ratnberl. — Réparations de U toi- 
ture. — Démolition d'un petit bétiment. 

Ecole de garçons, rue de ta Part-Dieu, 3*. — 
Création de classe et d'une loge de concierge. 

Orphelinat Cbaiière. — Réparations ne pro- 
preté. 

aaavics muhicipal. d« la voibib 
Travaux entreprit dans la semaine 

Rue Ssint-Prançois-d'Asiises. Relevés à bout 
en ca lloux roules. 

Hue Bicbat, près le quai Rambaud- — Répa- 
ration de traversée «n pavéi d’échantillon 

Ave U' e de S«xe. entre tes rues de la Thibau- 
dière et Montesquieu. — Relevé à bout en pavés 
d'échantillon. 

Rue i.bevreul, avec retour rue des Asperges 
et rue Saint Jérôme. - Construction de trottoirs 
en asphalte. 

Rue de Nuit», 27.— Réfection des trottoirs en 
asphalte. 

Rdc Bugeaud. — Réparation de pavage en cail- 
lons roulés. 


Travaux en court d'exécution 

Place du Perron. — blanchiment et rrjoin- 
tolerncnt des murs des eacaliers. 

Monté* du Mont-Sauvage, face me Otaoam.— 
Construction d'un racalMr en ciment armé. — 
Po*e de la barrière métallique et peiatnre. 

Ru* d’Algérie. - Réfection des trottoir* en as- 
phalte et relevéfl à bout en pavea d'échantillon. 

Rocher, cours des Chartreux, au droit du quai 
Saint- Vincent et place du Port-Neuville n*S«. 
Purge de bloea menaçant d'éboulrraeat. 

Rue Ja> ente. Titre les ru» s de l'Abbaya-d'Ainay 
et la rue Adoialde-Perrin. — Réfection des trot- 
toirs en asphalte. 

Quai Rambaud. — Réparation de la chaussée en 
cailloux roulés. 

Hue de l'Abondance, 11. — Construction d'un 
trottoir en asphalte. 

Rue Panion. entre l’avenue Pélis-F*ore et la 
rue de l’Abnndanc*.. — Pavage neuf en pavés 
d'échantillon degr** _ 

Boulevard de ia Part-Dieu entre les mes Paul- 
Bert et de l'Abondance. — Rechargement de la 
chaussée en pierree cassées de Brouilly. 


7 

Avenue Pélix Faure, entre la plaça de l'Abon- 
danr« et la rue VendOiue. Mise ta état de 
viabilité 

Avenue de Saxe prorogée. — Etablissement 
d'une chauB-ée provisoire. 

Hue Saiut- Loche r. — Relevé à bout de la 
chaussée en cailloux roule». 

Avenue des Tapis. — Réfection des rigole* et 
rechargeai nt des trottoir* en terre 

Bue Saint- P»erre-d«- Valve, fa ■« 63. — liépa - 
ralionsd une bnic.be d égoût. 

Montée du Gourguiltoo. — Relevés à boni en 
cailloux rou'és 

Rue Vendôme et rue Tronchet. — Réparation 
de pavage en pavés d'échantillon. 

Parc de 1* Téte-d'Or — Etablissement de ri- 
goles et traver é« en pavé* d'échantillon, et ré- 
paration des grilles des Portes des Légionnaires 
et Moi tgollier 

Mi*e en état de viabilité des voies ouvertes 
dans les anciens terrains militaires déclassés de 
la 2‘ section. — Remblaiement de 1* place devant 
la nouvelle gara des Brotteaux et du chemin 
des Emeraudes. — Empierrement et cylindrage 
À vapeur des rues {Ci et Fournet prolongée et 
établissement de rigoles en cailloux roulés et de 
bouches d'égout devant la nouvelle place. 

Travaux terminés dans la temaine 

Hue Vieille-Monnsie. — Réfection de la chat*- 
sée asphalte. 

Rue de Flesselles. — Relevés à bout an cail- 
loux roulés. 

Place Bellecour, angle Nord-E«t de la rue Au- 
guste-Comte. — Transformation de bouche d'é- 
gout. 

Cours Charlemagne, prés de Urne Marc-Antoi- 
ne-Petit. — Pavage en pavés d échantillon. 

Rue de 1 Hospice des-Vieil'ard*, >3. — Cons- 
truction d'un trottoir rn asphalte. 

Avenue ilce Tapis. — Rechargement delacbaus- 
sée empierrée. 

Rue Venlôme, 87 et retour rue Tronehet, 13. 
— Construction do trottoir en asphalte. 

Rue Cuvier. — Réparation de pavage en cail- 
loux roulés. 

SSR VICS YICMUL 

Chemin vicinal n- 60 de U VilletU.— Construc- 
tion d'un égoût du 4* typa entre la rue de l'Eglise 
et le cours Lafavelte; longueur :iso métré*. 

Chemin vicinal n* .6 de Baraban. Construc- 
tion d'une chaussée en pavés d'échantillon Caire 
la rue Paul B erte t [ avenue FcUx-Kaure ; longueur 

230 mètres 

Chemin vicinal ordinaire n» de Corne-de- 
Cerf. — Construction d'un «goût de 1*3# sur 0-80 
et de 1*'0 sur 0 m 4d. entre la rue d Aubigny et la 
rue de l'Ordre; longueur Mo mètres. 

Iss v ici bu roms 

Pont du Midi (Rhône). — Nettoyage des cani- 
veaux des maçonneries sur pues et eoléce. 


SBA TICS NtTltlClPAL OBI BAUX 

Travaux exécutée eu en court d’exécution du 
S6 Décembre ou l* r Janvier 1W8. 

Canalisations : rue de Crémieu ; rue de la Vier- 
ge-Blanche. 

Prises d «au et branchement* : ma de Crémien, 
41; rue Créqui. 152; rue d'Aguesseau. 17; quai 
Pierre-Sciw, 4; rue Saint-Pierre-de-Vaise, 16; 
rue Sainte-Marie, 5; montée du Changé, 3. 


ÉTAT CIVIL 


Promesaea de mariage déposées dans 
lea mairies d'arrondissement perp- 
ètre alliohéea le 6 Janvier 1908. 

nwin AnftOM»tMSKB»T. 

Blane, Emile, etnpl. P.-L.-M,, Oivors. 

D-'» Buisson, Aune, empi., r. Bouteille, SS. 
Blanc, Joaony, électricien, r. VieiUe-l4oùnaie,27 . 

D' 1 * Perieln, Madeleine. s p . r. Y. -Mon., 27. 
Breure. Piene, empl.. r. de l'Alma. D 
D ,L * Artaud. Marie dotneat. r de l'Alma, 9. 

C barre ton, Jean, rentier, p|. Satbonay. 4. 

D L * Tronel, Marie, prof, de fraaç., r. HauUn,40. 


Digiti; 



8 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON (5 Janvier 1Ô08J 


Clément, Pierre. «Op. de rem., r. II-de-V., *2. 

D 14 * Cm*y, Anne » r.. ^ibii-UTi). 

Favre, Albert, teneur de litres, m. d, Carmel., 1. 

D- • Cboebillon démence, « p . Roman*. 

6 alloua. CharlM. «-«iffeor. m. Or -Côte. 67. 

D* 1 * Kée*ix, Etieonrite. coût.» r. J -R.-8ay, 9. 
La place. Jean, brodeur, r Lafo&t, F». 

D* * Traversa*, Mario, bfôd.. m. 8t-Sébllt 24. 
Lonjarret. Aimé, rmpl.r Boo>Pute<ir. 3 
D' 1 * M'irilhat Je» une c*rlo'i , r. Moncey. 9!), 
ÿonbeirai, Louis, errp, de bsnq.. r Annén«., 2. 

IV* Chanel, Marie, s p. r St-t* -dr-Vai*e, ta. 
ViUlend*r>oerrt. Henri, teinturier, r. Roussy, II. 

V** Caaali. P-, ourd.rB -P»»t 46. 

Booqi’et Félix, laitier, me Rivet, <5. 

0** Thier. Marie, brodeuse, r Rivet, 2. 
Chansaicr Loula, four car, r du Oaiei. S. 

D to LamoUe.PblIlppIne.i.p , Viviers (Ardèche). 
Porrier. Jean, facteur des peiitt, r. Audran. 3. 

U"* Bouchet. Emélle, employée, r.Oroçnaîrd.l. 
Jaeqirin, J**n épicier, r. d'Algrr S. 

O’ 1 * <*uvetoa, Marin, empl, q. 8aint-Vinri*Bl,33. 
Mangon, Georges. luit sic, r. Raymond. 18. 

D 11 * Daodel, Marie, lingére. r Sev, 55. 
Passaquit, Emile, empl.r. Victor-Hugo, 15. 

D 41 * itéci'stai, Joséphine, brod ,r.d.Fantasq., 1 2. 

BBinUÉMB ARRORPISBIÎIIXT . 

Bouvier, J.-Bâptiate, restaurât., q Perracbe. 85. 

D IL » Bonjour, Catherine, a. p , Briguais. 
Bourganel, Aug-.emp.. m de* Carmélites, 13 
U"* Dcbreox. O. , coût. , r SbPr.-d Assise*, 10-1 2. 
Clément, Benoit, empl., r. Centrale, 32. 

D"* Passenud. Cl., empl.. m. de* Enic», li. 
Tbéron, Oustave, fact. poètes, r, R.-d'Ainay, 5. 

D 41 * Oonier J., couturière, r. Vtubeeour, 14. 
Magnolon. Ambroise, corroyeur, Davéïieux. 

O 1 * Devise, M., dom . Davetieiix (A’décbe). 
Pinel, A , pharmacien, Pont-de-Ché uy (Isère), 
0"* Goinard llenrirtte. *. p.. r. Neuve, 12, 
Bayle. Auguste, mécanicien, c. Charlemagnv.10. 

D 41 * Teyssier. A., a. p.. St-P.-lo-Jcune tArd.). 
Orgeval. Joseph, cafetier, pl. Carnot. 4. 

D 1 * Durand. Victor . cora.. r. Montesquieu, 21. 
Blanc, Emile, empl. P.-L.-M.. Gfvor». 

D 41 * Buisson, A., empl. coin., r. Bouteille, 15. 
ChamboreHon. Aug.. avocat, r. Fénelon. 11. 

D'»* Bovagnet, Jos., a. p. t r, de la Barre, 18. 
Dberbey. Xavier, épicier, r. des R.-d'Ainay, 21. 

D“* Blanchard, Marg , ». p,. r du Mail, il. 
Eeoiffler, Tony, cbaudronn , q. Perracbe, 50. 

U L ‘ Laurençoa, Marie, empl . q. Pe-racbe, 38. 
Reeour, Alexandre, empl.. r. Sala, 54 M*. 

D"» Lapprand. C., f. de chambre, r. 8ala, 8. 
Déni*. Louis, empl.. r. Condé. 26. 

0 U * Desferre, Aot. ». p., Lunel 'Hérault). 
Perret, Eugène. chauffeur, c. d'Herbouville. 32 
D 11 * Burlurut. Jeanne, s. p , q. Perracbe, 22. 
Blanchon. Emile, comptable, r. Aup -Comte 52. 

D '• Terrillon, Marg., coutur., r. Charité, 29. 
Jus ton. Louis, empl. P.-L.-M-, r. Delandine, 21. 
D 1 " Juston, Pauline, s. p., r Sraltb, 19. 

TR QIB1SH1 ARflCH&ISSntXXT. 

Béal, Antoine, mécanicien. c. Gambetta, *1. 

V- Faure, Louise, s. p. t c. Gambetta, ôi. 
Boudet, Antoine, plombier, rte de Grenoble, 52. 

D M * Mollet. L , coutur , cb. Cr. -Horion* !6. 
Cabout, marios. ma u œuvre, r. dea Asperges, 41. 

D ,u Croiier, M., raénag., St-M. en- Ha ut i.Rh). 
Cbarreton, Jean, rentier, pl. &athonay. 4. 

D»* Trônai. Marie, professeur, r. Boulin, 40. 
Clerc, VitaJ. ou*, tonnelier, Oullins. 

D”* Berger, Henriette, coutur , r. de l’Epée, 10. 
Coulin, Luclcu. coupeur. Villeurbanne. 

D |! « Chiffon. Joséphine, papetière, Villeurbanne 
Dumoulin, Eugène, tisseur. St-Anloine [Isère). 

D 1 * Brienet, Catherine, domest., r. Alt - Musset. 
Dupeuble, Michel, empl.. r. de I Ordre. 14 bis. 

D 4 ** Michelet, Juliette, institutrice, Oullins. 
Polin, Charles, empl.. r. Thibaudière. 39 
D 41 * Hernuin, M.. coutur .Villaid-I-Dotnbw (A ) 
Couvert, J . cbaudronn., g. r Guillotière. 143. 

D"* Puyaube rt H., coTsetière, r. P. -Sert, 261. 
Granit, aaul journal ier, r. Montesquieu. 31. 

D“* Bcola, L.. journalière, r. Montesquieu, 31. 
Guérin, François, relieur, r. St-Amour, 16. 

D 1 '* Roux, Louise, eorsetière. r. de Trion. 19. 
Mojel, François, s. p., r. Dugueaclin, 2 05. 

\" Berthelet, Pierrette, propr., r. Bugeaud, 1. 
Kenoux, Léon, tisseur, r. d'Austerlitz, 15. 

V** Brousse. Joséphine, david . r Oivler, 133. 
Ruffier. Maric-Cb , Ingén, civil, r. Belleoombe, 15. 

D*** Gr< i s, Marie-Louise, s. p , « Ge* (Ain). 
Vestior, Julrs.empl. d e com., r. Charme! le* 2 25. 

D 11 * Varsmbon, Jeanne, modiste. r. Rarsban.31. 
Dumollard, Pierre, emballeur, r. Magenta, 16. 
D“* Paillet, Bénédicte, empl., r. Garibaidi, 104. 


Gudin, H., Ii*ut 38* infant., av. de 8*xe 968. 

D ,§ Amadieu. Jeanne s. p.. r. Moore», «9. 
(Juillet. A . eipéd. Mairie 1* a r MoaUsqaieu,36. 

ru * Bajsrd Lucie s. p., Villeurbanne. 
Lonjarrrt. Aimé, empl ,r Bon-Pasteur, 3. 

0"* Morilhal, J., carlonn . r. Motoev. 99. 

Mau ri rsa, Jean, maçon, r Clos-Sulphon. 18 
D' 4 * Trarirux. M . empl.. r. Clos-Suiphon, 18. 
MilM. Louis, ingénieur, r. Vendôme. 318, 

D'** Labe. Jeanne, empl., r. Bé^he vélin, 12. 
Sésèi, Louis, métallurgiste, eb. Culattes. 2. 

D' 4 * Grandmaison, empl , ch. Sablonniors, 12. 
Ninet, Xavier, menuisier, r Sébastopol, 51. 

D“* Cbarlet, Louise, inlliste r. Sébastopol, 53. 
Orge«al. Ji'srph c fetier, pl. Carnot *. 

D 1 '* Durand Adèle, comm , r Montesquieu, tt. 
Rougy, Antoine, prop. Pierre-Bénite (Rhône). 

D'S* Beritox, Rose jardin , ch. Oerland. 122. 
Sontag. Paul, manœuvre, r. Danton, 15. 

!>"• Boebu. Marie, ménagère, r. Danton, 13. 
Templier, Léon, papetier, r. Rabelais, 64, 

D ’ Bclrt Aug., papetière* r. Rabelais, Gl. 
Vetsier Jules, empl., r. des f bartnettes. 125. 

0' Varsmbon, Lucie, modiste, r. Baraban, 31. 
Carrabllliat. Joseph, menuisier, c. Henri. 3*5. 

D"* Duplan, Octavie. méo., c. Uenri, 3S. 
Déchavassiae, Eog , euL, r. Vllleneuvo, 10. 

V'* Raffin, s. p., r. du Repos. 21. 


oesTaiton sasogotMannn. 

Thollin. Jean, ap prêteur, Villeurbanne. 

D 1 • André M -Ph., cuis., boul. C.-Rousse, 129. 
Déehnvassine, H - K , ent., r. Villeneuve, 10 
D' 1 * Blanc, *A.-S., ». p., r. du Repos, 27. 

cinonsnt «Muisiunin. 

Berret, Louis, boucher, av. Thier*. 118. 

D’ 1 * Bel, Marie, emp. de com.. r. do 1 Ours, 1. 
Choasande, D., c. au* tram., r. de la Claire, 31. 

D 44 * Court. Lucie, coût., r. de la Pyramide. 4V 
Chômât Joannès emp. de com , r. du Hœuf, 2, 
D 'Michel, Clam! , coût., r. de la Juiverie, 18. 
Desmaris, Jeao, e. P-L-M, r. de la Juiverie, 13. 

D 11 * Merle, Jeanne, coût., r. de la Juiverie, 16. 
Fabolon Alfred, canonnier, r. de l'Ours, G. 

V** Pii ourlet, Marie, lingére, r. de l'Ours, 6. 
Grattant. Jérôme, emp de com., Chapoi» (Jumj. 

D»* Duplare, Genev., s. p.. r. St*Georgea, 55. 
Grillot Henri, négociant, c. Morand, 1. 

D"* Gaodoger, Marihe. s. p . q. Jayr, 42. 
Guérin, François, relieur, r St-Âmour. 16. 

D 11 * Roux, Louise couturière, r. de Trion. 19. 
Pont, Henri aerg au 158*. Lyon (5* arroad.). 

D"* Albert!. Annina, coût., Grasse (Alp.-Mar i. 
Sxubeirst, Loul«, e. de banq.. r. Anncmciade, 1 
D"* Chanal Jo., s.p., r, St-Pierre ds-V»i*e, 62. 
Vallod, Claude, mécanicien, Caluirc (Rhône). 

D l * Longueville, Heur . a. p., r, St- Jean, 6. 
Bonnefond. Etienne, e. de c . r. des Farge», li. 

D lu Laurent. Fl., e de c., ch. Demi-Lune. 133. 
Oeltn, Louia dir contenL, g. r. deVaise, 4ô. 

D"> Blanque. Thérèse, s p.. q. de Vaise, 16. 
Perrier, Jean, fact. dea post .r de la Quarant.,26. 

D"* Bouchet, Emélle, empl., r. rirognard.l. 
Trochatd, Clément s. p , Bologna (Italie). 

D** Garncro, Angela, ». p., bologna (Italie). 


ctxixn tMoxDinixiin . 


Guermet. Henri, raécna.-deot , r. Vauban, Cl. 

D"* Mallasseigoe, Jeanne, a. p., r. Bugeaud, 23. 
Brosse, Bepolt, empl., r du Lac, 46. 

D 1 ** Brosse, Antoin., vermiceL, rue Sully, 103. 
Berret, Louis, boueb., av. Tbiers, 118. 

D"* Bel. Marie, empl de comm.,q de Bondy, 2. 
Cbalon, Antoine, empl , r. Garibaidi, 4t. 

D"* Bouohefal. Jotépb., repas» , r. Duguesc , 55. 
Cbamboredon. Auguate, avocat, r. Fénelon, 11. 

D"* Bovagnet, Joséph , s. p., r. de l« Barre, 16. 
Durando, Aug., ouv. d'usine, Saint Fons (Rhône . 

D 1 " Vnrcellino, Christ, coutur , c. LafsyeUe.H. 
Frenay. Jacque», électr , r. de Sèxe, 12. 

D 1 " Rosier, Jeanne, repass , r. de Sète.72. 
Godelaine, A., men en voit , r. Sucbet, 8. 

D 14 * Mathon, Marle-Lou se, bri*d , r. Suchel, 8. 
Grillot, Josap., négoc.. c Morand. 1. 

D"* Ganiioger, Jeanne. ». p , q. Jayr, 42. 
Gudin. Il-.lwot 38*d lnf., av. deSaxe, 69. 

D' 1 * Amadieu. Jeanne, a- p., r. Moncey. 6». 
Liatard. Modeste, coup, en chaus* , r. Tôte-d'Or, 18. 

D 1 • ViUe t. Antoin.. empl.. r. Mnn'golfier, 88. 
Mardray . Jean, empl . r Hossnet. 106 
D* 1 ' Bicfact Pauline, tiss , Vienne (Isère), 
Marcoux. Modeste, mécm., r. Crillon. 43. 

0“* Guiltat, Jeanne, tulliite, r. D edi eu, 19. 


Nalssanoes d’enfanta légttilBM enre- 
gistrées da 29 Décembre 1907 sa 4 
Janvier ÎOOH. 


raiKma sanoiDüâSMtJTT. 


Despl*, voyag.de com., r. Bodin, 15,.,,... m. 
Gruul. emp 1 .. r. Puits-Caillot. 33..,. ..... /, 

Croohet. empl-, place Croix-PAquet. 5, .... . f. 
Cfailflel, enheeur, r. de* T.-Claudiennea, 18. m. 


nrnui *»soBsisamxjrr. 


Chappet. empl., r. Bancel, 30 m 

Ferlay. charron. ChaTipagne-au-Mont-d’Or. / 

Bigé. électr., r. Désirée, 6.,.. / 

Reboulet, empl.. P.-L -M., q. P.-Sciie. 60.. / 

Augustin, manœuvre, r. Moissonnler, 14.... m 

Prasi. mouleur, r. St-Didier, 6 f 

Guinand, cour, poste», r. M.-A.-Petit, € / 

Hocher, déb de tabacs, av. FéJ.-Fnure, 19.. m 

Brunet, manœuvre, r Bérenger. 5 f 

Garguct, ferblantier, r- de la Buîre, 84.... m 

Batton, représentant, r. Franklin, 35 ^ 

Déehaux, cordonnier, r. delà Vülette, i bit. m 
Pi co a , teinturier, r. Dugueselin, 120 bit.... m 

Pailbarey, modeleur, r. Vaubecour* Il m 

Bernard, empl.. r. de Vienne, 64... f 

Oiiisti manœuvre, r. Séb -Grypbe, 1 43 / 

Giiglielmetto, ébéniste, r. Vauban, 96 m 

Fourneau, ferblantier, r. Chapoonay, 49.... f 

Cfaatillon, empl , r. Masséna, 126 m 

Chevallier, empl., r Quatre-Chapeaux. 7..* m 
Rey, man eb de St-Just à St-Simon. 31... m 

Gorgeret, empl., r. Bécheveliu, 88. m 

Didier, manœuvre, ch. de Baraban, 3...... m 

Perrot, empl , r. Bugeaud, lié m 

Rocbe, appréteur. r. Sully, 110 / 

8rrm»nd. empl., r. Delandine. *8 f 

Page, maître d’bôt., r, Ossimir-Perier, 61 m 

Bernard, cafetier, r. Mercière, 13 / 

Beck, manœuvre, Oullins. m 

Vidal, manœuvre, r. Franklin, 49..,.,...., / 

Quiot. gêr. de restaurant, r. Mercière. 14... m 

Cyvocl, teinturier, ch. dea Culattes, 9 m 

Ferracci. manœuvre, r. de Confié, 12. ...... ns 

Boissio, march -forain, r. d'Alger, 6 m 


TROISIEME AIUIUXDISSBNMT. 


Spay, pélie., av. do Saxe, 2*0 / 

Legouetx, empl., av. Berthelet. 4.... m 

Pascal, vovag de cora., o. Gambetta, 2 / 

Bui^se. litneg . av. du Cbiteau, 31. ....... . m 

Calvini, eharcol.. ch. Viirioterie, 53 / 

Botlon. etnpl. P -L.-M.. r. Pasteur, 23. . . . . m 
Gidon. rnèjan , cb. de» Sablonoiers, 21 bis. m 

Gioestié. peintre, q. Gl -Bernard. 7 m 

Marquié, g. delà paix. r. Têto-d'Or, 123.... / 

Poizat, coud, trsm , pl. du Bacbut, 6...... / 

Séxeral, négoc , r. Gazomètre, 10 f 

Rouveyrol voy da com.. r. VitleUe, 93 / 

Monnier, chapelier, r. de Marseille, 82 m 

Bergeron, empl. P.-L.-M , r. Paateur, 35.... / 

Paulin, appréteur, ch. de Gerland, 83 f 

Raymond, épie., r. Uospice-des- Vieil) srds, 29 / 

Martin, empl, av. Bcrthelot. 33 m 

Viaba, lypog., ch. Combe-Blancha, 64...... / 

Peyron.cond. de trav.. ch. da Rhône. 4.... m 

Petitjean, mécan., r. d'Heyrieux, 58 bit..,., m 
Dubost, empl, de com , o. de la Liberté, 1.. r 

Biolay, debitaat, r. Booald, 16 f 

Depaasio, électric., r. du Dauphiné. 141..-. m 
Volland, marrfa devins, r. Montesquieu, 8 T m 

Gnadiger. empl , r, Paul-Bcrt, 231 / 

Pidancet, tôlier, r. Sébastieo-Gnrpbe, 126... m 

Parnaix. maçon, r Dugueaclin, 214 m 

Paris, mèoag. r. Longefer, te / 

Catala. adj. a l'Ecole de santé, a. Be. thclot, 18 m 

Mac tri, empl., r. Creuset, 39 / 

Martin, empl., r Bonnet, 101. . / 

Morgue, maréchal fer., rue Paul-Bert, 224, , / 

Bottet. représent, av. Berthelot. 4 «i 

Ruel, boulanger, av. Derthelot, 2C /■ 

Desmomans, ajust, ch. des Cure», 62 m 

Scbmitt, emp- de com., r. Pasteur, 29 m 


QÜATRtâ*» SSROXOlMWRirT. 

Brunet, loitilnlonr. p|. Tahxrcau, 18 m. 

Dorouvset, appréteur. r. Artaud, 8 m. 

Rostaing empl., pl. Tabareau. 17 m. 

Rivtello. manœuvre, r Oenf -Rochereau. 67. f. 
Gebhard, zingueur, r. Mottet-Geraado, 14.. m. 


(5 Jaavier ItO»] 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


CIMQOimi A»»nirnlMU*»lH. 

Cuvex-Combax pr., m. du Garil'an, 4 m. 

Coavanon. ntipl., r. de U Pvrsmide, 31.... f. 
Trigault, «np. P-L-M, r. de Vl iiselitre, 9. . . /. 

lU'théUmv. rmp . m. du Gou guillon, 35.. m. 

Trapet, châaff., r. de la G ange. 26 /. 

Veroet. compt , r. Sl-Pierre-de- Vaine, SI... *». 
Faure, tonnelier, r. de la Claire, 3t. ....... m. 

Beylier, emp. r St-George», 3.' f ■ 

Martin, laitier, r. dea Macchabée* 8 m. 

Basiieux, c. d. pools et ch., r. Tramassac. 32. /. 

six un* AaaoübiaaBMiirT. 

Tommet, empl., r. Vendôme. 101 /. 

Faquin, cordonnier, r. Fier e Corneille, 18. /. 

Thevio, empl., c. VilLon, G2 /■ 

Nicnlosi, sculpteur, r. Mon t golf) er, 511 m. 

Barbier, empl. P.-L.-M.. r, Sachet, 25 /. 

Gillet, empl-, pi. Edgard-Quinet, 5 m. 

Michel, p&tissier, r. Duquesne. 49 . m. 

Au rioux.m. d.log. au2'dr.,c. balayette, 119. /. 

Via», négociant, c. Morand, 26 . /. 

Varaniac. fab. d encres, r. Louis-Blanc, 31. /. 

Pons, revendeur, piss. St-Pothin, 12 f . 

Ballioud, m. de meubles, r. Têle-d'Or, 87.. m. 

Gautheron, teinturier, r. Créqui. 13 /. 

Bourson, limonadier, r. Oaribaldi. (75,,.... m. 
Maurio, rce.-cont du3*nrr.. av. Nosilles, 3. mi. 
Seux, m. de soies, av. de Saxe, 133 /. 

Detei dn 29 Décembre 1907 au 4 
Janvier 1908. 

rasants a» «dbdisssmist. 

Seysael, dentiste, 40 a., ro Sl-Sébsstien. 27. 
Cultin. Paul, J a., r de Crimée. .-V. 

V’* Keynaud, a. p., 6» a., r. Roue-, 3. 

Ep, Omet corn., tit , r. Tabl.-Claud , 55. 

V** CbriMin, pi. de soie, 4t a., r.d. Fantasques, 4. 
Badin J. -Pierre, concierge. 56 a .m, Gr.-tôle, 1. 
Massai, empl.. 71 a., r. Longue, 18. 

Cartaud, empl., 60 a , av, du Doyenné, 5, 

Robert, pisteur, 81 an», *. dom lixe 
V** l’eracchio, s p., 50 a., r. St-Côme, 4. 

diuxièmx AMUisutssr.MXxr. 

V T * Gauthier, llagère, 4! a , av. de Saxe, 131. 
Primet. 27 I., Ouliins (Rhône). 
v*« Chantais, méuig.. 85 a., St-Pricst ibirej. 
Novat, ménagère, 55 a., Villeurbanne. 

Chaulant, concierge, 65 a., r. de la Barre, 10. 
Heboul, manœuvre, îfl a., Glvure (Rhône 1 . 

Ep. Ginhac, s. p., SI a , Char -nur-Lyon (Loire). 
Ep. Routière, s. p., 74 a., q. Perrache, 85. 

Ilupuy, ex-m. log. 14* es. lr., »3 a , q-Cha r ité,20. 
Didie*. mécanicien, 22 r. Servicnt, 58. 

V* Blomard, rentière 77 a., r. Prnthièrre, 16 . 
poly, cocher, 49 a., Caluire et Cuire (lihônr). 
Catarnier, entr. lr. publ., 50 a . a charité. 35. 
Cnsaj». restaurateur, 34 a., r. de la Gerbe, 9. 
Pienne, 6 m., q. Gaillelou. A. 

Jannio, s. p., 65 a. . pas*, de l' Hôtel-Dieu, jg. 
Ltvéque, A m., Vaulx-eo-Velin (Rhône). 

Tracol, manoeuvre, 50 a.. r. Gandolière, 9 . 

V** Durens, *- p.. s* », pi. Kaspail, 5 
Repiquât, mamauvre, 51 a., r. Crcqui, t66. 

Ep. Fayolle, ménag-, 39 a., r. Séb.-ürirptip, j|. 
Valaro, ret. P-L-M., 66 a., c. du Midi, n, 
Meyrieux, empl. com., 35 a., r. H. -de- Ville, 41. 
PauUsson, tulllsle, 18 a , Villeurbanne. 

V'* Bay, emp. de chaises, 61 a., r. Vendôme. 210. 
Peytoud, voiturier, 46 a., r. $éb.-Qrj pbe, 68. 
Vacboo, 10 a., Villeurbanne. 

Ep Arsel, ménagère. 24 a , St Fons. 
terrier. 3 a-. Bourg-de-Thizy (Rhône). 

7** Prudent, ménagère. 67 a., G i vont (Rhône). 
Rolland, cbiffonunier, 67 a., r. Turcnne. 7. 
Martin, cultivateur, 41 a., Urenav, (Isère I. 

V** Rochoanai, me n . c3 a.. Ch les-Mines (Rb.) 
Durand, jardinier, 34 a., Tassin-D.-Lune (Rb ). 
JailM. journalier, 46 a., St-Puns. 

Mazard, cultivât . 72 a„ St-O.-l'Argentiére fRh ). 
>" Fournet. rentière, 69 a., r. du Peyrat, 1. 
Costal, so j , r. Vendôme 292. 

Déal, empl.. 37 a., r. Vi tor-llugo, 8. 

Ep. Drrgras. a. p , 48 a., r. Hemp.-d'Ainty, 28. 
barutxi, 5 a., r. Bellceour. 3. 

Lafage, 3 a , r Duhamel, 14. 

Adam, cultivateur. 75 a-, r. Vaubeconr, 94 bit. 
Béranger, emp , 2 a . r X -de U-Vj||ardière,51 , 
Murgier, couturière, 25 a , r. Dubois 2t 
Vignaoe, mecon, 58 a . OulUas (Rhône. 
Rolland, gar. boulanger, 83 a.,r. P -- orneiUe, 153, 
Kp. Massard, s. p , 65 a., Moytieu (Isère). 
Àrgout, 8 m., c. Morand, 8. 


Thévrnol. 4 Grétieu-la-V.irenne 'Rhône). 
Tbévenol, 4 ).. Oré*ieu-la-Varenne (Rhône) 

Ep. Giet, commerçante. 21 a., r. Ste-CloUlde. 5. 

TROiaitua AsaoBbiuxuaRT. 

Blettery. ouv. pàt. 24 c. Richard- Villon, 45. 
Chu digny, min . 15 a , St-Elieone ‘Loire). 

Ep. Breton, ménagère, 51 a., r. Grille!, 3. _ 
Cbeves*ant. D 1 IO-, 38 a , r. dllevrieux. 174. 
Oui*ner, tait. s. verre, 65 a., a. Berthclol, 116. 
Pradet. maç,, rtl a-, r. de l'Epée, 7. 

Rival, cartonn , 40 a , r Riboud, 29. 

Tou noud, s. p.. a , r. Méditerranée. S. 

V** ( hion. ménsg . 64 a , r. Paul-Rerf, H9. 

Kp. Bezuit s. p., 4? a., r. Dunoir, iflO. 

Lnnlili'in, camtn , 41 a , r Cbcvrrul, 11. 

Ma lin. s. p . 15 a., bd de* Caserne*, 23. 

Charle*. cord., 55 a., r. Dugucsclm, 1*0. 

Matin. 1 m , r. Rabelais. 104. 

Miramand, ouv. verni., 48 a., r. Rabelais, 67. 
Calvin,» p., 59a.. qu St- v Incent, 31. 

Rival, ch. daul., 28 a., av. de Ssxe, 230. 

V’* Roche. ». p . 41 a., r. Marseille 36. 

Trillat, Pierrette, s. p , 87 a . c l.s Tavelle, 24. 
V*«Hopp ., s. p.. 58 a , c. de la Liberté, 29. 
Moreau, 19 m-, r. Chevreul. 1*0. 

Hegad, r., 50 a,, c. Richard-Yilton, 89 
Gaxelti, manœuvre. 66 a., ch. Montagny, 20. 

V** Aubonnet. rent.,68 a.r. Dauphiné, 128, 

V*» Morel, tnén., 52 a., r. Cloa-Suiuhon, 18. 
Charrier. 15 m., g.-r. de la Guillotière, 49. 

Boutin. 5 m., r. Arquebuse, 22. 

Gemn. tisseuse, 68 a., r. Sébastopol, 83. 

Gayet, ruan.. 56 a., r. Tu-enne. 11. 

Champier, empl. P L M, 38 a., q Cl. -Bernard, 20. 
Fournier, V.-J., retraité, 54 a., r. Colombier, 18. 


QDviRtéKe ARioniumKf. 

Perrin, cHitTon., 67 a , s. dom, fixe. 

Relia, tanneur. 66 a , r. Jacquard. 5. 

Brillon, ménag , 46 s., r. Cuvier, 139- 
Guignard. tisseuse 79 a., r. Cl -J - bonnet, 33. 
Vernay, teinturier, 65 a , r. Josépliin-Sonlary.9. 
Combler, négociant, 20 a , r Villeneuve, 11. 
Tade), dûmes»., 36 a,, r. Garibaldi, 69 
Galle, renllure, 79 a.,r. Cl •J.*llunnet, 22. 
Rognard, ménag.. »8 a., r. Vieille-Monnaie, 15. 
Orcu-r tisseur. 52 a., r. du Mail. 21. 

Rtillard, tailleur, 46 a., r. de. Nuits, 1. 


CM4U1BI 


RoxiushanuiT. 


Médan). revendeur, 58 a.,r. de Trion, 70. 

Hulaud, Morie, s p , 29 a., r. St-Gcoiges, 68. 
Besson, épinglière, 70 a., r. de U Claire, 14, 
Ruas. Charles. 14 J., r. Fraternelle. 20. 

Ep. Gonichon, roéiiag-,39 a., r. Macchabée*, 43. 
Gubloud, Marie, s. p-, lia., imp. i J a-fret-Mérel,5 
Ep. Mercier, s. p.. 50 a , quai Mdu, 50 
Chevalier. H., s p.. 17 a., cb. Franehevilte,136. 
V • Cultin. s. p . 76 a., ch. Grenouilles, 14. 

Sattet. rentier. '9 a., q. Pierrc-Sdte, 17. 

Filippi. Joseph, s. p , l 4 a , r Roquette, 16. 
FamaviJ le, ébéniste, 69 a., r. St-Georgc», 40. 
Bonnard, Catherine, s. p., 53 a., r. <J --CuIuones,4 
Ep. Fénéton, coutrr., 35 a., r. JouOroy, 11. 

SI X If MB ASROXOI*SKMIirr. 

Gsche, G a , cours Morand. 10. 

Pà|..iB, épicier, f>5 a., rue Masséna, 30. 

Malpertuy. empl., 55 a , cours Vilton, 16. 
Baroche, chaulr.. 42 a., r. Cuvier, ItO. 

Ranvier. cocher, 46 a., r. du Musée, 37. 

Cbaboud, 2 mois, r. Sully, l.'O. 

De Cordon, Jean-Jacques, 8 a., r. Garibaldi, 4. 
Vve Romand, s. p-, 6r a , r. Moncey, 161. 

Arm nd. Edouard, propr.. 69 a , e. Villon, 61. 
Ans«niy-Chatellet.Vinc.,conc.,71 a .r. Fenel«n,4. 
Vve S o ch O Q, s. p , 6» a., r. Garibaldi, 7 bit. 

H «mm. bijoutier. 46 a.. r. Créqui, 111. 

Faun. empl.. 43 a , r. Tùte-d Or, 0. 

Vve Véron de la Gambe, r , 84a... pl. P.-de-Ch., 10. 
Vve Berihier, *. p.. 69 a., c. Lafay-lte 245. 
Moine, valet de chamb.. 53 a , av de Saxe 14. 
Jourdan, horloger, 57 a., r. de Sèzo, 13. 

Mouvement de la Population 

du 25 an 31 Décembre 1607. 

Nombre de mariagea contracte» 77 

— divorces enregistrée. . ...... 2 

— naissances légitimes 109 

— — illégitimes 41 

— décès 142 

— mort-nés 


V.OOR8 OFFICIEL dea marotiandlsef 
eu gros sur la ptaoe de Lyou. cons- 
taté par la Commission dosig aée par 
la Chambre de Commerce. 

Il »« féi/U M à ! *<w« l.'t 

Lm prix, h comptant noei doit» i«t I 0 kilo» 

Le 3 janvier 1908 

Grains et Farinas 


Bl« le psy» dn rayon .. .la» 100 hit. 12 “> 

23 s 

t. N». Il II*. flVIUlt» MI'H 


2 4 * 

d« Raaaie 

- 31 50 

33 . 

- d'Amérique 

- 33 • 

33 • 

- provinces utnubtena. 

— • • 

• 75 

île» Indes 

— • • 

• • 


Su • 

28 r ii 


17 Î5 

17 50 

Orge de bras»orie 

20 • 

21 • 


17 50 

18 * 

Gatr 

— 21 • 

2 J 50 

darraxin. 

20 • 

21 . 

Avo.ne nouvelle 

— 17 50 

1» 50 

laricots bl.de Bourgogne 

3t . 

32 • 

nains d» Hongrie 

39 * 

31 • 


/art - r de boulang. 1 * q. tes 125 kil 48 
— — ronde. — 

Son les 190 kll. 12 


Fécule indigène 
H Ix de l'Inde ... 

Ru dn Japon. . 
dis ée Saigon . 
tlAoo dn Piémont «came — 


35 • 

— 31 • 

— 46 * 

— 58 • 

48 . 


Pfttsi Alimentaires 

Rites extra choix les 100 kil 48 

1 chois — 61 

— raarebandos — 56 

irrégulières — 4S 

démonté — 45 


49 50 

44 50 
12 75 
36 • 
41 • 
48 • 
32 • 
51 • 
54 • 
62 « 


80 

70 

62 


Graines fourragères et oléagineuses 

165 
135 


draines titrueti le* 106k 1*0 • 

— vieilles 125 • 

— d'Amérique 

<i «miii tnan . 

Vieilles 

de luieroc d'Italie. — 

Graines de colis ou navetta — 

— de sainfoin.... ... — 

— de — 


135 

123 


42 50 
35 • 

22 » 


Fourrages 

Foin de Bourgogne ..... lasl00kll.il 

de pays . — iû 

Pa U* de ’romeat — S 

— de seigie — 6 

Fruits aeaa 


160 • 
135 • 

43 50 
36 • 

16 • 


11 

10 

5 

6 


AmandesdePruv. en sortes les 106k. KO 

■ 

250 


— k la pr nce»»e . . 

1 r 0 

■ 

ibO 


Raisin* de i orintbc 

— bO 

• 

85 


de Malaga 

- 11 

50 

12 


Figues de Bougie 

— 35 

a 

40 


de Cosensa .... . . 

6) 

■ 

so 


Prunes d'Ente 

li5 

• 

115 


Baoraa 




S icre i.mM « h» •* le» 100 k. 66 

« 

67 


coupé régulier 

(6 

50 

14 


irrégulier 

— 65 


66 


Sucra us*» poudre le* 10tik.65 


66 


— seenouie 

— *t 


69 


S ,we cnttaJii»** indigène. 

67 


72 


— ex -tique 

— 58 


«0 


Sirop de glncote 44 degré» 

55 


60 


datas 





Café de l'Inde Malabar les 100 k 310 


330 


— U y sort . . . 

- J15 


340 


S auto» 

240 




Java vert 

32 » 


150 


— Jaune 

• i 0 


400 


rȎmerar . 

370 


S60 


Café de Hafu nature .. .. . 

230 


275 


— trié... 

/15 


293 


Guadeloupe habit. 
— bonifieor 

320 

J4Û 


3'0 

.-60 


Moka 

16 

■ 

40 J 


Café Portn-RIcû.. .... 

320 

• 

345 


- (Mt iitr.it ou* 

— liMJ 

• 

323 




• 



- Bahia. 

- 249 

• 

2U 



Digitized by ( 


logle 





10 


BULLETIN MUNICIPAL OPPIC1BL DE LA VILLE DK LYON 


(5 janvier 1908 


C icao Maraxnao-Para .. 

les 100 k 383 

• 393 • 

— C raque <1 ? rupano 

J75 

• 400 • 

— Puerto Oibelio 

420 

. 500 » 

Gaa aooil 

- 390 

• 400 . 

acao Irinliad 1 m 100 k 373 

• 3-3 ■ 

— Martimq et Gtiadel 

360 

V 36 j . 

— B a h 1 a préparé 

— 365 

. 373 . 

- Haiti 

350 

• 360 • 

— Samana et Sanchez. 

— 360 

• 36 J • 


Poivre noir Alépy. . . . . . les 100 k 

Tellicbéry .. . — 


— Baigon . 
blanc. ., 


Bull* et produit* stéarique* 


Huile de coco.... les 100 k. 90 


93 


— de Palme un a swn*. . — 

79 


82 


Soif fondu de Paris |umm) — 

79 




~ de province (en fût) ... 

*9 


8*. 


— presse — 

110 


114 


Acide 

61 


es 


— ( I» IVllluUM,,., — 

68 


7l) 


— i — «*iusa<iuï;i, — 

115 


1 :0 


URM I I l’M«- .lMl»MI OI»*|r Ml 

80 


83 


— •« »■■■ - — les 100 k. 78 


80 


Glycénnr blonde, 28* 

117 


122 


— ftamMMins», 30* ... — 

1«0 


185 


Huiles minérales 




Huile de pétrole l'Hectolitre 

Ï4 

B 

23 

• 

de schiste 

21 

50 

22 50 

Essence minérale 

37 50 

45 

t 

Huiles, Savon» 





Huile r*lit»nrfistMinMM- .es 100 k. 

163 


200 


- surfine ........ 

» 


» 


- — Ban — 

» 


» 


— fine 

130 


MO 


M ille commune lampe. . les 100 k. 

■ 


» 


Huile de noix 

175 


2 5 


— d arachide surfine.. — 

118 


120 



Huile de sé.\arae tu -fine. . — ]0H 

— de sésame a brûler - * 

de chunx a Doue ne. 100 

Bulle de colza épurée — les 100 k 95 

— délia... 63 

— 1# colza braie • 

Savon de Marseille bl.l*q. — CO S 

Marseille bl. 2* q .. . — 52 5 

— bleu pâle. m*m hrw . — 52 8 

de palme marbré... • 

d oléine. !"qo*liié. 52 

marbré.... 52 

de palpe 53 5 

» mou eaira — Sa 

— — ordinaire.... 33 5 


Vin Beaujolais 1- cfaoii. la pièce 110 

— - t* — 80 

Vin Pas Beeejolais la pléee 63 

Vin Lyonnais 1 * choix — 70 

— - 5* - — 55 

— Méconnais 1* — — 70 

— - 2» - - 55 

Vin Bourgaguel** — - llo 

2 * - Il 

— Bordeaux 1 • s nm«*« 123 

— ' 1 — 90 

Vin Roussillon t L * - rs«*«sni 23 

- 2* - — 19 

— Montagne 1«* — » 22 

— *• - - 18 

- Narbonne 1*» — — 22 

- t - - 19 

- Algérie t* - — 23 

t* — — il 


Esprit! /6 Béziers à 14*... l'bectol. S2 • 
de marc — ... - 52 • 

— Nord fin à 90* ... — 46 25 

Esprit Nord extra-fin à 90* — 47 25 

— de grain — — 50 • 

— mauvais goto — — *5 25 


Goura moyen des oombastitoles 
sur la plnoe de Lyon. 


Anthracite. . 
Coke cassé . 


Parais 

Grelassozu. ..... 
ChaUlles choisies 
lavées.. 
Braisettes lavées 

Malbrou* 

Menu sortant.... 


... leslOékU. I TE 

... - B 70 


GODRB OFFICIEL des denrée* vsn- 
<*ue» dus. la. Bulle, et Marché». 

do 28 Décembre 1907 au 3 janvier 1908. 


Marché en gros de La Martini ère 

Dindes »... la pièce 6 50 B 

Oiee..... - 6 • 8 

Canardé — 3 • 4 

Volailles I” qoal. — 6 • 7 

— ** - - 4 80 S 

Poaiats — 1 50 s 

Pigeons — 0 90 1 



6 50 

8 • 

— ...... 

6 • 

8 . 


3 a 

4 > 

— 

€ • 

7 • 

_ 

4 50 

S 50 

— 

1 50 

S 50 

...... 

0 90 

1 10 

le kilog 

2 60 

3 • 

la cent ...... 

13 • 

14 • 

Je kûog 

1 40 

1 80 

es des traits et légumes 

1» titsSl aNflv* . . 

7 • 

8 50 

— .. 

1& • 

20 • 


Goure dea obligations 6 lots de l’Em> 

S runt munioipal de 1880 à la Bourse 
e Lyon. 

Prix d’emiaaion, 98 fr. 50 c. — Valeur no- ; 
minsle. 100 fr. — Jouiaasnce, 15 juillet 1907. j 


MOUVEMENT DES ABATTOIRS 

do 25 an 31 Décembre 1907. 

I ESPECES ET NOMBRE [) ANIMAIT ABATTU» 



MOUVEMENT DU MARCHE AUX BESTIAUX ET DES ENTRÉES DES VIANDES FORAINES 

Du 23 an 31 décembre 1907 



parx du Kitooii avmr ns viande 


sur pi kd (i) I Sur les Marchés j En Boutique 


menés I vendus | maxim. minim. I mai un. I minim. I maxim. minim. 


QUANTITÉ8 
de kilogrammes d* 

VIA ND K* FOBAlNtS 
inspectées 


\ Moutons. .............. .1 1,943 

j Veau* I • 


I Banu fs et vaches. . 
Vendredi.... VaM1 


I Moutons 

Lundi Porcs.. 1,588 

. Bcrufs et vaches......... 845 

Mardi 1 Veaux 584 

(Moutons 743 

1 Bœufs et vaches 13*1 

£““* *-’** 

Moutons.. 2,fi»8 

Pw.ca 2,255 

































15 Janvier 1908) 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DK LA VILLE DE LYON 


U 


Cours des denrées vendues eux Factoratn de la Tille de Lyon, do 27 Décembre 1907 au 2 Janvier 1008 


DÉSIGNATION DES DENRÉES 


PoLssoas de mer 

Aigrefins le UL.. 

Aloiea •••«.••••» — 

Auff* “ 

Barbues “ 

■art. - 

.Cabillauds — 

I r ftr rellets 

Olllns — 

I Congres 

Dorades . 

EMurgroos — 

Grondins.. - 

Limandes le kil... 

Lottes de mtr — 

Maquereaux....... — 

Merlans - 

Merlu# — 

Mulets — 

| Raies — 

1 Ronrets-barbets.. ......... ....... — 

Saint-Pierre - 

Sardines 1,1 sel — 

! Soles — 

Saunons — 

Thons. — 

Tnrbots — 

Vives... - 

Harengs frais le cent. 

Foisonna d'eau douce 

Anguilles virantes le kil. 

Anguilles mortes — 

Barbeaux — 

j Brèmes — 

I Brochets....* — 

Carpes . . — 

J Eperlans — 

| Ombres-chevaliers — 

Perches — 

Truites — 

Truites saumonées — 

Friture...... — I 1 

Grustaeéa, mollusques at coquillages I 

Crabes le kil.. .1 1 

Crevettes rouges. — 

brevettes grises — 

Ecrevisses — 

Langoustes — 

Homards... — 

Escargots - 

Moules 

Clovisses — 

Huîtres Marennes, a* !.. le cent. 

— S — 

Huîtres d'Arcachon, n* 2 — 

— 3 — 

— 4 — 

— S — 

Volailles 

Canards... la pièce. 

Dindes — 

1 Oide — 

Poo lardes ou chapons de Bresse. . . » 

Poulets — 

Pigeons — 

Pintades mortes.. . ................. — 

Foie grss — 

Lspina domestiques — 

Glblsr à poU 

Chevreuils le kil.. 

Lièvre français la pièce. 

Lièvres étrangers — 

Lapins de garenne — 

Gibier à plumes. 

Faisans la pièce. 

Courlis — 

Bécasse* — 

fansrds sauvages — 

Sarcelles — 

Perdrix rongee.... — 




Digitized by Google 

















































Il 


BULLETIN MUNICIPAL 0PFIC1BL DE LA VILLE DE LYON |5 Jtnviéf 1908 


Cour* dss denrées vendue» aux Faotorats de 1» ville de Lyon, du 27 Déc. 1007 au 2 Janvier 1008 lnolns (suite) 


DÉSIGNATION DES DENRÉES 

27 Déc. 

28 Déc. 

29 Déc. 

30 Déc. 

31 Déc. 

1* Janv. 

2 Jane. ^ 

Plu lui 

hi bt 

p|« km 

Plu U* 

flu km 

PI» ku 

PIll lit! 

P1«i kit 

fia» km 

Plu lu 

Ha 

ku 

Plu ku 

n «» km 

Plu ku 

Perdrix gri**l 



2 SO 

2 . 

2 50 

2 . 

3 . 

2 50 

2 50 

2 

3 . 

; 25 

2 


1 S 




Poule» d «sa... ». 

— 

0 7® 

0 Ou 

* * 

* * 

(i 60 

0 70 

• ’ 

• * 

* * 


- 


• . 


• 


K4'e* d« genêt 

_ 

1 20 

• . 

1 37 

1 1 

■ • 

. 

1 40 

1 20 

, . 

• . 

• 


. . 


» 

, . 

Hiles d'eau. 

— 

» ■ 

• . 

0 50 

0 40 

• • 

■ 

• . 

• 

0 4» 

0 JC 

* 


* • 

0 

ÏO 

0 21 



















P . 1 1 


















AlmiottM 


3 . 

2 40 

4 • 

2 50 

3 . 

2 • 

3 6) 

J !« 

3 10 

2 60 

3 

40 

3 • 


•0 

î 50 



9 . 

8 

to » 

S • 

9 . 

7 ■ 

10 • 

6 

‘J • 

H . 

10 

■ 

9 


50 



la doux 

















Heeassioe* 

18 . 

10 . 

.0 * 

41 

i! . 

10 • 

22 * 

15 . 

2) • 

<> . 

F 

n 

10 

14 

• 

12 • 



















Pigeon» ramier» 

la pièc«. 

Bfl 


ï 30 

1 1" 

• . 

• 

m 



• ■ 

m 

1 • 




Beurre, mule, fromage» 

















Bearre 

le klL. . 

2 50 

* ' 

2 6) 

2 5 0 

• • 

• • 


2 tO 

2 60 

• * 

2 

70 

2 50 


50 

2 40 

Gruyère 

le kil... 

• • 

■ » 

• • 

. • 

• • 

• • 

SB 

• • 

• • 

• . 

. 

• 

• . 


• 

. • 

Primeurs, légume» 


















/, h*mpignûü» de couche 

le kil.. 

2 AO 

2 . 

2 60 

2 . 

2 40 

2 10 

2 2) 

1 8t 

2 30 

2 14 

2 

• 

1 60 

2 

47 

2 10 

Truffe» 


12 * 

» > 

14 • 

8 • 



12 • 

9 ■ 

U . 

11 • 








BULLETIN COMPARATIF des RECETTES des CHEMINS DE FER LOCAUX et TRAMWAYS 


r»c St un Si Décembre 1967 1*2* semaine. ï 


LIGNES 

RECETTES 

DB L* SK U AIN K 

DIFFÉRENCE 

EN KAVKUR DK 

RECETTES 

A PARTIR OU 1" JAJTOKR 

DIFFÉRENCE fl 

KN 7AVRUR DK 1 

1807 1806 

1907 

1906 

1907 

1906 

1907 

1006 | 

Ligne» de la C‘‘ de» Orna et Tramway» de Lyon... 

Tramway de Lyon à Neuville 

Lyon-Croix (tousse A Caiuire 

Funiculaire de Lyon (r. Terroei à la Croix-Rousse.. 

Croix-Piquet — 

i Ligne* de la C* F.-O-L 

199.743 73 175.123 13 
4.539 . 4,344 

2.497 65 2,071 55 

5, H0 iO 4 ,9'1 St. 

5,785 30 ». (i30 75 

14,766 69 13,491 (B 

24,708 Cl 
195 • 
422 10 
168 50 

1,195 61 

243 45 

8,770.638 17 
289,728 
13*,00r, 6(1 
217,9:3 30 
*75,53» 15 
797,195 90 

8,094,568 70 
286,125 45 
141,625 45 
204. 692 75 
263. <46 20 
778,542 45 

675,469 47 
3,202 53 

13,730 75 

18,653 45 

3.618 13 
7,486 05 


SAISIES DE DENREES MALSAINES 

Du 25 «o 31 Décembre 1967 


NATURE 

QUANTITÉS SAISIES 

TOTAUX J 

de* 

Aux Abattoirs 

Dana le» Magasin» 

An* Criée» 

Dan» la» Hall»» 

«t Marché» oouvarta 

Snr U» Marché» 
décoavarta 

MAACMANttStS SAISIES 

Pièce» 

kllogr. 

Pièces 

bllogr 

Place» Ikilogr. 

Place» |Mloirr. 

Place» 

bllogr. 

■SI 

EH 

Bœufs el vacbea 

s 

940 




• 

• 




5 

940 

Veaux 

■ 

t 




» 

• 




■ 


Mouton» 

2 

30 




• 





2 

30 

Porca 

1 

&ü 




• 





1 


Chèvre» 

2 

32 




• 





2 

32 

Chevreaux et agneaux 

• 





• 





• 


Chevaux 

• 





• 





* 


Fœtus 

SI 





• 





81 


Abat* diva»* 

70 

1.362 




■ 





70 

1,362 

Viande* fraîche» 

7 

382 




• 





7 

382 

Viande? *alér* 






a 





■ 


Poisson» (marée 1 ! 




210 


41 





• 

*58 

Pousons |e au douce! 

a 





210 





• 

240 

Langoustes et homard* 

» 





• 





• 


Crevette» 

• 





2 





» 


Ecrevinse» 






7 





• 

7 

Huître*, coquillage» 






■ 





■ 


Gibiers (4 plume»; 





76 

• 





76 


Cible* * :à poilsj 






• 





• 


Volailles 





2 

• 





2 


Pigeon» 






• 





■ 


1 Lapins domestiques 






• 





■ 


Foie* d oie» 






• 





■ 


Légume* divers 

a 





2i 





» 

22 

1 Truff * noire» 

• 





• 





• 


FruiUdiver» 

• 





* 





• 



L ) monmeur-çerani . t. L.HOÜAKL 


IMS. - l»grm*rte Non»)* LywitlM i, rue - V. CliOUARD, direetnr. - TiUphon • -‘S-J* 


Digitized by Google 


















































DOUZIÈME ANNÉE - N- 608 


EDITION ttE COLLECTION 


Cj fo? O If 

DIMANCHE 12 JANVIER 19G8 


R^FUB1.XQUB FIlANOAXaEl 

UlHTl — ÈOAUTÈ — FXiTXKKITt 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL 

DE LA VILLE DE LYON 


Paraissant tous les Dimanohsa 


ABONNEMENTS. - Ils sont reçus A 
PHôtel de Ville fl*' bureau) et dans les bu- 
reaux de postes; iis partent du l**de chaque 
mois et sont payables d'avance, d'après le 
tari! ci-contre. 


PRIX DK L' ABONNIS INT 

4 L'SITtL M mu 

Lvon, Rhône et départements limitroohes . 

Un an Oh. 

6 mu 3 h. 

Autres départements et Algérie 

(Pour l'étranger, le port en sus). 

— 7 h 

- 3b 50 


Bâts us BURtàui oi rein 

t. .. e fr. 20'ô Mu3b. 15 
— 7 Ir. 20] — 3k 65 


Toutes les communications doivent être adressées au Chef de sennes du Bulletin municipal officiel, A l’Hôtel de Villa 
Pour les réclamations, changements d’adresse et renouvellements, joindre la dernière bande impnmée du journal. 


SOMMAIRE 


Lois, décréta, eotes administratifs. 

Bibliothèques populaire! à** Mairie* d'arrondis» 
sements de Lyon.— Hèglcmeot. - Arrêté (p. 13). 

Décision approbative (p. 14). 

Rapporta du Maira présentés au Oonaall 
municipal la" 2626 à 2649) 

Taxes de remplacement des droit* d'octroi. — 
Projet de modilicalion de la loi du 28 juin 1901 

lp. U). 

Ornits d'octroi et taxe municipale sur l'alcool.— 
Conséquence» financières de la toi du 3<l jan- 
vier 1901 ip. 24 . 

Immeuble rue de la Madeleine, 1. — Projet de 
bail (p. 24). 

Ecole de chimie indostiiellc. — Bourses muni- 
cipales (p. 24). 

Taxes de remplacement. — Admission en non- 
valeur de cotes irrécouvrables afférentes à 
divers exercices ,p. £3). 

Texes de remplacement de IMS. — Admission en 
non-valeur de cote* irrécouvrables (p. 25). 

Renouvellement du marché d'entretien des lan- 
lernei dites de srcours (p. 25). 

Assurance contre l'incendie de l'IIÔtel de police 
municipale. — Renouvellement de la police 
{p. 26). 

Bourees municipales d'enseignement supérieur 
et technique en 1908 ip. 26). 

Caisse de retraites des employés de 1 Adminis- 
tration municipale- — Pension Morel [Jean- 
Benjamin-Clément Ip. 26). 

Caisse de retraites des employés de l'Adminis- 
tration municipale. — Pension Staedelè (Adol- 
phe Marie; (p. 26). 

Caisse de retraites des employés de l'Adminis- 
tration municipale. — Pension Morel ^Au- 
guste (p. 261. 

Service municipal d'Architecture. — Personnel.— 
Modifications au réglement en vigueur (p. 26). 

Assistance obligatoire aux vieillards, aux infir- 
mes et aux incurables privés de ressources 

<P- If). 

Reconstruction d'un mur de soutènement che- 
min de Sa nt-Just à Saint-Simon (p. lit. 

Echange de terrain entre la ville de Lyon et 
M. Bissuel (p. 21). 

Construction d'une école maternelle dans le 
quartier de la Martinière. — Acquisition de 
terrain ip. 2S). 

Palais des Art*, rue de l'IIÔtel-ds-Ville, 10. — 
Projet de bail à M. Fcrrier (p. 28). 

Hospices civils de Lyon. — Travaux d'aména- 
gement aux bâtiments de la ferme de la Pâli- 
Di ère (p. 26). 

Vieux concernant le classement des marchés aux 
bestiaux. Réponse ministérielle. 


Concoure d'animaux gros au merebé aux bestiaux 
de Vais*.— Demande de subvention île l'Lnion 
agricole du Mont d'Or (p. 29). 

Démolition des immeubles rue Lainerie, 13, et 
ru« Treize-Cantons, I. — Réfection des murs 
mitoyens |p 29}. 

Grand-Théitre. — Paiement de la subvention 

p. 00), 

Tribunal de simple police. — Fonctionnement 

;p. 34). 

Informations et avis divers. 

Commission* municipales. Réunions. — (p. 30). 
Bibliothèque populaire du sixième arrondisse- 
ment. — Avis fp. 30 j. 

Ville de Lyon. — Emprunt de 1880. — Net à 
payer aux porteurs d’obligations sorties au 
tirage du 15 octobre 1901 ip. 3é). 

Chemin de fer P.-L.-M. — L?gne de Lyon à Mar- 
seille. — Expropriation pour cause d'nlilité 
publique. — Enquête. Ctiangemefats propo- 
sés par la Commission <p. 36). 

Société protectrice de l’enfance — Mères de fa- 
milles et mères nourrices. — Distribution des 
prix. — Avis ip. 30). 

Avis d adjudication *p. 38;. 

Résultats d'adjudication (p. 31). 

Don p. 31). 

Dois au Bureau de bienfaisance {p. 31). 
Demandes en autorisation de construire ip. 31). 
Travaux communaux. — Situation hebdomadaire 

(p. 31 1. 

Eut civil. — Mariages, naissances, décès i p. 31). 
Cours officiel des marchandises en gros sur la 
place de Lyon |p. 33,. 

Cours officiel des denrées vendues dans les 
balles et marchés de Lyon (p. 34). 

Documents sutis tiques (p. 34). 


LOIS, DÉCRETS, ACTES ADIUflSTRATIFS 


Bibliothèques populaires des Mairies 
d'arrondissements de Lyon.— Règle- 
ment. — Arrêté. 

Le Maire do la ville de Lyon, 

Y r a la loi du 5 avril 1884, 

arrête ; 

Article premier. — Les bibliothèques 
populaires d'arrondissements, affectées 


à la lecture sur place et à domicile, se- 
ront ouvertes au public, tous les jours 
non fériés, de 7 à 10 heures du soir. 

Toutefois, pendant les mois de juin, 
juillet, août et septembre, le public ne 
sera admis que troré jours par semaine, 
les lundis, mercredis ot vendredis. 

Le prêt des livres est gratuit. 

Art. 2. — Après 9 h. 1/2, aucune de- 
mande de livres ne sera admise. 

Art. 3. — Les périodiques et les livres 
appartenant â des collections ne sont 
pas prétés A domicile ; ils doivent être 
consultés sur place. Tout ouvrage com- 
posé de plus de cinq volumes est assi- 
milé à une collection. 

Art. 4. — Il ne sera délivré & on môme 
lecteur qu'un seul volume ù la fois, soit 
sur place, soit & domicile. 

Art. 5. — La durée du prêt à domicile 
est de 15 jours, mais elle pourra être 
réduite & huit jours pour les livres nou- 
veaux ou fréquemment demandés. Un 
tableau exposé au public, donnera la 
liste de ces derniers volumes. 

A l'expiration du délai fixé pour le prêt 
& domicile, la restitution du volnrno sera 
opérée de plein droit et poursuivie au 
besoin par les voies légales, aux frais 
du retardataire. 

Art. G. — En cas de changement de 
domicile, le détenteur de livres devra 
faire connaître sa nouvelle adresse au 
Bibliothécaire. 

Art. 7. — Toute personne majeure est 
admise à emprunter des livres, à domi- 
cile, en justifiant do son identité et d’un 
domicile fixe, par une pièce telle que : 
bail de location, police d'atsurance ou 
commission d'employé de la Ville, du 
Département ou do l’Etat. 

Les personnes habitant en garni, de- 
vront présenter la garantie de leur lo- 
geur. 

Les jeunes gens mineurs dovront être 
accompagnée d’un parent ou tuteur res- 
ponsable, pour obtenir le prêt A domi- 
cile. 

Art. 8. — Les lecteurs ne sont admis 
à emprunter des livres q ne dans la bi- 
bliothèque de Farrondiss ement où ils 
résident. 


Digitized by Google 










14 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DK LA VILLE DE LYON 


Art. 9. — Les lecteurs qui auront 
égaré ou détérioré un volume, seront te- 
nus de le remplacer immédiatement, en 
bon état, ou d en payer la reliure. 

Art. 10, — Il est interdit de fumerdan* 
la Bibliothèque, d’y amener des chiens, 
do parler à naute voix et de troubler 
d’une manière quelconque les lecteurs. 

Art. 11. - Tout lecteur qui refuserait 
do se conformer au présent règlement, 
sera passible de l'exclusion temporaire. 

Art. 12. — Toutes dispositions anté- 
rieures contraires au présent règlement, 
sont et demeurent abrogées. 

Lyon, le 10 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hbrriot. 


Décision approbative. 

Par décret du 13 décembre 1907, 
M. le Président de la République a 
approuvé le traité intervenu entre la 
Ville et la Compagnie du Gaz en vue 
de l'exécution des travaux d’éclairage 
prévus dans le projet de mise en état 
do viabilité de la rue Louis Blanc ol do 
la rue Créqui. 


RAPPORTS DU MAIRP 

présentés as Conaail municipal 


Tsxea de Remplacement des droits 
d Octroi. — Projet de modification 
de la loi du 28 juin 1901. 

(Commission générale.) — N* 2626. 

EXPOSÉ DES MOTIFS 

Messieurs, l'application do la loi du 
28 juin 19ul, qui a autorise la ville do 
Lyon à établir diverses taxes en rempla- 
cement des droits d'octroi supprimes, a 
donné lieu & un grand nombre de con- 
testations. 

Ces contestations, nous ne voulons 
parler ici que de celles qui soulèvent 
des questions de principe pouvant inté- 
resser toute une catégorie do contribua- 
bles, ont généralement pour cause l’im- 
précision, l’obscurité et l'insuffisance de 
certaines dispositions de celte loi. 

Les tribunaux administratifs, appelés 
à se prononcer sur les différends surve- 
nus entre la Ville et les réclamants, 
tranchèrent les questions litigieuses, et 
de leurdécision naquit une jurisprudence 
oui a complété les règles de l'assiette et 
au recouvrement des taxes de rempla- 
cement pendant les six années qui vien- 
nent de s’écouler. 

Cette jurisprudence, hésitante au dé 
but sur certaines questions, semble avoir 
acqivs a l’heure actuelle un certain 
degré de stabilité. Néanmoins, un revi- 
rement est toujours possible fie cas s’est 
produit en la matière), et c’est on partie 
pour parer aux aléas qui en pourraient 
résulter que le présent projet do réfor- 
mes est soumis à la sanction du Conseil 
municipal et du Parlement. 


D’antre part, cette jurisprudence 
s'écarte, en maintes circonstances, de 
l’esprit nui a guidé le législateur de 
19(11 et nu but qu'il voulait atteindre. 
Dans plusieurs cas, elle lèse sensible- 
ment les intérêts de la Ville et consacre 
des inégalités et des injustices. Il appa- 
raît donc, nécessaire d'apporter des cor- 
rectifs uu texte de la loi de 1901. 

Ces correctifs introduiront plus d’har- 
monie dans le jeu des taxes (la rempla- 
cement ; leur application, devenue plus 
précise, sera rendue plus facile et plus 
souple, les droits de tous les intérêts en 
cause étant reconnus et garantis par un 
texte approprié. La diminution du nom- 
bre de procès et de réclamations en sera 
la conséquence immédiate. 

Plus d équité en résultera également, 
les nouvelles dispositions, atténuant 
dans une certaine mesure ce qoo celles 
actuelles renferment de trop rigoureux 
dans leur absolutisme, permettront de 
tenir compte avec plus de bienveillance 
des circonstances particulières et des 
situations de fait passagères dans les- 
quelles les contnuuablés peuvent se 
trouver. 

11 est bien évident que nous n’cnteri- 
dous pas ici faire la critique de In grande 
œuvre accomplie par la Municipalité 
précédente. Il est certain qu’étant don- 
nées la nouveauté du sujet, sa com- 
plexité, ses répercussions économiques 
et sociales d une portée considérable, 
des tâtonnements étaient inévitables, 
des omissions certaines, car rien n’exige 
plus de précision que les lois fiscales. 

Aussi le proie! que nous présentons 
n’a-t-il d’autre nut que de pourvoir A des 
insuffisances constatées, ue remédier à 
des défectuosités certaines, et d'appor- 
ter la clarté et la précision dans des 
textes parfois confus et contradictoires, 
en mettant à profit l’expérience et la pra- 
tique acquises depuis la mise en vigueur 
du nouveau régime fiscal, et en s’inspi- 
rant fréquemment de la jurisprudence 
élablic a ce sujet par les tribunaux admi- 
nistratifs. 

Mais ce projet n'innove pus. L'esprit 
général de la loi du 28 juin 1901 et les 
grandes lignes de la reforme financière 
qu elle a instituée demeurent intacts 
dans leur essence. Ij» quotité des taxes 
u’est également pas atteinte, sauf dans 
quelques rares cas. que motivent, à notre 
avis, des circonstances de fait spéciales. 

8nns empiéter sur les explications de 
détail qui accompagnent chaque article 
nouveau ou modifié, nous indiquons, par 
les points principaux, l'économie du 
projet. 

Il étend à certains éléments, actuelle- 
ment non imposables, les bases de taxa- 
tion d'éléments qui leur sont en tous 
points semblables, mais que les textes 
actuels ne permettent pus d’atteindre ; 
il prévoit, par contre, la réduction do la 
taxation d’éléments que l’Administration 
et l'opinion générale estiment trop éle- 
vée ; il complète le système des décla- 
rations, indispensable pour assurer la 
fixité de l’assiette de certaines taxes : il 
permet d’imposer, à un moment quelcon- 
que de l’année, les éléments omis dans 
les rôles primitifs ou survenus en cours 


(12 Janvier 1908) 

d’annéo ; il règle le privilège de la Ville 
en matière do recouvrement de la taxe 
sur les constructions neuves ; il institue 
des remises et des modérations pour des 
cas spéciaux et notamment en cas d’in- 
digence ou d’insolvabilité notoire; il mo- 
difie, enfin, le régime transitoire prescrit 
par l'article 18 do la loi de 1901, concer- 
nant l'application des taxes de rempla- 
cement a la banlieue lyonnaise. 

La ville de Lyon, qui peut revendiquer 
l’honneur d’avoir fuit le premier pas dans 
la voie périlleuse de la suppression inté- 
grale des Octrois, a été soutenue et en- 
couragée par les Pouvoirs publics au 
moment du la réalisation de cette ré- 
forme. On peut donc espérer qu’aucune 
objection scrieuse ne sera élevée contre 
l'adoption des mesures d'amélioration 
qu’elle croit devoir apporter, dans l’in- 
térêt général, au système actuellement 
existant. 

Il est permis de supposer, uu contrai- 
re, quelle trouvera auprès de ces Pou- 
voirs publics, le même accueil bienveil- 
lant, qui lui permettra de mener à bonne 
tin le programme de modifications que la 
justice et l’équité, et aussi la sauvegarde 
d’intérêts financiers importants, impo- 
sent nécessairement au régime fiscal 
résultant de la loi du 28 juin 1901. 

K \ AMES MM ARTICLES 

Art 3 (nouveau). — Le texte qui régit 
l'assiette des taxes sur les chevaux et les 
voitures automobiles a donné lieu A des con- 
testations de différente nature, qui ont leur 
source dans l'ambiguïté de quelques unes de 
scs dispositions. 

Il a paru nécessaire de refondre ce texte 
afin d’atténuer, dans la mesure du possible, 
les fuites de la matière imposable. 

La nouvelle rédaction s'inspire de cette 
idée, conforme du reste A l’esprit de l’article 
3, que le seul fait d’avoir A Lyon une rési- 
dence ou d’y exercer à demeure une profes- 
sion, justifie l’imposition A la taxe munici- 
pale des chevaux et des Automobiles habi- 
tuellement employés dans cette Ville A un 
usage quelconque, alors même que ces élé- 
ments seraient logés en dehors de Lyon. 

En raison du peu d’étendue de la commu- 
ne et do l’extrême mobilité de ces éléments, 
qui favorise leur exode, cette question du 
logement ne sautait former le critérium de 
la non imposition. Il semble préférable et 
conforme A la nature des taxes, qui sont 
avant tout des taxes somptuaires atteignant 
les habitant* de Lyon A raisou de leur for- 
tune présumée, du stipuler des conditions 
d'exigibilité plus en rapport avec l’usage qui 
est fait A Lyon de ces animaux et véhicules. 

Cet usage, au surplus, implique évidem- 
ment la nécessité de pourvoir à Lyon, soit à 
la nourriture des chevaux, soit A l'entretien 
ou A la réparation des automobiles. Il est 
donc juste que ces éléments supportent la 
taxe comme ils étaient autrefois passibles 
des droits d’octroi sur les ohjela qu’il» con- 
sommaient. 

La taxe sur les chevaux reste fixée h 60 
francs par tête d'animal ; elle demeure rédui- 
te A 50 francs pour lé» chevaux do l'armée 
et pour ceux attelés à dé» voiture» publiques 
payant A Lyon un droit dé stationnement. 
Slâis, pour' ce» derniers, une modification 
semble devoir être apportée au régime actuel. 

Bcaucoun de fiacriera logent leurs chevaux 
en dehors de 1s commune de Lyon; ils échap- 
punt ainsi A la taxe. Comme le stationne- 
ment de ces chevaux. A Lyon implique le fait 



15 


[12 Janvier 1908] BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


d’y prendre des aliments, il est juste qu’ils 
supportent la taxe au même titre quo les 
autres. Donc, quel que soit le lieu du tape- 
ment des chevaux affectes au service des 
voitures publiques, la taxe de 50 francs par 
tète d’animal sera duc pour ceux stationnant 
a Lyon avec « un maximum de deux che- 
vaux bénéficiant de la réduction par voiture 
payant le droit de stationnement ». Cette 
dormôre disposition est reproduite textuel- 
lement de l'article 3 do la loi de S'il. 

L’application du tarif réduit de W francs 
parait également devoir être étendue aux 
chevaux attachés à une exploitation agricole. 

Actuellement, ceux de ces chevaux logés 
dans l’ancien deuxième rayon de l’octroi 
sont, do par diverses décisions du Conseil 
d’Ktat, assujettis ù la taxe entière de 90 fr. 

Ce taux parait lmp élevé eu égard à ja 
valeur marchande de lu plupart de ces ani- 
maux. Réduite a 50 francs, la taxe sera 
mieux en harmonie avec cette valeur et avec 
les frais moins elevés d’entretien et de nour- 
riture qu'ils nécessitent. 

Quant aux chevaux d'agriculture, qui 
étaient précédemment exemptés de la taxe, 
il n’y aucune raison de maintenir une excep- 
tion qui u avait sa raison d’être que dans le 
taux élevé de la taxe. Pour les raisons ci- 
dessus exposées, et pour celles énoncées 
aux commentaires des articles 17 et 18, il 
convient de mettre sur un même pied tous 
tas possesseurs de chevaux employés aux 
exploitations agricoles. 

Le tarif de la taxe sur les voitures auto- 
mobiles, qui est le même que celui de la 
contribution correspondante établie à Lyon 
au profit du Trésor, est conservé, mais ifde- 
meure entendu que, sauf les exceptions dont 
il sera parlé ci-aprés, ce tarif est applicable 
ù toutes les voitures automobiles, aussi bien 
à celles qui servent au transport des per- 
sonnes qu’à celles qui servent au transport 
des marchandises. 

Il convient, à ce sujet, de préciser les con- 
ditions d’application de cette taxe, qui a 
donné lieu a quelques réclamations non re- 
connues fondées par les tribunaux adminis- 
tratifs. Pour confirmer en tant que de be- 
soin, ces décisions nous vous proposons 
d'édicter qu’aucune atténuation de cette 
taxe ne peut être invoquée, et notamment 
celle résultant des dispositions combinées 
des articles 6 de la loi du 23 juillet 1872. 3 de 
la loi du 13 avril 1898 et 4, § 3 et 4 de la loi 
du 1 1—13 juillet 1899, relatives aux voitures 
automobiles possédées par descontribunhles 
exerçant une profession soumise au droit do 
patente. Les considérations qui ont motivé la 
réduction de la taxe d’Ktat ne sauraient être 
étendues A la taxe municipale*, on no s’expli- 
querait pas, en effet, que les chevaux em- 
ployés A un usage professionnel paient la 
taxeentièro, alors que les automobiles, ayant 
la même affectation, aéraient détaxés. 

Seront seuls exemptés des taxes ci-dessus 
le» chevaux et voitures automobiles possédés 
par les marchands et loueurs et exclusive- 
ment destinés A la vente ou A la loca’ion. 

Il ne s’agit pas là, en effet, d'objets de 
luxe, mais d’éléments constitutifs d’un com- 
merce qui, logiquement, ne peuvent pas être 
assujettis A la taxe. C’est, du reste, ce qui a 
lieu en matière d'impêt d’Etat, et c'est ce qui 
se passe en fait pour la taxe municipale. 
Mais il y a lieu de sanctionner cette exemp- 
tion par des termes exprès. 

Présentement, sont seuls assujettis û lu 
déclaration les cléments qui ne *ont point 
passibles de la taxe d'Etat, par application 
de l’article 7 de la loi du 23 juillet 1872 et du 
S 2 do l’article 7 de la loi du 2 juillet 1862. 

Il n semblé utile de restreindre l'exemp- 
tion de déclaration aux seuls chevaux et au- 
tomobiles passibles â Lyon de la taxe d'Etat, 
pour laquelle leurs possesseurs sont déjA to- 
nus A une déclaration. 


Mais les chevaux et voitures automobiles 
logés horsde Lyon et utilisés dans cette Ville 
selon les prescriptions du § 1" do l'article 3 
nouveau, étant passibles de la taxe munici- 
pale, devront faire l'objet d'une déclaration 
spéciale A Lyon, nonobstant l'accomplisse- 
ment do cotte formalité dans une autre com- 
mune. 

Les déclarations devront mentionner l'af- 
fectation des chevaux, afin do permettre 
l'exacte application de la taxe; en cas de 
changement do cette affectation, une nou- 
velle déclaration seranécejwaire. 

Le défaut ou l'inexactitude des déclara 
lions entraînera, comme pour l'impôt d'Etat, 
une pénalité (double taxe) nécessaire {tour 
donner une garantie A l'assiette de la taxe 
et éviter les dissirnulationsde In matière im- 
posable. 

Les autres régies concernant les imposi- 
tions perçues par l’Etat sur les chftVMUC et 
Automobiles, sont étendues aux taxes muni- 
cipales analogues. 

Art. 4 (nouveau). — L'article 4 actuel est 
incomplet et sa refonte em devenue néces- 
saire pour permettre d’atteindre certains 
éléments qut échappent A la taxe, et pour 
préciser l'application de cette dernière. 

Dnnsceriames écuries, l’emplacement des 
chevaux n’est pas déterminé par la cloison 
de bois habitue lement utilisée. De telle aorte 
que leurs propriénires peuvent, sans en- 
freindre la loi, déclarer un nombre de stalles 
inférieur A ce qu'il est en réalité, et sans 
qu'il soit possible decontester utilement leur 
assertion. 

I.a nouvelle rédaction remédie A cette si- 
tuation en donnant au termo ttall* la signi- 
fication de la valeur do l'emplacement ra- 
tionnellement occupé par un cheval. 

Actuellement, les garages d'automobiles 
ne supportent que la taxe sur les locaux 
commerciaux, ce qui parait insuffisant eu 
égard au but et A l’importance de la profes- 
sion do luxe qui y est exercée. 

Il y a là une lacune qu'il convient de ré- 
parer. car le* considérations qui ont motivé 
la taxe sur les locaux dus loueurs et mar- 
chands de chevaux s'appliquent évidemment 
A ces garages. 

Fixée A 25 francs par place d'automobile 
déclarée, cette lue |»ralt judicieusement 
établie. Elle ne portera que sur la surface 
effectivement utilisée pour le stationnement 
des automobiles, à l'exclusion de remplace- 
ment nécessaire A la manutention des véhi- 
cules. 

D'autre part, il y a lieu, pour les stalles et 
les garages, de préciser les conditions de 
leur déclaration en leur imposant les mêmes 
obligations que pour les chevaux et les voi- 
tures automobiles. 

Ceux de ces éléments qui seraient ouverts 
en cours d'année, devront être déclarés dans 
un délai de quinze jours et seront imposés 
supplémentairement u partir du 1*' du mois 
de leur ouverture. 

*Le défaut ou l’inexactitude de la déclara- 
tion entraînera le paiement de la triple taxe. 

A un autre point de vue, il convient de 
prévoir un texte pour le cas suivant. 

Certains contribuables n’ont pas, dans 
leur habitation, de local affecté au logement 
de leu ta chevaux et voitures automobiles, 
lesquels sont remisés en permanence dans 
des écuries ou garages publics. Ces éléments 
supp -riant la taxe édictée par l’article 3, il 
y aurait superposition d’impOU si on frap- 
pait, en outre, remplacement qu'ils occupent 
daus ces conditions. 

Les tenanciers de ces établissements 
devront, pour obtenir la détaxe afférente à 
cct emplacement, faire connaître le nom et 
l'adresse dus propriétaires du chevaux ou 
automobiles qu’ils sont charges de loger. 


Ce moyen permettra d'exercer un contrôle 
efficace de la matière imposable. 

Art. 5 (modifié). — Plusieurs modifications 
paraissent s’imposer relativement A la taxe 
sur les constructions neuves. 

Eu ce qui concerne les l f *et S 4 catégories, 
le texte actuel est suffisamment explicite 
pour permettre l'application judicieuse delà 
taxe. L'adoption d'une disposition générale, 
dont il soi-a parié plus loin, permettra du 
résoudre la seule difficulté qui s'est présen- 
tée A leur sujet : celle des placages de pierre 
blanche. 

3* Catégorie. — La 3" catégorie s'applique 
aux maisons d'habitation généralement édi- 
fiées en HHMHMlis ordinaire, mâchefer, 
pisé, etc...., c'est-à-dire A des constructions 
bon marché et relativement pou importante*. 
D'autre part, il arrive fréquemment que ces 
constructions ne renferment qu'un rez-de- 
chaussée : le tarif actuel prévoyant un taux 
unique pour le rez-dc-chaussée et le 
1** étage réunis, il s’ensuit que la taxe qui 
leur est applicable n'est plus en harmonie 
avec la valeur de ces constructions. 

S'inspirant de ces considérations, l'Admi- 
nistration propose de décomposer comme 
suit le tarif de la 3* categorie : 


Rez-de-chaussée seulement 4 fr. 

Chaque étage en sus 2 fr. 

Cave ou sous-sol 2 fr. 

par mètre carré. 


Si l'on prend pour exemple la maison d’un 
étage, qui est le type souvent employé dans 
cette catégorie, une taxe de 6 francs par 
métro carré sera due, en diminution do 
2 francs sur le tarif actuel. Si des caves ou 
sous-sols lui sont adjoints, le tarif sera de 
8 francs par mètre carré comme actuelle- 
ment. Mais si la maison n’a qu'un rez-do- 
chausséc sans étage^ ni caves, comme cela 
arrive quelquefois, la taxe ne sera que do 
4 francs au lieu do 8 francs. 

Cette nouvelle tarification apportera plus 
de justice et d’éoutté dans l'application d une 
taxe destinée à frapper des éléments do 
modeste valeur. Elle permet, en tout cas, 
de les atteindre d'après leur réelle impor- 
tance, et elle donne satisfaction, dans une 
certaine mesure, aux réclamations qui ont 
été formulées concernant le taux trop élevé 
de la taxe dont sont passibles les construc- 
tions de la 3* catégorie, réclamations qui ont 
eu leur écho au Conseil municipal 

Cette catégorie présente une particula- 
rité, c’est que scs dispositions constitutives 
lui donnent un certain caractère de géné- 
ralité en ce sens qu'on a fait rentrer dans 
son sein les constructions qui no peuvent 
trouver place dans les 1™ et 2* catégories. 

Il semble que ce caractère doive être 
élargi, et qu'en raison du tarif moyen qu’elle 
prévoit, celte catégorie puisse être doréna- 
vant appliquée à tous les bâtiments déstruc- 
tures diverses qui ne peuvent être rangé* 
dans aucune autre des six premières caté- 
gories. 

4 m * Catégorie. — Il est fréquent que des 
constructions nouvelles sont affectées en 
même temps à l'habitation et A l'industrie 
ou au commerce. Ces constructions sont 
actuellement imposées en totalité A la 3* ca- 
tégorie, la loi ne permettant pas la division 
d'un même immeuble en plusieurs catégo- 
ries. La jurisprudence du Conseil d'Etai 
s’est, du reste, prononcée dans ce sens. 

Pour corriger ce qu’a de trop absolu 
cetto interprétation, il a paru nécessaire de 
prévoir une catégorie pour les constructions 
A usage mixte d’habitation et d'industrie. 

Cette catégorie sera la 4*; ses tarifs, com- 
binés de ceux des 3* et 4* catégories actuel- 
les. sont les suivants : 



16 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 


Tic/ -dc-chaussée seulement . ... Sfr. » 


Liage en sus 1 fr. 75 

( ;t\ OU BOUS— si il 1 fr, 50 

par mètre carré. 


Le» bâtiments do cette catégorie ne 
dev ront pas avoir plus d'un rez-de-chaussée 
et d'un étage oi devront être construits avec 
d'autre* matériaux que la pierre dure ou lu 
|»ien e blanche. La 3* catégorie serait appli- 
cal ceux de ccs bâtiments qui ne rem- 
pliraient pas ces deux conditions. 

,v f'rttégorie. — Actuellement, les coïts- 
tr uct ions exclusivement affectées & l'usage 
de commerce ou d'industrie sont taxées 
d'aph*s le lai if de la 4* ou de la 5* catégorie, 
suivant qu’elles ont un rez-de-chaussée et 
un i tage ou un res-do-chaussée seul. 

t e» deux categories ont été fondues en 
une seule, qui devient la 5*, dont les tarifs 
sont : 


IL v, -do- chaussée seul 1 fr. » 

Liage en sus 0 fr. 75 

Cave OU SOUS sol... U fr. 50 

Par mène carré. 


Cene tarification est sensiblement ta mémo 
que celle présentement en usage, et la légère 
difléneucc! que l'on constate est nécessaire 
pour maintenir l'harmonie entre celte tari- 
iic.o ion et celle des catégories précédente*. 

t "oui mm* actuellement, les bâtiments de 
celle categorie ne devront pas avoir plus 
d'un rus -de « haussée et d'un étage. Si cette 
condition n'ost pas remplie, la 3' catégorie 
leur serait applicable. 

7“ Catégorie. — L'énumération des maté- 
riaux imposables A la 7* catégorie est insuf- 
santc. 

Des coi il estaüoii s ont été soulevées parce 
que l'Administration a taxé, par voie d assi- 
milation. _ certain* matériaux non nommé- 
ment désignés par la loi. 

Il csi évident, cependant, que co procédé 
est conformé à l'intention du législateur de 
luxer tous le* matériaux entrant dans la 
construction d'un ouvrage quelconque, car 
on ne s’expliquerait pa» que certain» d’entre 
eux soient exemptes des taxes établies en 
remplacement des droits d’Octroi dont ils 
étaient passibles. 

Bien que le Conseil de Préfecture ait ad- 
mis l’opmion de l'Administration à ce sujet, 
il est nécessaire, par crainte d’un revire- 
ment de la jurisprudence, de compléter cette 
énumération de la façon suivante : 

Mniériaux imposable?, aux poids: métaux, 
al iages et ver res. 

Matériaux imposables au cube: bois de 
toute nature, maçonnerie, béton, mâchefer 
ei autres matériaux de construction, tels 
que : pierre brute ou taillée, tufs, ardoises, 
ciment, chaux, plâtre, asphalte, pavés, etc., 

CIC. 

Le» tarif» demeurent les mêmes, ù l'excep- 
tion des bois, pour lesquels il est proposé 
d’élever la taxe de 1 fr. 50 A 2 fr. 50 le mû- 
i i cul c. Celle augmentation se justifie par 
f insu nuance du taux de 1 fr. 50 par rapport 
a la valeur des objets imposables. Ce taux 
• -t celui de la taxe perçue sur luO kilogs de 
fer, qui coûtent beaucoup moins cher qu’un 
métro cube de bois, ouvré ou brut, de quel- 
que essence qu’il soit. 

Les explications qui suivent s’appliquent à 
tous les travaux de construction neuve, 
quelle que soit la catégorie à laquelle ils ap- 
partiennent. 

Le* dispositions qu’elles concernent ont 
pour but d'éviter le retour de réclamations 
qui ont trouvé leur source dans le mutisme 
ou l'insuffisance du texte en vigueur. 

Lu ce qui cenrerne les matériaux de rem- 
ploi, il convient de maintenir la pratique sui- 
vi.- en stipulant qu’il n’en est pas tenu compte 
dans rétablissement rte la taxe. La disposi- 


tion qui sera adoptée ne créera pas une si- 
tuation nouvelle, car l'Administration s’est 
toujours refusée A décompter ces matériaux 
en raison de ('impossibilité matérielle d’en 
établir la quantité et de contrôler la déclara- 
tion qui pourrait être faite à ce sujet. Le 
Conseil d'Etat a, du reste, complètement ad- 
mis la manière de voir de l' Administration 
(arrêt du 5 février 1906), en décidant que la 
loi étant muette sur le» matériaux de rem- 
ploi, la taxe doit être établie comnuws'il n'en 
existait pas. 

A un autre point de vue. il y a lieu d’adop- 
ter un texte pour prévoir le cas ou des tra- 
vaux de transformation sont exécutés dans 
un bâtiment pour eu changer l'affectation . 
Si ces travaux ont pour conséquence do faire 
passer le bâtiment qui en est l’objet dans 
une catégorie supérieure, il y aura lieu A 
perception du supplément de taxe résultant 
de l’application de la nouvelle catégorie. 

11 arrive parfois que de» constructions d’un 
seul tènemeut présentent le caractère do 
plusieurs catégorie*. Bien que la loi n'ait pa* 
prévu ce cas, l'Administration a toujours 
taxé d'après celle de ces categorie* qui com- 
porte le tarif le plus élevé, et le Conseil de 
Préfecture a adopte cette manière de voir 
dans la plupart des instances introduites À 
ce sujet. 

Mais il convient «le régulariser celle pro- 
cédure. les constructeurs ayant une tendance 
à user de ce système de construction multi- 
forme, peut-être dans le but de rendre dif- 
Acultucuse l'application de la taxe et dejmetlro 
à profit le doute ainsi créé pour obtenir des 
atténuations. 

La loi ne prévoit pas, actuellement, la 
création de caves ou de sous-sols dans les 
constructions qui eu sont dépourvue* ; c’est 
là une lacune qu’il convient de combler en 
stipulant quo ces onvrages seront considères 
comme un étage, au point de vue de leur 
taxation. 

Certaines constructions très élevées ne 
peuvent être imposés qu’au tarif des cons- 
tructions d’un rez-de-chaussée, parce qu’elles 
ne sont pa* sectionnée» pur étage» Il y a 
lu une anomalie qui disparaîtra en comptant 
double toutrez de chaussée ou étage de plus 
de 6 mètres de hauteur, ce chiffre étant très 
supérieur à celui moyen des étage* à Lyon 

Art. 6 (nouveau). — L’article 6 actuel a 
donné lieu à des contestations de diverses 
natures, dont plusieurs ont été solutionnées 
à l’encontre de* intérêts dû la Ville. 

La déclaration que prévoit cet article peut 
être faite indifféremment par le propriétaire, 
l'architecte ou l’entrepreneur d'une construc- 
tion. Dans la pratique, elle est généralement 
faite par l’un rte CM dûtUt derniers, au nom 
duquel la taxe est établie, s'il n’a pas pris soin 
d'indiquer le nomdu propriétaire de la cons- 
truction. 

Le Conseil de Préfecture ayant décidé que 
le propriétaire est seul imposable, il s'ensuit 
que tout autre imposé adroit a être déchargé 
de la isse mise à son nom. Une nouvelle im- 
position doit donc être établie, ce qui n'est 
nas lotyours possible ou raison des délais . 
Le procédé est, dans tou» les cas, préjudi- 
ciable aux intérêts rte la Ville OU raison du 
retard apporté au recouvrement de la taxo. 

Il est donc nécessaire de régulariser cette 
situation en spérifinntquo la déclaration faite 
par l'une quelconque dos personnes susvi- 
sées doit contenir les nom, adresse et qua- 
lité du propriétaire des travaux à exécuter, 
seul redevable de la taxe. 

Uuesculo exception parait devoir être ap- 
portée A cotte règle, elle concerne les con- 
cessions données par un service public. Le 
concessionnaire étant substitué au proprié- 
taire dans tou* le* avantages de la conces- 
sion, il est juste qu'il lui soit substitué dans 
ses obligations. 


DE LYON [12 Janvier 1908J 

La déclaration susvisée devra également 
apporter dos précisions sur l'emplacement, 
la nature et I importance des travaux proje- 
tés, de façon a éviter les erreurs et à per- 
mettre au service de l’assiette d'établir une 
taxe provisoire qui se rapproche lo plus 
possible do celle due on définitive. 

Dans le cas ou des modifications apprécia 
blés seraient apportées au projet iuitial de 
construction, il y a lieu de prévoir une dé- 
claration complémentaire. 

A un autre point do vue, il peut arriver 
que, par suite de circonstances spéciales, le 
premier ou le second terme de la taxe t la- 
quelle est exigible par tiers , n'ayant pasété 
imposé en temps voulu, sou compris dans un 
râle unique avec le dernier terme. On a vu, 
dans ce cas, le Conseil de Préfecture accor- 
der lu dâcnaflgo de l imposition, par ce 
motil que le contribuable auquel elle était 
réclamée n'avait pu bénéficier du moyen de 
libération par paiement» partiels que prévoit 
la loi de 1901. 

Sans discuter la valeur de* considérations 
invoquées pour justifier cette décision, il 
convient, pour en éviter le retour, de prévoir 
une disposition permettant de comprendre 
dan» un seul rôle tous les fermes exigible» 
d’une même taxe omis dans les râles anté- 
rieur*. 

Mais la plu* grande défectuosité du sys- 
tème actuel réside dans ce fait que la loi ne 
prévoit [ms de sanction en cas d'absence ou 
d'insuffisance des déclarations. 

Un propriétaire qui fait édifier une cons- 
truction en dehors do la voie publique n’est 
pa* obligatoirement tenu de l'aire la décla- 
rât ion que comporte lo réglement de voirie. 
Si, d'autre part, il n'a pas fait la déclaration 
proscrite parla loi de 1901, — et il n’éprou- 
vera de ce chef aucune crainte, puisque cette 
loi os mentioDiiû pas de pénalitre. — l'Admi- 
nistration, outre qu'elle n'a pas le* moyens 
d’établir la taxe d'oflioe. peut ignorer l'exis- 
lence de cette construction. Or, si la cons- 
tatation de cette omission a lieu après l'expi 
ration de l'année au cours de laquelle les 
travaux ont été exécutés, l'Administration 
ne peut plu * tarer, d'apres la jurisprudence 
dut'onseil d’Etat résultant de son arrêt du 
l*» février 1907. 

Le qui revient â dire, bien que la taxe sur 
le* constructions neuves ne soit pa» un 
impôt annuel, que l’Administration n’a pas 
un droit de répétition contre le* contribua- 
bles ko trouvant dans le cas susvisé, et l’on 
assiste a ce fait étrange que Ml Contribua- 
bles sont exemptés pour, précisément, ne 
sV-tre pas Conformé* A une prescription 
essentielle de la loi. 

Comme en toute matière fiscale ayant une 
déclaration à la Iwse, ilapparait doue indis- 
pensable d'édicter pour la présente taxo de» 
pénalités â raison de l'absence on de l'ine- 
xactitude de déclaration des construction* a 
édifier et de tou* travaux quelconques à 
exécuter. Ce moyen, outre qu'il aura pour 
conséquence de donner une plus grande ga- 
rantie de la sincérité des déclarations, détour- 
nera de leur intention les contribuables qui 
voudraient s'affranchir de celte formalité. 

Il convient également, dans les mêmes 
cas, de consacrer le droit pour rÀdmiuiatra 
lion de pouvoir taxer, pendant un délai dé- 
terminé. les travaux qui n’auraient pas été 
déclarés, car il est inadmissible que la Ville 
puisse supporter les conséquences del'inol» 
servation de la loi par les contribuables. 

Il semble utile d'ajouter A ce sujet que les 
contribuables frappé* de pénalités, mais dont 
la bonne foi sera constatée, pourront deman- 
der la remise ou l'atténuation de ces péna- 
lités. Cette faculté fait l’objet d’une disposi- 
tion générale dont il sera parlé plus loin. 

Art. 7 (nouveau). — l*ar mesure de simpli- 
fication, les sept premières catégories de la 


Google 



[12 Janvier 190b] BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 


taxe «l'entretien, qui s'appliquent aux bâti- 
ments en élévation, ont été réduite» à deux : 

U première comprend les maisons d'ha- 
bitation. «le toute» hauteurs, ainsi que tous 
autres bâtiments, quelle que soit leur affec- 
tation, qui comportent plus d'un rez de- 
chaussée ; 

La deuxième concerne les bâtiments exclu- 
sivement industriels ou agricoles, compose# 
d’un seul rez-dc- chaussée. 

Il a paru une les Ir.itimenls servant d'entre- 
pôts ou exclusivement affectés a un usage 
industriel ou agricole, et composés d'un seul 
rez-de-chaussée, étaient ti-op taxés d'après 
le tarif général de 0 fr. OS par mètre carré 
Il s’agit là. en effet, de constructions qui 
ne sont importantes que par leur étendue, et 
4]uî nécessitent moins de frais d’entretien 
que les maisons «l'habitation ou autre# de 
même structure, lesquelles comportent «le# 
murs intérieurs et des cloisons nombreuses. 

Une taxe de 0 fr. 01 par mètre carré 
semble raisonnablement devoir leur être 
appliquée. 

D'autre part, des constructions très éle- 
vées ne peuvent ètro actuellement taxées 
qu’au tarif des constructions d’uu rez dc- 
• haussée parce «lu’cllcs ne sont pas section- 
née# en étages. Il y a là une anomalie qui 
disparaîtra en comptant double tout rez-de- 
chaussée ou étage «le plus «le six mètres de 
hauteur, ce chiffre étant très supérieur à 
celui moyen des étages à Lyon. 

Il convient, a un autre point du vue, de 
compléter rémunération des éléments impo 
sables à la huitième catégorie (devenue troi 
sièrne catégorie), par l'adjonction de certains 
travaux immobiliers, tels que : cours bitu- 
mées, quais, ponts, tunnels, etc , et généra 
lément tous travaux non prévu# dans les 
autres catégories. 

Il y aurait également plus «le justice à 
adopter deux tarifs pour cette nature d’ôl« v - 
ments : une taxe de 0 fr. 01 par métro Carié 
pour ceux en superficie et une taxe de 
u fr. 02 par mètre carré do superficie à la 
base pour ceux en élévation On tiendra 
compte ainsi de la dissemblance existant 
entre ces constructions do nature différente, 
et du mode de calcul de la taxe afférente a 
chacune d'elles. 

Ce léger relèvement do taxe atténuera 
dans une certaine mesure la diminution 
résultant «le l’abaissement à Ü fr. 0» do la 
taxe afférente aux bâtiments industriels. 

Des contestations s’étant élevées sur le 
point de savoir qui devait supporter, dans 
des cas spéciaux, la taxe d’entretien, il con- 
vient île spécifier que cetto taxe est due par 
les mêmes personnes que la taxe sur la pro- 
priété bâtie (art, 9.1. 

Le texte du nouvel article ne reproduit pas 
les dispositions relatives au moite de paie- 
ment de la taxe en «leux termes : les 31 jan- 
vier et 31 juillet. Cette disposition n’a pu 
être appliquée par suite de l'émission tardive 
des rôles. Eu fait, elle ne pourrait être 
d'aucune utilité, les propriétaires avant 
l'habitude do paver leurs impôts en oeux 
fois : avril et septembre. C'c serait une gène 
inutile que de les astreindre à un autre mode 
de paiement. Il y a heu. des lors, d’appliquer 
à cette taxe le «üroit commun, résultant du 
dernier paragraphe de l'article 1*' de la loi 
du 23 juin 19l)l, non modifié. 

II y a lieu, en outre, de prévoir une dispo- 
sition permettant d'imposer, dans le délai 
déterminé par la loi, les constructions qui, 
non déclarées en vertu de l'article 6, ont été 
omises dans les rôles do la taxe sur les 
constructions neuves. Tel est l’objet du der- 
nier paragraphe de l'article modifié. 

Art. 9 •'modifié'. — Trois modifications 
paraissent devoir être apportées à la taxe sur 
fa propriété bâtie. 

1* Les terrains servant d'entrepôt ou de 


chantier sont, en vertu de l’article 1 e * de la 
loi du 29 décembre 1884, passibles «le la con- 
tribution foncière bâtie et par suite «le la taxe 
municipale correspondante, laquelle, comme 
on le sait, est établie sur le revenu de ces 
propriétés. 

Or, il s’agit là, le plus souvent, de terrains 
nus. absolument semblables à ceux impos«>s 
A la taxe municipale sur la propriété non 
bâtie, d’après leur râleur c rna te. 

Le but poursuivi par les auteur# do la loi 
de 1901, et qui tendait à assujettir à cette 
dernière taxe tous les terrains non bâtis, 
n'est donc pasaitcint. Grâce à la facilité avec 
laquelle il est possible de transformer en 
chantier ou en entrepôt les terrains non bâtis, 
la taxe municipale u'atteint plus guère ac- 
tuellement que le# terrains do culture. Il con- 
vient dore venir à la tradition et de modifier 
la loi qui, sur ce point, a été à l’encontre d<* 
llntentiou de scs auteurs. 

2* Il arrive parfois, pour les constructions 
élevées sur terrain d'autrui, que le prix do 
location du terrain est supérieur au revenu 
net imposable servant Ut» base à la taxe. Il 
semble juste que le propriétaire du terrain 
supporte la taxe à raison du revenu total 
qu il retire de son terrain et il convient de 
stipuler que, dans des cas semblables.la taxe 
ne peut être inférieure à 5 • . du prix de lo- 
cation du terrain. 

3* La taxe sur la propriété bâtie frappe le 
revenu des constructions et est imposée, aux 
terme# du paragraphe final «le l'article 9 «le 
la loi du 28 juin I9ul, « au nom du proprie- 
« taire, de l'usufruitier, de l’usager et gêné 
<« râlement de toute personne titulaire, en 
« nature ou en espèces, du revenu de l’im- 
« meuble». 

Faisant application «le ce principe, il y a 
lieu de prévoir lo cas ouïe terrain qui a reçu 
une construction a été l’objet d’une sous- 
location d'un prix supérieur. Dans ce cas. le 
locataire principal sera personnellement im- 
josablc sur la différence «*ntro le prix «le 
ocaiion qu'il re«:oi» et celui qu’il j*aie an 
propriétaire du sol. 

Art. 10 (modifié). — Comme conséquence 
do la non imposition à la taxe sur la pro- 
priété bâtie «le# terrains servant d'entrepôt 
ou de chantier, il convient d’insérer uno «lis 
position permettant d'assujettir ces terrains 
à la taxe basée sur la valeur vénale «lu soi. 

Il y a lieu, d'autre part, «le préciser la du- 
rée «le l'imposition «les terrains qui reçoivent 
des constructions dont (exécution demandé 
parfois plusieurs années. Il parait rationnel 
que ces terrain# demeurent assujetti# à la 
taxe sur lapropriété non bâtie jusqu'à ce que 
ce# constructions deviennent passibles de la 
taxe prévue à l’article 9. 

Dan# ce même ordre d'idées, il parait ra- 
tionnel d'imposerà la taxe sur les propriétés 
non bâties le sol des constructions se trou- 
vant dans l'un do# cas prévus par lo § 1" de 
l'article 25 du projet, à partir du jour ou ces 
constructions sont exonérées de la taxe sur 
lapropriété bâtie. 

La remise decettcdennêre étant accordée 
aux constructions disparues, le sol sur lequel 
reposaient ces constructions se trouve 
exempt de toute taxation pendant au moins 
le reste «le l’année au cours de laquelle ces 
faits se sont produits. Il est dés lors juste 
que ce sol, «lui représente une valeur, soit 
traité comme le» autres terrains nus. Son im- 
position pourra s'opérer par compensation 
avec la taxe sur la propriété bâtie accordée 
en remise. 

Art, 11 (supprimé). — Cet article visait le 
mo«le de paiement en deux termes, les l* r mars 
et 1*' septembre, des taxe# sur le# propriétés 
bâties et non bâtie#. En fait, cetto prescrip- 
tion n’était pas observée, et lo paiement ue 


DE LYON 17 

ces taxe# était effectué en mémo temps que 
celui des impôtsd’Euit atteignant le# mémo# 
éléments. 

I.a suppression do cetto disposition spé- 
ciale aura pour consé«|UCnce Je régulariser 
ee mode do procéder, qui no présente, «lu 
reste, aucun inconvénient pour la Ville. 

Art. 12 (modifié). — La taxe «l'habitation 
est celle >|ui a donnéliou au phugi-arul nom- 
bre de réclamations. Sa ressemblance n\oe 
la contribution mobilière a été et est encore 
invoquée par la plupart de# contribuabh*# 
pour obtenir les «iégrèvinecnts auxquels il# 
croient avoir droit. 

Cette ressemblance est cependant limitée 
aux seuls éléments servant de buse à l'impo- 
sition, «,ui sont les uième# dans le# deux im- 
pôts. De# différence# notable# existent en ce 
qui concerne le# conditions d'imposition. 

l-a taxe municipale a la prétention «l'at- 
teindre le logeront, abstraction faite de la 
qualité ou delà .situation de famille «les occu- 
pants. En es# de logement commun, par 
exemple, ces derniers doivent être considé- 
rés comme collectivement imposable.# et 
responsable# «lu paiement de l'impôt. 

Dans la contribution mobilière, au con- 
traire, tout contribuable jouissant de m‘# 
droits peut demander à être pér>ouncll<v 
ment imposé à raison de scs faculté# contr i- 
butives. 

D’autres dissemblances contribuent à faire 
«le la taxe municipale une taxe sur les locaux 
d’habitation ayant son caractère propre, dis- 
tinct «le celui do la contribution mobilière. 

Lo texte «le l'article 12 n'a malheurcu c- 
meiit pas toujours répondu à cette intention 
des auteur# do la loi, et certaine# impréci- 
sions ont donné lieu â des difficultés d’appré- 
dation qui ont occasionné quelque flottement. 

dans la jurisprudence. 

Les modifications proposées ont pour but 
de fixer le# point# contre versés, on s'inspi- 
rant, dans la plupait d«»s cas. do la juré— 
prudcucc du Coioeil d'Etat. 

Elles tendent notamment à définir et à 
compléter I*' sen# îles mot# Itubita tion p- /•- 
nonnellc «m'emploie la loi de 1901, on énumé- 
rant les émrnent» principaux qui roiiroiimii 
à l'habitation. 

Elles indiqu«»nt la personim au nom <l«> 
laquelle doit être établie la taxe, lorsqu’une 
habitation est occupée en commun par plu- 
sieurs personnes jouissant do leurs droits. 
Dan# ce cas, afin d'éviter la multipli<-iié «les 
noms et pour faciliter le recouvrement do la 
taxe, il a paru utile de ne taxer qu'une seule 
personne, le principal occupant ou c«*lui 
présumé tel, lequel pourra avoir recoure 
contre les autres occupants dan# la ptopor- 
lioil «I : la part «le jouissance de cbaCUII dVnx, 
si l'imposé n'a pas personnellement la jouis- 
sance privative «le la totalité des locaux 
imposable». Cetto disposition Sai#s<* donc 
intacts les droits de chacun do ces occu- 
pants. 

Lo Conseil d’Etat, appliquant littéralement 
le paragraphe 2 de l'article 12 de la loi «lu 
1901, ainsi conçu : a la taxe est imposée au 
nom des occupants •■, a décidé qu'un patron 
n'est pas imposable à raison des locaux 
loués et meublés par lui et destinés au loge- 
ment «la *es employés. Ou voit ce «pie • e 
pro«’édé peut présenter de difficulté» (jour 1 «j 
recouvrement do la taxe, en raison «le l'ins- 
tabilité de ces employé». 

Il est certain que, dans ce cas, h» patron 
fait profession de logeur, et qu'on droit lui 
seul doit être tenu au paiement d«* la taxe. 
Il convient donc do spécifier sa responsa- 
bilité â ce sujet, ce qui donnera eu mémo 
temps plus «le fixité â la tax«.\ 

Les mêmes raison». s 'appliquent aux locaux 
occupés par des collectivités et justifient 
l'imposition au nom du chef de ces collec- 
tivités. 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


18 

Pour les logements occupés en coinmuu 
par plusieurs contribuables, quoique titu- 
laires chacun d'un bail, la déduction de 
150 francs de valeur locative prévue par la 
loi en faveur des logements de MX» francs et 
au-dessous ne sera faite qu'une fois, ainsi 
que Ta décidé le Conseil d’Etat à maintes 
reprises. En effet, dans l'esprit de la loi de 
19Ù1, c'est le logement et non la personne 
qui bénéficie de la réduction de valeur loca 
tive II convient de consacrer par un texte 
la jurisprudence du Consoil aEtat, hési- 
tante au début et qui pourrait encore donner 
lieu à un revirement. 

Aux termes de l'article 12 de la loi do 
1901, la déduction de 150 francs de «• valeur 
•• locative n'est pas accordée aux eontribua- 

blés oui sont assujettis A la patente au 
•« sujet du même local ou de locaux conti- 
• çus ». Or, il arrive que certains locaux, bien 
quayant un caractère nettement profes- 
sionnel ou commercial, ne sont pas impo- 
sables A la patente, par suite d’une dispo- 
sition bienveillante de la loi du 15 juillet 
1880; rigoureusement, la déduction dn 
150 francs ne pourrait donc leur être re- 
fusée, ce qui, évidemment, ne répond pas 
A l'intention du législateur. Il conviendrait 
donc de substituer au mot patente ceux de 
taxe sur le* locaux projestionnels ou tare 
nur le* débité. 

A un autre point de vue, l'Administration 
municipale qui émettait, après avis favorable 
do M. le Ministre des PilUMd, un rôle 
complémentaire A la taxe d'habitation pour 
les contribuables omis dans le tôle primitif 
et habitant Lyon au 1* r janvier, «est vu 
refuser ce droit par le Conseil d'Etat, pour 
le motif que le texte de la loi de 1901 n'auto 
niait pas en termes exprès l’établissement 
de ce rôle complémentaire. 

Or. il est inadmissible que les contribua 
blés remplissant ces conditions soient exo- 
nérés d’une taxe que supportent les autres 
habitants. Il est «le toute nécessité qu’un 
texte soit adopté pour Mirer aux consé- 
quence* de cette jurisprudence. 

Les mêmes considérations s’appliquent 
aux contribuables venant habiter Lyon en 
cours d'année, lesquels pourraient être 
imposés» partir du 1*'du mois de leur instal- 
lation. Par contre, il est jusic que ceux 
quittant Lyon en cours d'année puissent 
obtenir la’ remise proportionnelle «le leur 
taxe; il en sera parlé plus loin. A l'article 
des remises. Cette double modification 
apportera plua d« justice daus rétablisse- 
ment d'une taxe parfois lourde et oui, équi- 
tablement, doit correspondre A la durée 
d'occupation du séjour A Lyon des assujettis. 

Il convient ici de poser le principe, con- 
forme A la loi du 28 juin 1901, que la taxe 
d’habitation atteint tous les locaux qui ne 
peuvent être assujettis, soit A la taxe sur 
les dêbitB, soit A la taxe sur les locaux pro- 
fessionnels, et qu’on ne peut invoquer «l'au- 
trea exemptions que celles mentionnées 
dans le texte de la loi . 

Parmi ces exemptions, il y a lieu de 
confirmer par un texte celles qui, en fait, 
ont toujours été appliquées aux locaux occu- 
pés par les bureaux des administrations 
publiques et par les collectivités logées, 
î-asernées, hospitalisées ou entretenues dans 
les établissement! de l’Etat, du département, 
de la commune, et des hospices et hôpitaux 
publics, ainsi que ceux mis A la disposition 
des malade * ou pensionnaires trait*» gra- 
tuitement dans les établissement* de bien - 
faisante privée. 

Pour les rai'n es motifs que reux exposés 
A l'article 11 a-desssus, il y a lieu de modi- 
fier, danB un but de simplification et d’uni- 
formité, le mode de paiement de la taxe 
«l'habitation, qui sera effectué dans les 
mêmes conditions que celui des impôts 
directs perçus par l'Etat. 


Art. 13 (nouveau). — Nous proposons tout 1 
d'abord de substituer A la rubrique : taxe 
sur les loenux commerciaux et industriel s, 
sous laquelle est actuellement établie celte 
taxe, «'elle plus simple, plus exacte et plus 
complète de : locaux profession neU- 

Le texte qui régit 1 assume de cette taxe 
doit être modifié dans une de ses disposi- 
tions essentielles. Il n'est, en effet, actuelle- 
ment applicable qu’aux locaux servant A 
l'exercice d’une profession patentée 
Or, pour certaines professions, exercées 
par des contribuables non assujettis à la 
patente en vertu des dispositions de l’article 
17 de la loi «lu 15 juillet 1880, la jurispru- 
dence a décidé que la taxe de 1 fr. 30 ■/. ne 
p«»ut être appliquée aux locaux dans lesquels 
s’exercent ces professions. Ces locaux ne 
paraissant nas non plus devoir être assuj«>uis 
A la taxe d Habitation, ils jouiraient ainsi, si 
les conséquences de cet arrêt étaient géné- 
ralisées, d'une immunité complète que le 
législateur u'a certainement naa voulu créer- 
La taxe sur les locaux professionnels por- 
tera donc, d'après le nouveau texte, sur tous 
les locaux autres que ceux assujettît aux 
taxes «l'habitation et sur Ira débits ou 
exemptés de ces deux taxes; en seront éga- 
lement exemptés les locaux visés pari ar- 
ticle -I (stalles d’écurie et remises d'automo- 
biles!. 

Elle continuera A être établie sur la valeur 
locative, déterminée conformément S l’ar- 
ticle 12 de la loi du 15 juillet 1880, «les ma- 
gasins, boutiques, ateliers, hangars, remises, 
etc., et tous locaux ou emplacements servant 
à l’exercice d'une profession quelconque. 
Pour les usines et les établissements indus- 
triels, il convient de spécifier qu'elle com- 
prend la valeur de l'outillage et des moyens 
matériels île production, an si quo l’a décidé 
le Couseil d'Etat par de nombreux arrêts. 

La taxe sur 1 «*h locaux professionnels res- 
tera fixée a 1 fr. 30 */. de la valeur locative 
en ce qui concerne les contribuables paten- 
tés et les ouvriers exemptés de la j atento en 
vertu do l'article 17 de la loi du 15 juillet 
1880. Mais il est proposé de l’élcver à 3 
pour tous les autres cas. 

Il n’est pas excessif en effet, de réclamer 
ce taux à des professions exemples do pa 
tente ri qui de ce fait, ne paient absolument 
rien A la Ville, soit comme centimes addi- 
tionnels établis sur cet impôt, soit comme 
prélèvement des 8 centimes prévus par l’ar- 
ticle *6 de la loi du 15 juillet 1880. Il est 
juste que, jouissant d’un traitement de faveur, 
ces professions, pour la p'upart importantes, 
supportent par com|»eiixa('On une taxe plus 
élevée due k* professions patentée!. 

Les dispositions des articles 12, 28 et 29 
delà loi du 15 juillet 1880 et de l'article 29 
de la loi du 8 août 1890, concernant l’évalua- 
tion de la valeur locative, les cessions, trans- 
ferts et ouvertures d’établissements et le 
mode de paiement de la patente, sont décla- 
rées applicables A la taxe sur les locaux 
rofe:$sionnel.H, par le dernier paragraphe de 
article. En fait, ces dispositions sont ac- 
tuellement appliquées, mais il est préférable, 
pour éviter toute* contestations, de spécifier 
par un texte cette assimilation. 

Art. 14 fnouveau). — Iln paru nécessaire 
de compléter l'énumération des établisse- 
ments tombant sous la coup de cet article 
et se livrant cumulativement A l'exercice des 
professions ayant pour objet principal ou 
accessoire la nourriture ci le logement. 

11 est, en effet, une catégorie d'établisse- 
ments : pensionnats et internats, que le 
projet de loi élaboré en 1901 frappuii d’une 
taxe spéciale et qui, pour ce inouï, n'avait 
pas été comprise dan? l'énumération de far 
iicle 14 comma devant être assujettie A la 
taxe sur les établissements donnant A con- 
sommer sur place. 


(12 Janvier 19(8 

La taxe spéciale par tête d'élève et de 
professeur n ayant pas été admise par le 
Parlement. la question se posa «lu savoir 
quelles étaient les taxes muuicipales dont 
étaient passibles ces établissement!. M le 
Ministre «1rs Fiusuces consulté, répondit 
qu'à son avis, dans le silence delà loi, ils ne 
ii««uvaient être assujettis uu’A la taxe de 
1 fr. 30 •/- 

11 e-t difficile d’admettre que ce* établis- 
sements. retirant un profil do la suppression 
de? droits d'octroi sur les denrées alimen- 
taires, né supportent pas la même taxa quo 
les autres établissements fournissant la 
nourriture. La taxe sur les établissements a 
consommer sur place devra donc les attein- 
dra. au même titre que les maisons de santé 
ou de retraite, auxquelles on peut légitime- 
ment les assimiler; elle sera établie A raison 
seulement de la valeur locative des locaux 
dans lesquels se préparant ut se consomment 
les aliments et le* boissons. 

La laxo d’habitation sera appliquée aux 
divers établissements compris dans l'énumé- 
ration pour les autres locaux servant A 
l'usage commun ou particulier des voyageurs 
et pensionnaires, A l’exception des pension- 
nats et internais, pour lesquels la taxe A 
1 fr. 30 7. sera maintenue en ce qui concerne 
les locaux servant «le classes, de dortoirs, 
etc. 

Une autre exception a paru devoir être 
faite eu ce qui concerne le droit fixe de la 
taxe des débit* A laquelle sont assujettis les 
tenanciers du pensions bourgeoises, «le fa- 
mille et d'élèves, ainsi que les loueurs de 
chambres meublées qui nourrissent leurs 
pensionnaires. Ces tenanciers et logeur», 
qui ont une clientèle fixe, sans casuel, ont à 
supporter de ce chef des charges qui sont 
parfois hors do proportion avec 1«« bénéfice 
qu’ils retirant de leur commerce. 

Nous vous proposons, en conséquence, 
de n'imposer qu'au demi-droit fixe de la 
1 " catégorie, sans droit pro{»ortioiinel. ceux 
qui ont moins de cinq pensionnaires ou 
loratairas nourris. Mais il demeure entendu 
que cette taxation spéciale ne prajudicio pas 
il l'imposition A la taxe d'habitation de la 
totalité des locaux A l’usage do ces contri- 
buables. 

Art. 16 (modifié). — Il convient do com- 
pléter l'énumération que contient col article 
par I adjonction de certain* divertissement! 
t-ls que bal*, qui ne sont pas explicitement 
désigné* par le texte actuel, et qui. de ce 
fait, bénéficient d’exemption* absolument 
injustifiées. 

Pour éviter toutes contestation*, cette 
énumération devra comprendra, en outre, 
les concerts, solennités musicales, concours, 
expositions, exhibitions et Jfitcs sportives ; 
c’est là une simple mesure «le précaution, 
car les organisateurs de ces fêtes et specta- 
cles, assujetti* h 1a taxe en vô«tu d’une 
disposition générait' rie la loi, la payent gé- 
néralement sans difficulté* 

A un autre point de vue, il y n lieu de re- 
gulaliser la pratique employée dans certains 
cas par rAdminisi ration, et qui consiste A 
consentir des abonnements lorsque la taxe 
parait devoir être peu importante ou que sa 
perception est difficile ou trop onéreuse. 

Art. 17 et 18 (nouveaux . — La loi «la 
1901. dan* son article 18, avait institué un 
régime transitoire en faveur des habitants 
de la banlieue «pii ne Kiip|-ortaient pas les 
droits d’octroi avant leur suppression. Se* 
disposition* avant soulevé «le nombreuses 
réclamations, l'Administration a é'é ame- 
née à examiner s'il n'y avait pa»1icu de mo- 
difier ce régime dans son essence. 

La toi du 29 décembre *897 sur le dégrè- 
vement des boisson* hygiénique!, qui a pro- 
voqué A Lyon la disparition des Uctiois, a 
posé comme principe, dan» son article 5, 



19 


(12 Janvier 1908] BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


que le* fax©» de remplacement doivent s’an* 
pliquer à toutes les propriétés et objets Je 
même nature existant dans la commune. 
Un arrêt du Conseil d'Etat, en date du 
Il janvier 1901 (ville de Panhenay) a consa- 
cré ce principe, et M. le Ministre de l'Inté- 
rieur, dans hes observations, émettait même 
l'opinion que les dispositions de cet art 5 
lie semblaient pas permettre au Conseil mu- 
nicipal de restreindre la perception des taxes 
de remplacement nu seul territoire précé- 
demment compris dans les limi*es de l'Oc- 
troi (Dalloz, ltép, J. G., 1902, 3* partie, 
p. U). 

C’est sans doute dans cet esprit qu'avait 
été COllÿU et voté par le Conseil municipal 
le projet initial de remplacement des droits 
d’octroi, projet qui ne prévoyait aucune 
exonération de taxe pour la banlieue. Ce 
n’est que plusieurs mois après que, prenant 
cri considération les doléances des habitants 
de cette partie de la commuue, le Conseil 
adopta le régime transitoire qui constitue 
l'article 18 de la loi de 1901. 

Mais a l'occasion du remaniement de 
reue loi, la question se pose de savoir s'il 
ne convieul pas do mettre un terme A une 
situation que la loi a faite volontairement 
temporaire, et qui »e justifie moins à pré- 
sent qu'en 1901. 

Depuis quelques armées, la plus grande 
partie de ce qu on appelait autrefois la ban- 
lieue s’est transformée par la construction 
d'usiues et de maisons d'habitation. Le dé- 
loppement de moyens de locomotion rapi- 
des et économiques, diverses ameliorations 
de voirie, l’extension de l'éclairage public, 
etc., ont contribué A modifier la physiono- 
mie des territoires suburbains, de telle soiie 
que ces quartiers tendent ü s'identifier de 

lus on plus avec ceux des autres parties de 

agglomération lyonnaise. 

Ce serait, du reste, une erreur de croire 
que seuls les habitants précédemment assu- 
jettis à l'Octroi, ont pu bénéficier de la sup- 
pression de cet impét. Les producteurs du 
debors, et notamment ceux de la partie ru- 
rale de la Ville, ont vu disparaître do ce fait 
leurs longues attentes aux portes de la Ville, 
ainsi que les entraves apportées a la libre 
consommation de leurs produits; et ceux 
d'entre eux qui introduisaient des objets sou- 
mis aux droits n'ont plus été assujettis a 
faire l'avance de sommes parfois importan- 
tes, dont ils ne pouvaient pas toujours es- 
compter le remboursement intégral par les 
acheteurs et consommateurs du lieu sujet. 
A ces divers points de vue. la suppression 
des barrières MOT a donc été très avanta- 
geuse. 

Il semblerait donc juste de faire rentrerles 
favorisés dans le droit commun, en leur de- 
mandant les mêmes taxes que celles suppor- 
tées par les autres habitants. Mais il a paru 
préférable de ménager une nouvelle transi- 
tion entre le régime actuel et celui auquel 
août assujettis les autre* habitants de Lyon. 
On ne peut, du jour nu lendemain, rompre 
brusquement avec un état de choses devenu 
habituel. On s’est donc borné à élargir l'ap- 
plication des taxes et à retendre à tous les 
élémcii's qui profitent, d’une manière quel- 
conque, des avantages que procurent l'éclai- 
rage, la canalisation et la proximité des voies 
publique*, facteurs pour lesquels la Ville 
s’impose de grands sacrifices. 

Parmi les taxes dont la perception est 
actuellement subordonnée a l'axistenco «le 
l’éclairage et de la canalisation, figure la 
taxe «l'habitation Le caractère <l«» généralité 
de cette taxo semblait cependant s'opposer 
A toute exemption, mémecoiiditinnnefic, car 
il est légitime, équitable, de demander a 
chaque citoyen d«? contribuer aux dépenses 
générales dé la Cité par un effort propor- 


tionné A ses moyens et A ses facultés, les- 
quels, dans l'état actuel de la législation fis- 
cale, sont caractérisés par la somme plus ou 
moins éleveu affectée A l'habitation person- 
nelle. 

Il y a, d’autre part, une bizarrerie A impo- 
ser celte taxe aux habitants des voies cana- 
lisées «le la banlieue, alors que ceux logés 
dans des immeubles non riverains d’une ca- 
nalisation en sont exempts. En l’espèce, la 
canalisation ne joue qu’un rôle liés secon- 
daire dan» le* avantages que recherchent les 
personnes domiciliées dans la banlieue. 

S'inspirant des considérations «pii précé- 
dent, l'Administration propose île supprimer 
l’exonération de la taxe <f habitation dont 
bénéficiaient les habitants do lubanlicue non 
canalisée. 

En ce qui concerne les taxes immobilières 
ftax* d'entretien taxM sur les propriété* 
bâties et uon bâtie» et taxe sur les construc- 
tions neuves), dont l'application n’est égale- 
ment que conditionnelle, îles» proposé d’as- 
sujettir A la demi-taxe: 

aj Les immeubles qui sont riverains d’une 
voie publique éclairée et entretenue par une 
administration publique; 

bj Les immeubles qui sont riverains d’une 
voie publique pourvu© d’une canalisation 
souterraine destinée à l'écoulement des eaux 
pluviale», ou qui sont rattachés à mie cana- 
lisation publique par un braneheineni parti- 
culier on une canalisation privée. 

Si les deux facteurs Avérai ne té de coie 
publique et canalisation, existent simulta- 
nément. les deux demi-tax»* se cumulèrent. 
Mais si l’un seulement de ces facteurs existe, 
la contribution des propriétaires riverains 
consistera en une simple demi-taxe, suffi- 
samment justifiée par les avantages dont ils 
bénéficient. 

Ne jouiront, dès lors.d»? l'exonération com- 
plète, que les immeubles no profitant en au- 
cune façon des travaux d'édililé que la Ville 
a exécuté» ou exécutera pour l'amélioration 
do la banlieue, au point de. vue do l'hygiène, 
de la salubrité et de la viabilité. 

Il parait utile, A ce sujet, pouréviter toute 
contestation ultérieure, «le fixer In limite «jui 
détermine la ri ce ruine té des immeubles. On 
a estimé qu'au delà de cinquante 11 * 6 ( 00 » «le 
l'alignement de la voie publique, les avanta- 
ges de la riverainoto n’étaient plu» assez 
marqués pour justifier l’imposition. Ne se- 
ront donc considérés «’ornine riverains d’une 
voie publique et par conséquent imposables, 
que le» constructions et les Umt&iiis situés 
en totalité ou on partie A moins de cette dis- 
tance. 

Il demeure entendu que, quelle que soit 
la distaoceA laquelle il» se trouvent «le l'ali- 
gnement, seront imposables A la demi-taxe 
le» immeubles qui sont rattachés A In canali- 
sation publique par un branchement parti • 
culicrou une canalisation privée emprun- 
tant ou non la voie publique. 

Comme actuellement, les demi-taxe» sus- 
visée» deviendront applicables dûs le classe- 
ment «l’une voie publique ou l'achèvement 
des travaux d'éclairage ou de canalisation 
au droit de? immeubles. 

D’une façon générale, et exception faite 
pour la taxe d’habitation, le* nouvelle* «Im- 
positions transitoires ne modifieront pas sen- 
siblement le produit des taxe» perçues dans 
la banlieue Mais elles introduiront plu» de 
justice dans l'application de l’impôt «*t ner- 
metiront surtout de réduire considérable- 
ment le nombre de» réclamation» qui ont 
été introduites nu sujet des canalisations de 
la lianlieui 1 , réclamations qui ont été diver- 
sement jugée* parles tribunaux administra- 
tif» appelés a en connaître. 

Les modifications ci-dessus n'entreront 
en vigueur qu’A partir du I*' janvier 1919.11 
n paru convenable d’accorder aux bénéficiai- 


res actuels ce nouveau délai, qui sera égale- 
ment mis A profit par l'Administration pour 
préparer les nouvelles bases d'imposition de 
la banlieue. 

Afin de compenser, pour l'ensemble des 
quartier* suburbain», l’élévation de» charge* 
occasionnée pur les disposition* ci-dessus, 
on pourrait décider que la plus-value des 
recette* qui en résultera fera, dan* le budget 
municipal, l’objet d'un compte spécial, dont 
le produit sera employé a l’exécution de tra- 
vaux de voirie dans cette partie de la com- 
mune. 

Cet engagement, qui ne peut être inséré 
«lan» la toi, fait l'objet d'une disposition par- 
liculière reproduite A la fin du projet de dé- 
libération ci -joint. 

D'autre part, si, dans l’avenir, le Conseil 
rtiunu'ipal estimait que le régime de faveur 
accordé A la banlieue a suffisamment duré 
ou qu’il y a lieu «l’en restreindre l’applica- 
tion. une disposition du projet lui permettre 
de réaliser ce» modifications après chaque 
dénombrement «J© ta population, sur la seule 
approbation, par le Préfet, de la délibération 
qu il aurait prise A ce sujet. 

Les articles qui suivent sont entière- 
ment nouveaux. Ils sont destinés A com- 
bler une lacune de la loi du 28 juin 1901, 
en solutionnant diverses questions do 
forme et «le procédure qu a soulevées 
l’application de cette loi ; ils auront ainsi 
l’avantage d’empêcher, dan» la mesure 
du possible, lo retour des réclamations 
suscitées par le tex c imprécis des dis- 
positions actuelles ou par leur instifll- 
sauce. 

Art. 20. — A l'exception des taxes assises 
sur la propriété immobilière, auxquelles 
s'appliquent les règles de procédure admi- 
ses pour la contribution foncière de l’Etat, 
il n’est pas possible, dans la législation fis- 
cal© actuelle, d'opérer le* mutations de 
cote* imposées par erreur ou pour d’autres 
motif», A un autre nom qu© celui du vérita- 
ble redevable. 

De tell© sort© que, *i la loi n’a pas prévu 
expressément l’établissement d’un rôle com- 
plémentaire, ou »i l«î «lélai imparti pour 
rémission de c© rôln est périmé, l’Adminis- 
tration, ne pouvant refuser au contribuable 
indûment taxé la décharge «le *a cote, ©si 
sans recours contre le réel débiteur. Ce pro- 
cédé, outre la perte qu’il occasionne A la 
Ville, a 1© tort grave «le faire bénéficier in 
dément ce débiteur de la somme dont il est 
redevable. 

Pour faire cesser cet inconvénient, il est 
nécessaire d’introduire dan* la loi une dis- 
position établissant, en principe, que la mu- 
tation d’une taxe quelconque peut être 
demandée par l’un quelconque de* intéres- 
sés, ou proposée d’office par l’Administra- 
tion en ca» d’erreur dans la désignation de 
la personne imposable. 

L'adoption «le relie mesure 11 e parait pas 
devoir soulever d’objections, étant donné 
que l'intérêt des contribuable» n’est pas 
lésé, et qu’elle n'est, en somme, qu’une me- 
sure de régularisation. 

Art. 21. — Pour les mêmes motifs que ci- 
dessus. ü convient également d étendre, 6 
certains établissements, cédé» en cour» d'an- 
née, la faculté de transférer 1 rs taxes dont 
ils sont passibles au nom des cessionnai- 
re», et pour la portion de taxe incombant à 
ces derniers, faculté qui n'est présentement 
accordée qu’eu matière de taxe* sur les dé- 
bits et sur !»*» locaux commerciaux. 

Les établissement» pouvant bénéficier do 
cette mesure sont 1 rs stalles d’écurie, les 



20 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DB LA VILLE DE LYON 


remise» d‘ automobiles, les chambres gar- 
nies, hôtels meubles et tous autres locaux 
grofesaionMli assujettis a la taxe d'habita 
lion. 

Os transferts pourront toujours être pro- 
posés d'office |xr l'Administration, comme 
cela existe en matière de patente. 

Art. 22 — Parmi les taxes de remplace- 
ment, quelque* unes ne sont pas assises par 
l'Administration des Contributions directes, 
notamment U taxe sur les constructions 
neuves. 

I«a Municipalité avait pensé que les ter- 
mes généraux du paragraphe Huai de 
l’art. 1" de la loi du 28 juin 1901 permet 
taieut d’appliquer A l’instruction et au juge 
ment des réclamât ions afférentes & cette 
taxe la procédure spéciale employée en ma 
tière de contributions directes, Par un arrêt 
du 29 juin 1901 (affaire Martini, le t’onseil 
d'Etat en a juge autrement. 

Les réclamations auxquelles cette taxe 
donne lieu «ont donc actuellement instruites 
et jugées suivant la procédure relativement 
compliquée instituée par les articles 1 ft 12 
de la loi du 22 juillet 1889. 

La Municipalité, comme les contribuables, 
a tout avaningc à simplifier la procédure. 
Et puisque le texte actuel de la loi a puni 
insuffisant pour justifier nos desiderata, il 
convient de le préciser en confiant au Maire 
le soin de remplir, a l’occasion de ces récla- 
mations, les mêmes attributions que celles 
conférées au Directeur des Contributions 
directe* en matière d’impôt* direct*. 

Art. 23. — D’une façon générale, la juris- 
prudenco du Conseil d'Etat n’admet que 
dans quelques cas restreints la compensa- 
tion entre les élément* surtaxés et le* élé- 
ments omis ou insuffisamment taxés, pour 
le calcul d’une imposition contestée. 

Les motifs invoqués pour refuser cette 
cont|iensation ne sauraient s'appliquer aux 
taxes de remplacement. S'il est juste qu’un 
contribuable surimposé puisse obtenir la 
réduction à laquelle il a droit, il est non 
moins juste que rAdmmist ration fasse état 
d'omissions constatée* jusqu'à concurrence 
de la somme demandée en décharge. Il con- 
vient donc d’inscrire dans la loi la possibilité 
pour l'Administration d’invoquer la compen- 
sation dans le cas spécifié. 

Il est de meme rationnel que cette com- 
pensation soit étendue aux valeurs locatives 
servant de base aux (axe* sur les débits, sur 
1rs locaux professionnels et sur l'habitation. 
En cas de contestation portant sur l'affection 
des locaux imposables A cos taxes, U com- 
pensation, pouira^ s'opérer jusqu’à concur- 
rence du l’iiuposi lion due à raison de la véri- 
table affectation des locaux. 

Art . 21. — Il e*i nécessaire d’apporter un 
complément au régime de la déclaration. 

La législation et lu jurisprudence actuelles 
n’imposent l'obligation d'une nouvelle décla- 
ration deséléments imposables, qu'au cas oU 
il y a augmentation du nombre do ces élé- 
ments. 

S’il y a abandon d’une partie ou de la 
totalité de ces éléments, les contribuables 
n’Hvant pas fait leur déclaration de non pos- 
session demeurent imposées d’après les 
données de leur déclaration initiale- De* 
réclamations s’ensuivent évidemment, et le 
temps parfois 1res long qui s'est écoulé entre 
la nom elle situation du fait et l’époque ou 
ce* réclamations sont instruites, no permet 
pas au service do l'assiette de contrôler 
d'une façon efficace la véracité des faits 
allégué* par les réclamants pour justifier 
leur demande. 

Pour parer aux défectuosités résultant de 
ce mode de procéder, il convient de deman- 
der aux intéressés une déclaration faisant 


connaître le nombre d’éléments dent ils u'ont 
plus la possession. Cette déclaration devrait 
rue faite au plu.- tard dans le mois qui suit 
la publication de* rôle*. 

Faute par les contribuables de s'y confor- 
mer, il- devront, pour obtenir la décharge à 
laquelle ils prétendent, justifier île l’exacti- 
tude de leurs assertions, et ils supporteront, 
en tout état de cause, les frai* d'instance et 
d’expertise. 

Art. 25. — Cet article détermine le sys- 
tème des remises et modérations pouvant 
être accordée* sur certaines taxes pour dé- 
faits exceptionnel*. Il est excessif, en effet: 
de ne pas tenir compte des circonstances 
spéciale- qui entraînent dans certain* ras, 
soit la disparition d’élément- imposable-, 
soit la perte de revenus, soit l’insolvabilité 
passagère ou permanente des contribuables. 

I.e système proposé rst en tous points 
semblable à celui employé en matière de 
contributions directes avec quelque» correc- 
tifs que la pratique a jugé utile d'adopter, 
llion que le texte de la lot «lu 28 juin 1901 ne 
mentionne rien à ce sujet, ni fait des- remi- 
se- ei modération* relles-ci ont été et sont 
actuellement accordées dans des ras -j»é- 
ciauv. li s'agit doue simplement de régit 

lanser la piocédure en usage. 

Ces remise* ou modérations sont de cinq 
aortes : 

1* Incendie, destruction ou démolition 
de* bâtiment* : réduction de* taxe* sur la 
propriété bâtie et sur l’entretien. 

En fait, de* remises de cette nature ont 
toujours été accordées par analogie avec ce 
ni se pa—c en matière de contributions 
troc te». Rien n'est donc changé A l’état de 
chose* existant 

2* Perte de revenu p*ir tuile de vacance 
de maiton ou de chômage d'usine ininter- 
rompu* pendant un an : remise proportion- 
nelle de la taxe sur la propriété uâlie. 

La loi du 28 juin 1901 u’adinet pas de 
remise dan* ces circonstance*, ce qui jiarait 
trop absolu. Là ou il n'y a pas de revenus, 
il semble équitable de né pas percevoir une 
taxe précisément assise sur le revenu de* 
construction*. Du reste, dans bien de» ras, 
cette taxe risquerait de tomber eu non- 
xaleur. car la seule garantie du paiement de 
h taxe sur les propriété» bâtis est le revenu 
de ccs propriétés. 

Il convient de signaler que la remise ne 
serait appliquée qu'aux bâtiments ou parties 
de bâtiments privés de revenus pendant un 
art. Si cette absence de revenus était d'une 
durée inférieure à ce laps do temps, la taxe 
resterait toujours due dans son intégralité. 

Ajoutons, comme conséquence de ces 
remises, que l’article 31 institue un fonds de 
non valeur constitué au moyen do centimes 
additionnels au principal des taxes; refonds 
peut être considéré comme une sorte d'assu- 
rance des propriétaires contre le chômage 
de leur* immeuble* en ce qui concerne les 
taxes y afférentes. 

3* Pour le* contribuables quittant Lyon 
en cours d'année : remise proportionnelle 
de la taxe d'habitation. 

Cette mesure est la contre-partie d'une 
disposition prévue A l'article 12 permettant 
d’imposer supplémentairement les personnes 
venant habiter Lvon en cours d'année. Elles 
se justifient par Tes considérations dévelop- 
pées sous cet article. 

4® En ca * de cessation volontaire de rom 
merce et d'abandon de locaux impose* aux 
taxe * sur le* débit*, sur le* locaux profes- 
sionnel*. sur le* stalle* rt remise* d'auto- 
mobile* : remise proportionnelle de ces 
taxes. 

De même que pour le paragraphe précé- 
dent, cette mesure est toute d’équité, puis- 
que le* locaux ainsi abandonnés sont taxés 


|12 Janvier 1908) 

supplémentairement s'ils viennent à être oc- 
cupe* de nouveau. L'intérêt de la Ville est 
ain-i sauvegardé et ou ne verra plu* se re- 
produire l'injustice de faire supporter aux 
même* éléments <l.-u\ foi* U meme imposi- 
tion. 

5* Ce- considérations justifient également 
la remise a accorder aux proprietaire* de 
chevaux rt d'automobile t, en cas de perte 
ou de veine de ce» animaux et véhicules. 

A côté de eus remises qui constitueront 
un droit pour le* imposés, il convient de 
prévoir, en faveur de- contribuables gênés 
ou indigents, la remise ou la modération, a 
tin-e purement gracieux, de leur taxe d'ha- 
bitation. De même pour les contribuable* 
qui ont encouru de- pénalité* pour défaut 
ou inexactitude de déclaration. 

Les remises pour cause de gène ou d’indi- 
gence des contribuab'e* s’expliquent natu- 
rellement. Celle» relatives aux pénalités sont 
justifiée* par cette considération que le* 
contribuables pêchent parfois par ignorance 
en ne faisant jwis le» déclarations uéeessai 
re*. Il convient de pouvoir tenir compté de 
leur bonne foi, en réduisant, dans une pro- 
portion plu* ou moin* grande, In pénalité 
qu'ils ont encourue. 

Art. 26 — Iji procédure à employer pour 
la présentation et l'instruction de* demandes 
faites pour l'obtention des remises prévues 
dans le» paragraphe* 1* A 5* de l’article pré- 
cédant, sera celle applicable aux demandes 
analogues concernant les impôts direct*. 

Art. 27. — Cet article institue une procé- 
dure spéciale pour le* remises A titre gra- 
cieux taisant 1 objet du dernier paragraphe 
de l'nriirlc 25. 

Les demandes en remise ou en atténua- 
tion de pénalités encourues seront formées 
dans le» trois mois de la publication de* 
rides comprenant ces pénali'ê*. 

Celles concernant la taxe d habitation et 
ayant pour cause l'indigence ou lu gêne, 
pourront être faite» A toute époque. 

Les demandes «Ip ces deux catégories sont 
adivssée* au Maire, qui, a p K** instruction 
par le service compétent, statue sur leur 
mérite et rend compte de *a décision au 
Conseil municipal a l'ouverture de chaque 
se-*ion ordinaire. 

Il convient de rappeler A cet égard, que du 
temps de l’Octroi, le Manu avait qualité 
pour transiger avec les délinquant*. La pré- 
sente disposition ne lait que maintenir ce 
droit, sou* une aii're forme, eu ce qui con- 
cerne les pénalités. 

Quant aux remises pour cause de gêne 
ou d’mdigence. il y a intérêt h simplifier lu 
procedure de leur instruction. Elle.» néces- 
sitent, parfois, une prompte décision, ce qui 
s'accommode mal avec les len leurs de la 
procédure réglementaire actuelle. 

Art. 28. — Pour garantir le paiement de 
certaines taxes (habitation, locaux profes- 
sionnels, débits, stalles d'écurie* et remise* 
d’automobile-., dans les cas spéciaux do dé- 
ménagement et de départ furtif, il convient 
d'étendre a re» taxes 1ns dispositions de 
l’article 30 de la loi du 15 juillet 1880 i modi- 
fiées par l'article 14 de la loi du 19 avril 
1905) établissant, dans ces divers cas, la res- 
ponsabilité du propriétaire ou dos princi- 
paux locataires. 

Art 29. — Une autre garantie semble de- 
voir être pri-r à l'égard des taxes assise* 
sur des fonds de commerce ou établisse- 
ment» quelconques qui sont loués tout agen- 
cés a des locataires, t'es derniers sont léga- 
lement seul* imposables, mais le plus sou- 
vent il* n'offrent aucune garantie person- 
nelle de solvabilité ; comme, d’autre part, le 
recours de la Ville ne peut s’exercer, pour 
assurer le paiement de ces taxes, sur lea 


vjOO 



BULLRI'IN MUNICIPAL 0PP1CIEL DB LA VILLE DR LYON 


21 


(12 Janvier 19081 

objet» constituant ces établissements, il 
convient de rendre le propriétaire et le lo- 
cataire solidairement responsables de ce 
paiement. 

Il y a lieu de prendre des mesures analo- 
gues â l'égard de la taxe sur les spectacles, 
dont le recouvrement donne lieu parfois A 
des difficultés lorsque les établissements 
dans lesquels ont lieu les fêles ou concerts 
sont loués à des sociétés ou à des groupe- 
ments ne présentant pas des garanties de 
solvabilité. 

Des considérations de même natuiv jus- 
tifient l'insertion d’une disposition sembla- 
ble au sujet des chevaux et voitures auto- 
mobiles loués à des personnes nui n’ont pu 
payer la taxe afférente a ces éléments, en 
raieon de leur insolvabilité dûment constatée 
par des poursuites infructueuses. 

Art. 30. — En matière de taxe sur les cons- 
tructions neuves, le privilège de la Ville ne 
peut s'exercer que sur le revenu des cons- 
tructions. comme pour les impôts et taxes 
immobiliers. 

Au moment de l'exigibilité des taxes, qui 
concorde avec tes diverses périodes de leur 
édification, ces constructions sont impro- 
ductives de revenus. De telle sorte qu’en 
cas d’insolvabilité du propriétaire, le paie- 
ment de la taxe peut être suspendu indéfi- 
niment, lorsque cette taxe no tombe pas en 
non-valeur. 

Le seul moyen de parer A cette lacune de 
la loi consiste à étendre à la construction 
elle-même, le privilège concédé aux com- 
munes par la loi du 30 mars 1002 «article 58i 
pour le recouvrement de leurs taxes muni- 
cipale*. L’acquéreur d’un immeuble devra 
acquitter la taxe a la place de l’assujetti 
insolvable, et cette responsabilité sera assu- 
mée par le propriétaire, du sol sur lequel re- 
pos»* la construction imposée, si ce sol n’ap- 
partient pas au propriétaire de la construc- 
tion. 

Art. 31. — Comme conséquence de l'insti- 
tution du système des remises, il y a lieu, 
comme en matière d'impôts directs, de 
créer un fonds de non -valeur destiné a 
couvrir les déchargea, réductions, remises 
ou modérations. 

Des calculs faits par l'Administration, il 
résulte que cette couverture sera assurée 
par la perception de 3 centimes par franc 
ajoutés au principal des taxes. 

Si ce fonds était insuffisant, il serait pour- 
vu aux dégrèvements par l'ouverture d’un 
crédit complémentaire au budget municipal. 

Art. 32.— La ville de Lyon paie au Direc- 
teur de Contributions directes ot aux percep- 
teurs des frais d’impression et de distribu- 
tion des premiers avertissements, et la loi dn 
28 juin 1001 n'en prévoit pas le rembourse- 
ment par les contribuables. 

Comme cela a lieu pour les impôts directs, 
il est juste que la Ville soit récupérée de ces 
frais, qui, fixés A 5 centimes par avertisse- 
ment, sont insignifiants pour les redevables. 

PROJET DK DÉLIBÉRATION. 

Article premier. — La Municipalité 
est invitée a faire toutes démarches uti- 
les auprès des Pouvoirs publics afin que 
la loi du 28 juin 1901, autorisant la ville 
de Lyon à établir à son profit diverses 
taxes en remplacement de ses droits 
d’Octroi supprimés, soit modifiée et 
complétée comme suit: 

Taxe sur les chevaux, jument*, mule*, mu- 
lets et ciitures automobile*. 

Art. 3 f nouveau). — Sont assujettis â la 
taxe, quelles que soient leur nature et leur 


destination, tops les chevaux et les voitures 
automobiles logés h Lyon ot ceux servant 
habituellement dans cette ville h des per- 
sonnes y ayant une résidence ou y exerçant 
à demeure leur profession. 

La taxe est fixée il 90 francs par cheval ; 
elle est réduite a 50 francs : 1* pour les che- 
vaux de l’armée et pour ceux attachés a une 
exploitation agricole; 2* pour les chevaux 
attelés A des voitures publiques payant à 
Lvon un droit de stationnement, qu'ils soient 
ou nou logés à Lyon. A chaque voiture at- 
teinte par le droit de stationnement peuvent 
être attribués au maximum deux chevaux 
bénéficiant de cette réduction. 

La taxe sur les voitures automobiles est 
fixée au même tarif que celle établie a Lyon 
pour lo compta de l’État, MOS aucune atté- 
nuation pour Ifs voitures possédées par des 
contribuables exerçant une profession pa- 
tentée ou non. 

Sont seuls exemptés de la taxe les chevaux 
et voitures automobiles possédés par les 
marchands et loueurs, et exclusivement des- 
tinés à la vente ou à la location. 

Les possesseurs d’élément* imposables 
doivent les déclarer à la Mairie ne Lyon 
dans les quinze jours de leur entrée en pos- 
session; on indiquant leur affectation. En 
cas de changement d'affectation entraînant 
une modification de l'imposition, une nou- 
velle déclaration est nécessaire. Il n'est pas 
exigé de déclaration spéciale pour les élé- 
ments imposables A Lyon à la taxa d’Ktat. 

Le défaut ou l'inexactitude des déclara- 
tions entraine l'imposition à la double taxe 
des éléments non déclaré» ou inexactement 
déclarés. 

Les autres régies applicables A l'imposition 
des taxes perçues par l'Etat sur les chevaux 
et les voitures automobile» sont étendues A 
la présente taxe municipale. 


Toje* *ur le* stalle* d’ecuries et remises 
d’automobiles • 

Art. 4 inouujau i. — Les écuries des mar- 
chanda et loueurs do chevaux, et celles de 
toutes personnes faisant commerce de nour- 
rir ou de loger des chevaux, sont passibles 
d’une taxe de 10 francs par stalle séparée ou 
non, marquée ou non par un anneau. 

Les remises d’automobiles ouvertes au 
public ou appartenant A des personnes fai 
sant profession do louer ou de loger ces 
véhicules sont également assujetties A une 
taxe de 25 francs par place d'automobile re- 
misa ble. 

Les tenanciers d’écuries et do remisés 
imposables devront faire A la mairie la dé- 
claration «lu nombre de leurs éléments impo- 
sables aux mêmes dates et dans les mêmes 
conditions que pour la taxe sur les chevaux 
et voilures. 

Les écuries et remises ini|msables qui se- 
raient ouvertes dans le courant do I année 
devront être déclarées dans les quinze jours, 
ot elles seront assujetties A la taxe par voie 
do rôle supplémentaire A partir du 1*’ du 
mois de leur ouverture. 

Les éléments non déclarés ou insuffisam- 
mtmt déclarés sont passibles de la triple taxe. 

La taxe n’est pas appliquée aux emplace- 
ments occupés en permanence par des che- 
vaux et voitures automobile» passibles des 
taxes prévues à l'article 3. Pour bénéficier 
do la détaxe, les tenanciers d'écuries et de 
remises devront indiquer les noms et adres- 
se» des possesseurs de chevaux et automo- 
biles logés dans leur établissement 


Taxe* *ur le* construction* neuve s. 

Art. 5. (modifié). — J* catégorie. — Mai- 
son» avoc rez-de chaussée on pierre dure ou 


en maçonnerio et étages en mâchefer, et 
toutes maisons ou bAtimeuts en élévation ne 
rentrant ni dans les catégorie* précédentes 
ni dans les trois catégories suivantes : 


Rez-de-chaussée seulement 4 fr. 

Chaque étage en sus 2 fr. 

Cave ou sous-sol • 2 fr. 

par métra carré. 


/* categorie. — Maison» ou bAtimeuts A 
usage mixte d'habitation et de commerce ou 
d'industrie, comportant au plus un rez-de- 
chaussée ot un étage et construits avec 
d’autres matériaux que pierre dure ou pierre 
blanche : 


Rez-de-chaussée seulement 3 fr. 

Etage on sus 1 f r . 50 

Cave ou sou» sol ..... 1 fr. 50 

par mètre carré. 


ü* categorie. — BAtimeuts exclusivement 
affectée A l’usage de commerce ou d'indus- 
trie, avec ou sans caves, et composés au 
plus «l’un rez de chaussée et d’un étage : 


Rez-de-chaussée seulement 1 fr. 

Etag<> en sus 0 fr. 75 

Cave ou sous sol. 0 fr. 50 

par mètre carré. 


7* categorie. — Tous travaux de cons- 
truction neuve autres que ceux compris dans 
les catégories précédente», tels que cons- 
truction d« mur» de clôture et de soutène- 
ment, établissement de chemin», quais, voies 
ferrée» de toute nature, ponts, tunnels, 
cours pavées ou bitumées, etc. 

Taxes sur les matériaux employé», savoir ; 

Gravier et sable, le mètre cube?, 0 fr. 50 ; 

Métaux, alliages ©t verres, les 100 kilos, 

1 fr. 50; 

Rois «le tome nature, le métra cube. 

2 fr. 50; 

Maçonnerie, béton, mAchofer et autres 
matériaux de construction, tels que : pierre 
brute ou taillée, tufs, ardoise», ciment, 
chaux, plâtre, asphalte, pavés, etc., le mètre 
cube 1 rr. 50. 

Tout exhaussement d'un immeuble est 
considéré comme construction neuve. 

Toute transformut'on ayant pour effet de 
faire passer un hAtimcnt dans’une catégorie 
supérieure, donnera lieu A la perception du 
supplém«Mit de taxe résultant do l’application 
d«* la nouvelle catégorie. 

Les construction» neuves d’un seul tè no- 
me nt qui présentent des caractère» do caté- 
gories différentes sont comprise» dan* celle 
de ces ca^gorics qui comporte le tarif le 
plus élevé. 

L'établissement de cave» ou sous-sols 
dan» une construction existante qui mi est 
dépourvue, donne lieu à l’application du 
tarif d’un étage dans la catégorie de cotte 
construction. 

Le* rez-de-chaussée ou étage» de plus «le 
six mètres de hauteur sont comptés double. 
Cette disposition est applicable aux exhaus- 
sements. 

L’utilisation de matériaux de remploi ne 
donne lieu â aucune réduction de taxe. 

Art. 8 (nouveau). — Le propriétaire d'un© 
construction quelconque doit, avant de com- 
mencer les travaux prévu» A l'article précé- 
dent, faire A la Mairie une déclaration indi- 
quant : a ) ses nom, prénom*, qualité et do- 
micile, et, s'il y a lieu, ceux du propriétaire 
du terrain ; bj la rue, le numéro et rempla- 
cement de la construction projetée; c) la 
categorie A laquelle appartient cette cons- 
truction, *a surface, son nombre d’étage», 
ou les quantités de matériaux imposables 
s'il s’agit d’une construction de la 7' catégo- 
rie. ainsi que touB autres renseignements 
né< e.ssaire» A l'assiette de la taxe. 

Une nouvelle déclaration est nécessaire 
dans le cas où, par suite de modification* 



22 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DK LYON 


((uns le projet initial, la valeur des travaux 
excéderait de plus de t/5 ceux prevus dans 
la precedente déclaration. 

Ces déclarations pourront, à defaut du 
proprietaire, être faites par une personne 
dO (tient accréditée, qui devra décliner ses 
nom, prénoms, qualité et domicile, et faire 
connaître les nom et adresse du propriétaire 
de la construction passible de la taxe ; elles 
sont accompagnées de la production des 
plans de la construction. Il en est donné 
récépissé. 

En cas de concession donnée par un ser- 
vice public, les déclarations ci aessus pré- 
vues seront faites par in concessionnaire, 
qui demeure chargé du paiement de la taxe 
afférente aux constructions neuves qu'il a 
édifiées. 

D'après ces données, il est établi un 
décompte provisoire de la taxe, laquelle est 
exigible : un tiers dès le commencement dos 
travaux; un second tiers, quand la construc- 
tion est arrivée A la moitié de su hauteur 
ou de son étendue, et le solde à la couverture 
hors d'eau ou dés l’achèvement des travaux, 
s’il s’agit de ceux imposables à la 7* caté- 
gorie. 

Il est établi tous les mois un rôle compre- 
nant les termes exigibles de la taxe. Dans ce 
rôle seront compris, s’il y a lieu, les termes 
précédemment exigibles qui auraient été 
omis dans les rôles antérieurs. 

L’imposition du dernier tiers est précédée 
d’une vérification contradictoire des données 
ayant servi de base & l'imposition. 11 est tenu 
compte dans le décompte définitif des modi- 
fications qui auraient été apportées en cours 
d’exécution de» travaux aux données de la 
déclaration initiale, et le montant du dernier 
tiers de la taxe est augmenté ou diminué en 
conséquence. 

Le propriétaire ou son représentant dû- 
ment accrédité est tenu d'assister à cette 
vérification, aux jour et heure qui lut sont 
fixés psr le service compétent. S’il ne se 
présente pas à cette convocation, il est 
procédé en son absence aux opérations dé 
vérification et la taxation définitive est faite 
d’office. Le contribuable ne peut ensuite 
obtenir par la voie contentieuse la réduction 
de sa taxe qu'en apportant toutes les justifi- 
cations de déluré A faire la preuve des faits 
allégués, et il supporte en tout état de cause 
les frai» de l’instance, y compris ceux de 
l’expertisé. 

Les travaux non déclarés ou insuffisam- 
ment déclarés sont passibles d’une demi- 
taxe eh sus, dont le montant ne peut être 
inférieur a 30 franc». Cette pénalité s’ajoute 
au principal de la taxe et elle est recouvrée 
dans la même forme. De plus, l'Administra- 
tion aura le di'Oitpendaut cinq ans d'imposer 
les travaux qui n Auraient pas été déclarés. 

La taxe est imposée au nom du proprié- 
taire, et. dans le cas prévu au paragraphe -I, 
au nom du concessionnaire. 


Taxe d'entretien de» conttruction». 

Art. 7 (nouveau/. — La taxe annuelle 
d'entretien est établie pour chaque immeuble 
d’api vs le tarif suivant : 

J** catégorie. — Maisons et édifices d'un 
réx- de -chaussée et premier étage ou d’un 
rez-de-chaussée sans étage, et généralement 
toutes constructions autres que celles impo- 
sées aux catégories suivantes : 0 fr. 08 par 
mètre carré ; pour chaque étage on plu* du 
premier : 0 fr. 03. Les entre sols, sous-sols 
et mansardes aménagés pour habitation, 
magasin on atelier, sont comptés pour un 
étape. Tout rez dé-chaussée ou étage de plug 
de 6 mètreg de hauteur est compté double. 

2* catégorie. — Tfatiments servant d'entre- 
pôts et bâtiments exclusivement affecté- « 


un usage industriel ou agricole, d'un seul 
rez-de-chaussée n'ayaut pas plus de 6 mètres 
de hauteur, sans caves : 0 fr. Ot par mètre 
carié. 

3* catégorie. — Hangars, constructions 
avec murs sur deux ou trois côtés, murs de 
clôture et de soutènement, quai», voies fer- 
rées de toute nature, ponts, tunnels, cour» 
pavées ou bitumée», et générale meut tou» 
travaux immobiliers non prévus dans les 
catégorisa précédentes : pour Isa parties eu 
superficie: 0 fr. 01 le mètre carré: pour les 
parties en élévation : 0 fr, 02 le métré carré 
de superficie A la base. Ce dernier prix est 
compté amant île foi» que la construction 
compte 6 mètre» do hauteur ou fraction de 
6 mètres. 

La taxe est imposée comme il est dit à 
l'article 9 pour 1 a taxe sur la propriété bâtie. 

La taxe annuelle d’entretien irest due que 
la troisième année qui suivra celle pendant 
laquelle le dernier terme de la taxe sur les 
constructions neuves aura été exigible. 

Pour toute construction non déclarée en 
vertu de l'article précédent, la taxe d'eutre- 
tien est immédiatement exigible, par voie de 
rôle supplémentaire, A partir de la troisième 
année qui a suivi celle ou la construction a 
été achevée. 


Taxe sur la propriété Initie. 

Art. 9 i modifié i. — Les terrains servant 
d'entrepôt ou de chantier, et d’une façon 
générale tous les terrains passibles de la 
contribution foncière des propriétés bâtie» 
en vertu de l'article 1" de la loi du 2'J dé 
cambre 1684» ne noak pas assujettis à la 
présente taxe. 

Eu cas de constructions élevées sur le 
terrain d’autrui, la taxe ne peut être infé 
ricure A 5 •/« du prix de location du terrain. 
S’il y a sous -location, le locataire principal 
est personnellement imposable pour la diffé- 
rence entre le prix qu'il paie au propriétaire 
du terrain et celui qu'il reçoit de scs sous- 
tocataires. 


Taxe tur la propriété non Initie. 

Art. 10 (modifié). — La taxe municipale 
sur les propriétés non bâties porte sur tous 
les terrain» assujetti* A la contribution fon- 
cière des propriétés uou bâtie», A l’exception 
de ceux couverts de construction» imposa 
blé* A la taxe municipale sur les propriétés 
bâties. 

Le» terrains qui reçoivent des construc- 
tions demeurent imposables A la présente 
taxe jusqu’à ce que ccs constructions soient 
imposées A la taxe sur la propriété bâtie. 

Le sol des constructions incendiées, démo- 
lies ou détruites devient passible dé la taxe 
sur la propriété non bâtie A partir du jour 
où ccs constructions ne sont plu» imposées A 
la taxe sur la propriété bâtie. Cette impo- 
sition du sol |u?ut s’opérer par compensation 
avec la taxe sur la propriété bâtie afférente 
aux constructions et dont il est accordé 
remise pour l’une des cause» indiquées au 
paragraphe l* r do l'article 25 ci- après. 


Taxe d'habitation. 

Art. 12 (modifié). — Sont assujetti» A la 
taxe d’habitation tou» les locaux meubles en 
vue do l'habitation, y compris leurs dépen- 
dances naturelles, alôre mémo que ces locaux 
servent à l’exercice d'une profession. Dan» 
les dépendances de l'habitation sont notam- 
ment compris, pour les maisons particu- 
lières, les écuries, remises, hangar», cour», 
serres, parc», jardins d'agrément, caves, 
galetas, entrepôt» de toutes sortes, même 
séparé» de l’habitation. 


[12 Janvier 19( 8. 

Dan» les logements communs, la taxe est 
imposée au nom du principal occupant ou 
présumé tel. 

Pour les locaux loués en garni, pour ceux 
occupé* soit par un seul, soit par plusieurs 
employés ou ouvriers logés par leur patron, 
et d’une façon générale pour tous les locaux 
occupés par des collectivités, la taxe est 
imposée au nom de» logeurs, patrons et 
Chefs présumés des collectivités. 

Le contribuable imposé, nui n ‘occupe pas 
personnellement lu totalité des locaux impo- 
sables peut exercer un recours contre les 
autres OCCu;ianls, dans la proportion de la 
paî t de jouissance de chacun (feux. 

Ia déduction de 150 francs de valeur loca- 
tive non imposable ne sera accordée qu'une 
fois en cas de logement commun. 

Cette déduction ne sera pas accordée aux 
contribuable» qui sont assujetti» A la taxa 
sur lé» locaux professionnels ou A la taxe 
sur les débit» a raison de Ineaux contigus à 
ceux imposable* A la taxe d'habitation. 

Le rôle primitif de la taxe d'habitation 
comprendra tou» le» contribuable* existant 
a lu date du l* r janvier de l'année d’imposi- 
tion : il sera établi de* rôle* supplémentaire» 
pour les contribuables omis au rôle primitif 
et pour ceux qui seraient venu» habiter Lyon 
dau» le courant de l'année. Ces dernier* 
serent imposés n partir du premier du moi* 
de leur installation. 

La taxe est «atigible par douzièmes, 
comme le» contributions directes. 

Ne sont pas assujettis A la taxe d'habitation 
Ips hureaux de* administrations publique* et 
le* locaux occupés par : 1* les collectivités 
logées, ca*e ruées, hospitalisée* ou internée* 
dans le* établissement* de l'Etat, du dépar- 
tement, de la commune et des hospice* et 
hôpitaux public»; 2* le» malade» ou pension- 
naire» indigents gratuitement logés ou 
hospitalisé» dan» les établissements de bien- 
faisance privée. 

Taxe »ur le» locaux professionnel». 

Art. 13 mou veau i. — La taxa sur leslocaux 
professionnels porte sur tous les locaux 
autres que ceux assujettis aux taxes d'habi- 
tation et sur les débits ou exemptés de ces 
doux taxas. Elle n'est imposée aux locaux 
visés par l'article 4 que si les taxes spéciale» 
prévues 4 cet article n'atteignent pas le 
montant de la taxe sur les locaux profes- 
sionnel» dont ils serment éventuellement 
passibles. 

Elle est établie sur la valeur locative de» 
magasins, Imutiques, ateliers, hangars, 
remise*, entrepôts, chantiers et autres 
locaux ou emplacements servant A l’exer- 
cice d'une profession quelconque; elle com- 
prend notamment, pour les usines et les éta- 
blissements industriels, la valeur de l’ou til- 
lage et autre* moyen» matériels de produc- 
tion. 

La taxe est fixée a 1 fr. 30 •/, dé la valeur 
locative en ce qui concerne les contribuables 
patentés et les ouvriers exempts de [«tente. 
Elle est de 3 ‘ . dan» tous les autre» cas. 

Le» dispositions des articles 12, 28 et 29 de 
la loi du 15 juillet 1880, modifiées par l’ar- 
ticle 30 do la loi du 8 août 1690. sont éten- 
due* A la prèseuie taxe dans celles do leur» 
dispositions qui lui sont applicable*. 

Disposition» commune* à dieerses tare». 

Art. 14 (nouveau). — Les hôteliers, auber- 
gistes. logeur», loueurs de chambres meu- 
blées, tenanciers de pensions bourgeoise* 
ou de famille, pensions d'élèves, maisons de 
santé pu de retraite, économats, pension- 
nais, intentât», et généralement tou» éta- 
blissements, quelle que «oit leur dénomina- 
tion, dans lesquels s'exercent des professions 



fl? Janvier 1908] BULLETIN MUNICIPAL OPF1C1EL DE LA VILLE 


ayant pour objet principal ou accessoire la 
nourriture et le logement, subissent : 

I*a taxe des débita, a raison des salles A 
manger. réfectoires, cuisines, caves. et tous 
autres lieux dans lesquels se préparent, se 
consomment ou s'euttvposeni les alimenta 
et les boissons; 

LÎ taxe d’habitation, pour les autres 
locaux servant A l’usage commun ou parti- 
culier des voyageurs et pensionnaires. 

Par exception, les pensionnats et internats 
sont assujettis A la taxe sur les loraux pro- 
fessionnels pour les locaux servant de classe, 
dortoirs et lieux de récréation des élèves 

Les tenanciers de psnsion* bourgeoises, 
de famille ou d’élèves, ainsi que les loueurs 
de chambres meublées ne sont assujetti* 
qu’au demi-droit fixe de la 1” catégorie de la 
taxe des débits sans droit proportionnel. Ils 
paieront In taxe d’habitation sur la totalité 
des locaux dont ils auront la jouissance. 

Taxe »ur lc$ ipectaclc*. 

Art. 16 (modifié). — En outre des specta- 
cles précédemment énumérés, sont assujettis 
:i la taxe de 0 fr. 10 le* concerts, solennités 
musicales, concoure, expositions, exhibi- 
tions, t'êtes .sportives, Imus et tous autres 
divertissements. 

L’Administration municipale aura la fa- 
culté de consentir des abonnements forfai- 
taires, payables d’avance, aux établissements 
pou importants et A ceux dont le contrôle 
serait difficile ou onéreux. 


Dispositions relative* â la banlieue. 

Art. 17 (nouveau). — Pur mesure transi- 
toire, le» immeubles situés sur la partie du 
territoire de la commune de Lyon précé- 
demment exonérée des droits d octroi 
seront, sauf les exceptions ci-après, tempo- 
rairement affranchis de.** taxes sur la pro- 
priété Initie et non bâtie, sur les construc- 
tions ntnvoaat aur l'entretien. 

Ces taxes seront imposées par moitié aux 
immeubles de ce territoire : a qui sont 
riverains d’une voie publique éclairée et 
entretenue par une Administration publique: 
6) qui sont riverains d’une voie publique 
pourvue d’une canalisation souterraine des- 
tinée à l'évacuation des eaux pluviales ou 
qui sont i attachés à une canalisation pu- 
blique par uu embranchement particulier 
ou une canalisation privée empruntant ou 
non la voie publique. Ces deux demi-taxes 
se cumulent. 

La n veraincté résultant du paragraphe ci- 
dessus s’entend des terrains et construc- 
tions appartenant à un même propriétaire 
et situés en totalité ou en partie A moins 
de 50 métrés de l’alignement. 

Les demi taxes immobilières précitées de 
viendront applicables dé» le classement de 
la voie pubuquo ou après l’achèvement des 
travaux d’éclairage ou de canalisation. 

Les modifications do taxes résultant du 
présent article n’entreront en vigueur qu’à 
partir du 1** janvier 1910. 

Art. 18 (nouveau). — Après chaque dé- 
nombrement de la population, les limites du 
territoire auquel s’appliquent les disposi- 
tions de l’article précédent pourront être 
étendues en vertu d’une délibération du 
Conseil municipal approuvée par le Préfet. 

Dans les memes conditions, le Conseil 
municipal pourra supprimer ou restreindre 
toutou partie des exonérations de taxes ci- 
dessus stipulées. 

Disposition* générale*. 

Art. 20 (nouveau). — Lorsqu'une taxe 
quéleonque a été imposée au nom d’uno 


personne autre que celle réellement impo- 
sable, cette dernière ou l'imposé peut de- 
mander la mutation de cote. 

En cas d’erreur dans la désignation dés 
personnes imposables, reconnue après la 
publication des rôles, l’Administration peut 
procéder d'office à la mutation de cote. La 
décision sein notifiée au contribuable ins- 
crit au lote et n celui qui le remplace, et 
ceux-ci conservent leur droit à réclamation 
A partir du jour de la notification de la mu- 
tation. 

Art. 21 (nouveau), — La cession d’un 
établissement dans le cours de l’année au- 
torise le cédant et le cessionnaire A récla - 
mer lé transfert de la portion restant A 
cour ir des taxes sur tes locaux profession- 
nels. les débit*, les stalles d’écunes et les 
remises d'automobiles. 

Le transfert pourra également être de- 
mandé pour les chambre* garnies, bétels 
meublés et autres locaux professionnels as- 
sujettis A la taxe d’habitation. 

I)ans les mêmes cas, l’Administration 
pourra toujours proposer d’office ces trans- 
ferts. 

Art. 22 (nouveau). — Les réclamations re- 
latives aux taxes dont l’assiette n’est pas 
confiée A l’Administration des Contributions 
directes seront présentées, instr uites et ju- 
gées suivant 1 a procédure spéciale instituée 
pour ces contributions. 

Dans ce cas, le Maire remplit les attribu- 
tions dévolues au Directeur des Contribu- 
tions directes par les lois, règlements et 
instructions. 

Art. 23 (nouveau). — Ia compensation des 
éléments omis ou insuffisamment taxés 
pourra être opposée par {'Administration A 
tout réclamant, dans la limite du montant 
de sa taxe. 

En cas de contestations relatives à l'affec- 
tation des locaux imposables aux taxes sur 
le* débits, sur l’habitation et sur les locaux 
professionnels, il ne pourra être accordé do 
réduction que jusqu' A concurrence de l'im- 
position qui aurait dû être établie A raison 
de la véritable affectation duce* locaux. 

Art. 24 (nouveau). — Tout contribuable 
assujetti A la déclaration de ses éléments 
imposab’cR doit également déclarer A la 
Mairie, au plus tard dans le mois qui suit la 
publication des rôles, ceux de ces éléments 
qui n'étaient plus en sa possession au 
V‘ janvier de l’année d’imposition. 

Faute de remplir cetté formalité, le con- 
tribuable ne peut ensuite obtenir, par la 
voie contentieuse, la décharge ou la réduc- 
tion de sa cotisation. qu’en apportant toutes 
les justifications de nature A faire la preuve 
des faits allégués par lui, et il supporte, en 
tout état de cause, la totalité des frais de 
l’instance, y compris ceux de l’expertise. 

Art. 25 (nouveau). — Des remises ou mo- 
dérations *le taxes peuvent être accordées 
aux contribuables : 

1* Pour les taxes sur la propriété bâtie et 
sur l’entretien îles constructions, en cas 
d’incendie ou de destruction, en cours d'an- 
née. de leurs maisons ou usines, ou de dé- 
molition mémo volontaire de ce* bâtiments ; 

2“ Pour- la Inxe sur la propriété bâtie 
seulement, un cas de perte de revenu par 
suite de vacance de maison ou de chômage 
d’usine, dan* les mêmes conditions où cette 
remise est accordée pour la contribution 
foncière bâtie dé l’Etat: 

3- Pour la taxe d’habitation, en ras 
d’abandon des locaux en coure il’onnèe pour 
cause de départ hors Lyon ; 

4* Pour les taxes sur les débits, les locaux 
professionnels, les stalles et remises d'au- 


DB LYON 23 

tomobilcs, en cas de cessation volontaire 
de ces commerces et d’abandon des locaux 
eu coure d'année ; 

5 Pour les taxes sur les chevaux et voi- 
tures automobiles, en cas de parie ou ija 
vente de ce* animaux et véhicula*. 

Les contribuables peuvent également &ob 
liciter, à titre gracieux, soit te dégrève- 
ment de tout ou partie de leur taxe d'habi- 
tation pour cause d’indigence ou de gêne, 
soit la remise ou l’atténuation des pénalités 
encouru** pour défaut ou inexactitude des 
déclarations. 

Art. 26 (nouveau). — Dans les cas prévus 
aux paragraphes 1 à 5 de l'article précédent, 
il sera procédé comme pour les demandes 
analogues présentées en matière de con- 
tributions directe». 

Les dégrèvements seront calculés à partir 
du P* du mois qui suivra la réalisaiion des 
faits auxquels se rattneb** la demande, et s'il 
n'est nas possible d’établir exactement la 
date de cette réalisation, A partir du mois au 
coure duquel la demande n été faite. 

Les intéressés devront faire la preuve des 
faits allégués â l'appui de leurs demandes en 
remise. 

Art. 27 (nouveau), — Les demandes pour 
cause de remis»* ou d'atténuation des péna- 
lités doivent être présentées dans Icn trois 
mois de U publication des rôles dans les- 
quels sont comprises ce» pénalités. 

Les demandes en remise de la taxe d’ha- 
bitation pour cause d’indigence ou de gêne 
peuvent être formées A toute époque après 
la publication des rôles. 

Les demandes de cea deux catégorie* sont 
ad cessées au Maire, accompagnées de l'aver- 
tissement ou de l'extrait du rôle auquel elles 
se réfèrent. 

Après instruction par le serv ice compétent, 
le Maire statue sur ces demandes. Il enrend 
compte au Conseil municipal A l’ouverture 
de chaque session ordinaire. 

Art. 28 (nouveau). — Les dispositions de 
l'article 30 du la loi du 16 juillet 1880 modi- 
fie parlai ticle 14 de la loi du 19 avril 1906, 
sont applicables A la taxe d habitation et A 
celles sur les locaux professionnels, débits <1* 
boissons, stalles d’écuries et remises d'auto- 
mobiles. 

Ail. 29 (nouveau). — Los propriétaires de 
fonds de commerce ou it’étaidissemânts 
quelconques qui lés louent tout agencés sont 
solidairement responsables, avec leurs loca- 
taires, du paiement des taxes municipales 
assises sur ces fonds de commerce ou éta- 
blissements, v compris la taxe prévue à l'ar- 
ticle 16. 

De même, les propriétaires de chevaux et 
de voitures automobiles qui les louent A des 
personnes imposées A la taxe prévue A l’ar- 
ticle 3. sont personnellement responsables 
du paiement de cette taxe, en cas d’insolva- 
bilité, dûment constaté*», de leurs locataires. 

En ens de logement commun, tous les oc- 
cupants sont responsables du paiement de la 
taxe d’habitation. 

Art. 30 (nouveau). — Le privilège accordé 
aux communes pour leurs taxes municipales 
assimilées par la loi du 3ü mars 1902 (art. 58) 
s’étend, en ce qui concerne la taxe sur les 
constructions neuves, à la construction 
même, et prime tous privilèges autres que 
ceux qui pourraient être revendiqués pur 
l’Etat. 

Lorsqu'un assujetti A cette taxe devient 
insolvable, elle doit être acquittée, en vertu 
de ce privilège, par l’acquéreur des cons- 
tructions. Si cet assujetti n'est pas proprié- 
taire du sol, ce dernier est, dam» ce caa, 
responsable du paiement de la taxe. 



24 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 


Art 31 (nouveau). — Il est ajouté au prin- 
cipal des taxes municipales recouvrées par 
voie de rôles muni liants trois centimes par 
franc, dont le produit formera dans le bud- 
get delà ville de Lyon un fonds -pénal des- 
tiné à couvrir Ich décharges, réductions, re- 
mise» et modération*. 

En cas d'insuffisance de cc fonds, il sera 
pourvu aux dégrèvements au moyeu de cré- 
dits ouverts au budget municipal. 

Art. 32 (nouveau). — Il sera également 
ajouté à chaque avertissement, une somme 
do cinq centimes pour frais d'impression et 
de distribution d**s premiers avertissements. 

Art. 2. — Sont abrogea les article» 3, 
4, 6. 7, 11, 13, H, 17 et 18 de la loi du 
28 juin 1901 et toutes dispositions decotte 
loi contraires a celles ci-dcssus. 

Art. 3. — La plus-value des recettes 
qu'occasionnera la moditiration des taxes 
imposées aux territoires île la bunlieue, 
par application de l'article 17 du projet 
ci-dessus, sera annuellement employée 
a 1 exécution de travaux de voirie dans 
cette partie de la commune. 

Lyon, le 0 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Herrjot. 


Droit d'Ootrol et taxe munlotpale sur 

l'alcool. -- Conbéqui/nocB lioaucièros 

de la loi du 30 janvier 1007. 

(Commission générale). — N* 2627. 

Messieurs, j'ai l’honneur d’appeler 
votre attention sur les conséquences 
résultant pour les finances municipales 
de 1 application de diverses dispositions 
de la loi de finances du 30 janvier 1907. 

Aux termes de l'article 21 de la loi du 
13 avril 1898, un demi-droit de consom- 
mation, d’entrée et d'Octroi était perçu 
jusqu'A 150 sur les verrnouts et vins de 
de liqueur ou d'imitation. L'article 10 
de la loi do 30 janvier 1907 a élevé du 
demi droit au droit entier la taxe perçue 
au profit du Trésor sur ces produits, et 
l'article 14 de cette même loi spécifie 
que la perception du droit d'octroi con- 
tinuera A s’opérer dans les conditions 
prevues par l'article 21 de la loi du 
13 avril 1898, c'est-A-dire demi-tarif jus- 
qu'a 150. 

D'autre part, l'article 15 de cette même 
loi du 30 janvier 1907 établit, au profil 
du Trésor, en addition au droit général 
de consommation, une surtaxe de 50 fr. 
par hectolitre d'alcool pur contenu dans 
les absinthes et similaires, les billers, 
les amers et toutes boissons upéritives, 
autres qo'A base de vin. 

La conséquence immédiate et inévi- 
table de cette augmentation des droits 
sur les boissons alcooliques a été la 
diminution du titrage de ces boissons. 
C’est ainsi que les absinthes notamment, 
qui entraient précédemment avec une 
force alcoolique variant de 60 a 72*, ne 
sont plus introduits actuellement qu'avec 
un litre oscillant entre 50 et 60% d’où 
une perte pour la Ville de 10 A 12* par 
litre introduit. 


Les répercussions financières de ce 
nouvel état de choses se sont immôdia 
tement manifestées En effet, on cons- 
tate actuellement une moins-valuo de 
recettes dans le produit de la tare muni- 
cipale sur l’alcool de près de 200 000 fr. 
et qui atteindra vraisemblablement 
250,000 francs a la fin de l'année. Cette 
diminution doit être attribuée en majeure 

f iartie A l'abaissement de la force alcoo- 
ique des boissons, et pour le surplus A 
la grande quantité de ces boit sons in- 
troduites en 1906 en prévision de l'aug- 
mentation des droits. 

Il est certain que le moyen employé 
par l'Elatpour augmenter ses ressources 
n’a pas été entièrement atteint, pour les 
mêmes motifs que ceux ri dessus indi- 
qués. Mais du moins l’augmentation des 
droits perçus A son profit compense- 
t-elle la perte occasionnée par la dimi- 
nution du titrage des boissons alcooli- 
ques. 

Il en est tout autrement pour la ville 
de Lyon qui ne peut espérer aucune com- 
pensation pour atténuer les effets de 
l’important fléchissement du produit de 
sa seule taxe sur l’alcool. C'est là une 
situation des plus préjudiciables A ses 
intérêts et qu'il convient de faire cesser 
pour rétablir l'équilibre de notre budget. 

Le moyen que je vous propose et qui 
parait devoir donner ce résultat con- 
siste : 

1* A uniformiser le taux du droit mu 
nicipal d'Octroi sur les verrnouts et les 
vins de liqueur ou d'imitation avec celui 
de la taxe perçue par le Trésor sur ces 
boissons en vertu de l'article 10 de la loi 
du 30 janvier 1907. L’augmentation des 
recettes pouvant être escomptée de ce 
chef peut être évaluée a 65,000 francs 
environ ; 

2* Le surplus du déficit constaté semble 
devoir être comblé en élevant la taxe 
municipale sur l'alcool, fixée par l'arti- 
cle 2 delà loi du 28juin 1901 A 100 francs 
par hectolitre d’alcool pur.dAns la môme 
proportion que la surtaxe établie au 
bénéfice du Trésor par l'article 15 du la 
loi du 30 janvier 1907. 

Ces modifications ne paraissent pas 
devoir soulever d’objections importan- 
tes ; dans tous les cas elles apporteront 
une amélioration sensible dans la per- 
ception des droits, en raison des diffi- 
cultés et des complications que présente 
actuellement cette perception par suite 
de la diversité du taux de ces droits. 

Je vous propose, Messieurs, de vou- 
loir bien délibérer d'urgence sur ce sujet, 
et, si vous êtes de mon avis, de prendre 
une délibération qui pourrait être ainsi 
conçue : 

La Municipalité est invitée à faire 
tontes démarches utiles auprès des Pou- 
voirs publics en vue d'obtenir le dépôt 
et le vote d'un projet de loi autorisant la 
ville de Lyon A percevoir à son profit, 
sur les verrnouts et vins de liqueur, aiosi 
que sur les absinthes et similaires, des 
surtaxes égales A celles peiçues par 
l'Etat en vertu des articles 10 et 15 de la 
loi de finances du 30 janvier 1907. 

Le produit de ces surtaxes ôtant des- 
tiné A compenser dans le budget muni 
cip&lune partie delà diminution du pro- 


DE LYON (12 Janver IW.8, 

doit de la taxe sur l'alcool que la ville 
de Lyon a été autorisée A établir par 
l’article 2 de la loi du 28 juin 1901. 

Lyon, le 6 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon 

Edouard Hrrriot. 


Immeuble rue de la Madeleine, a» 1. 

Projet de bail. 

Commission spéciale. — (Affaires courantes). 

- N* 2628 

Messieurs, j’ai l'honneur de vous sou- 
mettre un projet de bail consenti par la 
Ville aux Hospices civils de Lyon, pour 
la location de la partie de l’ancien pres- 
bytère de Saint Louis de la Guillotière, 
rue de la Madeleine, n* 1, qui est située 
en façade sur la cour de rHospice des 
vieillards de la Guillotière. 

Ce projet comporte la location de tonte 
l’aile Est de cet immeuble pour une 
période de dix-huit ans A partir du 
1“ janvier 1908. 

Le prix annuel de location est fixé A 
la somme de 500 francs non compris 
tous impôts directs et frais accessoires 
qui restent A la charge du preneur. Ce 
prix de faveur a été consenti en raison 
de l'affectation des locaux A un service 
d’hospitalisation. 

Le montant du loyer sera versé A la 
Caisse de la Ville par moitié et A terme 
échu, les 1** janvier et 1** juillet de cha- 
que année, jusqu’à l’expiration du bail. 

Enfin, les Hospices civils acceptent 
la partie d’immeuble dans son état 
actuel et se réservent la faculté de faire 
dans les locaux loués toutes les instal- 
lations qui seront utiles pour l’amélio- 
ration des services généraux de l'Hos- 
pice des vieillards. 

Je vous propose, Messieurs, d’approu- 
ver ce projet de bail. 

Lyon, le 6 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hbrriot. 


Eoole de chimie industrielle. 

Bourses municipale#. 

Commission spéciale. (Affaires courantes). 

— N* 2629. 

Messieurs. MM. Kevnaud, Conjard et 
Gouny, élèves A l’Ecole de chimie indus- 
trielle, sollicitent le renouvellement de 
la bourse municipale que vous leur avez 
accordée l’an dernier. 

MM. Alix, Beudet, Costorier, 
MM. Lechère et Plantin, ont demande 
pour leur fils une bourse municipale 
dans le même établissement. 

J’ai l'honneur de vous soumettre le 
dossier de chacun de ces candidats, en 
vous proposant de donner satisfaction 
aux intéressés. 

Je vous propose également de prélever 
sur le reliquat du crédit une somme de 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL UE LA VILLE DE LYON 


'12 Janvier 19061 


25 


1,800 francs, qui servira a subvention- 
ner, à raison de 900 francs chacun, 
MM. Goelfl et Ronfard, anciens bour- 
siers municipaux au Lycée Ampère, 
actuellement élèves a l'Institut agrono- 
mique de Pans. 

Ces bourses ou subventions seront 
payables entre les mains des parents 
des élèves, par tiers et d’avance, aux 
échéances du 1“ février, 1" avril et 
1" juin 1908- 

Lyon, le 6 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Hbrriot. 


Taxes de remplacement, — Admission 
en non-valeur de cotes irrécouvra- 
ble* afférentes A divers exeroices* 

Commission spéciale.— (Affairas courantes). 
— N* 0630. 

Messieurs, j’ai l’honneur de vous 
soumettre divers états de cotes irrécou- 
vrables sur taxes de remplacement des 
exercices 1902, 1903 et 1905, présentés 


• par plusieurs percepteurs de Lyon et 
dont ils demandent décharge en raison 
de i’irrécoQvrabilité notoire de ces cotes. 
Le montant de ces états s’établit 


comme suit : 

Taxe d’habitation Fr. 132 86 

Taxe sur les locaux commer- 
ciaux 273 06 

Taxe sur les débits 192 » 

Taxe sur l'entretien des cons- 
tructions 3 60 

Taxe sur les chevaux 165 » 

Taxe sur les chiens 10 » 


Soit au total Fr. 776 52 


Ju vous propose, Messieurs, de vou- 
I loir bien autoriser l'admission en non- 
I valeur de cette somme, ainsi que celle 
de 17 fr. 95 a laquelle se sont élevés les 
Irais de poursuites infructueuses. 

Lyon, le 6 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hbrrjot. 


Taxes d« remplacement de 1906. — 

Admiaaion en no valeur de cotes 

Irrécouvrable*. 

Commission spéciale. — < Affaires courantes) 
— N* 2631. 

Messieurs, j’ai l’honneur de vous sou- 
mettre les états de cotes irrécouvrables 
sur taxes de remplacement do l’exercice 
1906, présentés par MM. les Percepteurs 
de Lyon. 

L« montant total des états, tel qu'il 
résulte du tableau ci-joint, ost de 
59.381 fr. 39, chiffre sensiblement infé- 
rieur a ceux cuusiatés pour les exer- 
cices précédents. 

Jo vous propose, Messieurs, de vou- 
loir bien autoriser l'admission en non- 
valeur de cette somme, ainsi que celle 
de 1 .139 fr. 35, à laquelle se sont élevés 
les frais do poursuites infructueusement 
exercées pour le recouvrement de ces 
cotes. 

Lyon, le 6 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hbrriot. 


Taxes de Rrxi placement de 1906. — Cotes irrécouvrables. 


Jl 




llbiUliM 

Laoii 

cautrôm 

Mb 

OfcJe, 

J 

‘S 

}i 

H 

m. • 

TT 

TOTAUX 



MM. Pascal»* 


» 

389 65 

39 97 

384 32 

• 


5 44 

20 18 

• 

» 

839 56 

19 95 


Tlrqlar. .... . 

360 

» 

2.111 60 

182 10 

1,015 23 

a 


36 03 

133 94 

§ 

p 

3.838 90 

26 35 


Sp.lTIF.R 

9 

» 

197 . 

76 29 


200 


U 

» 

• 

p 

1.273 29 

p 


Lévy 

• 


746 75 

105 26 

524 79 

• 


» 

a 

» 

p 

1.376 80 

25 45 


miiiMiusu . . . 

N P 


792 70 

96 91 

. . 

50 

10 

» 

a 

» 

« 

939 71 

a 


COÜDBRCHBT.. . 

135 > 

• 

2.179 17 

227 15 

1.445 20 

» 


a 

p 

p 

1.13 W 

5.025 18 

45 85 

EX 

Goit* 

116 67 

• 

5.672 64 

739 60 

4.204 » 

* 


46 58 

72 60 

• 

S 65 

10.855 74 

241 10 

7-8 

Moussahd.. . .. 

1.566 77 

■ 

5.767 37 

371 56 

2.988 59 

• 


122 52 

187 18 

278 95 

49 73 

11.332 67 

362 75 

- 

Jaillon 

697 50 

a 

5.708 90 

476 72 

4.019 76 

• 


105 42 

88 91 

• 

393 51 

11.190 72 

250 95 

E 

Moktfalcoj*. . 

60 » 

» 

1.340 59 

225 38 

1.011 63 

n 


5 50 

19 13 

0 60 

p 

2.662 Kl 

58 10 

r 

Huoubs. . .. . . . 

823 90 

a 

4.658 56 

853 87 

3 281 59 

• 


26 32 

ES 

• 

• 

9.745 99 

108 85 


Totaux . . 

3.759 84 

p 

29.564 93 

3.394 81 

19.678 11 

250 

10 

; 

620 69 


i is} » 

59.381 39 





Renouvellement du marché d'entre- 
tien dea las ternes dites de seoours. 

(Commission générale.) — N* 2632. 

Messieurs, le marché passé entre la 
Ville et la Compagnie du Gaz de Lyon, 
pour l'entretien des lanternes a gaz 
dites de secours, qui ont été maintenues 
sur les parcours éclairés à l'électricité, 
est arrivé à expiration le 31 décembre 
1907. 

Dans un rapport que j'ai l'honneur de 
vous 8onmetire, M. le Directeur de la 
Voirie expose les raisons pour lesquelles 
il y a lieu, à son avis, de ne pas suppri- 


mer les appareils de secours avant 
qu'une année entière se soit écoulée, 
sans une interruption accidentelle de 
l'éclairage électrique. Il rappelle que 
l'entretien desdits appareils constitue 
une dépense annuelle peu importante, 
soit 1.200 francs environ. 

Il a en conséquence fait sonsciire à la 
Compagnie du Gaz une soumission en 
vue de l'entretien, pendant l'année 1908, 
des lanternes dont il s'agit. Cette sou- 
mission ne diffère de la convention pri- 
mitive que par une légère modification 
de l'article 11, qui tend è décharger la 
Compagnie des frais de remplacement 
dea objets hors d’usage. On ne peut en 


effet exiger de la Compagnie le renou- 
vellement de tout ou partie des appareils 
dont elle n’assure I entretien que pour 
un an et moyennant une redevance 
entièrement réduite (0 fr. 035 par jour et 
par appareil). 

Je vous propose, Messieurs, do vouloir 
bien approuver cette soumission et déci- 
der que la dépense évaluée à la somme 
de 1.200 francs, sera imputée sur le cré- 
dit ordinaire de l’éclairage public. 

Lyon, le 6 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 

Edouard Hbrriût. 


Digitized by Google 




















BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 


26 

Assurance contre l'incendie de 1 Hôtel 
de police municipale. — Renouvelle- 
ment de la police. 

Commission spéciale. (Affaires courantes;. 

- N* 2633. 

Messieurs, j'ai l’honneur de vous sou- 
mettre un projet consent» par la Compa- 
gnie du c Soleil », pour le renouvelle- 
ment du la police assurant contre l’in- 
cendie les divers services installés dans 
l'immeuble situé rue du Bât d’Argent, 
n* 21. 

Ce projet est conclu pour une période 
de six années et sept jours à partir du 
21 décembre 1907. Les parties se réser- 
vent cependant la faculté réciproque de 
résilier annuellement le contrat en se 
prévenant par écrit un mois à l'avance. 

Le capital garanti s'élève â la somme 
de 320.000 francs cl la prime annuelle û 
payer, déduction faite ae la bonification 
de 20’/. accordée A la Ville pour ses 
assurances, A celle de 59 fr. 55. 

Je vous propose, Messieurs, d’approu- 
ver ce projet de police. 

Lyon, le 7 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Heuriot. 


Bourses municipales d'enseignement 

supérieur et technique en 1608. 

Commission spéciale. — i Affaires courantes) 

- N* 2634 

Messieurs, j’ai l’honneur de vous sou- 
mettre un état de répartition du crédit 
réserve en 1908 aux bourses municipales 
d enseignement supérieur et technique. 

Comme les années précédentes, je 
vous propose. Messieurs, de vouloir 
bien décider que ces bourses seront 
payées par tiers et d'avance aux échéan- 
ces des 1** février, 1" avril et 1" juin, 
sur présentation d'un ceitificat d’assi- 
duité, savoir : 

Aux parents des boursiers près les 
Facultés des Lettres r>t des Sciences et 
l’Ecolo nationale des Beaux-Arts; 

Aux Directeurs de l’Ecole centrale 
lyonnaise et de l'Ecole supérieure de 
Commerce, pour les boursiers do ces 
deux écoles. 

Lessuhventionsallouéee A MM. Israël, 
Gaillard et Bousset leur seront payées 
eu nno seule fois. 

Lyon, le 7 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Hkrhiot. 


Caisse de retraites des employés de 
1*4 dminlatration municipale.— Pen- 
sion Morel ^Jt an -Benjamin -dé- 
menti 

Commission spèciale. — (Affaires courantes) 
- N° 2635. 

Messieurs, j'ai l'honneur de vous sou- 
mettre une demande en liquidation de 


pension formée par M. Morel (Jean-Ben- 
jamin -Clément), ex-expéditionnaire A la 
Mairie du 6* arrondissement, admis à 
faire valoir ses droits A la retraite à 
partir du 1" janvier 1908. 

M. Morel se trouvant dans les condi- 
tions prévues par l’article 7 du règle- 
ment de la Caisse de retraites des em- 
ployés municipaux. peut par application 
de l'article 11 de ce même règlement, 
prétendre A une pension de 1,792 fr. 22, 
ainsi qu'il résulte du bordereau de dé- 
compte que vous trouverez joint au 
dossier. 

C'est donc à la somme de 1,792 francs 
(centimes négligés';, que je vouspropose. 
Messieurs, de liquider la pension Je re- 
traite annuelle et viagère, A accorder A 
M. Morel. 

Les arrérages en seront prélevés sur 
les fonds de la Caisse de retraites des 
employés do l'Administration munici- 
pale et prendront cours A partir du 
1" janvier 1908, date do la cessation des 
services de M. Morel. 

Lyon, le 7 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Ubrbiot. 


Caisse de retraites des employés de 
l'Administration municipale.— Pen- 
sion Staedelé (Adolphe-Marie). 

Cimmission spèciale. — (Affaires courantes). 

— N* 2636. 

Messieurs, j’ai l’honneur de vous sou- 
mettre une demande en liquidation de 
pension formée par M. Staedelé (Adol- 
phe-Marie), ex conducteur A la Voirie 
municipale, admis A faire valoir ses 
droits à la retraite A partir du 1" janvier 
1908, pour raisons de santé. 

M. tstaedelé se trouvant dans le* con 
ditions prévues par l'article 7, paragra- 
phe 2 du règlement de la Caisse de re- 
traites des employés municipaux peut 
prétendre, cou foi mémenl. a l'article 11 
de ce même règlement a une pension de 
1,637 fr. 38, ainsi qu’il résulte du borde- 
reau de décompte que vous trouverez 
joint au dossier. 

C’est donc A la somme de 1,537 francs 
(centimes négligés) que je vous propose. 
Messieurs, de liquider la pension de re- 
traite annuelle et viagère A accorder A 
M. Staedelé. 

Los arrérages on seront prélevés sur 
les fonds de la Caisse de retraites des 
employés de l’Administration munici- 
pale et prendront cours A partir du 
1" janvier 1908, date de la cessation des 
services de M. Staedelé. 

Lyon, le 7 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon. 

Edouard HERRIOT. 


DE LYON (12 Janvier 19(1 

Caisse de retraite* des employés de 
l’Admmietration municipale. — Pen- 
sion Morel (Auguste) 

Commission spéciale. — (Affaires courantes). 

— N* 2637. 

Messieurs, j’ai l’honneur de voua 
soumettre une demande en liquidation 
de pension formée par M. Morel (Au- 
guste), cx-ingénicur voyer A la Voirie 
municipale, admis A faire valoir ses 
droits a la retraite A partir du 1" jan- 
vier 1908. 

De l’examen des pièces accpmpagnant 
cette demande, il résulte que M. Morel 
se trouve dans les conditions prévues 
par les articles 7 et 11 du règlement de la 
Caisse de retraites des employés muni- 
cipaux et qu’il peut, par suite, préten- 
dre â une pension de 3,539 fr. 91 ainsi 
qu'il résulte du bordereau de décompte 
que vous trouverez joint au dossier. 

C’est donc A la somme de 3 539 francs 
(centimes négligés) que je vous pro- 
pose, Messieurs, de liquider la pension 
de retraite annuelle et viagère A accor- 
der A M. Morel. 

Les arrérages en seront prélevés sur 
les fonds do la Caisse de retraites des 
employés de l'Administration municipale 
et prendront cours A partir du 1** jan- 
vier 1908, date do la cessation des ser- 
vices de M. Morel. 

Lyon, le 7 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Heuriot. 


Service municipal d’Architecturo- — 

Personnel. — Modüioatlons au ré- 
glement en vigueur. 

(Comnustion générale). — N* 2638 

Messieurs, par un rapport, que vous 
trouverez ci-joint, M. l’Architecte chargé 
do la direction du service municipal 
d’Architeeture, m'a proposé d'apporter 
dans la composition du personnel de ce 
service tel qu'il est fixé par le tableau 
annexe au règlement du 2G décembre 
1908. un certain nombre de modifica- 
tions que j’ai cru devoir retenir parce 
qu'elles seront. A mon avis, profitables A 
la bonne marche de cet important ser- 
vice. 

J'ai donc l’honneur de vous les sou- 
mettre. 

Elles consistent A: 1’ porter A quatre 
au lieu de trois, le nombre des vérifica- 
teurs ; 

2‘ Réduire A quatre le nombre des 
sous inspecteurs qui est actuellement 
do cinq ; 

3* Porter de deux à trois le nombre 
des expéditionnaires ; 

4* Prévoir indistinctement un chef ou 
un sous-chef de bureau, au lieu d’un 
sous-chef exclusivement, 

M. Me y 88 on motive ces propositions, 
d’une part, par des considérations d'or- 
dre A la fois technique et administratif 
et d’autre part, en faisant valoir les 
avantages appréciables qu’il y aurait, 
pour les finances de la Ville, à ce que le 
personnel des vérificateurs, notamment, 


Digitized by Google 



(12 Janiver 19071 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DK LYON 27 


puisse sa consacrer exclusivement au 
contrôle dos travaux exécutés par les 
entrepreneurs et a la vérification îles 
mémoires présentés par eux. Mais, si 
celle manière de voir permet de réduire 
d'une unité le nombre des sous inspec- 
teurs, elle entraîne par contre la créa- 
tion d'un autre emploi de vérificateur et 
un expéditionnaire de plus devient, dès 
lors, également nécessaire. 

L’ensemble de ces modifications se 
traduirait, pour celle année, par une 
augmentation do dépense de 1,800 fr., 
(«présentant le traitement de début de 
cet expéditionnaire - celui du vérifica- 
teur en plus et du sous-inspecteur en 
moins se contrebanlaçantexactement, et 
le changement dont il est question au 
jaragraphe 4 ne pouvant avoir pour le 
moment aucune répercussion finan- 
cière. 

Malgré cette augmentation dedépense 
— minime d'ailleurs et que le crédit 
préva au budget de 1908 pourra aisé- 
ment supporter — je vous propose, Mes- 
sieurs, de donner votre approbation aux 
modifications sus-indiquées. 

Lyon, le 7 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard IIekmot. 


Assistance obligatoire aux vieillards, 
aux infirmes et aux incurables pri- 
vés de ressources. 

(Commission générale). — N* 2039. 

Messieurs, dans sa séance du 18 dé- 
cembre 1907, le Bureau d'assistance do 
Lyon a établi la liste d'assistance du 
4* trimestre 1907, comprenant les vieil- 
lards, Jes infirmes et les incurables qui 
ont sollicité, au cours du 3* trimestre, le 
bénéfice de l'assistance obligatoire. 

Les dossiers de ces indigents, au nom- 
bre de 953, ont été constitués réglemen- 
tairement ; ils ont ôté examinés par le 
Bureau d'assistance qui a émis un avis 
favorable pour 853 d’entre eux et un avis 
défavorable pour les 100 autres. 

Au cours de la mémo séance, le Bu- 
reau d'assistance a été appelé a statuer 
sur 28 dossiers concernant des assistés 
inscrits dans les diverses communes oü 
ils ont leur résidence depuis moins de 
cinq ans, comme ayant leur domicile de 
secours a Lyon. Celte assemblée, après 
examen des dossiers dont il «‘agit, a 
émis un avis favorable pour 24 postu- 
lants et un avis défavorable pour les 
quatre autres. 

J’ai l’honneur de vous proposer. Mes- 
sieurs. de vouloir bien : 

1* Admettre sans distinction au béné- 
fice de l’assistance à domicile, les indi- 
gents lyonnais, au nombre de 853, pour 
lesquels le Bureau d'assistance a émis 
un avis favorable ; 

2* Approuver la désignation de ceux 
ui doivent être hospitalisés À l'Hôtel 
es Invalides, à Albigny, au Perron et 
A l’asile Magnin-Fournot ; 

3“ Fixer au 1*' octobre 1907 le point 
de départ de la jouissance de ces alloca- 
tions mensuelles. 


En ce qui concerne les 28 postulants 
résidant actuellement dans uno autre 
commune, je vous propose, Messieurs, 
de vouloir bien prendre une délibération 
conforme a l'avis émis par le Bureau 
d’assistance, c'est A-dire : 

1* Admettre au bénéfice de l’assistance 
A domicile, A compter du 1" octobre 1907, 
24 postulants ; 

2* Prononcer le rejet de leur demande 
en ce qui concerne les quatre autres. 

Enfin, Messieurs, je vous serai obligé 
de vouloir bien prendre une délibération 
de principe décidant le maintien ou le 
retrait des allocations mensuelles aux 
assistés admis gratuitement dans des 
asiles dépendant de l'assistance privée. 

Le bureau d'assistance a déjà délibéré 
sur cette question et je vous soumets un 
extrait de sa délibération. 

Lyon, le 7 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Herrjot. 


Reconstruction d’un mur de soutène- 
ment, chemin de Saint-Just à Saint 

Simon. 

(Commission générale). — N* 2640. 

Messieurs, il existe le long du che- 
min vicinal ordinaire n* 7, de Saint-Just 
A Saint-Simon, etâ proximité du chemin 
vicinal ordinaire n* 11 de Champvert, 
divers murs de soutènement qui ont été 
édifiés au moment de la construction du 
chemin et dont la solidité laisse quelque 
peu A désirer. 

A la suite des dernières pluies, uno 
punie de ces murs, située au droit de 
la propriété de M. Brunet Lecomte, s’est 
écroulée en entraînant dans sa chute 
une partie de mur do clôture de la pro- 
priété de M. Carie. 

Le mur do soutènement dont il s'agit 
dépendant, sans contestation, de la voie 
publique, sa reconstruction doit être ef- 
fectuée pur la ville de Lyon, qui devra 
également supporter les frais de recons 
tructiun de la partie entraînée du mur 
de clôture de la propriété Carlo. 

En vue de la reconstruction do ces 
ouvrages, dont l’urgence s'impose, 
Mvf. les Agents voyera ont préparé un 
projetque j ai l'honneur de vous soumet- 
tre et qui comporte : la démolition des 
parties de murs à reconstruire ; le pio- 
chage de celles éboulées; l’emploi des 
matériaux utilisables ; la reconstruc- 
tion du mur de soutènement et du mur 
de la propriété Carie ; la couverture de 
ce dernier mur ; le rétablissement de la 
chaussée après l’exécution des maçon- 
nerie 1 . et enfin le transport des déblais 
inutilisables aux décharges publiques. 

D’après le détail estimatif, l’exécution 
de ces travaux entraînerait une dépense 
approximative de l,9ü0 francs, y com 
pris une somme A valoir de 317 fr. 70 
pour dépenses imprévues. 

Je vous propose, Messieurs, de vou- 
loir bien approuver ce projet et décider 
que les travaux feront l’objet d'une ad- 


judication publique conformément A 
l'art. 37 du règlement général sur les 
chemins vicinaux. 

Quant A la somme de 1,900 francs, 
montant de la dépense, elle pourra être 
imputée sur le crédit inscrit au budget 
de l’exercice courant pour l’« Enlrotien 
des chemins vicinaux ordinaires. » 
Lyon, le 7 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon. 

Edouard Hkkkiot. 


Echange de terrain entre la ville 
de Lyon et M. Biseuel. 

(Commission générale). — N* 2641. 

Messieurs, par un arrêté en date du 
12 décembre 1900. j’ai fixé l’alignement 
a suivre par M. Bissuel, propriétaire, 
demeurant A Lyon, place Kléber, 3, pour 
construction d’une maison située A l'an- 
gle Sud-Est des rues Paul-Bert et du 
Gazomètre. 

Cet alignement a déterminé l’incor- 
poration a la voie publique d’une par- 
celle de terrain d'une superficie de 
81 rn. 13 d carrés, estimée par M. la 
Directeurde la Voirie A la somme totale 
de 4.807 fr. 80, A raison de G0 francs le 
mètre carré. 

Cette estimation a été acceptée par le 
propriétaire qui, au moment de signer 
le contrat, a demandé A acquérir par 
voie d’échange, un délaissé communal 
d'une superflco de 44 m. 48 d. carrés, 
situé a l'angle Sud-Ouest des rues 
Sainte-Jeanne et de la Guillotière. 

Co délaissé provient de l’ex-immeuble 
Coquier Grept, acquis par la Ville 
devant le Tribunal en 1888, au prix de 
78 francs le métro carré bâti. Il est 
porté dans l’état des propriétés commu- 
nales au prix de 100 franc* le mètre 
carré. Ce prix, qui est d’ailleurs offert 
par M Bissuel, représente A peu près la 
même valeur vénale des terrains dans 
le quartier. 

M. le Directeur a en conséquence 
fait signer a M. Bissuel un projet de 
traité quo j’ai l'honneur de vous sou- 
mettre et qui comporte l'opération sui- 
vante : 

1* Cession par M. Bissuol 
du terrain rue Paul-Bert et 
Gazomètre : 81 m. 13 d. car- 
rés A GO francs Fr. 4,867 80 

2* Cession par la Ville A 
M. Bi'àocl du délaissé com- 
munal rue Sainte- Jeanne : 

44m. 48 d. carrés A 100 fr. Fr. 4.448 » 

M. Bissuel prendrait a sa 
charge l’éviction du locataire 
qui occupe actuellement cette 
parcelle. 

Soulte A la charge de la 
Ville Fr. 419 80 

Les conditions de ce traité paraissant 
acceptables pour la Ville, je vous pro- 
pose, Messieurs, do vouloir bien m'auto- 
riser A passer le contrat définitif. 

Quant A la somme de 419 Ir. 80 mon- 
tant de la soulte A payer A M. Bissuel. 


Digitized by Google 



28 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON [U Janvier 1908] 


elle pourra être prélevée sur les crédits 
inscrits an budget de l'exercice courant 
pourra Acquisition d’immeubles en saillie 
sur l’alignement des voies publiques et 
frais s'y rattachant ». 

Lyon, le ? janvier 1908. 

Le Maire de Lyon. 

Edouard Hrrrjot. 


Construction d’une école maternelle 
dans le quartier do ls. Martinière. — 
Acquisition de terrain. 

(Commission générale). — N* 2642, 

Messieurs, lors de l’examen de l’avant- 
projet dressé par M. Clermont, archi- 
tecte, en vue de la construction d'nn 
groupe scolaire dans le quartier de la 
Martmiôre. la Commission des groupes 
scolaires a émis l'avis qu’en raison do 
l’insuffisance du terrain, l'école mater- 
nelle soit distraite dudit projet pour 
être édifiée sur un emplacement situé 
à proximité du groupe projeté. 

Pour tenir compte de cet avis, l’Ad- 
ministration municipale a immédia- 
tement fait rechercher un emplace- 
ment et elle a fixé son choix sur un 
terrain d'une superficie de 776 mètres 
carrés et situé à l’angle Nord-Est des 
rues Tourret et du Sergenl-Blandan. 

En vue de l’acquisition de ce terrain 
et pour faciliter et simplifier les négo- 
ciations j'ai chargé la Compagnie immo- 
bilière nu 1" arrondissement, déjà 
propriétaire de l’immeuble, rue Tour- 
ret, 4, d’engager dos pourparlers avec 
les propriétaires intéressés et de traiter, 
le cas échéant, avec ces derniers, au 
prix total de 321 (XX) francs, montant 
d’une évaluation faite par M. le Direc- 
teur du service municipal de la Voirie. 

Par une lettre du 24 octobre 1907, 
M. Clermont m’a fait connaître qu’après 
de longs et difficiles pourparlers, il 
avait pu négocier l'acquisition des 
immeubles ruo Tourret, 2, et 4, et rue du 
Sergont-Blandan, 5, 7 et 9, dans la 
limite de la somme forfaitaire de 321 .000 
francs qui lui avait été fixée, et qui 
serait ainsi répartie : 

1* A M"* veuve Perreau pour cession 
de l’immeuble, rne Tour- 
ret, 2, et rue Sergent-Blan- 

dan, 5 Fr. 156.000 » 

2* Aux époux Tranchant 
pour prix au groupe d'im- 
meubles, rue Sergent- Bien- 
dan, 7 et 9, sur rue et sur 

cour 70.000 » 

3” A la Compagnie im- 
mobilière du 1” arrondis- 
sement : 

a) Pour prix de l’immeu- 
ble lui appartenant, rue 

Tourret, 4 35.190 » 

b) Pour remboursement 
d'indemnités payées par elle 
ou pouvant être dues pour 
éviction des locataires de 
tous les immeubles dési- 
gnés ci dessus et pour frais 

de toute nature 59.810 n 

Total égal Fr. 321.000 » 


| Les surfaces de ces immeubles sont 
les suivantes : 

I Immeuble rue Tourret, 2, et rue Ser- 


genl-Blandan, 5 284** 

Immeuble rue Sergent- 
gent-Blandan. 7 et 9. . .. 391"* 
Immeuble rue Tour- 
ret, 4 101 - 

Total 776“" 776- 


Pour obtenir la surface de 
l’emplacement de l'école, il y a 
lien de déduire : 

1* Pour élargissement 
de voies publiques. 244** 

2* Surface d'un bâti- 
ment A sur cour, à échan- 
ger pour la régularisa- 
tion de l’emplacement 
(•les pourparlers sont en- 
gagés actuellement en 
vue de cet échange) 40“' 

3* Passage commun 
snr l'allée de l'immeuble 
rue Sergenl-Blandan, 4. 17“' 

Total 301-* 301“* 

Reste uni* surface de .... . 475“' 

A laquelle il convient d’ajou- 
ter 30" 

réprésentant la superficie d'un 
petit bâtiment à acquérir en 
échange du bâtiment A et la 
portion de cour à incorporer à 
l'emplacement aussitôt après cet 
échange. 

Total général 505“* 

Dans son rapport, M. le Directeur de 

la Voirie expose qu’il n’a aucune obser 
vation à formuler sur la ventilation du 
prix d'acquisition fixé comme limite à 
la Compagnie immobilière du 1*' arron- 
dissement. Il fait remarquer que les 
indemnités pour éviction et frais divers 
représentent 22.9 du prix d’acqui 
sinon et que ces indemnités, bien qu’im- 
portantes, sont cependant au dessous 
des premières prévisions qui les avaient 
évaluées à 25 •/.- 

M. le Directeur de la Voirie a en 
conséquence fait établir, sur les bases 
sus-indiquées, un projet de traité distinct 
pour chaque immeuble et, en outre, une 
convention spéciale avec la Compagnie 
immobilière concernant les négociations 
et les évictions. 

Les traités afférents aux immeubles 
rue Tourret, 4, et rue Sergent Blandan, 7 
et 9, mentionnent que la Ville continue 
les locations existantes, mais la conven- 
tion avec la Compagnie vient dégager 
la Ville de cette obligation. La Compa 
gnie immobilière s'engage en outre à 
effectuer la démolition des immeubles à 
ses risques et périls, et à remettre a la 
Ville le terrain nu et nivelé, le 15 aoèt 
1908. soit cinq mois après la date 
d’entrée en jouissance des immeubles 
encore debout. 

Afin de garantir l’exécution des enga 
gements de la Compagnie, il est stipulé 
dans la convention que l'indemnité de 
59,810 francs lui sera versée en deux 
paiements : 

1* Le premier de 40,000 francs après 
démolition de l'immeuble, rue Sergent- 


Blandan, 5. Cet immeuble étant à peu 
près démoli, ce paiement a été reporté 
après l’approbation définitive des traités. 

2* Le solde de 19.810 francs, après 
démolition des autres immeubles. Cette 
répartition représente, d’après M. Cler- 
mont, la proportionnalité des frais de 
la Compagnie afférents aux immeu- 
bles. 

Les conditions de ces divers projets 
de traités étant dénaturé à sauvegarder 
les intérêts de la Ville, ie vous propose, 
Messieurs, de vouloir bien m’autoriser 
à passer les traités définitifs. 

Quant à ta somme de 321,00 francs, 
montant de la dépense, elle pourra être 
prélevée sur le crédit inscrit au budget 
de l'exercice courant pour : « Construc 
lion et appropriation ae maisons d’école 
et autres établissements d’enseignement 
public ». 

Lyon, le 7 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon -, 
Edouard IIkraiot. 


Palais des Arts, rue de l’HAtel -de- 
Ville, 10 — Projet de bail à M. Ter- 
rier. 

Commission spéciale. — (Affaires courantes). 

- N* 2643 . 

Messieurs, j’ai l’honneur de vous sou- 
mettre un projet de bail pour la location 
à M. Ferrier fils, marchand de chaus- 
sures à Mâcon, du magasin situé dans 
le Palais des Arts, rue de l'Hôtel-de- 
Ville. 10. 

Ce bail est conclu pour une période de 
neuf années à partir du V janvier 1908, 
avec faculté pour les parties de le rési- 
lier à l’expiration des 3* et 6* années. 

Le loyer annuel est fixé à la somme 
de 3,500 francs non compris l'impôt des 

f iortes et fenêtres qui sera supporté par 
a preneur. Ce prix sera payable par 
semestre et d’avance à la Caisse muni- 
cipale. 

Le local dont il s’agit était loué 
3 400 francs au précédent locataire. 

M. Ferrier prend à sa charge l’amé- 
nagement complet des locaux, ainsi que 
tous les travaux de propreté quels qu’ils 
soient. 

Je vous propose, Messieurs, d'approu- 
ver ce projet de bail. 

Lyon, le 9 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Hkkriot. 


Hospices civils de Lyon. — Travaux 
d'aménagement aux bâtiments de 
la ferme de La Patinière. 

Commission spéciale — (Affaires courantes 

- N* 2644. 

Messieurs, par une délibération en 
date du 4 décembre 1907, Je Conseil 
général d'administration des Hospices 
civils de Lyon, sollicite l'autorisation : 


Digitized by Google 



(13 Janvier 1W7) 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE L K VILLE DE LYON 


1* do faire exéculer par voie d'adjudica- 
tion publique, divers travaux aux bâti- 
ments de la ferme de la Patinière, a 
l’exploitation agricole de l’hospice du 
Perron, À l'effet d’approprier ces bâti- 
ments aux besoins du service de l’Ecole 
vétérinaire ; 2’ de faire exécuter par voie 
de régie d’autres travaux qui, par leur 
nature, ne sont pas susceptibles d’ètre 
mis en adjudication. 

Les marchés seraient soumis au 
cahier des charges générales et au 
cahier des charges particulières, adop- 
tés par le Conseil d’administration des 
Hospices dans sa séance du 20 novem- 
bre 1907. 

Quant à la somme de 82. CSG fr. 50, à 
laquelle sont évalués ces travaux, elle 
serait prélevée jusqu’à concurrence de 
75 000 francs sur un crédit spécial de 
pareil chiffre ouvert au budget supplé- 
mentaire de l’exercice 1907, et pour le 
surplus soit 7 670 fr. 56, sur le crédit de 
150 000 francs ouvert au budget prévi- 
sionnel de l’exercice 1908, pour : «Cons- 
truction et grosses réparations ». 

Conformément n l’article 10 do la loi 
du 7 août 1851, il vous appartient, Mcs- 
sieurs, d’émettre votre avis au sujet de 
cette affaire. 

Lyon, le 9 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hkrkiot. 


Vaux concernant le classement des 
marchés aux bestiaux — Réponse 
ministérielle. 

(Commission générale). — N* 2646 

Messieurs, par votre délibération du 
24 décembre 1906 vous avez émis plu- 
sieurs vœux relatifs au classement des 
marchés aux boniaux et des étables 
particulières destinées aux animaux 
amenés aux marches ainsi qu'à la dé- 
sinfection des wagons ayant servi à 
transporter cos animaux. 

M. le Préfet du Rhône qui avait trans- 
mis cette délibération à M. le Ministre 
du Commerce et de l’Industrie, m'avait 
parvenir le 16 décembre dernier, la ré- 
ponse de M. le Ministre. 

Je vous communique cette réponse à 
laquelle est joint l’avis émis à ce sujet 
par le Comité consultatif des Arts et 
Manufactures. 

Lyon, le 9 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 


Edouard IIeumot. 


Concours d'animaux gras au marché 
aux bestiaux de Vaiac. — Demande 
de subvention de l'Union agricole 
du Mont-d'Or 

(Commission générale).— N* 2646. 

Messieurs, le 9* Concours d’animaux 
gras organisé par l'Union agricole du 
Mont-d’Or, aura lieu au marché aux 


bestiaux de Vaise, le 12 avril prochain. 

Pour lui permettre do faire face aux 
dépenses résultant de l’organisation de 
ce concours, l’association intéressée, qui 
comprend dans sa circonscription le cin- 
quième arrondissement de Lyon, solli- 
cite l’appui financier de la Ville. 

En taison des avantages que présen- 
tent les rénnions do cette nature, insti- 
tuées pour l'amélioration des races d'ani- 
maux servant ii nlation. je vous 

propose, Messieurs, d’accueillir cette 
demande et d’allouer, comme les années 
précédentes, à l’Union agricole du Mont- 
a'Or, une subvention de 1.500 francs. 

Si vous êtes de cet avis, vons voudrez 
bien voter un crédit d’égale somme à 
inscrire au budget supplémentaire de 
l'exercice courant. 

Lyon, le 9 janvier 1908. 

Le Afairtf de Lyon, 

Edouard llnnntOT. 


Démolition des immeublea rue Laine- 

rie. 13, et rue Treize Canton*, n® 1. 

— Réfection dea mura mitoyens. 

(Commission générale.) — N* 2647. 

Messieurs, la démolition des immeu- 
bles communaux, rue I*ainerie, 11, et 
ancienne rue des Treize-Cantons, 1, 
ayant lévelé le mauvais étal de3 murs 
mitoyens avec les immeubles contigus, 
appartenant a MM. Goût, Galle et aux 
Hospices civils de Lyon, la Ville a de 
mandé la nomination d’un expert et 
M. le Président du Tribunal civil, par 
une ordonnance du 22 octobre 1907, a 
nommé M. Despierre, architecte à Lyon, 
à l'effet : 

1* Do constater l’état des murs mi- 
toyens en recherchant si ceux-ci seraient 
suffisants s’il n’y avait pas démolition 
des bâtiments voisins ; surveiller les 
opérations, prescrire et faire exécuter 
souk sa direction les travaux strictement 
nécessaires pour assurer la consolida- 
tion desdits murs mitoyens. 

2* Da faire également exécuter les 
travaux nécessaires pour effectuer lo 
couronnement de gaines de cheminées 
rue Lainerie, 13. 

3* De régler les comptes des entre- 
preneurs, de rechercher, dans le cas ou 
il aurait estimé que les murs mitoyens 
étaient insuffisants môme au cas de non 
démolition, si une partie de ces travaux 
peut incomber aux parties assignées, et 
en ce cas, de fixer la proportion à la 
charge de chacune d’elles. 

Les opérations de 1 expert ont com- 
mencé lo 12 novembre, et par une lettre 
du 9 décembre dernier, M. Despierre 
m'a fait connaître le résultat de ses 
constatations. 

L'expert estimo qu'en leur état actuel 
les murs litigieux ne peuvent être con- 
servés ; son opinion est basée sur ce que 
ces murs sont constitués de matériaux 
de mauvaise nualilô, mal hourdés, gra- 
vement lézardés, et en grando partie 
hors d'aplomb ; ils sont, de plus, mal 
fondés, sur des terrains compressibles. 


En présence de ces imperfections, il con- 
clut a la démolition et reconstruction de 
la presque totalité des murs, et il a cru 
devoir en informer préalablement 
l'Administration municipale en raison 
de la dépense qui résultera de ces tra- 
vaux. 

Pour faire face a cette dépense, M. 
Despierre demande de prévoir un crédit 
de 35,000 francs, sans préjuger du coût 
définitif de l’opération, attendu qu’aux 
termes de l'ordonnance précitée, c’est à 
la Ville, en qualité de demanderesse, 
qu’il incombe do couvrir les frais à en- 
gager en attendant la décision du Tri- 
bunal sur leur répartition, s'il y a lieu, 
entre les propriétaires intéressés. 

Dans son rapport, M. le Directeur de 
la Voirie a qui la lettre précitée de 
M. Despierre a été communiquée, ex- 
pose : 

Qu’il a suivi attentivement les opéra- 
tions de l’expert et constaté toutes les 
défectuosités qu’il asignaléos: surplombs 
ou fruits des murs, diminution de leur 
épaisseur sur certains points, matériaux 
disparates, de faibles dimensions et de 
mauvaises qualités, lézardes importan- 
tes; imperfections qui, d’après l’avis de 
l’expert, no permettraient pas de con- 
server ces murs ; 

Qu'il a lait des réserves au sujet du 
mur mitoyen avec les immeubles appar- 
tenant aux Hospices, dont la partie sur 
cour, moins en mauvais étal que le 
reste, pourrait n'ôtro reconstruite que 
pariiollnment; 

„ Que M. Despierro a pris acte de ces 
réserves et promis d'en tenir compte 
autant qu’il serait possible do lo faire 
sans compromettre la sécurité. 

Il ajoute qu’en ce qui concerne la ré- 
partition ultérieure des dépenses entre 
les propriétaires des immeubles conti- 
gus et sans préjuger de la décision du 
Tribunal, M. Despierre doit réunir ces 
derniers en conciliation pour obtenir, si 
possible, leur participation dans Indé- 
pensé. 

Quoiqu’il en soit, les travaux devant 
être exécutés aux frais avancés de la 
Ville, coite dernière doit prévoir, dès a 
présent, sous réserve de tousses droits, 
le crédit provisoire do 33,000 francs de- 
mandé par l'expert afin de lui permettre 
de délivrer aux entrepreneurs des 
acomptes sur les travaux exécutés en 
1907, et d’éviter tout retard dans les 
paiements ultérieurs. 

J’aien conséquence, l’honneur de vous 
prier, Messieurs, de vouloir bien déci- 
der que ladite somme sera imputée jus- 
qu’à concurrence do 20,000 francs sur 
l'excédent budgétaire da l'exercice 1907 
et quo le surplus sou 15.000 francs fera 
l’objet d’un crédit spécial à inscrire au 
bu^'ct supplémentaire do l’exercice 

Lyon, le 9 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Heiuuot. 


Digitized by Google 



BULLETIN MUNICIPA1 OFFICIEL DE LA VILLE 


30 

Grand- Théâtre. - Paiement de la 
subvention. 

(Commission générale). — N* 2648 

Messieurs, les cre lits voies pour la 
subvention accorde au Directeur du 
Grand Théâtre, figurent [mur la mémo 
sai«on thefttra'e dans deux exercices. 

D'autre part, la data de l’ouverture du 
théâtre étant variable, il s'ensuit que les 
sommes â payer par la Ville pour cha- 
que exercice sont plus ou moins élevées 
suivant que la période d'exploitation a 
été devancée ou retardée. 

Cette situation ne permpt pas de pré- 
voir d'avance les sommes à inscrire a 
cet effet pour chaque exercice et il arrive 
que les crédits ne correspondent pas 
toujours aux besoins que crée la date de 
l’ouverture. 

Pour remédier à cet inconvénient je 
vous propose d’autoriser le paiement sur 
l’un ou l'autre des exercices intéressés 
des sommes dues au Directeur pour 
chaque saison théâtrale. 

Cette manière de procéder n'en traînera 
aucune dépense supplémentaire pour la 
Ville et elle facilitera l’exécution des 
conditions du contrat passe entre la Ville 
et le Directeur du Grand-Théâtre. 

Lyon, le 10 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Eiouard Heiuuot. 


Tribunal de simple police. — 
Fonctionnemt nt. 

(Commission générale). — N* 2649. 

Messieurs, depuis longiemps des cri- 
tiques ont été formulées contre le fonc- 
tionnement du Tribunal de simple po- 
lice actuellement installé rue Savy. 

Il est hors de doute que ce mauvais 
fonctionnement tient en partie à l'in- 
sufiisance des locaux. L'Administration 
municipale qui a depuis longtemps 
cherche a y remédier, se préoccupera 
de les améliorer, soit en les agrandis- 
sant sur place, soit en installant le Tri- 
bunal dans un autre immeuble. 

Mais l'examen de la question révèle 
que l’encombrement de ce Tribunal 
vient surtout du fait qu’il n’est tenu 
qu’une audience par semaine. 

M. le Procureur de la République 
consulté â ce sujet, expose qu'il est 
difficile de demander des audiences 
supplémentaires à MM. les Juges de 
paix de Lyon déjà surchargés d'occupa- 
tions. 

L’Administration municipale priera 
l’autorité judiciaire de bien vouloir pro- 
voquer la création dans notre Ville d’un 
nouveau poste de Juge de paix, dont le 
titulaire serait spécialement affecte au 
Tribunal de simple police. Cette ciéa- 
tinD aurait des avantages ronM-lérables. 
Outre qu elle permettrait le fonctionne- 
ment régulier du tribunal, e le piovo- 
v-iquerau la constitution d'une junspru 
den- e en matière de contravention aux 
arrêtés municipaux; elle donneraitain&i 
satisfaction aux justiciables. 


En attendant la solution de cette af- 
faire dont la discussion peut être lon- 
gup, je vous propose, Messieurs, de 
m’uütnnser & demander a M le Procu- 
reur de la République qu’il soit tenu uu 
Tribunal de simple police quatre au- 
diences par semaine au lieu d’une. 

Il appartiendrait à M. le Procureur de 
la République de déterminer dans quel- 
les conditions ce service nouveau aurait 
â fonctionner. Pour indemniser les ma- 
gistrats du surcroît de travail qui leur 
serait demandé, la ville do Lyon met- 
trait â leur disposition une somme de 
2.0(0 francs, pour être répartie par M. 
le Procureur de la République au mieux 
des intérêts de la justice. 

Lyon, le 11 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Hkiuuot. 


imiIIOIS El AVIS DIVERS 


Commissions municipales. — 
Réunions. 

Jeudi 16 janvier 1908. réunion â 
l’Hoicl de Ville, dans leurs locaux res- 
pectifs : 

1* De la Commission spéciale (affaires 
courantes) â 8 b. 1/4 du soir. 

?* De la Commission générale, â 
8 h. 1/2 du soir. 


Bibliothèque populaire du 6* arrondis- 
sement. — Avia. 

La Bibliothèque populaire de la Mai- 
rie do 6* arrondissement sera de nou- 
veau ouverte au public & partir du 
15 janvier courant. 


Ville de Lyon.— Emprunt de 1880. — 
Net à payer aux porteurs d’obliga- 
tions aortits au tirage du 16 octobre 
1807. 

Par arrêté en date du 7 courant, le 
net a payer aux porteurs des 7.518 obi i- 
aiions de l’emprunt de 1880, de la ville 
« Lyon, sorties uu tirage du 15 octobre 
1907 et remboursables a partir du 15jan- 
vier 190S a été fixé, après déduction 
des divers impôts â payer à l'Etat : 

1* En ce qui concerne le rembourse- 
ment du capital des obligations : 

a) A 99 fr. 94 par titre sorti, rembour- 
sable au pair ; 

b) A ce chiffre, plus le montant des 
lots (déduction faite de l’impôt de 8 •/.) 
pour les obligations sorties avec lots; 

2* En ce qui concerne le paiement du 
pnoatR i'inteiêts courus du 15 juillet 
19d7 au 15 janvier l‘JU8 : 

a) A 1 l'« 44 pour les obligations no- 

uima iv. it ; 

b) Al fr. 336 pour les obligations au 
porteur. 


DE LYON (12 Janvier 1906] 

Chemina de 1er de Paris à Lyon et à 
la Méditerranée. — Ligne de Lyon 
à Marseille Expropriation pour 
cau»e d'utilité publique. - Enquête. 
— Changements p.oposéa par la 
Commiaston. 

La Commission nommée pour donner 
son avis sur les résultats de l'enquête 
ouvert» aux Mairies des Communes de 
Lyon etdeSaint-Fons, le 22 avril 1907, en 
vue de l'expropriation des immeubles 
nécessaires à l’établissement, entre 
les kilomètres 511 kil. -f 201*40 et 
530 ki I. q- 772*65 de la ligne de Lyon â 
Marseille, de deux nouvelles voies prin- 
cipales raccordées aux lignes de Genève 
et de Grenoble, a proposé des change- 
ments aux dispositions projetées 
En conséquence, le public est prévenu 
u’en exécution de l'article 10 de la loi 
u 3 mai 1811, les pièces de l’ennaête 
sont déposées à la Préfecture du Rhône 
(2* Division, 1" Bureau), où les parties 
intéressées pourront en prendre com- 
munication sans déplacement et sans 
frais, pendant huitaine, â compter du 
lundi 13 janvier 1908, et fournir leurs 
observations écrites. 


Soolété protectrice de l’enfance. — 
Mères de famille et mères -nourri- 
ce*. — Distribution de prix — Avis 

Chaque année, la Société protectrice 
do l'enfance distribue deux prix do 
100 francs et cinquante prix de 50 francs 
à des mères de famille méritantes du 
département du Rhône, ayant au moins 
six enfants vivants qu’elles ont allaités, 
ainsi qu’à des mères nourrices ayant 
donné des soins à des enfants lyonnais. 

I«es personnesdésirant prendre part A 
ce concours devront adresser leur de- 
mande avant le 31 janvier, au siège de 
la Société, rue Sala, 43, où elles pour- 
ront également se procurer la liste des 
pièces a fournir. 


. Avis d'adjudication. 

Construction d'un bâtiment d'habita- 
tion pour Us gardes du Pare de la Téte- 
d'Or. — Acis. 

Vendredi 7 février 1908. à 2 h. 1/2 
de l'après-midi. dans une des salles de 
I llôtel de Ville, il sera procédé à l'ad- 
judication, en cinq lots, des travaux 
désignés ci-après : 

1" lot. — Terrassements, maçonneries, 
ouvrages en datent, pierres de nulle ri cou- 
verture tyj tuiles. — Montant des travaux : 
39,993 fr. 07. Caut’oniineuieut: 2.000 francs. 

2* lot. Charpente en fer et l'ers A bâti- 
ment. — Montant «le* travaux: 6,324 lianes. 
Cautionnement : -100 lianes 

3* lot. — Zmguenc, plomberie, canalisa- 
tion des eaux •uenagèrvs et installation d'ap- 
pareils sanitaires. Montant «les t» avaux : 
4,545 fr. 05. Cautionnement : 300 francs. 

4* loi. — Menuiserie et quincaillerie se 
rapportant au ferrage des mruuisoftes. — 
Montant des tiavaux : 6,183 fr. SX, Caution- 
nement : 500 francs. 


Digitized by CjOOqIc 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DB LA VILLE DE LYON 


[12 J*avierl908| 

5* lot. PIAlccrie, peinture et vitrerie. — 
Montant des travaux : 6,338 fr. 33. Caution- 
nement : 400 francs. 

L'adjudication de chaque lot aura lieu 
sur soumissions cachetées; elle sera 
tranche» en faveur du soumissionnaire 
qui aura fait le plus fort rabais sur la 
série de prix annexée au cahier des 
charges, pourvu toutefois que ce ra- 
bais soit supérieur ou au moins égal 
au rabais minimum qui aura préala- 
blement étd fixé et déposé sur le bureau 
il l'ouverture de la séance. 

Les frais d'aiflchen. de timbre» d'enre- 
gistrement, d'expédition, sont a la 
charge des adjudicataires et seront 
payés de suite. 

Les devis, plans et cahier des charges 
relatifs auxdits travaux, sont déposés au 
Bureau des Renseignements. A la Bourse 
du Travail, cours Morand. 39, où chacun 
sera admis A en prendre connaissance, 
tous les jours non fériés, de 9 heures du 
malin A 5 heures du soir. 


Résultats d’adjudication. 

1* Mise en état de viabilité de la rue 
Carry. Adjudicataire, M. Richard, 6 rue 
David, A Lyon ; rabais, 6 •/„ (au 3* tour, 
après tirage au sort). 

Autres soumissionnaires : M. Védrine, 
6 ; société d'ouvridrs La Fraternelle , 2 ; 
M. Monin, 1; 

2* Construction d'une cbausséo en pa- 
vés d'échantillon, chemin vicinal ordi 
naire n' 77, du Repos. 

Sans résultat' pas de soumissionnaire). 

3* Construction d’une clôture métalli- 
que le long du themin de fer, entre l'en- 
trée du Grand-Camp et la rue Montgol- 
fier. 1" lot, terrassements et maçonne- 
rie»; adjudicataire, M. Védrine, rue Vol- 
taire, 1, a Lyon ; rabais. 10*/.. 

Autres soumissionnaires : M. Monin, 
1 ; société d'ouvriers La Fraternelle , 1. 

2* loi, serrurerie et peinture ; adjudi- 
cataire. M. Chuzel,2'2U, avenue de Saxe; 
rabais, 23 •/.. 

Autres soumiftxinnnaires : MM Badie. 
A Perpignan, 16 ; Btiyon, du Chatnbou- 
Peugeroiles, 14; Durui, a Lyon, 8. 


Don 

Le Maire de Lyon a reçu des enfanls Ber- 
nard-I^vy, en mémoire de leur mère, la 
somme de 1,000 francs, pour être affecté© 
aux œuvres de bienfaisance de la ville de 
Lyon. 


Dons an Bureau de bienfaisance 
de Lyon. 

Le 3 janvier il a éié versé la somme de 
2 francs offrande de M . Humbert, axent de 
la sùrvte, en faveur des pauvres de Lyon. 

L« 4 janvier >1 a été versé ta somme de 
200 franc», offrande d'un anonyme en faveur 
de* pauvres du 6* arrondi&»«-muin. 

Le F janvier il a été versé la somme de 
3.000 franc*, offrande de la Banque do 
France en faveur de» pauvres de Lyon. 

Le 9janvier.il a éio versé la somme de 
20 francs, offrande de MM. Jabol» Holtzer 
et C‘« eu faveur des pauvres du 3* arron- 
dissement. 


Demandes en autorisation de cons- 
truire 

du 3 au 8 janvier 1908. 

M. Résilier, m-opHétaire : Construction 
d’un hangar rueUavat, angle rue Marc -An- 
toine Petit. 

M. Monicr propriétaire : Construction 
d'un mur, rue de la Claire, 5. 

Compagnie lyonnaise de transports, pro- 
priétaire : Construction d'un abri, quai d Oc- 
cident. 


TRAVAUX COMMUNAUX 


SITUATION BKHDOMAOAIRK 


Service municipal de l' Architecture . 

Travaux entrepris dans la semaine 

KotrepAt des décors, logement du concierge. 

— Répara'ions de pru reté. 

Service de l'Architecture- — Aménagement de 
bureaux. 

Logement du garde du réservoir -1c Bilieux. 
Ref'Ction de parquet et établissement de trous 
d’aération. 

Pn.pr été municipale du Vernty. Répara- 
tion» de» croisée» et réfection de parquet dans 
le logement du jardinier. 

Faculté des Science*. — Réfection de la toi- 
ture eu chenil. 

Immeuble Moraodr, avenue do Château. — 
Aménagement dune classe. 

Travaux en cours d'exécution 

Parc de la Téte-d'Or. Réparations de pro- 
preté d*os le logement du faisandicr 

Groupe scolaire, rue Tissot. — Installation 
d’une chambre i our le conc>erg-». 

Palais des Ait*. — Installation d'un veatiairc 
et de grilles pour fermeture. 

Hü ou de p'aceuitnl pour dame*. Appar- 
tement de la o lr Mince. — Réparations de pro- 
preté. 

Travaux en voie d’achèvement 

Groupe - cola ire. placedQ' % omiiiandant-A r naud 

— Hepataiiuu du 1 geiiuut d uo instituteur 
adjoint 

Ecole de garçons, rue de la Pa-t-hieu. 59. — 
Cré .liuo de classe al d'une luge de coii irrge- 

Oipbelmal Chuxière. — Réparations ne pro- 
preté. 

Travaux terminés dans la semaine 

Immeuble rue Gréfée, 4. — Aménagement 
d'un appartement au s* étage. 

Lyeee Smnt-Hambert. — Réparations de !» toi- 
ture. — Démolition d'un petit bâtiment. 


ÉTAT CIVIL 


Promesses de mariage déposées dans 
les mairies d’arrondissement pour 
être affichées le i2 Janvier 1908. 

raiura* *■* u«»<i»«*msot 

Balança. Jean, *mpl. «g change q. St- Vincent 35. 

U* 1 ' llohell. t «lUrrioe. s p. Lacenajr (nli.). 
Biintm 1. Cl-U'i.- rmpl r Po.Lhii X4. 

t>'' Aimât Pelieie. coutur.. r Pu teau, ?-7 
Divol L , ro ffeu» . St » d' e-de-Ciutiè rs. (Ard.J. 

D 1 * Dantm. dit Volland, L.. s i..,pl. Perron, «. 
François. Joseph, euipl., r. des< haitreux. XI. 
D 1 ' 4 Hubaud. L , coutur., FonUines^.-Sséne. 


31 

Gav. Eugène, Industriel, pl. Rnuville, S. 

D"* Sa lavu d. V . s. p. Abondance ; Il -Ssv ) . 
J«coh. Michel, o. d'usine, X ederuurn 'Helg que). 

f> '* Tliîll, Anne, * p. i élsiiff- (Be gique). 
Xoyel Jem sjothU'. r Pyiannde, -ü. 

mi. Colomb. Jeanne giletièr*. » Tsvernicr. 5. 
Pyon. Albert emballeur, r linb.-Coloinés. 11. 

h 1 ** Gulat. U . f*m emmure, q. Si-Vincert SB 
Rem*c'e Duslm duieL aaaur Arles (■ Rb.) 

D^CIémenao, Marie, s. p., r. HAt. de-Ville, I. 
Mtgserd , JenQ pci litre Viulures, r. Suby, GO. 

Il*" Hucion, Km., emp.. m. St-S4b»süen, 14. 
Martel Louis, empl.. r. Ste-Catbeiine. 3. 

D *• Carabin. Jeanne, s. p . pl St-C*lr,7. 
Lémonon, Ad., *ide-m»jor l'* cl., Belley (Ain). 

D"* lloudot Françoise, s p., r. Hoileau, ïOS. 
Bertbier, Laurent, empl.. r. Paillrron, 11. 

D 11 * Poisot, E., dévuieuse, r. M -Gérando, lé. 


montai AaaoaoiaaiMKin. 

Burgal-Tbyvent. J., e. v. de ch . rue Condé, 5. 

D 1 * Viss*c. Msgdel., cuisra.. r. Condé. 6. 
Passaquit Emile, empl-, r. Victor-Hugo, 15. 

n >* Uecostax, J., brod , r. Fantasque», 12. 
Jacquin Je*n. épicier, r Alger, 8. 

D— Sauveton, Marie, empl , q. St-Vinccnt. 32. 
Cornxio Michel, tailleur, r Salu.ôJ. 

D 1 »* iluinod. Jeanne, coût , g. r. C.-Rousae, 88. 
Gumd -ni, Louis, tailleur r. des Archers, 8 
[»-• Roche, Pauline, coût., r. des Archers, 8. 
Ragou, Joseph, repré»., quai Oailleton SH. 

0 •* L< ub.iud. Octavie. ». p., r. Marronniers, 9. 
Nicolier. Denis, empl P.-L-M., r. Gibbrrt, lï. 

D 1 * Petiot» Léunto, dom , Chalon-sur-Saône. 
Poux, J uvt, empl . v ' illeu > banne 
D"* Buuuand. Alice, empl., r Thomassin, 13. 
Bardet. Claude, pillis.. pl. République, 42 
D ■'* Sicaud, Marie, couturière. Mi ib«-l (Ain). 
Ferlet Joanny, rançon, Vaulx-MUieu (Isère |, 

D'*. Thomas. Eugénie, cul», rue Peyrat, 8. 
Bertholon. Luc., imp. sur étoffe s r. Alger. Il, 

V** Orange. Ms*g , brod., Condiieu (Rhône). 
Rigord. Edmond empl., r. Viubrcour. 35 
D 1 * Hrlngolf, Maiie. coût., r. F anklin, 43. 
Bloiiddet, Pierre commis des postes, Cannes. 

D '*• Castsm Marie,», p., Cannes. 

Livrt, Paulin, apprê*eur, r. A. -Comte. 19. 

D : * Bruvas. Louise, gilet., r A. Comte, 19. 
Putet. Adrien, camionneur, r. Gilibct, I3-. 

D ,u Rc/ua, Marthe, eu. «initie, Vénissieox. 

TKOISIRUK ARftOMDIBSSUIXT. 

Dumas, Jainnés. cantonnier, 8te-F -St-Sulpicc. 

D u * Ponrelas, M. s p., Mizéri^ux (Loire). 
Melîrr, Auguste, emul.. av. de Saxe 32J 
D 11 * Pain. Marie, s. p.. av de axe. 302. 

Morel, F ançoit s. p , r Dugueiciin 205. 

V ,e Jertbclet, propriétaire, r. Bu^eaud, 7. 
Schwehinucher. Joseph, empl.. c. VJtlOn, b|. 

H '• Ollard, Marie, c-nsetierc, eh.lUrab n 107. 
Cotte Claude, p-opriél. gr. r i»uil otiéte. 11. 

D"* Au?au r, M., s. p.. gr. r. *<ui"oLère «1. 
Bonnet Mario», lélége«ptii*ic r. ÜC bevcl n.78. 

V»» Fig* o|, • n . Moulbns»n v Loir ). 

Aubin, Jean, md f. oraages, r Muutebillo, 18. 

D 11 ’ Roupiut M. cuistnlèie. q. BrJiteaux, 3. 
Bonnet, Jean. empl. P. L. M rte Vkeonr, 4L 
D u * Giraud. Blanche, coût-, Monlbriao.i (l^>ira). 
Châtelet. Jean, empl trimw., av. Th, ers, 1 H. 

D 11 * Souctial. Ch , guimp.. r. Gsribaldi, 224. 
Chenard, Kemy, empl., r de Marseille, 87. 

D'“ Pr»>l*t, Louise. Img , r. Macchabées. 05. 
Derocles, Cyrille, ttégoc., I .aboulé (Ardèche). 

D'* Üerocles, CI-, cuis In., r. Séb - .rypbe, 14. 
Prere Jean scieur long. ch. des Culatte*. 142. 

D"' Be-lhier B, repas» , ('raponoa .RbôneJ. 
Gaillard. Pranç,. repres . ch. d» B-*rab*n, 95. 

D‘ • Cnampavter, J., o soie, r. Roposte, 20. 
Journet, G , empl., P.-L 11., r. T.-Pieiree, 8«. 

D- Xicod. Misa, uv perles. r T» -1 ter es, 84. 
Lagu>*-e H., empl. r. M«-Ju«t>ee 8. 

D 11 * U nt, M *’g , passement , r. ’• eodOine.iOO. 
Msllot E lenne, cimentier, r. Pasleu . Jt. 

U* 1- B» «r iléleatine. * p.. Mérraoiml (Creuse). 
Masi.q ILnri, empl comm , r. Grille! 18 
D 1 ' Onole, O , ro-.t i iê e, V»Ien* e i Brome). 
Mennie , Louis, vrrifi < p et m*-s , Paris. 

D"* H usuel M , e. P-f-T.. r. Monlrsqui-u.19. 
Xpib- nn-t. Jacques, domest, F-fisèqu- (Isèie.) 

D'« rinn-Dwal i. G., r^p.iis , ». C J.irdàa, a". 
Per in, Euaènr. mec»ni* icn c <lauib»-tia. *4. 

li' ivrr^t, Jeanne. p»»«* mer.t , e. M»r«nd,29. 
Sabatier François, n^o i nl q. Fulcturou, 2<. 

I»" Cou'll- u i. C . «-mpl. r trndêine, IH« 
Ab.vtul. J-.scj b br -mar fei‘ tO*cuir.c ■ »rt Di»o - 
D 11 * Flamei. Marie, couturière, r M<>n<e.y, 163- 
Charvin, Nicol-s, empl. P.-L.-M-, ch.Oe l*nd,66- 
D 11 * Reymond, Ealher, ménagère, Montrond. 



32 BULLETIN 

Ch **©n. Claudiui.emp. de coru , av F-F*ur*.67. 

I) '* Dubsyle, Antoinette, 9. p. , r. do Crenob. 1*3. 
Nui ray, Ate*and.,«mpi- decom.. r. d.l’issinUl). 

0*“ Mar-ande. Jeanne, h p.. r. de Sèze, 12T. 
Perraehon. Pierrr.einp. coin., r Mont bernard tl. 

I) 11 Marquis. Louis*, a. p . r. des l'assuots, 16 . 
Btrmrd. Augus'e, empl., c. Lsfaycllc, «2, 

Ô"* Philippe, Marie, empl . av. <!e Saxe, 1-9 
Bûche, Pierre, cordonnier, r Vendôme, ;hô 
U<'« i hassagnard. Mar t, cmpL.r. S.-Gryp.,68, 
Chevalier, François. codonnier r. Moncoy. it. 

i> - Rey, ûmiie œlaitière, Keellt RMu). 

Genct. Augii te p'Opr . '.harnécles (Isère) 

l> ’• Nicolas, via guérite. coût., r. h -Gryphe 11 
Teudil, Funrisqiie, nickelcur, g. r.Guilloitire 2 1 7. 
l> • Stooss, Marie, culottiére, g r. Gmllut ,ïl7. 

QtUTIUIMS AIWUIltlUftiKMINT. 

Rrnniix, Léon, tisseur, rue d Austerlitz. 15. 

V” Brousse. Jo»éph., dovid., r. Cuvier, 133, 
Vaillend-Dueret, Henri, teint., r. Itouisy, 12. 

V Ca»oli. Pauline, ourd., r. Boa-Pa«teur, 4t. 
tiaitaz. Michel, mit. en drap. Vienne (Itère). 

D"* Maire, Joséphine, tiss.. r. Jacquard, 2t. 
Dberbe. . Xavier épie , r. Remporti-dAimy, 27. 

I>'t* Biauchan). Mirg , *. p. r r. du Mail. 11. 
Pompogue. Emile, tiilU»te r. Dumenge. IJ. 

D'** Initie t, Rosine, lulliste, Villeurbanne. 
Corrazo. Michel, tnil. d'habits, r. Sala. t»2. 

D"* Damai. Jeanne, coût., g. r. C.-Roo»*<\ 88. 
Pasquicr dit Colomb. A.. c.-maitre. Tenny (Ain). 

D 1 -* Borner, Marie, s p., r. Riehnn. 9. 

Thiollier, Philippe, garçon boucher. Caluire. 

D ,; * A^la. Marthe, guitup., r. du Mail, 33. 
Massant. Claude, boulanger, Lyon-Croli*Roa*se. 

D 1 * üognien, Gabrieile. s p , Yen ne (davoie). 
Perret. Eugme, r.ha-jf , c. d'lleil»»nville. 32. 

D' 1 ’ Burin rut. Jevnne. s. p., q. Kerrache, 22. 
Higolier, Jules, industriel, c. d Herbouville S. 

l»‘ • Vnginay, Madeleine, s. p. Vienne (Isère). 
Badrouillard. P., empl. P.-L.-M., g r daGuire.25 
D u * Goutallièr, M., eontur , Montbrison | Loire v 
Bussy, Claude, fart, des poste», m Rey, r. 

D l ‘* Paner. Fr , couturière, pl de la Charité, 7. 
Gonnot, Auguste empl , r Boileau, 195. 

iJb* Uuéois, Jeanne, empl., r. t errod, 6, 
Pércyron. Meury. empl., r. Dumeiigc 11 
!)“• Yillard, Annette, s. p , V alignera J (Rhône). 

*cmontMi AhaosuiMiuBin. 

Armanet. A . eulL, Grr/icu-la-Varenne (Rhône). 

D"* Cbatelard, K., domestiqua, q. P. -Seize, €1. 
Bon, Paul, caporal 4* colonial, Toulon. 

D '• Pusler, Renée, s. p., m. St-Barthélemy. 28. 
Cheminât. Joseph, manœuvre, r. du Bœuf, 21 . 

Bourgey, L . ménagère, r. Tramaisae, 2C, 
Cbenard, Hemy, euipt . r. de Marseille. 87. 

D 11 * Prévint. Louise. liagère. r. Macchabées, 45. 
Coltaz, Mathieu, boucher, Jallieu (Isère). 

V*« Mon n, Marie, s. p., r. du Doyenné. 46. 
Laguessc Hem t, empl ami , r P- Justice, 8. 

D 1 * Brut, Ainelie, passent , r. de Vendôme. ;00. 
Morel, Pascal, »er., r. de I Hospice- Vieil lard* 27. 

|r>< Foussard, G., eravat.. r. Train»**»».', £2. 
Noyel. Fr., ajusteur, r de la ‘*yraui de 60. 

0"* Colomb, Jeanne, giletiér*. r. Tavermer, 5. 
Pilon, Fr , empl P--L -M.. r. Cottin, 14 

V” Denonfoux, C.. connu., pl. du Marché. 1. 
Prudhotnme, Henri, jardinier, r. Tuileries, 10 
V» Chalaye. P , cuisin., cli Fort Sl-lréoée, 7. 
Sabatier, Fr., négociant, q. Fulcbirun, 2t. 

D“» Couilloud. C . empl. com.. r. Vendôme. 166. 
Teston. Firmin. taill. d nab , r. Tnmissac. 1 H. 

U- Marion, G., s. p., ch. P.-aux-M&ssuee, 25. 
Verdier. Jean, teinturier, r. de la Pyramide, {,9. 

Roux, Jeanne, rnén., r. Pyramide, ;1». 

Vial. Victor, chaudronnier, r. de Saint Cyr, 31. 

Wmcltler J., ganuerc. g r. Vaise. 2 *. 
Rozier, Jean, anpr. sur étoiles, r du uœuf, 11. 

D * Barbet, M.. repais., un. GourguilJon, ZH. 

amans AKHoauisaEUiRT 

Muogun, Georges, tulliate. r, Raymond. 18. 

D*** bande), Marie, Imgère, r. Ney, 63. 
passaquay, François, gaufreur, c. ntton, 14. 

L*' 1 * Laissus. Claudia, eiupl., r. Sully, JO. 
Georges, Alphonse, induit , b du Nord 92. 

D * r» Brien Suzanne, ». p., Bourg (Ain). 
Renaud, J -Ernest. urg.cn front. ,p. St-Polbin, 10. 

D" Larron. Marie, s p , Vjeu-d Izeuave (Ain). 
Abatut, Joseph, b: ig m,*fer‘, Lyon.c Pan- Dieu. 

D 11 * Plumer, Marie, eoutur., r. Moncey, 143. 
Aubin. Jean mardi, de fom.r. Munuballo, 10. 

U 11 * Roupies, Ma le. cuisinière, q. Urolteaux.?. 
Bedat, Frauçois. empl , r. * etmaiu, 9. 

b"* Galle y. Marie, cuisinière, C. Lafa.velte. 2ù'. 
Boucher, Philippe, empl.de C.,c. Morand, 16. 
D 1 " Gauclm, Jeanne, institut., b. du Nord, 16. 


MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 

Châtelet, Jean, empl. de Irara . av. Thiere. 134. 

b - SouehaJ, Charlotte, guimp . r Garib««|di,2rl. 
ChofardeL M -^h ,c»p ^Pl'ial liihi r> (H éta iB). 

Heinricli. luire, s. p , av. de Saxe. 96. 

Miuiin. Valentin, empl.. r. Moliere, 3 
D' • Joulfray. Jeanne,*. p.,flenn ; laèro). 
Odobez. Joseph, empl Sathonay (Ain) 

D '* CastoMi. Ro*a s. p , r. Vendôme, 114. 
Ferrin, Eugene. rnécan., e. Gambetta, 51. 

D '* PerraL Jeanne, ptisomeut., Mor&ud, ÎC. 
Pillaud. Louis, teinturier, r. Dogain, C*. 

D 11 * Cbapas Jeanne, guimp , r. éû-Geotv., 38. 
Rey. Joseph, talliste. r. MonlgoHier, 8rt 
U '* Kiirmit. Clément., brud .r. MoatgoUier.63. 
Behacnwltf. Joaojpb, omp t nm.. c. «ittué, 61. 

D • Cellard, Marie, cor-ct., ch. Rarabm 107. 
Vibert, Jules, empl. soierie, r. Godef oy, U. 

^ U' 1 * Coulomb, Césanne, eontur.. r. Qod'frojr.21. 
Viiillamy. François, miitre d hôtel. r.Misiéna.l 1. 

D *’ Giraud. Emilie, empl-, r. Gartbaldi, 38. 
No i ray, Alex., empl. de com , r. de* PaisanU.21. 

0'“ Mariande, Jeanne. *. p.. r. de Sézs, 127. 
Aymé», Eugène, repret. com.. r. Ney, 67. 

0 1 * ApplIX, PhiltMfeèMp enut , r. Ney, G7. 
Iladellet F ançoi*. «dm. colonial. Bon g (Ain). 

D *• bucloux, Anne. * p.r Vendôme, 8l. 
Mignard, Jean, peintre voilures, r Sully. 60 
J Ru -Ion, Em., empl., m. St-Sébatien, U. 


Nalasanc«a déniants légitimes enre- 
gistrées du 5 au 11 Janvier 100?. 

n avisa ahkqndimxmut. 

Duittnz, fab. soier., bd Croix-Rouasc, 98... rn. 

Sauset. empl , r. St Claude. 3 f. 

Fournier, empl.. r. Bon-Pasteur, 51 m. 

Quibaud-Hibaud, cuis., m. d Carmélit., 31. f. 

Roaeliô, épicier, r. Imbert-Colonies, 3 m. 

Loquet, négociant, r. de la Martiniére, 21.. m. 
Clapol. employé, rue Stc-Catberine. 5.. ... m. 
Pla-son. mg. -électricien, q. St-Vincent, 23 - wi. 
Pascal-SoU*e. bout . r. T.-Clau tiennes, 49. m. 
Benoit, opticien, m. Orande-L'ôte, 27 f. 

oscxiBMa aiiausiiiiMBjftrr. 

Cognât, fab pro l. cta.,Sl-R.-d'A!bun (Dr.), f. 

Chesneau, a s. couimcrc., q. de Retz, 23 f. 

Chtrvslj vannier. 8t-D«B S4*S "iliere* m. 

TravosUnu, nioiaïite. r. de ta Rue, 4 /. 

Ilatin, o luthier, r. de Scié, *8 «t. 

Baron, B éW B WHi 4. ÜAJtrti 6 f. 

Guiliot, cultivât., Sl-P.-lii-Palud (Loire ... f. 

Kayellc. blanchisseur, Craponnc f . 

Pradel, empl., r. Moncey. 32 /. 

Sourdeix. terrassier, r- Delandinc. 22 m. 

ChszMlet, manœuvre, r. St-Paul, 3 m. 

Gauthcron. voiturier, r. de Bourgogne, 6-.. wi. 
Joneran l. empl., r. Duhamel, 10........... /. 

Henry, soldat, r Montesquieu, li /. 

Borel, teinturier, r. Tùte-d Or, 126 m. 

Gentil-Perre!, camionneur, r. Cuvier, 132.. m. 
Belin, art. peintro, r. Auguste-Comte, 35... m. 

Fournier manœuvre. Villeurbanne f 

Couturier, charron. Villeurbanne m. 

bmcliez, manœuvre, r. M. -A. -Petit, 4t .... m. 

Hcynet. plombier, r Dirnolr. 81 /. 

Vachette, manœuvre, q. de Serin, 47 tn . 

Bernard, appréteur, r. Troncbct, 22 . m. 

Trivery, menuisier, r. de* Ctievaucheurs, 5i) /. 

Mousson, tailleur, r. St- Jérôme, 6.......... m. 

Blinc, md de chaib., r. des Marronmei», 4. /. 

Mantovani, en donnier. q de Serin, 4 T wi. 

gobrist manœuvre, r. Tbibauuière. 4» / 

Rergunzo. mamruvrc, r. Oandulière. 16. . . . /. 

Di Stéfaiio, manœuvre, r. Molière. 114..,.. /. 

DrsxarJ, gendarme, r. Neyret, 4 m. 

Pen et. négociant, pl. Carnot, 14 f. 

Abry, ajusteur, q. lUmbtud, il f. 

Saint- Yricix. inrcoiiicien. q. Gailleton, 42. ns. 
I)e Valeuce de Minardière. r. A. -Comte, 15 . «n . 

Jacquet, cultivateur, Sittionay m . 

Hoby. vernncellier. r. Moncey, 9| m. 

Hnge*. chauffeur, r. Griliet, 8 m. 

Vial. manœuvre, c. Sucûet, 24 f. 

bespiérrn, charpentier, r. Aug. -Comte, 64.. m. 

Via», manœuvre, c. Suchet.xé f, 

Guget. serrurier, x. de ia Chaulé, 48. m. 

Raie, teinturier, ch. de üarab.tn. 9J f. 

Lindon, rad primeurs, VUIeu banne m. 

Ouchenau, imprimeur, r. Sala, 44..., f. 

Taoiama Aanonbiaaxkai.VT. 

Maurin, épicier, av. Berlhelot, 36 m. 

bigurt, Toy. de connu . av. do Saxe, 226. . . f. 
Rûbcnana, taili. de pierres, r. Béguin, 67.. m. 
Rigbli, verrier, r. des Asperges, 103 f. 


DE LYON (12 Janvier 190*. 

Bernard, empl. P.-L.-M., r. delà Lône, 44.. m. 
Bagou', com. dèconomat.c Liberté, 46 ... m. 

tjuillon. empl.. M« de Vienne 1 5 1 bu f. 

Nayraud, mécanicien, r. Saint-Agnan, tù.. »»•. 

Avmi, coupeur, b. des Cascroe*, 5 m. 

Chaji llo, apprèteur, r. Uabillot. 5 m. 

Ilamu* voy. de eom. av. F -Faure, 112... ni. 
Uaumrlou, métecin-maj., r. Scrvient, 34 .. m. 

Vernav, voy. de com.. c. Gambetta. 80 in. 

Michelet, chapelier, g. *. Monplaisir, 62 m 

Lebureau, maçon, ch. St-0cni*-Uron, 7B... /. 

Patin, empl. coinm . g. r. '.uili.iticre, 26 J . f. 

Thom»*, boucher, r. Sle-Jcanoe. 9 /. 

F appat empL. av de Saxe. 329 f 

Commarmond. tourneur ch. Alioueltes. 26. f. 
Cava/oat. empl P.-L.-M, rte Vienne, 92.. /. 

Cuctiet, cmp]., r. du Uauplnnè, 34 iw. 

Cerulti, mécanicien, r. de l'Abondance, 30. m 
Châtelain, empl. P.-L.-M., r. Madrleior. 33. /. 

Bertrand, charpentier, r. Part-Dieu, 76.... n*. 

Radier, forgeron, r- de la Rite, 26 /■ 

Mieoud, empl., r. de la Villettc, 79 /. 

Paupv, électricien r. d Troi*- Pi erres, 61 m. 
Onpesssy, négociant, r. B -Port-au-Bois, 11. f. 

Perraud, empl . r. Saint-Jérôme, * /. 

Poartoia, mecan. P -I. -M , r. 'Jerlxnd. 2i).. /. 

Arnoiix, empl.. c. Gambatta, 32 /. 

Bouffier. négoj. soierie» . q. Gmllotière, !.. m. 

Rougi er. empl., r Mo.,té*quii-u. 19 f. 

Dupraz dit Ctmltet. m. ch , r. RlMÜl, 18 . w. 
G il-Cozar, graveur méd . r. Antoinette , 19. m. 
Oiroud, chauffeur, eh. de» Culattes iî3.... /. 

Farge», maçon, r. N.-de-la-VtlIardière, «B. /. 

Q4XTRt*ME ARaOSOlUIMIJIT. 

Bruyère, peint. -plat., r. Denfert-ltoeh., 11. .. m. 

Qroijean. ciotonoier. r. Sle Uolilde, 6 m. 

Barrou, empl., r Perrod, 13..., /. 

Veysaeyre, empl.. r- Chaumai», 3 /. 

Allemand, garç . de bureau, r Dumont, lu., m 

''u*in, teinturier, r. de Dijon, -i m. 

Duma*. empl . g. r. Croix-Rou-se. 4 /. 

Thomachot, empl., bd Croix-Rousse, 107... w. 

Sybord jardinier, r de l'Enfance. 53 m. 

Vinet. tailleur d habit», pl. Kuuville. 8 m. 

cinqoibmi AaaoMiiiaaïuurT. 

Bez, chauffeur, r. de Saint-Cyr, 41 m 

Gigandon, jardinier, imp. de* Jardin», 7.... / 

Marchand. rb-uff<ur, r- Pyramide, ï" . . f 

Varvier, maçon, r. Lojseliere. 7. .. w 

Lacour, voitur. . ch. de la Maladière, 5 f 

Pageaux, ecnp. decli defer, r. Micchabcei,39 m 
Villefranche, carton., cb. de Chuulans, 3... v\ 

Chevrier, cocher, r. de Bourgogne. 6 ; 

Perret, n&tisiier. pl. Neuve-Saint Jean. 4 f 

Fonvielle comptable, quxi de Vaiae, 24.... «n 

Gros. a. -chef de gare. r. de la Claire. 59 m 

De Villien* de l l«lr Adam, pl D -d a- Loire. 5 m 
Herthct, fact. postee.cb.de Francheville.24. / 
Guy, jardinier, ch. de l'Etoile-d'Alaï. 112.. f 
Christophle. manœuvre, quai de Vaise 43., m 
Thévenet, empl. postes, quaides Etroits. 7. / 

atxiaui ARRoioiaaaeKJtT . 

Cachard, tait! d habita, r. Garibaldi, T9 f 

Bel. teb grnphi*te, r. Robert, 19 f 

R rgnier, épicier, c. LafavetUi, 129 m 

Fuch*. négociant, r. Boileau, 36 — f 

Potot. électricien, r. Notre-Dame, lé m 

Rosset, comptable, r. de Sèze, tOÜ.... r 

Michu. négociant, av.de Saxe. 18.. f 

Rerurd, apprèteur, r. Muntgollier, 92 m 

Rozan, camionneur, b. Uruttcaux, 19 / 

Bouvier, boucher, c. Villon, 63. f 

Roogeon. trélileur, c. lAifayette. 117....... m 

Giraudet, f»br. chapeaux, r. Oodefroy, 29. . . m 

Laurent emul . r Tionchet, 10 / 

Gignoux, industriel, r. Tronchet. 2 / 

Gayetti polisseur, r. Bugeaud, 133 m 

Etienne, pl&lrter-pr intre. r. MontgoUler, 72. / 

Panis, imp. sur étoffes, r. Barré inc, 26 / 


Décès du 5 au il Janvier 1908 

mania* AanoRotsaxHixT. 

V** Moreau, s. p., 80 a., r. Bon-Pasteur, 23. 
Rlancher < Itudr. concierge, 62 a.,r. P.-Blanc,(9, 
Hoher. tailleur, 78 a , r. du P.'&tre, 3. 

Ep Mirisky. rrinp.villeose, 21 a m Gr.-Côte,9S. 
V** Michel. *. p . 8i)a.. r. Lafunt, 20. 

Cellard. caissier, Il a , q. St-Vincent. 28. 

Richard, religieuse. 70 a., r Maniât. 10. 
Iteyilellet, César, empl., 10 a., r. bouteille, 22. 
Bonoefoy, teinturier, 33 a., r. d Algérie, 10. 

Clair, Marguerite, s. p., 84 a., r. Constantiae.SI. 



(12 Janvier 190B] 

Mazoyer, négociant, 63 a., r. République, 17. 

1 htlipre, manœuvre. *1 a., m Sl-Sébastien, H. 
V»* Delucenay, a. p.. “B a . r. iln Ga »l . !G 
Pallaid, Fleury, tulliate, *5 a., r H Maupns. 16 

DBLXl&UK ARRilXIHMrMKTr 

V • Vercouslre a. p.,€î a., r. <1 Remp -d’Ainay,40. 
Irgoa, empl., 27 a,, r Rellecordièe 16. 

Hii jche*, 9 (ours r. St-Isidore, 11. 
berger, chiffonnier. 41 a., r. Rabelais, r.8. 

Aoé*io. repous. «.met., 32 a . r. Montesquieu, 36. 
Tiaaier, 2 inoia, r. Duviard, 6. 

Guerry, voy ag . 41 a., r. J de-Tournrii, 13, 

Biron, manœuv , 64 a., Vénissieux (Riiônej. 
Bologne, n»iueur„ S I a,, r. Sénast.-Uryphe, 34. 
Duruud, Journ , 64 ans, Chapcmost (RbÀncI 
Fanton, maçon, 49 a., r. Sébaut.-Gryphe. 63. 
Goual, peint en bât , 31 a . r. d'Auvergne. 6. 

V** Grei. a. p., 66 a , r. fondé, H 
Chaboud-Mollard, 11 a , Virieu {.Isère). 

Ep. Xloreau, ouv. man.d.lnbacOl a. r.Fraokl /O. 
Beaulaigoe, uianœuv., 37 a , r. MaHseua, HO. 
Capeile. 1 mois, r. de la Charité, 1. 

V** Qandit, a. p., 71 a., c. Charlemagne. 10. 

Beuf, ». p , 39 a., r. de la République, 31. 
Vasaacrier journal-, 66 a., r du Dauphiné, 137. 
V’* Carrey, domcat., 69 a.. Font. sur-S. (Rhône). 
Giraud, imprimeur, 13 a., r. Bugrand. 10. 
Aimain, charcutier. 35 ans. Montrottier {Rhône!. 
Antony, 3 ans, Vil le franc lu* ( Rhônel. 

Poixat, 7 an», rue Viricel, h. 

Ep. Auberger, ménagère, à» a.. Tarare (Rhône) 
Pinaa, cocher O -T-.L . 43 ana, Oulllna (Rbôneï. 
Ep- Permezel, ». p., St a . pl. Belleeour, 31. 

V ♦ Oiroud, couturière, 55 a., r. Bcllecordière, 16- 
Plane bel, 5 jours. C'aponne; Rhône}. 

Nucl. 9 ana, c. Gambetta. 2)10. 

Suc, s. p.. 79 a., r. de la Charité, 1 . 

V" St-Paul, lipgère, 6K a , r. Paul-Bert 137. 
Pagnot, colporteur. 4Ôa,. r de I H -de-Ville, 46. 
Ep champion, ménag , ?5 a., r. St-P de-Vaiac, H. 
Üiennet, 9 a , r. Dugss-Montbel, 1 bit. 

Cbaron. cap. S*r. zouave*, 39 a., q delà Char., 80. 
Malfralde, concierge, 78 a., r. Childebert, 6. 

V’* Tciaaier a. p., 85 a., r. Coude, 20. 

Bonis, journalier, 35 a., s. d. fixe. 

Oranger, forg , 35 a , r. Bdtecombe, 43. 
Bonnard, placier. 41 a., Villeurbanne. 

V • Dériol, concierge. 63 a-, r.St-A -de-Barab ,15. 
Desmurs, realaur , 47 a , r de Penthièvre, 11. 
Kavrin. journalier, 49 a., r du Nord, 8. 

Magat, « a., r. de la Poulaillerie. 6. 

Subrin, boulanger 48 a-, aux Olmes Rhône). 

Ü meure, manœuvre, 44 a , r. Baraban, 92. 

B det, a. p„ 75 a., r. de ta Charité. 1. 

B llime. 6 mois, c. Charlemagne, 28. 

Thomas, cocher, 5! ans. r. Duaoir, 93. 

V. • Pabry. ménagère, 79 a., r Bogeaud, 38. 

V *• Rossai, ménagère, 60 a., r. dlleyrieux, Î8. 
Vernay, manœuvre, 35 a., Givors iRnôneï. 
Vergézac, serrurier, 51 a . r. Mazard. 1. 

Ep Bavu, ourdlsseiite, 43 a., p. Croit PAquet.il. 
Gonon, pâtissier, 18 a , Saint-Pona iRhônei. 

TROiaiBMB ANROITDUaBMtNT. 

Gasperini, g. charbon., 17 a , ch Espérance. 34. 
Jaunie, Al-Joséphine, 2 a., r. Thibaudière, 14. 
Naigeon. ret P.-L.-M..70 a . r. d Avignon. 36. 
Pigeroulet. Anna a p., 18 a., r. Moncey, 24 
Cavai comptable. 55 a., av. de Sa**. 2t7. 
AlUrdon. Ivonne. 8 m., île de Vienne. 149 bit. 
Pacfaet, Juliette, s. p , Si a., c. Gambetta, 55. 
Fauché, cafetier, 52 a., av. de Saxe, 33.1. 
l.vssalle. chiffonnier, 61 a., s. dom. fixe. 

Ch* moussât. empl corn., 24 a.,r St-Anloîne, 13. 
Crot, cordonnier, 53 a , gde r. M»nplai*ir, 201 . 
Beurv, Francisque. 8 m..~r. des Pensants, 19. 

V’* René, s. p.. 79 a , r. St-Mauricc, 23. 

MoUrd. a. p.. 42 a., r. des Trois-Rni*, 6. 

Re.v, ferblantier. 43 a . r. Villeroi, 28. 

Crompacb, Louise, s p., 67 a., av. de Saie, 312, 
Liou i. religieuse, 74 a., r. Corne-de Cerf. 29. 
Thonon, empl P.-L-M., 38 a , r. Ney, 70. 
Cha-rat, a. épicier. 76 a., r. H. -Vieillards, 11. 
V« Guignard, ménagère, 70 a., r. Parmentier, 7. 
V** Perrin, s. p., 79 a., c. Gambetta, 108. 
Gaune. Aline, b m . c. de la Liberté, 21. 
Durdilly, industriel. 39a , r. de Marseille, 23. 
Ktodler. s. p ., 79 « , r . Corne-de-Ceif. 29 
Donjon, chiffonnier, 70 a., r. de la Kizo. 28. 
Eseofliar, journalier, 37 a , r. St-Miehel, 57. 

V” Cbaumette, h, p., 78 c . Lafavetle. 100. 
Foret», Claude, 72 a., r. Franç.-Garrln. 15. 
J«ume. Claude, 60 a , c. Richard Villon. 68 ter. 
V'- E*tien, ». p . 79 a., r. de la Madeleine, 3. 
Revol, s. p., 78 a., r. Corne-dc-Cerf 29. 

Ep. CAtand, ménagère 51 a , r. Penthièvre, 1. 
Richard, lingère, 40 a , r. Bossuet, 11. 

Bondrillc, lampiste, 49 a.* gde r. GuiRotière.lOS. 


Poux, manœuvro. 43 a., r. du Chap. -Rouge. 43. 
Ruet. empl P.-L.-M.. 50 a., r. Chevreul, 120. 
Andréoli. fumiste, ü a., r. Villeroi. 33. 
Saint-Just. v«. tuner 41 s., ch. -*e lliraban. 157. 

V ’* Larire, gilelie e, 56 a . r Séb.-Gryphe, 34 
Allepesde lingère. 43 a q Cl.-Rcrnurd, 32. 
Martin, hngère, 32 a . r. Dumoulin. 8. 

V™ Barbet U. * p., 81 a , r. C.-de-Cerf 29. 

Ep. Aube'linder, s p., 3« a., av. Berlheiot. 18. 
V r * Planlier, ménagère, fRa.. r. Parmentier, 7. 
Boyer Marie. 9 m., r Julien, 43. 

Corabaz, manœuvre. 4" a., r. Parmentier, 1. 
Prud'homme, Journalier. 63 a, r. Paul-Béit, 221. 
Dard, François. *. p., 11 a., r Vendôme. 

V” Kibaud, mémgère, 72a.. r. Sébastopol, 79. 
Ep. Treille, ménag., 33 a., ch. Cr.-Barret, 80. 

QUSTBIIMI ARRoRliteaiUnrT. 

Du'oux, journalier. 41 a, r. Célu, U. 

Descha-op, tisseuse, 60 a., r. iitjvi.vd 3. 

Qirsud. chemisier, 3" a., m. Grande Côte. 77. 
Lacroix, Marie. *.5 a,, pl. Commandant* Arn nd.l. 
Taba d, Françoise-Mario. 9* a . r. Dmnonl 15. 
Prspi* re-^orporon, M.-L , 60a , r T.-CJaud-, 49. 
Allemand. André. 1 j , r. tiumonl, 10 
Purby, caissière. 30 a.. b. de la Cioix-RoutseJI. 
Pin, laitière. 34 a , r. l’ailUnon, 5. 

Revoil employé, 60 a-, r. Célu, 13. 

Bois, journalier, 68 a , r. du Mail. SI. 
home, terrassier, 63 a., p. Cspponi. 8- 
Viret, apprèteur, 23 a., ni. Croix-Houisc, I. 

Priex, ». p., 67 a , ch. du Vallon. 11. 

Traclet 2 a., r Dr nfeit-Rocliereau, 44. 

Dubois, a. p , 80 a., r. de l’Enfance, 43. 
Rrunand, s. p ,70 a., m. Orande-Côle. 56. 

Doy, cultivateur. 47 a , Vien-dTzenave (Ain). 
Charrand, charpentier. 19 a ,r Longue, 13. 
Ncynie, ourdisaeusc. 58 a., p. d Ig e, 9. 

ciHQiitaui AKnitRntaaxMaaT- 

Ep. Coppard, Jardin . 70 a., rte Franche ville, H. 
Olagmer, empl. ch. fer. 53 a., r. (luirantaimr JC. 
Moosset, Pierre, a p., 80 a., ch. rîrenouiller. J4. 
«•ermanand. journalier. 51 a . r. M.-A -Petit 97 
Ep CauMignac. s p , 75 a., r. Juge -de-Pnix, 27 
Millet. Claudiu», ». p., 69 a . ch Grenouilles, li. 
V” Bosse a. n.. 69 a., cb. Grenouilles, 14. 

V»» Pournet. dévid . <18 a-, m St B irthéleun-,' 8. 
0.jut*Und, empl. , r.9 a , r (juaranlame, 3. 
Fenouiltet. tailleur. Si a., r. Bourgogne, 52. 

V- Sapin éptciè e, 71 a., r. SI-P.-de*Vai«e. <8. 
Allegrvl-Marct Alexandrine. 74 a . r du Bœu I ■> 
D"* Leblanc a p., 51 a., r. f.nporte. 3. 

Mania, JouraaJier. 5H a , r Pyramide 21 
Saunier, retraité, 53 a., r- du' Souvenir, 15. 

Ep Verne, ménag , 20 a.. Tasvin-Demi Lune. 
Mfujère, journalier, 70 a , ch. Demi-Lune. 
Silveatre coloriate. 42 a., r. Cuvier, 100. 

Ep. Antoine, dit Chevalord.66 a., r. Ferracbat.il 
Ep. Cayrol, tailieuse, 59 n , imp Gerland, 13 
Ep. Vui'larJ, ménag., 28 a , ch. Cuialte«, 39. 

aixiâna AaanaatiKMiHT. 

Ep. Berger, melt. mains. 23 a., r. Montgülfirr.79‘ 
V" At uiard, blnncbisq , 58 a , r. P.-M -Perret,12 
Michel. René. R j . r. Duquesne, 49. 

Rey, menuisier, *4 a., r Vauban. 127. 

Geneatine, lypogiaphe, 10»,r. F -Jacquier, 35. 
Piogon. Lucien, empl., 41 a , c. Villon. 60. 

V** Duché, a. p., 67a.. r. Tète-d'Or, 43. 

Dubuis. mécanicien, 33 a . r. Tète-d'Or, 1 12. 
Ralon, Philippe 2 m , r. Boileau, 61. 

Ep. de La Garde de Saigne*. 24 a., c. Morand, 79 
Mejniel, voyageur, 13 a . r. Baraban. 12. 

Roux, rnmmi’çaionn. best . 51 a., r. T.-d'Or, 32. 
Rellemin-Bertar, bijoutier, 64 r. iloileau, 8i. 
l'axpres, propriétaire, 71 a., rue Roviuet, 36 
V • Coron, *. p., 20 a., r. P.-''ornci||e. 26. 
Ligout, Cécile. 9 a., r. Masaéna. 87, 

Grandjean, tisseur. 42 a., r. Crequi. 171. 
Daaaier. papetier, 69 a., r. Crénut, ïfi. 

Ep. Brunei, s. p., 31 a , r. Sully, 15. 
poneet, s.-chef machiniste, 46 à., r. Cuvier, 130 


Mouvement de la Population 


du 1" au 7 Janvier 1908. 


Nombre de mariages contractés 

35 

— 

divorces enregistrés 

2 

— 

naissances légitimes 

. 135 

— 

— illégitimes 

. 43 

— 

décôa 

. 150 

— 

mort-nés 

12 


33 

QOUR8 OFFICIEL de* marchandise* 
en gros* sur la ptaœ de Lyon, cons- 
taté par la Commission désignée par 
la Chambre de Commerça. 

fl l# régit *t «mZrtZi, j I *nri J/f 
t,M *rU. ■« comptant «on» cota» l e kilo* 

Le JO janvier J90S 


Grains et Farines 


414 'la paya du rayoo . . .lea 109 kil. 

:2 73 

23 • 

li nn. i'i imkh iWiimi 

— 

23 15 

24 50 

de Russie.. ........... 


30 . 

31 * 

- d’Amérique 

— 

32 a 

33 a 

pro»!iiCfls daaublenn. 

— 

a a 

a 75 

des Inde» 

— 

• • 

a • 

— dur 


26 a 

29 • 


-* 

18 85 

19 • 

O-ge d* braaaorie 


20 • 

21 • 

— de monture 


19 » 

19 50 

Mai* 

— 

21 . 

SJ 50 

•iar-aiio 


20 « 

2! • 

Avo ne nouvelle 

w 

!K 50 

19 50 

tarioots bl.de Bourgogne 


31 . 

32 • 

nains de Hongrie 


29 . 

30 « 

/*rif.r de boulang. 1 • q. le* 1S5 kil . 4 s 76 

49 50 

— — ronde. 

— 

43 50 

44 50 

ion ltalOOkil.il! 7: 

13 a 

Fécule indigèu* 

— 

35 « 

37 a 

ftlz de 1 Inde 

— 

37 • 

*1 • 

8iz du Japon 

— 

46 a 

4K a 

rflz de Saigon 


58 a 

32 a 

Siaon du Piémont écume 

— 

4M . 

51 a 

- — glaué.,. 

— 

4K 50 

54 * 

- — Caroline 

— 

60 a 

68 a 

Pfttas Alimentaires 



80 • 

1 choix 

__ 

61 a 

70 a 

— marchand»* 



56 « 

62 • 

irrégulières. 

— 

48 a 

60 • 

Semoule 

— 

45 » 

15 • 


Gralzioa foorragèree si oléagineuses 


»• aine* iittaiu i* int« i..^wies 100k. 160 a 189 • 

— vieille» 

123 • 135 • 

— d'Amérique — 

a a • a 

li linnili IrstM . 

145 • 170 . 

vieilles 

125 a 131 a 

de luzerne d'Iulie. — 

a a • • 

<Jralne*de colza <>u navette — 

43 • 4. 50 

— de sainfoin 

33 a 36 • 

de vescet 

22 • JC • 

Fourrsigsa 



Foin de Bourgogne Ieai90kll.ll 50 12 ■ 


de pays... — 16 50 11 • 

Pa Ile de froment — 3*6* 


— de seigle — 

6 

50 

7 

• 

Fruits a*oe 

Amandes deProv en sortes les 100 k. 250 

• 

250 


— k la pr ncetae . . . 

140 

■ 

1H0 


Raisins de Corinthe — 

£0 

* 

83 


de Malaga ...... — 

11 

50 

12 


Figues de Bougie — 

35 

e 

40 


de ' ose axa .... . . 

61 

• 

80 


Pranea d Ente 

113 

• 

115 


Suorni 

Siere n»m mu. .. .lea 160 k. 

66 

. 

67 


coupé régulier 

16 

50 

74 


irrégulier — 

65 


M 


Sucre uBii. poudre les 10Ok.53 


66 


- «cmoule — 

*4 


69 


S «or» cristallisé indigène. 

61 


12 


— eiutique. — 

58 


60 


Sirop de glucose 44 degrés 

55 


60 


GeJéa 

Café de l'Inde Malabar . . .Isa 100 k 310 


330 


— Myaors.... — 

31S 


340 


Santoa 

240 


i 90 


Java vert. — 

320 


150 


— jaune. — 

3 0 


400 


Pémcrari . . 

320 


360 


Café de Jlalù nature 

230 


275 


— trié 

«75 


295 


Guadeloupe habit. 

380 


30 


— Donifieur 

340 


.*61 


Moka 

366 


40) 


C*fé Porto-Rieo 

320 


345 


Lnl laat .1 tHm Ina |n|l — 

2UO 


325 



270 


285 


- JUkia - 

245 


2*5 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


Die 



34 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL OE LA TILLE DB LYON 


[12 juviftr 1604 


Gaoaoi 


Cacao Maragnan* Para .. le»! »0k 383 

• 393 • 

— 

C raque H erupano 

373 

« 400 « 

• 

Pu rto Cabello ... 

420 

• 300 . 


Un» aaoil .... 

390 

400 • 

IUO 

' Tnnnad. . le* 10» a 373 

• 3-o • 

— 

Uartiniq e’ Guedel 

360 

. 3h j . 

— 

Batua préparé ... — 

265 

. 375 « 

— 

Haiti 

330 

• 360 • 

— 

Bamana et Bancbex . — 

260 

• 363 a 


Potnca 

Poivre noir ÀlépT.. ... .le» IMà. • • • » 

— Telliebéry ... — • • ■ ■ 

— - Saigon — S40 • 360 • 

» blute 440 • 460 » 


Suifs St produits sUsriqnss 

Hall» de coco 1 m 100 k. 00 • 

— de PtlmtinilaA.. 

Suif fondu de Pari» i«.« tu> 

— de province (en fat) . . . 

— pressé 

Acide »*i** '«•>■ «• MM*intinM) . 

( 4* 4MUMIU * . 


NWtartMto 


i.rwi toiNw hW|i ni 

— «muiiéCm — le» 100 k 

Glycérine blonde, 18*.. .... 


19 

19 

M 

110 

61 

€1 

134 

1«5 

M 

36 

130 

180 


Huilai minérales 

Bulle de pétrole l'hectolitre !é • 

de «chiais Si 50 

Keaesce minérale 37 50 


93 • 
81 • 

ni : 

63 s 
70 • 
136 • 
110 « 
*5 • 
80 • 
130 « 
163 . 


83 • 
2î 80 
45 • 


Huilas, Savons 

Huile riaNMtM^niiHK. ifM.iaa IN k. 1(4 • 170 > 

- surfine ........ » • • • 

— — Biri. — • • • • 

- — fine 140 a 130 • 

Halle commune lampe.. Isa 100 k. « a • « 

Halle de noix 175 • 2 5 • 

d arachide surfine.. — ICS • 120 • 


Bail» de s4*.am* «a*flne. . 

_ 

108 

120 


- de sésame a brûler 


• 

. 


4e en. mi . bouche. 


105 

123 


Huile de coixa épurée 

•s 100 k 

95 

ICO 


de lin 


63 

71 


— '• n*»lia brute 



a 


Savon de Muraille bl. !*q. 

_ 

«0 M 

62 50 

Maraeille bl. 'J* q . . . 

mm 

5t 50 54 M 

— bleu o4le, . 

— 

53 Si 

54 50 

de palme marb'é... 



a 


d oléine 1 ~ dualité. 


52 

54 

• 

marbré. . . . 


32 

5* 


de pulpe.. 


33 30 33 M 

— mua «lira 

— 

3K 

41 

50 

— — ordiaairt .... 


33 

33 

* 

Vlaa 




Vin Beaujolali 1« choix. 

la pièce HO 

160 


2* 


80 

90 


Vin Bas Beaujolais 

la pièce 

63 

75 


Vin LyonnaiB !*• choix 

M 

70 

80 


— - 2* - 

— 

53 

63 


— Mitonnais i*‘ — 



70 

40 


— — *• — 



55 

63 


Vin Bourgogne!" — 

— 

HO 

160 


2* - 


65 

90 


• Bordeaux 1 • 

b tard»» 

133 

S’0 


t - 


94 

H0 


Vin Roussillon 1 

i’Imkim» 

23 

28 


- I* 


♦ 9 

22 


- Montagne t« - 

— 

32 

i« 


r* — 

— 

18 

21 


— Narbonne 1" — 


32 

26 


- t - 


1» 

31 


Algérie 1“ 

— 

23 

28 


*• - 


19 

21 


Spiritueux 




Ksprtl 3/6 Bélier» à 80*... 

l'keclol 

63 

-.5 

S 

de marc 


55 

62 

• 

- Nord fin à «0« ... 

_ 

47 

4' 35 

Esprit Nord eilra fin « 00* 


48 

48 35 

— de grain - 

_ 

36 75 

18 

• 

— mauvais gofit — 


46 25 

• 

• 


Goure moyen des oombaatlblee 

sur la plaoe de Lyon. 


, P»f»li le» 100 kil. 176 


1 Grelassofte 

... 1 ChatîUea choiaiea. ... 

Houille.. levée....... 

i Braiaettea levée».... 

f liaîbroug 

Menu sortant 

Anthracite 

i)okt cassé 


6 7« 
* »l 
4 tt 
4 . 
4 • 
t 7# 
K U 
4 «• 


COURS OFFICIEL dee denrée* ven- 
due* dans les Halles et lfarohée. 

du 4 su 10 janvier 1906. 


Marché au gros da la Martinlèra 


Dindes 


6 a 

8 • 

Oies 

— 


fi • 

7 50 

Canards 



3 • 

4 a 

Volailles 1- 

quai. — 


« . 

7 a 

2* 



4 50 

i so 

Poulets . . , 



1 30 

3 50 

Pigeon» .... 



1 20 
* 50 
12 > 

1 30 
t 90 
U • 

neufs 



P-om&ges . 



1 40 

t KO 


Marché sa gros des fruits at léguât» 

Pomme» de terre, a 4«4at»i Mtn«M ? a 6 a 

Châtaigne» - .. té a 20 • 


Goura des obligations à lots de l'Bm- 

S runt municipal de 1880 A la Bourse 
e Lyon. 

Prix d’émission. »8 fr. 50 c. — Valeur no 
minai*. 100 fr — Jouissance. 15 iuillot 1907 


DATES 

COMPTANT 

Lundi, 6 janvier 

Mardi. 7 - 

Mercr., 8 — 

Jeudi. 9 
Jendr 10 — 

Samedi 11 — 

1< 2 50 • « 

102 25 102 SO 

103 21 • » 

02 75 a a 

108 73 • « 

103 75 ■ > 


MOUVEMENT DES ABATTOIRS 


da 1** an 7 Janvier 1908. 


ABATTOIRS 

ESPECES ET NOMBRE 0 ANIMAUX 

ABATTUS 


TOTAUX 

en 

kilogramme» 
de viande 

d 

a v 
6 ■ 

3Û-' 

a 

> 

| 

o 

S 

s 

II 

§ 

O 

a. 

3 

« 

» 

• 

■C 

t) 

1 

< 

| 

1 

■ 

3 

£ 

* 

I* 

5-S 

U T 

1 Vaut 

552 

712 

2,33 

12 

1.4V3 






171,431 

Pcraebe 

498 

333 

1.J50 

113 

• 


• 

• 

• 

• 

171, «36 

Corne-de- Cerf 


• 

• 

* 

• 

30 

7 

* 

• 

• 


Totaux... . .. 


an 

a 


m 

• 

' 


• 

331.429 | 


MOUVEMENT OU MARCHE AUX BESTIAUX ET DES ENTRÉES DES VIANDES FORAINES 

On 1«* an 7 Janvier 19i8 


JOURS 

ESPÈCES 



PRIX 

PRIX 

DU KtLOOBAMMl DB VIANDE 

QUANTITÉS 1 

de kilogrammes 4s 1 

ANIMAUX 






VUMIIKN 

'ORAINXS 1 

DS MARCHM 

d'animaux 



aux 

Plkl* (1 

Sur les Marchés 

En Boutique 

inspectée* | 









Viandes 

Viandes • 











« menés 

vendus 

maxim 

tnioiro . 

oiaxini 

minuit. 

maxim. 

minim. 

fraîches 

•alees ! 

Jeudi 



i ,*17 

2 40 

1 70 

2 20 

1 40 

2 40 

1 60 



Veaux........ 


2 il 






977 

931 


1 14 

1 80 

2 *0 

? « 





478 



t 20 

1 3e 

2 40 

1 40 



1 Vendredi — 


836 

836 


1 10 

2 20 

1 40 

2 40 

1 60 

8,681 

. 

1 Moutons 








' “ 




1,611 

921 


1 20 
1 • 








Bœufs et vaches 

911 

1 70 

• • 



• • 





790 

790 

2 40 

î 10 

. . 

• a 


. . 





1 419 

1,319 




_ 




1.361 

1,161 








' 

l 









1 


2*71* 

t>ié 



poar 

■•a b ta* la. 

vaenea al moalona. 







- 

-HO» 

■ ■■■ 



■ 


Digitized by Google 


































112 Janvier 1208] 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


Coure des danrdsa vendue* aux Factorat* de la villa de Lyon, du 3 au 9 Janvier 1908 


DÉSIGNATION DES DENRÉES 


PoisaoBB de mer 


llfnflu 

le kil. 











Collin» 


Congre» 

- 



Grondin» 

le kll... 





Verlan» 

- 



Rai«» 


Rnni'et«-barbet» 

<afnt-Pierre 

— 

Sole» 








Vire. 


Harengs frai» 

le cent. 

Poissons d’un douoa 




Barbeau*., 

- 



Carpe» 

- 

l-ôtte» eau douce 


Ombrfls-cbera’ier» 




Tr«i>te« 

_ 

Traite* saumonée» 

— 

Crustacés, mollusques et coquillage* 

CreTe'te» rouge* 
















Huître» liarennes, »• î 

— S 

— 4 

le cent. 

Hnttre» d'Arcachon, n* 2 








Volaille» 

Caaardt 

Diadts 

ta pièce. 



Poularde* os chapon» de Bresse.., 

1 









Olblsr à poil 


Lièvre français 

Lièvres étrangers 

le pièce. 

Gibier à plumes. 






Canard» «surages 

- 

Perdr»* rouges 







Digitized by Google 































































BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON |12 Janvier 1908. 

Coara des denrées vendues aux Factorata de la ville de Lyon, du 3 au 0 Janvier 1908 lnolna (suite) 


3 Janvier I 4 Janvier I & Janvier I 6 Janvier I 7 Janvier I 8 Janvier I 9 Janvier 


DÉSIGNATION DES DÉNUÉES 


Perdrix grises. 
Poulet dm — 

Outardes 

Hà'c* «le genêt . 

BAIe* d'eau 

Pluvier» 


Caille* 

Alouette* 

Grive» 

Merle» 




Pigeiui* ramier» 

Macreuse» 


Beurre, oeufs. 

fromages 


Jekll... 



Gruyère 


Primeurs, légumes 

Champignon» de coacbe. 




BULLETIN COMPARATIF de* RECETTES de* CHEMINS DE FER LOCAUX et TRAMWAYS 

Pu l* r an 7 Janvier < aeü fl»* semaine.) 



LIGNES 

RECETTES 

DK LA HKMIINK 

1808 | 1807 

Ligne» de la O* de» Omn. et Tramway» de Lyon.. . 

Tramway de Lyon à Neuville 

Ly«e-Crou-Rou»ae à Caluire 

Funiculaire de Lyon (r. Terme» à le Croit Rousse.. 
Cron-PA<|U»t 

Ligne* de le O P.-O-L 

t“4,5s2 45 16s. 792 6î 

4. *3» • 4,5*4 

Ï.Î91 10 2,rs 15 

4.732 fii 4. MS 73 

5.180 * 5, 631 35 

11,338 47j 13,961 9Î 


DI FPEHENCE 
km faveur ii k 


RBCETTKS 

A »*AHTIR DU 1 ** JAMVIRft 



SAISIES DE DENREES MALSAINES 

Du an 7 Janvier J >07 


NATURE 

des 

KARca.tnniMi sa tant 



L imurimeur-tjeruni : P. cHOLAKLi 


* I Jijriuis/i*. Nouvel!* L)vnnaiM 1. rue Sk#-Call.iTin* . K. CtiOOAKD, dlreci««r. — TéUpham* 


Digitized by Google 















































DOUZIÈME ANNÉE N- 903 


BDITIOM DU COLLECTION 


DIMANCHE 19 JANVIER 1908 


Râl-UBLIQUEI rnANÇAISQ 

UBKBTt — tOAUTft — nUTDUUTt 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL 


DE LA VILLE DE LYON 


PotraLiaasLzit toun les Dimanohoa 


ABONNEMENTS. ~ Ils sont reçus * 
l'Hôtel de Ville il** bureau» et d&n s les bu- 
reaux de pontes; ils partent du l"de chaque 
mois et sont payables d'avance, d'apres le 
tani ci-coDtrs. 


PRIX DE L'ABONNEMENT 

* DMTtl M VRAC 

OMS US fURtMJl II PUT! 

Lvoo. Rhône et départements limitroohei . 

Un an 6 Ir. 

6 ma 3 b. 1 

I. Il 6 Ir. 20,6 3 ». 15 

Autrea départements et Algérie 

(Pour l'étranger, le port en sus). 

— 7b. 

— 3 h 50 1 

1 

— 7 Ir . 20 — 3 Ir. « 


Teutes les communications doivent être adressées au Chef de service du Bulletin municipal officiel. A l'Hôtel de Villa. 
Pour les réclamations, changements d'adresse et renouvellements, joindre la dernière bande imprimée du journal. 


AV X S 


Les tables des matières du Bul- 
letin municipal officiel de la ville 
do Lyon, du 2*’ semestre 1907 
(partie administrative et procès- 
verbaux des séances), sont mises 
en vente dans les kiosques et chez 
les marchands de journaux au prix 
de 0 fr. 10 c. 


SOMMAIRE 


Lais, décrets, actss «dmialatratUa. 

Décision approbative (p. J"). 

Rapports du Maire préeantéa au Goaeall 
municipal (■** 2650 à 2667i. 

Application de la loi militaire du 31 mars 1902. 
— Demandes d'allocation d'indemnité journa- 
lière (p- 37). 

Legs de M. Jules-Augu-tc Duparchy a la ville de 
Lyon. — Acceptation (p. 38) 

Indemnité au* employé* de lu Ville chargés du 
service des prélèvements et analyses. — Vote 
d un crédit ipécial (p. 38). 

Salle des séances du Conseil municipal. — Pan- 
neau décoratif exécuté par U 1 * Cornillac (p. 38). 

Hospices civils de Lyon. — Achèvement de l'hos- 
pice du Pen on (p. 38;. 

Ecole • La Martinière •- — Commission adrni- 
ni* Hâtive p. 38 . 

Reconstruction d'un bâtiment annexe de l'asile 
de nuit de Perrache ■, p. 34], 

Immeuble quai de Dondy, 2'. — Application de 
lé loi du ifi septembre 1807 (p. 39). 

Dégàls occasion né « par l'eau dans les bureaux 
delà Voirie municipale lors d'un incendie. — 
Règlement ,p. 39). 

Ligne nationale contre l'alcoolisme. — Congrès 
de Lyon en I9C8. — Subvention (p. 39). 

Caisse de retraites des employés de l'Adminis- 
tration municipale. — Pension JJonot ( .bar- 
les (p. 3 u.i 

Caisse d'épargne de ta Croix-Rousse. — Conseil 
des Directeurs (p. 40), 

Fondation Chcnavard en faveur d'artistes lyon- 
nais (p. 49). 


Caisse de retraites des sergents de ville de Lyon. ? 
— Pensions Dubois et ilusy (p. 40]. 

Allocation d un secours h U. Guichard (p. 40). 

Hospices civils de Lyon. — Action contre le 
sieur de éaint-Gérand, locataire (p. 40}. 

Subvention h l'Orphelinat national des chemina 
de fm et h la société de l'Orphelinat des sous- 
agenUdet postes (p. 40). 

Caisse de retraites des employés de l'Adminis- 
tration municipale. — Pension Courty (Martial) 
(p. 41). 

Informations et avis divers. 

Conseil municipal. — Séance publique p. 4t). 

Révision annuelle de fs liste électorale. — Avis 
do dépôt des tableaux rectificatifs (p. 42). 

Concours pour l'érectiun d’un monôme- 1 & la 
mémoire du docteur Gailleton, ancien maire 
de Lyon. — Résultat (p. 49). 

Do h an Bureau de bienfaisance ip. 43). 

Vente aux enchères publique* d’une parcelle de 
terrain mns>e 1)7, aux Brottraux). — Hospices 
civils de Lyon. — Enquête administrative. — 
Avis : p . 42j. 

Avis d adjudication p. 42.. 

Demandes en autorisation de construire (p. 42> 

Délibérations du Conseil municipal de la Ville 
de Lyon pendant le Consulat et L Empire 

(p. 43). 

Travaux communaux. — Situation hebdomadaire 
(P 43). 

Etat civil. — Mariages, naissance*, décès (p. 43). 

Annonce légale (p. 46). 

Cours officiel des marchandises en gros sur la 
place de Lyon ip. 46). 

Cours officiel des denrées vendues dans les 
hallei et marchés de Lyoa (p. a7j. 

Documenta statistiques (p. 48) 


LUIS. DÉCRETS, ACTES ADlfllSTlLiTIFS 


Décision approbative. 

Par décret do 29 decembro 1907, M. le 
Président do la République a approuvé 
les soumissions souscrites par M. Saint- 
Denis et par la Société des Imprimeries 
réunis en vue de la révision et de la re- 
production nulopholographique de 20 
feuilles du plan de la ville de Lyon au 
1/500*. 


RAPPORTS DU MAIRE 

présenté* au Conseil municipal 


Application de la loi militaire da 

21 mars 1905.— Demandes d'alloca- 
tion d’indemnité journalière. 

(Commission spèciale.) — N* 2650 

Messieurs, d’après l'article 22 do la 
loi du 21 mars 1905, vous devez donner 
votre avis chaque fois qu’une demande 
d'allocation d'indomnitô journalière est 
présentée au litre de soutien indispensa- 
ble de famille. 

En conséquence, i'ai l’honneur de pla- 
cer sous vos yeux les demandes d’allo- 
cation formées par MM. Allochon (Clé- 
ment- Victor), soldat au 11* régiment de 
dragons; Bannier (Prosper), soldat au 
14* bataillon de chasseurs; Barbier (Fé- 
lix-Etienne), Lamure (Claude), soldats 
au 157’ régiment d’infanterie ; Gaudefroy 
(Georges Jean-Marie), soldat à la 7* sec- 
tion des commis ouvriors; Lacotnhe 
(Louis-Joseph), soldat au 17* régiment 
de dragons; Lui 7. et (Adolphe-Marins), 
soldat au régiment d’infanterie A Bel- 
fort; Murat (Jean), soldat au 159* régi- 
ment d’infanterie; Nénot (Louis), soldat 
au 12* hulaillou de chasseurs; Robin 
(Marius-Benoit), soldat au 149° régiment 
d'infanterie; Marey (Abel-Louis), soldat 
au 42* régiment d'infanterie: Boisseau 
(André), soldat an 95* régiment d'infan- 
terie, domiciliés au 5*arrondissemenl. 

Vallat (Georçes-Augoste). soldat au 
158* régiment a infanterie, domicilié au 
6* arrondissement. 

Je vous serai obligé, Messieurs, de 
vouloir bien statuer d'urgence sur ces 
demandes. 

Lyon, lo 13 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard üejuuot. 


Digitized by Google 












38 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON [19 Janvier 1908] 


Legs do M. Jules-Auguste Duparchy 

à la ville de Lyou- — Acceptation. 

(Commission générale.) N* 2051. 

Messieurs, par testament ologra- 
phe, en date du 20 juillet 1000, M. Jules- 
Auguste Duparchy, en son vivant, pro- 
fesseur, demeurant A Paris, rue bro- 
chant, 19, a légué, en nue propriété, A la 
ville de Lyon, les rentes suivantes : 

1* 60 francs pour les écoles communa- 
les de garçons du quartier Saint-Just, 
pour être distribué eu dix prix (huit de 
5 francs et deux de 10 francs), au nom 
de François Motte, chef d’institution À 
Saint Just et de son fils François-Lu- 
cien; 

2* 00 francs pour les écoles communa- 
les du quartier de Saint Just pour être 
distribué en dix prix (huit do 5 francs et 
deux de 10 francs) au nom de Marie Jo- 
séphine dite Lucie Motte; 

3* 60 francs pour les deux écoles de 
garçons ou do filles les plus nécessiteu- 
ses de la Guillotière, pour étredistribué 
en dix prix (huit de 5 francs et deux de 
10 francs) au nom d F nul b, Henri 
Moite ; 

d* 1Q0 francs pour les deux écoles de 
garçons ou de filles de la Guillotière, aux 
noms de Jules-Auguste Duparchy et de 
Joséphine Antoinette Bulio, sa femme. 
Cette somme est destinée à l'achat de 
vêtements (cantines scolaires). 

Dans les écoles communales désignées 
ci-dessus, les prix consisteront en livrets 
de la Caisse d Epargne, donnés sous le 
contrôle du Conseil municipal, avec 
mention expresse du ou des fondateurs. 

Dans les écoles primaires, ces prix 
serviront, autant qu'il sera possible à 
récompenser les élèves qui se seront le 
plus distingués dans les études élémen- 
taires et pratiques de l'agriculture, du 
commerce et de l'industrie. 

Dans sa séance du 3 décembre der- 
nier, le Comité de la Caisse des Ecoles 
a décidé de laisser A la Municipalité le 
soin de gérer le legs nui lui est fait. 

Je vous propose, Messieurs, d’accep- 
ter. sons los conditions imposées par le 
testateur, les divers legs faits par M. 
Duparchy, à la ville de Lyon. 

Lyon, le 1.5 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Herriot. 


Indemnité aux employés de la Ville 
chargés du service des prélève- 
ments et analyses. — Vote d'un cré- 
dit spécial. 

(Commission générale). — N* 2652. 

Messieurs, l'application de la loi sur 
les fraudes ayant occasionné en 1907 
aux inspecteurs du service municipal 
des Subsistances qui sont charges d'o- 
pérer les prélèvements chez les com- 
merçants ainsi qu'aux chimistes du La- 
boratoire municipal préposé* aux ana- 
lyses desdits prélèvornonts, des travaux 
supplémentaires, il y a lieu d'en tenir 


compte A ces employés en leur accor- 
dant A ce sujet une rémunération spé- 
cial. 

Le projet de budget pour l’exercice 
lî)08 porte (chapitre 1". art. 25). an 
crédit prévisionnel de 3 000 francs des- 
tiné A faire face aux dépenses do cette 
nature pour l'année en cours. Mais au- 
cune somme no figure b cet effet au 
budget do l'exercice 1907. 

Pour donner satisfaction aux intéres- 
sés, il convient de voter un crédit spé- 
cial a inscrire au budget supplémen- 
taire de cet exercice. 

Le service des prélèvements ayant 
commencé au mois de mars dernier, la 
somme b voter pourrait être fixée au 
10/12* de la somne de 3,000 francs pré- 
vue au badget de 1908. soit 2,500 fr. 

Cette somme ne constitue pas on réa- 
lité une dépense nouvelle, puisqu’elle 
trouve sa contre partie du côté des re- 
cettes dans la subvention allouée A la 
Ville par l’Etat pour les dépenses du 
Laboratoire municipal et du service des 
prélèvements. 

Tenant compte de cette considéra- 
tion, j’ai l'honneur de vous proposer, 
Messieurs, de vouloir bien voter à cet 
eflet un crédit spécial de 2,500 francs à 
inscrire au budget supplémentaire de 
1907. Cette somme serait répartie aux 
employés do la Ville qui ont travaillé 
supplémentairement pour assurer les 
services de prélèvements et d'analyses. 
Lyon, le 13 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edonard IIrrriot. 


Salle des séances do Conseil munici- 
pal. — Panneau déooratil exécuté 
par M"* Cornillao. 

(Commission générale). — N* 2653. 

Messieurs, par délibération en date 
du 12 décembre 1905, vous avez an- 
prouvé la soumission souscrite par M 11 * 
Cornillac, en vue de l’exécution, au prix 
de 16.000 francs, d’un panneau représen- 
tant un o Hommage A la République •. 

Un crédit d’égal chiffre figure A cet 
efTet au budget supplémentaire. 

Mais votre délibération spécifié « que 
la destination de l'œuvre de M"’ Cornil- 
lac devra être fixée ultérieurement par 
l'Administration et qno le buste de laRé- 
publiqce devra demeurer dans la salle 
des séances du Conseil municipal n. 

L’œuvre est terminée et il y a lieu 
d’en fixer l'emplacement définitif, afin 
de permettre le paiement A M ,u Cornillac 
(aujourd’hui M"** Albeit André), du solde 
qui lui est dé. 

Je vous prie, Messieurs, de vouloir 
bien prendre A ce sujet une dernière dé- 
libération. 

Lyon, le 13 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Herriot. 


Hoaploes civils de Lyoo. — Achève- 
ment de l’Hospice du Perron. 

Commission spèciale — (Affaires courantes.) 

- N* 2654. 

Messieurs, par une délibération, on 
date du 11 décembre 1907, le ConFeil gé- 
néral d'administration des Hospices ci- 
vils de Lyon, sollicite l'autorisation de 
procéder A l'adjudication publique d'une 
partie des travaux et fournitures néces- 
sités par la construction A l'Hospice du 
Perron d’un bâtiment spécial pour les 
réfectoires, la cuisine et les bains des 
hommes et l'installation d'une étuve, et 
de faire exécuter par voie de régie les 
autres travaux et fournitures qui en rai- 
son de leur spécialité ne peuvent être 
mis en adjudication. 

L’entreprise serait soumise au cahier 
des charges générales et au cahier des 
charges particulières dressés par la 
Commission des travaux et adoptés par 
le Conseil d'administration des Hospi- 
ces civils dans sa séanco du 20 novem- 
bre 1907. 

Qnani à la somme de 324.500 fr. 62 à 
laquelle la dépense est évaluée, elle se- 
rait imputée sur les crédits inscrits au 
budget supplémentaire do 1907 et au 
budget prévisionnel de 1908 pour l'em- 
ploi de divers legs spécialement affectés 
A l’achèvement de l'Hospice du Perron, 

Conformément A l’article 10 de la loi 
du 7 août 1851, il vous appartient, Mes- 
sieurs, de donner votre avis au sujet de 
cette affaire. 

Lyon, le 13 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouoiu Hivriot. 


Ecole •< La Martinière ■ - Commission, 
administrative. 

Commission spéciale. — (Affairas courantes). 
- N* 2655 

Messieurs, j’ai l'honneur de porter A 
votre connaissance que le mandat de M. 
Penelle, membre de la Commission ad- 
ministrative do l'Ecole n La Martinière s, 
est arrivé A expiration le 31 décembre 
1907. 

Conformément A l’article -i de l'ordon- 
nance du 29 novembre 1831, il vous ap- 
artient, Messieurs, de prendre une déli- 
èration au sujet de la désignation d'un 
administrateur dont le mandat sera de 
sept années, A partir du 1** janvier 1908. 

Lyon, le 13 janvier 1908. 

Le Maire d* Lyon, 

Edouard Herriot. 


Reconstruction d’nn bâtiment annexe 
de l’Asile de Nuit de Perracbe. 

I Commission générale.) — N* 2656. 

Messieurs, par un rapport du 25 sep- 
tembre 1907, le service de l’Architecture 
m’a informé qu’un mouvement s'élait 
manifesté sur certains murs du bâtiment 


Digitized b; 



39 


[19 Janvier 19(91 BULLETIN MUNICIPAL OPPICIKL DU LA VILLE DE LYON 


de l'Asile de nuit, en façade sur la rue 
Séguin et que des lézardes s'étaient pro- 
duites entre le petit bâtiment servant 
de réfectoire et la cage d'escalier sur 
les murs Est et Ouest. 

Ces lézardés ne paraissant pas dé- 
celer un danger immédiat, le service 
de l'Architecture a fait placer des té- 
moins en plâtre pour les tenir en obser- 
vation et >* a mis A l'etude le devis des 
réparations nécessaires A exécuter. 

Or, a la date du b décembre dernier, 
M. Meysson, m'a fait connaître que le 
bAliment annexe de l'Asile de nuit s’é- 
tait de nouveau lézardé, a ne les derniers 
témoins placés s'étaient tendus et qu'un 
affaissement de terrain s’était produit A 
la suite des dernières pluies. 

En présence de cette situation, le ser- 
vico uû l’Architecture a fait d'urgence 
ôtanper celte construction. 

Daiis son nouveau rapport, M. Meys- 
son expose que les chaînages prévus au 
devis primitif qu'il avait préparé no suffi 
sent plus pour préserver le bâtiment et 

3 u’il devient necessaire d’envisager sa 
émolilion et sa reconstruction, car les 
reprises en sous oeuvre qu'il faudrait en- 
treprendre seraient d’un coût plus élevé 
que la valeur de l'annexe. 

Il a en conséquence préparé un devis 
que j'ai l'honneur de vous soumettre» ut 
qui comprend la démolition du bAliment 
dont il s’agit, sa reconstruction avec 
fondations sur pilotis, en béton et ciment 
système Symplex et la reprise en sous- 
œuvre d’une partie en élévation du grand 
bâtiment entraînée par le mouvement 
de l'annexe. 

D’après ce devis, la dépense est éva- 
luée a la somme de 17,335 fr. 93. 

Les travaux de con*iiuction propre- 
ment dits pourraient être confiés aux 
entrepreneurs adjudicataires de l'entre- 
tien de» bâtiments communaux. Quant 
aux travaux de fondation sur pilotis sys- 
tème o Simplex n ils seraient, vu leur 
nature spéciale, confiés à MM. Soly et 
C*\ entrepreneurs spécialistes aux con- 
ditions de leur soumission jointe au 
dossier 

J'ai en conséquence l’honneur de vous 
prier, Messieurs, de vouloir bien : 

1* Approuver le devis dressé par M. 
Meysson. en vue des travaux de grosses 
réparations A exécuter aux bâtiments de 
l’Asile municipal de nuit do Perrache; 

2* Décider que les travaux de cons- 
truction seront confiés aux entrepre- 
neurs adjudicataires de l’entretien de la 
deuxième série des l-A'imenis commu- 
naux aux conditions de leurs marchés 
respectifs : 

3* Accepter la soumision présentée 
par MM. Soly et C*’, en vue de l’exécu- 
tion des travaux do fondation sur pilotis 
en béton et ciment, système « Simplex ». 

Quant A la somme de 17,335 fr. 93 
montant de la dépende elle pourra étie 
orôlevée sur l’excédent budgétaire de 
"exercice 1907. 

Lyon, le 1-1 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hkrrjot. 


Immeuble quai de Bondy,21 — Appli- 
cation de la loi du 16 aeptembr* 
1807. 

(Commission générale). — N» 2657 

délibération du 
r ous avez auto- 
unicipale: 

V A défendre A l’instance engagée 
contre la Ville, par M. Berthet, devant 
le Conseil de Préfecture, aux fins d’obte- 
nir un indemnité de 8.000 francs pour 
le préjudice qu’il prétendait avoir été 
causé A son immeuble quai de Bondy, 
n # 21, par les travaux d’exhaussement 
exécutés sur cette voie publique; 

2* A accomplir los formalités prévues 
par la loi du 16 septembre 1807 pour 
obtenir de M. Berthet, le paiement 
d’une redevance annuelle, correspon- 
dant A la plus-value apportée audit im- 
meuble par suite des travaux d’amélio- 
ration du quartier Saint Paul. 

Dans un rapport «lu 26 décembre der- 
nier, M. le Directeur du service muni- 
cipal de la Voirie, A qui j’avais commu- 
niqué la délibération précitée, expose 
les raisons pour lesquelles il y a lieu A 
son avis de suivre, en ce qui concerne 
la question de plus-value, une autre 
procédure que celle prévue par la loi du 
16 septembre 1807. 

Adoptant la manière do voir do M. le 
Directeur du service de la Voirie, j’ai 
l'honneur de vous proposer, Messieurs, 
do vouloir bien rapportpr purement et 
simplement lo deuxième paragraphe de 
votre délibération du 10 septembre 
1907. 

Lyon, le 14 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard üebiuot. 


Messieurs, par une 
16 septembre dernier i 
ribû 1 ^Administration m 


Dégâts occasionnés par l'eau dans les 
bureaux de la Voirie municipale 
lora de l'incendie survenu dans les 
magasins de MM. Pipoo. Faure et G<«. 
— Réglementa. 

Commission spéciale. — f Affaires courantes). 

— R* 2658. 

Messieurs, j’ai l’honneur de vous aeu* 
mettre les procès-verbaux de l’expertise 
A laquelle il a été procédo pour l'estima- 
tion des dégâts occasionnés par l’eau 
dans les bureaux de In Voirie municipale, 
A la suite de l'incendie survenu le 13 oc- 
tobre 1907. dans les magasins de MM. 
Pipon. Faure et C'\ situés dans le même 
immeuble. 

Aux termes desdits procès-verbaux, 
dressés d'un commun accord par M. 
Duché, architecte, au nom des Sociétés 
« La Mutuelle do Valence », « I.a Mu- 
tuelle immobilière du Mans », a La Mu- 
tuelle do laVillede Pans », « La Frater- 
nelle parrisienne » et » U Mutuelle de 
Seine et Seine et Oise s et par M. l'In- 
génieur en chef do la Voirie, représen- 
tant la Ville, les dommages causés sont 
évalués a la somme de 1,6 18 fr. 20. 

Les résultats do cette expertise, ac- 
ceptés par les Sociétés, semblent [ ou- 
voir l'être aussi par la Ville. 

En conséquence, je vous propose, 


Messieurs, d'accepter le règlement in- 
tervenu avec coa Mutuelles et d’auto- 
riser l’emploi de cette somme A la res- 
tauration des objets détériorés. 

Quant A la somme de 1.618 fr. 20, elle 
ferait l’objet d’une prévision spèciale A 
inscrire en recetto cl en dépense au 
budget supplémentaire do l’exercice 
courant. 

Lyon, le 14 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Heuriot. 


Ligue nationate contre l'alcoolisme. — 
Congrès de Lyon 1908. — Subven- 
tion. 

(Commission générale). — N* 2659. 

^ Messieurs, la Liguo nationale contro 
l’alcoolisme, dont le siège social est A 
Parts, rue des Ecoles, 5. et qui réunit 
dans une vaste fédération la trèsgrando 
majorité des Sociétés antialcoolîqnes 
françaises, organise cette année un Con- 
grès A Lyon, du 28 au 31 mai. 

Le Comité lyonnais d’organisation do 
co Congrès, dont la composition est in- 
diquée dans une note jointe A co rapport, 
sollicite do la Municipalité une subven- 
tion qui lui permette de couvrir une par- 
tie dos frais. Il fait valoir A l’appui de sa 
demanda les arguments suivants : 

Ce Congrès sera le premier tenu en 
province, l'intérêt général aussi bien que 
celui de la vil le de Lyon réclame pour 
ses organisateurs une aide matérielle 
qui assure lo succès du Congrès, 

La Ligue n’a aucun caractère politi- 
que ou confessionnel. 8a propagande 
n’a rien de rigoriste. Elle recommande 
seulement l’usage modéré des liqueurs 
et des boissons fermentées. Elle ne pro- 
page donc que des idées aujourd'hui 
incontestées en matière d'hygiene, et 
dont l’otilitô se fuit malheureusement 
Bentir chaque jour davantage, en pré- 
sence des progrès do l'alcoolisme. 

La Ligue, qui compte actuellement 
plus de 65.ÛÛ0 membres, a obtenu déjà 
d'importants résultats, en particulier 
dans certains milieux industriels, dans 
l'armée et dans les écoles. Elle tente 
aujourd'hui un efTort pins grand, auquel 
vous voudrez sans doute associer la 
ville de Lyon. 

Si tel est votre avis, je vous propose 
de voter A cet effet une subvention de 
1,000 francs qui pourra être prélevée sur 
le crédit des : « Dépenses imprévues », 
inscrit au budget de l’exercice 1908. 

Lyon, le 16 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hbiuuot. 


C lisse de retraites des employés do 
l'Administration municipale.— Pen- 
sion Monot (Charles). 

Commission spéciale. (Affaires courantes). 

— N* 2660. 

Messieurs, j’ai l’honneur de vous sou- 
mettre une demande en liquidation de 



40 BULLETIN 

pension formée par M. Mono! (Charles), 
ex-architecte en chef de la Ville, admis 
& faire valoir ses droit* A la retraite A 
partir dn 25 octobre 1907, par suppres- 
sion d’emploi. 

M. Monot remplissant les conditions 
prévues par les articles 7, 9 et 11 du 
règlement de la Caisse de retraites des 
employés municipaux, peut prétendre, 
par suite, A une pension do 1,775 fr. 91, 
ainsi qu’il résulte du bordereau de dé- 
compte que vous trouverez joint au dos- 
sier. 

C'est donc A la somme de 1,775 francs 
(centimes négligés), que je vous propose, 
messieurs, de liquider la pension do re- 
traite annuelle et viagère à accorder A 
M. Monot. 

Les arrérages en seront prélevés sur 
les fonds do la Caisse do retraites dos 
employés de l’Administration munici- 
pale et prendront cours à partir du 
25 octobre 1907, date de la cessation dos 
services de \1. Monot. 

Lyon, le IG janvier 190#. 

Le Maire de Lyon , 

Edouard Herriot. 


Caisse d’Epargne de la Croix-Rousse 
Conseil des Directeurs 

Commission spéciale. — ( Affaires courantes) 
- N* 2661. 

Messieurs, aux termes de l’article I 
de ses statuts, la Caisse d’Epargne de la 
Croix-Rousso est administrée par un 
Conseil de 15 Directeurs renouvelables 
par tiers, chaque année. 

En vertu de cette disposition, les pou- 
voirs précédemment confiés A MM. Phi- 
lippe, Merle, Gadoud, Berjqn et Theve- 
non, sont arrivés A expiration le 31 dé- 
cembre dernier. 

Conformément à la proposition faite 
par le Conseil des Directeurs dans une 
lettre du -1 janvier courant, j’ai l'honneur 
de vous proposer do vouloir bien renou- 
veler pour trois ans le mandat de ces 
cinq Directeurs. 

Lyon, le IG janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Herriot. 


Fondation Chenavard en laveur 
d’artistes lyonnais 

Commission spéciale. — f Affaires courantes;. 

— N* 2662. 

Messieurs, j’ai l’honneur de vous sou- 
mettre onze dossiers constitués en fa- 
veur d’artistes lyonnais, dénués de res- 
sources et qui sollicitent le bénéfice du 
legs Chenavard. 

Les revenus disponibles de cette fon- 
dation s’élèvent A 3.400 francs, compre- 
nant le reliquat do l’exercice 1907, soit 
100 francs, et le crédit inscrit pour l’an- 
née 1908 s’élevant A 3.000 francs. 


MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 

Il vous appartient, Messieurs, de fixer 
le montant ue l’allocation A attribuer A 
chaque postulant. 

Lyon, le IG janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Herriot. 


Caisse de retraites des sergents de 

ville de Lyon. — Pension- Dubois 

(Joseph) et Musy (Louis- Edouard). 

Commission spéciale.— Affaires courantes) 

- N* 2663. 

Messieurs, j'ai l’honneur do placer 
sous vos yeux un rapport de M. le Pré- 
fet du Rhône au sujet des demandes 
en liquidation de pensions formées par 
MM. Dubois (Joseph) et Musy (Louis- 
Edouard), anciens gardes de l r * classe, 
A la 4* Compagnie du corps des gardiens 
de la paix de la ville de Lyon. 

Ces demandes sont conformes aux 
prescriptions du décret du 19 septembre 
1863, instituant une caisse spéciale de 
retraites pour le corps des sergents de 
ville de Lyon. 

Je vous propose, en conséquence, de 
vouloir bien émettre un avis favorable A 
ces demandes et de vouloir bien déci- 
der que les pensions de retraites an- 
nuelles et viagères A accorder seront 
fixées ainsi qu’il suit : 

Dubois ( Joseph), garde de 1" classe. 
721 francs, A dater du 1" décembre 

1907. 

Musy (Louis-Edouard), garde de 1" 
classe, 727 francs, A dater du 1** janvier 

1908. 

Ces pensions seraient imputées sur 
les fonda de la Caisse de retraites des 
sergents de ville de Lyon. 

Lyon, le 16 janvier 1908. 

Le Ma ire de Lyon, 
Edouard Hekriot. 


Allocation d'an secours à 
M. Guichard. 

Commission spécial*».— (Affaires courantes). 

— N* 2664. 

Messieurs, par délibération dn 25 oc- 
tobre 1898. approuvée par décret du 
16 février 1899, le Conseil municipal a 
pris l’engagement do servir A M. Gui- 
chard, neveu de M. Guichard, ancien 
député du Rhône, bienfaiteur delà Ville, 
un secours annuel et renouvelable de 
300 francs au maximum. 

Cette délibération stipule en outre que 
ce secours sera ramené au chiffre dis- 
ponible sur les revenus du legs l'ait par 
M. Guichard et qu'il cessera d'étre ac- 
cordé lorsque le produit du legs sera 
complètement affecté aux œuvres indi- 
quées par le testateur. 

Les revenus du legs Guichard pré- 
sentant pour l’année 1908 un disponi- 


DE LYON |19 Janvier 1908J 

ble de 611 francs, je vous propose, Mes- 
sieurs, de vouloir bien aecoroer au pé- 
titionnaire le secours de 300 francs qu’il 
sollicite. 

Lyon, le 16 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Herriot. 


Hospices civils de Lyon. — Action 
contre le Bieur de Saint-Gérand, 
locataire. 

Commission spéciale.— (Affaire* courantes'. 

- N- 2665 

Messieurs, j’ai l’honneur de vous sou- 
mettre la deliberation ci-jointe, en date 
du 20 décembre dernier, par laquelle le 
Conseil général d’administration des 
Hospices civils do Lyon sollicito l’auto- 
risation d’intenter une action judiciaire 
contre le sieur de 8aint-Gérand, loca- 
taire de ces établissements, aux fins de 
le faire condamner au paiement des 
loyers échus et des loyers on cours. 

Je vous propose. Messieurs, d’émettre 
un avis favorable A cette délibération. 
Lyon, le 16 janvier 1908, 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Herriot. 


Subvention A l'Orphelinat National 
des chemins de 1er et A la Société 
générale de l'Orphelinat des sous 
•gants des Postes. 

(Commission générale). — N» 2666. 

Messieurs, j'ai l'honneur de vous sou- 
mettre deux lettres émanant, l’une de 
l'Œuvre dite de «l'Orphelinat national 
des chemins de fer de France et des Co- 
lonies», l'autre de la « Société générale 
de l’Orphclinatdcs sous-agents des Pos- 
tes, Télégraphes et Téléphones do 
France et des Colonies » (comité du 
Rhône). 

Ces deux œuvres — humanitaires en- 
tre toutes et qui concourent au mémo 
but — ont obtenu du Gouvernement l’au- 
torisation d'organiser chacune une lote- 
rie dont les bénéfices sont destinés A 
assurer leur développement. 

Les fondateurs et organisateurs de- 
mandent à la Municipuhtà lyonnaise de 
vouloir bien s’intéresser A leurs bien- 
faisantes institutions et A la lâche en- 
treprise par eux. soit en leur allouant 
une subvention, soit en s'assurant la 
possession d’un certain nombre des bil- 
lets émis en vue des tirages des loteries 
organisées dans les conditions ci-des- 
sus indiquées. 

Il m’a semblé que ces deux requêtes 
méritaient une égale et particulière 
attention et, après les avoir examinées, 
je viens vous proposer, Messieurs, de 
les accueillir favorablement et de voter 
en faveur de chacune de ces deux Socié- 


Digitized by Google 



(19 Janvier 1908] BULLETIN MUNICIPAL OPFICIEL DE LA VILLE DE LYON 41 


tés une subvention de 250 francs qui, si 
vous n'y voyez pas d'inconvénient, pour- 
rait donner lieu & la remise par ces 
Sociétés a la ville do Lyon, d'un nombre 
de billets de loteries équivalent a cette 
somme. 

Quant au moment de ces allocations, 
soit $00 francs, il serait prélevé sur le 
crédit des dépenses imprévues do l'exer- 
cice courant. 

Lyon, le 17 janvier 1008. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Hirriot. 


Caisse de retraites des employés de 

l'Adminiatratica municipale. Pen- 
sion Courty (Martial). 

Commission spéciale. — (Affaires courantes). 

— N* 2667. 

Messieurs, j’ai l’honneur de vous sou- 
mettre une demande en liquidation de 
pension formée par M. Courty (Mar- 
tial), ex-contrôleur au service des Vidan- 
ges, a la Voirie municipale, admis a 
taire valoir ses droits a la retraite a par- 
tir du 1" janvier 1908, par suppression 
d’emploi. 

M. Courty se trouvant dans les con- 
ditions prévues par les articles 7 et 11 
du règlement de la Caisse de retraites 
des employés municipaux, peut préten- 
dre a une pension de 1,473 fr. 68, ainsi 
qu’il résulte du bordereau de décompte 
que vous trouverez joint au dossier. 

C'est donc A la somme de 1,473 francs 
(centimes négligés)quo je vous propose, 
Messieurs, de liquider la pension do re- 
traite annuelle et viagère A accorder 
à M. Courty. 

Les arrérages en seront prélevés sur 
les fonds de la Caisse de retraites des 
employésde l'Administration municipale 
et prendront cours A partir du 1" jan- 
vier 1908, date do la cessation dos ser- 
vices de M. Courty. 

Sur la demande formée par M. Courty, 
je vous propose, en outre, d'accorder A 
cet agent un secours annuel et viager 
de 27 francs, afin d'élever à 1,500 francs 
le montantdes ressources annuelles dont 
il pourra disposer. 

Le montant de ce secours sera prélevé 
sur le crédit inscrit au budget pour : 
« Pensions et secours à la charge de la 
Ville », et partira, comme la pension, du 
1" janvier 1908. 

Lyon, le 17 janvier 1903. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard liKiuttOT. 


mmiüis u ms divers 


Conseil mnnlolpal. - Séance 
publique. 

Le Conseil municipal de Lyon se 
réunira en séance publique, A l’Hôtel 
de Ville, le lundi 20 janvier courant, A 
8 heures du soir. 


ORDRE DU JOUR 
Appel nominal. 

Adoption du procès-verbal de la séance 
du '23 décembre 1907. 

Recrutement. — Soutien* de famille. 
Frais de police de l'agglomération lyon- 
naise. — Contingent de la Ville. — Arrêté 
préfectoral de mise en demeure. 

Palais du Commei-ce. — Assurance con- 
tre l’iocenJic. -Questions relatives A l'oc- 
cupation du Palais. 

Rapporteur; M. Arnaud. 

Prolongement «lu cours I ’harlomagne, 
entre la rue , iVn-a>*nu et le quai l’etraebc, 
et racroidément des voies adjacentes. — 
Rosubat do l’enquête. 

Rapporteur ; M . Arnaud. 

Ouverture d'une rue allant du cours 
Charlemagne au quai Pcrrache. 

Rapporteur ; M . Arnaud. 

Assurance coiuix> l'incendie des urinoirs 
et latrines placés sur divers points de la 
Ville. — Renouvellement de la police. 
Rapporteur : M. Declkhis. 

Assurance con'ro l'incendie du Chalet du 
Parc de la Tétc-d’Or et de diverses autre* 
constructions dépendant du service des 
Cultures. — Renouvellement de la police. 
Rapporteur : M. D<t< unis, 

.Service commercial des Eaux. — Molli- 
fication du règlement. 

Rapporteur: M. Cusset. 

Chemin vicinal ordinaiit* n‘fil « du Pré* 
Gaudrv ». — Cession de terrain par les ma- 
riés Weiiz-Dupuy. 

Rapporteur : M. Cusskt. 

Souscription de la ville de Lyon au Co- 
mité du Monument Emile-Zola. 

Rapporteur : M. Cussf.t. 

Programme général des ameliorations à 
réaliser dans le service des Eaux. 
Rapporteur : M. Koux. 

Subvention à l'Orphelinat national de* 
chemins «le fer et A la Société générale de 
l'Orphelinat des sous agent* des Postes. 
Rapporteur : M. Roux. 

Allocation d'un secours. 

Rapporteur : M. Vial. 

Legs J. -U. Nau A la Caisse des Ecoles, — 
Acceptation. 

Rapporteur: M. Yiat.. 

Legs J. -B. Nau A la ville de Lyon. — Ac- 
ceptation. 

Rapporteur : M. Yial. 

Iteuouvelleineutdu marché d'entretien des 
lanternes dites «le secours. 

Rapporteur : M. Vial. 

Reconstruction d'un mur de soutènement 
chemin do St Just à St-Sîmon. 

Rapporteur : M. Vial. 

Concours d'animaux gras au marché aux 
bestiaux de Vaiae — Demande de subven- 
tion de ri’nion Agricole du Mont-d'Or. 
Rapporteur : M. Vial. 

Ilegie du quartier Grêlée. - Projet «le 
cahier dos charges. 

Rapporteur : M. Kivunr 
Ouverture d’une porto dans un mur mito- 
ven en saillie sur l'alignement Sud de la rue 
Tlnmiassin. — Pêlitiott «le M. Kasisii. 
Rapporteur : M. UivifeuE. 

Instance Trivial. — Pi'ojct do transaction. 
Rapporteur: M. Rivikre. 

Salle des séances du Conseil municipal. - 
— Panneau décoratif exécuté par M"* An- 
dré-Cornillnc. 

Rapporteur : M. Rivière. 

Galerie* situées derrièn? l'cgiisc St-Ni/ier. 
rue de la Fromagerie, 30. - Projet de huit 
Snlvignon. 

Itappo- teur : M. Jacquier. 

Etablissement d'une enseigne eu mosaïque 
sur trottoir, rue de la République, 48. — 
Pétition de M. Pinet. 

Rapporteur : M. Jacquier, 


Immeuble place des Jacobins, 7. — Assu- 
rance contre l'incendie. 

Rapporteur : M. Jacquier. 

Paisse de retraites des employés de l'Ad 
minitlration municipale. — Réversibilité «le 
pension veuve Bertrand. 

Rapporteur : M. Cil AT. 

Caisse «l«-.s Ecoles. — Compte et budgets. 
Rapporteur ; M < 'iiat. 

Caisse de retraites d«*s employés <l<« l'Ad- 
ministration municipale. — Pension Pci-inet 
i Adèle-Sophie >, née Reiiigpach. 

Rapporteur : M. ClUT. 

Paiement par lu Ville de* deux-tiers des 
«lécors de Fartnnio et de Marie-Theréae. 
Rapporteur : M. CllAT. 

C»is>«> des Ecoles. — Achat «l'un titre do 
30u flancs de rentes sur l'Etat. 

Rapporteur : M. Chat. 

Hospices civils. — Biens de l’ancienne fa- 
brique de Saint-Louis de la Gnillotière. — 
Demande «le dévolution. 

Rapporteur : M. Chat. 

Assurance «-outre l'incendie de l’IIôtel do 
'olice municipale. — Renouvellement. 
lappoi leur : M. ( 'iiat. 

Construction d'une école maternelle clan* 
le quartier d*’ la Martinicie. — Acquisition 
de terrain. 

Rapporteur: M. Chat. 

Grand-Théâtre. — Paiement île la subven- 
tion. 

Rapporteur : M. CllAT. 

Hospices civils. — Legs Rambaud et Serve, 
— - Hospice «lu Perron. — Construction de 
la chapelle. 

Rapporteur : M. Pic. 

Autorisation de fuire «-et laines recettes et 
dépens»*» prévues au budget «le 1908. 
Rapporteur : M, TiXlER. 

Legs do M. Auguste Dupai ch;, à la ville 
do Lyon. Acceptation. 

Rapporteur : M. Tixieu. 

Bureau de bienfaisance do Lyon. — Legs 
veuve Viallet. 

Rapporteur: M. Fagot. 

Bureau de bienfaisance de Lyon. — Legs 
téuve Day. 

Rapporteur : M. Fagot. 

Sapeurs-pompiers. — Renouvellement du 
supplément «le pension accordé & M"* veuve 

Boyer. 

Rapporteur : M. Piatox. 

Taxes de l'emplacement. — Admission eu 
non -valeur de cotes irrécouvrables afféren- 
tes A divers exercices. 

Rappoaleur : M. Piatox. 

Taxes de remplacement <ie 1906. — Ad- 
mission en non valeur «le cotes irrécouvra- 
ble* , 

Rapporteur : M. Piatox. 

Subvention au Syndicat des ouvriers coif- 
feurs réunis «le la Ville de I.yon, pour le 
fom'tionnemont de *on bureau de placement. 
Rapporteur : M. B Al* DR Y. 

Hospices civils. — Mainlevée d’inscription 

hypothécaire. 

Rapporteur : M. Abp.l. 

Renouvellement «lu bail Grandjean, pour 
l'occupation «l'un terrain place Gcraon. 
Rapporteur: M. Abei.. 

Chemin vicinal onlinairc n* 45, «embran- 
«’hetnent «le la Colombiêro ». — Cession «la 
terrain par les mariés Tenant- Varvier. 
Rapporteur : M. ABEL. 

Chemin vicinal ordinaire ti* 173, » des Ver- 
riers i — Cession <1 «ï lorrain par M"* Danto, 
veuve Yignon. 

Rapporteur : M. Abel. 

Immeuble rue de la Madeleine, t. — Pro- 
jet «lo bail. 

Rapporteur : M. Abel. 

Ecole de Chimie industrielle. — Bourses 
municipales. 

Rapporteur ; M. Gorjus. 


Digitized by Google 



42 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DK LA. VILLE DE LYON 


Caisse «le retraites de* employés de l’Ad- 
ministration municipale. — Pension Morel 
(Jran-H«Mijamin«Clémcnt). 

Rapporteur : M. Barsero. 

Caisse de retraite* ries employés de l'Ad- 
ministration municipale. — Pension Stac- 
clolé (Adolphe-Marie). 

Rapporteur ■ M. Haiihi-ro 
C aisse de retraites des employé* de l'Ad- 
ministration municipale, — Pension Morel 
(Auguste). 

Rapporteur : M. IUrrero, 

Hospices civil*. — Travaux d'aménage- 
ment aux h.'iiiments de In ferme de la Pati- 
niere. 

Rapporteur : M. HxRnr.no. 

Hospices civils. — Achèvement «le l'hos- 
pice du Perron. 

Rapporteur : M. Bahiii ro 

Assistance obligatoire aux vieillards, aux 
infirmes et aux incurables, privé* de res- 
source*. 

Rapporteur : M FalcoüXIBR. 

Dépôt de pétitions. 


Révision annuelle de la liste électo- 
rale. — Avis du dépôt des tabluaux 
rectiücaufs. 

En exécution du décret du 2 février 
1852. et des lois des 7 juillet 1874 et 
5avrtl 1884, 

Les isbieaux de rectifications, conte- 
nant les additions et les retranchements 
opérés parles Commissions administra- 
tives, sur la liste électorale de I9ü7, 
resteront déposés dans les Mairies d’ar- 
rondissement (Bureau des élections), 
jusqu’au -1 février inclus. 

Pendant la dorée de ce dépôt, tout 
citoyen non inscrit qui, avant le 31 mars 
prochain, aura acquis les conditions 
exigées par la loi (I). pourra récla- 
mer son inscription. Dans le mémo- 
délai, tout électeur inscrit sur la liste 
de la circonscription électorale pourra, 
en justifiant de sa demande, réclamer 
l’inscription ou In radiation de tout in- 
dividu omis ou indûment inscrit. 

Les réclamations seront n çues : les 
jours de semaine, de 9 heures du ma- 
tin A 5 heures du soir; les dimanches, 
de 10 heures du matin ù 4 heures du 
soir, et le 4 février jusqu'à minuit. 

Avis important. - Los électeurs qui, 
dans le courant de l'année, ont changé 
de domicile, sont particulièrement invi- 
tés à vérifier leur inscription. 

Ceux qui ont changé d’arrondisse- 
ment devront préalablement se procurer 
un certificat de radiation à la Mairie de 
leur ancien domicile. 

(!) Ce* condition* sont le* *ui vante» : 

1° Etre fraaçaîa ou naturalisé franeais ; 

S" Avoir 21 ans accomplis, au plus taid, la 
31 mars prochain ; 

3- Résider (« Lyon depuis te f" octobre der- 
nier ou y Avoir »on domirilr réel ou birn en- 
core être inscrit au rôl» d une des <|uatce con- 
tribution» directes ; 

N être dans aucun des cas d incapacité pré- 
vu* par la loi. {Le tableau des incupante* per- 
manentes et temporaire! est aftiebé dans le 
vestibule de la Maine). 


Concours pour l’érection d’un monu- 
ment à la mémoire du D' Gai leton. 
ancien maire de Lyon. — Résultat. 

Le Jury chargé de juger le concours 
pour l’érection d’un monument à la mé- 


moire du D t Gailleton, ancien maire de 
Lyon, s’est réuni à l'Hôtel de Ville le 
lundi 13 janvier, à une heure de l'après- 
midi. 

Le Jury se composait de : 

M. Edouard Herriot, maire de Lyon, 
président. 

MM. Beauvisage, adjoint au maire ; 
Injalhert, membre de l'Institut, vice- 
présidents. 

M. Rognon, conseiller municipal, se- 
crétaire. 

MM. Pasralon, Clermont, Tony Gar- 
nier, architectes à Lyon. 

MM. Pondeveaux, Fourrier, membres 
du Comité du Monument. 

MM. Chat. Rivière, conseillers muni- 
cipaux. 

Les opérations du Jury ont duré de 
1 heure a 3 h. 1/4. 

Vingt projets étaient présentés. 

11 a été procédé par éliminations suc- 
cessives. 

En dernier lieu le Jury a décidé de 
confier l’exécution du monument aux au- 
teurs du projet n* 10 (timbre de 0 fr.Ol c. 
dans un cercle). 

Les auteurs de ce projet sont MM. 
Marion et Lucas à Paris, pour l'arelii- 
lecinre et M. Vermare, 23. avenue des 
Sycomores, à Paris, pour la sculpture. 

Une primo de 2.000 francs, donnée 
par la ville de Lyon, sera attribuée, 
après ratification du Conseil municipal 
à l'auteur du projet n* 7 (L'homme et la 
République). L’auteur do ce projet est 
M. Lamntte. sculpteur à Parilly par 
Vônissieux (Rhône). 

Deux primes de 1.000 francs chacune 
décernées par le Comité du monument 
Gailleton sont attribuées au projet n* 18 
(Lyon), dont les auteurs sont M. Char- 
les Mevsson, 34. quai Gailleton, ù Lyon, 
en collaboration avec M, Henri Garcia 
pour l'architecture et M. Aubert. 68, rOO 
de la Charité, pour la sculpture, et au 
projet n* 11 (Lugdunum). dont les au- 
teurs sont MM. Robert et Chollal. 12, 
rue de la Barre, à Lyon, pour l'architec- 
ture, et M. P. Devaux, 64, rno Bu- 
geaud, à Lyon, pour la sculpture. 

Dans l’ensemble, le Jury adresse de 
vives félicitations aux concurrents. Il a 
été frappé des efforts faits par les artis- 
tes, du mérité et de l’originalité des pro- 
jets présentés. 


Don au Bureau de bienfaisance 
de Lyon. 

Le 13 janvier 1906, il a été versé la somme 
de 250 francs, port réservée au Bureau de 
bienfaisance sur La somme «le 1,000 francs 
versée précédemment par les enfants U«'r- 
nard-Levy. 


Vente aux enchères publiques d une 
purcflle de terrain dtpmicant de la 
mast-o n° 137, aux Brotteaux. — 
Hospices civile de Lyon. — Enquête 
administrative. — Avis. 

Une enquête est ouverte, sur la de- 
mande du Conseil général d'administra- 
tion des Hospices civils de Lyon, ten- 


(19 Janvier 1908) 

dant à obtenir l'autorisation d'aliéner 
aux enchères publiques, sur la mise à 
prix de 53 385 francs, dont G (XX) francs 
pour lu cour commune, une parcelle do 
terrain, d’une superficie de 351 métrés 
carrés, située à l angle X.-E. de l’avenne 
Duquesne et de la tue Vendôme, et dé- 
pendant de la masse n* 137, aux Brot- 
teaux. 

L<*» pièces de l’affaire seront déposées 
dans les bureaux de la Mairie du G* ar- 
rondissement. pour être communiquées 
pendant huit jours, à compter du mardi 
21 janvier 1908, aux personnes qui desi- 
reruat en prendre connaissance. 

A l'expiration du délai ci dessus fixé, 
un Commissaire enquêteur, spéciale- 
ment désigné A cet effet, recevra dans 
lesdils bureaux, le mercredi 29 janvier 
1908, de 1 à 5 heures du soir, les décla- 
rations des habitants sur les avantages 
ou les inconvénients de ce projet de 
vente. 


Avis d’adjudication. 

Chemin vicinal ordinaire n m 77 « rue du 
Repu* ». — Construction d'une chauêtéc 
en puce* d'échantillon : /• entre la rur 
de la Madeleine et le Jort Lamothe; M" 
au Mord de l'acenue de» J*onts, sur une 
longueur de ijO mètres — Ans. 

Mardi 11 février 1908, à 2 h. 1/2 de 
l’après-midi, dans une des salles de 
l’Hôtel de Ville, il sera procédé à l'adju- 
dication au rabais, en un seul lot, «les 
travaux désignés ci-dessus et évalués 
a 86.484 fr. 29 c. 

L'adjudication aura lieu sur soumis- 
sions cachetées ; elle sera tranchée en 
faveur du soumissionnaire) qui aura fait 
le plus fort rabais sur la série de prix 
annexée au cahier des charges, pourvu 
toutefois que ce rabais soit supérieur 
ou au moins égal au rabais minimum qui 
aura préalablement été fixé et déposé 
sur Je bureau A l'ouverture de la séance. 

Les frais d’affiches, de timbre, d’enre- 
gistrement, d’expédition sontà la charge 
de l’adjudicataire et seront payés de 
suite. 

Les cahier des charges et bordereau 
des prix relatifs auxdits travaux sont 
déposésau Bureau des Renseignements. 
ùlaBoursodu Travail, coursMorand, 39, 
où chacun sera admis a en prendre 
connaissance, tous les jours non fériés, 
do 9 heures du matin à 5 heures du 
soir. 


Demandes en autorisation de cons- 
truire. 

du 10 au IG janvier 1908. 

M. Quentin, propriétaire ; M. Cumin, ar- 
chitecte : Construction de deux maison* 
chemin «te Combe- Blanche. 61. 

M** Bh n hier, piopnétaire : Construction 
d’un hangar couru Eugénie. 31. 

M“* Mou torde, propriétaire : M. Pinot, ar- 
chitecte : Cousu union d’une maison rue 
Besson- Basse. 

M Pommier, propriétaire ; M Pinet, Ar- 
chitecte : Construction d’une maison ehemin 
Saint- Denis de- Brou, 78. 


Digitized by Google 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DB LA VILLE DE LYON 


[19 Janvier 1908] 

M. Grillât, propriétaire ; M. Pinet, archi- 
tecte : Construction d’une maison rue Jean- 
Dart. 

M. ( hampavior, propriétaire : Construc- 
lion d’un entrepAt averae Thtura. N6. 

M. Jummot, proprietaire : M. Bois tard, 
architecte : Construction d'un hangar rue 
Gatibahli, 166. 

Compagnie P.-L.-M., propriétaire : Cons- 
truciiou d'un bureau a la gare des Brot- 
tcaux. 

Compagnie P.-L.-M , propriétaire: Cons- 
truction de divers batiments à la gare (le la 
Part -Dieu. 


DÉLIBÉRATIONS 

DU 

CONSEIL MUNICIPAL 

DE U VILLE DE LYON 

pendant la période du Consulat 
et de l’Empire 


(•DITS) 

J’avais, en effet, marqué la première dé- 
cade de fructidor pour époque de la nre- 
mi'-rc, et la deuxième pour celle de la deu- 
xième adjudication : il paraissait important 
d’abréger le passage de la régie actuelle à 
une nouvelle régie, c'est le motif qui le dé- 
terminait à ne pas prolonger pendant un 
moi» l'avis public des enchères, comme l'a- 
vait déterminé d’abord le Conseil municipal. 
Mais les dernières OeSRfeS que ma lettre 
du trois autorise pour gainmir la régularité 
<le la perception et la sûreté de la commune, 
dan» ï’inUrvallo qui peut s'écouler entre la 
notification do mon arrêté et la prise de pos- 
session de la nouvelle régie, (ont que les 
inconvénients qu'il s’agissait de prévenir ne 
sont plus a craindre ; d’un autre côté, je 
reconnais qu’il est d’une grande importance 
pour la ville de Lyon d'augmenter la con- 
currence des enchères, et par co moyen les 
chances d’uue adjudication plus favorable à 
la commune, et celte importa ce s’accroît 
encore pat- la considération des circonstan- 
ce* qui ont nécessité les mesures extraordi- 
naires que j'm cru devoir prendre dans le 
cours de cette discussion : cil conséquence, 
je trouverai bon, nécessaire même, si lapre- 
mière enchère a eu lieu le huit, que la 
deuxième et dernière, au lieu d’ètro ouverte 
la décade suivante. A dizaine, soit remise A 
deux décades, vil l'insuffisance du délai pour 
les soumissionnaires éloignés, ou s'il parait 
convenable de ne point changer l’époque in- 
diquée, je permets que la deuxième enchère 
soit suivie d’une troisième, également A 
dizaine, laquelle serait définitive; cette tri- 
ple adjudication est conforme aux usages 
anciens, et par là le premier vomi du Con- 
seil municipal est rempli. 

Le même soumissionnaire ajoute, que sui- 
vant un second avis de son correspondant, 
fondé de ses pouvoirs A Lyon, une clause insé- 
rée au cahier de* charges et imprévue, por- 
tant quêtes cautionnements ne seront admis 
u'autant qu'ils seraient constitués dan* le 
«•.parlement du lthéue même ou dans les 
trois departements le» plus voisins, rendrait 
nulle |e* offres de la Compagnie dont les 
immeubles sont situés dans le* départements 
delà *eine et ib*la Marne, cette clause d’ex 
clusian serait d'autant phi* préjudiciable au 
succès des enchères, qu'elle peut n’ôiro jm* 
particulière n la Compagnie Délavai. Les 
considérations personnelles relative* A ta 
solvabilité des soumissionnaires et dûment 


motivées, ou l'insuffisance des garanties 
qu'ils produiraient sciaient la seule inhabi- 
leté qui doit être reconnue; pour les raisons 
nue j ai dites, il importe d’agrandir au lieu 
de restreindre la concurrence, et mou inten- 
tion est que les cautionnements solidement 
constitue* soient admis en quelque lieu que 
les propriétés soient situées.. 

Je vous invite, citoyen Préfet, à faire part 
do ces dispositions au président du Conseil 
municipal. 

Signé : Chaptal. 

Ido Conseil après avoir mûrement dé - 
libéré sur lecontenn de la lettre du Mi- 
nistre, a pensé qu'il était de son devoir 
d’énoncer dans la présente délibération, 
avec la loyauté et la franchise nui doi- 
vent caractériser tous les actes ue cette 
assemblée, les justes réclamations que 
lui dicte l'intérêt de la commune, bien 
persuadé que ces réclamations ne sau- 
raient être désapprouvées par un Minis- 
tre dont les principes etl’administration 
sont au-dossus de tout eloge. 

En conséquence, le Conseil a consi- 
déré que la clause du bref, par laquelle 
il avait exigé que les adjudicataires fus- 
sent obligés do fournir des cautions, oui 
posséderaient des immeubles dans ré- 
tendue du département du Rhône ou 
dans les trois départements environ- 
nants, était fondée sur des motifs légi- 
times. 


"A Suivre). 


TRAVAUX COMMUNAUX 


SITUATION I1BIIDOMAUAIHE 


Service municipal de l'Architecture 

Travaux en court d’exécution 

Service de l'Architecture. — Aménagement de 
bureaux. 

Logement du garde du réservoir de milieux. 
Réfrction de parquet et établissement de trous 
d'aération. 

Propr été municipale du Verniy. Répara- 
tion* des croisée* ei réfection de parquet dana 
le logement du jardinier. 

Faculté des Science*. — Réfection de la toi- 
ture du chenil. 

Immeuble Morandr, avenue du Chftteau. — 
Aménagement d'une classa. 

Groupe scolaire, rue Tissot. — Installation 
d’une chambre jiour le concierge. 

Palais des Aits. — Installation d'un vestiaire 
et de grille» pour fermeture. 

Ecole de garçon*, rue de la Part-Dieu, 5f. — 
Création de clause et d'une luge de concierge. 

Travaux terminés dans la semaine 

Entrepôt de* décor*, logement du concierge. 

— flépara'ioQ* de pro -rote. 

Parc «le la Tête-d'Or Réparation* de pro- 
preté dan* le logement du fai*andier. 

Bu eau de p'acrmrnt pour dame*. Appar- 
tement de la uireetnee. — Réparations de pio- 
preté. 

Groupe scolaire. ptacednCnramandant-Arnaud 

— Réparation du gernent d'un instituteur 
adjoint 

Orphelinat Chatière. — Réparations de pro- 
preté. 


-IS 

Servioe municipal de la Voirie 

Travaux entreprit dan * la semaine 

Rue Emile-Zola et rue Port-duT-emple. — 
Piquage de bordures de trottoir* en pierre de 
Vîllebois. 

hue .Saint-Michel. 25. — Construction d'un 
trottoir eu asphalte. 

Travaux eu court <f exécution 

Quai Ram baud. — Réparation de la chaussée en 
cailloux roulés. 

Hue Chevreul, avec retour rue dea Asperg- * 
et rue Satnt Jérôme. — Construction de trutloira 
en asphalte. 

Rue iianton, entre l'avenue Félix-Faure et t.v 
rue de l'Abondance.. — Pavage neuf en pavés 
d'échantillon de gré*. 

Avenue Kéllx-Kaure, entra la place do l'Ahon- 
dunce et la rue Vendôme. — Mise tn état de 
viabilité. 

Avenue de Saxe prolongée. — Etablissement 
d'une Chaus -ta provisoire. 

Place du Commandent- Arnaud, au droit du 
groupe scolaire. — Réfection de tNUébl en as- 
phalte, travaux momentanément suapondu-) 

Montée de Lojrasse. Rechargement de* trot- 
toirs en terre. 

Rue de* Mazcbabé-. — Rélevés à bout en cail- 
lou* roules, 

Montée du Chemin- Veuf. — Réparations de* 
trottoirs en asphalte. 

Travaux terminés dans la temaine 

Rue Ja'enlc. et rue Adelaide-Perrin. — Réfec- 
tion de-» trottoirs en asphalte. 

Rue de l'Abondance, 18. — Construction «l'un 
trottoir en asphalle. 

Boulevard dit la Part-Dieu, entre le* rue* Paul- 
Berl ci de l'Abondance. — Rechargement de la 
chausser en pierre» cassées de Brouilly. 

Hue Stint-Michol. 25. — Construction d’un 
trottoir en asphalte. 

Passerelle Saint-George*. — Epurements dans 
le* galerie* d amarrage, nettoyage et peintura 
des amarres 

Pont du Palals-de-Justici. Epuisement* dans 
les galeries d amarrages, nettoyage et peinture 
des amaire*. 

Canal wmions : chemin de* Dahlias; ancien ci- 
metière de la UuiUotiérc. 

Prises d c«iiet branchement*: nie Itérbcvelin, 
n* 95: rue Bonncl, 6»; ru* Vaudrav, 7; rue de 
l'Annoncude, 2. 

Service vicinal 

Chemin vicinal n* '6 de Bars ban. - Construc- 
tion d'uoe chaussée en pavr* decfaantillon entre 
la rue Paul Bertet l'avenue Félix-Faure; longueur 
23>) raét es. 

Chemin vicinal ord na«re n° 51 do Corne-de- 
Ccrf — Construction d'un rgout de l~jO sur 0 -&Q 
0t «le l*'fl *ur O’sO, entre la rue <1 Aubiguy et la 
rue de 1 Ordre; longueur 3iw mètre*. 


ÉTAT CIVIL 


Prome88ea de mariage déposées dans 
les mairies d'arrondissement pour 
être affichées le 19 Janvier 1908. 

ramas as «aimas airain. 

Bador, Eug-ne. épicier, r. d'Egypte. 3. 

D' k * Barné, Claudia. brod.,q. «t-Vineent, 31. 
Bouvier. Antoine, empl., r. isébast.-Gryphe, IM, 
D"* Prèle. Marie, erupl., q. 8t Vincent, 21. 
Damour. Pierre. empl., Oullio*. 

Ü 1 • Easy. Marie, tir. de «oie.r. I -Colom ,10 dis. 
Durand, Jean. out. outilleur. r. Muneey 92. 

1)“* Micbrlland. Marie, couturiè e. r. ‘Royale,’. 
Slotxmann. Louis, électricien, Lyon 
D" 1 * Hochstrasser, l-.ure, s p , Convet (Suisse). 
Ferré. Louis, empl., ni. de la Grande-Côte. 1. 

D 1 * Hnurgev, A., empl , r J. -Rapt -Ssy, 26. 
Ratx Jean, empl . ch- des Pins. tel. 

D' Fougè e. Hcioc, a. p.. r. des Capucins, 25. 
Vuaille, Fe'ix. empl.. q de la Pèche le. li. 

Ü 1 ’* Collet, Jeanne, empl., m Vauxelle* 27. 
Duhapnart, A., artiste musu-ien. r. Terme. 16. 

D ,u Verdol. Marie, s. p., m. St-sébr*lira, IJ, 
Thibonnet, M., menuisier, r. Victor-Hugo, *7. 

- D " Charriera, L , poli*9., r. J.-d. -Plantes, 4. 


Digitized by Goo 



« 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON [19 Janvier 19#8| 


MCXllKB AIlROXMMKMI.TT. 

Blanc, Louis, rentier, r. de l'HAtel-de- Ville, 72. 

D"* Mages. Marie, négoc., r. Q. -Chapeaux, R. 
Bussy, Claude, facteur des postes, m. Rev, 2. 

D''* Parier. Françoise, coût., pi. Charité, 7. 
Cinquin. Benoit, cmpL, r. St-Georfes, 23. 

D"* Rcînbold. Rose, empl-, r. D.-M >ntbcl, 13. 
Vorel, Clair, empl,, c. Charlemagne, 19. 

D-‘* Soffietti, uaimtiae, s. p , Sain-Bel (R.). 
Boudot, Henri, tailleur. Sens '.Yonne). 

!)“• Point, Aimé, couturière, r. A. -Comte, 16. 
Montagnon, Jean, bijoutier, r. P.-Orillet, 32. 

U'* Oranger, A., empl., q. des Brottesux, 2 i. 
Henry, Jean, comptable, c Gambeitt. d. 

D 1 * Chomvt, Ma ie, couttir.. c. Hiynrd. 30 Ai». 
Perrin, Louis, valet de chambre, c. du Midi, 12. 

D 1 '* Nanloifl, Rosine, f. de ch., c- du Midi, 12. 
Celle, Jtsn. retraité, Rülieux (Ainl, 

V** Giraud, Rome, s. p., r. Laurencin, 14. 

L'ny, Marias, manœuvre, r. Charmette*. 131. 

D 1 -* Monneret. Marte. euisin. , q. d'Occidcnt. I. 
Michaud, Céleatin, prépos. dousn , r. Jsrentc, 5. 

D“* Pnoud, Marie, casquetière, r. Franklin, 10. 
Ooelpa-Bonaro, IL, ampl., q. Saint-Antoine. 37. 

D ,u Fontaine, P., fem. de ch., c. du Midi, 40 
CulUffroz, Jean, empl. P.-L.-M , q. fVrrachc, 19. 

D 1 '" Maître, Alphonsine, s. p., béer (Savoie!. 
France, Etienne, chautF.-méuan., r. Ilavat, 31. 

D"* Deguerry, C . domestique, c. Suchet, 12. 
Glandut, Joseph, jardinier, bt-M.-de-Oourdan 
D' 1 * Pernodet, Louise, s. p . r. Vaubscour, 32. 
Guillard, G., empl. lélégr.,r. Lamartine prot. 

b“* Col, Marie, s. p., r. Bellccordière, 20. 
Dsmour, Pierre, empl., i initias. 

D 1 ** Knay, M , tir. soie, r. I.-Colomès, |0 bit. 
Badox, Eugène, épicier, r. d'Egypte, 3. 

b"» Barne, Claudia, brod-, q. St- Vincent, 31. 
Dupré, Claude, empl., gr. r. Cuillotière, H. 

D"* Kivier, Lucie, empl , r. Victor-Hugo, 52. 
Maitre, Jean, empl., r. Mercière, 28. 

D |U Buffet, l.uui>e, s. p., r. République, 63. 
Tavermer, Jean, voyageur, r. Dubois, 42. 

D"* Grandjean, J., couturière, r. Dubois, 42. 
Ltchenal, Claude, boulanger, c. Bayard, 11. 

V»» Maocinox, Virginie, s. p., q. Perrache, 81. 
Tofêry, Albert, empl., r. de la République, 43. 

D"* Paret, Marie, t. p., Pétussin (Loire). 
Richard, Joseph, taitl. de pierres, Genève. 

D u « Meynet, Marie, couturière, Genève. 


TKorttÉMi AsaononsniiitT. 

Brensr, Emile, teinturier, q. Vitrioleric, 21. 

O 11 * Aussillons, Marie, a. p., i'oojol Hérault). 
Cliervet, Vincent, empl. P.-L.-M-, ch Vivier, 2b. 

V** Neyrel, Marcelline, papet av.de Saxe,349 
Cottarcl, Jules, boiilang.» r. tf.-d.-Port-au-Bois, 7. 

b"* VcIDin, Maria, empl.. Gênas (Isère). 
Gonnot, Aug , empl. train., r. Boileau, ïo>. 

b"* Dubois, Jeanne, empl., r. Perrod, 0. 
Lemonon, Adolphe, aide-uiaj. p* cl., Br.ley (Ain . 

0"* Boudot, Frauçolse, a. p.,r. Boileau, >00. 
Abraham, Albeit, ri-pr. corn., c. Lafayette, 142. 

U' « Joudet, Annelte, *, p.. c. Lafayette, f 42. 
Andrieu, Jean, èbemste, r. Hoap.- Vieil., 17. 

D"* Timon, Pauline, mensgere, r. H.-Vieil.,17, 
Arnaud, Jenn, ciment , r. Vineroi, 18 
D- * Chambaretaud, Lèonie, s. p., r, Voltaire, 16. 
Barquetti, Alphonse, empl., gr. r. Guillottère.67. 

D *• t'oigeaut, Marie, couturière, gr.r.Guillot 67. 
Bastion, Joaouy, carton., ch. Scaronne, M bis. 

D'“ Porest, Françoise, meu , r. S.-Gryphe,150. 
Berne, Louis, cultiv., ch. Culalte* prolongé. 

D 11 * Communal, Joséphine, jard..ch. Vitriol. ,63. 
Boue, Claude, tourn , av. de SaIc, 339. 

b‘*« Fournier, Marie, evutur., av. de Saxe, 339. 
Bouvier, Ant., empl., r. S.-Gryphe, 1 «0. 

b-'» P.èle, Marie, empl., q. St-Vincent, 27. 
Charbon, Louis, empl. P.-L.-M., ch. Culattes, 2. 

IP* Palleron. Jeanne, s. p , Vienue (Isère). 
Dcbreuil, Eugène, empl P.-L -JL, r.de l'Eglise, 9. 

b“* PorUlier, Jeanne, s. p., Marcilly-d Aterg. 
Desgoutte, Stanislas, «mpl.com., r P.-Beit, 43. 

V**Thibaud, *. p , c. Gambetta. 4l2. 

Dupré, Claude, empl., gr. r. Uuilluliere, 16. 

Ü^Rivior, Lucie, cu.pl,, r. v tel. -Hugo, 32. 
Giraud. Piorre, représ, corn.. Cours iHnônc), 

D' 1 * Ûurand. Fernaude, tnatil.,gr. r.Guillot.,136. 
Guillard, Ouiitaums, empl.télég- r. Lamartine pr. 

V»* PecoLlet. s. p.. r. bellccordière. <0. 
Gtiillaumond. P . chauff., Pt-Salomon ,llle-L j. 

D 1 '* Blanc, J., dome-t.. Pt-Siiomoa (llte-L.j. 
Henry. Jean, comptable, c. Gambetta. 8. 

U 1 -* Chomet, Marie, c. Bayard, 3ti bit 
Latreille, Pb, lippe, manœuvre, r. Sébastopol, 79. 

b»'* Sibué, Marie, journaliefc.r.Sébaslopol.79. 
[.escarcelle, Louis, boucher, c. Lafayette, 308. 
D"* Amieux, Marie, cuitin., c. Lafayette, 310. 


Mermet, Jean, fraîaour, r. Asperges prol . 103. 
. D"* lier, Agathe, lias en soie. Vienne (Uère). 
Monuguon, Jean, bijoutier, r. P.-Grillet, 32. 

D"« G ranger, C . empl , bd des Brolteaux, 28. 
Morel, François, serruner. r, R.-VMIItfdl, 27. 

D“* Foussard. M . cravatière, r. r ram as sac, 52. 
Rat*, Jean, empl., ch. des Fins, 101. 

D' 1 * Fougère, Heine, s. p., r. des Capucins, 25. 
Varnet. Leon, empl., r. Paul-Bert, 35$. 

D ,la Jberblane. ueorgcltc, brod.. Villeurbanne. 
Desportes, H., voy oomm.. c. Gambetta, 4. 

D' 1 * Camus, Félicie, s. p., pl Raspail. t. 
Montrer. Th., empl. CO mm., av Folix-Paure, 29. 

V»« Billiet s. p , av. de Saxe, 311. 

Baillez. Pierre, dentiste, r. Servient. to. 

D 11 * Peisson. Marie, s. p., av. de Saxe, 221. 
Collomb. Jcsn, empl. d'adm r. Sle-Jeanuc. 6. 

D'" Monteil, Loune. empl., r. Survient, 63, 
Durand Jean, o. ouliiteur, r. Muticcy, 92. 

D 1 '* Mieheltand, Marie, coutur , r- Royale, 7, 
Germain, Emile, mc in . r du Dauphiné, 36. 

D“* Germain. Sophie, * p , Fans. 

Seignorioy, Victor, traceur, r. Madeleine, 48. 

D " Naigeon, C., cuiotlière, r. d'Avignon, 36. 
VerceUi, Bernard, cordonnier, r. Dunoir, 21. 
Ü'»Giinci», Jeanne, t. p., St-Cluude (Jura). 

qtAvaicUf ASROHOiasiviirr. 

Berthier, Laurent, empl . r. Pailleron, 17. 

D • Poisot, Elis a, dévia., r. M.-iérando, 10. 
Martinet, Alphonse, maçon, r. Belfort, 4. 

D' 1 * Mandv, Marie, f. de ch.. Trévoux (Ain). 
Dajot Pierre, boulanger, Pa**y (llte-Sav.). 

b"« Frappas, J., dômes!,, Passy iHte-Sar }. 
Pavier, L . teintur. p. *oie-ies,r. Actionnaires .2. 

D"’ Avril, Jcinnc, s. p . M.-Alfort (Seine). 
Fanelli, Charles, coupeur, r. Farfalt-Siience, I. 

D 1 * Carnot, Louise, coutur., gr r. Cr.- Rousse, Ri. 
Daîx, Antoine, passementier, r. dlvry, 37. 

D 1 * Cour bon, Marie, ourdîsseuae, r, dlvry, 37. 

cnronAm AsmixDissauirr, 

Barnaud, Jean, cultiv., St-Nixier-s-Charlieu ;L.). 

D"’ Bonssand, A., domestiq , m. des Anges, 7. 
Bertrand, Ju-eph, iagéii.-coDstr., la Sûne (Dore). 

D " Bcnon, Ant , cb. St-Just a St-Simon, 2a. 
Breton, Pierre, empl., r. St-Cyr, S0. 

D* 1 * Eynard, Antoinclte, empl., r. St-Cyr, 50. 
Broyer, François, eaipl. P.-L M., r. St-Cyr. 31. 

D‘» Deschdinps, Ant., cultiv,, Feilleas (Ata). 
Croity. Claude, meunier, r. St-Cyr. 34. 

D"* Oucroa, Jeanne, ménsg , r. St-Cyrj 86. 
Gandel, Claude, empl. Charité, r. des fargr*. 2. 

ü"* Georges, J., journal., ch. u'oim l. ine, 159. 
Gautbicr. Ant , empl. d'usine, r St-P.-Vnise, 42. 

D** Berthier, M . empl., r. St-P.-Vnise, 42. 
Ouichoo, Romain gantier, r. Lvpoite, 27. 

D*" Parts, H., tisseuse gants, r. St-P--Vaise,36. 
Lue. Jean, comptable, ch. St-Bimon, 19. 

i)* 1 » Gruet. Amélie, s p., r. SI P.-dc- Valse, 37. 
Meimet, M., cultivateur, St-Jeun-le- Vieux (Ain). 

D- Pacaud, Kr . domestiq,. q. Arolievéshé, 2:1. 
Pègourié, J., soldat au 33* infant , AurlUac(C»n*.) 

D'« Vers. Anais. ménag., q. Fulchiron, 45. 
Perret, Paul, mécanic., r. des Tanneurs, 2. 

Ü* 1 * Luc, Marie, coutur., ch, S -Simon, 19. 
Miebard. Jean, tisseur. Bussiérr* (Loiret. 
b'* 4 Berthelier, Maria, *. p , pl. du Change, 3, 

tl ISSU (J A « H onDIBSXMMT. 

Burè*. Ric-irdo, repr. ooaiB., r. Robert, 30. 

D"* Borel, M.-Joséphine, n. p., r. Cuvier, 27. 
Coste, Julien, doct.-méd., Enduire (Savoie). 

D“* Oudon, Kii9a, s. p. ( r. P.-Corncitle, 2t. 
Pilon, Louis, malelxsxier, r. Duguesclm, 133. 

b'* Vaehand. Marie, cuisin.» r. crâqui, |45&à. 
Prrrnchon, P -Marie, empl., r. Montbernard. 32. 

b"* Marq iis, Louise, s.» p., r des Passants, 26. 
Gaitet, Claude, cultivât.. Cturvieux (Ain). 

IP'" Miquel, M.-Ernestme, s. p , q de i'Est,lt. 
Bouchard, Je in, horticulteur, r âully. 95. 

IF* Béraud. E , repas» . Kyzin-Pioet ;lsére). 
Dreluo, Pierre, empl., r. St-Cyr, 66. 

D“* Eynard, deuoile. empl.. r. St-Cyr, 50. 
Colombut, Louis, apprèteiir, r. Bugeaud, 87. 

I) “ üucrmuftprci, L., o. en soie, r.Cuvier,lJ2. 
Communal, Pr., typogr., r. Pierre -Corneille, 47, 
ü"* Veyrand, Alix, papetiêre, r. Dusiaussoy.i. 
Denis. Pbilibed, einpi., r. Moulgollier, 73. 

U" «relié e, Anne, a p., Cjnevaut (S.-et-L,). 
Durand, ller-j . coilleur.bi des Brotteaux, e9. 

D’* Page, Louise, empl., r. de Sexe, 12-J. 
Dussert, Paul. empl. cuinm., r. P.-Corueille, 40. 

D 11 * dlinehet, J., empl. soierie, r. Fénelon, 2». 
Flandm, Fr, iuip. étolfe», r. Montgolfle r. 73. 

V'* Johauny, K., ooitTease, r. Montgollier, 73. 
Hugoanier, Jean» tspiaaier, Dakar (Sénégal). 


D 1 * Cbenavier, Pr., ernain.. r. Rugeaud. 124. 
Ivrard. Mathieu, marbrier, r. Tète-d'Or, 61. 

D '* Tavel, Marie, s. p.. r. Tcte-d'Or. 61. 
Lincclr.t. André, oordunnier, r Cuvier. 156. 

D' * Mourey, Jeanne, s. p.. Oullins (Rhdne). 
Pallot. Claude, n h tnCfcur. r. Tôte-d'Or, *6. 

D 11 * Borland, A., cuisin.. Col.-su-Mt d Or. 
Pernoud, A., e. P.-L.-M., Aanemasxe Hte-Sav ). 

D*-* Gay, Zoé, f. de chambre, av de Saxe, 93. 
Richa'd. Alphonse, ajusteur, r. Sully. 89. 

D 1 « Tét-ar. Koèmie, s. p., Lhui* (Ain), 
tint, Msrius. maniuuvre, r. des CTa*tnoltes,l31. 

D*'* Monneret, M, cuisin., q. d Occident, t. 
Fanelii, Ch tries, coupeur, r. Parfait-Silence, t. 

D 1 '* Carnot, Louise, coutur., gr. r. G.-Kousse, BJ. 
Sibille, Fier -e. jardinier, Si-Etienne ;Loire). 

D "* Paclet, Marguerite, s. p., c. Lifayette, 45. 


Naissances d'enfants légitimes enre- 
gistrées du 12 au 18 Janvier 1903. 


rnnna ankosoiuisknt. 

Rouro, garçon de peine, r. Crimée, !5 

Thévemn, *. p., q. St-Viocent, 46 

Montmasson, empl.. pl. de- Terreaux, 9 ... . 

Peillon, empl., r. Longue, 2 

Pédié, liiUeur d'habits, r. Malet, 2 ....... 

Muxelle, papetier, r. Imbert Colomès, 24... 

Mcxxixi ARaosoiaatMisr. 

Dupond, ing. chimiste, r. Ste-Hélène, 41 .. 

Vetard, garçon boucher, r. Villerui, 43 

Barcellino, cordon., gr. r. Guiiiotiere, 91... 
Laubépin, manœuvre, r. L -Guéno, 86, ... . 
bimarchey. empl , r. Jean-de-Tournes, 7 .. 

Santim, p'Alrier, ch. des Pins. 165. 

Bornsy, tARer, r. des trmcJteii. 127 

Mallet, manœuvre, r. du Souvenir, 65 

De Morand, propriétaire, pl. Carnot, 2 

Charitat, manœuvre, Villeurbanne 

Sordet, typographe, r. Vaudrey, 19 

Courant, voiturier, r. Marc-A.-Petit, 4t 

Burdet, charpentier, r. Louis-Blanc, 73 . . . 

Au relie, forgeron, r. Louis-blanc, 75 

Delaigue, empl., r. Casunir-Perier, 33 

Faboilon, m. de journaux, r. Grenelle, 33. . 

Blanc, laitier, c. du Midi, 3 

Charpin, boucher, r. des Marronniers, 6.... 
Viaud, dessinateur, pl. delà République, 53. 
Dubiani'het, siblonnirr, r. de Fleurieu, 8.. 
Haond, manœuvre, av. F.-Pauro, 193 .... . 
Wriox, g boulange *, r. d. Asperge*. 193 . . 
Piériox, g. boulanger, r. d. Asperges, 10».. 
B-uoel, manœuvre, av. Félix-Faure, l»J.. 
Marlbuud, rmpt. P.-L.-M., r. du Béguin, 5. 

Dufour, ajusteur, nullms 

DOrgeval-buboucbet, cap., r. Duhamel, a'.". 
Cha-ret. peintre plâtrier, r. Monnaie. 2.,... 
Gairal de Seréxtn, doct , r. d'Auvergne. 6.. 

Hunly, commis des postes, r. Ravat, 26 

Giroflier, manœuvre. Uutlins 

Mordon, ouvr. bou anger, Villeurbanne . .. 

Lene. cultivateur. Soucieu-en-Jarret 

Sublet, voiturier, Samt-Font (Itbéne) 

Bugnonc, manœuvre, r. Rellecombe, 2t. . 

bontoux. gendarme, r. Sto-Héléne, 9 

Rey. empl. P.-L.-M., r. du Coiombier. 2. 

Hruno, brodeur, r. Paul-bert, 116 

Üubuil, manauivre, r. Uugu«-\loattiel, 30.. 
Reynier, lithographe, r. des Célestins, 2 . . 
Oe Part huis, mouleur, r. de la Platière, 14.. 

Bo«sy, laitier, r. Auguste-Comte, 43 

Guidon, manœuvre, r. Fraternelle, !t bit... 
Pointât, appièteur, ch. de Baraban, 157..." 

Seguin, menuisier, r. Bourdy, 7 

Berthet, clerc d huissier, r. de la B*rre, U. 

TR Otai SMB ARH OXOISBXMIXT, 

Rourgiu, boulanger, r. IL-des- Vieillards, 33 

Veuille!, mécajiuieo. rte de dents, 56 

Eyiimrd, ml primeurs, av, de Saxe, 239..., 

Pnex. ». eu cbauss., r. St-Antoine, 1S 

Brct, maçon, r. Cbarpenay, 26 

Lattard, cordonnier, gde r. Monplaisir, 80. 

Vigne, m. ferrant, r. Maxenod. 5e 

Murestin, journalier, r. Mottcay, Il 5 

Buland, riupl telégr., r. du (icguia, 43 . . . . 

Abadie, peintre, r. St-Midiel, *j 

Grel, empl., r. * r olUire prol., 14... 

Bernard, comptable, r. Boileau, IBS 

Lebrat, revendeur, r. Maxenol, Ci 

Gauthier, négoc., q de la Guiïiotiére, 13.. 

Larue, maçon, r. Muncey, 15 

Paillas Sun. empl., r. de iaiVigilauce, 4 

Martelât, cocher, ch. de la Coiombière, 6. . . 
Gros, décoUetcur, r. GaribaJdi, 163 


/ 

/ 

f 

u i 
/ 


m 

m 


m . 

/ 

/ 

m 


fs 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL UK LA VILLE UK LYON 


45 


19 Janvier !908| 

Rorcax. manaoavre, rte de Vienne. 41 wi 

Cb&mpone. épicier. r. de la Rite, 1t. / 

Favre, voiturier, r. Maienod. 44 m 

Moine, ernjl-, r de U Part-Bleu, 12 / 

Roux, industriel, c. Gambetta. 148 . . f 

Scbulti, «nipl.. r. Chevreul, 30 m 

(Pocher, empl- Irtmw , rte de Gênas, 54... / 

Bala, o. *n chauas. , gr. r. Guillolière. 171, f 

Hiranlt, litloinplM, r. Duguesclin, 241 1 

Mxrtio. jardimr •. ch- des Platanes, 6 / 

Lcvmti, empl,. r. Servira*. 49 « m 

Fournier. Codw, rte de Vienne, 131 / 

■J l UBltVt SH*OXI>l*StMMrT.] 

Comte, cordonnier, ch. du Repas, 11 / 

Noël, do'eor, r. Denfert-Rochereau, 47 m 

Hiron, bouche.*, r 1 1 1 n s n 4 wi 

Garnit, coiffeur. «de r. :> -Rousse, 04 m 

Zsiger. einpl.. r. Denfert-Roc.hereau, 19.,., / 

Bourjslliat, ingénieur bd O.-Rousae. 55 .. / 

Cartel, teinturier, r. des Entrepôts, 16 / 

Clar-n, tisseur, r. Gigodot. 12.............. m 

cia<ivi*vi «MiDaDiunur. 

Poncet. fab. soicri », ch. du PontdAlui. 4. m 
Maurel, marchand charbons, r. St-Jean, 80.. m 

Cbonoi chauffeur, r St-Georges, 122 m 

Franquet, camionneur, r. Jouffroy. 0 f 

Cluse, menuisie-, r. l'Oiselière, 0 m 

Plorl, empl , chemin de Choulans, 97 m 

Guerre, serrurier, r. Roqiltttl là Ali.. f 

Borgat, empl de banque, m. des K|iiea, 3.. / 

Blondet, menuisier, r. St Pierre-de-Vaiae.64. m 
Ponmonnrt. tapissier, cl», des Gr.-T«rres,47. f 

Brun, camionneur, r. bourdonnais, S! m 

Rouffy, maçon r. Pyramide. 73. ... m 

Mavery.cbauf. P -L.-M,,r,dc la Claire, 31 bu. m 

■isiaua AakOBoisaaMBJiT. 

Ayna r d, banquier, bout, du Nord, 29 /. 

Bisch. professeur, r. Cnvior, 47.. *. f. 

Cavalier, teinturier, r. de 8èt«, 31 m. 

Gxveiior, cmpl.. r. Masténa, 90 /. 

Diag*. empl,. r, Gar«baldi. l'M ..... f. 

Rastagniai. empl., r. Moatgolfler, 81 m. 

Borv, coiffeur, r. Cuvier, «6.. f. 

Chabert, épicier, r. Cuvier, U.... /. 

l'éric, représentant, r. Boileau, 67 f. 

Foncelle, représentant, r. Inketmann m. 

Mavnnrd, com. en s., r. Tronchel, 24 /. 

OaJlay. boucher, c. Lafavette, 17 mi. 

Gris, ingénieur, av. de Saxe. 97 f. 

l'radal, fumiste, r. Grillon, 21 m. 

Chaix. empl.. r Sully, 9».., f. 

Gallaxxi. tourneur, rue Ucllcombe. 24 f. 


Decèa du 12 au 18 Janvier 1908. 

rmuiVK Ahh.psmssasiavT. 

Macrin. teinturier, 56 a,, r. de la Vieille, 4. 
Berthuit. soldat 38* inf., 21 a , hop. Viliemanxy. 
Barrier, M.-Benolte, a. p., «4 a., r. d'Alsace, t!i. 
Hengel. tailleur, 66 a , r. P.erre-Blanc. 13. 
Delaigue, empl., 53 a., r. de Pargue». 2. 

V** Desmard. a p . 71 a., r. Vieille-Monnaie, 43. 
V** Bucr, a. p . 90 a , r. de la Martinière, 7. 

V*« Bourdon, * p., 70 a., m. SLSébaatien, 27. 
V»* Gonin. s. p., 44 a., r. de la Vieille, 7. 

Dupuy. manœuvre. 53 a , r. des Fantasques, 2. 
V ,r Fsu**, s. p., hl a., r. Rivet, 19. 

Ep. Üupou&t, Heur , 45 a , r. T -Claudiennes, 41. 
Jonano, ». p , Il x., r. Le mot, 3. 

Anglots s p . 48 a . pl. Salhonay, 5. 

Guillerm tin. tisseur. 43 a., r. Bodin, 9. 

Rivière, tailleur. 47 a., r. Grobon. 4. 

Harel pointonneuse, 79 a-, r. Lanterne, 13. 

Ep. Olaason. s p, il a., r. Romarin, 21. 

Collet, religieuse, R4 a , r. do* Chartreux. 20. 
Ep. Henriet, concierge. 75 a., q St-Vinccnt, 50 
Eativin, Rosine, s. p., 85 a„ r. Tourret, 19 
Ep. Entremont, s. p., 42 a., q. St- Vincent, 4. 
Ileraud. s. p . 40 a., q St- Vincent. 53. 

Dufour, horloger, 22 a., r. Ph -Delorme. 1. 

V** Durmttier. s. p., 61 a , ni des Carmél, 20. 
Cottet. Kug -Marias. militaire. 21 a. .b. Vlllemanzy. 
Moyroux, J. -B -Claude, tisseur, 31 a., m.G -Côt«,5. 

DieuRm Aaaom>iaaKMiin 

Lancia, I moi*, r. de Vendôme, 249. 

Udin, 18 jours Irigny [Rhône). 

Ep- Soulier, cou tarière, 44 a., r- Mercière. 78. 
Joubert. march.de q -sais , 54 a.. r.Ste-Jeaone.4. 
Maatclm, cultir., 44 a., Lupé (Luire). 

Ep Richou, s. p.. 3» a., r. Duboi». 11. 

Wty, 14 a., r. d'Auvergne, 19. 


Juaseau. doraed., 20 a., c, Gambetta. 184. 

Ep Goy, tulliste, 24 a . r. Vau ban, 57. 

Morelot. terrassier, 4? a., Grignv (Rhône). 
Guiilard-Debrost, *. p-, 7 J a., Bagnols (Rhône). 
Ltssiana. repasseuse. 33 a., r as Grillon, 71. 
Geaeux, 9 mois, r. Centrale. 52 
Nanny, comptable, 4u a., r. Vaubocour, 14. 
Hicot, dl'. il usine, 57 a., Oullins (ttbône). 

V« Chollet s p , 77 a., q St-Antoine. 39. 

V** Gelas, rentière. 80 a-, quai iTtk-culent. t. 
Granjon, rentier, 67 a., r. Vankteeuur, 22. 
Bordooa, Il mois, q de l'Arch- véctiè. as. 

Guéri on, a p., 77 a . petits rus de Cuire, 1. 

Kioud. 2 mois. r. St- Victor. 3 

Sokot. 8 moi-, r. de la Poulaillerie, 8. 

Vitteaud. 21 mois, r. Ney, 4S. 

V»* Maaaol. déb. de tabacs. 76 a.,pl. Carnot, 5. 
Genin, frere bo»p.. 58 a., r. de la Charité. 1. 

Te gela terraa., 59 a , r. Montesquieu, 37. 
Piliaud, a. p., 80 a , r. de la :b*rité t 
N'ovet, tourneur, 49 a., r. P.-Bert, 301 
Kalqurrii, ti mois, r. de la Vie rge-ulancbe. 11. 
Ep. Ostllon, s. p.. 67 a., r Duhamel, 6. 
Saiototant s. p., 79 a . place Belleeour, 7. 

Ep. Richard journal., é!l a., q. de la Chanté. 3. 
V ,# Guillot, piq. da bot.. 4î a,, r. Rabelais, |5. 
Planté, journal , 63 a . Toasaieu • Isère; 

May «de, journal., <»J a . r. Tourret, 5. 
cb-ipot. 1 jour, r. l'.-Kert* 26. 

Clément, t a., pl. Colbert, ti. 

Ep.. Monte!, ». p , 41 a , r. Deçgrange. 21 . 
Théron, 2 a . r. Bossuet. 29 
Blanc, I moi*, r. Juive rie, 20. 

Ilugon, ma Ire de platte 09 a., r Ste-llélène,28. 
M*'#s rentière, €"• a , r Sala. 20. 

Ep- Prière, s p.,70 n., r. Coudé, 23. 

Bois. 3 a . r. Hâve t8. 

Vittea ’d, 9 a., r Ney, 4f». 

Larmy, 3 a. r. Boilesn. 146. 

Jeannot. 3 mois, c. Lafsjette, 191- 
Rochette, concierge, 35 a., pl. Bellecone. b. 

Ep. Fou nier, raénag . 45 a , Giv**r* Rhône). 

V*» Sarabet, colttvatrlce, 00 a.. I ignv (Rhône . 
Hcttendo Ifer, mén , 41 a .Ste-Fojr-l'A'g. Rhône). 
Ep. (tranche, concierge, 56 a r de Ge Inné. 3. 
T-tbourevu. 13 mois, r benuxiare, 3. 

Morache. t9 mois. r. Pavai, St. 

V** Paltx, rentière, 69 a pl. Ampè’a, 6. 

Reboul. Il n .chemin des Balançoires, 6. 
Marthnud, 2 jours, r. du Béguin, 3 
Raquin, journalière. 33 a., r. Boileau, 52. 

Haas, manœuvre. 2'J a., r, Paulltert, 125. 
Villeviellle. manœuvre, 2s a., r. Muncny. 11. 

De Pierre de bornis,rentiére,49 a.,r Ad.-P«rrin,9. 


1HOI51EMB ABnOSOISSKMXXr. 

Saunier. J.-M.. inan , 50 a., r. d lley ieux. 143. 
V" l'oniba, moulin.. 65 a. r Sébastopol, 43. 
Oranger, journalier, 75 a., r. Vaubncour, 30 
Faure, rentier. 73 a., route de 1 le nas, 1 jg, 
Reymond. 19 mois. r. Clos-Su ph«»n, 2». 

Dubost, domrst , 2ô a, av. Benne lot, 16. 

Planet, empl , 43 a., r. Julie, 22 Ai*. 

V’* Jeanton, mènsgèra, 67 a., r. Rabrlais, 96, 
Ep. T.rinet, ménagère, 34 a , r. Valrnasut, 12. 
Giraud-Bit. m. prim-, 41 a,, g. r. •uillotière, 112. 
Laroche, uf. d ad. en r., 53 a , r d'Avignon, 45. 
V~* Sujobert, *. p., 81 a. r. Corne-de Orf, 29. 
V** Ration, a. p , 78 a , r. Corne-de-Orf. ï9. 

V*» Rigaud, *. p , 69 a., r. Cort>e-d*-Cerf. 29. 
Grasset, serrurier, 59 a , route do VltBM, 23. 
Cinqur U m.. r. Franroia-Gamn. 14 
V" ülarand, s. p , 81 a., cb de l'Asile. 3 
Ep- Guérin, ouv aux lob . 47 a., r. Parmentier, 4. 
Petry. ajusteur. 53 a , av, Félix Faute. 14. 
Maiécbal, retraité, 73 a., r. Rachat*. IG. 

V- Gauthier. •. p.. 63 a., r. Davout. 2. 

Barruel. armurier, 33 a., g. r. Gudlotière, ISO. 
Brel. 2 j , r. Charpenay, 26. 

Giraud, retraité, 69 a., Meximieux i Ain). 
Poilievre, a. p.. 79 a.. Oullins iRhôoe) 

Tcillon. représent-, 65 a., g- r Monplaisir, 186. 

V • Verneret. bianeb., 56 a , r. Miboud, 29. 

V*« Mallin, e. p., 51 a., r. Survient, 39. 

Tillier. 1 m., r. Montesquieu, 3t. 

V r * Geoffray, a. p.. 76 a., r. Séb.-Oryphe, 68. 
Cautif. rentier, 81 a., r. des Platanes. 15- 
Callemard, typog, , 39 a., r. Montesnuioa 61. 
Poire, relr. inillt-, 59 a., r. Victor-Hugo 7. 

Kp Guyon, ménagère, 30 a., cb de Gerland, 79. 
V” Commoy, a p., 76 a-, r. Moncey 11 2. 
Mailley, nf. en ret., 69 a., r. de Marseille, 93. 
Mayer, cafetier, 48 a., c Gambetta, 31. 
Gabbiati-Tempra. stat..58a,g r. Guillotiire, 81. 
V** Planchon, ménag., 7Ga , r. Montesquieu, 50. 
Roset. g de la paix, 40 a., r Voltaire. 38. 

V»* Lalicbe, a. p.. 73 a , r. Turenne. 11. 

V'* Dupard, a. p., 75 a., c. Gambetta. 8. 
Chevarin, m. de ckarb-, 31 a., r. de Vienne, )Ô2. 


Reppelio. charp . 51 a . q. Gare-d'Eau, 11. 
C««clia, s. p . 77. a., c. Liberté, 61. 
l " Clair, ménagère. 64 a., r. Uopo*te, 15. 

Üoye', 2 m»»». av, HertMot, 1 11 

Cbapuy, cafetier, l'i « , b Parc-d'Arlillerie, 10. 

lieory chauffeur, 52 a., r. Pasteur, 42. 

V*» Néulller a p , 68 a., r Villctte. 4λ. 

A t bauil, hôtelier. 39 a . r. Pasteur, 19. 

Genoud * p . 21 a . r. Tlubaudiere. 33. 
Schneider, s p., 71 a., r. Servicut, 5. 

QOtsRieN* AaaoaoiaaaMtxr. 

Brochet, ménagère. 53 a., r. T -Claudiennes. 12. 
Rey. fact mstniaiout-i, 5.1 a . r itosauet, 121. 
Kruinb, menuisier, j 0 a., r. de Sè/e. 92. 
Boucha'd. dévideuae. 21 a., r. I nb -'Julomès.18. 
doux, enqnetière. 49 a., pl Tabtreau, 22 
Uroaaette. a. p., 7| a-, r. Vi entm- -oaturier, 6. 
Iteirt. tisseur, 70 a., pas* du Oax, 1. 

Brunet, tisseuse, 6* a., m. Rev. tri. 

Naudct. ménagère, 72 a . t S -Mandat», 96. 
Moussier, pa««smentier, 36 1 ., r. «le i .vima, 14. 
Pevct, tisseur. 41 a , bJ Cron-itouaae, 159. 
Biron. 1 j , r. Villeneuve, 4. 

Sminqnin, tisseuse, (ili.r v.. Couturier. 17. 
Reverdy, ». p , 71 a., r. Sully, 78. 

Cuinat, s. p , 63 n.. r. de I Enfance, 43. 

Codol, s p., 77 a , r. (3de Josepn- Bonnet, 18. 

Me. met, a. p , 88 a., n». Key, 14. 

Drumillon, manœuvre, 58 a., r. Costa, 10 
Royal, eentnr., efi a r du P -Silenen it. 

Bigot, propriétaire, S? a., r. Villeneuve, H. 
Vniltend-Ducret. s. p , 70 a. r. de l'Enfance. 43, 
Temporal, boucher. 69a., r. du Mul. 25. 

B ret, ». p., 76 a., gr. r. CroU-Aonase, 1 7 . 

Cl.X<jCltMU «HN-iltiUSABUBirT. 

Graluxe. Mari», s. p , 99 a , n. Folchiron, 7. 
Vivat, teinturier, 4* n., r. I f» «*ti« p, 7. 

Pourra', rentierr, S 7 .» , r. FooMf Ÿrlon, 14. 
Hôte, manœuvre, 45 a . r. dos Jirdins. I. 

V” Coh* b, M , * p.. «0 a . ch. Grenomihs. 14. 
Billaud. J., s. p.. 74 a . ch des Orenouilles, 14. 
Ep. Vernoux, ménagère, 35 a., r. L'Ûisière, 6. 
V" Ciiirot. M , s. p . 71 a., r. Tram-aasan.lH. 
Noirnrx, Marguerite, 24 j , r Juiverie 81. 

Ep. Michel, ménager.!, »4 a., q. de Serin. 41. 

V** Hourdere. n. p . tl a , ch. Q -Maisons, 41. 
Patllarrt, menuisier, 61 a., r. St «eorge* 122. 
Colomhet, A . 14 m , r. Sl-Pierre-de-Vais», 48. 
OmoiMoa, B a. p,. >Ha .ch Flraneheville. 136. 
Msgen. I.copoid. t a., r. Soufflot. 3. 

Kp Billard, b'anch , 56 a-, ch Demi-Lune, 147. 
Be*s..n, rentier. 63 a . r. «les Anges 18 
Bain cultivateur, 64 a.. Joua liséré). 

Bichtt. cultivateur, 64 a, St-"aul arax /Ain). 
Pelle, fondeur, 16 a., q de Valse. 91. 

PelMoI, prof, de musojue. 57 a., r Prêtres, 2i. 
V»« Durci, a. p . 96 a., r. I Giseiièrr, 17. 

Hobellet. épicier. 32 a., Meysieu (lace). 

Bernard, religieuse, 39 a., av Vnlioud. 10. 
Barrachin. *. p . 75 a., «h de F-ancbeville, 136. 
Kp, Ricard, ménagère, 72a, r. V. -Renversé, 4. 
Perrin, P . empl.. 54 a . r. Bourbonnais. 1. 

Ep. Morel. Mar -Fort., ménag.. 68 a., r. Nérard.l . 
Ep. Devaux, Jeaa.-Mar..»,p..39a.,r. Monteaq.,15. 
Ep. Ranfaing. Cb., mén.. 41 a., pi. 'de l'Autiq , t 
Hnviuet, AnL, s. p , 83 a., ch. d. Grenouilles, 14. 

tlXliUB « N A ORDltBaütKJTT - 

llouiiaon. l6Uéè. Sd a , r. d«* »é*c. 103 
Ep. Tournier, coutur., 43 a., av, N «nulle*, 51. 

V" Moasaet, rentière. 76 a, r, Mxlesherbes, 33. 
V’* Dalairy, a. p.. 75 a., r F -Jacqaier. 35. 
Biudin. Renée. 3 a . r. Félix-Jaeqa«er. 23. 

Ep. Varreau couturière, 38 a., r. de Sexe, 27. 
Tournier, Insp. pp. d aas., 5t a., bd du Nord, 90. 
Le Boucher d'Emtévi le, 49 a , r Vendôme, 68. 
Salya, chauffeur, 40 a.. r. Guguetelin. 44. 

V»* David, s p , 79 a., r. Du«|iieane, 4t. 

Roche, cartonnier, 62 a , av. de 8axe, 72 
V’* Dejoux, a. p , 64 a., r. P.-Corneille, 26. 

V” Serve, rentière, 80 a., c- Morand. 60. 


Mouvement de In Population 

du 8 nu 14 Janvier 1908. 

Nombre de tonnages contractes ,V» 

— divorces enregistrés 8 

— naissance* légitimes 131 

— — illégitimes «El 

— décés 19G 

— aaort-nén 7 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


ANNONCE LÉGALE 


Elargissement de la rue Janin. — Ac- 
quisition de terrain. 

Le MAire de la ville de Lyon, 

Donne avis : 

Que par acte en dates des Ift et 23 dé- 
cembre 1907, reçu M' Delorme, notaire it 
Lvon, la ville de Lyon a acquis pour cause 
d’utilité publique, <i.‘ : 

M. Auguste-François-Marie Boniau, di- 
recteur de la Compagnie du Gaz de Lyon, 
demeurant A Lyon. quai des Celcstins, 3, 
agissant tant en sa dite qualité que comme 
administrateur de ladite Compagnie et eu 
outre en vertu des pouvoirs spéciaux qui lui 
ont été conférés par le Conseil d’administ ra- 
tion de la Compagnie du Gaz de Lyon, So 
ciété anonyme au capital de 14 millions de 
francs dont la siégé est n Lyon, quai des 
Célesiins, 3, aux termes de la délibération 
prise dans sa séance du 22 novembre 1907; 

Une parcelle de terrain d’une superficie de 
G m. SI d. carrés située fi Lyon, rue Janin au 
droit du n“ 13 en échange avec une sou Me 
do -157 fr. 36 a ta chai ge île la Compaguiedu 
Gaz de Lyon d’une patx’olledc terrain com- 
munal d une superficie <k»32 m. 26 d. carrés 
situé a l’angle des rues Janin et de Belfort, 
ledit échange conclu en vue de la rectifica- 
tion de la rue Janin . 

La présente publication est faite en con- 
formité des dispositions do la loi du 3 mai 
1841 fart. 19», pour la purge des privilèges 
et hypothèques qui pourraient grever la 
parcelle codée par la Compagnie du Gaz de 
Lyon dont il s'agit. 

Lyon, le 13 janvier 190H. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hkrriot. 


COURS OFFICIEL dM marobandlsea 
•n gros sur lu pince d« Lyon, cons- 
taté par la Commission désignés psr 
la Chambre de Commerce. 

n M r*flé U têndrtdi, 4 I «rw« 1/1 
Lm prix as comptant. aou ooiéa au lœ kilo* 

L* 17 janvier 190 S 


Qralna et Farine» 


Blé de paya da rayon . .le* 109 kit 

52 75 

23 

61 


— 

XJ 50 

ii 

56 

4e R bmu 


30 • 

31 


— d'Acaéneftjff 

— 

32 • 

33 


— prerluce* daaubienn. 

— 

• a 

a 

73 

— à»* Inde* 

m- 

a a 

• 

• 

dur 

_ 

8b a 

29 

• 

Seigle 

_ 

18 25 

1» 

• 

Orge de brasserie 

— 

30 • 

ai 

• 

— de mouture 


18 23 

19 

a 

Mal* 

— 

20 a 

SI 


Sarrasin 

— 

20 . 

Si 


Avoine nouvelle 



18 50 

19 

5» 

Haricot! M. de Be-urgogn» 

_ 

31 > 

32 


— nains de Hongrie 


29 • 

30 


Parie e de boulaag. t *n. les iU kli.48 54 

49 

56 

— — ronde. 

— 

43 50 

44 

56 


•os 

Fécale indigène 

R ii d» llade 

•il du Japon. .. ......... 

•ii 4a Saigon 

•laon do Piémont écume 
— glacé. .. 
— — Carotta» 


. 1**104 kl). t2 75 

as • 
37 • 
46 • 

ai si 

48 59 

49 • 
66 50 


13 • 
31 • 
41 • 
48 • 

as ■ 

31 56 
34 M 
68 36 


Pftt.es Alimentaire» 


irrégulière*. 
Se moule 


Graines fourragère» et oléagineuses 


.le* 160 kil.68 • 

80 • 

Huile l'tiiHiwtiM ii»ian h*, les 106 k. 

165 


170 

- 

!« • 

62 • 

- — Ban — 

140 


160 

- 

45 • 

75 • 

Huile eommune lampe. . le* 106 k 
Mail» de noix 

173 


«1 


V aines oimn* <■ htm Manu» le* 100 k. 145 • 

170 


_ 

de sésame à brûler 


. 


a 

— vieilles 


125 » 

153 



de choux a oouene. 


103 


1W 

— d Amérique 


a a 

« 


Huile do colia épurée.. . . 

[8* 100 k 

H8 


ICI 

la Itunaii Hm IH'i a . 


143 a 

170 


— 

de Un 


65 


72 

rieiltes 


125 . 

133 




-le eofxa brûle 




a 

de luxerne d'Italie. . 

_ 

a a 

• 


Saronde Marseille b|. l*n. 

— 

62 


64 

'•rainesdecolxa ounaYotte 

— 

41 . 

41 50 


Murieille bl. S* q . . 

— 

54 


5» 

— de '■ainfoin 

— 

33 • 

36 

• 

— 

bleu pâle, a.'.i v*. 
de palme marbré.. 


53 


5» 

de vescea... 

— 

22 . 

25 50 





a 






_ 

d oléine. 1** qualité 
marbré. . . 


53 


34 

Fourrage» 




— 

— 

P* 


54 

Foin de Bourgogne ...... 

raille de ’roment 

esl00kil.il 50 

— 10 50 

- 5 « 

14 

11 

6 

" 

- 

de pulpe 

mou extra 

— ordinaire . . , 

- 

63 

36 

33 


ss 

48 

35 

— d* seigle 


6 30 

7 

• 








Fruits eeos 
Amandes de Ptot en «orte* lei 100 k. 330 


— i la prncease .. . 

140 

• 

180 


Raisins de lorinthe — 

el) 

a 

35 


de Mslaga — 

11 

-.0 

12 


Pigues de Bougie — 

35 

a 

42 


de ' oeenx* 

6) 

• 

80 


Prunes d'Ente.. ......... 

ICO 

• 

110 


Buoren 





S icre t.oi.4 « »>a m rut*. . . . le* 166 k. 

66 

• 

67 


coupé régulier 

66 

56 

14 


irrégulier — 

N 

• 

46 


Suore oiin* poudre les 106 k. 45 

» 

66 


— tamoul» — 

r|« 

m 

69 


S 3 are cristallisé indigène. 

67 

• 

72 


— azotique. — 

5k 




Sirop d» glucose 44 degrés 

65 

• 

62 


Gâtés 





Café de l’Inde Malabar ... le* 106 k 310 


330 


— Mysore... — 

SIS 


340 


Santos 

245 


;90 


Jara rert — 

320 


350 


— Jaune — 

Démerari 

316 

3:0 


400 

360 


Café de Haiti nature — 

255 


284! 


— trié — 

280 


306 


— Guadeloupe kabit. — 
— boniûeur - 

320 

3>Û 


350 

360 


— Moka — 

335 


400 


Café Porto-Rico — 

326 


345 


— ia« e«N« formai fn»t — 

296 


325 



373 


290 


tahia 

245 


2*5 


Gaoses 





Caoao Maragoan-Para . . . les 100 k. 395 


405 


— CL-raone *ir.»rupano 

38) 


470 


— Puerto -Cube Un 

440 


500 


One- arfuil — 

390 


400 


1 «cao Triniiad l*#106k.37S 


383 


— Martiniq. et Guadel. — 

355 


360 


— Batua préparé . .... — 

360 


370 


- Haiti 

343 


335 


— BamanaetSancbex. — 

335 


364 



Poivres 

Poivre noir A lépy leslHk. • • • 

— TtnttUrj... — • • • 

- Belgos — 340 . 364 

blase 44» • 464 

•alla et produits stéariqaes 

Halle de coco..... les 160 k. 99 

— de Palme h» a mIu. . — 71 

Soi! fondu de Pari* «) — 


Suit fondu de Par»* (m St) — 

- de province len fût) . .. — 

— pseeeé. 

Acide *»m « 



• 1 . - 

L.. - 

•». - 


79 

80 

119 

60 
66 
134 
11 S 

I»|M»« Ml 80 

- le* 166 lu 18 

Qiyeérme blonde. 38* - 1*0 

- »-■*»■,«*... - 160 

■nllee minéral»* 

Hall* de pétrole rfaectohtra 8« • 

de *chi*te - » M 

•eeesce minérale — 37 66 


95 » 
M • 


114 

65 

70 

138 

Itl 

83 

86 

136 

185 


15 

21 M 

48 


[19 Janvier 19G8J 

•avons 


d'arachide surfine. . 
Huile de sésame surfine. 


166 

«05 


Vins 

Vie Beaujolais «•• choix, la pièce 145 

— — 8 * 15 

Tin Bas Beaujolais la pièce 65 

Vin Lyonnais 1 * choix — 76 

— - 9* 53 

— Méconnais 1* — 

— a* — 

Vin Bourgogne !•* 

a* — 

— Bordeaui « • » 

» — 

RouMillon 1* — l 
— 1 * — 

Montagne «•* — 

3* — 

Narbonne !•* — 

1 — 

Algérie 1“ 


Vin 


183 

85 

75 


M 

86 

BM 

«to 

88 

33 

» 

22 

26 

ai 

>8 

11 


Bplrltnenx 


Esprit 3/6 Béiler* A 86*... Tbecloi. 65 • 
de marc — ... — 55 • 

— Nord fin à 90* ... - 4156 

Esprit Nord extra-fin à 96* — 48 50 

— de grain — 51 î’ 

— mauvais go 6 i 45 10 


.a * 
65 • 
47 75 

41 78 
19 25 
46 15 


Qoars moyen des combustibles 
sur la place de Lyon. 


Houille..! 


Pérmts IctIOOkU. 

Grêlassent 

Cha tilles choisies. ... 

— lavée* — 

Bralsettes lavée*.... — 

ldalbroaf — 

. Mena lortsnt. 

Anthracite — 

Coke cassé — 


5 13 
5 76 

5 »» 

4 16 
4 - 

4 • 
J 16 

5 56 
4 46 


COURS OFFICIEL des dsnrées ven- 
dues dans Iss Halles st Marchés. 

4e <1 au 11 janvier 1965. 


Marehé en gros 4s La Vartlatére 


Diaéea 


S 56 

1 54 

Oiea 


6 • 

1 • 

Canarde — 


3 50 

4 • 

Volaille*!- 

<ia*i - 

6 . 

1 • 

— j. 


4 50 

i 50 



1 56 

1 50 

Pigeon* . . . 



1 20 

1 36 

Beurre 


2 50 

3 • 

CKufe 


12 • 

13 • 

Fromagee . 


1 40 

1 86 


Marché ea gros 

Foi 


de* traits et léguasse 

MISMut „ 1 • I • 

.. «5 * M - 


Digitized by Googli 



(19 janvier 19C8 

Cours des obligations 4 lots de l'Em- 
prunt municipal de 1860 4 la Bourse 
de Lyon. 

Prix d'émission, 98 fr. 50 c. — Valeur no- 
minale, 100 fr. — Jouissance. 15 juillet 1907. 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DK LYON 


DATES 

COMPTANT 

Lundi. 13 Janvier 
Mardi, 14 — 

Mercr., 15 — 

Jeudi, !ô 
*«ndr. 17 — 

Samedi. 18 — 

198 15 • > 

103 58 . . 

103 58 • . 

103 58 • . 

103 50 103 • 

103 50 - • 


MOUVEMENT DES ABATTOIRS 

du S au 14 Janvier 1908. 


ABATTOIRS 

ESPÈCES ET NOMBRE D'ANIMAUX ABATTUE 

TOTAUX 

en 

Kilogrammes | 
de viande 

•J 

è> 

• 

« 

a 

« 

> 

s 

| 

3 

: 

5 Z 

= Al 

AS 

t 

8 

O 

a. 

M 

» 

a 

a 

0 

l 

e 

< 

i 

* 

a 

s> 

< 

ij 

Vaiae 

Perracbe 

Corne-de- Cerf 

Totaux... .. .... 

$v 

534 

804 

6*1 

• 

2.188 
1 ,413 

1 

111 

1.0 15 

• 

35 

i 

B 

B 

fl 

412.320 

188.3*3 

8,950 


33 

BQ 

118 

1.645 

38 

Bl 

DH 

B 

609,613 


MOUVEMENT DU MARCHE AUX BESTIAUX ET DES ENTRÉES DES VIANDES FORAINES 

Dd 8 an 14 Janvier IMS 


■DD 

ESPÈCES 



PRIX 

PRIX 

ttV RII OGR A¥MI DE VIANDE 

QUANTITÉS 1 

de kilogramme* de 1 

1 IIR MARCHÉ* 

ANIMAUX 

sua nu» (1) 

Sur le» Marchés 

En Boutique 

VIANDES roRAINKB 1 
inspectées g 

I)' ANIMAUX 








Viandes 

fraîches 

Viande* 

«aires 

H 

amené» 

vendus 

maiim. minim . 

matin» 

minim. 

maxim. 

minim. 

Jeudi 



















Vendredi — 

Porc* 

BJ 


1 38 1 16 

2 20 

1 80 

2 40 








2 20 

1 40 

î“ 

• . 


18,307 

5 , 1 ** 

Lundi 

Mouton» 

Porcs 

2.420 

* • 

t,34i 

1 26 1 10 

1 64 0 !» 

1 32 1 06 

2 40 1 14 


Mardi 

Veaux. 

«40 

947 

618 

947 


• • 

• • 

• • 














1.4*0 









Veaux 








Moutons 

8.413 

3,374 

2,412 

1.297 

<l> Aa poids vit poar lea veaax et porcs, as poids mon (abats nos compris), k 

■■•■H 








,—1 



Digitized by Google 




















































BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DB LYON 


|19 Janvier 1808, 


Coara des denrées vendues aux F a cto rata de la ville de Lyon, da 10 au 16 Janvier 1908 


DÉSIGNATION DES DENRÉES 


10 Janvier I 11 Janvier I 13 Janvier I 11 Janvier I (4 Janvier I 15 Janvier I 1* Janvier 


Poissons da mer 

Aigrefins.... le kil... 

Aloses — 

Anges — 

Herbues — 

Bar» — 

Cabillauds — 

Carrellets 

Collins — 

Congres 

Dorades 

Esturgeons — 

C rondin» ... ... 

Limandes le kU... 

Lottes de mer — 

Maquereaux — 

Merlans — 

Marina....... — 

Mulets — 

Raies — 

Rougets-barbet» — 

'tamt-Pierre — 

Sardines l/t sel — 

Soles — 

Saumons — 

Thons 

Turbot* _ 

Vives 

Harengs Trais le cent. 

Poleaona d'eau douoe 

Angn lies vivantes le kil 

Anguilles morte — 

Barbeaux — 

Brèmes — 

Brochets....» 

Carpes 

E perlons _ 

Lottes eau donca — 

Ombres-chevaliers — 

Perches. 

Truites _ 

Truites saumonées — 

Friture — 0 80 

Crustecés, mollusques et coquillages 

Crabes.. . le kil... A «0 

Crevettes rouges — 7 49 

Crevettes grises — 

Ecrevisses — 

Langoustes — 

Homards _ 

Escsrgot» _ 

Moules 

Clovisses _ 

Huîtres Marennes, n' 2 la cent. 


Huîtres d'Arcachon.n* 2. 

— 3. . 


Volaille* 

Canards............... [a p 

Dindes..... _ 

Oies. . 

Poulardes ou chapons de Bresse — 

Poulets 

Pigeons _ 

. Pintades mortes _ 

Foie gras .... „ 

I Lapins domestiques.... 

Glblar à poil. 

Chevreuils i 0 y 

Lièvre français lac 

Lièvres étrangers 

Lapins de garenne - 

Gibier à plumea. 

Faisans.. lac 

Courlis 

Bécasses _ 

Canards sauvages 

Sarcelles 

Perdrix rouges 



Digitized by Google 





















































i19 Janvier 1B08) 


BULLETIN MUNICIPAL OFPICIEL DE LA VILLE DE LYON 


•I» 


Cours des denrees vendues aux Faotorats de la ville de Lyon, du 10 au 16 Janvier 1908 inclus (suite) 



10 Janvier I 11 Janvier I 12 Janvier I 13 Janvier I 14 Janvier I U Janvier I !>? Jiiavier 


DESIGNATION DES DENHKES 


Perdrix gmc« .... - 

Poule» d t la — 

Outarde» . — 

Ri es de Kflnél — 

RAle» d'eau....... — 

Pluvier» — 

Caille». . ...» . la doux 

Alouettes. — 

Grive» 

Merle* la doux. 

Bécassine* — 

Vanneaux — 

Pigeon» ramier» la pièce.] 1 20 

Macreuses... — I 1 10 


Beurre, coula, fromage» 

Beurre.. le kil... 

UBuf* le cent.. 

Gruyère le kil... 

Frimeurs, légumes 


Cbaraplffoona de conchc le kil. . . I 2 20 

Truffes — 1 


CLIMAT — Observations météorologiques constatées en Novembre 1907, A l'Observatoire de Lyon, 

au paro de la Téte-d'Or. 



Digitized by Google 







































50 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


[19 Janvier 1908] 


RENSEIGNEMENTS STATISTIQUES aflérents au mois de Décembre 1907 


Bibliothèques municipales. 


oAniimatios 

des Bibliothèques nïunicipales 


Grande Bibliothèque 

Bibliothèque du I ' -lu-, des Arts.. 

— du t«* arrond* 

— du V — 

— 4m 3 * 

— du t* 

— du 5* 

— du 0* 


— | «t ■•■Ni il 


NOMBRE bombas 

|de livres lus de 
sur plare I livres prêtés 


4 >36 


ü::r. 

t<iî 


SOMBRE 
do locicart ln«cril»| 
p failli ni le mois 


3,825 

1.702 


Situation numérique mensuelle de la fréquentation des écoles 
municipales. 


j chiffre mots* 

I 4t I. 

4'lnscriptlons fréquentation 
I Journalière 


- | SîK" : 


Ecoles supérieures 


Ecoles ( !'• clrconseript. 
primaires < 

élémentaires / 2* clrconseript. . 


Ecoles maternelles 

Totaux 


i !'• circonscription. 
| V circonscription. 


«B7 

917 

0*9 

4,151 

fl. 519 

6.682 

3.413 

4.201 


(162 

880 


4.043 

3.922 


fi. 632 

6.062 


2.510 
3. '90 


Dosent 

d élèves 
f -irai os 


€4 

85 

16 

15 

155 

10‘J 


Situation numérique mensuelle de la fréquen- 
tation des garderies du jeudi. 


NOMBRE d'écoles 
où fonctiunnent les 
garderies du jeudi 1 


NOMBRE U ÉLÊVTS 

inscrits 


88 


5,796 


cmrret motcs 
d« la fréquentation 
journalière 


4,375 


Ouvrolrs municipaux. — Etat numérique de la 
fréquentation mensuelle. 


NOMBRE 

d'ouvroirs 

COURS PL’ MATIN 

coras pi boir | 

Elèves 

fer»** 

Elèves 

JZL 1 

inscrites 

Ram Lira 

inscrites 

i-'»*''— H 

mm 

BEI 

3,081 




Cantines scolaires. — Etat numérique de la 
fréquentation mensuelle. 


SOMME 

de cnatinei 
scolaires 


NOMBRE 
de tickets 
vendus 
4 0 fr. 15 


NOMBRE 

de tickets 
distribués 
gratuitement 


NOMBRE TOTAL 

de repas 
servis dans les 
cantines 


Statistique de la fréquentation des Crèohea municipales en Décembre 1907 



Bénéficiaires de lait stérilisé à la Crèche et à domicile 



BULLETIN COMPARATIF des RECETTES des CHEMINS DE FER LOCAUX «t TRAMWAYS 

Du B au 14 Janvier I9CK i2* semaine.) 


LIGNES 

RECETTES 

PE LA SEMAINE 

19P8 | 1907 

Lignes de la C* - de* Omn et Tramways de Lyon... 

Tramway de Lyon 4 Neuville . 

Ljon*Cr«nx Rousse à Salaire 

Puniculaire de Lyon fr. Termei 4 la Croix Ruuxi«- 
Cruix- Piquet 

! 

149.8*3 20 t 19.108 SI 
3,1*3 *0 3 499 7 

1.781 95 2.M 'C 

3.7*8 0 3.1*1 .r 

4.460 3« 5. 3| 9 

10, Ou 7 1*1 ti,f.43 *• 



DIPPEKKNCE I RECETTES j DIPPÉRENCE 

KM HA vm fl (>R I A PARTIR Pt! 1" JANVIER J RI* FATRVR OR 


1908 I 1W7 1 908 ! <907 I <9<8 I 1907 




Digitized by Google 
























































5t 



ri9 Janvier t90R| BULLETIN MUNICIPAL OPFICIBL DB LA TILLE DE LTON 

ÉTAT COMPARATIF DM PRODUITS COMMONAUI allèrent» aux exoroloe» 1907 et 1606 encais.è» pendant 

les moi* de Décembre 19u7 et i9u<5 


(I) Cea droits 10 décomposent comme mit : convoi* de classe, 10.810 fr.; C« «lasse et transferts, 13.293 73; cercueil* et ornements, 21,443 51. 


oirp*K*Mc» PRfcVWlONS 
*N PA V« CR OR 


19 . >6 


1907 


Tassa municipales 

Alcool 

(Win aiiti. m«e S MfcMklttt , 

Locaux de» loueur* .i mémo * < 

Ofinsiructton* aeuves 

Taxe d'ent elten 

(Mbit* 

Propriété* bitte». 

Propriété* non béties . ...... 

Taxe d' habitation 

LOCSUI «OUI I IttiRHa * ■■■ ; nl.ua» 


16 t ,063 7Û JGJ.767 38 
36.93*41 39.01114 


134.632 6 8,81* 
2*. .85 7o 1 ,o 6 


35.1 ©8 611 33,201 83 

4. 300 08| 4.414 «3 

1 -j , 4 1 i 2e 



Indépendamment de ce* recette*, qui ae perçoivent Journelle- 
ment, ü en e*t d autre* qui ne peuvent figurer dutit un éUt compa- 
ratif, parce qu elle» ne *oot perçue» qu'a de» intervalle» irrégulier* 
ou éloignés, et mémo parfois a la Ûn üe 1 année. Elle* tout évaluoe» 
annuellement a la somme de : 

Centime* communaux ordinaire* et extraordinaire* 

tart. 14 9 du chap. 1**. et 1 au eb«p. lit Fr. 3,429,900 • 

l Affermage de divers service* *t bien* communaux 

tari. 25 at 27, du etiap. I«l 54.850 . 

Produit dé* propriété* communales (art. 46 à 69 

Report 3,961,118 • 

Rente* et intérêts de fonds placés (art. 70 à 13 et 

Redevances pour occupation du domaine public (art. 

36 43 à 49. 7*. 7e 4 42 et 84 à 89 du cbap. 1") .. 1,087,241 • 
Ponds de concours, subventions et remboursements 

Droit* et produits divers iart. 101 à 111 et 190 à 130 

du chap, 1*'» 102,146 . 

Vente* prévisionnelle» de terrains communaux (art 2 
du cbap. IL 50,000 * 

du cbap, 1") 476,468 - 

A rtportor 3,9)1.118 • 

Annuité* de remboursement* d emprunt» et divers 

3 4 11 bis du cbap. Il) 1,211.416 31 

Totat 1,458.6 6 31 


Digitized by Google 























:>2 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


(19 Janvier 1908] 


RENSEIGNEMENTS STATISTIQUES afférents an mois de Décembre 1007 


Mariages - 

Ago et état civil dos époux 



t 

Mariages 



Naissances 



£ 



2 





















t> IX r 

»XÎS VIVAIT* 


a 

i 


































































« 







iront 




trônas* 

31 




s s 

• 








8 

S 


a 

c 
















































MS 





0 

e 


.g 








« 


AGES 




T 

a 

• 

{ 

t 

mi 


w. 

- 

5 

* 

- 




G 

s 

O 

G 

s 

U 

î 


n 

: 

e 

£ — 

Q 

s 

2 


’â 



■ 


S 

£ 

1 

l| 

•i 





£ 

> 

S 



a 

t 



o 

X 

■< 

< 

05 


r = 








— 

a 

u 

* 

*. 

o 





5" 



ô 









/ — 
c 


in. 

f. 

ni. 

f. 

ni. 

f. 

K 

m. 

r. 

? 

a. 

i 








4 

7 



*n 

!•' arrond.. 

h 

2V 

3* 

5 

: 

té 

Ml 

4 

6 

22 

36 

. 

. 

• 

. 


1 

r 







, 



2 





• 

.10 


8 

3 

3* 

3 

1* 

1* 

M 

45 


• 

• 







Mû 

:i 


89 





• 

fin 


r 

I2A 


24 

4 

97. 

09 

1 

20 

il 1 

fjr 

2 

3 


" 


• 1 

De 30 4 2* .in* . 




♦5 


> 

M 

so 

a 

11» 

21 


• 

r 


• 

t 

'8 

17 

8 

1 

io 

18 

• 

• 

• 

" 







1>. 

7 


28 

i 




ih 


te* 

58 


3 


:« 

su 



36 

32 

• 

• 

• 




De 40 à 49 an*. 




n 

» 

2 

ÎD 

16 

10 



331 

6* — ... 

61 



8 

t< 

ih 

8 

■ 

54 


» 

• 

•i 



n 








3 












! t 

1- 

lé 

: . 


1 

a 







! 

t 


j 







— 

— 

— 

— 

— 






— 


— 

— 

— 

— 

— 







_ 

— 

— 

— 



_ 

Totaux. . 

w 

591 

347 

t* 

52 

'.H 

81 

60 

76 

318 

337 

3 

2 

* 

5 

U 8 






39 

ts 

311 

*9 3 

26 

38 

347 


















113 














533 

!3h 

C 


3 



fis 

















































üaes» par Ages 

par aouaee et par sexes 





Déoés par profession, sexe at 

(de 1’ an* et au-drs*u«). 

état civil 








5 c 

-= 

i 

s 

1 
* o 

c 

•o 

2 

s 

• « 

a a 

•-S 

O ".S 


1 















CAUSER 

DES 

DECES 


■c 



■m 


S 


S 

O 

~s 

a 























Ml 


m 

1 f ‘ 

m 


m. 

1. 

m. 

f. 

m. 

1. 





t 

3 


m 


* 



* 

5 


M 

S 










î 


, 


* 

6 

2 





« 


« 





o 


t 

1 Variole . ! 











• 

• 

• 


• 

• 

• 

PROFESSIONS 


■x. 


Z 






fc 

Rougeole. 












■ 

» 



• 

• 



























• 

• 




1 




































f. 

in 

f. 

ai 


. 

m 

r 

rn. J f. 

| Diphtérie rt croup . 








• 

- 

■ 

* 


• 

5 

• 















Grippe. . 










26 






69 
















Tiibercu.ose des poumons . 











48 






t 


11 


4 

1 



311 l 

Tuberculose des niéningea . . . 


• 




■ 


r 

• 

• 

• 

ts 








































Cancer et autre* tumeura maligne* 





1 

î 

“ 

16 

1 

58 

10 

«• 


f 










tl 






1 


1 

1 

5 


1 


















Cungeation. hémorragie et ramol 







11 

12 


t: 

22 


29 

34 

t*, 

34 

Employée 



8 

54 

! 

y 

s 

r. 

R 

?3 

50 

1 



49 

ir-i n 

||s»omcnt du cerveau 

Alnladir* organiques du cœur. 


“ 

. 

t 

2 


2 

S 


2* 

San» profeeeion.. 



S 

ts 

5 

38 

U 


4i 

— 

i 

52 l« 3 

Bronchite signé. . . . 
Bronchite chronique 





1 

1 


3 

2 

2 

2 

6 

• 

5 

7 

t 

7 

17 

» 




81 

43 

n 

111 

Cl 

113 

2 


• 

417 «Ti 


re* 































J 

C 

2 

S 

2 

3 

8 

1 

13 

if 

30 

34 














Î97 

A lire lion* 















Totaux g tain a os.. • 

tk« 

284 

199 





excepté 






* 

• 

• 

• 

■ 

• 

• 

• 


■ 

1 

• i 















Din’rhec et entérite (au-dessous de 



























Hernie* . obstructions intestinale* 

. 


. 



. 

. 

• 

3 

î 

3 

9 



















■ 

• 

• 

• 



« 



• 



Maladies symotlquee 

— Décès par arrondissement. 

Néphrite et maladie de brkght.. .. 
Tumeura non cancéreuse* et nuire* 

* 

• 

* 

1 

1 

* 

13 

3 

8 

11 

54 

14 















maladie* 

de* 

organes 

géni'aux 














































e 

fl 



S 

e 



fl 




Septicémie puerpérale fièvre. 

séri- 













DÉSIGNATION 










ï 




lonite r-hirbita puerpérales] 

• 


• 


• 


• 

• 

• 

* 

■ 




.* 





5 



s 

Autre* acc idc ta pueipéraux de U 

























grossesse et de 1 a 

coochriiirnl 

• 

» 

• 

• 

• 

• 

• 

• 

• 

• 



de* 



o 



O 




o 



c 

Débilité coi génitale 

et 












10 







S 

s 



5 

* 







10 

•J 

• 

» 


• 

• 


• 

" 













UJ 


Débilité sénile 







• 


• 

• 

• 


• 

» 

• 

4 

SALA DU* 

«*• 












Mort* violente» (suicide excepté).. 

t 

• 

1 

• 

■ 

tl 

t 

1 

2 

2 

11 

5; 







f 

U f. 


f. 


f. 



‘Il f. 

suicides.. 
Autre* ma 



















in 

f. 

rn 

f. 

IU 

m 

n 

tn 


adie 





• 

5 

1 

• 

6 

II 

1 • 

* 

14 

13 

tl 

M 

47 
















Maladie* inconnue* ou mal débine* 

" 



_ * 

•' 

1 



* 



_? 

Pierre typhoïde. 

. 




î 

1 

. . 



1 

• 

t 


‘ * 

Totaux par sexe» et par âges.. 

IS 

28 

36 

21 

60 

26 

37 

81 

(SI 

:■ 

219 

sta' 

Rougeole 













































2 1 











50 








. 





. . 

. 



. 

• 
















Eryaipéie 

. 

. 



. 

. 

. • 

. 



• 

• 


• • 


■ -» - 

- 

r. , • 















Group, diphtérie 
Coqueluche . 

1 

* 




* 

• 

i 


1 

• 

ï 


5 • 

1 

ô* 

- 

- | 5 











37 



Infection* puerp - 

« 

1 



• 

• 

• • 

• 



• 

• 


• t 




■ 







' Légitimes 

















— 

& 1 1 



1 







1 Illégitimes 


4 



Totaux • ■ • • 

S 

t 

t 

• 

3 

1 

• • 

1 



• 

4 


13 4 

î 1 1 

i n 1 1 

î s 














Total i «lituci. 



! 



■ 

1 






17 

1 -AXA 

•o* 

1 
















Digitized by Googli 


fl 9 Janvier 1908] 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


53 


RENSEIGNEMENTS STATISTIQUES allèrent* au mois de Décembre 1907. 


Caisse d'épargne de Lyon. — Opérations effectuées en Décembre 1007 


xomski uvsrra 

de livrets au ouverte votai. 

fJan.1901 en 1907 


L! verra kesti 


HûMBhl 

aiNsotHsi- 

| TOTAL 

de rembour- 


de» rembour 

sements 

MXRTS 

sementa 

au 1" Déc. 

du mois 

1 au 31 Déc 


au t* r Déc. au 31 Déc. 


>03,7)1 34,9)1 | 111.1)1 I U, 6Ï8 >11,009 |j SU, Oïl | 17,116 j SU, Kl 14S, 071 | 10,90! | ISS.011 


an tut j» 
UMTU.I»tl 


33,696,8(19 • 362,633 10 113.013 • 1.070,380 |9 UI/SM» ’.l 


Galaae d’épargne de Lyon-Crolx-Rousee. — Résumé des opérations du mois et comparaison avec le mois correspondant de 1906 



DÉPÔTS REÇUS 


vihsbmixtb TRANSFERTS TOTAL 
en eapècee vaaaaxura 


DÉPÔTS REMBOURSES 


NOMBRE 
oi courrai 
existant 
I au 
TOTAL I dernier Jour 
I du moi» 


Déc 1907. 

NOMBRE Déc 1906 . 

de 

otrÔTs . iIm 

nminci " 


Dfa 1901.. 

MONTANT DOc 19011 " 

de» 



Hoapioee olvtla. — Mouvement de la population secourue 


▲aile de naît. — Nombre de personnes admises. 



Bétel-Dieu 

Croix-Rou»»e. 

Charité 

H. Henée-Sabran . 

Perron 

Antiquaille 

Sainte-Eugénie . . 
Vieillard» 




Présents M- •• **ui 4,222 
Entrée t,HI 

Total. 6.8hh 


Décédés 23 1 

Sortis 2.321 

Présents I* *• m sir 4.116 

Total...... é,8$8 


Mouvement de la population hoapitaliaée au compte de la Ville 


DÉSIGNATION 


HAtel du Invalides du Tra.all I , J‘ iram '" 

t Femme». 

Vieillards, j A la maison de retraites Hommes, 
loitixaa trttti. 1 départ 1 ’ d Albigr.y. . . j> Femmes. 

( A I Anliquiille Ilomm.i. 

M'» 1 *--- „ ]SSSÏ: 

> Au PetTou femme. 

I Enfants.. 

\ Au Poitou llumniM. 

Incurables... ..... „ . 'Femmes. 

Asile Magnin-Foumet. Femmes . 

I Fondation Gomv Enfants.. 

Enfants incurables Enfant».. 

Orphelin» . . . . j tr^mm •*»*>*! <• ;»«••» nu**. Enfant». . 

1 Totaux 




Œuvre de 1* Bouchée de pain. — Pain comommé en déc. : 3,291 k 


Service médical et pharmaceutique de nuit. — Bonn dtlivréij 


à*«l 4*«si SOSTAXT NOTBÜHI 

NATURE NOMBRE PRIX | ... 

n# trMino •rénuara 



Digitized by Google 

































































































54 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON flfl Janvier 1908J 

RENSEIGNEMENTS STATISTIQUES afférents au mois de Décembre 1007 


CONVOIS - INHUMATIONS - EXHUMATIONS 


LIEUX 

OO R I Q I * 1 

£ 

* 

< 

s 

a» 

a 

Z 

a 

Ui 

S 

? 

Z 

B 

- 

£ 

r 

s 

il 

i S 

il 

s 

ni 

1 

I 

itr 

s - 

V 

2 

X 

I 

m 

a 

8 

î 

e 

o 

<& 

M 

B 

- 

- 

- 

H 

3 

i 

3 

s 

I 

* 

Z 

1 

SS 

a 

s 

_© 

Cl. 

S 

a 

i 

M 

0 

*• 

O 

« 

s 

— 

i 

5 

£ 

■u 

9 

O 

3 

£ 

o 

h 

- 

! 
I B 

! i 

1 il 

1 

c 

- 

9 

JS 

U 

1 

M 

a 

M 

o 

H 

!• Arrondi» . 

43 


fi 

! 

!0 

45 

• 

i 

î 

4 

r.o 

3 

n 

12 

24 

50 

»? 

5 

. 

3 


r* 

2* - 

.61 

■ 

IS 

i. 

IM 


1 I 

• 

! 

S 

1H 

i 

4î 

20 

« il 

1*- 

113 

2 


85 

. 

18*. 

1» — ■ 

133 

• 

1» 

U 

t'ï 

104 1 

• 

1* 

7 

89 

1P.‘ 

« 

3 

Kl 

1?. 

IS' 

126 

i i 

51 

■ 

18.* 

4* — 

77 

■ 

1 

i 

8tl 

• 5 1 

■ 

î 

il 

U 

60 

*2 

6 

b 

G( 

Ml 

•1 


. 

'i 

• 

8- 

i» — .. 

Si 

• 

6 

3 

9 

3- 

i • 

t 

b 

16 

Vfi 

» 

*3 

IV 

57 

VU 

71 


. 

10 


VU 

«• - 

60 


11 

s 

79 

51 

i 

« 

i 

1» 

*.»• 

" 

13 

10 

46 

70 

i.O 

1 

! 

16 


79 

Dehors 

14 

• 

• 

• 

1* 

« 





14 

9 

t 

• 

I 

t« 

7 

i 

2 

4 

• 

14 

3 Loyasve 

1 

■ 

■ 

• 

1 

1 


• 

• 

• 

1 

• 

i 

■ 

• 

1 

• 

■ 

• 

• 

1 

1 

c iCullloUere 

4 

• 

• 

a 

4 

4 





4 

• 

4 


• 

4 



• 

• 

4 

4 

; Cr.-Rou»** 

. 

■ 

• 

a 

















. 

























Totaux.. . 

592 

• 

fi 

33 

685 

.60 . 

» 


i: 


«85 

11 

129 

90 

433 

665 

4 73 | 14 

4 


1 

6-5 


-ItlX UE DESTINATION 


B 2 |“ 


f 


i 

I J î 

il i « 

L 


_ -iîi 

; -5 9 â ^ 


n 

H 115 

1 in 

2 U 
"i 9 
8 58 


4 11*3 

1 - I •' I 
U • • • 2 


6 

31 |M 
11 18/ 
4 PÜ 
7 9 

3 70 

i 1 
I 


coictiü 



“i 1 - 

H . e 




— 

*! i 


44 

i • 

•Mil 

147 

2 X 

2 137 

149 

.• 5 

1 61 

7» 

1 2 

2 77 

6? 

3 « 

1 5# 

6» 

2 4 

i « 

11 


«r " 1 J, ' 

. I ■ I 1 


. J i a . i 


! 


Fréquentation des chalets de bains-douche» 



1 

}U\ 

H 

■Z 

4 

1 

l 

| 

1 

i 

I 

•S 

| 

S 

-S 

| 

| 

4 

TOTAL 

Hommes. 

596 

613 237 

779! 649 

1.952 

82l| 

*1» 

5.099 

Femme». 

i. 

»*l * 

76 

19 

49 

54 

47 

284 

Enfants.. 

21 

- ’l * 

46 

14 

21 

43 

h 

157 

Totaux. 

633 

665* 242 

901 

C82 

l,!2l‘ 


273 

5,440 

•Md n »l«* 

101 

BT* 16 

144 

130 

8»2 

234 

15 

969 


Aliénés à la charg< 


a de la Villa 


ASILES 

ayant en traitement 
de* 

AUtNi* nasioimt» 

par la VUIe 


Asile a. parlementa' 

du Rhône 

Divers. 

Aliénai secourus a 
domicile 


Totaux . 


NOMBRE 

W» MAI.» I'»' 

pour lesquels la 
quote-part 
de la Ville ait de 


M*/. 


7»*/. 


V 

G 

E 

» 

V 

E 

8 

S 

B 

g 

t 

S 

El 

X 



4*1 

5*» 

40< 

8 

3:i 

7 

> 

1 


163 


MOUVEMENT 

PKJIDAMT Ut MOU 


Sortlea de la voiture d'ambulance 


de joor 57 
de nuit 4 


1 .30 
1,40 


Accidenta déclarée à l'OIflce du Travail 


Catégories Professionnelles 

Mort* 

Inrapaeilé 

Suite* 

Totaux 

h»a»- 

n 


■ 

• 

2. 


!4 

Industries de la'irnenUition 

! 

• 

*9 


70 i 

Indixt’ies c* imiquas 

1 

1 

16 


53 , 

Caoutchouc, papier, carton.. . 

■ 

• 

4 


4 

Indutl ies du livre 

* 

• 

13 


13 

Industries tratile* ,*.r.«*.i ni». . 

■ 

• 

2 


1 

Travail de* étoile» vêlements.. 

• 

3 

7.9 


42 

, Cuirs et peau pailles, plume.cnn 

• 

• 

10 


1 

Indu-lnes du bois 

t 

1 




Metull rgie. 

l 

6 

«■9 


986 

i Terrassement, »«m — 

• 

• 

50 


so 

Mauote tron et tr*n»po>| 

• 

’l 

•o 


Si 

Cm-muis «le fer et tramways... 

■ 

t 

63 


64 

Divers 

• 




17 

Totaux 

4 

t* 

► 5 


723 


Fourrière des chions et ces de rage 


NOM R RK l)E CHIENS 

Personal 

> 

1» 

je 

II 

x. 

î s 
1 5 
o * 

o 

5 

3 

a. 

5 

S * 

II 

il 

t c- 

3 

« ■ 

|| 

■y 

2 

1 

0 

Gb 

M 

= 

S 

• | 
S 2 
2 i 

- 1 

J? 

*|4 

B n 

antirabiqi 

Lyon 

»•«' A I44l< 

»,ln« • 

16 
6 
3 7 

H 

174 

r i8 

3H 

55 


11 

Total . . 

57 j 

DéalnfectionB opérées par le Bureau d'hygiène 




DÉSICN 4 TION DES 

I.IKIX 



NOMS 

• ’irtii 

!*4rr»»i 

1* lrrt*l 

4* trrui. 

J* 4rr»,< 

>'M. TOT 



des 

i i 

! f i 

[ î 

! t 

i 1 

i » I 

i 

MALAtitta 

l ’ 

! 1 

\ 1 

: i 

î i 

I ! : 

i 



S i 

î i 

i i 

J i 

i | 

i i r 

i 

Fièvre tvpholde 

1 

i ; . 

n » - 

! . . 

*'. 

1 6 . M 


Scarlatine 

2 

i * 

n 

2 • 

a a 

:: *11 

4 

Variole 

a 

t • 


a • 


* • 1 


Croup diphtérie 

1 

1 a a 

3 

a a 

1 

t * ; « 

a I 

Tuberculose . . , 

2 

t • 

U ! 

• • 

1 

5 * 26 

1 

Divers 


• i ' 

* 1 

• 

" , * 

T 


1 1 

Totaux 

6 ■ 

7 * 

40 

2 • 

1 

15 t 74 

fi 

Totaux ot*«a«i-x 

6 

7 

45 

~r 

. 

' 16 81 



Veccl nations faitea par le Bureau d'hygiène 


NOM Ü UE 

ai 

I ' I 


RÉSULTATS CONSTATES SLR LES SUJETS 
niretacxTÉS 


vaccuvatiovs 


RBYACClXATtOjn 


I I i s ;. c -r sr-'»-» 1 

r,0 97 1 38 I 17 I I 97.38 76 23 47 


Sucra* 

r- 


Délivrance de vaoein 


L»on ... 
Bhôoe. . 
Itère . . . 

Ain 

Savoie.. 
Hiver». . 
Totaux. 


19 

17 

I 


Office municipal du Travail. — 
St-Attntiqu des consultutlona ju- 
diciaire». — Décembre 1907. 


Accident* du travail 

Consultation* diverse*... 


71 

tl 


Digitized by Google 


il9J*nvi*r 19»| BULLETIN MUNICIPAL OPPICIEL DE LA VILLE DE LYON 

«ENSEIGNEMENTS STATISTIQUES «lièrent» an mal» de Décembre 1907 



Digitized by Google 






























56 


BULLETIN MUNICIPAL OPFICIBLDK LA VILLE DE LYON 
RENSEIGNEMENTS STATI8TXQUES afférents au moia de Décembre 1907 


(19 Janvier 1908] 


Grime» et délite 


NATURE 

des 

caimss «t nti IT* 


Abu* de confiance.... 
Adultère* . . 


Atln|i(K midurof».. 
A liai têts a la pudaar 

Miitp m wm 

Bris de clôture 

Violation de domicile 
Contrebande allume!' 

tei. tabac, etc. .... 
Coups et blessures. . . 
Dégradations d 'objet) 
d'utilité publi'i'ie, 
Dêtournemenls de mi 
neuri et eieitatioa a 

la débauche 

Mendicité 

Fabrication, émisiion 
de faune monnab 

Ran>|tie route 

PHoa lerlé... 

••r la liirtn ■ lla.ati.- 

ProToretionnu meurtre 
et à de* militaires 
nsoumissinn à la b 
sur le recrutement.. 
Outrages am agent». 

*»lr»|»o Ulifl ril'l" 1* •••»« 

Portd armei prohibées. 

Vagabondage 

Ul tMÏ lr«rWHOM !(I»N ) 
Yngabondvgc spécial, 
“■ur pat ion de fonction» 
Vols p«iii>M <t (*•» au# . 
Vols simplet et com 

plicité 

Divers 


MIUUIIK 

de 

ransojrim» 


M< j 36 

«tfi 


N(>M»iiL st.it ni A Ufc 
dis ras irmii enimom 


flommes ier» 

de 

'emmea Agées de 

3 

' S 

a 

c 

a 

s 

! 

; 

1 9 

c 

c 

« 

» 


o« 

S 

S 

1 

S 


s 

l 


a 

a 

a 

s 

1 

a 

•« 

■5 

i 

£ 

S 

3 

t 

3 

e» 

s 

3 



“ 

• 

— 

— 

“ 

— 



1 

to 

i 

. 

• 1 

1 

1 



: 

i 

• 

• 


3 


: 


1 

• 

• 

1 

• • 

• 


• 


, 

10 

13 

4 

. 

. 

S 

. 


! 

13 

S 

1 

1 

1 




s 

11 

ls 

n 


i 

• 

• 





, 






1 

3 


. 

. 

• 

• 

• 


• 

7 

8 

i 

• 

«3 

3 












B 

B 

r. 

t 

1 

1 

1 



1 



• 

■ 

i 


■ 

i 

: 

4 


. 

. 

• 




ii 

10 

t 

V 

I 

• 

1 

• 



b 


a 


• 


« 

: 


; 




* 




33 

Si 

■ 

<i 

i 

1 

4 



■1 

8 

ir. 



■ 

3 


* 

.! 

*fl| 

• su 

74 


61 

n 

13 

i 


Affaires Itigéa» per le tribunal de «impie police 



liai « 

Anae 

r«iT»i 

Acquittées 


1 

1 

| s ! amende 

1,89o 

681 

2,517 

Condamnées.. I a la prima 

• 



1 a la pnsoa et a I amende . 

43 

2*0 

»s: 

Totai le* in.'iilpn 

1 .959 

» Il 


Troupes de passage logeas ou cantonnées aux trais 

de la 

Ville, dans le» hôtel* et garnis. 



NUIS 




4» MtiaW* 


TOT SI 

O (liciers et assimilés 

1 

112 


Sous-officier* et assimilé* 

.7 

191 

194 

Hommes de troupe... 1 I"*'!*::. 

65 

291 

3 9 

Cbevaut 

• 

.122 

122 


BUREAU MUNICIPAL DE PlACEMENT CRA TU I T POUR NOMMES fl. re. Issu 



minus 

OfflL 

PLACEMENTS 


i iti'iri 

•a nlrs 

TOTU 

Alimentation 

Industrie 

ISO 

1(9 

95 

K] 

107 

Commerça 

Agriculture 

1(6 

68 

41 

■ 

4! 

Total.... 

2-6 

177 

<6 

82 

149 


Bureau municipal de placement pour damea. 





PLACEMENTS 




i mou 

nnu 

wu 

Journalière* 

87 

59 

31 

IJ 

44 

Service des maisons bourgeoise* 

93 

lui 

•-8 

2 

60 

Service de* maisons de commerce.... 

51 

t'0 

45 

1 

IO 

Gouvernantes, institutrice* 

t 

■ 

a 

a 

a ? 

Employées de commerça 

21 

» 

6 

■ 

5 

ouvrières mécaniciennes •• tous genre» 

• 

a 

a 

a 

a 

Ouvrières Couturières, Lingèrct. Gon- 
fectionneuie 

- 

H 

6 

2 

8 

Ouvrières p* travaux de mole* réunis. 

t 

2 

a 

• 

1) 

Ouvrières blanchisseuses <i repasseuses 

2 

1 

• 

a 

0 

Ouvrières pour travaux facile» 

2 

3 

2 

2 

. 

Apprentie» pour toutes professions .. . 

2 

2 

a 

• 

• 

Jeune* filles pour faire les «ourses.... 

• 

• 

• 

• 

* ! 

Totaux 

:7I 

o • 

141 

30 

16: 


BUREAU DE BIENFAISANCE DE LYON. — Perception du droit des pauvres sur les speotaoles, bals, oonoerta, etc 
pendant le mois de Décembre 1907, et comparaison avec la période correspondante de 1906. 


NOMS DES ETABLISSEMENTS 

1T BAT LUI DIS SPECTACLXS 

DROITS PXRÇL'B 

pendant le mois de Déc. 

uhtAmhci n raviva 
de 

droits rtaçrs 
du janr. au 31 Déc. 

atrrinKBca ni ravies 
de 

1907 

1006 

1907 

1006 

1 1007 

1906 

1907 

1 1006 

Grand -ThèAtre 

S.V* 70 

7.003 30 


1,351 60 

38,343 50 

38.656 08 

.. 

312 38 

ThèAlrr de* Célestins 

9.688 20 

6.052 1$ 

2,636 05 

a a 

49.505 7 u 

33.0(0 7 J 

13.86* 98 

a a 

Nouveau -Théâtre 

2.101 «0 

2.169 (9 

a a 

67 50 

14.817 80 

19.671 *3 

a a 

4,853 65 


8.390 (5 

3,756 30 

4.633 75 

a a 

42.533 25 

35.0*8 85 

4,4*4 4» 

a a 

Scala . 

1 ,T39 60 

1,68) V) 

157 70 

a a 

12,5*1 05 

1.8)0 50 

10,716 55 

a a 

Horloge 

2,048 05 

3,520 75 

a a 

472 70 

11,2*9 50 

13,394 . 

a a 

1 ,144 ro 

Polies- Bergere bals et concert*) 


502 55 

a a 

502 35 

1,891 30 

3 ,39) 45 

a a 

1 , 7,0 : 15 


i.r.15 93 

3.0*5 «rt 

a a 

4,9 63 

8.613 63 

14.352 75 

a a 

3.716 90 



3.118 95 

a a 

3.3 8 23 

6,118 |3 

7,33* 7S 

a • 

1.218 60 

Théâtres forains 

a a 

*4 - 

a a 

74 • 

4,411 45 

9|6 a 

3,495 45 

a a 


a a 

a a 

a a 

a a 

a a 

a a 

a a 

a a 


a a 

a a 

a a 

a a 

a a 

! .047 89 

a a 

1.047 89 


a a 

a a 

a a 

b a 

a a 

a a 

a a 

a a 

Palai* de Glace 

20 i 75 

813 65 

a a 

6L9 90 

86 J 25 

1 .80 i 50 

a a 

944 25 

Divers a droit proportionnel 

IOO 70 

259 9Î 

a a 

159 25 

3>0 i.0 

4.160 51 

a a 

300 »3 


2,517 «0 

1,848 23 

759 65 

a * 

31.495 30 

2 ». S ‘ 3 39 

7,612 a 

a a 


215 75 

221 a 

a a 

3 23 

io, j* 9 ai 

11.211 t0 

a a 

H76 24 

Olympia 

• • 

• * 

• a * 

• * 

5,722 60 

3,891 90 

• " 

116 30 

Totaux... 

34.100 33 

31.969 43 

8,155 15 

3.011 35 

243,363 23 

221.235 11 

40, 191 39 

18,063 30 


1,121 80 

* * 

1,130 80 


22, «0 08 • . 

22,130 08 

* • 


L'impnmeur-Çêrant : F. CHOUAKLr 



tW8. - I eprimsne Noavells LjoonoUs rae Ste-Ctti.uttn* ï - F. CHOUARD, directeer. - Téltphon» -S-J t 


DOUZIÈME ANNÉE N* 801 


EDITION DE COLLECTION 


DIMANCHE 26 JANVIER 1908 


RÉPUBLIQUE! FRANÇAlfSSl 

u* uni — taxJTCt — nuwMiTt 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL 

DE LA VILLE DE LYON 


Paraissant tous le» Dimanohea 


ABONNEMENTS - Ils sont reçus A i 

PHôtei de Vilie (2* bWHl) et dans les bu- ! 
resux de postes; ils partent du l*’de chaque j 
■ois et sont payables d'avance, d’après le I 
tarif a -contre. 

PRIX DE L’A BONNEMENT 

I 4 l'SITEL SK MlU 

DUS US BUSfftQI SK P6STI 

Lyon, Rhône et départements limitrophes . 

Un an 6 h. 

6 mu 3 fi. 

fi .« 6 fi. 20,6 »«u 3 h. 15 

Autres départements et Algérie 

i (Pour l'étranger, le port en sua). 

- 7 h 

- 3 fi 50 1 

1 

— 7 tr. 20 — 3 h. «5 


Toutes les communications doivent Aire adressées au Chef de service do Bulletin municipal oJ^Lcïel, A l'Hôtel de Ville. 
Pour les réclamations. changements d'adresse cl renouvellements, joindre U dernière bande imprimée du journal. 


SOMMAIRE 


Le la. décréta, actes admlniatratiis. 

Conaeila municipaux. — Seaalon de février 
190g. — Arrêté (p. 51). 

Nominations, mutations (p. 57#. 

Rapporta du Haïra présenté» au Conaall 
aaunlolpal ts- 2608 à 2880). 

Application da la loi militaire du 71 mars 1905. 
— Demandes d'allocation d'indemnité Journa- 
lière |p. 57) 

Location à M. Eche d une parcelle de terrain 
eommona! située rus de ri ni*etsité, 6{p. 58). 

Caisse de retraitas dre employés de l'Adminis- 
tration municipale. — Pension Fayolle Kmlle) 
(p. ML 

Hospices civile de Lyon. — Instance judiciaire 
contre l*s séquestres drs biens de diverses 
fabriques (p. 58). 

Bureau de bienfaisance de Lyon. — Ancienne 
fabrique de Saiftl-Georges. — Attribution au 
Bureau dj birnfaisance d’un titre de rente 

(p. 38). 

Sspeurs-poropiers. — Réversibilité de pension 
de retraite veuve Musia'i (p. 51!. 

Sapeurs pompic s, — Pensions Ltveux et Novet 

IP- M 

Sjpturs-pompierr. — Pemnndes de accours 
veuves (.bassin, Durand, bûcher et Jay'p. 39). 

Concours pour l'érection d'on monument h la 
mémoire du docteur Gailtetnn. ancien maire 
de Lyon. — Décision du jury (p. 39). 

Caisse de retraites des employés de l'Adminis- 
tration municipale. — Pension Vtilleiin (J.-B.) 
(p. 59). 

Entrepôt des Douanes. — Améliorations. — Mo- 
«1 fications. — Projet (p. 39). 

Réparations 4 l'Hôtel du quartier Minéral. — 
Arrêté du Conseil d'Etat. — Règlement (p. 10). 

Tramways de Lyon au pont du SaultHiènax. — 
Modification de l'emplacement de la station 
terminus à Lyon (p. tu. 

(baisse de retraites de» employés de ( Adminis- 
tration municipale. — Pension Jannetaud 
(Jean) (p. 81). 

Construction d’un l>cee de girçuas et d'une 
école primaire supérieure ,p. 61). 

Association générale des agents des postes, télé- 
graphes et téléphones. — Congrès de Lyon en 
1908. — Subvention ip. i<>). 

Renouvellement du secours précédemment ac- 
cordé à U. Biboud (p, €3 . 

Indemnités de logement au personnel eniei- 

5 nant de la ville de Lyon. Modifications aux 
• et 4* trimestres 1997 (p, 61). 


Informations et nvla divers. 

Commissions municipales. Réunion. — (p. 64). 

Concours pour la désignation de deux chimistes 
au laboratoire municipal. — Résultat ip. 61). 

Cimetières de Lyon. — Heures d’ouverture. — 
Avis (p. 61). 

Dose au Bureau de bienfaisance (p. 64). 

Demandes en automation de construire (p. 641. 

Délibérations du Conseil municipal de la Ville 
de Lyon pendant le Consulat et (Empire 

tp. 64). 

Travaux communaux. — Situation hebdomadaire 
(p 67 1. 

E’at civil. — Mariages, naissances, décès (p. 67). 

Coure officiel des marchandises en gros eur la 
place de Lyon ip. C9.. 

Coure officiel des denrées vendues dans les 
halles et marches de Lyon (p. *.6). 

Documenta statistiques (p. 16) 

Annexe. 

Louant. MuincirAU— Compte rendu de la séance 
du 20 Janvier 1903 (p. 1 4 29j. 


LOIS, DÉCRETS, ACTES ADIIMTfUTITS 


Conseils municipaux. — Session de 
lévrier 1908 — Arrêté. 

Le Préfet da Rhône, oMcier de la 
Légion d'honneur, 

Vu la loi du 5 avril 1881, sur l'orga- 
nisation municipale; 

Vn la circulaire de M. le Ministre 
de l'Intérieur en date du 10 du même 
mois, 

ARHKT 8 : 

Article premier. — La première ses- 
sion ordinaire des Conseils municipaux 
pour l'année 1908, s'ouvrira dans lo dé- 
partement du Rhône, pour la villo do 
Lyon et toutes lesvilles ou communesdu 
département, lu dimanche 2 février 
prochain. 

Cetto sossiun pourra durer quinze 
join. 

Art. 2. — MM. les Muires sont char- 
gés, chacun en ce qui le concerne, de 


l'exécution du présent arrêté, qui sera 
inséré au Recueil de s Actes administra- 
tif- 

Lyon, le 10 janvier 1907. 

Pour le Préfet du Rhône et par délégation 
Le Secrétaire général pour T Administration, 
POL lIONORt. 


Nominations, mutations. 

Par décision du 20 janvier courant, a 
élô acceptée la d ‘mission de M. Rous- 
sel, surveillant de l'Hûtel des Invalides 
du Travail. 

Par arrêté da 21 janvier, MM. Bros- 
sard, Moussard et Perret, garçons dis- 
tributeurs à la grande Bibliothèque, ont 
été, en outre, attachés en qualité de dis- 
tributeurs aux bibliothèques populaires 
dos Mairies des 1", 2* et 5* arrondisse- 
ments. (emplois créés). 

Par arrêté du 21 du mémo mois, MM. 
Paleyron (Joseph) et Susini (Michel), 
ont été titularisés dans l'emploi d’ins- 
pecteur qu’ils occupent au service do 
l'inspection des subsistances. 


RAPPORTS DU MAIRE 

présentés sa Conseil municipal 


Applioation de la loi militaire du 
21 mars 1 905.— Demandes d’allooa- 
tlon d’indemnité Journalière. 

(Commission spéciale.) — N* 2668 

Messieurs, d'après l’article 22 de la 
loi du 21 mars 1905, vous devez donner 
votre avis chaque fois qu’une demande 
d'allocation d'indemnité journalière est 
présentée au titre de soutien indispensa- 
ble de famille. 

Bn conséquence, i’ai l’honneur de pla- 
cer sous vos yeux les demandes d’allo- 
cation formées par MM. Beller (Albert), 


Digitized by Google 










BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL OB LA Vfl.t.K MK LYON 


58 

Platret (Nicolas- Antoine), soldats an 157* 
régiment d'infanterie; Bonnand (Louis- 
Benoit Joseph), Pinchenet (Edmond Er- 
nest Paul), Chemier Louis-Joseph Eu- 
gène), soldats au 158* régiment d infan- 
terie; Combes (Eugène-Charles), soldat 
nu 99* régimentd'mfanterie ; Desgranges 
(Jean-Marie-Bônédict\ soldat au 159* ré- 
giment d'infanterie; Dn carre (Benoit- 
Gustave). soldat an 4* régiment d'artil- 
lerie; Farond (Louis), soldat au G* régi- 
ment d'artillerie; Geoffray (Joseph-Ma- 
rius). soldat au 14* bataillon de chasseurs; 
Palliardet (Emile François), soldat au 
4* régiment d’infanterie coloniale; Para- 
dis (Jules-Marins), soldat au 75* régiment 
d'infanterie; Trauiwotter(Emile Manus), 
soldat au 2* régiment de cuirassiers, ap- 
pelés de la classe 1906, domiciliés au 
l" arrondissement. 

Savigny (Pierre), appelé do la classe 
1906, soldat au 17* régiment de dragons, 
domicilié au 5* arrondissement. 

Je vous serai obligé. Messieurs, de 
vouloir bien statuer d’urgence sur ces 
demandes. 

Lyon, le 20 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard H eu mot. 


Location & M. Echc, d'une parcelle 
de terrain oommunal. aitnée rue de 
l'Université. 6 

Commission spéciale.— (Affaires courantes). 

— N* 2669 

Messieurs, j'ai l'honneur de vous sou- 
mettre un projet de bail dressé en vue 
de la location A M. Ec.he (Théophile), 
serrurier, rue Béchevelin, 19, d'une 
parcelle de terrain communal, située rue 
do l'Université, 6. 

La parcelle dont il s’agit, indiquée au 
plan joint au dossier par une teinte 
rose, mesure 214 mètres carrés. Le pé- 
titionnaire l’occupe déjà verbalement 
pour entrepôt de vieille ferraille. Il de- 
mande a louer avec bail en raison de ce 
ce qu'il se propose d'y édifier uno mai- 
son d’habitation. 

Aux termes dn projet de contrat qui 
vous est soumis, la location serait con- 
sentie pour une période de neuf années, 
à partir dn 1" avril 19U8, moyennant le 
paiement d'une redevance annuelle do 
2 fr. 10 par mètre carré, soit pour les 
214 mètres carrés ci-dessus, une somme 
totale de 449 fr. 40. M. Eche aurait en 
outre, k sa charge, le remboursement 
de l'impôt foncier et antres impôts pou- 
vant grever le terrain loué. 

Ces conditions paraissant acceptables, 
je vous propose, Messieurs, de vouloir 
bien m'autoriser à conclure ce projet de 
bail sur les bases indiquées. 

Lyon, le 20 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon. 

Edouard Herriot. 


Caisse de retraites des employés de 

l'Administration municipale. — Pen- 
sion Fayolle (Emile). 

Commission spéciale. — Affaires courante*'. 

- N* 2670 

Messieurs, j'ai l'honneur de vous sou- 
mettre une demande en liquidation de 
pension formée par M. Fayolle (Emile), 
ex-contrôleur au service des Vidanges, 
a la Voirie municipale, admis a faire va- 
loir ses d'oits à la retraite a partir du 
1*' janvier 1908, par suppression d’em- 
ploi. 

M. Fayolle se trouvant dans les condi- 
tions prévues par l’article 7 dn rè- 
glement de lu Caisse do retraites des 
employés municipaux, peut prétendre, 
par application de l'article II de ce rè- 
glement, a une pension de 863 Ir. 72, 
ainsi qu'il résuite du bordereau de dé- 
compte quo vous trouverez joint au dos- 
sier. 

C'est donc à la somme de 863 fr. (cen- 
times négliges) que je vous propose, 
Messieurs, de liquider la pension de 
retraite annuelle et viagère a accorder 
à M. Fayolle. 

Les arrérages en seront prélevés 
sur les fonds de la Caisse de retraites 
des employés de l'Administration muni- 
cipale et prendront cours a partir du 
1** janvier 1908, date de la cessation des 
services de cet employé. 

Eu demandant la liquidation de sa 
pension M. Fayolle sollicite en outre 
l’attribution d'un secours annuel et re- 
nouvelable. 

Jo vous propose d’accueillir favora- 
blement sa demande et de lui accorder 
un secours annuel et renouvelable de 
137 francs lequel élèvera a 1.000 francs 
le montant de ses ressources annuelles. 

Le montant en serait prélevé sur le 
crédit inédit au budget pour i< Pensions 
et secours a la charge de la Ville ». et il 
partirait, comme la pension, du 1” jan- 
vier 1908. 

Lyon, le 20 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Heriuot. 


Hospices civils de Lyon. — Instance 
Judiciaire contre les séquestres des 
biens de diverses fabriques. 

C« mmiKBion spéciale. — ( Affaire* courantes). 

- N 2671 

Messieurs, diverse* fabriques, bénéfi- 
ciaires de différents legs, n’ont pu en 
exécuter les charges, consistant prinei 
paiement en fondations de messes. 

Les Hospices civils du Lyon, exécu- 
teurs testamentaires, eu réclament la 
i évocation pour inexécution lies charges 
et sollicitent I autorisation d'intio luire 
des actions judiciaires dan» lo but ci-des- 
sus indiqué contre les séquestres des 
fabrique.* île: 

1* Saint Paul. Saint Jean, Sainl-Jusl 
et Saint Iréuée, a Lyon ; 

2* De Mionnay (Àin), de Saim-Fran- 
çois-de-Salles, A Lyon, et de Cannes (Al 
pes-Maritimes); 


[26 Janvier 1908 1 

3* l)e Notre-Dame-Saint-Vincent, A 
Lyon ; 

4° Du Taluyers (Rhône). 

J ai l'honneur de vous soumettre la 
délibération prise a cet effet par le Cou- 
seil général d'administration des Hos- 
pice* civils de Lyon, dans sa seance du 
18 décembre dernier, en vous priant do 
vouloir bien émeute votre avis sur la 
suite à loi donner. 

Lyon, le 20 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon. 

Edouard IIermot. 


Bureau de bienfaisance de Lyon. — 
Ancieone fabrique de St-Geoigea — 
Attribution au Bureau de bieutal- 
s an ce d'un titre de rente. 

Commission spéciale. — (Affaire* courante») 
- N* 2672 

Messieurs, dans »a séance du 27 dé- 
cembre dernier, la Commission admi- 
nistrative du Bureau de bienfaisance d« 
Lyon demande l'attribution, au profit de 
cet établissemont.d’un titre de rente 3*/. 
de 113 francs ayant appartenu à l’an- 
cienne fabriquede l'église Saint Georges 
et dont les arrérages, destinés au sou- 
lagement des pauvres de ladite paroisse, 
seront affectés, jusqu'à concurrence des 
4/5*, aux service» de bienfaisance et de 
1/5* aux services d'assistance. 

J'ai l'honneur de vous soumettre la 
délibération prisa à ce sujet en vous 
proposant, Messieurs, d'émettre un avis 
favorable sur la suite à lui donner. 

Lyon, le 20 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hkrriot* 


Sapeurs-pompiers. — Réversibilité 
de pension de retraite veuve Uus- 
aati. 

Commission spéciale. — (Affaires courante*;. 

- N* 2673. 

Messieurs, j’ai l’honneur de vous 
soumettre une demande en réversibilité 
de pension formée par M** Morateur 
(Françoise-Marie), veuve de M. Mus- 
snti (Joseph -Michel), ex-sapour à la 2* 
Compagnie du Batnillon des sapeurs- 
pompier», décédé le 27 octobre 1907, ti- 
tulaire d’une pension de retraite «le 150 
francs. 

Aux ternies dos article» 141 et 145 du 
règlement «lu Bataillon, le» veuves peu- 
vent obtenir une pension fixée A la moi- 
tié. sans toutefois être inferieure à 100 
francs, de l'indemnité de retraite du 
mari, à In condition que leur mariage 
ait été contracte cinq ans nu moins 
avant lu mise à la retraite de celui-ci. 

M“* veuve Mussali, née Morateur 
(Françoise-Mario), remplissant ces con- 
ditions, je vous propose, Messieurs, de 
lui allouer un secours annuel et viager 
de 100 francs. 


Digitized by Google 



BULLETIN MUNICIPAL OPPICIEL DB LA VILLE DK LYON 


26 Janvier 10C8J 

Ce secours pourra être prélevé sur le 
crédit inscrit au budget pour: o Pen- 
sions et secours à la charge de la Ville » 
et partira du 28 octobre 1907, lendemain 
du décès de M. Mussati (Joseph Marie). 

Lyon, le 20 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hkrhiot. 


Sapeura-pomplora — Pensions La- 
vaux (Pierre-François Joseph) et 
Novet (Claude). 

Commission spéciale. (Affaires courantes). 

- N* 2674 

Messieurs, jai l'honneur de vous sou- 
mettre deux demandes en liquidation de 
pension de retraite formée par M. La vaux 
(Pierre-François-Joseph), ex sapeur de 
1" classe à la 2* Compagnie du Batail- 
lon dus sapeurs-pompiers et de M. .No- 
vet (Claude) ex-chef «le poste ft la •4* 
Compagnie du Bataillon des sapeurs- 
pompiers de la ville de Lyon. 

Aux termes des articles 131 et 135 du 
règlement du Bataillon, les sapeurs- 
pompiers ont droit à une pension de re- 
traite Axée aux «leux tiers do In solde 
moyenne d’activité des trois dernières 
années, après vingt-cinq ans de ser- 
vices effectifs et à la condition qu’ils 
aient au moins 55 ans d'âge. 

MM. La vaux (Pierre-François Joseph) 
et Novet (Claude) remplissant ces con- 
ditions, j’ai l'honneur (le vous proposer 
de leur accorder une pension annuelle 
et viagère de 166 francs. 

Ces pensions seraient prélevées sur 
lo crédit inscrit au budget sous le titre: 
« Pensions et secours & In charge de la 
Ville » et partirait du jour do la radia- 
tion des contrôles du Bataillon de MM. 
Lavaux (Pierre-François Josep) et No- 
vet (Claude). 

Lyon, le 20 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Herrtot. 


Sapeurs -pompiers — Demandes de 
secours formées par Mmes veuves 
Ghestin, Durand, Ducher et Jay. 

Commission spéciale. — (Affaires courantes). 

— N* 2676. 

Messieurs, j'ai l’honneur de vous sou- 
mettre les dossiers de quatre demandes 
de secours, formées par M"" Chastin, 
Durand, Ducher et Jay, veuves d'anciens 
sapeurs-pompiers décédés en activité de 
service, sans avAr droit â une pension 
de retraite. 

Des renseignements que vous trou- 
verez joints au dossier, il résulte que 
les pétitionnaires sont dans unosituation 
digne d'intérêt. De son côté, le Conseil 
d'administration du Bataillon, dans sa 
séance du 12 janvier 1908, a émis un 
avis favorable a leurs demandes. 

Pour ces motifs, j'ai l'honneur de vous 
proposer, Messieurs, de vouloir bien 


allouer un secours, une fois donné, de 
100 francs, a chacune de M"‘* veuves 
Charsin, Durand, Ducher et de 50 francs 
â M"* veuve Jav. 

Ces sommes pourraient être prélevées 
sur le crédit inscrit au budget do l’exer- 
cice courant, sous le titre : * Pensions 
et secours à la charge de la Ville ». 

Lyon, le 20 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Hbrkiot. 


Concours pour l'érection d’un monu- 
ment A la mémoire du docteur Oeil- 
leton, ancien Maire de Lyon. — Dé 
oielon du Jury. 

(Commission générale). — N* 2676. 

Messieurs, en conformité de votre dé- 
libération du 22 juillet 1907, le projet 
d'érection d’an monument u la mémoire 
du docteur O ail Jeton, ancien Maire de 
Lyon n fait l'objet d’un concours public 
ouvert entre tous les artistes français. 

Vingt projets ont été présentes a ce 
concours et le Jury a été convoqué le 
13 janvier courant à l’Ilôtel de Ville 
pour le classement de ces projets qui y 
étaient exposés. 

Après des éliminations successives, 
lo Jury nu scrutin secret et à la majorité 
absolue des voix, a désigné pour l'exé- 
cution le projet n* 10 (timbre-poste de 
0 fr. 01 dans un cercle) dont les auteurs 
sont MM. Marion et Lucas, a Paris pour 
l’architecture et M, Vermare, a Paris, 
avenue desSycomores, 23, pour la sculp- 
ture. 

Tenant ensuite compte du résultat des 
operations de classement, le jurv a dé 
cidô. sauf ratification du Conseil muni- 
cipal. l'allocation des primes suivantes: 
1* Une prime de 2,000 francs à la 
charge de la ville de Lyon au projet 
u* 7 (L’Homme et la République) dont 
l'auteur est M. La motte, sculpteur u Pa- 
ri lly par Vénissieux ; 

2“ Deux primes de 1.000 francs cha- 
cune. offertes par le Comité du monu- 
ment Gailleton au projet n* 18 (Lyon) 
dont les auteurs sont MM. Meysson . ar- 
chitecte. quai Gailleton. 34 (en collabo- 
ration avec M. Henri üarci n) pour l'ar- 
chitecture et M. Aubert, rue de la Cha- 
nté, 58. pour la sculpture, et nu projet 
n* Il (Lugdunnm) dont les auteurs sont 
MM. Robert et Chollat, rue de la Barre, 
n* 12, pour l'architecture et M. P. De- 
vaux. rue Bugeaud, 64, pour la sculp- 
ture. 

En vous communiquant les résultats 
de co concours qui a permis au jury d’a- 
dresser de vives félicitations aux concur- 
rents eu raison des efforts faits par les 
artistes, du mérite et de 1 originalité 
des projets, j’ai l’honneur de vous prier, 
Messieurs, de vouloir bien décider l'ins- 
cription au budget supplémentaire de 
l’exercice courant d'un crédit de 2.000 fr. 
pour le paiement de la prime à la charge 
de la ville do Lyon. 


Des propositions vous seront soumises 
prochainement en vue do l'exécution du 
monument. 

Lyon, le 20 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Heuriut. 


Caisse de retraites des employés de 

P Administration municipale.— Pen- 
sion Vollerin (Jean-Baptiste). 

Commission spéciale. — (Affaires courante»-). 

- N* 2677. 

Messieurs, j'ai l'honneur do vous sou- 
mettre une demande en liquidation de 
pension formée par M. Vollerin (Jean- 
Baptiste), ex-contrôleur au service des 
Vidanges, à la Voirie municipale, admis 
â faire valoir ses droits à la retraite à 
partir du 1*' janvier 1908, par suppres- 
sion d'emploi. 

Entré dans l’Administration munici- 
pale le 1" janvier 1891, M. Vollerin justi- 
fie de 14 ans de services administra- 
tifs valables pour la retraite. Son der- 
nier traitement étant do 2,100 francs, la 
pension à laquelle il peut prétendre, par 
application (les art. 7 et 11 du règlement 
de la Caisse de retraites des employés 
municipaux, est égale à : 

2,100 : 45 x 14 = 653fr.3> 

C’est donc a la somme «le 653 fr.i centi- 
mes négligés), que je vous propose, 
Messieurs, de liquider la pension de re- 
traite annuelle et viagère à accorder a 
M. Vollerin. 

Les arrérage- en soront prélevés sur 
les fonds de la Caisse de retraites des 
employés de l'Administration munici- 
pale ot prendront cours à partir du 
F r janvier 1908, date île la cessation dos 
services de cet employé. 

En demandant la liquidation de sa pen- 
sion, M. Vollerin sollicite on outre l'ai- 
tribntion d’un secours annuel et renou- 
velable. 

Je vous propose d’accueillir favora- 
blement cette demande et d’accorder a 
M. Vollerin un secours annuel et renou- 
velable de 347 francs, lequel éléveru û 
1,000 francs le montant «le ses ressour- 
ces annuelles. 

Ce secours sera prélevé sur le crédit 
inscrit au budget pour o Pensions cl $«•• 
cours à la charge «lo la Ville » «•) il pat* 
tira.commolu pension.du l**janvierlÔ08. 

Lyon, le 21 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Heiuuoi. 


Entrepôt des Douanes - Améliora- 
tions. — Modificatioi a. — Projet 

(Commission générale). — N* 2678. 

Messieurs, les locaux situes rue Du - 
gas-Montbel et dans lesquels est ins- 
tallé l'entrepôt des Douanes ne répon- 
dent plus aux besoins «le ce service dont 
l'importance s'accroît à mesure que se 
développent les échanges commerciaux. 


igitized by Google 



60 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


Los bâtiments destinés u l'entrepôt des 
marchandises et aux diverses opéra- 
tions qui précèdent l'entrepôt sont ma- 
nifestement insuffisants ; les bureaux 
sont installés dans des conditions hy- 
giéniques imparfaites et le matériel ne 
permet pas de procéder â la manipula- 
tion des colis avec toute la facilité et la 
rapidité désirables. 

Cet état de choses a été signalé par 
M. le Directeur chef du service des 
Douanes ii Lyon, par les représentants 
du commerce et de l'industrie île notre 
Ville et en dernier lieu par M. le Minis- 
tre des Finances par une lettre du 
28 août 1907 que vous trouverez nu dos- 
sier. 

A diverses reprises, et depuis les 
transformations apportées par la Ville 
en 181)1 et dont la dépense s'était élevée 

80.000 francs, l'Administration muni- 
cipale a tenté vainement, de remédier 
efficacement à cette situation en exécu- 
tant diverses modifications dans l'inté- 
rieur de l'entrepôt. 

L'étude à laquelle j’ai procédé m’a 
amené à cette double conclusion que la 
Ville ne peut se soustraire aux amélio- 
rations reconnues indispensables et que 
ces améliorations no peuvent être obte- 
nues qu'en apportant d’impo* tantes 
modifications aux dispositions actuelles 
de l'entrepôt. 

Il n’est pas douteux, en effet, que la 
Ville doive mettre à la disposition de 
l'Administration des Douanes un loge- 
ment pour le Receveur, dos locaux pour 
lé service des bureaux et des magasins 
présentant toute sécurité pour y rece- 
voir les marchandises. Les lois des 
30 avril 1806 27 février 1832 et 17 no- 
vembre 1836 lui imposent cette obliga- 
tion que le Conseil municipal a, du reste, 
acceptée pur délibérations des 18 février 
et 4 août 1838. 

Par contre la Ville est autorisée aper- 
cevoir des droits de magasinage et de 
manutention qui se sont élevés pour 
l’exercice 1906 (dernier exercice clos) à 
77 934 francs. 

Ce point établi, deux solutions m’ont 
paru devoir être examinées ; la première 
consisterait a transférer ce service pu- 
blic dans un autre batiment à construire 
de toutes pièces ; la seconde serait d’ef 
fectuer dans les locaux actuels des traits 
formations suffisantes pour donner sa- 
tisfaction aux desiderata exprimés. 

La désaffectation de l'entrepôt actuel 
de Perraclie et son installation duns des 
constructions neuves, est certainement 
un projet séduisant, mais il présenté 
malheureusement l'inconvénient d’en- 
trainer une dépense trop élevée. Le se 
rond moyen permet d’obtenir les amé- 
liorations suffisantes avec une somme 
bien inférieure et c'est pour cette raison 
qu'il m’a paru devoir être retenu. 

De l'examen auquel il a été procédé 
par les services municipaux compétents, 
il résulte en effet que les locaux et les 
agencements actuels de l’entrepôt do» 
Douanes sont susceptibles d'élre amé- 
liorés de façon A donner satisfaction aux 
réclamations du commerce. 

Au cour- de In séance que vous avez 
tenue le 23 décembre dernier, je vous ai 


indiqué succinctement les principales 
modifications qu'il serait nécessaire 
d’apporter dans ces bâtiments. Ces mo- 
difications sont les suivantes : 

1* Exhaussement du bâtiment central 
et installation de tous les bureaux fdoua- 
ncs, ville chemins de fer), dans la par- 
tie exhaussée ; 

2* Installation du logement des em 
ployé» de lu Ville au rez-de-chaussée du 
bâtiment s tué à gauche de l'entrée, ac- 
tuellement occupé par des bureaux de 
lu Douane. Iæs 1" et 2' étages seraient 
affectés au receveur do la Douane et 
rendus complètement indépendants par 
une entrée spéciale ; 

3' Aménagement en magasins des par- 
ties occupées dans le grand bâtiment, il 
droite de l’entrée, par les bureaux de la 
Douane et du chemin do for et par le lo- 
gement dn receveur de la Ville ; 

I' Agrandissement dn quai de débar- 
quement situé du côté du cours Suchet, 
et rescindcment du bâtiment central ; 

5* Remplacement de la plaque tour- 
nante actuelle, située en face du cours 
Sachet, pur une plaque d’un plus grand 
rayon, permettant la manœuvre des 
wagons de grandes dimensions ; 

G’ Installation d'une voie ferrée et d'un 
monte-charge électrique pour la manu- 
tention des denrées coloniales ; 

7“ Construction d’un pont grue pour 
faciliter les manutentions sur le quai de 
débarquement. 

Le coût do ces diverses opérations 
s’élèverait, d’après les évaluations pré- 
visionnelles fuites par les services mu- 
nicipaux de la Voirie et d* Architecture, 
à la somme totale de 100,009 francs, sa 
décomposant comme suit : 

Modifications et transformations com- 


prises sous les n“ 1, 2, 3 et 4. . 72.325 

Remplacement de la p’aqre 

tournante 7.000 

Voie ferrée et monte charge 

électrique 8.600 

Pont-grue, aménagements 

divers, imprévus 12 075 

Fr 100.0^0 

A la rigueur, .cette dépense pourrait 


être réduite en ajournant le remplace 
ment de la plaque tournante, l'installa- 
tion d’un monte charge et la construc- 
tion d’un pont grue. Mais, ainsi limi- 
tée, l'opération serait incomplète et j ni 
p -usé qu’il l iait préférable de prévoir 
une organisation d'ensemble qui met- 
trait définitivement un terme aux récla- 
mations qui ont été formulées. 

Outre les commodités que cette orga- 
nisation procurera aux commerçants, la 
Ville pourra elle-même y trouver des 
axantages, soit par une réduction peut- 
être possible du personnel, soit pur une 
augmentation des droits qu elle perçoit 
si. comine on peut le prévoir, il se pro- 
duit un accroissement de trafic. 

Je vous propose donc. Messieurs, de 
décider dès à présent que les transfor 
mutions, installations et aménagement* 
que ic viens d’indiquer seront exécutés 
par la Ville à l'entrepôt des Douanes et 
que la dépense de 100.000 francs qui en 
sera la conséqnenco sera prélevée sur 
l’emprunt à contracter prochainement 
par fa ville de Lyon. 


[2é Janvier 1908] 

Si votre décision est conforme à mon 
projet, vous voudrez bien. par votre déli- 
bération, m'autoriser à traiter de gré à 
gré. au mieux des intérêts de la Ville, 
pour les travaux non adjugés. 

Sans attendre la réalisation de l'em- 
prunt, je ferai établir par les services de 
la Ville, d'accord avec la Compagnie 
P.-L.-M. ét l’Administration des Doua- 
nes toutes deux intéressées dans celte 
question, les projets définitifs do cette 
opération sur les bases financières indi- 
quées ci-dessus. 

Lyon, le 21 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hbrriot. 


Réparations à l'Hôtel du quartier gé- 
néral. — Arrêt du Conseil d'Etat. — 
Règlement. 

(Commission générale.) - N* 2679. 

Messieurs, par une délibération en 
date du 18 février 1904,1e Conseil muni- 
cipal précédent a autorisé l’Administra- 
tion municipale a défendre ii l'instance 
engagée directement devant le Conseil 
d'Etat par M. le Ministre de la Guerre 
contrôla ville de Lyon, aux fins d’obte- 
nir l’int-rprétaiion et l'exécution de la 
convention du 1" février 1821, relative 
aux réparations à effectuer à l'Hôtel du 
quartier général, rue Bois sac. 

Or, par un arrêt du Conseil d'Etat, du 
6 août 1907, la ville de Lyon a été con- 
damnée à rembourser à l'Etat les som- 
mes que ce dernier justifierait avoir 
avancées pour le paiement des travaux 
exécutés en 1903 et en 1908 à l'Hôtel de 
M. le Gouverneur militaire de Lyon. 

Pour parvenir au règlement de cette 
affaire, M. le Chef du Génie m'a fait 
parvenir conformement d’ndleurs à la 
demande que je lui en avais faite, les 
pièces justificative* de l’exécution et du 
paiement des travaux dout il s'agtt. 

Ces pièces comprennent: 

1 # Pour les travaux exécutés en 1903 
et ayant fait l’objet de deux actes extra- 
judiciaires en dates des 1“ septembre et 
2 décembre 1903. 

a) La copie du décompto définitif des 
sommes dues et payées a M. Legros en- 


trepreneur et s'élovantà. .Fr. 479 9t 

h) La copie du décompte dè- 
fiuitif des sommes dues et 
pnyées A M. Cérutti entrepre- 
neur et s’élevant h 2.247 3G 

ej relevé des sommes 
dues et payées ù divers four- 
nisseurs et entrepreneurs 
pour travaux hors-sério et 
s'élevant a G6I 15 


Soit un total de. . Fr . 3 . 128 12 

La constatation par la Ville 
de l'exécution de ces travaux 
a été* faite par procès-verbal 
de constat en date «lu -1 mars 
1901; 

f Pour les travaux exécu- 
tés en 1906 et ayant fait l'objet 

A reporter.,, 3.428 42 


Digil 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


61 


[26 Janvier 1908| 

Report 3.428 42 

d’un procès-verbal de contai 
du 1/ juillet 1906, un relevé 
des dépenses dues et payées 
à divers entrepreneurs ci 
fournisseurs »*t s’élevant a . 2.859 29 
lai constatation par la Ville 
de l'exécution île ces travaux 
a été faite par un procès- 
verbal de constat en date du 
13 décembre 1906. 


Total 

<1.287 71 

A «'otto somme, il convient 
d'ajouter, conformément aux 
stipulations «le l’article pre- 
mier «lu Conseil d'Etat pour 
intérétâ à 4 */. A compter du 
14 juin 1901 pour les travaux 
exécutés en 1903 et pour in- 


téréts a partir du l" janvier 
1907 (date arrét«*o «l’un coin- 
inun accord entre l'Adminis- 
tration et le service «lu Génie) 
pour les travaux exécutés en 

}9U6 (environ) 

Co qui porte le t««tal des dé- 
pensas à rembourser à l'Etat 

7311 . 

à la somme «le 

7.1117 7t 

Soit en chiffres ronds. Fr. 

7.000 » 


Pour me permettre d'effectuer le 
paiement de cette somme j'ai l'honneur 
de vous proposer. Mcssieurs.de vouloir 
bien décider l'inscription d’un crédit 
spécial de 7,000 francs au budget sup- 
plémentaire de l'exercice 1908. 

Lyon, le 22 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard IIkrhiot. 


Tramways de Lyon au pont dn Sault- 
Brénaz - Modification de rempla- 
cement de la station terminus A 
Lyon. 

(Commision générale). — N‘ 2680 

Messieurs, à la date du 24 décembre 
dernier. M. le Préfet du Uiiùuo m’a com- 
muniqué, pour avoir mou avis, une de- 
mande de la Compagnie O.-T.-L,, ayant 
pour objet la modification de remplace- 
ment de la station terminus, ft I.yon, du 
tramway de Lyon au pont du Sault-Bré- 
naz, station qui serait reportée du quai 
des Brotteaux A la rue Grôlée. dans la 
bouclecréée réceininenlautourde l'église 
Saint-Bonaventur®. 

La Compagnie explique que le termi- 
nus fixé par le cahier det charges sur le 
quai des Brotteaux entre le cours La- 
fayetto et la rue Vaubnn, nécessite la 
pose do plusieurs voies et que le raccor- 
dement de ces voies avec celles du cours 
Lafayelte exige le rescindementdes trot- 
toirs en un point où la circulation est très 
active; c'est pourquoi elle propose de re- 
porter le terminus de la ligne dans la 
rue Grôlée, au droit de la rue Tupin. 

D'après la Compagnie, il ne résulte- 
rait de cette disposition aucun encombre- 
ment dans la rue Grôlée, car le nombre 
de voitures stationnant sur ce point sera 


prochainement diminué par la création 
de la ligne Parc-Arrhevérné et jmi* le dé- 
classement delà ligne Cordcliers-Cusset 
oui sera remplacée par le prolongement 
«le In ligne Perraehe-Brottenux jusqu'à 
I ’n> set. 

A la lettre de la Compagnie est joint un 
plan indiquant les légères modifications 
a apporter à la boucle dans les rues Pré- 
sident Carnot, Saint-Bonaventurc et 
Giôléa. 

Conformément ace plan, les voies de 
la bonde autour de l'église Saint-Bons 
venturo seraient modifiées par l'adjonc- 
tion d'on troisième rail sur lune d'elles, 
«le manière u permettre aux voitures «le 
la ligue a voie normale du Sauh-Bronaz 
de parcourir cette boucle dans les mêmes 
conditions que les voitures des lignes a 
voie étroite. 

Ilcorivientde remarquer que l'encom- 
brement n’est pas a craindre si, comme 
cela est probable, les propositions de la 
Compagnie O. T.-L. pour le prolonge- 
ment jusqu'il l'Archevêché «le la ligne 
Perrache-Porc-Cordeliers et pour le dé- 
classement delà ligne Cordcliers-Cusset 
sont acceptée-. La suppression du .sta- 
tionnement des voitures «le ces «leux 
ligues permettra, en effet, d’y substituer 

le stationnement des voitures de In ligne 

du Sault-Brénnz dont la fréquence est 
très rédnite et il y aura avantage au 
point de vue do la circu'ation publique. 

Dans un rapport des 11-19 novembre 
1907, MM. les Ingénieurs un Contrôle ont 
émis un avis favorable à la demande de 
la Compagnie, sous les réserves suivan- 
tes: 

P Les tarifs seront calculés comme si 
le terminus était sur le quai des Brot- 
teaux, sans tenir compte de l'allonge- 
ment du parcours autorisé : 

2* Un arrêt fixe sera prévu sur le quai 
«les Brotteaux, en remplacement de la 
station terminus supprimée et reportée 
rue Ondée. 

De son côté. M.le Directeur du service 
municipal de la Voirie a également émis 
un avis favorable aux conditions indi- 
quées par MM. les Ingénieurs du Contrôle 
et, en outre, à la condition «pie l'autorisa- 
tion sera subordonnée à la suppression 
dans la rue Grôlée des terminus des li- 
gnes Cordcliers-Cusset et Perrache- 
Parc-Cordeliers. 

Je ne puis. Messieurs, «pie vous propo- 
ser démettre à votre tour un avis favora- 
ble A In demande de In Compagnie 
O.-T. L.,sous les réserves ci-dessus for- 
mulées. 

Lyon, le 22 jnnvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard H kit mot. 


Calcae de retraites des employés de 
l'Administration municipale — Pen- 
sion Jannetsud (Jean). 

Commission spéciale. — (Affaires courante*.} 

- N* 2GU1. 

Messieurs, j'ai l'honneur de vous sou- 
mettre une demande en liquidation de 
peoiion formée par M. Jannetaud (Jean), 


ex contrôleur au service des Vidanges, 
ù la Voirie municipale, admis a faire 
valoir scs droits a la retraite à partir du 
1" janvier 1908, par suppression d’em- 
ploi. 

M. Jannetaud se trouvant dans les 
conditions prévues par l’article 7 du 
réglement de la Caisse de retraites des 
employés municipaux, peut prétendre, 
par application de l'article 11 de cc mê- 
me règlement, à une pension de S?."» fr. 
22 c., ainsi qu’il résulte du bordereau de 
décompte que vous trouverez joint an 
dossier. 

C'e.'t donc a la sommo do 875 francs 
i centimes négligés) que je vous propose, 
Messieurs, de liquider la pension de re- 
Irnit • annuelle et viagèro a accorder à 
M. Jannetaud. 

Les arrérages en seront prélevés sur 
les fonds de la Caisse de retraites des 
employés de l’Administration municipale 
et prendront cours à partir dul*' janvier 
1908, date de la cessation des services 
de cet employé. 

Je vous propose, en outre, d'accueillir 
favorablement la demande de secours 
annuel et renouvelable que sollicite M. 
Jannetaud en môme temps que la liqui- 
dation do sa pension. 

Une somme de 325 francs, élevant a 
1 200 francs le montant de bcs ressour- 
ces annuelles pourrait lui être accordée 
a ce titre. Le montant en serait prélevé 
sur le crédit inscrit au budget pour: 
« Pensions et sec«>ur8 a la charge do la 
Ville» et il partirait, comme la pension, 
du 1" janvier 1908. 

Lyon, le 23 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Herriot. 


Construction d'an Lycée de garçons 

et d'une Ecole primaire supérieure. 

(Commission générale.) — N* 2682. 

Messieurs, depuis de longues années, 
l'opinion publi«|uodc notre Ville proteste 
contra l'installation spécialement peu fa- 
vorable de nos services d'enseignement 
secondaire. Ces critiques ont été rale- 
vécs récemment par la Ligvr d> » médr • 
eine ri dre famille»; la presse républi- 
caine s’en est emparée et ajustement 
signalé les vices de cette organisa- 
tion. En effet. le lycée Ampère, construit 
nu xvi* siècle, a pu passer, en son temps, 
comme l'Hôtel -Dieu, pour un monument 
remarquable. Aujourd'hui, il est notoi- 
rement insuffisant pour une population 
do 1 100 élèves ; les classes sont instal- 
lées dans des conditions d’hygiène dé- 
plorables ; les études ne sont ni aérées 
ni éclairées; les dortoirs sont trop pe- 
tits; les cours, suffisantes au plus pour 
cent élèves, en reçoivent a certaines 
heures cinn ou six cents. Dans un pareil 
batiment, l’hygiène perd ses droits et 
les ennemis de l'éducation républicaine 
exploitent contre elle cette situation a 
laquelle il n’est que temps do porter re- 
mède. 


Digitized by Google 



62 


BULLETIN MUNKJll'AL OFFICIEL DK LA VlUJt DK LYON 


[26 Janvier 1908] 


L'Administration municipale a ôté 
saisie a différentes reprises de cette im- 
portante Question. Ia tradition, est en 
effet, que les etablissement* d enseigne- 
ment secondaire soient construits ù 
frais communs, par l'Etat et par les villes, 
la Ville devenant propriétaire do l'im- 
meuble, l'Etat n’étant considéré que 
comme usufruitier. Quel que lut mon 
désir de satisfaire aux réclamations jus- 
tifiée* de L'opinion putdique. je n'ui pas 
voulu vous proposer les études desti- 
nées a la construction d’un nouveau 
lycée avant d’avoir soumis à vos délibé- 
rations le programme des constructions 
nécessaires u renseignement primaire, 
par suite de l'application progressive de 
lu loi du 7 juillet 1904. Mais aujourd'hui 
cotte partie de notre «ouvre est assurée. 
V«»us ave* voté la création de- neuf grou- 
pes scolaires et de deux écoles dans le 
o* arrondissement, soit une dépense 
d'environ six millions pour la construc- 
tion. Ces projet* sont actuellement dé- 
posés a la Préfecture. Le moment est 
«loue venu de compléter notre œuvre 
par la construction d'un lycée de gar- 
çons et «l’une école primaire supérieure. 
Je vous propose d'autant plus volontiers 
cette dépense que. si le régime de ren- 
seignement secondaire ne réalise pas 
encore tout ce «jue I on en peut atteudre 
dans une société qui doit devenir de 
plus en plus démocratique, des efforts 
«•onsidérablcs ont été faits el des résul- 
tats importants obtenus pour assurer la 
liaison «le I enseignement secondaire et 
«le renseignement primaire. Notre lycée 
est peuple d'élèves .sortant de l'ensei- 
gnement primaire ou appartenant à des 
familles modeste*. Cesont la petite Ih>ui- 
geoisie et le peuple oui ont fait jusqu a 
eo jour le plus narJimeut confiance à 
l'enseignement de l'Etat. Construire un 
lycée, ce sera travailler pour eux. 

Je vous propose. Messieurs, de choi- 
sir pour l'insiuliatiou de ce Lycée et de 
cette école primaire supérieure, In masse 
île terrains comprise entre la rue Tron- 
chet, la ligne «le chemin «le fer de Ge- 
nève, le boulevard Montgolfierel le bou- 
levard du Lycée, pour le Lycée, ci, pour 
l'école primaire supérieure , la masse 
comprise entre le boulevard du Nord, la 
me Sully, le boulevard du Lycée et la 
rue Crillon. 

La première «le ces masse* a une su- 
perficie de 23.750 mètre*; la seconde 
une superficie de 3. 142 mètre». 

Ces terrains nppartienimnt: 

1* A In Ville, pour une superficie «lé 
6.205 mètres carré* ; 

2* Aux Hospices pour un«' superficie 
de 2.GOO mètres «*arrés ; 

3* A l'Etat, par suite du «^classement 
des fortifications <*t du retrait de la 
voie, pour une superficie de 18.087 m. 
85 d. carrés. 

Mou Administration est entrée en 
pourparlers avec l'Administration des 
Domaines. Ces pourparlers ont abouti à 
In ré-faction d un projet de traite aux 
termes «iuquol l'Etat «é«lcrail à la Ville 
les terrain* nécessaires pour une somme 
de 1.148.128 francs, se décomposant 
ainsi: 


Pour le Lycée, 1-1.945 mètres carrés a 
GO francs le mètre carré. Fr. 8116.700 

Pour l’Ecole supérieure, 

3.142 ni.85 d. carrés a 80 fr. . 

le mètre carré 25' 128 

Total égal .Fr. 1 148.128 

Je vous demande. Messieurs, do bien 
vouloir m'autoriser a signer ce projet 
de traité. Le prix du terruin est, «*n effet, 
eu réduction très sensible sur les prix 
proposés autrefois à l'Administration 
municipale. Pour une masse a peu près 
égalé l'Etat demandait, en 19U0, une 
somme de 1,435, 1G0 franc*. Nous avons 
donc obtenu une réduction d'environ 
800,000 francs. 

L*n traité est actuellement en prépara- 
tion pour l'acquisition des terrains ap- 
partenant aux Hospices civils de Lyon 
au prix de 40 franc* le mètre carré, 
soit pour les 2,600 mètres carrés, sauf 
mensuration contradictoire, la somme 
de 10I.0U0 francs environ. 

Des objections ont été laites, au nom 
de l'hygiène, contre le choix «le cet em- 
placement. A mu demande, la Lù/ue des 
médecins et des famille» a constitue une 
commission médicale qui a minutieuse- 
ment étudié cet emplacement et a conclu 
que les nouveaux établissements, voi- 
sin* «lu Parc de la Tétc-d’Or, situés sur 
des terrains aujourd'hui complètement 
assainis, étaient placés dans «les condi- 
tions excellentes de salubrité. 

Les plans et devis nous sont soumis : 
ils ont été confiés à M. Rogniat, archi- 
tecte du département du lOiène. qui a 
été chargé dès 1898 de l'étud»? de cette 
question. 

Le Lycée se composera tout d’abord 
«l'une façade d'environ 200 métrés de 
long en bordure sur le boulevard «lu Ly- 
cée et de quatre ailes en retour, de 
35 mètres chacune, qui relieront la fa- 
çade principale à une seconde façade en 
bordure sur les préaux el sur les cours, 
de longueur égale a la première ; de 
plus, deux ailes, a droite et u gauche, 
contiendront l’une les rétectoires et dé- 
pendances, l'autre une partie du service 
scientifique, l'infirmerie et peut être le 
gymnase. L'établissement pourra rece- 
voir nu moins mille élèves, dont «leux- 
cents internes environ. 11 comprendra 
trente-six classes, quatorze études et 
dix dortoirs. Il sera aménagé «le façon à 
comporter le logement pour un provi- 
seur, un censeur, un surveillant géné 
ral, un économe, un sous économe. 

I.e lycée Ampère actuel sera main- 
tenu, comme lycée d’externes et «le demi- 
pensionnaire*. Au Ijcéo des Hrotteaiix 
seront transportés tous les cours pré- 
paratoires aux grandes écoles plus, pour 
chaque classe, une division enlevée au 
lycée Ampère. 

I.'école primaire sup« v rieure compren- 
dra au rez de-chaussée l'ensi-ignemcnt 
manuel pour les garçons, l’enseignement 
ménager pour les filles, des préaux ; au 
1" étage, pour les garçons, cinq classes, 
un amphithéâtre avec laboratoire, un 
cabinet «le directeur, une salle de profes- 
seurs ; pour les filles, cinq classes un 
amphithéâtre uvec laboratoire, un cabi- 
net ds directrice, une salle de profes- 


seurs. A cet étage, sera placée une salle 
de collections commune aux deux écoles. 
Au deuxième étage, se trouveront des 
salles de dessin pour les «lenx sexes. 

Le Lycée comprendra une cour d’hon- 
neur de 35 mètres de long sur 35 mètres 
de large ; deux cours moyennes de 60 
mètres de long par 35 mètres de large 
chacune ; plus une grande cour de ré- 
création de 170 mètres de long sur 70 
mètres de large. Cette grande cour sera 
séparée en trois parties par des haies 
vives 

L’Ecole primaire supérieure aura deux 
cours : l’une pour les filles, de 24 mètres 
de largeur sur 28 mètres do profondeur; 
l'autre, pour les garçons, en forme de 
trup«>ze, «le dimensions sensiblement 
égales. 

1 >3s plans «lu Lycée sont acceptés en 
principe par la Commission des hAti- 
ment*, des Lycées et Collèges el par le 
Ministre de l'Instruction publique. 

La dépense comprendra pour la part 
de la Ville ; 

1* l.a moitié de l'achat des tereains 
pour le Lycée, soit : 

896,700 -f 104.000 : 2 Kr. 500,350 

2* La moitié des dépenses 
de construction et d'amenage- 
ment. soit : 3 623.626 : 2.. .Fr. 1,761,813 

3' La totalité de l’achat des 
terrains pour l'Ecole primaire 
supérieure, soit Fr. 251,428 

4* La totalité des dépenses 
de construction et d'aménage- 
ment pour l'Ecole primaire su- 
périeure, soit, sauf vérifica- 
tion du détail Fr. 500.000 

Fr. 3,013,591 

Au cours de la discussion avec le» 
représentants du Ministère de I Instruc- 
tion publique, j'ai obtenu que la somme 
totale de la collaboration financière de 
la Ville serait fixée a 2 millions 900.000 
francs. La Ville n'accepte de prendre û 
su charge aucun dépassement de crédit; 
an cas où il viendrait A s’en produire, 
ils seraient complètement à la charge 
de l’Etat. 

I/Adininistration municipale estime 
qu'en votant cette somme, le Conseil 
municipal aura terminé de la façon la 
plus heureuse son programme scolaire ; 
il aura tenu ses promesses, bien au 
delà de ses engagements el l’opinion 
publi«|uc devra lui en être d'autant plus 
reconnaissante que ccs dépenses auront 
été assurées sans augmentation de char- 
ges. 

Je vous prié donc, Messieurs, de bien 
vouloir: 

1* Approuver ce projet dressé par 
F Architecte désigné et la dépense pro- 
posée et décider «pie les travaux feront 
l’objet d’une adjudication publique, sauf 
les travaux spéciaux qui pourraient être 
mis en adjudication restreinte ou trai- 
tés de gré à gré an mieux des intérêts 
de la Ville ; 

2* Approuver le projet do traité inter- 
venu entre l’Etat et la Ville pour l’ac- 
quisition des terrains domaniaux et au- 
toriser C Administration à traiter avec 
les Hospices civils pour rac«juisition au 
prix de 49 francs le mètre carré des ter- 
rains leur appartenant ; 



BULLKl'lN MUNICIPAL OKK1CIUL 1>K LA VlLLlî UK LYON 


63 


(26 Janvier 19(6] 

3* Autoriser l’Administration munici- 
pale a accomplir les formalités néces- 
saires pour obtenir le déclassement des 
tronçons de voies publiques à incorporer 
à remplacement du lycée. 

Quand a la dépense elle sera prélevée 
sur les fonds de l'emprunt actuellement 
en préparation. 

Lyon, le 23 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hkrriot. 


Association générale des agents des 

Postes Télégraphes et TeléphoueB 

— Congrès de Lyon eu ÎWQB. 

Subvention. 

(Commission générale). — N* 2683. 

Messieurs, le Congrès annuel de l'As- 
sociation générale dus agents des Pos- 
tes, Télégraphes et Téléphonés de 
France et des Colonies doit, cette an 
née, tenir ses assises à Lyon, les 23, 2-1 
et 25 avril prochain. 

C’est la première lois que ce Congrès 
aura lieu en province et, comme le fait 
judicieusement remarquer te groupe 
lyonnais de celte importante association, 
il est tout naturel que ce soit la ville de 
Lyon qui ait ete choisie a cette occa- 
sion. 

Ce groupe, à qui est confiée l'organi- 
sation materielle du Congrès, sollicite de 
1* Administration municipale une subven- 
tion pour l'aider à mener à bien son en- 
treprise. 

Lorsque celte association tenait sou 
Congrès a Paris, vous avez chaque an- 
née, sur la proposition de l'Admiaistra- 
tiou voté lu sommé nécessaire à l'envoi 
d'un délégué lyonnais pour y assister. 
Vous avez ainsi montré l'intérêt que 
vous portez à cette organisation. 

Je viens, dans ce même ordre d'idee, 
vous proposer d’accueillir favorable 
ment la demande désubvention qui vous 
est présentée en votant, a cet effet, une 
somme de 500 francs qui pourrait être 
prélevée sur le crédit des : « Dépenses 
imprévues b du budget de I9u8. 

Lyon, le 23 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Herhiot. 


Rcnouvellementdu secours précède m- 
ment aocoidé à M. Biboud. 

(Conmnastou générale;. — N* 2634 

Messieurs, lors de la liquidation de sa 
pension de retraite, M Biboud, ex-con- 
cierge de l'Hôtel de Ville a obtenu, en 
outre de cette pension, qui est de 399 fr., 
un secours annuel ol renouvelable de 
427 francs. 

Ce secours a été accordé a M. Biboud 
en raison de la modicité de sa pension 
et aussi parce qu'il étau incomplètement 
guéri des suites d'une fracture de la 
jambe, conséquence d’un accident sur- 
venu dans son service quelques années 
auparavant. 

Bien qu'en l'espèce, la loi sur les acci- 
dents du travail ne pouvait être appli- 
cable puisqu'elle est postérieure a l acet 
dent, qui date de 1893, l'Administration 
et le Conseil municipal avaient été 
d'avis d’en accorder le bénéfice a M. Bi- 


boud, et c’est en se basant sur les termes 
de l’article 3 de cette loi et sur un trai- 
tement annuel de 1.710 francs, qu’avait 
été déterminé le chiffre du secours à lui 
accorder. 

Depuis, et jusqu’à 1906 inclus, cette 
allocation lui a été chaque année renou- 
velée. 

Mais, l'année dernière, les renseigne- 
ments recueillis sur la situation do M. 
Biboud le représentaient comme ayant 
des ressources suffisantes en dehors du 
secours qu'il reçoit de la ville de Lyon. 

Je n'ai donc pas cru devoir vous pro- 
poser le renouvellement de celte alloca- 
tion, au paiement de laquelle la Ville 
n’est et ne peut être tenue parla loi dont 
elle s’est, en la circonstance, généreu- 
rnent inspirée et qu’elle a, par faveur, 
bénévolement appliquée. 

Mais M. Biboud ne l'entendit pas ainsi 
et, devant la résistance de l'Administra- 
tion, il vient, par un mémoire déposé À 
la Préfecture du Hhône, d'annoncer son 
intention d'intenter une action à la Ville, 
aux fins d'obtenir satisfaction. 

En droit strict, le bien fondé de sa 
demande me parait an moins douteux. 
D'un autre cô’é, il ne semble guère pos- 


sible à la Ville, bien, qu’à mon sens, elle 
en aille droit, de revenir sur un enga- 
gement qu’elle a, en quelque sorte, mo- 
ralement contracte. 

Si tel est votre avis, Messieurs, je 
vous demande de vouloir bien décider 
qne ie secours annuel et renouvelable 
accordé a M. Biboud. par délibération 
du 27 avril 1902, lui est renouvelé pour 
les années 1907 et 1908. 

Lyon, le 21 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 

E.'ouard Hkrriot. 


Indemnités de logement au personnel 
enseignant de la ville de Lyon . — 
Modifications aux3* et 4« trimestres 
1907. 

Commission spèciale. — (Affaires courantes, i 
— N* 2685. 

Messieurs, par suite de divers chan- 
gements survenus dans la situation de 
quelques membres du personnel ensei- 
gnant de la ville de Lyon, pendant les 
3* et 1* trimestres 1907, M. l'Inspecteur 
d’Acadêmio propose à Pétai général des 
indemnité» d»* logement dudit pcrsoanel. 
les modifications suivantes : 


NOMS 

ECOLES 

INDEMNITES 
précédente J à accorde 

OBSERVATIONS 


lo 

Instituteurs. 


MM. Perrachon 

Rue Adcl. -Perrin. 

too 

480 

Directeur le 1* octobre 1901. 1 

beiruc 

Point-du-Jour. 

- 

400 

Vient de St-Rambert le 1*' octobre 

1*07. 

Mélinaad 

Hue Vaueanoa. 

• 

300 

Vient de Cataire id. 

Ragot 

PI. Petit-Collège. 

300 

400 

Marié depuis le 24 septembre I9u7. 

M chaud 

R. des Augustin*. 

300 

430 

Directeur le 1*' octobre 1901. 

Ghaibonoier. .. 

Rue Tissot. 

- 

300 

Vient d Oullins le SI octobre 190T 

Action 

(Juri Fulchiron. 

300 

400 

Marié depuis le 32 février 19(0. 

Meillon 

Rouir d'flejrrten. 

360 

400 

Marié le 3 septembre 1907. 

ML-hard... 

Rue Ney. 

300 

400 

Maiié le 3 septembre 1901. 

Delbo* 

Rue Garlbaldi. 

300 

400 

Marié le 10 septembre 1901. 

Gonaean 

Kcole supérieure 
r. Cbaponuay 


3i0 

Remplace M. Chaudron, le 1" oc- 
tobre 1907. 

Saflu 

R. Aat -Rémond. 


480 

Directeur N est plus logé depuis le 
1*' octobre 1901. 

Lassauxr 

R. Cbaponniy.63. 


100 

Vient de Caluire le 1* octobre 1001. 

| Eclaircy 

Av. du Ch Alcan. 


400 

Vient de Brulliotes id. 

Teysseire 

Cli. des Cuinttes. 


300 

Vient de Villefraacbe id. 

i Lara lire - 

Rue de l'Ordre. 


SCO 

Du V* oct. au 31 dé< 1901. Loge .i 
psrlir du t” janvier 1908. 

Chaumont .... 

R. Ànt.-Rémood. 


*10 

Vient de Villeurbanne !el* r oct. 1007 

RéritUm . 

Rue Chapon oay. 


203 

Débute le 1*' octobre 1901. 

I Minjnt 

Rue Bossuet. 

4*0 

480 

Du ‘••f oct »bre 1907. Logement 
affecte à une cantine scolaire- 

Campait 

Hue Chapoonay. 

• 

303 

Installé le 21 octobre 1901. 

Lepruh 

Rue Yilleroi. 

iOJ 

480 

Installé le !•* octobre 1907 d*n» 
une école h trois classes. 

Dumas 

Rue de l'Ordre. 

410 

m 

Installé le 1" octobre 1961. Loge- 
ment insuffisant. 

Recb... 

PI. Coin.-Arnaud. 

• 

• 

Indemnité de 80 fr. pour retard dan* 
la prise de possession de ion 
logement. 


Digitized by Google 



61 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DK LA VILLK DE LYON 


NOMS 


INDEMNITÉS 




accorder 



2° Institutrices. 


M*** Cin'juin 

R. de la Bou*«e. 

scs 

470 

Directrice à partir du t ,r oet. 1 9C 7 

Doury. 

Rue Condé 

■ 

3.0 

Vient de «Juiaeié le 1** oct. 1007. 

Iloeftigrr 

Rue Tevernier. 

SCO 

420 

Directrice A paitir du 21 oct 1007.1 

Rasion.... 

Quai J.iyr. 


:>oo 

Vient de Ciluire le !•’ oct. 1907 

Aimé r** 

ij ii ai Jayr. 


3(0 

Vient «te Font«inea-*ur-S«Ane le 
l" octobre 100). 

Fauchére 

Ecole supérieure 
rue d Auvergne 


360 

Vient de Chaumont le l* r oct. I9i7. 

Aubril 

Ecole -upérieuro, 
rue d'Auvergne 


360 

Vient de Clermont il. 


l'I. dea Jacobins. 
C.Charl<mRgDe.33 


:mi 


Roche 


210 

Vient de Villeurbanne le 21 octobre' 
ttoî. 

Aveyron 

Garnie- Côte, 1 bis. 

4M 

(20 

Logement désaffecté le t" oct. 1907. 




300 

Indemnité à partir du 2l juin »907.| 

Vient de Moulin à-Vcnt le 1" oct 
1907. 

oïlivler 

Rue de l'Ordre. 


300 

Cbivaydel 

Court Henri. 


303 

Vient doollioi le !" oct. 1907. 

Teyaaelre 

Ch. de* CuUltei. 


300 

Vient de ViRefrancke id. 




3(0 

Vient de Vil>urbsnne id. 

Vient de Pierre-Bénite id. 

Chandy 

Route de Vienne 


300 

Millet 

Passage Biétrix. 


3W 




3 1 






id. id. 

Porchère 

R. Vendôme, 2‘3 


300 

R* nlre de congé id. 






Mcyaaonnier . . . 

Rue Bostuel 


300 

Du !" o t. nu 31 décembre 1907. 


Rue de l'Ordre. 


300 




19 7. 




.1*0 


Ycrssy 

Rue Ma/enod. 

320 

40) 

Veuve avec enfants le 0 oc*. 1907 , 


Cos propositions étant conformes aux 
proscriptions (lu décret «lu 20 juillet 1894 
et «les délibérations du Conseil munici- 
pal des 13 mars et 21 novembre 1905. je 
vous propose. Messieurs, de vouloir bien 
émettre un avis favorable à leur fixation 
définitive. 

I.yon, le 25 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hbrriot. 


HFÔRÏAÏIOSS Eî AYIS DIVERS 


Commissions municipales. — 

Réunions. 

Jeudi 30 janvier 1908. réunion a 
l'Hotel do Ville, dans leurs locaux res- 
pectifs : 

1* De la Commission spéciale (affaires 
courantes) à 8 h. 1/4 du soir. 

2* De la Commission générale, b 

h. 1/2 du soir. 


Concours pour Ja dét ignsiion de deux 
chim atea au Laboratoire municipal 
- Résu tat. 

Conformément h une décision antô' 
rieuro de M. le Maire de Lyon un con' 
cours poQr la désignation îles titulaires 
des deux emplois de chimistes récem- 
ment créés au Laboratoire municipal, 
a eu lieu 1 lTIôlcl de Ville les 14 et 15 
janvier courant. 

Deux candidatsse sont présentés pour 
subir les épreuvesde ce concours et ont 
été finalement déclarés admissibles & cet 
emploi. Ce sont MM. Dellier, (Claudius) 
et Crozier (Armand). 


Cimetières de Lyon. — Heures d'ou- 
verturs. — Avla. 

Du 1*' février au 15 mars prochain, les 
portes descirnetières seront ouvertes au 
public de 7 heures du malin b 6 heures 
du soir. 


{26 Janvier 1908] 

Dons au Bureau de bienfaisance 
de Lyon. 

Le 17 jutiviéi» il a été versé la somme de 
1.000 fiance. oHïandc do M. le Directeur du 
( redit Lyonnais, en faveur des pauvres de 
Lyon. 

Le même jour, la somme de 30 francs, r»F- 
fi amie de M. Lorin,39. rue l'aul-Chenavard, 
an faveur dos pauvres Un 1“ ariondisaonieni, 
versée par M. Biset, mljoint au Maire. 

I.e même jour, la somme do 70 francs, of- 
frande de M. Laugier, a l’occasion du ma- 
riage de s» fille, en faveur des pauvres du 
^arrondissement, versée par M. Ilizct, ad- 
joint au maire. 

Le 22 janvier, la *omuie «le 2 francs en 
faveur de» pauvre» dé Lyon, par un anonyme. 

Le même jour, la somme île J .Y) francs, of- 
f onde «le la Compagnie du gaz de Vais*, eu 
fevettr des pauvres du quartier de Vaiie. 


Demandes en autorisation de cont- 
trutru. 

du 17 au 23 janvier l'.tOS. 

M. Colonge, propriétaire ; MM- Revol et 
Rijznrd, architecte* : Construction d'une 
maison rue Cyrano, 12. 

Compagnie des pompes funèbres, pitiprié- 
isirv ; M. Vérot, architecte : Construction 
de deux hangars rue «J«; la Vi Mette, 37-39. 

M. Thomas, propriétaire ; M. Ronsard, 
architecte : Construction de trois maison» 
place Voltaire et ru<* Paul-Berl. 

M. Jsccsud, propriétaire ; M. Baurc, ar- 
rhiteete : Construction fie trois maisons «:he- 
min Saint- Charles et chemin de la Ruche 
aux Fouillants. 


DÉLIBÉRATIONS 

DU 

CONSEIL MUNICIPAL 

DE LA VILLE DE LYON 

pendant la période du Consulat 
et de l’Empire 


(striTs) 

L'on conçoit dans quel embarras la 
commune so trouverait si elle était obli- 
gée de discuter des cautions domiciliées 
et ayant des immeubles b 50, à 100 et à 
200 lieues ; les difficultés et les frais la 
meUraienldanslecasde ne faire aucunes 
poursuites ou bien les rendraient nnlles 
et sans effet. 

Ce sont ces mômes motifs qui font ad- 
mettre journellement dans les tribunaux, 
que l’on ne peuty nommer pour cautions 
que des personnes possédantdes immeu- 
bles dans l'étendue du département. 

La crainte que la condition du bref 
qui assujettit à présenter pour caution- 
nement des immenbles dans le départe- 
ment du Rhône et les trois environnants 
ne nuisit à la concurrence des enchôres 
ne doit, ce semble, entrer en aucune con- 
sidération. 

D'abord, parce qu'elle ne peut pas ba- 
lancer l'inconvénient d'exposer la com- 
mune à n’avoir que des cautions qu’il 
lui serait impossible de discuter. 


Digitized by Google 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


[26 Janvier 1908| 

Ensuite, parce que quiconque présen- 
tera, dans ses facultés et dans son per- 
sonnel les sûretés et la capacité requises 
pour la régie des octrois de la commune, 
trouvera facilement des citoyens possé- 
dant immeubles dans l'un des quatie dé- 
partements désignés dans le bref qui 
s'adjoindront 4 lui. 

El enfin, parce qu'il importe de ne nas 
perdre de vue quo l'explonation d’un 
octroi par une régie intéressée doit être 
assimilée à l’exploitation d'un commerce 
en commandite, pouriequeluncapitaliste 
iournit le fonds ot un associé gérant 
l'industrie, ou bien & l’exploitation d'un 
bien rural que le propriétaire fournit au 
colon qui doit le fertiliser. 

Qu'atnsi, il est intéressant pour la 
commune que ce soient des citoyens qui 
puissent être connus de son Conseil mu- 
nicipal, et auprès desquels elle soit sûre 
que l'opinion publique, qui supplée si 
souvent 4 l'insuffisance des lois, puisse 
facilement exercer son empire. 

Le Conseil a considéré, en deuxième 
lieu, que la prolongation du délai pour 
l’adjudication du bail en régie, dont il 
est question dans la lettre du Ministre, 
présente deux inconvénients préjudicia- 
bles À la commune. 

En premier lieu, il est à crainJre que 
cdte adjudication, devant être soumise 
à l'approbation du Ministre avant la mise 
en poscession des adjudicataires, pour 
peu qu’elle soit retardée, la régie ne 
pouvant pas commencer son exercice 
avant le mois de brumaire, qui est celui 
où les entrées de vin forment un des 
principaux produits de l’octroi, cette cir- 
constance nu refroidisse les enchéris- 
seurs, et que le bail ne soit pas porté au 
même prix qu’il l’aurait été si les enché- 
risseurs eussent été certains que leur 
bail tut commencé avant lo mois de bru- 
maire. 

En deuxième lieu, le Ministre en se 
déterminant à une prolongation de délai 
pour l'adjudication, sur le fondement 
qu'une Compagnie, sous le nom do De- 
laval, n’a pas pu encore se mettre en 
règle pour son cautionnement, semble 
indiquer par là qu’il voit cette Compagnie 
d’un œil favorable, et cela seul suffit 
pour écarter les autres Compagnies, qui 
ne voudront pas se mettre en concur- 
rence avec celle qui parait favorisée. 

D’après ces diverses considérations, 
le Conseil émet le vœu 4 ce que le Pré- 
fet fasse patvenir le contenu de la pré- 
sente délibéiation au Ministre de l’Inté- 
rieur, pour qu'il veuille bien en peser 
les motifs dans le sein de sa sagesse et 
de ses sentiments bienfaisants pour la 
commune do Lyon. 

Le Conseil émet également le vœu 4 
ce que l'a ijudication définitive toit irré- 
vocablement fixée au vingt-neuf do pré- 
sent mois de fructidor, et 4 co que le 
Préfet veuille bien prendre les mesures 
nécessaires pour quelle ne puisse plus 
souffrir aucun retard. 

U a été proposé de faire une députa- 
tion au citoyen Verninac, ci-devant Pré- 
fet, à l’effet de lui témoigner les regrets 
du Conseil de ce qu’il quitte la Préfec- 
ture, et en même temps ses sentiments 
do félicitations de ce qu'il a été nommé 


4 la place d'ambassadeur auprès de 
nielvèiie, ce qui a été agréé et exécuté 
à l’instant. 

Le président a levé la séance. 

Clos et arrêté à Lyon, les jours et an 
susdit. 

J.-M. Parut, président , Bertholox, 
secrétaire. 


Séances extraordinaires du vingt- 
sept fruotidor an IX 

Cejourd’liui vingt-sept fructidor an 
neuf de la République française, le Con- 
seil municipal assemblé dans le lieu or- 
dinaire de ses séances, le président a 
ouvert la séance. 

Il a été procédé 4 la nomination d'on 
secrétaire, lo citoyen Dian a été invité 
d’en continuer les fonctions. 

Lecture a été faite d'une lettre du 
Conseiller de Préfecture conçue en ces 
termes. 

Lyon, lo vingt et un fructidor an neuf. 

U Préfet du départemeni du Rhôuo, au 

Maire de la divisiou du Nord. 

J'ai l'honneur de vous adresser, citoyen 
Maire, un arrêté de ce jour pour la convo- 
cation du Conseil municipal aux vingt six et 
vingt sept do ce mois. Veuille/ assurer, en 
ce qui vous concerne, l’exécution de cet ar- 
rêté. 

Vous prendrez toutes le. 1 » mesuras néces- 
saires pour que le Conseil connaisse, ces 
jours-lu, toute» les soumissious qui auront 
pu être faites au Secrétariat de votre Mairie, 
afin qu’il poisse délibérer sur l'adinisaiou ou 
le rejet de ces soumissions, et quo son vum 
me «oit connu le 27 iructidor au soir. 

Autre lecture a été faite de l’arértô 
du Préfet du vingt et un iructidor, en 
suite duquel le Conseil a été convoqué 
extraordinairement. 

Autre lecture a été faite d’une lettre 
du Préfet en date du vingt-deux fructidor 
annonçant l'envoi d'un arrêté du Ministre 
de l’Intérieur du dix-huit du uiéme mois, 
énoncialtf des principes qui l’ont déter- 
miné à renouveler l'octroi municipal de 
Lyon; apiès lecture faite de l'avis du 
Ministre qui en oïdonue une publicité 
convenable, le Conseil émet le vœu que 
ledit avis soit rendu public, dans le plus 
court délai, par la voie de l’impression 
et de l’affiche. 

Le Président du Conseil a donné lec- 
ture d'une lettre qui lui a été communi- 
quée par le Commissaire général de 
police, qoi annonce qu'il a été légué à la 
commune une somme considérable par 
le général Martin, mort dans l'Inde, 4 
l'effet d'érîger une institution 4 Lyon. 

Le Conseil a prié le citoyen Devillas, 
l'un de res membres, de prendre les 
renseignements nécessaires par ses cor- 
respondants 4 Londres, pour ensuite être 
prise la détermination qu’il jugera con- 
venable. 

Sur l'observation d’un de ses mem- 
bres, le Conseil municipal émet le vœu 


65 

u'il soit ajouté au cahi«r des charges 
u bref d'adjudication, que les nouveaux 
adjudicataires de loctrui seront tenus 
du continuer les locations consenties 

f iar tes précédents régisseurs, d'après 
us baux légalement constatés qui seront 
produits. 

Une pétition adressée par le citoyen 
Bellemain, peseur juré, a été lue : cette 
pétition est accompagnée de la copiu 
d'uno lettre a lui adressée par le Com- 
missaire général de police, par laquelle 
celui-ci lui intime les ordres les plus 
positifs de préparer et établir, d'ici au 
premier vendémiaire prochain, les poids 
ou romaines servant au bureau du poids 

f iublic au nouveau système métrique ; 
e citoyen Hollemain demande au Con- 
seil do prendre connaissance de la sou- 
mission qu’il a faite au Préfol du dépar- 
tement pour être maintenu régisseur du 
dit bureau, observant que les change- 
ments qui lui sont ordonnés lui occa- 
sionneraient des irais considérables, 
qu'il n’est pas juste qu’il supporte s'il 
n'est pas continué. 

Sur la lecture de ces différentes pièces, 
le Conseil a arrêté que lo Préfet est 
prié de lui donner une commuuication 
prornpto des differentes soumissions 
qu'il aurait pu recevoir sur cet objet, 
pour que, sur le vu de ces diies soumis- 
sions, il puisse délibérer et émettre un 
vœu conformément 4 son arrêté pris 
dans sa séance du vingt-quatre germinal 
dernier; en conséquence, la soumission 
du citoyen Bellemain sera remise au 
Préfet avec la présente délibération. 

II a été remis sur le bureau, par les 
Maires des trois divisions, 1 état nomi- 
natif des citoyens qui se sont fait inscrire 
dans chaque Maiiie pour concourir 4 
l’en chère et adjudication de l’octroi mu- 
nicipal de Lyon ; lecture faite de chacune 
des soumissions, le Conseil. considérant 
que l’exploita- lion d’un octroi munici- 
pal par la régie intéressée doit être 
assimilée 4 une société pour laquelle 
le capitaliste fournit le fonds et l’associé 
gérant l'industrie ; 

Considérant que cette espèce de con- 
trat a pour baso la confiance, et que la 
confiance repose sur les connaissances 
acquis» s, non seulement sur la solvabi- 
lité, mais encore sur la capacité des 
individus avec lesquels on consent 4 se 
lier ; 

Considérant qu'aucun membre du 
Conseil municipal ne consentirait une 
société avec des personnes qui ne lui 
seraient pas parfaitement connues ; que 
le Conseil exerçant les fonctions de tu- 
teur et de père, relativement aux inté- 
rêts communaux, il ne peut adopter 
pour la manutention de ces intérêts des 
dispositions que chacun doses membres 
en particulier repousserait, s'il était 
question de ses affaires personnelles; 

Considérant que les soumissionnaires 
dont les noms suivent, ravoir ; 

1* P erre Délavai, résidant 4 Paris, 
rue Lazare, n* 6 ; 

2* Jean-Baptiste Maquart, rentier 4 
Paris, rue saint-Antoine, division de 
l’Arsenal ; 



tid BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 


3* Jean-Louis Millon, propriétaire à 
Outlins, présentant pour associes Pierre- 
Théodore Perrin a Limone-A, Joseph 
Siren a Chasseluy, Antoine Joly a L*-n 
lilly, An loi ne Kiviere a Oullms et Jean- 
Marie Aimattei a la Guillotiere ; 

4’ Marc Antoine Grand, rentier à 
Lyon, quartier Saint-Just. rue do la 
Croix-Blanche, n ü 180, offrant pour asso- 
ciés, Claude Parrayon, marchand de 
vins, place du Change, n*8,et Jean Tou- 
lieux, {entier, rue de Trion, n* 138; 

5* Dejrieu de Lyon; 
ne sont point suilisamment connus des 
membres du Conseil ; 

Le Conseil omet le vœu pour que les 
ci dessus dénommés ne soient pas admis 
a f adjudication qui doit avoir lieu le 
vingt-neuf du courant; 

Et que les citoyens Jean-Claude An- 
thelme Chariot aîné de Lyon, Jacques 
Terme, négociant; Jean-Antoine Pan- 
erace Mulas&agny, propriétaire; Benoit 
Degérando ; Alexandre Jordan et Char 
les-Bernardin Clurat, seront les seuls 
qui devront concourir à la dite adjudi- 
cation. 

Le Conseil émet également le vœu a 
ce que l'adjudication de l’octroi de Lyon 
soit considérée comme un simple acte 
d administration ; qu’en conséquence. 
l' adjudicataire ne soit soumis qu aux 
droits exigés pour de tels actes, confor- 
mement a ce qui s’est pratiqué a Paris 
pour le bail de la régie de l'octroi. 

Le président a levé la séance, et a 
annoncé que la présente session était 
terminée. 

Fait et clos a Lyon, les jour et an 
susdits. 

J.-M. Pabkxi - , président: Du». 


KKANCr s KXTtt ACJIlDI X Al UES . 

Séance du vingt-huit fructidor an IX 

Ce jourd'hui vingt-huit fructidor an 
neuf de la République française, lo Con- 
seil municipal assemble dans le lieu 
ordinaire de ses séances, lo citoyen 
Sain-ilon*86l, Maire dans la division du 
Midi, president, en l'absence du citoyen 
Parent, a ouvert la séance. 

Lecture faite du procès-verbal de la 
scance du vingt-sept, sa rédaction a été 
adoptée. 

Il a été procédé A la nomination d'un 
secrétaire ; le citoyen Housset a été 
invité h en remplir les fonctions. 

Lecture a été faite d’un arrêté du Pré- 
fet en date de ce jour en suite duquel le 
Conseil a été convoqué extraordinaire- 
ment. 

Autre lecture a été faite d’une lettre du 
Préfet en datedecejour,et accompagnant 
un mémoire et propositions laits par 
la Compagnie George Binard et C u , 
et pur lesquels elle demande que, sous 
le bénéfice des modifications qu'elle 
articule, on lui adjuge, preferablement 
a toute autre Compagnie, la régie de 
l'octroi municipal et ue bienfaisance. 


Lecture faite desdites propositions, ot 
après avoir ouï plusieurs membres qui 
ont successivement porté la parole ; 

Le Conseil, considérant que les pro- 
portions faites par la Compagnie George 
Ricard et C‘* s'écartent ues clauses et 
conditions du bref d'adjudication adopté 
par le Conseil et approuvé pur le Pré- 
fet, le Conseil arrête : 

Que, sur lesdits mémoire et proposi- 
tions, il passe à l'ordre du jour. 

Lecturo a été faito de deux nouvelles 
coumissions du citoyen Mazuyer et du 
ciloyon Joannon, fondé de pouvoirs du 
citoyen Cross, et, de suite, le président, 
ayant mis aux voix l’admission destins 
deux soumissionnaires pour l’adjudica- 
tion qui doit avoir lieu demain, le Con- 
seil a déclaré a runanunitéqu’ila étaient 
a unis. 

Lo Conseil a invité les Maires à pré 
venir de lenr admission les soumission- 
naires qui ont été admis par le Conseil, 
dans ses séances d'hier et d'aujourd'hui; 
lesdits soumissionnaires doivent être 
prévenus que l’adjudication aura heu 
demain, A midi, dans une des salles de 
la Préfecture. 

I.e citoyen DeviUas a annoncé au Con- 
seil que, conformément à l’invitation 
énoncée dans sa séance du jour d'hier, il 
a donne avis A une maison de Londres, de 
l'action qu'avait à exercer la commune 
ae Lyon sur la succession ouverte du 
general Martin, h raison d'un legs qu'il 
lui a fait, pour ériger une institution h 
Lyon, et a demande tous renseignements 
h ces lins, lesquels il s’empressera de 
communiquer aussitôt leur réception. 

Le président a levé la séance et l’as- 
semblée s’est ajournée à demain ving- 
neuf a midi. 

Fait et clos & Lyon, les jour et an 
susdits. 

Saix-Rousbet ; Rousset, secrétaire. 


Séance du vingt-neuf ftuctidor an IX 

Cejourd’hui. vingt-neuf fructidor an 
neuf de la République française, le Conseil 
municipal assemble dans le lieu ordi- 
naire de ses séances, le président a ou- 
vert la séance. 

Lecture a été faite du procès-verbal 
de la seance du vingt-huit, sa rédaction 
en a été approuvée. 

Autre lecture a été faite d’une lettre 
du Préfet, en date de ce jour, par la- 
quelle il renvoie an Conseil les réclama- 
tions adressées par divers des soumis- 
sionnaires dont la non admission a été 
arrêtée dans les séances du Conseil des 
vingt-sept et vingt-huit du courant. 

Sur la proposition d'un membre, le 
président u nommé une députation char- 
gée de demander au Préfet ses inten- 
tions, relativement au vœu de rejet 
émis par le Conseil. 

La députation a rendu compte que 
l'intention du Préfet, quoi qu'il ne se lût 


DE LYON 120 Janvier 1908] 

pas expliqué par un arrêté précis, était 
d'admettre aux enchères tous les sou- 
missionnaires indistinctement. 

Sur quoi, délibérant, et après que 
divers membres ont été entendus, lé 
Conseil considérant que la détermina- 
tion adoptée par le Préfet est contraire 
A l'article 2 du bref d’adjudication, ledit 
bief approuvé ostensiblement par le 
Préfet, et tacitement par le Ministre ; 
considérant que cette détermination est 
contraire aux vœux du Conseil et aux 
intérêts de la cité, 

Arrête: 

Les Maires sont chargés de protester 
au nom du Conseil et do la commune 
centre l’adjudication qui va être faite de 
la perception de l'octroi, si elle n'est 
fane dans les formes qui sont détermi- 
nées par le bref. 

Les Maires préviendront préalable- 
ment le Prelet de cette protestation, ot 
si le Préfet persiste a s’écarter des con- 
ditions du bref, les Maires feront insérer 
leurs protestations dans le procès-ver- 
bal d adjudication. 

Un membre a demandé qu’une rédac- 
tion fut adoptée pour la protestation 
dont on venait do charger les trois 
Maires. 

Le Conseil ayant adopté cette propo- 
sition, la rédaction a été présentée et 
adoptée dans les termes suivants : 

« Et de suite, les trois Maires présents 
« ont observé que, par sa délibération 
« du vingt-sept courant, le Conseil mu- 
« nicipal, conformément A l'article 2 du 
« bref d adjudication, avait émis un 
« vœu motivé pour la non admission 
« aux enchères de divers soumission- 
« naires. 

« L'envoi, fait au Conseil par le Pré- 
« fet des réclamations qu'ont adressées 
« divers des soumissionnaires déclarés 
« inadmissibles, semble annoncer que 
« contre le vœu du Conseil ces soumis- 
« smnnaires pourront prendre part à 
« r&djucalion. 

« Dans cet état, et dans la convie- 
nt tion qu'ont les trois Maires que le 
« Conseil tient essentiellement au vœu 
a qu’il aémis, ils déclarent qu’ils proles- 
« lent au nom do la commune contre 
« l'admission de tous soumissionnaires 
« autres que ceux admis par le Conseil; 
«i protestant encore lesdits Maires pour 
« que tous les droit* quo peut prétendre 
e la commune, d’après les lois.ei d’après 
« l'approbation donnée par le Ministre 
n de 1 Intérieur aux principes adoptés 
«< par le Conseil, soient réservés a la 
« commune pour êtro par elle réclamés 
a ainsi et comme il appartiendra, et ont 
« les trois Maires signé». 

Le président a levé la séance. 

Fait et clos h Lyon, les jour et an 
susdits. 

Sain Rousret, Roussel, secrétaire. 

Il apport sur l'adjudieatiàn de la percep- 
tion de l'oetroi de Lyon par le Maire 
du Midi t et de tt trie pour te Conseil mu- 
nicipal. 

Lorsque par l'effet de la bienveillance du 
Ministre, le Conseil municipal fut appelé A 
proposer ses vues sur les améliorations dont 


67 


126 Janiver 1907] BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


pourrait être auaceptiblo la perception de 
l'octroi, voua sûtes, citoyens, saisir la 
pcu&âe de l’autorité, vous entrâtes dans scs 
intentions, et pour parvenir a pouvoir frap- 
per l'abus dans sa racine, vous vous propo- 
sâtes d'examiner, dans toute son étendue, 
l'importante question sur laquelle vous étiez 
admis â vous expliquer. 

Tous les systèmes d’exploitation furent 
alors proposés, discutés et approfondis. 

L'effet de la discussion fut de vous per 
Ruader que la concurrence élevée entre les 
intérêts individuels, dans une enchère libre 
et loyale, est la plus efficace garantie que 
puisse avoir l'intérêt public; vous aperçûtes 
que la forme présente un mode d'exploita- 
tion simple et productif ; que c'cst le seul 
qui permet de laisser à la concurrence 
toute sa latitude, et que, c'est encore celui 
qui se prête à repousser avec plus d'effica- 
cité le contre temps épineux que présente 
la demande en compte do clerc ft maître. 

Cependant vous ne méconnûtes pas qu'il 
existait des motifs très concluants pour 
juger, comme prématuré, rétablissement 
d’une ferme ; vous pressentîtes que ces mo- 
tifs pourraient parai ire décisifs au Ministre, 
et surtout s’ils se baient dans son esprit a 
des vues générales sur les autres octrois de 
la République. 

AJors vous votâtes pour la ferme, dont 
vous présentâtes un projet et subsidiaire- 
ment vous crûtes devoir fournir le plan 
d’une régie intéressée. 


'A Suivre). 


TRAVAUX COMMUNAUX 


SITUATION HBBDOMADAIHE 


Service municipal de l’Architecture. 

Travaux entrepris dan» la semaine 

Immeuble communal, ne Sébastopol, 82. — 
Réps'Stioa et aménagement de trois apparte- 
ments. 

Ecole de fûtes, ru* Monlgolûer, 23. -— Amé- 
nagement d une cantine. 

«fable du b’ arrondissement. — Réparations 
de propreté dans les logements des deux garçona 
de bureau 


7rap«tfx en court d'exécution 


Service de l'Architecture. — Aménagement de 
bureaux. 

Immeuble Morandv, avenue da Château. — 
Aménagement d'une classe. 

Groupe scolaire, rue Tissot. — Installation 
d'une enambre pour le ooncierge. 


Travaux terminé s dans la semaine 

Logement du garde du réservoir de fî illieux. — 
Réfection de parquet et établissement de trous 
d’aération. 

Propriété municipale du Vernay. Répara- 
tions des croisées et réfection de parquet dans 
le logement du lanlm'cr. 

Faculté des Sciences. — Réfection de la toi- 
ture du chenil. 

Palais des Atts. — Installation d’un vestiaire 
et de grilles pour fermeture. 

Frnle d* garçons, rue de la Part-Dieu 3>. — 
Création de classe et d une loge de concierge. 


Service municipal de la Voirie 

Travaux entrepris dans la semaine 

Rue du Bon-Pasteur. — Relevés à bout en caü" 
loux roulés. 

Hue Ssini-Polycarpe. — Réfection des trottoirs 
eu aspuaue et releves a bout des ngolet en pa- 
vés d échantillon. 

Rue Ma**un et montée des Carmélites. Pi- 
qu-ge k I x g lusse puinte des marche» il escaliers 
en pierre do Viliebois. 

Travaux en court d'exécution 

Place du Perron. — Blanchiment et r*join- 
toicmcnt des murs des escaliers «t peinture à 
l'huiiedes boiseries des ocvertuies. 

Hucner coure des Chartreux, au droit du quai 
Baint-t incenl et place du Port. N eu ville, z6. 
Purge de blues menaçant d ebuu. entent, ^travaux 
luoiuvnlaueiuenl suspendus.,. 

Hue do l'Aociénne-Préfcctuie. Piquage do 
bu dures de troitous. 

Hue uauion, entre l'avenue Félix-Faure et la 
rue de l'AbOitilaue*.. — Pavage ueuf en paves 
d'échantillon de grès. 

Avenue rélix Peur. , entre la place de l'Abon 
dance «t la rue Vendôme. Alise en état de 
viabilité. 

Avenue de Saxe prolongée. - Etablissement 
d une chius-ee provisoire. 

P. ace du Commandant-Arnaud, au droit du 
groupe icotalie. — Heieciion da trottoir» eu as- 
puaiie, t travaux momentanément *u»peodu»} 

Hue des Ma^chabee». — Relevé* t» bout en cail- 
loux rouies. 

Montée de Loyaase. Rechargement des trot- 
toirs en terre. 


Travaux terminés dans la semaine 

Montés du Mont-Bauvagc, face rue Oranam. — 
Construction d un escalier en ciment armé. — 
bmeveiucut des coffrages et peiuture de la bar- 
rière motallique. 

Hue âaint-Fiançois-d Assises. — Relevés h 
bout en cailloux roules. 

Hue d Algérie. — Réfection des trottoir* «n as- 
phalte et rcievés h bout en paves d'échantillon. 

Montée du Chemin-Neuf. Réparations des 
trottoirs en asphalte. 

Pont de la Gare. — Epuisements dans tes puits 
d'amarrage, nettoyage et peinture des amarres. 

uonaiiseiiiios ; ancien cimeuere de la Ouülo- 
tiéro ; nouveau cimetière de la Guillotiére; pas- 
sage Saiat-Pothin. 

frises e eau et branchements : chemin de l'Etoi- 
le-d’Alai, 5i; rue Caveonc 31t. quai de Serin, 3t; 
impasse de la Muette, 7; chemin de la Ocmi- 
Luno, 130; chemin de Monlauban, 2: rue de 
Nuits, 1. 

Servioe vicinal 

Chemin vicinal n* <6 de Bar* ban. - Construc- 
tion d'une chaussée en paves d'échantillon cotre 
la rue Paul- Berlet l'avenue Félix-Faure; longueur 
23ft mètres. 

Chemin vicioal ord naire n 4 Si de Corne-de- 
C«rf — Construction d'un égout de l-JO xur 0”80 
et de l“iè sur 0"80. entre la rue d Aubigny et la 
rue de 1 Ordre; longueur 306 métrés. 


ETAT CIVIL 


Promesses de mariage déposées dam 
les mairies d’arrondissement pour 
être afliohéee le 26 Janvier 1908. 

rauiaa AnaoioituMnrT. 

Ayres. Fr., boulanger, r. St- Jean fié bis. 

li u * Atuicl Dtlia emp'., q st-Vmcem. 31. 
B*d n J-isrpli riiipl., r. Saiol-Cyr. 2 . 

I»"* Hivié c, Virginie, devid .* H-idin. 16. 
Bauer. Léon typographe r Routa iu » 
if • Buurkha d, r , cor*et«é-e, r de I Epée, 16. 
Ruis'on, Liment ouvrier d us ne, St-Fone. 

D 1 * Hobeit, Marie, uuv. en perles, êt-Fons. 


Gobertier, Jesn, cultivateur, Saiot-Alban-d’Ay. 

H •* Pascal, Marie, dom . q «»c U Pêche. ie, 2. 
Goûtai. Eugène, cuiffeu , r. Romuio, Zi. 

0 * Cuuiry, Aug., coiffeuse, r de la Piatiere, tu. 
(Armand c, Fr., ernpl. de banque, q M-Ciair, lu, 
ii h * Lot, Jeanne, mécanicienne, r. âulty, Z5. 
Pierrot, Claude, nnpL. r. i.r«qui, iïj. 

D 1 ‘ Tournier, Marie, brodeuse, pl. Terreaux, 3. 
Romary, Léon, ouvr. bijout , r. Anuuuciade, jO. 

LM 1 « baulfa.d, L., vigocr., Viüais-Ponlainex. 
Viviea, Jean, charcutier, Saint-Fwns. 

D"* Heilrand, Louise, s p.,r. St-Pulycarpe 1. 
Autiergier, Benoît, empl., pl. Salbunay, b. 

I) * Perhn-d Arlui, Lucilc, s. p., r Vauzelles, 3. 
Damer, Vincent, uieuuia , r. Uugeaud, *7. 

D lia Hiffard, Jeanne, cuuL, in. u.oude-Lûte, 62. 
Mainefnud, Auguste, ébén., r. Bon-l'asteur, itf. 
û u * Micod, Joseph., cuis., q. St-Vmceot, 33, 

DIIUBME AAROXDtSSCMXItT. 

Aussenac, E., pâtissier, St Rambert-en-Bugcy (A.) 

u‘“ Martcliu, L., *. p., jSl-Hamberl-en-Hugey. 
Tbihounct, Marcel, menuisier, r. V. -Hugo, 41. 

u u * i-h arriére, L., pulissau**, r Jttd -plantes,! 
Dalous, Jure», induiinel, t. onfort. iJ. 

U"* Pirard, Marie, empl., I. hunoir, 36. 
Heynaud, Lucien, eiiipl , r. du Mail, jU. 

D'“ i.end e, P., coutur , r. Hût. de-Ville, 72. 
François. Auguste, jardm., at-Ramb -Ile-Barbe. 

!>•'• Ulundon, Marie, s p , r. Hemp.-d Amay,'J6. 
Fay, Maurice, nuuh. bouteille*, r Villerwi, zi. 

D"» Faure. Ma ie. cuisin., r. Victor-Hugo, 12 . 
Gazel, Louis, constructeur, r. Boileau, Si. 

ir» Maiburet. Madeleine, s. p,. r. Ilôt.- Ville, 80. 
Chauéac, Viclorm, coiffeur, r. Marronniers, 3. 

i*'** Hey, Ma ie, ernpl., Oullias. 

Gontar Jean, re»tauiateur, Roanne. 

Il '• Boy, Oltna. cuisinière, Lo Coteau. 
Rigollier, Joseph, empl. com., r. Emile Zola, 6. 

D 11 ’ Tboruloa, Rosalie, a p., Vermmeui. 
Biocbier, G., icprésent. couuu., q. de Retx, 22. 

l> * Ail.aud, Reloue, ». p., pl. Reiptll 12. 
Reverdy, Joseph, tisseur, r. du Mari, 24-26. 

0' * Luuinet, ileiéne, coutur., r. R -d Amay, 13. 
Berry, Jean, destin. P.-L.-M., r. sala. vt. 

Ü " Tournier, H., coutur.. Vienne (Isère). 
Pouyet, Henri, empl. com , r. Memp.-d Aiaay.40. 

Ü l *'Uau. Suzanne, couturicre. r. ùavenne, 15. 
Poncet, Alexis, erupl. r. Aug. -Comte, 23. 

U '* Ferma, Anne, ruénag., r Aug - omte, 25. 
Ja*, Lotus, chauffeur, av. de Saxe, <61. 

D 1 * Jolibois, Fernande, coût., r. Uelandme, S. 
Demonceaui, Félix, pos. P.-L.-M. ,q l'errache.61 . 

ü 1 • Pa on. Marie, cuisinière, q- l'er.ache.XO, 
Michel, Edouard, typog.aph-j, r. Franklin, 46. 

U“ PizxeiU. Ivan., tapissière, r. Frauklin, 46. 
Duvcrnois, Fiançois, cordonnier, Bourg. 

0 >:, ‘ M*r lot, Maiie, ménag., r. V. Hugo, 12. 
Beoier, Léon. ecnp. P -L.-M.. r. Bichat, z;i, 

0 ‘- Ssgot, Marie, repasseuse, r. Bichat, 23. 

THOISIfUK ANnOXOlSMXR.VT. 

Cbapuis, Joseph, fact postes, Lompnes (Ain). 

D * Violet, Marie, Coriuar«nc0e ,Ain). 

Coliaud. Philibert, empl. P.-L.-M., bil. Part-Dieu, tl, 
D ,l ‘ Robin. Jeanne, empl., ch. Platanes, 7. 
Durand. Antoine, ebén.. en. TourneUes, 12. 

l>“* Barbéry, Elisabeth, s p., r. P.-jert, 133, 
Ladet, Paul, empl , r. Ville roi, 28. 

D • Fuurnier, Marie, r. Villeroi, »8. 

Boulez, Nlcolaa. ch -dent., r. Bervient. 10, 

Ü 1 * Pciason. Jraune, 9. p., av. de Saxe, 2*3. 
Annibal. Ktirnne. empl. au gaz. r. 3- Pierres, 15. 

D- 1 ’ Berlioz. Joséphine, s. p., r. Héchcvelin.lOO. 
Arnaud. Ferdinand, a ch tecte.r. des Passants. 23. 

D Militai, BsmUi, I, p.. Hoche (Isc.ej. 
Bauer, Léon, typograp.. r. Nom» in, 8. 

Ü"* Bou kha d Franceiine, eurset . r. Epée, 16. 
BeUntin, FcnnçoU, g de peine, pl. Ilenu, il. 

D‘ * Monavoii, Benoîte, u.en cn..Vexeronce (!».). 
Brochier. Georges, rep., q. de Relz, ;2. 

Gilland, Héiotsc, s. p , pl. Rasparl, 1t. 
Camhon. Jus., vér. adj. poids et m., c. Laf., 110. 

D ; " Soldadie. Marguerite. s p., Reilbagnet (Lot). 
Candrea. Octave, plombier, r. Molière ii8 
D“» Michel lleurietle, coutu'ierr «lu lins. 
Cnltenut, Félix, serrurier, r. Grenoble, 164. 

D 1 ' Laurent, Clolihie, mén. r. Masséna 77. 
Cbaraix. Nicolas, métallurgiste, r. St-V'ictor., 8. 

D '* Uelleard. Madeleine mén., r. Hnrrier, 1. 
Chenu. Léo*» minotier, av. Bertbelot, ?>-9. 

B 1 Touchcbmuf. Françoise, c«r$- av.Be th 230. 
Conuo-it François c.-m- usine r. Université, 55. 

I) * Rosier, vlaiie s p , r. I ni vc site, ùj. 
Dalons. Jules, industriel, r. Confurt. 13. 

«> - Firafd Mai le. empl . r Hunoir, 86. 
Deimurs. Pierre, juuruulier. Vémssieux. 

D"* Perret, Francelme, cuisia., r. Asperg., 2'. 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


tài 

besrioKi. Jean voyag.. Préaui (A'd^chf). 

D' • Thomaral, Auguitl, pr. de mas ,r Mars 7. 
Dura d. Antoine, boula'igrr. r Créqui, ti~. 

[)"• Jabul Galber , coul . Pontchacra (Rhône). 
Fay. Manne*. md hou eille* r. \ blêmi, îl 
l) * Faure, Marie, cuisinière, r. V.-tlogO, 53. 
Iloury. Maurice. s*rg. 9«* înf . f «rt Lamothe. 

D 1 * Maury M. couturière. St-Ouen (Seine). 
Gounon J'il.en cn.pt r. de Gerland, 30. 

D 1 " Per«ier, llen.ietie. ■ p.. Mâcon 
Martin, Antoine, dessinateur. r bt-Jean. A. 

D 1 * Jou<-dau. Maria, s p . r. Rabelais 38 
P. nrel. Alexis, empl.. r. Auguste-Comte, 25. 

Pernin. A , ménagère r. Aug -Comte, 23. 
Poovct, Henri, empl., r dr* n.-d'Ainay, 40 
ü"* Bau Suzanne, couturière, r Cavenne. <3. 
radel. Gilbert, manrousrc. c. riTt**bnurille. 9 
V’* Lang. Mar te, b;od . c. «l'Herbou ville 9. 

Il ■••■.il, Léonard, menuisier Otattias l ; • * n • 

U 1 * lasartiar Mi re, s. p.. st. de '‘aie. ?Î7. 
RoquelaUie, Gaine . dessinateur Marseille. 

U k * Maire \,ru‘U c. a. p . Museule. 

Vi»l, Pierre, fatgeron, r. Sébastopol, 33, 

D 1 * Jallier, Juseptiine, a p . r. Sébastopol, 37 
Galberon. Hennit. cmpL. c. Gambetta, 43. 

i> • l.bcu-y. Marie, couturière, IV. Saie, Mo. 
Chouverey. Jean, empl. banque, q. B rot team 23. 

D 1 * Roche, Claudia, s. p , a. Brotleaux. 28. 
Croidleux, Knnlc, sellier, r. Vendôme, 20i. 

D“* Bard. N'oémie. polis» . r. Vendôme, 291. 
Drii.il, Pierre, einpl.. r. Louis- Blunr, tl 
D '• Tissier, Eugénie, osai., r. Tnibaudière. tl. 
Goyard, F., mamnuvre. allie S»cré-G<rur, 10. 

LC 1 * Labnurot, Il , lingcre. allée 8.*Ccrur, IA. 
Goule*. Claude, empl , r. Séb.-Orypbe. 122. 

Ü"* Froisse, Marie, repas». , r. S -Oryphe, 112. 
Ja>. Lutiia. chauffeur. as. de Saie, 201. 

U 1 * Jolibois, F . couturière r Oelandinr. A. 
Ms*. Mathias, commerçant, r. Paul-Bert tl 
D 1 '* Marlineltl, Marie, euipl . r. Tôte-d'Or, 122. 
Morin, Etienne, peintre r Dumoulin. 2 L 

0 * Hum «tel. Marie, ménsjr. r Dumoulin, 23. 
Pieron. Jacques. empi.,r Jeanne-d'Arc. 3i. 

U 1 * Lotrou, Antoinette, s. p , gr. r. Cuire 44. 

QiAintfcvK sasoaDiaaiManr. 

Thibonnet, M., menuisier, r. Victor Hugo, 47. 

!»"• Coarrière, I. . polisseuse, r. J -Plantes. 4. 
Coivou», Antoine, dessnatrur, r. Jacquard, H*. 

D 1 * Perret, t . dessinateur, r. Gigodot, ls. 
Reverdy. Joseph, Us aenr, r. du Mail. 2|. 

D“* Couine t. IL, couturière, r. R -d-Ainay, t). 
Lassos. Louis, teinturier, r. de Nuits, 8. 

D 11 * Tissot, Sidonle cbenill., r. de Nuits, 8. 
Pradel, Gilbert, manœuvre. c. d'Iler bousille, 9. 

V*« Lang. Marie, brodeuse, c. d'flerbouville. 9. 
Joly. Jean, empl.de banque, r. Belfort, tt. 

|i ‘* Dehance, Etien.. ting , r D.-Rochereau. SI. 
Françot*. A , Jardinier, r. Saint-Polbin, 46 
D 4 ** Blondoü, Marie, a. p.. r. Keuip.-d Ainay.3A. 
Rrynaud, Lucien, empl., r. du Mail. 30. 

ü"« Gendre, Pauline, coutur , r. H. -de- Ville. 7 i. 
Pléron. Jacques, empl-, r. Jeanne -d Arc, 31. 

D"* Lorron, Francine. ». p , gr r. de Caire, 44 
Boni, Claude, empl , Soucieu-en-Jam t. 

D ** Benuit, Marie, brodeuse, r. de I Enfance, 10. 

CUrOCIMS A*Rüllr<IStBXI9tT. 

Ayres, François, boul., r. St-Jean, AA éi». 

D • Amie!, Dalia, empl.. q. St- Vincent, 21. 
Badin, Joseph, empl., r. St-Cyr, 27. 

D"» Rivière, Virginie, déTid., r. Bodin, !A. 
Desmure, Claude, cuit., Propiéres , Rhône). 

D' u Chaumont. Josiph , cuis., r. Roquette, 3, 
Dupré, Jean, négociant, av. de 1 Abattoir, 32. 

L»-'* Bernard, K- a , s. p., Cbsponost (Rhône). 
Fournier, Henri, euipl ue banque, St-Elienne. 

D* • bioletu, Marie, * p , ch. de Mont uban, 5. 
Rameaux, llippolyte, empl , q, de Cuire 20. 

D' u Soboul, Ross, cuit., r. Bourgogne. 9 
Romary, Kd . empl. aui tram Caluire (Rhône) 
D' 1 * Paillasson, Jul.. empl , m. Gourguillon. t3. 
Rondo, Hip., v. de ch., q. de l’Arcbevèché. 13. 

D m Mayet, Marie, nuis., q de l'Archevêché, 25. 
Ville, François, mrn . r. des Macch «bces. *H. 

Ü ‘ Gay . J., empl. de com , r. Macchabées, AS. 
Garde. J(»epb. eu. pi de com . r. Soufflot, t. 

D 1 ' Farine, Etieunette Caluire ( H hône) 

Moore L, Gustave, contr tisseur, Oullins (Rhône) 
D * Farce, Aot.,s. p , r. du Bourbonnais 13 
Cbabert, L empl au P.-L.-M.. r, de la Claire. 42. 

U 1 * Delliuiniue M.* s p . Aubenas (Ardèche). 
Blanc. J , empl au P.-L -M., r Juiveue. S. 

D' 1 * Cauto, Jeanne. Coût., ch de houlans. 9fl. 
Mo in, Etieiiae peint • pi&L . r. Dumoulin, 23 
|>* Romatel Marie roén , r T ramassée, 17, 
Départs, Albert, tô’.ier, r. Jtiivcrie, 14. 

£; • basât'., Fanny, s. p., ch. des Fins, 132. 


»t mut saaoKBtsaBUtXT 

Ilii'lacbe, Glands, mécanicien. r C équi, 137. 

I) * B av. J .* * 1 1 m coututiè e, r. auban, t tîO . 
Bny>. Eli* ne terrassier, r. Hussuet. 92 
I*» 1 • Grefclon. Catherine, mén., r. itossuet, 91. 
Csttennt. Pélix, serrurier gr. r. Monpl-isir, tél 
U" Laorçnt. ClotiMc roén , r. Ma&séna, 77. 
Charaix Nicolas, métslhirgiste.r St Victn'ien,8, 
D‘ • Helteant, Madeleine, tnén.. r. Rarricr, t. 
François. A.. Jar inier, Sl-IUmb.-l Ile-Btrbe. 

D' 1 * Hioadon, Marie, s p . r R.-d'Aiaar, 36. 
One!. Louis, constructeur, r Boileau. M 
D*'« Malburet. Mail . s p . Hôtel de Ville, 8o. 
Joly, Jean, empl. btnque r. BHfort, 11. 

Ü Delisnce. I . Ilnfêt*. r. D ••*wbereaa,5l . 
Larmande, Fr,, empl. banque, q St- lair. 10. 

Ü 1 ' Cot, Jeanne, mécanicienne, r. Sully. 23. 
LlUHafir, Marins. *r*g. 2î» col . Hftfra iVu), 
D 1 • Mouron. M . «tac ylog « St Sébastien, 48. 
Moiroud Jean a -officier, .* artil . Grenoble. 

DI* Fuurnier, Elitt, s p , Aonllac (Cantal) 
Pin>>tean. a .. Brut IP* « h»»a.. S«mp k gny Meuse) 
b' • Roussel, B., s p , 4‘ithivuir» (Uint). 
Sandre. Laurent, scieur-mécan , r. Bugeaud, 8|. 

D' • Guiahard, M , cartono , r. Bugeaud, 9 J. 
Mas, Mathis* commerçant, r. Paul-Bert, tl. 

D"* Martinetti, Marie, empl., r. Tôte-d'Or,122. 
Pierrot, Claude, empl., r. Créqui, 133. 

D 1 * Tournier, Marte, brod., pi des Terreaux,). 
Driol, Pierre, entpt., r. L. -Blanc, tl. 

I) 1 * Ti«sier, Eugénie, osai., r.Villardii're, 11-13. 
Fleury. Henri, val- chambre, c. Villon, t. 

D"* Voiudrot, Jeanne, cuisinière, c. Villon, I. 


Naisnanoen d'enfants légitimes enre- 
gistrées da 19 en 25 Janvier 1903- 

raasiaa asa.ssniaaanajrr. 

Abougit, soyag comm . r d'Algérie, 10... /. 

T^yssier. maçon, m. de la Butte. 1 f. 

Caouaac, md de sel. r. Annonciade, 28 .... /. 

Chschat. tailleur, r. Sergent-Ulaudan, 31... m. 
Oojet, empl. comm., r. de Vautelb-s, P .... f. 
Uuracco, ferblantier, pl.de la Miaérlcurde, 9 /. 

oaciiÉMR asaoitusamsT. 

Matin, empl., q. Raïubaud, 5 m. 

Morda-loi. maoteuvre. Villeurbanne....... f. 

Franc, maomime, r. de Ma sotile, 83 m . 

Klorto, nuçon. r. Constant, H m. 

Lapterrc, teinturier, ç. Lafayelte, 74 /. 

O.sct, empl., r C équi, 40 f. 

Belle vrat-Mûiroui, empl., q P. -Seize, 19 . . f, 

Nozeran, empl., c de la Liberté, 30 f. 

Davriu, tuanusuvre, r. Marigoan, 10 f. 

Putbet. pb 4ograpbe, r. St-Jean, 19 /, 

BonneUin. inanmuvre, r. Garibaldi, 120... m. 

Uttron, ébéniste, r Gandolière, 11. m. 

C«e c, empl-, r. Ste-Claire, 3 in 

Ulain, cultivateur, OJenas (Rhône) /. 

Font nue. maucouire.Ls Muletière (Rhône), m. 

Faureau, gérant, aux Avenières (Isère) /. 

Courtois, canton., St M. i -Dargoire (Rh.). m. 

Dcraud, teinturier, Villeurbanne m. 

La guier, empl , Villeurbanne /. 

Spisser, manrousre. r Delandine, 13 wt. 

Buer, frappeur, r. Molière, 148 f. 

Choptnaud, voiturisr, r. Sl-Cyr. 3* /. 

Canaple. épicier, r. Vaubecour, 44 f. 

GtUiard, cordonnier, pte r. Viabert, 23.. .. i»i. 
Modrin, camtonoeur, r. Séb.-Gryphe. 3. ... f. 
Pttton. voiturier, ch. <le la Golombiére. 15. m. 

Toéron. empl , r. Cbildebert, 20 m. 

J«sse, tôlier, r Ste-Jeaone, 1d bis /. 

Pont, cantonnier, r. des T Uudiennes, ’8. m. 

Itsclet, cat touiller, r. Bouleau, h . m. 

Griot, g. de c»fe, r. Hellecordière, 18 f. 

Blanc, empl-, r. «te l llôtcl-de- ville, 98. . .. f. 

Pntot, manœuvre, Vénissieux m. 

Gr«t, cultivateur. V -d Anthon flsè'e) f. 

I horataon, md forain, r. Cbaponnay, a J . . . . /. 

Massari, tailleur, r. Vieille -Monnaie, 3 /. 

TsoiaitMa AaeuSDuaauurr. 

Chadebecb, sculp. a. b.,r. Tournelles, 17... /. 

Levet. aer urier, «te de Vienne, 4t m 

Cy vol, m>r<-quiuie(. r. VlonteM]ui*u, 81 m. 

Jeansanetas, msçoQ, ch. RaJIonmèrrs, 16 .. /. 

Perneite, typographe, r di Ma se. Ile, M. . /, 

Patru-»o, euipl. de bar., cb. dv Rernbau, 131. /, 

Souaier, empl. d'sg de cb , cb. Pins, r.5 .. /. 

Be Ibet, empl au gaz. r. de la Riie, 2J.... f. 

Obila, verrier, rUde Vienne, A: bit f. 

Duc-loi, ingénieur, pl. de l'Abondance, 7..,, /, 

Favre, décolleteur, av Félix Faure, 144 .... /, 


|28 Janvier KK», 

' Oros-d'AUlon, empl . r. Part-Dieu, 

I Wecq. eecr. Faculté dr , e RsbeUls. f| 

[ D -l-Moro. verrier, e Richa d-Viiton 5î #. 

•<-uUrd »mpL, r. de Wndôme z5t r 

Reverchon empl., c. Gambetta, 24* M , 

Loligmer. empl , g-, r. Guillotiè e, 146. .. f. 

Amélio serrurie-, r. Montesquieu, 30 /. 

«’hevsller. tourneur, r. «tr -Mor|..n-Si-Mb*n. /. 
H*J, conatr. mécanicien, c lafayelte, 131.. ■. 

Itroschct, négociant, q Guilloiière, !9 /. 

nignoux, chimiste, c. île ta Liberté, 39 n. 

Viil, comptable, r. Paul-Bert, A t. 

Lou>iet. mécanicien, rte de Vienne. 3! n. 

Bruyère, empl. d «dinin.. r. Jeanne-d'Arc, 31. /. 

t'ardona, comptable r Claudia. 1 /, 

"odln, gard de la p.. gr. r. Guillotlére. 8.. m. 

Fein, m«ilr«de p atte, r. Rabelais. 2) /, 

Proust, typographe, r. Montesquieu 4* 

Lamrumé e ébenirte. r. Clos-nuiphon, 4 .. h. 

bevaureix. rep ésent., av. de Baie, 214 /. 

MUfJ, co ffeur. e. lianibelta. 4 /. 

Va le 'on. cor tir r. r. dca Aaperges. té. .. . f. 

Gull ut empl. c. Rd- Vilt-n 51 /. 

Parret, menuisier, r. Vendôme, 2(8 n. 

qi'atméms aaaoaaiauuurT. 

Vallet-Simond. march. journ,, r. Perrod.lî. «. 
Delnperrière, frotteur, r. Ron- Pasteur, 22.. «a. 
Cbatelus, cartonier, r. Belfort, 7 m. 

Qvqctiara aaaogoiaanmv. 

Rigaudy. serrurier, pl. St-Georges, 3 m. 

Beau, r. des Prêtres, 18 n. 

Dutrieux, maçon, r. de Oadagne, 6., ....... ;. 

Ai sac. empl., r. de la Claire, si... /. 

RebulTat, comptable, r. St- Etienne, A m. 

Puma-*. Ciytn. best .ch.St-Juat à St- Simon, 2* 1 ■. 

smÉus ARaoanisamrr. 

Rrunand, imprimeur, r. Vendôme, 22 El... f. 

Lavv-ù'e, empl., r. Boileau, 135 st. 

Nainbotm, tripier, r. Molière, 58 f. 

Masson, représentant, r. Tronchet. Il ». 

Recliaix, contrôleur éleclr.. r. Sully, 17.... n. 

Bicot. msltrc d'hôtel, c Morand 47 ». 

Porrat, pharmacien, c. Villon. 53 /. 

MAchuron. comptable, r. Boileau, 83 »• 

Mèchuron, comptable, r. Boileau, 83 » 


Décèi da 19 mu 25 Janvier 1903 

PKBMtaa aasonatnaixxiT. 

V** Besson, a. p., 74 a., q. Sl-Vineent, 44. 

Ep. Gaotheron, a. p ,37 a., r. Bon-Pastear, 14 
V r * Chopin, s. p., ni a., r. Sergeot-Blandsn, 5». 
V” Chaire, a. p., 75 a-, e. des Chartreux 3*. 
Rsbud, Crépio, g. de p- 59 a., r. Bon-Pasteur, 4V 
Drivon, Jean, mon , 41 a-, m. Grande-Côte. 91 
Bocquet, Fr., li* de des , 95 a., r.V.-Monoaia. 15 
Joalbon, P.-M -F., com., 69 a., r. 8 -Blaadae, 3*. 
Ep. Kparvier. s p . 28 a,, m. des Carmétitet, 19. 
Martinet, J.-C.. fond., 84 a., m. St Sébasiien, tJ. 
V* Cbarvet. s. p., 70 a., q St-Clair, 7. 

Viallet, Pierre Joannôa. 9 m. r. Lafoat. 24. 
Ilnnafé, J. -A., représ , 54 a., r. Grobon, 2. 

V** Descombes, s. p., A3 a., r. Annonciade, 15. 
Damiron. Jean, s. p., 0û a., r. Vauzelles, 9 . 
Bernard. Henry, cône., A5 a . r. Arbre-Sec, )• 
V** Heaume, a. p , 81 a., r. Malsiat, 14. 
Graltepaoche. J.-B.. c. ench.,85 a-,r P.-Dupont,î 
Burcl, P.-M., tisseur, 7A a , m Gran le-CÔte. 1 
Guillot, Jeanne, 9 a., r. des Capucins, SL 
Ksrcher, G. -A . art. p., 76 a., r. Vauzelles. 13 
Pagsm. P.-L. prêtre 70 a , r. Pierre- Do r-ont 5*. 
Ep Vigouroux. guimp.. 40 a . r. Fies sel les, !*• 
Herard, tisseur. 47 a . r. St-Bruno. 3. 

Puget, Pierre-Jean. Il m., r. des Chattreui, 44. 
Pétrel, Andrée. :> mois, r. Neyret, 4. 

Arbaretaz, désideuae, 55 a,, r.Burdeau, 44. 
Bouley. cannier, 44 a , Gr.-Côte, 31*33. 

rauxUnx AaaorrtiiaaaMUT. 

V** Gabis«on, rentière. 71 a..pl. des Jacobim. 2 
V'* Jaillard, s p . A* a., St-Genis-Ollièrei 'lt 
V» Pryot, «. p.. 26 a., r Dilandme. A 
Reynaud, anc uendarme, 37 a., c Suchet. 4i. 
V»* Gainer Journalière, 5 a . r. C-'aponnay. 26. 
Charansnn •• t d»mesl., 19 a., r Mazenod, 67. 

M inon tailleur d ha j.. 32 a., r. Pasteur, 23. 

V* Henud. s. p , *.é a., pl. de la Charité, II» 
Gi-aud. jardinier, 41 a , cb de* Sablonnier*. 15- 
Graviche. voit irier, 47 a , rte de Grenoble, 151- 
Grlsard journalier. 77 a., a dom. fixe. 

V** Oebayle, débitante. 71 a . r. Cbaponnay, 13- 
Subtd. s. p., 81 a., r. de la Répub. ique, 33. 
Bouillin, e, p , 45 a., r. Gentil, !9. 



(26 Janvier 19081 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DK LION 69 


I)u Cbeyron de Beaumont, 18 a., r. Vauban. 73. 
Fayolle, institutrice, 48 L. r. Gilibert, 11. 

V** Moïse, commettant*. 71a r. République, Cf. 
Thévenct, empl. SI a., r. Rtc-llélène, 41. 

V'* latel. tisseuse, 31 a , TllllttibUM. 

Morelon s p . $0 a., r d» la > hanlé, I. 
Chantereau, 21 m . r. de la Pyiaroide 75. 

Drevoa. 2 a., r. Ciéqui, 37». 

V»* D**guemo- te. eonc., «3 a , r. Villeroi, 77 
Valette chauffeur. B7 a.. StD.dier-au-Mont d'Of. 
Gouilloo, s. p. 20 a , Oréileu-la-Varenne K . 
Cbevrot, a. p., 25 a., r. Ste \Urie-Terreaux, t. 

V • Duval, s p,. 73 a., r. Vaubecnur, 13. 

Déreste. a. p., 21 a., r. Pasteur, 23. 

Coûta* ier, commerçant. 40 a , Ruy (Isère). 

Vlalet 4a., Briguais Rbéne 
Val et, 4 J., r. Saint- Victor, 3. 

Aruié, 2 a., Vtileu* banne. 

Thomas, 1 m., r. Felix-Jacquiee. 35 
Carton, If» m . r. des Remparts-d'Ainay, 31. 
Christophe. B ai., r de Crénui. tSi. 

Mourier, 9 m., Vénissieux ;Hbôn«j. 

Chaume, 3 a , r. Gilibert, 23. 

I,aaaatgne menalaier. 70 a . r. F anklin, 49. 
Deigrange, 5 a. Pierre-Bénite . Rliôuc i 
Mollard, cuisis , 47 a., Lons-le Saunier (Jura). 
Gabet. I m.. c Eugénie. 13 
Delorme. «. p . 07 a., Sle-Pot-l'Argentiére (R. . 
Grange, iuap. prine., 47 a., r. Victor- Hugo, 52. 
Ltcomhe. rentier, 47 a , pl Carnot. 4 
Girard, a. p , 75 a . Fontaine* sur-Saônc R. . 
Prdvoat, rentier, 8«i a. r. de l'Hétel-de-V ille, 79. 
Blanc, a. p ,77 a., c. Charlemagne, 14. 

Ep. Bru mi -Lefèvre, 3'J a., r Gbaponnay. 30. 
Berlbet. aablonnier, 24 a , St-Fons (Rbûne). 
Bachelier, revendeuse, 74 a , c. Lafayette, k7. 
Cbeille, domestique 33 a , r des Marronnier*, 9. 
Vitrd, 1 m., r. de la Charité. 1. 

Dumas 3 m., r. de la f baiité, 33. 

Gailla'd. 13 m , r. du Dauphiné, 1*1. 

Ep. Trevenay, a. p , 28 a . r. Remp.-d'Ainay, 25 
Gnuat, 16 m., r. Scbmitt. 26. 

Labouré, s p., 64 a., r. Turesne, tl. 

Dumoulin, 9 m-, c. Charlemagne. 18 

Taoiaitua âtioiKUiniT 

Morel, doct. médecin. BS a., r. delà Balmc. Î0. 
Colas, ex-recev poste*. 61 a., rie de Vienne, 2ûd. 
Balland, s. p., 85 a., r. Madeleine, 3. 

Teisaeyre. 45 J , r. Roposta, 4. 

Brun, 21 m , pl. Louise, 2. 

Bertrand, restaurateur, 59 a., r. P.-Bert. 214. 
Verraorel, empl.. 34 a . Poatdines-eur-oaôue. 
CommisMi e, empl-, 33a-, r. St-Jérôme. 45. 

Ep, Freisset, ménag., 47 a-, r. Valenaaut, 3. 
bulle, empl., 3< a , r. P. -Corneille 90. 

Menat-H' aye, s. p.. 77 a , r. Colombier, 7. 
Cbabert, a. p., 73 a., ch. Montcbat, «5a. 

Cltvetie, a. p., “t a,, c Gambetta, 146. 

Fils, 6 m , r. Dunoir, 53. 

Y r * Aogclié, rentière, »3 a,,c. Gambetta, 86. 

V»« Faure, s. p . 7t a , g. r. Guillotiè e. 24. 
Escolfier, chauffeur, 69 a., c Lafayette, 250. 
Raymond, inal. chimie. *0 a., av Baxthelol.97. 
C6t«, « p.. 51 a . g. r. Guillotière, 203. 

Perrin, s. p. 13 a , av. Berlhelot. 27. 

Thomas domestique, 2* a., rte de 7 icnne, 216. 
baffeit, s p., 8i a*, r. Croix Jordan, 45. 

Cuirai, a p , 19 a-, r. d'Aguesseau, 19. 
Boogiimank, 3 m.. g- r. Guilloliere, 163. 
Civerolo-Oella-Vedora, U m , r. Aspergea, 12. 
Kp. Verrière, a.p . 77 a , av Saxe, 195. 

Pa*aat. rentière, 7! a., av. de Saxe. 3 6. 
Armiojoa aap -porop , 29 a., r. Molière, 71. 

V*' Autbier, a p , 76 a., r. du Colombier, 2 t. 
Giraud, plombier, 45 a , g. r. Monplaiair, 186. 
Gaget. s. p., 72 a., r. Boileau. 333. 

Bernard, ajusteur. 50 a . r. Vaudrey, 5. 
Blancbon, a. p., 79 a., r. Bonne! . 87. 

Roubin, 3 m., r. P.-Cotneille. 177. 

Chapot, empl., 45 a., r. $éba9t.-3rypbe, 36. 

Ep Lavoïne ménag , Il a., r. Dentuiére, 5. 

V*» Revardct. ménag.. 72 a., r. Bonoel, 48. 
Méiillier, sculpteur, 51 a , r. de la Lén*. r». 

Ep. Cfcaasin, s. p.. 46 a., r. des Asperges, 50. 
Monteraot, empl., 4t a , r. Séb.-Grypfae, 61. 
Colomb, 5 m., r Paut-Rert, 240. 

HUIand, domestique. 34 a , r Macchabée', 11. 
Vargox. s.p.,75a , r. Croix-Mathon, 3. 

Ep. Gobrt, ménag., 49 a., r. de la Villette, 27. 

Saure, journal , 70 a., r. 4*. -Corneille, 160. 
Foriil, 2 m . r. Moliere, 167. 

Col. comptable, 21 a., av. Pélix-Paure, 138. 

Ep- Horgercn. s.p ,33 a., r. Turbii, 2. 

Desseigne, ajuatcur, 57 a , rte de Vienne, 29. 

Ep. Juge, ». p., 63 a, g. r Guillotière, 34. 

Caire, poèlier, 33 a., Saint Etienne. 

Ep. Michel, s. p., 62 a., r. P. -Corneille, 160. 
Pucéat, camionneur, 42 a., St-EUenne .Loire).] 


V*» Pommeruel. a. n , 78 a , ch. Gerland. 36. 
Laginle rrlraité. 69 a. av. P.-Pau-n 27. 

V** Odobex, renliè e. 62 a., c. Libellé, 54. 

qoorivmi Aaai*Raiaa«MiNr 

Masson, s. p.. 78 a., g te r. Croix-Rousse. 39. 

« hil'ppe, dév<d'iise ( *2 a . r. 1 Colonne*. 33. 
Msaoyer, dévjdrusc. 63 a., r- du M«il, 2-. 

Itolund, guimpier. 37 a , r. Duviard. 8-10. 
Bad-gié. imp’imeur, 30 a . r. Vlasséna. 76. 

Prost, tisseuse. 73 a., r. Dume-g*. 24-26. 

Vanne, ménagère 71 a., r du Bon-Pasteur, 20. 
Souvinet, t-*»e *e, 76 a., pa»s. La mure 5. 
Jacquet domestique, 77 a., r. de l'Enfance. 65. 
I.abrusae, g. épicier. 51 a., r J -Soulary, 9. 
Tonte, o en soi* 44 a, r. du Bon-Pâ»teur, 46. 
Msgat, a. p., 7< a , r. C-la* 18 . 

Len>>ir s p., 67 a., r. de l'Enfance. 43. 

Ravi ieux s. p., 87 a , r. Hénon, 24. 

Porcher, empl. 31 a., r. de Fesselle* 

Laurent, journalier, 68 a. Apprieu (Isère.) 

Jamn. rentière. 66 a , gde r Croix-Rousse. 51. 
Massât tisseuse. 81 a. r. Ste-Ma-ie, 3. 

Favre, liaseuse. 56 a., imp Gigodot, 29. 

Pat* get, concierge, 62 a., chemin de Salin, 9. 

ciHoritua iiRuiNiusun. 

V*« CAI*. Benoîte, rentière, 74 a., q. P.-ScD#, 89. 
Pocsrh «rd. Jcur, rentier.TH a .ch. d. la 0 -Lune, 134. 
Ep Ecmf. Marie, mén , 52 a , imp. Gerland,* bis. 
Dillier, François, emp., 66 a . r. St-Alexandie, 14. 
Ep. Martin, Louise, mén., 73 a , m d. Garil ,11. 
Ep. Chignier, Marie, mén , 72 a., q d. Etroits, 10. 
Kuenti, Eugénie, 1 moi*, r. du Souvenir, 33. 
Oes’ayaud. Lucie, 21 moi*, r. Transversale. 7. 
Kp. Dnvon, Marie, s p.. 59 a., r, d. la Claire, 3L 
umard. Claude, conf,,tO a ,cb.d. St-5imon,10 bis. 
V’» Gabrrt, Rote, a. p., 69 a., pl. N.-St-Jean, 2. 
Faure, Maria, a. p , 74 a., r. St Alexandre, 14. 
Morse, Jean, 8 mois, r de la Claire. 21. 

Zugctla. boyat'dier, 34 a., av. de l'Abattoir. 

Be ne, p;opr.étaire, 74 a., ch. de la Favorite, 35. 
Grimaud, Jean,* p , 63 a ,ch. de Fcancheviile 136. 
V** Jlolfaldrr. lingére. 69 a., r. d«a Farges, î». 
Boudet, entrepreneur. 55a., q de l Archevèché.U. 
Ep. Colomb ménag , 43 a , r St-('yr, 78 
» " Tendre, ménsgére. 6» a , r. St-üeorgea. 98. 
Ep. Rouby ménag , 54 a., r. Duguesclin. 68 
V’* Lajarrige. s p , 79 a.,q. Jajrr, 43 
Rebeyrottes, cordonnier, 55 a., r. Franklin, 34. 
Eo. Combat, gantière, 5t a., r. du M -d Or, 8. 

Ep. Crtsae, Prul.,m 4 nain, 51*., r Juivarie, II. 
Ep. Drquerolle. lisstuse, 71 a., r- BelUévn», 4. 
V»« Piegay a. p , 83 a., r. Baleine, 4. 

V*» Fuchct, e. p., 81 a., q P.-Scixe, 21. 

V T » Muet, s. p.. 69 a., av. du Doyenné, F. 

Groa lingére. 46 a., r. Juge-de-Paix, 2J. 

V" Luyton, s. p , 79 a . r. Juge-de-Paix, 28. 

V* 1 Saint-Martin, giletière, 67a., r. Lmoeiie, 16. 
Cluxe, Eugène- Augustin, Il j., r. {.oiselière, 9. 
Ep. Ilenai, couturière, 23 a , r. dr» Prêtres. 

atxüMB aaaoRbtaaauiBT 

Ep. llulsrd, ». p . ?6 a , r. Parfait Silen< e, 7. 

I glionr, Joseph, fumiste, tit a., r. Ouguesclm, 101. 
Giraud, Louise, » p , 7.7 a., pl. Morand, lû. 
Boisson, Ant., gilet , 70 a., r. Vauban. 67. 
Trésal, Joël, a. p., 32 a., av. Noailles, 36. 

Gavaod Ant., empl . 62 a., r. Duguesclin, 116. 
Ep. Jatse, tentiere. 66 a., r. Uaatena. 40. 

V-* Varnavan. épiciére, 52 a., r. Bugetud, 139. 
V** Dolfus, p., 6‘. a , r. Duquesne, M. 

Ep. Oranier, * p., 34 a., r. Cuvier, t'6. 

V” Franc, niénsg., 77a.. r. Pétrvquin, 3. 
3rossaL Jean, cafetier. 50 a., r. Téle-d'Or, 10. 
V" Douchu, rentière, 76 a., r. Veniôme, 9J. 
Bureau. Henri, empl , 20 a.. r. Masséna, 31. 
Brun. Alex., avocat, 48 a., av. de Saxe, 131. 

< h*rbonnier, manœuvre, 28 a., c. Lafayette. 103. 
Colomb, coupeur. 32 a., r. Sully, 118. 

V'* Ponlboaue, a. p , 72 a., r. Hoüsuet, 7. 

Ep. Weniscb, a. p., 24 a., r. Bossuel, 36. 


Mouvement de 1a Population 

do l.s au 21 Janvier 19CR. 


Nombre de mariage* contracté*. 70 

— divorce* enregistré* 1 

— naiasancea légitime* 107 

— — illégitimes 3^ 

— décés 223 

— mort-né*.. 7 


GOURB OFFICIEL dô* marohandlae* 
en gro* *ur la place de Lyon, cons- 
taté par la Commission désignée par 
la Chambre de Commerce. 

Il u ri gis i» ff*i<*«4i, à I \ntrr | ft 
i^m pris, h coByUii oosi eûtes ni * * kilos 

La 74 janvier 190$ 


Grain a et Farinas 


Blé ie pay* ée rayon .. .Isa 199ht 1 72 74 

«• H» Mft» — 23 75 

4e R -nais 32 

«TA *ériqne.. ......... — 30 • 

pro* peas dacubienn — • ■ 

d«s Inde* — • • 

dn* . ....... .......... 26 • 

4a gl*.... 18 25 

O g« de br**sn*ie 20 • 

— de mouture......... 18 3) 

Sarrasin.... 20 • 

Aro ne nouvelle » 18 Î0 

tricots bl de Bourgogne 31 e 

nains de Hongrie 29 50 

/sri te de boulang. t *q. 'es 125 kli 44 50 

— — ronde. — 43 5é 

13 25 
34 25 
33 50 

31 • 

29 . 

18 50 
21 • 

19 25 
21 . 
21 • 
19 • 

32 • 
31 50 
49 50 
44 80 

Fécule ladigèo*.. 

— 35 

. 

37 

. 

dix de 1 Inde . . . 

— 17 

a 

«t 

■ 

Ali du Japon. 

dit de Saigon . .... 

- 46 

• 

U 

• 

— il 3» 

12 

• 

Ki on du t lémool écamr 

- 4B i) 

51 

30 

— glacé- • 
Caroline 

- 49 

■ 

8 4 Î.0 

60 30 

62 

i) 

Plies Alimentaire» 

Pât?s extra ehoix ... ... las 100 kU 68 


80 


t choix . . 

- 61 


70 

• 

— marchandes 

- i6 


62 

• 

inégulières 

- 43 


60 

• 

Aamooie. 

43 


75 

e 

Graines fourragères et oléaglaeoee* 

3 aines è.ine. «• MMta lestOOh 150 • 18* 

s 

vieilles 

124 

* 

14b 

• 

— d'Amérique 

• 

e 

170 


la ÏIM'li <• *ni» m> « 

143 

• 


Vieille» 

125 

• 

131 


de luierne d Italie. 

_ • 

• 

* 


4 aiaeidecoiia ou navette 

— 47 

• 

4 i 50 

— de sainfoin 

35 

• 

26 

■ 

de 

- 22 

» 

25 50 

Fourrages 

Fotn de Bonrsogna . . . . les 106 kU.tt 


11 


de pays 

Pa lie de romant 

- 10 

50 

H 


- 5 

* 

6 


— ds seigi* 

« 

50 

7 


Frolts se os 

Amandes de Prov. en sortes les 190 k.230 

• 

250 


— 6 la pr ncesse ... 

t?0 

• 

180 


Raisins de Corinthe 

— 80 


85 


de Maiaga 

- il 

50 

13 


Figues de B ongle 

— 33 


42 


de «sente .. 

«) 


80 


Prunes d'Enle 

tto 


110 


S iete nsi»* m mu <• nu*. ... les tOè k. 66 


67 


— coupé régulier 

(6 

50 

74 


irrégulier 

— «5 


46 


Sacre niiM poudra — ... 

les 100 k .36 


66 


— semoule 

— «6 


69 


S cre cristallisé indigène. 

67 


71 


— exotique. 

- 58 


60 


S rop de glucose 44 degrés 

- 55 

■ 

62 


Cafés 

Café d* l'Inde Malabar . . - les 190 k 310 

• 

130 


— Mysore.. . 

— 315 

• 

340 


Santoi 

- 243 

• 

490 


Java vert 

- 320 

• 

3.70 


— Jaune 

— 3 0 

• 

400 


Démérari 

— 320 

a 

360 


Café de;HaIÜ nature 

- 235 

• 

260 


- trié 

- 280 

• 

340 


Guadeloupe habit. 

320 

• 

3J0 


— noaifleor 

340 

• 

JAQ 


- Moka 

353 

■ 

400 


Café Porto-Rico 

320 

• 

315 


U«l IB+ M 1er»- | .,l 

— 295 

• 

335 



— 175 

• 

î*)u 


- flabia 

— 245 

• 

«5 



Digitized by Goog 



70 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


Ototoi 


Cacao Maragnan-Para ... le» 100 b 390 

• 

400 

• 

— C* raque tl rrupano 

JH 

• 

4 0 

• 

— Pa-rtn Ca belle 

UO 


noo 

• 

Gua aquil 

380 


390 

• 

Cacao Trinitad le* 100 k 

.365 

• 

373 

• 

• Martiniq. e< Guadel- 

315 

• 

350 

• 

— Bahia préparé .... — 

350 

• 

3f0 

• 

— Haïti 

335 

■ 

345 

■ 

» Samana et Sanchex. — 

345 

• 

350 

• 

Poivres 

Poivre noir Àlépy Ica 100 k. 

. 

• 

. 

» 

Tellichérj . .. — 

• 

• 

■ 

• 

- - SalgoQ — 

310 

• 

360 

• 

blanc...,.., — 

440 

• 

460 

• 

Salis et produits etéerlqaes 
Balle de coco le» 100 k. 80 • 

85 

■ 

de Paime » e*~«. . — 

72 

■ 

75 

• 

Bai/ fondu de Paru <•*»* an — 

77 

■ 

■ 

• 

de province ^en fût] ... - 

77 

• 

« 

• 

— pre**é — 

Acide •**••!•**• . — 

104 

• 

108 

• 

60 

• 

63 

■ 

( «, IWItlItlUll.. , 

70 

• 

72 

• 

llerlf», (MM'lNli ■ . 

133 

» 

134 

• 

( <• «MMliltM. . 

tu 

• 

118 

• 

bi(M «(flllli. Ciel .MIIIH1 <i IM fr it* 

HO 

• 

85 

• 

— ihciMiM — les 100 k 

78 

• 

80 

• 

Glycérine blonde, 28’ 

120 

• 

130 

• 

— 30* ... 

182 

• 

185 

• 


Halles minérales 

Balle de pétrole l'hectolitre 25 50 20 50 

de «chiite 21 50 21 90 

Beaeaee minérale 37 50 49 « 

■ allas, Bavone 

nulle «te« ait. iee 100 k. 165 • 170 ■ 

surfine ■ ■ • i 

— — Barl.. • • • • 

- fine 140 « 150 ■ 

Haile commune lampe. . lee 100 k. • ■ • • 

Halle de noix 175 ■ 2 5 ■ 

d'arachide surfine.. 105 • 120 • 


Huile de sésame in-fine. . — 

103 


117 


— de sésame a brûler — 

• 


• 


de cbdui ■ buuciie. 

103 

• 

110 


Huile de colta épurée Isa 100 k 

98 

• 

105 


- de lin 

6* 

• 

73 


— »e cnlia brute 

• 

• 



Savon de Marneillc bl.l'q. — 

62 

• 

€4 


Marseille bl. 2* q . .. » 

54 

• 

56 


— bien pâle, mjmi***. — 
de palme marbré... 

53 

• 

54 


• 

• 

■ 


— d'oléine. !•• nuallté. - 

- marbré - 

53 

• 

54 


32 

• 

54 


de pulpe 

33 

• 

55 



38 


42 


— — ordinaire.... - 

33 


33 


Vlan 

Vin Beaujolais !•’ choix, la pièce 1(5 


155 


2* 

75 


83 


Vin Bu Beaujolais la pièce 

65 


75 


Vin Lyonnais 1 • choix — 

70 


80 


— - !• - - 

83 

• 



— Méconnais 1*’ — — 

70 

• 

80 


— — 2* — » — 

55 

• 

63 


Vin Bourgogne t«r - - 

110 

• 

i«0 


2* — 

65 

• 

80 


— Fordeaui !*• i* em»». 

123 


2(0 


2 — 

90 


110 


Vin Roussillon 1 . , we«ne» 

24 


29 


- 2» - - 

20 

■ 

24 


— Montagne 1« — — 

23 

• 

17 


— 2« — — 

19 

• 

23 


— Narbonne !•• — — 

23 

• 

17 


— 2 - 

20 


22 


Algérie 1- - - 

2) 

• 

29 


P - - 

20 

e 

22 


Bplrltneax 

Esprit 3/6 Béxlers à 14*. . . I bectol 

63 

. 

il 

■ 

de marc 

55 

■ 

65 


— Nord fin 4 90* 

47 

25 

41 

50 

Esprit Nordritra-fln A 90" 

48 35 

48 

50 

— de grain 

37 

• 

19 

• 

mauvais goût 

46 25 

46 50 


[26 janvier 1908 

Go ara moyen des oombuatlblas 
•nr la ptaoa do Lyon. 


; Perata 

I Grelaseone 

! Cbatiilci choieiee. 
-•» lavées... 

] Braieettee lavéee. 

| Malbroug 

\ klenu sortant 

Anthracite 

Coke censé 


5 70 
* Il 
I H 
4 10 
4 • 

4 • 

5 70 
I SI 
4 A4 


GOUR8 OFFICIEL dos danréos ven- 
dues dans les Halles et Marohée. 

du 1S eu 24 janvier 1908. 


Marché sa gros de la Martial ère 




pièce 

S 50 

7 54 

Canarde.... 
Volaiilee 1'* 
— 2* 

quai. — 


3 50 
1 • 

4 81 

1 50 
1 20 

2 50 

4 e 
7 • 
1 M 
1 54 
1 30 
3 • 

Poulets ... 



Pigeons ... 
Beurre 

i. a-: 


Fromages . 

lekilog. 



Il 84 
1 44 

12 34 
1 80 


Marché sa gros des truite et léguasse 

Pommes de terre, h f«uei «enfM 7 e le 
Châtaignes .. 16 e 22 • 


Coure des obligations à lots de l'Em- 
prnnt munioipal de 1880 à la Bourse 
de Lyon. 


Prix d'émission, 98 fr. 50 c. — Valeur no- 
minale, 100 fr — Jouissance, 15|uillet 1907 


DATES 

COMPTANT 

Lundi, 24 janvier 
Mardi. 2! — 

Marcr.. 22 — 

Jeudi, 23 - 

f'endr. 24 — 

Samedi 23 — 

163 50 • ■ 

103 50 • • 

104 • • ■ 

103 50 • • 

104 73 103 • 

104 • • • 


MOUVEMENT DES ABATTOIRS 


do 19 ao 31 Janvier 1908. 


ABATTOIRS 

ESPECES ET Nf'UiniK D'ANIMAl'X 

ABATTUS 


TOTAUX 

en 

kilogramme* 
de viande 

!> s 

ï 

e 

• 

> 

! 

i 

O 

3 

: 

|l 

8 

O 

a. 

a 

a 

• 

Jt 

U 

I 

e 

< 

| 

a 

i 

a 

M 

< 

11 

J* 


5’* 

748 

J. 85* 

122 

1 . 3*1 

. 





367,064 

Perraebe 

5 6 

610 

1,669 

105 


. 

• 

• 

% 

• 

177,615 

Corne-de- Cerf 

• 

• 

• 

• 

• 

38 

2 

4 

• 

* 

7,814 

Totaux 

1.040 

1 3SS 

m;s 

127 

t ,394 

38 

• 

4 

• 

• 

533,093 


MOUVEMENT OU MARCHE AUX BESTIAUX ET DBS ENTRÉES DES VIANDES FORAINES 

Do 15 an 21 Jeavier 19(8 



ESPÈCES 



PRIX 

PIUX 

DD KlU>aRAMXB PB VIANDE 

* QUANTITÉS j 

de hilogrammes de 

PS MASCItks 

ANIMAUX 

SV B p|gfi (h 

Sur les Marchés 

En Boutique 

VUNDU roRAinxa 
inspectées 








Viandes 

fraîches 

Viandes 

saleee 



amenés 

vendus 

maxim. mimm 

maxim. 

minim. 

maxim- 

mimm. 

Jeudi 


2,181 
1 ,103 

2,034 


2 20 

1 40 

2 40 

1 60 



Veaux 


2 20 

I 60 


2 \ 



Vendredi.... 














2 20 

1 40 



!0,78d 

4,886 

Lundi 

Mardi 

Moutons 

Porcs 

Bœuf» et Taches 

1,379 

1,082 

618 

1,023 

1,379 

882 

618 

973 

1 34 1 18 

1 «0 1 « 

1 32 1 06 

2 40 1 80 




Moutons 

• • 

• • 

• a 

• • 











, 




Veaux 












3 >9 
2.581 

3.009 

2.562 

il) Aa polda v|l poar l«a 

■eâax et porca, aa solda mari (abats aoa compris). 

















Digitized by Google 


|!6 Janvier 1808, 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


Cours des denrées vendues su FaotorsU de le villa de Lyon, du 17 eu 23 Janvier 1908 


DESIGNATION DES DENRÉES 


Poisson» de mer 

Aigrefins . 1« ] 

Alnte...... 

Ange* 

Barbue» 

Ban 

Cabillaud* 

CarT«ll«U- .. . . 

Collin» 

Congre» 

Dorade»... 

Esturgeons 

Grondin». 

Limande» le I 

Lotte» «le mtr 

Maquereaux ... 


Maquereaux ... - 

Merlan» _ 

Merlu» _ 

Mulet» 

Raie» 

Rougets-barbet» _ 

Saint-Pierre . 

Sardine» 1/î ael _ 

•olet _ 

Saumons ...... _ 

Tbona _ 

Turbot». _ 

vire» 

Harengs frai» le , 

Polsaona d'eau douoa 
Anguille» virante» te 


Anguille» morte» 
Barbeaux 


Brême» 

Brochet».. 

Carpe» 

Eperlana 

Lotte» eau douce. .. 
Ombres-chevalier» . 

Perche» 

Truite» 

Truite» saumonée».. 
Pritore 


Crustacé», mollusque» et coquillage. 

C™*" 1 . le kO. . 

Crevette» rouge» _ 

Yevette» grise» _ 

Ecrevisse» _ 

Langouste» 

Homard...... __ 

Escargot».... ... . 

Mouie» 

Clovisse».,.. _ 

Huître» Marranes, n* S I« ccn i. 

— 4* rrmiüi z 

Huître» d'Arcacbon, n* 2 _ 

— 3 - 

— 4 — 

— 3 __ 

Volaille» 

I. pièce 

Oie» _ 

Poularde» ou chapons de Bresse.!! — 

Poulet» _ 

i Pigeon» 

Pintades mo tes.. _ 

Foie gras ii t _ 

| Crêtes en Iota Ü! __ 

Lapina domestique» !.. _ 

Gibier à poil. 

U*vr. «neçti. I. pldee 

Li èvres étranger» _. 

Lapins de garenne .. _ 

i Gibier à plume». 

£“■“* i. pi«» 


Courlis 

! Bénisse* 

I Canards sauvages. 

j Sarcelle» 

Perdrix rouge» . . . 



Digitized by Google 





























































BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON ,26 Janvier 1908] 

Cours des denrées Tendues aux Faotorsts de La Tille de Lyon, dn 17 au 23 Janvier 1908 lnolns (suite) 


13 Janvier I il Janvier I 23 Janvier I 11 Janvier I SS Janvier I 13 Janvier 


DÉSIGNATION DES DENRÉES 


Perdrix griie* 

_ 


— 



RÎ'ti de ganêt 

_ 


_ 









Ilrrlea 

la doux. 

Vanneaux 



Pigeon* ramier* 

la piéC*. 

Macreuses 

— 

Beurre, oeuf a, fromages 

Beurre 

le kll. 

Œuf». 

le cent . 

Gruyère. ........ 

Primeurs, légumes 

le Ail. . 

Champignon* de couche 

le kll. . 

Truffe* 



010 010 
0 CO 0 00 


i si 

2 60 I S 5 J S 63 


BULLETIN COMPARATIF des RECETTES des CHEMINS DE FER LOCAUX et TRAMWAYS 

T *u 16 an 21 Janvier <0*8 13* ««makne ) 


LIGNES 

RECETTES 

1008 1 1007 

Ligne* de la C** des Omn. et Tramways de Lyon... 

Tramway de Lyon à Neuville... 

Lyon-Crou-Rousae à Cal mm 

Funiculaire de Lyon (r. Termei 4 la Croix-Rouue.. 
Croix-PAquet 

Lignes de la U* P.-O-L 

149. IM *6! 
3,336 30 
M0J 66 
3.118 65' 
6.586 23 
10,661 61 

161,895 07 
2.195 83 
1.830 10 
3.614 8 
5,(6f 33 
11,267 15 


DIFFÉRENCE 

km ravKL-n di 


RECETTES 

a PARTI» Dü 1 “ JÀMVIRR 


DIFFERENCE 

RM raVKOB BR 


1908 1907 


8AI81BB DE DENREES MALSAINES 

Do 16 an 11 Janvier 1908 




QUANTITÉS SAISIES 

des 

M ASCII AMblSKI S W! 11* 

An* Abtuokrt 

Dana les Magasina 

An* Crié 

3 

Dans les Halles 

8or las Marches 

*1 Marchas couverte 

dacon varia 

Plaças Ikilogr 

Piacea Ikllogr. 

Pkècaa 

jii-j-j 

Places |kilo*r. 

Plaças 1 kiiofrr 


Abati divori 

Viande* fraîche* 

Viande* laJéei 

Poiaaons (marée). 

Poissons (eau douce} . . 
Langoustes al homard* 

Crevette* 

Ecrevisse* 

Huître* et Coquillage* 
Gibier* , à plume»}..... 

Gibiex (4 p&il») 

Volaille* 


6 

1,160 

6 

90 

5 

600 

3 

32 

a 

1,000 

Tl 

93 

1,121 

S 

118 




l 


• 


• 


• 


• 


\ 


# 


* 


L J morimiur-gerani : F. LHUUAKb 


2W.il. - I nprunari# .Noavttlt Lyonnaise raa Sia-CaUiorins .8 - K CHOÜAKl), dlracwor. - Téléphoné t-4 f 


Digitized by Google 















































DOUZlfcMB ANNÉE - N‘8('5 


KDITION 1>E COLLECTION 


DIMANCHE 2 FEVRIER 19C8 


RÉPUBLIQUE FILANVAISB 

umTl — tOAJjrt — nLAnuoTt 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL 

DE LA VILLE DE LYON 

TPaLX'akiBsst.zvt tou» les Dimanohfte 


ABONNEMENTS. - II* sont reçus à 
l’Hôtel de Ville 12* bureau) et dans Ira bu- 
reaux de postes; il* partent du !•’ de chaque 
soi* et sont payables d'avance» d’après le 
tarif ci-contre. 


PRIX DE L’ABONNEMENT 

1 flSTU M Vlllt 

[ OIIS LES IMMUt 01 mu 

Lyon. Rhôna et département iimitroDhe*. . 

Un an 6 tr. 

6 se* 3 h. 

Ci m 6 fr. 20 

6 mm 3 Ir. 15 

Autres départements ©t Algérie 

(Pour l'étranger, le port eu sus). 

— 7 tr. 

— 3 tr 50' 

1 

1 — 7 Ir. 20 

l 

— 3 b 95 


Toute» les communications doivent être adressées au Chef de service du Bulletin municipal officiel, k l’Hôtel de Ville. 
Pour les réclamations, changements d'adresse et renouvellements, joindre la dernier© bande imprimée du journal. 


SOMMAIRE 


Lola, décrets, actes administratifs. 

Décision* approbatives (p. 13). 

Nominations, mutaliona (p. 73). 

Rapporta dn Maire présentés au Conseil 
mnnlolpal tn~ 2666 à 2700). 

Œuvre des jeune* Ailes à la campagne. — Sub- 
vention (p, 73). 

Assurance contre l'incendie du domaine de Par- 
milieu Jlsére). — Renouvellement de la police 
(p. 73). 

Bureau de perception de la taxe sur l'alcool, 
aitué rue de la rvramlde, 132. — Projet de 
bail (p. 74). 

Application de >a loi militaire du Si mars 1903. 
— Situation des familles auxquelles a été attri- 
buée une indemnité journalière (p. 74). 

Application de la loi militaire du 21 mars 1903. 
— Demandes d'allocation d'indemnité journa- 
lière (p. 74). 

Taxe sur les constructions neuves. — Instance 
SArasset contre ville de Lyon devant le Con- 
seil de Préfecture (p. 74). 

Construction de nouveaux ponts (p. 74). 

Caisse de retraites des employés de l'Adminis- 
tration municipale. — Réversibilité de pen- 
sion veuve Ansanay ;p. 76). 

Hospices civils de Lyon. — Legs vsuve Hara- 
bsud. — Action en revendication (p. 76). 

Attribution du nom de Barodel b la rue D'Enfer 
(p. 76 . 

Construction d'un monument crématoire au 
cimetière de la Guilloliére (p. 76). 

Dépôt de pétrole. qu«i Perracbe. — Demande de 
la Compagnie industrielle des Pétroles (p. 77). 

Chômage (p. 77). 

Secours annuels. — Renouv* llement pour 1908 

ni. 

Réponses aux vœux, pétitions, propositions, pré- 
sentés au Conseil municipal depuis la session 
d août 4907 (p. Tir). 

Informations et a via divers. 

Commissions municipales. — Réunions, (p. 8Î). 

Concours pour l'admissibilité à un emploi de 
conducteur au service de la Voirie munici- 
pale. — Résultat (p. 63). 

Faleultés de Droit et des Lettres. — Cour* créés 
par 1 Inivrrsité et subventionnés par la ville 
de Lyon. — Avis (p.83). 

liinérairc du vérificateur des poids et mesures 
pendant le mois do février !VC8 ip. &3j. 


Fondation Pléney. — Avis (p. 84). 

Don è la Caisse de retraites du Bataillon des sa- 
peurs-pompiers (p. 64). 

Dos au Bureau de bienfaisance (p. 84). 

Cantines scolaires. — Vente de tickets. — Avis 

( P- «D- 

Résultats d'adjudications (p. 84). 

^Elargissement de la ruo des Tables-Clundicnnes. 

— Fixation des alignements et du nivellement. 

— Enquête. — A*ïs (p. 84). 

Projet de vente u M. Babotal, d'une parcelle de 
terrain communal. — Enquête administrative. 

— Avis ,p.8*). 

Hospices civila de Lyon. — Acquisition d une 
parcelle de terrain. — Enquête ad mi niatralive. 

— Avis(p. 84). 

Hospices civils de Lyon. — Vente aux enchères 
publiques d une parcelle de terrain. — Enquête 
administrative, — Avis (p. t4). 

Demandes en autorisation de construire ip. 84). 
Délibérations du Conseil municipal de la Ville 
de Lvon pendant le Consulat et l'Empire 
<P- 33). 

Travaux communaux. — Situation hebdomsdaire 

(p Mi. 

Etat civil. — Mariages, naissances, décès tp. 86). 
Cours officiel des marchandises en gros sur la 
place de Lyon <p. 89.. 

Cours officiel des denrées vendues dans les 
halles et marchés de Lyon (p. 89). 

Documents statistiques (p. 96). 


LOIS, DÉCRETS. ACTES ADIH1STR1TIFS 


Décisions approbatives 

Par décret do 11 janvier courant, M. 
le Président de la République, a ap- 
prouvé la soumission do M. Biguct, en 
vue de l'enlèvement des immondices de 
la ville de Lvon, A partir du 1" janvier 
1908. 

Par décret présidentiel, en date dn 
15 janvier 1908, est approuvée l’ou- 
verture au budget de la Ville, exer- 
cice 1907, d'un crédit additionnel de 
2,000 francs destiné au paiement des 
travaux nécessités par l’enlèvement 
des matériaux ù provenir de la démoli- 
tion des immeubles situés sur l’empla- 
cement du groupe scolaire de la Marti- 
nière. 


Nomination, mutation. 

Par arrêté du même jour, M. Richard 
(J. B.), ouvrier auxiliaire permanent à 
la Voirie municipale, a été nommé can- 
tonnier à ce service. 


RAPPORTS DU MAIRE 

présenté* au Conseil municipal 


Œuvre des jeunes filles à la campa- 
gne. — Subvention. 

(Commission générale), — N* 2686 

Messieurs, vous avez accordé l’an 
dernier une subvention de 500 francs & 
l'Association des jeunes filles à la cam- 
pagne. 

Celle société a rempli le but qu'elle 
s’est proposé et de nombreuses jeunes 
filles do la classo ouvrière ont pu béné- 
ficier d'un séjour bienfaisant a la cam- 
pagne. 

Je vous propose, Messieurs, de renou- 
veler cette année, la subvention de l'an 
dernier à cette intéressante société. Le 
montant en serait imputé sur io crédit 
des « Dépenses imprévues de 1908 *. 

Lyon, le 27 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Herriot. 


Assurance contre l'incendie du do- 
maine de Parmilieu (Isère). — Re- 
nouvellement de la police. 

Commission spèciale. — ( Affaires courantes. 
- N* 2687. 

Messieurs, j’ai l'honneur de vous sou- 
mettre un projet consenti par la Compa- 
gnie Ln f , nn iifcnrr, pour Je renouvelle- 
ment de la police assurant contre 


Digitized by Google 











74 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


l'incendie les bâtiments du Serverin, 
affect aux colonies de vacances. 

Ce projet est conclu pour une période 
de 5 ans, 10 mois et 27 jours, A partir du 
3 février 1908- Les parties se réservent 
cependant la faculté réciproque de rési- 
liation À l’expiration de chaque année, 
en se prévenant, par écrit, trois mois 
avant l'échéance de la prime. 

Le capital assuré est de 180 000 francs 
et la prime annuelle à payer s’élève à 
03 fr. 20, déduction faite de la bonifica- 
tion de 20 •/• accordéon la Ville pour ses 
assurances. 

Je vous propose, Messieurs, d’ap- 
prouver ce projet de police. 

Lyon, le 27 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Herriot. 


Bureau de perception de la taxe 9ur 
l’alcool, situé rue de la Pyramide, 
n<> 122. — Projet de bail. 

Commission spéciale.— (Affaires courantes). 

— N* 2688. 

Messieurs, j’ai l'honneur de vous sou- 
mettre un projet de bail consenti à la 
Ville par M. Boyet, pour l'installation, 
au numéro 122 do la rue de la Pyra- 
mide, du bureau de taxe sur l’alcool 
destiné à remplacer ceux de la rue du 
Bourbonnais, 75, et de la rue de la 
Pyramide, 78, dont la suppression a été 
décidée par décret du 11 novembre der 
nier. 

Ce projet est conclu pour une durée 
de neuf ans, à partir du 24 décembre 
1907. La Ville se réserve cependant, A 
elle seule, la faculté de résilier le con- 
trat A l’expiration des 3* et G' années. 

Le prix du loyer est fixé A la somme 
annuelle de 660 francs, tous impôts et 
frais accessoires compris. 

Enfin, la Ville accepte les locaux dans 
leur état actuel, mais elle se réserve de 
faire toutes les installations et transfor- 
mations qui lui seront utiles, sans être 
tenue, à son départ, de remettre les 
lieux en état. 

Je vous propose, Messieurs, d’ap- 
prouver ce projet de bail. 

Lyon, le 27 janvier 1903. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Herriot. 


Application de la loi militaire du 
21 mars 1805. — Situation des fa- 
milles auxquelles a été attribuée une 
indemnité journalière. 

(Commission spéciale.) — N° 2689. 

Messieurs, d’après l'article 22 do la 
loi du 2i mar s 1905, vous devez apprécier 
la situation des familles auxquelles une 
allocation journalière de 0 fr. 75 a été at- 
tribuée. 

En conséqnonce j’ai l'honneur de vous 
soumettre un état relatif à lu situation 
de la famille de M. Durand (Jean-Ma- 
rie), de la classe 1900. soldat au 23" ré- 


giment d'infanterie, domicilié au 5* ar- 
rondissement, dont la mère a obtenu le 
bénéfice de l’allocation journalière, pré- 
vue par l’article 22 de la dite loi. 

Je vous serais obligé, Messieurs, de 
vouloir bien omettre votre avis sur le 
maintien ou la suppression de l’alloca- 
tion attribuée A cette famille. 

Lyon, le 27 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Herriot. 


Application de la loi militaire dn 

2t murs 1805.- Demandes d’alloca- 
tion d'indemnité journalière. 

(Commission spèciale.) — N* 2690 

Messieurs, d’après l’article 22 de la 
loi du 21 mars 1905, vous devez donner 
votre avis chaque fois qu’une demande 
d'allocation d'indemnité journalière est 
résentée au litre de soutien indispensa- 
lo de famille. 

En conséquence, j’ai l’honneur de pla- 
cer sous vos yeux les demandes d’allo 
cation formées par MM. Tcppe (Joseph- 
Séraphin-Alfred-Amédée) appelé de la 
clause 1906, soldat au 14* bataillon de 
chas eurs A pied, lomiciliô au 1" arron- 
dissement 

M. Fournier (Antoine- Alfred;, soldat 
au 21* régiment d’infanterie; Vovard 
(Jacques), soldat au 149’ régiment d'in- 
fanterie, domiciliés au 5* arrondissement. 

Thomas (Jean-Baptiste), Schech (Lou- 
is-Eugène-Jean-Baptiste) soldats au 52* 
régiment d’infanterie, appelés de la clas- 
se 1905: Borel (Charles), appelé do la 
classe 1906, soldat au 75* régi meut d’in- 
fanterie, domiciliés au G* arrondissement. 

Je vous serai obligé. Messieurs, de 
vouloir bien statuer d’urgence sur ces 
demandes. 

Lyon, le 29 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Herriot. 


Taxe sur les constructions neuves. — 
Instance Sérasset contre ville de 
Lyon devant le Conseil de Préfec- 
ture. 

(Commission générale.) — N* 2681. 

Messieurs, par un mémoire déposé le 
18 janvior 1906 au Greffe du Conseil do 
Préfecture du Rhône, M. Sérasset, pro 
priétaire, directeurdu Comité des écoles 
libres de la paroisse de la Rédemption, 
demande une réduction de la taxe sur 
les constructions neuves qui lui a été 
imposée A raison des constructions édi- 
fiées rue Duquesne, angle de la rue 
Duguesclin. 

Cette réclamation a pour cause l’im- 
position A la 3* catégorie do la partie do 
ces constructions destinée à une école 
et ses dépendances, que le requérant 
estime passible de la 1* catégorie. 

Comme vous le savez, cette catégorie 
comprend seulement les bâtiments ox- 


2 Février 19C 8 

clusivement affectés A l’usage de com- 
merce ou d'industrie. Il n’apparait pas 
que les locaux scolaires dont il t'agit, 
puissent être considérés comme remplis- 
sant cette destination. En conséquence, 
j’estime que la réclamation de M. Sêras- 
set n’est pas fondée, et je vous proposo. 
Messieurs, de m’autoriser A défendre A 
l’instance engagée par lui devant le 
Conseil de Préfecture du Rhône. 

Lyon, le 29 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Heiuuot. 


Construction de nouveaux ponts. 

(Commission générale). — N* 2692 

Messieurs, j'ai l’honneur de vous sou- 
mettre les avant-projets concernant la 
reconstruction des ponts de l'Hôtel Dieu 
«*t La Feuillée et la construction du pont 
de lHomme-de-la-Roche. 

Il ne m’est pas possible de vous sou- 
mettre actuellement Tavani-projel du 
pont des Abattoirs de la Mouche, caries 
nombreuses difficultés que soulève cotte 
étude pour concilier les intérêts do lu 
navigation, des routes nationales et du 
chemin de fer P.-L.-M., n'ont pas en- 
core permis au service de la Voirio de 
préparer ce projet. 

1* Pont de l'ILUe! Dieu. 

Le pont projeté sera établi sur rem- 
placement du pont actuel. 

L’axe sera aélerminé par une paral- 
lèle, située A 10 mètres en aval, A la 
ligne qui joint les façades Nord des im- 
meubles de la rue Childebert et do la 
rue Servient. 

Le tablier du pont aura 20 mètres de 
largeur entre garde-corps ; il compren- 
dra une chaussée de 11 mètres et deux 
trottoirs de 4 m. 50 chacun. 

L’ouvrage se composera de 4 niches 
en maçonneriede 45 mètres d’ouverture. 
Ces 4 arches reposeront sur 3 piles en 
rivière de 4 m. 50 de largeur au niveau 
des points d'appui des voûtes et sur deux 
massifs en maçonnerie formant culées 
établis sur les bas ports. 

Chaque arche sera composée de 2 voû- 
tes parallèles en maçonnerie de 4 mè- 
tres de largeur, espacées de 11 mètres 
d’axe en axe, et laissant entre elles un 
vide do 7 mètres de largeur relié par un 
plancher en béton armé débordant de 

3 mètres en consoles sur le plan des 
têtes. 

Les naissances de ces voûtes seront 
situées A Tétiage de 1872 (160, 61). Ces 
voûtes dont le rayon au sommet de Ein- 
trados est de 15 mètres, comporteront 
les flèches suivantes : 

Arche rive droite, 7 m. 89; 

Arche intermédiaire rive droite, 9 m. 

04 c. ; 

Arche intermédiaire rive gauche, 9 m. 

ô I c. ; 

Arche rive gauche, 9 m. 01. 

Les fondations des piles et culées se- 
ront exécutées a scc, au moyen de cais- 
sons foncés à l'air comprimé. Le dessus 
de ces fondations sera arasé au niveau 


Digitized by Google 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


73 


T2 Février 1908] 

do l’étiage do 1872; la profondenr sera 
de 10 0 12 mètres au-dessous do l’éliage 
pour les piles et de 2 métros a 2 m. 50 
pour les culées. 

Les déclivités sur le pont seront, en 
partant de l’axe du quai de l'Hôpital, et 
à une cote supérieure de 0 m. 914 a celle 
delà chaussôo actuelle: 

Une rampe de 0 ra. 028 sur 55 métros 

Une rampe deOm. 0232 sur 49 rn.50; 

Une rampe de 0 tn. 0101 sur 19 m. 50 ; 

Une pente de 0 m. 0101 sur 49 m. 50: 

Un© ponte do 0 rn. 028 sur 100 m. 11 . 

Celle dernière pente se raccordera a 
la chaussée actuelle de la rue Servient, 
à 29 mètres de l'alignement des façades 
du quai de la Guillotière; la cote sur 
l'axe de ce quai sera supérieure do O m. 
16 c. a celle de la chaussée actuelle. 

Sur la rive gaucho les deux rampes 
d'accès au bas port seront supprimées ; 
les chaussées et les trottoirs resteront a 
leur niveau actuel, sans modifications 
sensibles dans leur forme ; mais sur la 
rive droite, il y aura un exhaussement 
de 0 m. 86 sur l'axe du quai de l’Hôpi- 
tal. Cet exhaussement a été prévu lors 
de la transformation du quartier Grôlée, 
de sorte que la masse des immeubles 
comprise entre les rues Childebert et 
Stella ne sera pas modifiée. Il n'en sera 
pas de môme des immeubles apparte- 
nant aux Hospices, autour desquels on 
construira des murs ou des emmar- 
chements tant dans la rue Childebert 
que sur le quai. 

Sur le bas port rive droite, une arche 
en anse de panier de 7 m. 30 d’ouver- 
ture, en maçonnerie, sera ménagée dans 
le massif de culée; la hauteur sous clé 
se r a de 4 m. 22. 

Pour ménager un passage sous lepont, 
ce bas-port sera élargi au droit de la 
culée, au moyen d’une plateforme prati- 
quée U un niveau inférieur à celui du 
bas-port, à la môme côte que le bas port 
inférieur existant sur la rive gauche, 
laissant au-dessous do l’intrados des arcs 
à l’ arête supérieure du perré, une dis- 
tance verticale de 2 mètres. 

Celte plateforme qui laissera entre le 
pied de la culée et le sommet du perré 
un passage de 4 mètres de largeur 
moyenne sera reliée au bas-port on amont 
eten aval, par deux rampes do 0 m. 10 
par mètre s'étendant chacune sur 12 in. 
de longueur. 

Le reste du bas-port sera abaissé de 
O m. 71 en moyenne, A l'emplacement 
de la culée et raccordé longitudinale- 
ment avec des rampes de 0 m. 02 par 
mètre, la rampe transversale étant ré- 
duite de chaque côté dos parements de 
la cnleo à 0 m. 02. 

Sur le bas port, rive gauche, une ar- 
che en maçonnerie, en anse de panier, 
de 11 mètres d'ouverture sera également 
ménagée dans te massif formant culée; 
la hauteur sous clé sera de 4 m. 44. Le 
bas-port inférieur ainsi que les rampes 
qui y donnent accès ne subiront aucune 
modification. La distance verticale de 
l'intrados des arcs a l’arête supérieure 
du mur de rive du bas-port inférieur sera 
de 4 m. 78. La partie supérieure du bas- 
port, à l’emplacement de la culée, sera 
abaissée de 0 19 . 85 en moyenne, et rac- 


cordée comme sur le bas-port rive droite. 

Les rectangles navigables de 20 m. de 
largeur, présenteront les hauteurs sui- 
vantes au dessus de l'étiage de 1872. 

Arche rive droite 6 m. 765. 

Arche intermédiaire, rive droite 7 in. 
915 c. 

Arche intermédiaire, rive gaucho 8 m. 
415 c. 

Arche rive gauche 7 rn. 915. 

Le débouché superficiel mesuré entre 
le niveau des plus basses eaux de 1872 
(160,6l)etcelui de la cruede 1856(157,57) 
est de 1,080 mètres carrés. 

La dépense est évaluée h la somme 
de 1 700,000 francs, soit 500 à 600 mille 
francs, de moins que pour les grands 
ponts métalliques qui ont été construits 
récemment A Lyon. 

Le détail estimatif prévoit aussi une 
somme de 100,000 francs pour la cons- 
truction d'une passerelle provisoire pour 
piétons, pendant l’exécution des travaux 
au pont. 

La dépense totale sera donc de 
1,800,000 francs. 

2* Pont La Feuiltée. 

Le pont suspendu actuel est mal éta- 
bli en plan, ainsi qu'on peut s'en rendre 
compte par l'examen du plan général du 
dossier ou il est figuré en traits pointil- 
lés. L'axe du nouveau pont partira de 
l'axe de la rue Octavio-Mey, sur la rive 
droite pour aboutir sur la rive gauche 
au milieu de la façade de la grande mai- 
son situéo entre les rues Constantine et 
d’Algérie. l*ar celte disposition la circu- 
lation se répartira naturellement entre 
ces deux rues, et on obtiendra à leur dé- 
bouché sur le quai, une place avec des 
dégagements indispensables. 

Le pont aura, entre les faces internes 
des parapets, une largeur de 16 mètres 
comprenant une chaussée de 10 mètres 
et deux trottoirs de 3 mètres chacun. 

Il sera formé par une arche métallique 
de 76 mètres d’ouverture et de deux ar- 
ches en maçonnerie de 6 ni. 50 d’ouver- 
ture chacune, établies snr les bas-ports. 

L’arche métallique aura 75 mètres de 
corde et 6 mètres de flèche, mesurés à la 
libre moyenne des arcs. Les arcs repo- 
seront, par l’intermédiaire de sommiers 
en acier coulé, sur deux culées en ma- 
çonnerie fondées à l’air comprimé, A la 
pronfondeur de 3 mètres environ au-dea 
sous do l'étiage. L'axe de la rotule des 
retombées sera placé a la cote 163m. 20. 

Les arches en maçonnerie seront en 
plein cintre de 3 m. 25 de rayon; les 
naissances seront a la cote 164 ni. 45 
environ. 

Le profil en long de la chaussée du 
pont sera constitué par deux rampes de 
0 m. 025 par mètre, symétriquement do 
chaque côté de l’axe de la travée métal- 
lique et réunies par un raccordement 
circulaire de 7 m.50 de corde et de 
150 m. 046 de rayon. 

Sur la rive droite, la chaussée du pont 
se raccordera au niveau actuel du quai 
do Bondy, à sa rencontre avec l’axe de 
la rue Octavio Mev. 

Sur la rive gauche, le raccordement 
do la chaussée du pont avec les quais 


Saint-Y r ineent et de la Pêcherie et la rue 
Constantine. s'effectuera au moyen de 
déclivités deO m. 025 par mètre et avec 
la rue d'Algérie au moyen d’une déclivité 
de 0m. 0177 par mètre. 

Le raccordement des trottoirs se fera 
sans emmarchements. 

Sur la rive droite, l’escalier situé en 
amont du pont actuel sera reporté A 
10 mètres environ en amont. 

Sur la rive gauche, l’escalier amont 
sera conservé A son emplacement ac- 
tuel, l'escalier aval sera reporté à 
24 mètres environ en aval. 

Sur le bas-port rive gauche, l'escalier 
du bas-port accédant A la rivière sera 
supprimé, comme actuellement, sur la 
largeur du pont. Le bas-port sera pro- 
longé, on amont et en aval, pour per- 
mettre le stationnement des pontons dé- 
barcadères des bateaux-mouches. 

Le rectangle navigablo de 16 mètres 
de largeur, aura une hauteur do 7 m. 86 
au dessus du niveau de la retenue du 
barrage. 

Le débouché superficiel, mesuré ontro 
l'étiageet le niveau des hautes eaux sera 
do 494 ni. 40 d. carrés. 

D'après le détail estimatif, la dépense 
est évaluée A la somme totale de 
1,000,000 do francs, y compris une 
somme A valoir de 136,001 fr. 50 pour 
travaux imprévus. 

3* Pont de V Hommc-de -U t Roehe. 

Dans une intention d’économie, le ser- 
vice municipal de la Voirie avait envi- 
sagé la possibilité d’utiliser dans la 
construction de ce pont, diverses par- 
ties du pont La Feuillée actuel. Mais au 
cours des nouvelles études entreprises, 
ce procédé© ôté reconnu impossible et, 
par un rapport du 23 février 1907, M. le 
Directeur du service de la Voirie propose 
de reprendre purement et simplement 
l’avant-projet approuvé par une délibé 
ration du Conseil municipal du 11 avril 
1896. 

Cet avant-projet comporte la cons- 
truction d'un pont métallique à trois ar- 
ches de 6 m. 50 de largeur, comprenant 
une chaussée de 4 m. 50 et deux trot- 
toirs de 1 mètre chacun. 

L'ouvrage se composera de trois travées 
ayant les dimensions suivantes dans le 
sens longitudinal. 

Travée centrale d’axe en axe des 
piles 46 m. 00 

Travées des rives, de Taxe 
de la pile au parement des 
murs du quai : 2 X 23,95 =. . 47 m. 90 

Longueur totale entre les 
mur des quais 93 m. 90 

Le pont sera constitué par deux pou- 
tres continues dont les membrures se- 
ront cintrées de manière A tourner leur 
concavité en sens contraire l’une vers 
le haut et l'autre vers le bas. 

La hauteur des poutres ira en aug- 
mentant depuis les rives et le milieu no 
l’archo centrale jusqu’aux piles où elle 
atteindra 6 mètres. 

Le tablier partagera sur leur hauteur 
les poutres en deux parties A peu près 
symétriques; il partira a niveau du quai 



76 BULLETIN 

do la rive droite pour aboutir à 1 ni. 11 
au-dessus du quai Saint-Vincent qui 
est trop bas et qui sera relevé. 

Les calées no jouant qu'un rôle se- 
condaire, seront constituées sur la rive 
droite par le mur de quai lui même et 
sur la rive gauche par un simple massif 
accolé au mur du quai. 

Les piles seront fondées à l’air com- 
primé a 10 mètres de profondeur au- 
dessous de l'étiage. 

Le pont pourra livrer passage a tou- 
tes les voitures dont la circulation est 
autorisée par la police du roulage. 

L’exhaussement de 1 m. 11 sur l’axe 
du quai Saint-Vincent sera raccordé 
avec cequ&i par des déclivités de 0m.22 
par métro qui sont intérieures à celles 
qui existent aux abords dos ponts de 
Serin, du Change et Tilsilt. 

La dépense est évaluée a la somme 
de 200,000 francs, y compris les travaux 
do raccordement avec les quais. 

L’instruction de cette affaire est très 
avancée. L’avant-projet a déjà reçu, en 
effet, l'adhésion tle M. le Ministre do 
l'Intérieur et de M. le Ministre des Tra- 
vaux Publics sous les réserves suivantes 
formulées par Nl. l'Ingénieur en chef du 
service de la Navigation dans la confé- 
rence qui a eu lieu le 7 octobre 1890, en- 
tre les divers services intéressés. 

« 1’ Le massif des enrochements à 
« établir, s’il y a lieu, autour des fonda- 
« tions, no s'élèvera en aucun point à 
« un niveau supérieur à 4 mètres en 
a contrebas de l'étiage de 1874; 

u 2* Les extrémités do la charpente 
4 métallique pourront s'appuyer sur les 
« murs actuels conservés dans leur po- 
« sition ou modifiés comme il est prévu 
a au projet, mais sous la .responsabilité 
a de la Ville, et après consolidation ou 
a réfection des parties de murs qui ne 
t présentent qu’ane résistance insuffi- 
u santé pour cette charge supplémen- 
« taire, n 

Ces réserves ont été acceptées par M. 
le Directeur du service de la Voirie, mais 
il est indispensable qu’elles le soient 
également par une délibération formelle 
du Conseil municipal pour qu’il puisse 
('•Ire procédé aux formalités d’onquéte. 

D'autre part, la ville de Lyon ôtant 
située dans la zone frontière, M. le Mi- 
nistre des Travaux Publics a autorisé 
MM. les Ingénieurs du service ordinaire 
du département à ouvrir sur ledit 
avant-projet les conférences mixtes pres- 
crites par le décret du 16 août 1853. Ces 
conférences ont eu lieu le 8 avril 1897, 
et l’Autorité militaire a donné son adhé- 
sion sans réserve aux travaux projetés. 

L’enquête sur cet avant-projet pourra 
donc cire ouverte prochainement. 

En résumé, la dépense pour la cons- 
truction des trois ponts s’élèvera à la 
somme de 3.060,000 francs, savoir : 

Pont de V Hôtel-Dieu.. Fr. 1.800.000 

Pont La Feuillén 1.000 000 

Pont do l’Homme-de-la- 
Roche 200.000 

Total égal . .Fr. 3.000.000 


Je vous propose, Messieurs, de vou 
loir bien approuver les avant-projets 


MUNICIPAL OPF1CIEL DE LA VILLE 

concernant les ponts de Pllôtel-Dieu 
et La Feuilléo et d’autoriser leur mise 
a l'cnquèto. 

En ce qni concerne le pont de 
l’IIomme de la-Hoche, je vou* propose 
de confirmer la délibération précitée du 
1 l avril 1896 et d’accepter les réserves 
formulées par M. le Ministre de l lnté- 
rieur, par M. le Ministre des Travaux 
Publics et par M. l’Ingénieur en chef du 
service de la Navigation. 

Quant à la somme de 3,060.000 fr., 
elle sera prélevée sur le produitde rom- 
pront actuellement en préparation. 

Lyon, le 29 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hbrriot. 


Caisse de retraites des employés de 
l'Administration municipale. — Ré- 
versibilité de pension veuve Ansa- 
nay. 

Commission spéciale.— Affaires courantes). 

— N* 2693 

Messieurs, j’ai l'honneur de vous sou- 
mettre une demande eu réversibilité de 
pension formée par M“* Milliat (Marie- 
Joséphine), veuve do M. Ansanay-Cha- 
tellet (Vincent), ex-retraité de l’Octroi, 
décédé à Lyon, le 31 décembre 1907. 

M“* veuve Ansanay se trouvant dans les 
conditions prévues par les articles 24 et 
28 d« l'ordonnance du il novembre 1812, 
réglementant la Caisse de retraites des 
employés de l'Octroi, peut prétendre au 
tiers de la pension de 737 francs dont 
jouissait son mari, soit : 

737 : 3 = 245 fr. 66. 

C'est donc à la somme de 245 francs 
(centimes négligés) que je vous propose, 
Messieurs, de liquider la pension de re- 
traite annuelle et viagère à accorder à 
M"* veuve Ansanay, 

Les arrérages en seront prélevés, 
conformément à l'article 1* du décret 
du l* r décembre 190G, sur les fonds do 
la Caisse de retraites des employés de 
l’Administration municipale, et pren- 
dront cours à partir du r janvier 1908, 
lendemain du décès de M. Ansanay. 

Lyon, le 29 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Herriot. 


Hospices civils de Lyon — Legs veuve 
Rimbaud. — Fondation de messe A 
l’église d’Irigny. — Action on revtn- 
dloation contre le séquestre de la 
fabrique. 

Commission spèciale. — (Affaires courantes;. 
- N* 2694. 

Messieurs, par testament du 2 avril 
1902. M** veuve Rambaud a institué 
les Hospices civils de Lvon ses léga- 
taires universels sous diverses char- 
ges et conditions, entre autres celle 
de faire dire a perpétuité, chaque mois, 
dans l’église d'Irigny, une messe basse. 
La fabrique d’Irigny se trouvant actuel- 


DE LYON |2 Février 1908) 

lement placée sous séquestre, les mes- 
ses de cette fondation ne sont plus célé- 
brées depuis le 9 novembre 1906, sui- 
vant déclaration du curé d'Irigny. 

En raison de celte situation, les Hos- 
pices civils de Lyon sollicitent l’autori- 
sation d'intenter une action judiciaire 
contre le séquestre de cette fabrique, 
aux fins de : 

1* Revendiquer lo titre de 36 francs 
de rente 3 7„snr l’Etat acheté par les 
Hospices et immatriculé au nom de la 
fabrique d'Irigny pour l’exécution de 
la fondation de messes veuve Rambaud ; 

2* Faire ordonner par décision de jus- 
tice et par voie de conséquence, une 
immatriculation nouvelle de ce titre au 
nom des Hospices civils do Lyon. 

J'ai l’honneur de vous soumettre la 
délibération relative a cette affaire prise 
par l’Assemblée hospitalière dans sa 
séance du 6 novembre 1907, en vous 
priant, Messieurs, do vouloir bien émet- 
tre votre avis sur la suite à lui donner. 

Lyon, le 29 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hbrriot. 


Attribution du nom de Barodet 
à la rue D'Enfer. 

(Commission générale.) — N* 2695. 

Messieurs, la rue D'Enfer, située dans 
le 4* arrondissement, est souvent con- 
fondue avec la rue Denfert Rocbereau, 
située dans le môme arrondissement. 

Pour éviter cette confusion, j’ai l’hon- 
neur de vous proposer, Messieurs, de 
vouloir bien, d’accord en cela avec la 
Commission de révision du nom des 
rues, décider que la rue D'Enfer sera 
désormais dénommée rue Barodet, nom 
de l’ancien Maire de Lyon. 

Lyon, le 30 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Elouari Hbrriot. 


Construction d’un monument créma- 
matolre su cimetière de la Guillo- 
tière, destiné à l’incinération des per- 
sonnes récemment décédées, 

(Commission générale). — N* 2696. 

Messieurs, la construction, dans nn 
de nos cimetières d'un monument cré- 
matoire destiné a l'incinération des corps 
des personnes récemment décédées n’a- 
vait pas encore été résolue, en raison 
de l'imperfection des appareils qui ont 
été présentés et surtout des dépenses 
élevées que nécessitaient l’installation 
et le fonctionnement de ces appareils . 

J'ai pensé néamoins que le moment 
était venu de donner satisfaction à l’opi- 
nion publique et j’ai fait procéder à une 
nouvelle étude de cette question, en 
m’entourant do renseignements sur le 
fonclionnemenldes derniers monuments 
crématoires édifiés tant en France qu’a 
l’étranger. 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DK LA VILLB DE LYON 


77 


|2 Février 10(8] 

C’est M Cnrny, architecte, que j’ai 
chargé de rétablissement d'un projet 
pour la construction d'un monument 
crématoire sur un emplacement situé 
dans l'axe de la grande allée du nou- 
veau cimetière de la Ouillotiôre. 

Ce monument a une surface totale do 
471 mètres. Il se compose d'uno salle de 
forme circulaire couverte par une cou 
pôle supportée par des pilastres; au 
centre se trouve le catafalque et dans le 
fond une tribune réservée aux orateurs. 

On accède à cette salle par un perron 
avec deux rampes latérales à voitures 
et par un porche. A droite et a gauche 
de ce porche, et communiquant avec 
colui-si, sontdeux portiques sur lesquels 
s'ouvrent les columbarium. 

Le four crématoire est installé en 
sous-sol, ce qui permet do pouvoir se 
passer d’une cheminée disgracieuse, la 
différence de niveau entre le four et le 
hant du monument étant suffisante pour 
le tirage. Un appareil est prévu pour 
brûler les fumées, do sorte que les légô- 
res vapeurs pro luttes seront évacuées 
par les gaines aboutissant au lanternon 
qui couronne la coupole. 

Le cercueil est déposé au centre de la 
salle des cérémonies, sous le catafalque; 
de là, lo monte-charge le dépose sur le 
chariot et il est ensuite introduit dans lo 
four crématoire. 

Les colombarium sont disposés dans 
do petites salles ouvrant sur les porti- 
ques placés de chaque côté du porche. 
Ils contiennent SU cases en dalles de 
pierres, destinées a recevoir des urnes. 
Ces cases sont établies sur les pare- 
ments desmurs et leur nombre peut être 
augmenté selon les besoins, la hauteur 
disponible n’ayant pas été complètement 
employée. 

D'après le devis estimatif des travaux 
à exécuter, la dépense se décompose 
comine suit : 


Travaux de maçonne- 
rie Fr . 70 . 542 60 

Pierre de taille 73.043 » 

Sculpture 5.000 » 

Charpente 8.780 50 

Menuiserie 3.050 » 

Plomberie. . . 7.512 50 

Couverture 5. 062 50 

Serrurerie 7.281 » 

Piâtrerie, peinture et vi- 
trerie 6.425 » 

Fumisterie 23.000 » 

Travaux divers 18.000 » 

Ouvrages imprévus 10*/.. 22.920 30 

Honoraires de l’archi- 
tecte 5 V- 12.606 16 


Total général. .. Fr. 261.729 16 


Je vous propose, Messieurs, d'approu- 
ver le projet qui vous est présenté et de 
décider que les travaux & exécuter fe- 
ront l’objet d'une adjudication publique, 
sauf pour les travaux spéciaux qui pour- 
raient être misen adjudication restreinte 
ou être traités de gré à gré au mteuxdes 
intérêts de la Ville. 

La dépense, évaluée à la somme de 
261,729 fr. 46, sera prélevée sur les fonds 


do l’emprunt actuellement en prépara- 
tion. 

Lyon, le 30 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Herrjot. 


Dépêt de pétrole, quai Perrache. — 
Demande de la Compagnie Indus 
trielie dee Pétroles. 

(Commission générale). — N* 2697. 

Messieurs, la Compagnie Industrielle 
des pétroles, qui a obtenu l’autorisation 
d’établir quai Perrache, à proximité de 
la gare d’eau, un dépôt d’huiles et d’es- 
sences de pétrole, a, à la daté du 25 juil- 
let 1907, demandé à être autorisée a 
modifier son installation en édifiant dos 
bacs de réception et de charge permet- 
tant de faire sur place la mise en fûts et 
en bidons. 

De vives protestations ont été formu- 
lées contro cette demande au cours de 
l’enquête à laquelle il a été procédé. Do 
plus, dans sa séance du 19 décembre 
dernier, la Commission sanitaire a 
exprimé un avis défavorable aux modi- 
fications projetées. 

Conformément a l’engagement que 
j’ai pris au cours de la séance que vous 
avez tenue le 16 novembre 1907, j’ai 
l’honneur de vous soumettre le dossier 
de celle affaire on vous proposant de 
nommer une commission do trois mem- 
bres dont la mission consistera à exa- 
miner la demande de la Compagnie des 
Pétroles et de procéder à une enquête 
générale sur les conditions d'exploita- 
tion des pétroles à Lyon. 

Lyon, le 30 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Hehriot. 


Chômage. 

(Commission générale». — N* 2698. 

Messieurs, plusieurs corporations ou- 
vrières subissent en ce moment une 
crise de chômage, notamment celles qui 
appartiennent aux industries du tissage, 
de l'apprêt et de la métallurgie. 

J'ai donné des instructions au Bureau 
de bienfaisance et aux Mairies d'arron- 
dissement pour distribuer à domicile les 
secours en nature indispensables. 

Il existe d’autre part aux 1*\ 4* et 5* 
arrondissement des Soupes populaires 
dues à l’initiative privée. J'ai donné des 
instructions pour que la Bouchée de 
pain distribue de son côté pour le 3* ar- 
rondissement, des soupes aux personnes 
ui s’y présenteront. Je lais organiser 
ans le 6* arrondissement une institution 
similaire. 

La Municipalité espère contribuer, à 
l'aids do ces mesures, à alléger autant 
que possible les misères que provoque 
cette crise de chômage prolongé. 

Il n'est guère possible d'évaluer la 
dépense qui pourra en résulter. Toutefois 


elle ne saurait être très élevée. Il y aura 
lieu, d'one part, de rembourser au Bu- 
reau de bienfaisance, sous forme de sub- 
vention complémentaire, les avances 
consenties et. d'autre part, de subven- 
tionner les « Soupes populaires», dont 
les ressources seront insuffisantes et 
d’assurer le fonctionnement de celles 
créées par la Municipalité. 

Je vous propose. Messieurs, de m'au- 
toriser, par une délibération de principe, 
à prélever, è concurrence de 4.000 fr., 
sur le crédit inscrit à l’article l85(Cais- 
ses de chômage’, les dépenses de toute 
nature qu’occasionneront les mesures 
que j’ai prises en vue do paror aux mi- 
sères provoquées par le chômage. 

Lyon, 30 janvier 1907. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Ubrriot. 


Secours annuels. — Renouvellement 
pour 1908. 

Commission spéciale.— (Affairée courantes 
— N* 2699. 

Messieurs, comme les années précé- 
dentes, j’ai l'honnour de vous soumettre, 
dans un seul et mémo rapport, les de- 
mandes tendant au renouvellement des 
secours antérieurement accordés à d’an- 
ciens employés ou veuve9 d’employés de 
la Ville. 

Ces demandes, au nombre do 81, et 
dont les signataires sont ci après énu- 
mérés avec indication de la somme al- 
louée annuellement à chacun d’eux, ont 
fait l'objet d’une enquête spéciale pour 
établir s'il n’était survenu aucune amé- 
lioration dans la situation des bénéfi- 
ciaires : 

Ce sont MM. : 


Aubonnet, ancien cantonnier. .Fr. GCO 
Bellond, — . 450 

Biesta, — . 400 

Burt-Pichat, — . 2CO 

Coquier, — . . 400 

Curtet, — 500 

Darmezin, — 150 

Durif, — . 450 

Liab^euf (André), — 600 

Li&bœuf (Victor), — 5C0 

Maître, — 3<)0 

Panis, — - 500 

Panisset, — 600 

Paymal, — 400 

Pontanier. — . 200 

Romand, — 400 

Sabatier, — 300 

Sandrelti, — 400 

Ville, — ■ 250 

Cartier, ancien jardinier, 400 

Dubost, — GUO 

Dnmorand, — . 400 

Mairet, — . 250 

Michal, — . 500 

Pernon, — 450 

Poiloux, — . 450 

Tupin, . — . 000 

Tartry, ancien chauffeur, . 100 

Souzy — • 300 

Topin. ancien porteur des pompes 
funèbres 400 


Digitized by Google 



™ BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON !2 Février 1908; 


Labas, ancien porteur des pompes 

funèbres GOO 

Grcnet. ancien porteurdes pompes 

funèbres 350 

Faure, ancien porteur dos pompes 

funèbres * 400 

Boche, ancien porteur des pompes 

funèbres 400 

Genêt, ancton fossoyeur 500 

Biolicy, ancien garde des cime- 
tières 328 

Véricel, ancien sous-chef de bureau 

a la Mairie centrale 570 

Fournier, ancien employé auxi- 
liaire 900 

Vittori, ancien employé auxiliaire. 003 

Baborier, ancien employé h la 

Grande Bibliothèque 7(10 

Boiron, ancien employé au Maga- 
sin municipal 700 

Vigne, — — — . 50U 

Thozet. ancien concierge d'école . 3ti0 

Pelletier, — . 200 

M"* Vincent, ancienne directrice du 
bureau de placement pour da 
mes 143 

MM” 

Colland, ancienne femme de ser- 
vice. 200 

V* Dumas, ancienne femme deser- 

vico 200 

ü idos, veuve d'un ingénieur de la 

Voirie 741 

Chrétien, veuve d’un chef jardinier . 800 
Dervieux, veuve de l'ex-receveur 

du Bureau de bienfaisance 400 

Chabanne, veuve d’un employé du 

service des Cultures 483 

Bourgey, veuve d'un employé de 

la Mairie 200 

Revillet, veuve dun employé de la 

Mairie 109 

Œdipe, veuve d un contrôleur de 

la voirie 150 

Cayrol, veuve d’un contrôleur de 

la Voirie 200 

Govet, veuve d’un garde de la 

Halle 300 

Verdot, veuvo d’un employé du ser- 
vice des Subsistances 300 

Fond, veuve d’un garde du Parc . . 150 

Sirdey, — — . . 154 

Delaigue, veuve de l'ancien garde 

de la Morgue 300 

Faury, veuve d'un concierge 393 

Beau pci let, veuve d’un garde des 

cimetière* 300 

Chapuis, veuvo d’un garde des ci- 
metières 100 

Perreaud, veuve d'un ancien fos- 
soyeur 250 

Bailly, veuve d'un employé du 

service dTIygièno 188 

Poucet, veuve d'un jardinier. ..... 150 

Saugeay, — — . 200 

Clutier, femme d’un ancien canton- 
nier 200 

Itouclion, veuve d’un cantonnier.. 250 

Vars, — . 300 

Cbampagnon, — . 200 

Galette, — • 100 

Gazot, — . 200 

Cépèda. — • 200 

Guillermin, — . 250 

Laurent, — # 150 

Burniciion, — . 150 


Pagani, veuve d'un cantonnier . 200 

Savol, — . 200 

Sungouard, — . 200 

Pélissier, — . 200 

Vous trouverez joints à ces demandes 
les renseignements recueillis sur la si- 
tuation aciueile des pétitionnaires. Il 
résulte de ces renseignements que leur 
situation justifie toujours la délivrance 
du secours dont ils ont bénéficié jusqu’à 
présent. 

Je vous propose, en conséquence, 
Messieurs, ue décider le renouvellement 
de ces allocations pour l'année 1908 

J’m l'honneur do vous soumettre, d’au- 
tre part, des demandes formées par MM. 
Chamolay, ancien balayeur aux Abat- 
toirs et Snch**t, ancien cantonnier, et 
MM*” Bagé, Bev, veuves le jardiniers, 
G u h I et Petit, veuves do cantonniers de 
la Ville, en vue de se taire attribuer un 
secours annuel et renouvelable. 

MM. Chamolay et Sachet, ont été, sur 
leur demande, relevés de leurs fonctions 
à partir du 1*’ janvier dernier. Lear Age 
et leur état de santé ne leur permettaient 
plus de tenir régulièrement leur emploi. 
M. Chamolay compte quatorze ans de 
services, M. Sachet vingt-huit années. 
La situation et les ressources respecti- 
ves de ces deux ouvriers rne font vous 
proposer en leur faveur un secours do 
300 francs au premier et de 600 francs 
au second. 

M. Bagé. bénéficiait d’un secours an- 
nuel de 500 francs. Il pourrait être ac- 
cordé A sa veuve, dont la situation est 
digne d’intérêt, une allocation de 250fr. 

M. Bey, comptait vingt ans de servi- 
ces au moment de son décès. Les res- 
sources de M** Bey étant minimes, c’est 
un secours annuel de 200 francs que je 
vous propose de lui accorder. 

MM.Guhl et Petitcomntaient respecti- 
vement vingt-huit et aix sept ans de 
services. 

M— Ûuhl est âgée de G0 ans, elle no 
possède aucune ressource et l'état de sa 
santé ne lui permet pas de travailler ré- 
gulièrement. Un secourt annuel de 
200 francs lui permettrait de faire face 
aux besoins les plus urgents de l’exis- 
tence. 

Pour M“* Petit, qui est âgée de 44 ans, 
une allocation de 150 francs parait suffi- 
sante. 

Ces secours seraient susceptibles d'ê- 
tre renouvelés d'année en année, sur la 
demande des intéressés. Ils donneraient 
lieu â un paiement trimestriel, avec le 
premier terme à l'échéance du 31 mars 
1908. Les sommes y afférentes seront 
prélevées sur le crédit inscrit au budget 
do l’exercice courant pour: «Pensions 
et secours â la charge do la Ville». 

Telles sont, Messieurs, les proposi 
lions au sujet desquelles, je voUs prie 
de vouloir bien prendre une délibéra- 
tion. 

Lyon, le 31 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon. 

Edouard Hehmot. 


Réponses aux vœux, pétitions, propo- 

stt'ons, etc , présentés au Conseil 

municipal depuis la session d'août 

1907 . 

(Commission générale). N* 2700 

Messieurs, j'ai l'honneur de von* 
soumettre les réponses aux vœux, péti- 
tions et propositions qui ont été pré- 
sentés an Conseil municipal depuis U 
session d’août 1907. 

Je joins a ces renseignements ceux 
qui m’ont été fournis sur des affaires 
présentées au cours des differentes 
séances. 

Séance du S mai 1906. — Pétition de M. 
Barbero. tendant â la création, dans le O 
arrondissement, d'une Ecole supérieure de 
garçons et de filles. 

l’n rapport vient d'ûtre déposé à ce 
sujet sur le bureau du Conseil munici- 
pal. 

Séance du 24 juin 1907. — Question de 
M. Arnaud sur la pétition des Chambre* 
syndicales de l'alimentation lyonnaise et du 
petit commerce. 

L’Administration municipale a de- 
mandé â M. lo Préfet du Rhône: 

1* De faire exercer une surveillance 
en vue d’éviter les abus des marchand- 
de quatre-saisons par les cris d’appel 
auxquels ils se livraient pour annoncer 
la vente de leurs marchandises. 

2* De faire appliquer l'ariété do 
27 mai 1878 en obligeant les marchands 
suburbains qui voudraient effectuer à 
domicile la vente des denrées alimen- 
taires a se pourvoir â la Mairie centrai* 
d'une permission spéciale; de présenter 
leurs denrées avant de les livrer à do- 
micile sur l'un des marchés de la Ville 
et acquitter les droits do place et d'atta- 
che. 

Séance du 22 juillet 1907 . — Dépôt par 
M. üoi'jus d’une pétition dés habitant* de la 
rue Héiion, de la grande rue de la Croix* 
Housse, des rues Üonfert-Hochereau, de 
l'Enfance et environnâmes, demandant le 
prolongement du trainuuv de Porrache a la 
place du Commandant-Arnaud jusqu'à U 
rue Saint-Polhin par les rues Pailleron et 
llènon. 

Cette pétition recevra satisfaction 
prochainement. Dans la proposition 
qu'elle piôparo en vue do l'enquête 
d'utilité publique a laquelle doit être 
soumis rétablissement de la ligne de 
tramway Place du Pont-Croix-Rousfc, 
In Compagnie O.-T.-L. tient compte do 
prolongement de cette ligne jusqu’à la 
rue Saint Pothin, par les rues Ifénon et 
Paiileron. 


Séance du 22 juillet 190 7. — Dépôt par 
M. Rognon d'une pétition des habitants de 
la tue Sébastopol, demandant l'établis**- 
nient de bouches d’arrosage entre le n* 59 de 
cette rue et la nie Paul-Beri. 


Digitized by Google 


Février 1906! BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 


Ces bouches seront comprises dans 
le projet pour remploi du crédit spécial 
inscrit au budget de 1908. 

Ce projet sera propose en temps utile 

f tour que les bouches puissent être uti- 
isées pendant l'été de 1908. 


Séance du 16 septembre 1907. — Rappel 
par M. Batailla d'une pétition des habitants 
de la me de la Métallurgie, demandant la 
mise en état de viabilité de cette rue. 

Le projet do classement do la rue de 
la Métallurgie a été soumis A une en- 
quête qui a été faite à la Mairie du 3* ar- 
rondissement du 11 au 28 décembre 
1907 et qui n’a donné lieu à aucune 
observation ni réclamation. 

Le dossier de l afl'aire a été retourné 
A M. 1« Préfet le 8 janvier ; la décision 
delà Commission départementale pro- 
nonçant le classement interviendra pro- 
chainement. 

Séance du 16 septembre 1907. — Rappel 
par M. Bataille d’une pétition relative A la 
mise en état de viabilité de la rue Carry. 

Les travaux de mise en étal de viabi- 
lité de la rue Carry ont été adjugés le 
7 janvier dernior A M. Richard, entre- 
preneur, rue David, 6, A Lyon. 


Séance du 16 septembre 1907 . — Service 
municipal électrique et service de remon- 
tage des pendules et horloge*. — Observa- 
tion de M. Rognon, rapporteur de la Com- 
mission générale. 

Une note de service en date du 21 sep- 
tembre 1907 enjoint aux garçons de 
bureau d'assurer régulièrement, chacun 
dans son service, le remontage des pen- 
dules installées dans les locaux munici- 
paux. 

Séance du 16 septembre 1907. — Exhaiis. 
sentent de diverses voies publiques dans le 
quartier Saint-Paul.— Instance» Desthieuxet 
Dalrnas.— Arrêté du Conseil de Préfecture.— 
Observation do la Commission du contcn 
tieux. 

Il s'agit de faire A l'avenir des offres 
aux parties adverses, avant expertise. 

Bonne note a été prise de colle obser- 
vation. 


Séance du 16 septembre 1907 . — Pétition 
déposée par M. Roustang et pur laquelle les 
commerçants et habitants do l’avenue do 
l’Abattoir, A Vaise, demandent le balayage 
de cette voie plus d'une fois pur semaine cl 
l'établissement, sur cette avenue, de l>ou- 
elies d'arrosage. 

En vae do faciliter le nettoiement de 
l’avenue do l'Abattoir, le service de la 
Voirie a été autorisé, le 16 novembre 
1907, A faire installer doux nouvelles 
bouches d'arrosage vers le sommet de 
ladite avenue. 


Séance du 16 septembre 190 » . — Dépôt, 
pnrM. Renard, d 'une pétition de» habitants 
de la rue Octavin-Mey, demandant la sup- 
pression du stationnement des voitures non 
motrices de tramway en haut do cette rue. 

Satisfaction a été donnée A cette pé- 
tition. 


Séance du 16 septembre 1907. — Dépôt, 
par M. Bataille, d’une pétition des habitants 
do la rue Sainte Jeanne, demandant l'éia- 
blissoment d’une bouche d'arrosage sur cette 
voie. 

Cotte bouche d’arrosage pourra être 
compris© dans le projet general A exé- 
cuter sur les fonds do l’exercice 1908. 


Séance du 16 septembre 1907. — Ques- 
tion de M. Jacquet, relative A la situation 
des employés du funiculaire « rue Terme- 
Croix- Rousse. » 

Transmise A M. le Préfet le *23 octobre 
1907. Pas de réponse A ce jour. 


Séance du 16 septembre 1907. — Péti- 
tion déposée par M. Rognon et par laquelle 
les habitants do la partie comprise entre les 
n* 4 31 et 39 de l’avenue Ilerthelot deman- 
dent la plantation d’arbres sur le côté Nord 
de ladite avenue. 

A la date du 26 novembre 1907, le ser- 
vice des Cultures a ete autorisé A faire 
procéder à la plantation de 10 platanes 
sur l avenue berthelot, entre les rues 
Sôbastien-Gryphe et Bancel, et en pro- 
longement de la rangée interne d'arbres 
existant sur ladite avenue. 


Séance du 16 septembre 1907. — Partici- 
pation du personnel du Bureau do bienfai- 
sance A la Caisse de retraites des employés 
municipaux. — Observations de la Commis- 
sion administrative. 

Suivant le désir exprimé par la Com- 
mission générale, l'Administration mu- 
nicipale a fait toute diligence pour solu- 
tionner rapidement celte affaire. 

L'accord est complet entre In Ville et 
le Bureau de bienfaisance, qui a pris. A 
la date du 25 octobre 1907, une délibéra- 
tion acceptant A titre definitif les condi- 
tions stipulées dans les délibérations du 
Conseil municipal des 25 février et 16 
septembre 1907. 

Séance du 16 septembre. 1907 . — Proposi- 
tion de M. Tixicr. relative A la vacance de 
l’emploi «le receveur du Bureau de bienfai- 
sance. — Vum en faveur des employés de la 
Ville ou du Bureau de bienfaisance. 

Le voeu du Conseil municipal a reçu 
satisfaction par la désignation, comme 
receveur, d’un chef de bureau de la 
Mairie. 


DE LYON 


Séancedu 16 septembre 1907 . — Pétition 
déposée par M. Arnaud et par laquelle les 
commerçants et maraîchers du quai Saint- 
Antoine protestent contra la suppression 
partielle du stationnement des voitures sur 
ledit quai, entre les rues Dubois et Grenette. 

Par une lettre du 30 novembre der- 
nier, l’Administration municipale u de- 
mandé à M. le Préfet de vouloir bien 
inviter la Compagnie O.-T.-L. A n’uti- 
liser la double vote établie A l'intersec- 
tion de la rue Grenette et du quai Saint- 
Antoine qu’a partir de 6 h. 1/2 du ma- 
tin, c’est A-dire une heure après l'ouver- 
ture du marché, pendant les mois do 
novembre, décembre, janvier et février. 

A la date du 25 janvier 1908, M. le 
Préfet ni’a communiqué le rapport sui- 
vant de MM. Jes Ingénieurs du Contrôle: 

La demande des pétitionnaires et de M. le 
Maire de Lyon a pour but de faciliter le dé- 
chargement des voitures sur la promenade 
jusqu il Ci h. 1/2 du mutin pendant quatre 
mois de l'année seulement. Ces voitures 
peuvent bien stationner en long, comme le 
dit la Conqttgnie, mais le stationnement en 
long prend beaucoup de place et, par suite, 
peu «le maraîchers peuvent en profiter. Il 
faut donc que les maraîchers et les commer- 
çants remontent le* marchandises du bas- 
port sur le quai, ce qui est évidemment très 
incommode. 

Une situation analogue existe vers la rue 
Peta-David ou, pendant la duree du marché, 
la Compagnie n utilise qu’une voie. Hnadup- 
tant la même disposition vers la rue Gre- 
nelle. ou pourrait utiliser une longueur de 
35 a lü mètres pour mettre les voitures per- 
pendiculairement au quai et non parallèle 
ment; on gagnerait ainsi de quoi faire sta- 
tionner douze a treize voitures do plus au 
maximum. 

(Jette situation présenterait, néanmoins, 
certains inconvénient» pour l'exploitation des 
tramways. En effet, ht visibilité n'existant 
pas avec le garage suivant, qui est situé rue 
de l'îlôtcl-de- Ville, un service de pilotage 
serait nécessaire. En outre, pendant raueuie 
de la voiture venant do la rue Grenette, la 
voiture venant do la gare Saint Paul et de- 
vant stationner pourra retarder une voiture 
venant d'Kcully ou des Trois-Rettards allant 
à Belle cour. 

Il pourra donc en résulter une certaine 
irrégularité dans l'exploitation de* lignes 
Saint-Paul -Gerland, Sninl-Paul-Monplaisir, 
Hollecour- Ecullv et Bellecour-Trots-Ro- 
nards. 

Avant dé faire des propositions définitives, 
nous estimons qu'il y a lieu de porter :i la 
connaissance de M. le Maire de Lyon les 
observations ci-jointes de la Compagnie et 
le présent rapport, en le priant de nous faire 
connaître si, en raison de ces observations, 
d juge préférable d'apporter cette inodificu- 
t*on à ['exploitation des tramways en vue 
d'obtenir de la place pour douze à treize voi- 
tures maraîchères. 

Malgré les observations qui précèdent, 
j’ai, par une nouvelle lettre du 31 jan- 
vier, prié M. le Préfet do vouloir bien 
donner satisfaction aux pétitionnaires 
dans les conditions indiquées dans ma 
lettre précitée du 30 novembre 1907. 


Séance du 16 septembre 1907 . — Dépôt 


Digitized by Google 



80 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 12 Février 1908] 


par M. Manu» d'une pétition des commer- 
çants du boulevard de la Croix Rousse, de* 
mandant l'extension de la vogue de cequ&r- 
lier jusqu'au dos Jouve. 

Etant donné la configuration du ter- 
rain ii n'a pas été possible de donner 
suite à cette pétition. 

Stance du IG septembre 1907. — Ques- 
tion de M. Arnaud sur la répression des dé- 
lits de pèche. 

Ce vœu a été transmis h M. le Préfet 
du Rhône, le 3 octobre 1907. 

Pas de réponse à ce jour. 


Stance du Iti septembre 1901 . — Ques- 
tion de M. Jacquier sur une demande, d»* la 
Compagnie industrielle des pétroles». 

Le Conseil municipal est saisi de 
cotte question par un rapport, en date 
du dû janvier. 

Séance du 10 septembre 1907 . — Ques- 
tion de M. Arnaud sur le mode de distri- 
bution des carte* électorales, lor* «les der- 
nières élections cantonales. 

Le moment venu l’Administration étu- 
diera avec MM. les Adjoints délégués 
aux Mairies d'arrondissement s'il y a 
lieu do revenir au mode do distribution 
des cartes électorales par la poste. 


Séance du 7 octobre 1907. — Proposition 
de MM. ('bat et Baudry, tendant à la sup- 
pression de* chapelle* dans les Lycées. 

Ce vœu a été transmis a M. le Préfet 
du Rhône û la date du 29 octobre 1907. 

Pas de réponse À ce jour. 


Sénn ce du 7 octobre 1907. - Hospices 
civils de Lyon. — Compte administratif de 
190b — Budget guppk-iueutaire do 1907. — 
Budget prévisionnel de 19Û8, — Observa- 
tions et vœu déposé par M. Gorjus, rap- 
porteur. 

Ce vœu a été transmis le 28 octobre 
1907 h M. le Président du Conseil géné- 
ral d'administration des Hospices civils 
de Lyon. 

Le 30 décembre dernier, M. Petit a 
adressé la réponse suivante : 

« Par lettre du 28 octobre dernier, 
vous m'avez fait parvenir un vœu du 
Conseil municipal de Lyon, tendant h 
faire prendre par l'Administration des 
Hospices les mesures nécessaires pour 
l'application dans ses établissements, 
de la loi du 15 juillet 1893, sur l'assis- 
tance médicale gratuite, vis-à-vis des 
malades indigents des communes du dé- 
partement du Rhône. 

« Le Conseil des Hospices, après avoir 
soumis l'examen de cette question à sa 
Commission du Contentieux, « décidé 
qu’à partir du l tT avril 1908, tou* les 
malades indigent* de* communes du dé- 


partement du Rhône, pourvue* d'un hô- 
pital, ne seraient h< spitaiisés ù illôtel- 
/ heu que ni leurs frais de séjour étaient 
pris en charye par les commun** ou par 
le service départemental d' Afsistnnre 
médicale yratuite. 

« Quand aux malades qui ne possè- 
dent pas d’hôpital, ils continueront à 
être reçus comme auparavant, jusqu'à 
décision ù intervenir ». 

Cette solution ne donne pas entière- 
ment satisfaction à la Municipalité 
lyonnaise. Il n’est pas admissible que 
les malades indigents des communes du 
département du Rhône, non pourvues 
d’hôpital, soient admis gratuitement dans 
nos hôpitaux au détriment des nôtres. 

La Municipalité lyonnaise continuera 
à demander l'application de la loi du 
15 juillet 1893 et elle exigera des Hospi- 
ces qu’ils ne prononcent l'admission 
d’aucun malade étranger à la ville de 
Lyon, sans l’engagement de la commune 
à laquelle il appartient, ou du service 
départemental d’Assistance médicale, 
de rembourser aux Hospices le montant 
de ses frais de traitement et de séjour à 
l’hôpital. 

Séance du 7 octobre 19U 7. — Question 
de M. Rognon au sujet du matériel de lu 
Compagnie O.-T.-L. et sur se» services en 
général. 

Dans sa séance du 7 octobre 1907, le 
Conseil municipal a, sur la proposition 
de M. le Maire, émis un vœu tendant a 
la réunion d'une Commission composée 
d'un certain nombre de représentants 
du Conseil municipal et du Conseil gé- 
néral. de représentants de la Compa- 
gnie O.-T.-L. et du Syndical des em- 
ployés de tramways, des agents du ser- 
vie»* du Contrôle, afin d'examiner les 
réclamation* qui sont adressées à la 
Compagnie O.-T.-L. 

Ce vœu a ôté transmis à M. le Préfet 
le 21 octobre 1907. L'Administration 
municipale vient de demander à M. le 
Préfet do vouloir bien réunir le plus tôt 
possible cette Commission. 


Séance du 1 novembre 1907. — Question 
de M. Mnu u* sur la fermeture du terrain 
appartenant ù la Ville, rue Claude- Joseph - 
Bonnet et angle rue Denfeil-Rochcrcau. 

Le terrain en question a été loué ver- 
balement au Croupe amical des com- 
merçants et habitants du quartier Claude- 
Joseph-Bonnet, au prix annuel de 385 fr., 
avec autorisation de ne pas clore ce ter- 
rain. 

Séance du 4 novembre 1907 . — Observa- 
tion de M. Gadotld à propos du j-escindc- 
incnt des immeubles I et I ter de la rue 
Belfort. 

A la date du 20 décembre 1907. la 
Compagnie n demandé l'autorisation 
d'effectuer la démolition do ces immeu- 
bles en vue de leur mise à l'alignement. 
Cotte démolition est effectivement com- 
mencée depuis quelques jours. 


Séance du 4 novembre 190 7. — Dépôt par 
M. Barbon» d'une pétition des commerçant* 
du 6* arrondissement, établis aux 011 x 11 * 011 » 
do la gare de Genève, demandant l'installa- 
tion d'un poste télégraphique au bureau 
auxiliaire de» Postes et Télégraphe» situé 
au n* 30 du boules ard des Broucaux et la 
délivrance dans ce bureau des mandats télé- 
graphique» internationaux. 

J*ar une lettre du 9 novembre dernier, 
M. le Directeur des Postes et Télégra- 
phes du Rhône a reconnu qu’il y aurait 
le plus grand intérêt à remplacer la 
transmission téléphonique des dépêches 
ar la transmission télégraphique au 
ureau auxiliaire du bureau des Brot- 
tcaux. Il a indiqué que cette transfor- 
mation entraînerait une dépense de 
1.100 francs nui no pourrait être enga- 
gée que si la V ille la prenait à sa charge, 
l'Administration centrale des Postes se 
refusant à la supporter. 

Celte décision de l’Administration cen- 
trale a été maintenue, bien que par deux 
lettres écrites les tü et 29 novembre, 
l'Administration municipale ail fait re- 
marquer que la Ville ne pouvait accep- 
ter de payer cette dépense qui incombe 
à l'Etat. 


Séance du t novembre 1907 . — Observa- 
tion de M.Gadoud. demandant la fermeture 
des bancs de vente du marché couvert de la 
Croix-Rousse, 

Le nombre de bancs au marché cou- 
vert de la Croix-Housse n'est plus que 
de vingt-quatre : 

Six sont clos par des grilles eu fer. 

Cinq par des volets en bois. 

Treize par des plafonds de bois mo- 
biles assujettis avec des barres de fer 
calenassees interdisant l'accès à l'in- 
térieur. 

Etant donné que ces installations sont 
appelées à disparaître, il ne parait pas 
possible d'obliger les locataires de la 
Ville à engager do nouveaux frais pour 
en modifier ia fermeture. 


Séance du 2G novembre 1907. - Protes- 
tation do M. Novê-Jossornnd contre le mau- 
vais état d’entretien du quai Perruche. 

Le service delà Voirie assure l'enlève- 
ment des immondices sur le quai Per- 
rache (route nationale n* 86). Il assure 
également le nettoiement de cette voie 
dan* sa partie pavée, c'est-à-dire entre 
le cours du Midi et la rue Casimir-Pe- 
rier; au delà de cette rue, ce soin in- 
combe au service des Ponts et Chaus- 
sées. En ce qui le concerne, le service de 
la Voirie n’a pas eu connaissance que 
le nettoiement du quai Perruche ait été 
plus négligé que celui des autres voies 
publiques. 

Néanmoins des ordres ont été donnés 
par ce service pour que le travail de 
nettoiement dont il est chargé sur le 
quai Perrache ne laisso rien a désirer. 


Digitized by Google 



fi Février lé08] 


81 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


Séa ne e du 26 noeembre 1907. — Musées. 
— Etablisse tuent de taxes d'entrée. — 
Observation de M. Jacquet. 

Un arrêt* municipal, pria en confor- 
mité de la iéhbéraiion du Conseil mu- 
nicipal, a fixe les taxes d’entrée à per- 
cevoir dans les Musées et au Muséum 
à partir du 1” janvier 1908. 

Séance du 26 norembre 1907. — Ques- 
tions de M. Chat: 1° au sujet do l'exécution 
du tramway du 1* r arrondissement; 2* au su- 
jet de la suppression de l'arrêt du tramway 
« Gare de V ai se- Villeurbanne >• à l’intersec- 
tion des rues Lanterne et Constanline. 

1* La Compagnie O. T.-L. prépare ac- 
tuellement le projet définitif qui sera 
soumis prochainement A une enquête 
d'atdilô publique ; 

2* A la date du 30 décembre 1907, la 
Compagnie O -T.-L. qui avait accepté 
on principe la création de cet arrêt a été 
invitée a faire établir le plutôt possible 
la plaque indicatrice. 


Séance du 26 noccmbrc 1907. — Dépôt, 
par M. Veyron, d’une pétition des commer- 
çants, habitants et propriétaires de la rue 
des Girondins, d’une partie du chemin des 
Culattes et des contins immédiats de cette 
voie publique, demandant l'abatage des ar- 
bre* en bordure de ce chemin, le long de la 
lôno du fort de la Vitriolerie, 

Le service vicinal est entré en pour- 
parlers avec le Génie militaire pour la 
remise des terrains sarlesquels se trou- 
vent les arbres à supprimer. 

Les bornes A placer pour la délimita- 
tions des terrains sont commandées, 
mais l’autorité militaire ne laissera 
abattre les arbres qu'après la remise 
officielle des terrains. 


Séance du 26 novembre 1907. — Pétition 
déposée par M. Mousset et par laquelle les 
propriétaires et habitants du cours Eugé- 
nie et de la me Jeanne-d’Arc, à Montcbat, 
•sollicitent ln reiu place m lui t de nombreux 
arbres morts de ces voies. 

Le cours Eugénie (chemin vicinal or- 
dinaire n* 153) et la rue Jeanne-d’Arc 
{chemin vicinal ordinaire n* 135), sont 
en effet bordés d’une rangée d’arbres 
plantés sur los trottoirs ; les sujets sont 
essence peuplier sur le cours Eugénie 
et essence acacia sur la rue Jeanne- 
d’Arc. 

Ces plantations, trôs anciennes, pla- 
cées dans un sol de sable et graviers 
compact, sont peu vivaces et dépérissent 
de plus en plus ; chaque année, le ser- 
vice vicinal met en adjudication au pro- 
fil de la Ville l’abatage d'un certain nom- 
bre d’arbres morts desdits chemins. Les 
arbres arrachés n'ayant pas été rempla- 
cés, il s’est produit dans ces plantations 
de nombreux vides qu’il y aurait intérêt 


A combler en ce qui concerne le cours 
Eugénie dont les trottoirs ont A mètres 
de largeur. 

Relativement au chemin de Jeanne- 
d’Arc, il est A remarquer aoe les trot- 
toirs n’ont qu’une largeur de 2 mètres, 
insuffisante pour recevoir une planta- 
tion dans des conditions convenables ; 
déplus, si cette plantation procure quel- 
que agrément aux passants pendant la 
belle saison, elle est par contre une 
cause de sérieux inconvénients ponr 
les riverains, qui souvent ont eu A se 
plaindre de dégradations ie fardes cau- 
sées par les branches qui s'ôtendont 
inévitablement jusqu’aux constructions 
voisines. D’autre part, le rapprochement 
des rangs d’arbres des bords de la 
chaussée peut parfois gêner sensible 
ment la circulation de certaines voi 
tares. 

Le nombre d'arbres manquants sur 
le cours Eugénie, en y comprenant les 
sujets morts encore sur pied et dont la 
vente aura lieu prochainement, est de 
100 environ et do 70 le long de la rue 
Jeanne-d’Arc. 

L'Administration étudie les moyens de 
donner satisfaction aux pétitionnaires 
ou complétant la plantation du cours 
Eugénie. 

Qaant A celle do la me Jeanne-d' Arc, 
il ne partit pas y avoir lieu, en raison 
de la faible largeur de cette voie (10 mè- 
tres, y compris deux trottoirs de 2 mè- 
tres chacun), de remplacer les sujets 
manquants. 

• 

• • 

Séance «fri 26 novembre 1907. — Pétition 
déposée par M. Mousset et par laquelle 
les habitants de Montehat demandent la 
suppression de deux bureaux auxiliaires des 
postes et leur remplacement par une recette 
simple. 

Cette pétition a été transmise A M. le 
Directeur des Postes et Télégraphes du 
Rhône, le 12 décembre 1907. 

Pas de réponse A ce jour. 


Séance du 2.7 décembre 1907. — Groupe 
scolaire de Montehat. — Installation d'une 
annexe avenue du Château, 44. — Observa- 
tion de M. Mousset 

Les travaux d’installation de l’annexe 
sont terminés et la nouvelle classe fonc- 
tionne actuellement. 


Séance du 23 décembre 1907, — Cons- 
truction d’un port public, quai Ramhaod. — 
Demande, par l'Etat, de la participation do 
la Ville. — Observation de M. Arnaud. 

En ce qni concerne la remise en état 
de la gare d’eau de Perrache, M. le Pré- 
fet du Rhône a, en conformité d'instruc- 
tions ministérielles, prescrit l'ouverture 
d’une conférence a laquelle prendront 
part le Maire de Lyon, un représentant 
de la Compagnie P.-L.-M., an représen- 
tant de la Chambre de Commerce et M. 
l'Ingénieur en chef de la Navigation du 
Rhône. 


Une première réunion a eu lieu A 
l'Hôtel de Ville, le jeudi 30 janvier der- 
nier. 

Séance du 23 décembre 1907. — Pétition 
déposée par M. Hoffherr et par laquelle les 
habitants du coure Lafnyette, de l’avenue do 
Saxe et du quartier Saint-Paul demandent 
le rétablissement de l’ancien service du 
tramway do Saint-Paul au chemin do Gor_ 
In tri par l’avenue de Saxe. 

Pétition transmise le 23 janvier 1908 
A M. le Préfet du Rhône on lui rappelant 
une li'ttre que l’A linin»*tration munici- 
pale lui a adressée le 23 décembre der- 
nier relativement a la môme alTaire. 

Pas de réponse A ce jour. 

Séance du 23 décembre 1907. — Dépôt, 
par M. Veyron, d'une pétition dos habitants 
dos Rivières, û la Mouche, demandant l'éta- 
blissement d'une boite aux lettres aux envi- 
rons du u* 177 du chemin des Culottes. 

Cctto pétition a ôté transmise A M. le 
Directeur des Postes et Télégraphes du 
Rhône, le 15 janvier 19(XS. 

Pas de réponse A ce jour. 

Séance du 23 décembre 1907, — Budget 
de 1908. - Articles 1° — Recettes (5 centi- 
mes additionnels au principal des contribu- 
tions foncière et personnelle mobilière). — 
Observation do M. Tixior. 

Suivant le désir exprimé par M. Tixier, 
le tableau détaillé des contributions di- 
rectes, faisant ressortir pour chaque 
impôt la part de i’E’at, du département 
et de la Ville en principal et centimes 
additionnels, sera publié chaque année 
dans le Bulletin municipal A partir de 
190S. 

Séance du 23 décembre 1907 . — Budget 
de 1908. — Recettes. — Article 37 (droits de 
voirie proprement dits). — observation de 
M. Renard. 

Les débiteurs de droits do voirie re- 
çoivent deux avertissements, et non un 
seul, avant le commandement qui n’a 
lieu que trente-cinq jours au moins après 
le premier avis. 

Le deuxième avis leur est remis do la 
main A la main par le Contrôleur des 
droits de voirie. 

Il n’est guère possible de modifier ces 
dispositions sans compromettre les inté- 
rêts do la Ville. 

• 

• • 

Séance du 23 décembre 1907. — Budget 
de 1903. — Dépenses. Article 43 (Eclairage 
de» bâtiments communaux et services mu- 
nicipaux). — Observation de M. Chat sur 
l'éclairage de l’horloge do l'Hôtel de Ville. 

Il est exact que par deux fois en l’es- 
pace de deux A trois mois, 1 horloge a 
manqué d'éclairage. 

Lors des dernières améliorations 
faites A l'éclairage de l'horloge, on a, 


Digitized by Google 



82 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DB LA VILLE 


ar économie, employé un conjoncteur- 

isjoncteur horaire automatique. L’al- 
lumage par cel appareil s'opère au 
moyen a une fiche plongeant dans le 
mercure. Or, l’expérience a démontré 
que l'oxydation du mercure se fait très 
rapidement et que si l'on veut que l'éclai- 
rage soit assuré d’une manière parfaite, 
il faut que la désoxydation ail lieu au 
moins tous les deux mois. 

C’est la précaution qui sera prise do- 
rénavant pour éviter toute interruption. 
• 

• • 

Séance du 23 décembre 1907. — Budget 
de UH». — Dépenses. Article 48 (Travaux de 
grosses réparations aux édifices commu- 
naux). — Observation de M. Arnaud. 

Le Conseil municipal a été saisi le 
21 janvier 1908 d’un rapport concernant 
les améliorations à réaliser À l'entrepôt 
des douanes. 

Séance du 23 décembre 1907. — Budget 
de 1908. — Dépenses. Article 67 (Ponts, pa- 
villons et bacs A traiile. — Réparations et 
entretien). — Observation de M Godai t. 

Cette observation a trait aux travaux 
de blanchiment que le service des Ponts 
et Chaussées fait exécuter au pont do la 
üuilloliûr». 

Des renseignements ont été demandés 
Ace sujet A M le Préfet du Rhône. 


Séance du 23 décembre 1907. «— Budget 
de 1908. — Dépenses Article 99 (cantines 
scolaires). — Observation de M. Rennrd. 

L’Administration étudie la question 
du fonctionnement, le jeudi, des cantines 
scolaires. 

Mais, n priori , il semble que cette me- 
sure occasionnerait une dépense supplé- 
mentaire hors de proportion avec les 
résultats qu’elle donnerait. 

• 

• • 

Séance du 23 décembre 1907 , — Budget 
de 1908.— Dépense». Art. 102 {Récompenses 
aux élèves des écoles primaires munici- 
pales). — Observation île M. Pic. 

Séance du 10 aeptembre 1907. — Question 
de M. Curtelin. relative U la non distribution 
des récompenses aux élèves des écoles mu- 
nicipales. 

Séance du 1 novembre 1907 . — Ecoles 
communales et ouvroirs municipaux. — 
Fournitures diverses. — Adjudication publi. 
que. — Observation de M. Pic. 

Le budget de 1908 comporte un crédit 
de 25.000 francs, que l’on vient de répar- 
tir entre les écoles, au prorata do la 
fréquentation. 

Les listes de récompenses établies par 
lès soins de l'Inspection académique 
comprendront : 

1* Des objets divers ; 

2* Des objets d'expériences scienti- 
fiques ; 

3* Desjeux pour les garderies du jeudi; 

4* Des livres do récompenses. 

La répartition des commandes faites 


par les écoles sera assurée par les soins 
au Magasin municipal et la distribution 
sera faite aux élèves par les maîtres 
dans les con titions qui leur paraîtront 
les plus favorables. 

Un registre de distribution sera déli- 
vré A chaque Directeur ou Directrice 
d’école et devra être soigneusement tenu 
ù jour. 

Séance du 23 décembre 1907. — Budget 
de 1908. — Dépenses. Art. 152 {Œuvre de la 
Bouchée de pain — Fonctionnement). — 
Observation de M. Tixier. 

Des inst mettons viennent d’élre adres- 
sées a M. l'Architecte et ù M. Iq Direc- 
teur du Magasin municipal, en vue d'or- 
ganiser et ''aménager les locaux, pour 
permettre de distribuer des soupes po- 
pulaires pendant les mois d’hiver. 


Séant e du 21 décembre 1906. — Proposi- 
tion de M. Renard, tendant à l'installation 
d'une horloge & sonnerie A l’Uôtel des Inva- 
lides du travail. 

Séance du 21 décembre 1906. — Dépôt 
par M. Rognon d'une pétition des commer- 
çants, propriétaire» et habitants des quartiers 
de la Mouche, demandant la création «l'un 
chemin de communication entre le chemin 
de Gerland et celui des ('ulattcs, avec rac- 
cordement à la rue dite au » Sud de la Lône ». 

.Séance du 16 teptembre 1907. — Dépôt, 
parM. Roustang.d’une pétition des habitants 
du chemin des Plâtriers, des rues du Bour- 
bonnais et de la Pyramide, demandant des 
mesures d’assainissement pour le chemin 
des Plâtriers. 

Séance du 1 novembre 1907. — Dépôt, 
par M. Jacquet, d’une pétition des habitants 
et commerçants de la montée de In Grande- 
Côte. demandant la transformation du pavage 
•le cette voie. 

Séance du 20 novembre 1907. — Rappel 
par M. (îorjus d’une pétition demandant la 
plantation d’arbres sur lu rue Ilénon. 

Séance du 20 nacembce 1907. — Pétition 
déposée par M. Vcyron et par laquelle lu 
Commission d'intérêt local de Monplaisir 
demande le pavage complet de la grande nie 
de Monplaisir. 

Séance du 26 novembre 1907 . — Pétition 
déposée par M. Veyron, demandant qu’une 
dénomination nouvelle soit donnée au che- 
min du Vinatier. 

Séance du 23 décembre 1907. Dépôt 
par M. Veyron d'une pétition de la Commis- 
sion d'intérêt local île Monplaisir. demandant 
le changement du nom du chemin de Saiut- 
Deuis-de-Bron. 

Séance du 23 décembre 1907. — Dépôt 
par M. Veyron d’une pétiiion de la Commis- 
sion d'intérêt local demandant : 1* la mise 
û l’alignement du côte Quo.-.t de la place do 
Monplaisir avec, la rue Croix-Morlon et «a 
jonction avec la grande rue ; 2* le bitumage 
des parties Ouest et Sud de la place. 


DB LYON |2 Février I908J 

•Séon-e du 23 décembre 1907. — Dépôt, 
par M. Veyron. d’une pétition de la Com- 
mission d’intérêt local de Monplaisir. deman- 
dant- le numérotage régulier et définitif dos 
immeubles situés sur le chemin des Sablou- 
niers. 

Séance du 23 décembre 1907. - Pétition 
déposée par M. Bizet et par laquelle les 
habitants de lame Pizsy demandent la cana- 
lisation de cotte rue. 

Séance du 23 décembre 1907. — Pétition 
déposée par M. Novel, demandant le perce- 
ment d'un tronçon d'égout de 77 mètres de 
longueur entre la rue Pierre-Micbel-Perrci 
appartenant aux Hospices, et le boulevard 
du Nord par la rue Duquesne. 

Séance du 23 décembre 1907. — Pétition 
déposée par M. Voillot, demandant la sup- 
pression del’arrétde tramway «de l’Horloge* 
proche de vingt mètres do l’arrêt de la rue 
Moncey, et de six autres arrêts sur ta ligne 
de tramway « Villeurbanne-Vai.se «. 

Séance du 23 décembre 1907. — Dépôt, 
par MM. Foret et Moussot, d'une pétition 
des habitants des quartiers de la Mouche et 
des Rivières, demandant l'achèvement de la 
ligne de tramways » Saint-Paut-Gerlaml «. 

Séance du 23 décembre 1907. — Rappel, 
par M. Novel, d'uue pétition don andant la 
construction de bains publics gratuits sur b* 
Rhône. 

Séance du 23 décembre 1907. — Budget 
de 1908. — Dépense*. Article 26 (Matériel 
et dépenses diverses des services d'Hygiènc 
et de police administrative;. — Observation 
de M. Rognon. 

•Séance du 2.7 décembre 1907. — Budget 
de 1908. — Dépenses. Article 69. (Kclairag>- 
il'** voies publiques). — Observation de 
M. Tixier. 

Séance du 23 décembre 1907. — Budget 
de 1908. — Dépense#. Articles 88. chemins 
vicinaux ordinaires». — Observation de 
M. Tixier. 

Séance dit 23 décembre 1907. — Budget 
de 1908. — Déjienses. Article 182. (Subven- 
tion A la Société lyonnaise pour le sauvetage 
de l'enfance). — Observation de M. Rognon. 

Ces différentes affaires font l’objet 
d'études dont le résultat n'est pas défi 
nitif. 

Je vous serai obligé, Messieurs, de 
vouloir bien me donner acte de cette 
communication. 

Lyon, le 31 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 

Edouard Hbrriot. 


HFURIATIOSS ET ABS DIVERS 


Commissions municipales. — 
Réunions. 

Jeudi G février U*’8, réunion a 
l'Hotel de Ville, dans leurs locaux res- 
pectifs : 


Digitized by Google 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DK LA VILLE DE LYON 


83 


12 Février 1908, 

1* De la Commission spéciale (affaires 
courantes) à 8 h. 1/4 du soir. 

2* De la Commission générale, A 
8 b. 1/2 du soir. 


Concours pour l'admissibilité à un 
emploi de conducteur au service de 
la Voirie municipale». — Résultat. 

Conformément à une décision anté- 
rieure de M. le Maire de Lyon, ce 
concours a eu lieu a l'Hôtel-de Ville du 
20 au 25 janvier dernier. Six candidats 
ont pris part. Ce sont MM. Carret, 
aninet (A ) Chuninet (E.) f Chapus, 
Pélissé et Sabatier, dessinateurs a la 
Voirie municipale. 

M. Sabatier ayant réuni le plus grand 
nombre de points a été déclaré admis- 
sible A cet emploi. 


Facultés de Droit et des Lettres. — 
Cours crées par l'Uni ver»ité et sub- 
ventionnés par la ville de Lyon. — 
Avis. 

Ces cours auront lieu à 8 h. 1/2 du 
soir, le mercredi. A la Faculté de Droit, 
et le jeudi, a la Faculté des Lettres. Ils 
commenceront le mercredi 29 janvier: 

FACULTÉ l»B DROIT 

Ilistoirr des doctrine» économiques et 
sociales. — Professeur: M. Brouilhet. 

Le problème social contemporain et le» 
solutions proposées : liberté, réglementation, 
socialisme. Première leçon, le mercredi 

29 janvier, et les mercredis suivants, do 
quinzaine en quinzaine. 

Principes de léqislntion financière. — 
Professeur : M. Bouvier. 

Les exploitations industrielles et commer- 
ciales de VEtat et des communes, les régies 
municipales. — Première leçon. le mercredi 
5 février, et les mercredis suivants, do quin- 
zaine en quinzaine. 

FACULTÉ DliS LETTRES 

Histoire des rcliaion». — Professeur : 
M. Virolloaud. 

L’élément mythique dans la doctrine judéo- 
chrétienne. — Première leçon, le. jeudi 

30 janvier, et tous les jeudis. 


Itinéraire du vérificateur dea poids et 

mesures pendant le mois de février 

1908. 

Perception de Métropole et Vaise. 

P r février. — Rue du Viel- Renversé, place 
des Minimes, nie d s Farge s. montée du 
Chemin-Neuf, auai Fulchirou (du 1 au 32). 

3 février. — Quai Futchiron (du 32 au 45), 
rue dos l ‘rétros. 

4 février. — Rue Saint-Georges (n** im- 
pairs et n* pairs du 2 au 62). 

6 février. — Rue Saint-Georges (n** pairs 
du 62 au I 22), rue du Bœuf. 

8 février. — Place du Petit-Collège, petite 
rue Tramasseï'. rue de la Fronde, rue Soul- 
llot. rue «Je Gadagne, rue do la Loge, place 
du Change, plaça du Petit-Change, montée 
du Garillan. 


17 février. — Montée Saint-Barthélemy, 
rue Cleberg, montée do Foui vu re. plaça de 
Fotirvièiv, montée des Auges, rue du Juge- 
de-Paix, chemin do Loyassw. place de l’An- 
ciottne-Uouane; rue Laine rie, rue Juiverie 
Ml** impairs;. 

19 lévrier. — Ru» Juiverie (n** pairs;, rue 
Ontario- M**y, quai de B»mlv (du t au 17;. 

21 février. — Quai de Itandy (du 17 au 25), 
rues de l'Ourn, Saint-Nicolas, places Ger- 
sou. S <int Paul 

21 février. — Rue Saint-Paul, gare Saint- 
Pau . ru» de la Quarantaine, quai des Etroits. 

25 février. Montée Sami-lAUri'Dt, che- 
min de Choulans, rue de Trion (n*° impairs 
du 1 au 75). 

26 février. — Rue de Trion (n** impairs du 
n* 75 au 1J1 et n** pairs). 

27 février. — Montée de Lovasse, rue de* 
Macchabées. 

28 février. — Rues des Fossés-de Trion, 
Trouvée, des Chevaucheurs, Sauit-Ale. vau- 
dra, place Saint Alexandra, rue Basses- Ver- 
chères. 

29 février. — Rue des Anges, place de 
Trion. rue de la Favorite, chemins des Gran- 
des-Terres, des Pépinières, de l'Etoile - 
d’Alal (n“ impairs et n** pair* du 2 au 46;. 

Perception de GuiUotiérê-Xord . 

1** février. — Rues Danton, Neuve-de-lu- 
Villardièr*, du I.ac, Saint-Amour, 

3 février. — Rue de la Buire, place du 
Cliâtean, rue du Pensionnat. 

4 lévrier — Rue Vil le roi 

5 février. — Rue Garibaldi (du 152 au 268 
et >111 131 au 255;. 

6 février. — Avenue Félix-Faure. 

7 février. — Rues de l'Abondance. Masse 
na(u* 121), boulevard des Coserues (du 5 au 
n* 7), place de l'Abondance. 

8 lévrier. — Rue Boileau (du 153 au 325 
et du 160 au 330). 

10 février. — Rues François-Gare in. Clos- 
Smphoii, du Gazomètre et Duguesclin (du 
n* 170 au 212;. 

11 février. — Rue Duguesclin (du 211 au 
n* 356 et du 193 à 383). 

12 février. — Rues Voltaire, Charponav, 
Créqui (du lî»0 au .81». 

13 février. Hue Créqui (du 184 au 278 
et du 169 au 261 i. 

14 février. - Rue Créqui (du 263 au 903', 
rues de l'Arquebuse, Vaudrey. 

17 février. — Rue Vend Ame (du 151 au 
n» 324). 

18 lévrier. — Rue Vendôme (du 161 au 
n" 275). 

19 février. — Place VendAmo (du 8 au 10>, 
avenue d« Saxo (du 144 nu 256 1 . 

2ü f \ rier. — Avenue de Saxo (du 258 au 
n* 280 et du 207 au 293;. 

21 février. — Avenue de Saxe (du 137 au 
n* 205), place Vend A me (du 1 au 6'. 

22 février. — Rue Pierre-Corneille (du 
n* 70 au 170 et du 99 ft 165). 

Perception de* Brottraur. 

1" février. — Rue Cuvier (du 152 au 180 
et du 3 au 27. 

3 février. — Rue Cuvier (du 27 au 175). 

5 février, — Rue Bossuet (du 1 nu 107;. 

7 février. — Rue Bossuet (du 2 au 128). 

10 février. — Hue de Sè*o (du z au 108) 

11 février. — Rue de Sè»; v du 110 au 126 
et du 1 au 49). 

13 février. — Rue de Sèze (du 19 au 133), 
place Morand (du 2 an 10 . 

15 février.— Place, Morand (du 12 au 20;. 
cours Morand (du 1 au 15;. 

24 février.— Cour* Morand (du 17 au 57;. 

25 février. — Cours Morand ulu 2 au 59) 

26 février. — Cour* Morand (du 52 nu 60). 
place Kleber (du 2 au 8). 

26 février. — Cours Villon (du 2 au 24'. 

27 février. — Cours Vitiou (du 28 au 76i. 


28 février. — Cours Vitton (du 78 au 112 et 
du 1 au 29). 

29 février. — t ours Vitton (du 31 au 95). 

Perception du Jardin-des- Plantes. 

V* février. — Impasse Saint-Polyearpe, 
rue Sainte-Catherine (du 1 au 13). 

3 février. — Rue Sainte-Catherine (du 13 
au 17 et du 2 au 20). 

4 février. — Rue Romarin (du 1 au 27). 

5 février. — Rue Romarin (du 27 au 31 et 
du 1 1 au 20). 

6 février. — Rue Terraille. place des Ter- 
reaux. 

7 février. — Rue Désirée (du 1 au 21 et 
du 2 au 1). 

8 février. — Hue Désirée (du G au 16). 

10 février. Rue du Griffon (du 4 au 12). 

11 février. — Rues du Griffon < 14), Saint- 
Claude. 

12 février. — Rue Sainte-Marie des-Ter» 
reaux. 

13 février. — Place des Capucins, rue 
de* Capucins (du 2 au 14;. 

14 février. — Rue du Jardin-dcs-Plantes. 

Perception de permette, 

18 février. — Place Bellecour. rues du 
Peyrat. Auguste Comte tdu 1 au 23). 

19 février. — Rue Auguste Comte (du 23 
au 53 et du 4 au 16;. 

20 février. — Rue Auguste-Comte (du 18 
au 72', rue Boissac. 

21 février. — Huo François- Dauphin, quai 
Tilsitt, impasse Catelm, place Antoine-Vol- 
Ion, rues Pomme-de-Pio, Jarente. 

Perception de GuiUotiéte Sud. 

10 février. Rue Montesquieu (du 98 
au 101 et du 10 au 98. 

12 février. Rue Montesquieu (du 98 au 
n° 122). 

12 février. — Rue Ronald (du 10 au 18 et 
du 5 au 13). 

12 février. — Iluo Jangot (du 1 au 13 et 
du 2 au 8). 

12 février.— Hue de la rtiibaudière (du 1 
au 37). 

11 février. — Rue de la Thibaudière (du 37 
au 5 1 et du 6 au 54). 

1 1 février. — Rue <hi Béguin (du 1 au 67;. 

14 février. — Rue des Trois- Pie ires (du 15 
au* 1 . 

17 février. — Rue d*>s Trois- Pie rr es (du 65 
au 105 bit et du 6 au 96 '. 

18 février. — Rue Dumoulin (du 19 au 34». 

18 février. — Rue de l'Université (du 15 

au 91 et du 6 au 61). 

18 février. — Rue Clievreul (du 13 au 
n*59i. 

20 février. — Rue Chavreul (du 59 au 
BP 73 et du 30 au 128). 

20 février. — Hun de la LAne (du 37 au 47 
et du 41 au 82). 

20 février. — Rue Parmentier (du 1 
au 25). 

22 février. — Rue Parmentier (du 27 
au 41 et du >6 au 64;. 

22 février. - Rue Raulin (du 43 au 45 et 
du 34 au 50. 

22 février. — Place lias pu il (du 4 au 12 et 
du 5 nu 11). 

22 février. — Quai Claude-Bernard (du 1 
au 25 et du 6 au 22;. 

21 février. Quai Claude-Bernard (du 26 
au 38 et du 31 ail 37). 

24 février. — Hue Cavertno (du 2 au 20 et 
«lu 13 au 35). 

24 février. — Place Ollier (du 3 au 4). 

24 février. - Rue Pasteur (du -1 au 84 et 
du 9 au 15). 

25 février. — Rue Pasteur (du 15 au 55). 

<5 février. — Place du Pont (du 7 au 13 

e| du 8 au 14). 


Digitized by Google 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DS LA VILLE DE LYON 


84 


(2 Février 1908| 


25 février. — Rue de Marseille (du 1 uu 
n* 21). 

26 février. — Rue de Mar*eîllo (du 27 
au A3 «*t (tu 2 au 4). 

27 février. — Rue de Marseille idu 4 au 48), 

28 février. — Rue do Marseille (du 5K au 
u*V2» 

28 février. — Rue des Troie-Rois (du 3 
au 15 et du 2 au IOi 

28 février. — Rue de la Vierge (du 3 au 
13 et du 4 au 6). 

28 février. — Rue Bêche velin (du 1 au 15), 

29 février — Rue Bêche vol in (du 47 au 
111 et du t au 102i. 

29 février. — Rue Croix-Jordan (du 7 au 
o* 27 et du 6 au 34). 


Fondation Pléney. — Avis 

Les personnes désirant participer au 
bénéfice de la fondation Pleney sont 
invitées à déposer leur demande & l'Hô- 
tel de Ville avnnt le 10 février. 

Passé ce délai, les demandes ne se- 
ront plus acceptées. 


Don à ’a Caisse des retraites du 
Bataillon des Rapeara-pompiers 

À la suite de l'incendi*» qui a eu lieu le 
20 janvier 1907 dans son immeuble. 17, rue 
des Passants. M-* veuve Leroy, proprié- 
taire, a fait don d'une somme de 50 francs 
(«-implante francs) u la Caisse spéciale «lu 
Ratadlon des sapeurs-pompiei-s. 


Don au Bureau de bienfaisance 
de Lyon. 

I,e 27 janvier 1908. il a été versé la somme 
do 200 francs, otTiunde de M. Bowigtiei, (i 
l'occasion du mnringa de sa fille avec 
M Cbnmtxircdon. avo at.au profit îles pau- 
vres «lu f m a non disse ment, versée par M. Ar- 
naud, adjoint nu maire. 


Cantines scolaires. 

11 a été acheté pour les cantines sco- 
laires du 1* arrondissement. 334 tickets 
pour repas gratuits, représentant une 
somme de 50 Ir. 10, versée par M. Du- 
ma»-FiUion, (somme remise par M. 
Victor Fort, député du Rhône). 


Résulta ta d'adjudication. 

13 janvier 1908. 

Construction d'un éijout du 4* type, route 
de Vienne entre lu rue 11 mard et le 
chemin de s Quatre - Maison*. 
Adjudicataire: M. Dufler, entrepre- 
neur, rue Jangot, 4. Rabais 2 •/*- 
Antres soumissionnaires: MM. Mo- 
nit» 0 et Tabonry 0. 

27 janvier 1908. 

Fourniture * commune t aux services 
municipaux (1* et 4 * lots). 
l" lot : Fourniture de papeterie et 


articles de bureau. — Adjudicataire : 
M“* veuve Dell^vaux, rue de la Barre, 
n* 1. Rabais 28*/.. 

Autre soumissionnaire : M. Moraud, 
23 V- 

4’ lot : Articles de quincaillerie. — 
Adjudicataire : M. Piol. cours Lalayette, 
n* 29. Rabais 5 */.. Seul soumission- 
naire. 

28 janvier 1908. 

( ’onetruetion d un égout ovoïde en béton 
de riment, chemin vicinal ordinaire 
n* 44 de* Culotte* entre le puinard de 
la rue de* Chances et l'égout du che- 
min de lu Colomb 1ère. 

Adjudicataire: M. Védrine (Louis), 
entrepreneur, rue Voltaire, seul sou- 
missionnaire. 


Elargissement de la rue des Tables- 
Claudiennea — Fixation des aligne- 
ments et du nivellement. Enquête. 
— Avis. 

Il est ouvert une enquête sur le projet 
ci-dessus désigné. 

En conséquence, les pièces de ce pro- 
jet resteront déposées pendant quinze 
jours consécutifs, à compter du mardi 
4 février 1908, dans les bureaux de la 
Mairio du premier arrondissement de 
Lyon, où les intéressés «pourront en 
prendre connaissance. 

A l'expiration du délai ci-dessus fixé, 
un (Commissaire enquêteur, spéciale- 
ment désigné, recevra dans lesdits bu- 
reaux, pendant trois jours, les mer- 
credi 19. jeudi 20 et vendredi 21 février 
1908, de 1 heure à 5 heures du soir, los 
observations au oppositions que les 
intéressés auraient a produire. 


Projet de vente à M. Babolat, d'une 
paroelle de terrain communal — 
Enquête administrative. — Avis. 

Une enquête administrative est ou- 
verte sur le projet relatif à la vente à 
M. Babolat( Pierre), au prix de 1.552 f. 65, 
soit à raison de 15 francs le mètre carré, 
d’une pa< celle de terrain communal, 
d’une superficie de 103 m. 51 d. carrés, 
située a l’angle Sud Ouest de l’avenue 
de Saxo prolongée et du chemin des 
Cures. 

Les pièces de l'affaire seront déposées 
dans les bureaux de la Mairie du troi- 
sième arrondissement, pour être com- 
muniquées pendant bnit jours, a comp- 
ter du lundi 3 février 1908, aux personnes 
qui désireront en prendre connaissance. 

A l’expiration de ce délai, un Com- 
missaire enquêteur, spécialement dési- 
gné è. cet effet, recevra dans lesdits 
bureaux, le mardi 11 février 1908, de 
1 heure a 5 heures du soir, les déclara- 
tions des habitants sur les avantages 
ou les inconvénients du projet dont il 
s’agit. 


Hosptces civils de Lyon. — Acquisi- 
tion d'une parcelle de terrain. - 
Enquête administrative. — Avis. 

Une enquête est ouverte, sur la de- 
mande du Conseil général d’administra- 
tion des Hospices civils de Lyon, tendant 
a obtenir l'autorisation d’acquérir su 
prix de 250,292 francs, soit a raison de 
3 fr. 91 le mètre carré, une patelle de 
terrain d’une contenanced*- 03.959 mètres 
carrés, située à Lyon, «juarner d« Mont- 
chat. entre la route de Grenoble, le cours 
Eugénie, le chemin de Monplaisir a l’a- 
sile de Bron et le chemin de Venissieus 
a Villeurbanne, et appartenant à la So- 
ciété Coignet. 

Les pièces de l’affaire seront déposées 
dans les bureaux de la Mairie du 3' ar- 
rondissement. pour être communiquées, 
pendant huit jours, a compter du mardi 
I février 1908, aux personnes qui désire- 
ront en prendre connaissance. 

A l’expiration de ce délai, un Commis- 
saire enquêteur, spécialement désigné 
a cet effet, recevra dans l*>sdds bureaux, 
le mercredi 12 février 1908. de 1 heure 4 
5 heures du soir, les déclarations des 
habitants sur les avantages ou les in- 
convénients de ce projet d acquisition. 


Hospices civils de Lyon — Vente aux 
enchères publiques d'une parcelle 
do terrain. — Enquête administra- 
tive. — Avis. 

Une enquête est ouverte, sur la de 
mande du Conseil général d'administra- 
tion des Hospides civils de Lyon, tendant 
a aliéner aux encluWa publiques, sur la 
mise h prix de 25, 180 francs, une parcelle 
de terrain, d'une superficie «le 10 072 Bi- 
carrés, et dépendant du domaine Cof- 
nuly, situé A Vénissienx. 

I es pièces de l'affaire seront déposée* 
dans lea bureaux de la Mairie de Veuis- 

sieux, pour être communiquée» pendant 
huit jours, a compter <iu dimanche 2 fé- 
vrier 1ÎK18, aux personnes qui désireront 
en prendre connaissance. 

A l'expiration du delai ci dessus fixé, 
un Commissaire enquèteur.spécialement 
désigné à cet effet, recevra dans lesdits 
bü'eaux, le lundi 10 lévrier lOOH-d® 
10 heures a midi et de 2 heures à 5 h. 
du soir, les déclarations des habitants 
sur les avantages ou les inconvénients 
de ce projet de vente. 


Demandée en autorisation de cons- 
truire. 

du 24 au 30 janvier 1908. 

M Roy, propriétaire : M. Garou, entre- 
preneur : Construction d’une maison obéira® 
d*» Montagny, 36. 

M. Planchai, propriétaire : Construction 
d'un bétiment cours Gamhrua, 60. 

M Latour, propriétaire; M. Thoultilloo, 
arrhit«*cte : Construction d’une maison rue 
BOÜMU, angle rue Caviar. 

M: Mou nier, propriétaire : Exhaussement 
d’un bâtiment rue Buuald, 1 bis. 


Digitized by Google 



t Février 1908] BULLETIN MUNICIPAL OPPICIEL DE LA VILLE DE LYON 


MM. Dcscollongea et Augé, propriétai- 
re» : Construction d'un hangar cite min des 
Pins, 72. 

8nciété civile, propriétaire ; M. Delorme, 
nrrhitect* : Construction d’nn immeuble rue 
Dumont-d'Urville. 


DÉLIBÉRATIONS 

DU 

CONSEIL MUNICIPAL 

DE U VILLE DE LYON 

pendant la période du Consulat 
et de l’Empire 


(boite) 

Votre projet de ferme a pu présenter la 
simplicité de conditions à laquelle se prête 
ce système; il porrmit de se borner 4 consta- 
ter préalablement la solvabilité dos soumis- 
sionnaires, ot l’on peut, d’ailleurs, livrer la 
concurrence au plus libre essor. Votre plan de 
régie devait être nécessairement plus com- 
pliqué ; vous ave/ dù organiser une surveil- 
lance communale, vous ave/ dù prévoir et 
chercher 4 prévenir l'inconvénient de res 
enchères inconsidérées ou astucieuses qui 
conduisent 4 l’écueil du compte de clerc a 
maître, l'écueil fatal qui transforme une 
régie intéressée en régie simple et qui peut 
donner, conséquemment en définitif, le 
résultat de l'espèce d’établissement connue 
pour la plus féconde en abus et la plus 
stérile eu produits. 

Des conceptions simples se combinèrent 
alors dans votre esprit et devinrent le type 
ou s’est monté l’ensemble des précautions 
que l'intérêt commun vous dictait. 

Vous assimiliez l'exploitation de l’octroi, 
par une régie intéressée, à la manutention 
d'un commerce pour lequel un capitaliste 
fournit le fonds, et un associé gérant l'indus- 
trie; vous compariez, cette exploitation A la 
culture d’un bien rural que le proprietaire 
fournit au colon qui doit le fertiliser; vous 
vous disiez; dans ces deux espèces do contrat, 
les concédant fonds n’ont iki* seulement 
égard a la solvabilité, ils étudient surtout et 
ht capacité nui doit faire fructifier, et lafidé • 
li ié qui rendra compte des produits. 

D'autre pari vous pensiez, nous sommes 
les tuteurs des droits communaux; le senti- 
ment de la paternité est celui qui doit nous 
guider, et si chacun de nous sent qu'il su 
refuserait à se lier d’intérêt avec des indi- 
vidus nui lui seraient inconnus, chacun de 
nous doit sentir qu’il ne peut concourir A 
faire admettre des inconnus pour Ica asso- 
ciés de la commune 

Telles sont les comparaisons familière*, 
j'ai presque dit domestiques ; telles sont les 
notions triviales et pratiques d'après les- 
quelles le Conseil municipal arrêta .par ses 
ili-librratiniiH du mois, que nul ne serait reçu 
pour concourir aux enchères relatives a la 
régie intéressée de l'octroi si, préalablement, 
il u’nvait été admis par le Conseil municipal. 

La détermination du Ministre a justifié vos 
pressentiment*; son assentiment a'est refusé 
nu projet de ferme et s’est prononcé pour In 
régie intéressée; d'ailleurs une approbation 
formelle n été donnée aux principes et aux 
dispositions réglementaires que vous avez 
cru devoir adopter. 

Par suite de cette approbation, la faculté 
de discuter sur les soumissions oui serment 
laites a ôié réservée au Conseil; elle est l'objet 
île l’article 2 du lire Id’adjudication approuvé 
fuir le Préfet et qu’il a sans doute commu- 
niqué nu Ministre. 

Cet article est ainsi conçu : 


Art. 2. 

Les eitovens qui désireront concourir A 
cette adjudication devront, deux jours avant 
les épo jues ci-dessus fixées, en faire la sou- 
mission préalable, au secrétariat de l’une des 
trois Mairies ou ils prendront conuaissauce 
du bref. 

Chaque Main* transmettra le* six et seize 
de ce mois, l'état indicatif des soumis- 
sionnaires, mi Conseil municipal convoqué 
extraordinairement, lequel fera connaître au 
Préfet son vœu motivé pour le rejet ou 
l'iidmis-doit des soumissionnaires uu concours 
de l'ndjutlicaiion. Chaque Maire donnera un 
uvi* aux soumissionnaires de son airoudis- 
SQRteut qui auront été déclarés admissibles. 

En conséquence de ces dispositions, le 
Conseil municipal a été convoqué pour les 
vingt six et vingt-sept coûtant, et il a discuté 
les diverses soumissions qu’ont présentées 
les Maires. 

Sur douze soumissionnaires, sept ont été 
admis, cinq ont été rejetés; l’arrêté «lu 
Conseil relatif au rejet s'exprime ainsi qu’il 

suit : (voyez folio 7 1). ( 1 1 

Telle était In position lorsque le Conseil fut 
convoqué extraordinairement pour le vingt- 
neuf fructidor, jour indiqué pour l'adjudica- 
tion, une lettre du Préfet vous renvoyait des 
réclamations relatives aux rejets, et vous 
fûtes verbalement instruits que son inleii 
lion, était que tous le* soumissionnaires, 
indistinctement, fussent admis â enchérir. 
Pressés par le moment, vous adoptùtes 
rapidement un projet do protestations, et 
vous invitâtes les Maires A le fans* insérer 
dans lu procès-verbal d'adjudication. 

Les Mai' es se sont conformés à votre 
vœu. citoyens, et la protestation a été énon- 
cée dans les tenues suivants : (voy. f* 76). (2) 

Le Préfet avant passé outre, on procéda A 
l'enchère et l'adjudication est échue, pour 
ht somme de 1.1ÜO.COO francs, au citoyen 
Pierre Délavai, l'un des soumissionnaires, 
dont vous aviez volé l'exclusion. 

C’est dans cet état, citoyens, que vous 
avez A délibérer; s’il n était question que du 
peu d'attention témoignée pourles vœux que 
vous avez émis, r.'d ne s'agissait que de 
l'inconséquence que présente l’approbation 
donnée aux clauses d'un bref, et la violation 
do ces mêmes causes, je vous dirai, 
citoyens, qu'importe les formes dès que le 
but 'est atteint; que nous fait le plus ou 
moins de régularité, si l'intérêt communal 
n’est pas compromis. 

Mais, citoyens, je crois et tiens pour 
certain, que vous le pensez aussi, l'intérêt 
communal est immensément compromis, 
vos principes sont inconciliables; aucune 
notion nouvelle ne vous porte A changer vos 
déterminations ; la Compagnie Délavai est 
aujourd'hui pour vous ce qu’elle était A l’épo- 
que du v ingl -sept fructidor, une réunion il'ui- 
ilividus nui tous vous sont inconnus; certes 
vous ne leur contesterez aucun des mérites 
auxquels ils voudront prétendre, mais ils 
vous sont inconnus et vous ne pouvez les 
admettre pour associés; il est dans votre 
conscience, il est dans les intérêts dont vous 
êtes les défenseurs, que vous ne concourriez 
A un contrat social, qui doit lier la commune, 
qu'autnnt que ce contrat s'applique A des 
hommes qui vous soient parfaitement 
connus. 

Si vous vous représentez ensuite le courage 

enchérisseur qu'a manifesté la Compagnie 
Pierre Délavai, lors de l'adjudication, vous 
serez porté A croire que ces soumissionnaires 
connaissaient aussi peu la valeur du fonds 
qu’ils brûlent d’exploiter, qu’ils sont eux- 
mêmes peu connus de ceux qui les ont refu- 
sés pour exploitants. 

Ceci mérite quelques développements. 

(I) Voir nlu« haut p»go . 

(t) Voir Page . 


Depuis le mois de niv«Vse, une suite de 
sessions, presque non interrompues, appelle 
l’aitéiiiion du Conseil sur l’octroi; les ren- 
seignements se sont graduellement acquis, et 
l'action directe, que. vous exercez aujour- 
d'hui pour la régie do l'établissement, élève 
la sphère de vos notions, et \ous permet de 
lixer vos idées sur ne qui pouvait encore 
vous paraître incertain. 

Or. que resuite t-il dans notre opinion de 
la coutmuitê des discussions, de l'accroisse- 
ment des lumières f A peu près ce que le 
Conseil avait entrevu |ku* sa sagacité, c’e*i 
que le produit de la perception de l'octroi, 
c’est «iuo les faits relatif* A cette percep- 
tion doivent être estimés après une évalua- 
tion qui tienne le milieu entré le fallacieux 
que présentaient les rapports de la ci-devnm 
régie, et l'exagération que se permettent les 
hommes qui n'ont pas approfondi. Aiusi 
pour cet instant, et jusqu’à ce que la recons- 
truction graduelle tins mure de clôture puisse 

f rocurer une réduction, vous évaluez les 
tais d’une régie A 180.000 f runes et vous 
calculez la recette pour un produit d'environ 
1.500.000 francs. 

Maintenant, et d’après ces données, obser- 
vez quel sera, pour sou résultat, rengage- 
ment que Pierre Délavai a souscrit; combiné 
avec les conditions stipulée* dans le bref 
d'adjudication f Une perception de 1 .600.000 
francs présente de la perte à la Compagnie 
de Pierre Délava). 

Elle rouvrira ces frais par une perception 
de 1.700.000 frttncs, mais il no lui échoierait 
qu'une très faible rétribution; quelle doit 
donc être notre altcute, citoyens, et miel 
eut être l'espoir «le la Compagnie Pierre Dr- 
ivai f Notre attente, citoyens, ne peut être 
que les inconnus que nous repoussons, que 
• les individus qui n'ont point de réputation a 
perdre ici, puisqu'ils n’y ont m connais- 
sance, m établissement, notre attente, dis- 
je, ne peut être que ces hommes se fassent 
un principe «le délicatesse de s'immoler A la 
lois «le leur engagement et do sacrifier leur 
fortune au service de la cité ; un autre véhi- 
cule doit mouvoir la Compagnie Pierre 
Délavai, mais j<? ne puis l'apercevoir que 
dans l’espoir qu'ils auraient conçu de se faire 
admettre A compte de clerc A maitre, ou de 
parvenir a frire augmenter les taxe». 

Une augmentation de taxes, citoyens • 
Qui d’entre vous ne s’irrite sur la seule pré- 
somption qu'on en ail pu concevoir l’iuée f 
Une augmentation «le taxes, tandis qu’il nous 
est déinoutré nue sous une administration 
sagement combinée, celles existante* doi- 
vent suffire soit pour subvenir, soit pour 
assurer tous les services, soit pour subvenir 
successivement et aux projets des restaura- 
tion et A ceux d'embellissement. 

Quand A un compte de clerc A maitrè. h.' 
résultat peut être tel qu'il nous conduisit à 
cesser de nous applaudir «le cette lutte pé- 
nible, dans laquelle la ci-devant régie a suc- 
combé sous nos efforts. 

Quel triomphe pour cette régie î Combien 
elle s'applaudirait, si remplacée par un éta- 
blissement qui sciait plus dévorant, et qui 
deviendrait plu* odieux, on voyait la suite 
des événements nous condamner A «les re- 
grets. 

Peut-être, et plusieurs indices diraient de 
le présumer, peut être A cet égard existe-t-il 
une combinaison positive qu'une intrigue 
constante travaille A réaliser, ignorée de 
l'autorité qui la seconde A son insu ? Cette 
combinaison est vraisemblablement la cause 
de la persévérance et inconcevable disposi- 
tion qui repousse, relativement A l'octroi, 
toute* le* vue* que nous jugeons utiles au 
succès «l'un nouvel établissement, tandis 
qu’on favorise, sans ménagement, dan* la 
constitution d’une organisation aetueUo, 
tout ce qui pourrait conduire un jour A taire 
regretter l’ancienne. 



H4 BULLETIN 

Dans celte position, citoyen*, qu'opposè- 
rons-uous en faveur tl«» i'iutérét comniuual ? 
Ce que nous opposerons, une persévérance 
A répandre lu lumière, In justice et la bien- 
veillance de l'autorité supérieure ; nous di- 
rons au Ministre : ■ Nous avons été consé- 
quent ;« des principes qui avaient obtenu 
voire approbation ; le Préfet les a mécon- 
nus ; nous réclamons auprès du citoyen Mi- 
nistre, nous réclamons pour que nos inten- 
tions et notre espoir no soient pas trompe.'.. 

« La cité vous doit beaucoup, achevez vo- 
tre ouvrage, citoyen Ministre, protégez 
notre patrimoine communal ; que le produit 
d'une charge locale affectée a nos besoins 
locaux ne devienne pas la paie d'une cupi- 
dité ignorante, ou malintentionnée ; ne nous 
a-vsucie/. pas de* hommes qui nous sont in- 
connus et qu'aucune espèce de considéra- 
lion ne lie aux intérêts de la cité ; achevez 
votre ouvrage, citoyen Ministre ; que notiv 
fond* communal, exploite par des citoyens 
qiio nos vieux vous désignent comme res- 
ponsables. capables et agréés, devienne 
assez productif pour subvenir â l'entretien 
•te nos hospices à la disparition de nos dé- 
combres, a l'érection dés monuments que 
nous voudrions leur substituer ; achevez 
votre ouvrage, citoyen Ministre, que les 
avantage* marquant* soient le résultat de la 
réforme que nous aurons di) A votre sagesse ; 
qu’ils soient votre récompense et U honte 
de ceux qui méconnaissent vos vues ; ache- 
vez votre ouvrage, la cité jouira de vos bien- 
faits ; voua, citoyen Ministre, vous jouirez 
des hommages ruc»iiiinissatils d'une popula- 
tion sensible ot qui sait vous apprécier. » 

Croyez, citoyens, que ce langage qui dé- 
veloppe n vos vues et vos principes, doit 
faire impression sur l'esprit du Ministre; 
mais laiMiiis plus, livtmi«-uous A la con- 
fimice que noua inspire ses vertus et ses in- 
tentions connues, proposons au Ministre les 
soumissionnaires que nous avons jugé admis- 
sible*. et reposons nous sur sa sagesse pour 
qu’elle fasse, parmi ces sou mi stimulai res, un 
choix définitif pour la régie intéressée de 
l'octroi. 

Cette sorte de notabilité formée par rémis- 
sion de nos voeux et devenant l'élément (tu 
choix do l'autorité et dans le son* de nos ins- 
titutions actuelles doit plaire au gouverne- 
ment. 

'A Suivre). 


TRAVAUX COMMUNAUX 


HITX’ATION HKIIIIOMAIIAIRE 


Service municipal de l'Arohitecture. 

TVatttUJr en cour» d’exécution 

Immeuble communal, r.ie Sébastopol, Rï. — 
Rép» ation et ainen-gemrnl (Je trois appsrle- 
mooti. 

Ecole de fille*, ru- Montgolfier, 23. — Amé- 
mgr-iiient do tir caniine. 

ôairic du s* anondissement. — Réparations 
d-' propreté dan* le» logement» des deux garçon* 
de bureau. 

Service de l'Architecture. — Aménagement de 
bureau*. 

Groupe scolaire, rue Tissot. — Installation 
d’une chambre pour le concierge. 

Travaux terminé» dan* la temaine 

Immeuble Morand?, avenue du Château. — 
Aménagement d une classe. 


MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 
Servies municipal de la Voirie 

Traranx entreprit dan* la temaine 
Place Croix-Pâquct et passage Msrmet. Pi- 
quage des marches d'escaliers en pierre de Vil- 

UT" iis 

Rue de la Maitioière. - Relevés à bout en pa- 
vé* d échantillon. 

Rue Saint-Polycarpe. — Rechargement de la 
chauiséc empierrée. 

Quai de i Hâpital, entre la rue Jussieu et la 
rue Perraodirre. - Piquage d'emmarchements 
en p<erre de Villebois. 

Avenue de* Tapis. — Réfection de rigoles en 
eailhux roulés. 

Chemin du Val'on et du Boit-de la Caille. - 
Nivellement de la chaussée et nettoiement des 
rigoles. 

Hues Sachet, Boileau ctCrillon. — Réparations 
de parnge en caillou* roulés. 

Rue Troncbet. — Réparation de pavage en pa- 
vés d'échantillon. 

Traiaux en cour» «T exécution 
Placé du Perron. — Blanchiment et r'join- 
toiemenl des mort des escaliers < t peinture à 
l'huile des boiseries de* ouverture», (travaux mo- 
mentanément suspendus ' 
itue du Hon-Pasleur. — Relevés à bout en cail- 
lou* roules. 

Rue Saint-Poljcarpe. — Réfection de» trottoirs 
c asphalte. 

Quai Hambaud. — Relevé à bout on cailloux 
routés. 

Hue de la Charité, angle rue Sala — Répara- 
tions de pavage en pavé- d êcnantillon. 

Rue Danton, entre l'tremie Félix-Fsure et la 
iu« de l'Abondance.. — Pavage neuf en pavés 
d’échantillon de grés. 

Avenue FélixFaur-, entre la place de 1‘Abnn 
daoo» et la rue Vendôme. Mise en état de 
viabilité 

Avenue de Save prolongée. - Etablissement 
d une chaos- é* provisoire. 

face du G»mmand-iit- Arn»ud, ait droit du 
groupe scolaire. - Réfection de tléttoi'f en as- 
pnalle, .travaux momentanément suspendu -J 
Rue des Macchabées. — Rejeté» a bout en cail- 
loux rôti es 

Montée de boyasse. Kecbaigemcnt de» trot- 
toirs en terre. 

Travaux terminés dan » la semaine 
Hue Ssint-Polycarpe. — Relevés A bout des 
rigole* en paves d échantillon. 

Rue Muasun et montée des Carmélites, Pi 
rjusge h U grosse pointe dos marches d escaliers 
en pierre de Vibebois. 

Rue de 1 Hôpital et rue Cuofort. Piquage de 
bordures de Villebois 

Pont de la Gare. — nettoyage et peinture des 
ara a ire s et cables de retenue. 

Ganaluatiuns : passage Saint Potbin; nouveau 
cimetière de la GuiUutiére; chemin des Pin*; 

rue sala 

Prises d’e<u et branchements: passage Salnt- 

Polhin, n* 6; rue Sala, H. 

Servioe vicinal 

Chemin vicinal n* -6 de Baraban. Contrac- 
tion d'une chaussée en paves d'échantillon onire 
In rue Psul-Bcrt et l’avenue Fétis-Faure: longueur 
230 mêl es. 

Chemin vicinal ord naire n* 5i do Corne-de- 
Cerf — Construction d'un egont de l*Jf sur 0 -X 0 
et de l**it> sur 0"HO. entre la me d'Aubigny et i» 
rue de (Ordre; longueur 3tbi mètres. 


ÉTAT CIVIL 


Promesses de mariage déposées dans 
les mairies d'arrondissement pour 
être affichées le 2 Février 1908. 

rsiuii* shaoNDisasutirr. 

Dnbost. Louis, électricien, r. Terme, 5. 

U"* Chapon E , eniuliveuse. q. P.-^cixe, 51. 
Lortesu. Joseph, empl . au hou««;at (Gironde). 

D'-* Lafon. Jeanne, s. p., au boutent 
Balancer, François, einpl , r lmb -Colomès, 24. 
D 1 " V&ilernaud, Isab., empL, r. R.-d'Ainsy, 41. 


DK LYON |2 Février 19041] 

Bianchet. Emile, soldat au 151* de ligne. Lyon. 

IV* Honvalet Ad , chenil., r. de |% Vi-illc, 3. 
Chnpot, Paul, empl bsnq . r. J. -R -8ay. 22. 

D'-* Hrbillet. M-, institutr., r Duviard, h-lé. 
Chevalier, Etienne, empl.. q. Pic're-Scixe. ÎO. 

f^‘ ,, llen-y, Marg . coutur., q. St-Vincent, 24. 
Deschatnps' J e * n coiffeur, r Longue, 16. 

V 1 * fagnard, E . coutur., T assis- Demi-Lune. 
Gallin-Mâi td, Henri, rmpi., r. L-interne. 13. 

D •* Gnget, Marie, pelletière, r Vendôme, 112. 
Mrvrieux, Henri, empl., r. Lanterne 13, 

D 1 '* Chevret, Lucie, empl.. q. P. -Seize, 45. 
Morellon, Jean, gard. de [a paix, q. St .Vincent. ’■ 
D '• Fuchn, J , coramcfr. g. r. Cr.-Koasae, 1. 
Sa-mier. Jule». empl.. r. Doyenné. 28. 

D u * Robin. Alex., cuisinière, r. Jarcnte, 12. 
Varramhirr, Jules, empl.. r. Mercière, 30. 

D"* Conchonnaud. K., infirm . r, P.-B|sne, 11. 
Veuille!, Jean curdotmler. m. Gr.- ôle. S3. 

ti“* Debo d, Jeanne, tisseuse, r Villeneuve, 4. 
Maron, François, négociant, Alger. 

I) 1 * Foucber, Charlotte, a. p . Alger. 

Egraz. Auguste, emballeur, r. du Griffon, t. 

I) "• Thomas, Claudine, s p , r. du Plat, t. 
Friivrier, Louis, comptable, r. ravier, 163. 

D •* Fournier, Pr , couturière, r. Poateau, 13. 
Oalaud, Jean, empl , r. Pierre-Blanc. 19 
1> * Félix, Péroline, ■ p., r. Confort. 19. 
Lvasse, Pierre, empl , r. du Serg.-Blandtn, 14. 
’l)i> Marthelin, ttiisé, cuisinière, Versailles. 


ascxiiui xanoabiuxiunrT. 

De Biignat, Auguste, nég., r. delà Barre, 10. 

V’* oiberge. Alph . s p.. r Jean-C*rrie», 2. 
Blanc, A. cont. Contrib ind., r. R.-d'Aioay, 14. 

V* Nulot, Maithe. s p., r. Molière 60. 
Thierry, v ictor. compl, r. Sl-Jean, 10. 

D'* Fillot. Marie s. p., r. Centrale, 35. 
chanta d Félix, ingénieur, p|. arnot, 3. 

D * lie Saint Jean. M., s p., r. A. -Perrin, d. 
Comdoz L., ch. de p. Cont ind , r C&ildebert,?! 

D Dupard M , s p.. Vuùguy-Montracbet. 
PerroutHt françois, empl , Villeurbanne 
1)“' Hctol, Julie, coutur., r. Ste-Hélene 34. 
Toichon. Joaepii. industriel, Grenoble. 

ü • Aian>nirr-Davftt, P.. » p , pl. Be lscour.lt. 
Bret, Jeun, entrepr., r Victor-Hugo, 49. 

l) u * Clair, Françoise, *. p,, r. Trois-Maric*. 8. 
Fournier. Grég . a liste Ivr . r. Tnnraassio, 5. 

Ü"* Poulié. dort lui** art lyr , r m>raia<>sio, 5. 
Via!, Benoit, boulanger r. Servient, 5» 

D 1 * Haïuboz, M., euip. corn., r. Fcirrandière, 44 
Auueckei, Cnarie*. charc., r. Fraokl n. 4t. 

U 1 * Coquet, Jenny, s. p., St- lalmter .Loire). 
Niitzière, laise, serrurier, Paris. 

D"* nerthel, J., fem cliambre.r. V .-Hugo, 1*3. 
Polfcr, » barle*. appréteur. r Victor-llux». .0. 

Plamarion. H., empl , r. Àug.- orale, il. 
Richard, Auguste, bonlanger, r. Bonnefoi. 5. 

» u * Berlliet, Louise, cuisin., q. d Occident, 3. 
Detchamps Guillaume, zingueur. Oullin* 

I)“» honnetain. l'h , I ingéré, r. Vutllcrme. 2. 
Balanger, Fr . empl , r. lmb -'-olomes. V4. 

H* • v allemand, Isab , rmpi., r H -d Atna?,4i. 
Saunier, Henri, empl.. r. Doyenné. 38. 

• Robin. A., cuisiniere.’r Jarcnte. 12- 
Colomb, Maurice, é.u riant, r. Chil lebert, 23. 

D 1 * arenon, Jeanne, s. p . Mmes. 

Varrsmbier. Jules, empl.. r. Mercière, 30. 

li 1 * Conchonnaud, K., infirm , r. P -Blanc, !(■ 
bubuis, Jean, comptable, r de la Lône, 8. 

D • Ménault, V,, domestiq.. r. Vsuhecour, 31. 
Kg Auguste, embillrur, r. du Griffon, 8. 

£*" Thomas, Claudine, s. p , r. du Plat, i. 

TaOISIEUK ARnOXIilMRMKXT. 

bèparis, Albert, tôlier r. Juiverle, 14. 

.i Basset. Pannv, a. p , en. des Pins, 112. 
Séuard, A., chapelier, imp. Sl-Vicsorien 2. 

D*‘* Lavallée R . jouro . imp. St- Victorien, 2. 
Tissot. Alphonse, empl , r. Vaudrey, *1. 

D • G r nager. G., lingère, r. Crequi, 234 bù. 
Blanc. A-, rontr, conti- dir , r. R -d'Ainay, 14. 

V w Nulot, Marlhe, s p , r. Molière. CO. 
Boissin, INerre, corroyea r, Villeurbanne. 

h» 1 Sudour, Marie, *, p., V ilicuibannn. 
BonneT^y, G., empl. com., r. Malesherlies, 3T. 

0"* Febre. Jeanue, corsetiére. r. Buibau, 132. 
Bou lon. Célestin, mouleur, r. de Marseille. 84. 

D‘ M Aidon, Amélie, empl., r SI Mmirice 22. 
Clara, Chartes, ouvr. en store*, r. ViMeroi. 8t. 

I) 11 * Pcrucca, C., ouv. en cour., r. Vil 1er oi. II. 
Cognet, Pierro. empl., c de ta Liberté, 13. 

ri <• Bouvard, C , Oeurislé, r. de la Lèse, 51. 
Colomb, L., cbauf. P.-L.-M ,av, Be thr|ot ll6. 

D 11 * Tollin. P., ménagère, ch de U Mouche. 19. 
Copin, Claude, mécanicien, r. de Marseille. 90 
b 11 * Peuillon, M., ménag., r. de Marseille, 96. 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 


|2 Février 1908j 

Fléchet, Loui», empl . av. île Sexe. 175. 

D '• Peronnct, A., empl . gr, r. Cr.-Rnus*e, »3. 
Fournier, Gustave défenseur, r Thibaudiére.7. 

V’« Oiroud, J.. lingere r. de la Thibaudièrc, T. 
Oigodot. Mar u», maçon, Chalamont (Ain) 

D"* Oltivier, Roue, couturière, r. Marseille, 10. 
Giraud. Benoît, empl., Coma (Rhône 

D • Simon, Louise, a p.. av. de Saxe 20«. 
Léopold, Loui*, empl. P.-L.-M.,r. I nivenuté, 6L 
D '• Uelaibre, E , s. p., Roussel ( rômv). 
Munterrat A., serrurier, gr r Üuillolièrc. 151. 

D** Beithel. J , chemisière, r. Arquebuse. îî. 
Pagon Jean, j« urnalier. r. Montesquieu. 28. 

D 1 * Vincent, L., ménagère, r. Montesquieu, 28. 
Petit, Lucien, empl. P.-L.-M., Vienne (leèrel. 

D 1 '* Collet, Lucie coutur., rte Vienne. I *9 bis. 
Qunrar ta, IV chaudron., gr r. tiuillutière. 1 
I>> • |,a> gir», B , jour., gr. r. Ouillotiè>e, 159. 
Richard. Auguste, f>nulang»r, r. Monnrfo», 5. 

I»' 1 * Be.thet, Louis», cuismièie, q. Occident, 3. 
Rivier. empl. P -L.-M., rh. Scaronne, 54. 

D’ • Dur- ml J., tiHlDM, l»ol«mi**a ilsère.) 

8a re|. Régis jardinier ch Feuillet. 6l. 

D 1 '* Cbev.)Ri<r Rosalie, cmain. r. Vendôme, 9t. 
TaTernier, Emile empl , r. Bossu»!, Si. 

IP* Msgnm. Céline, 9. p., r. Rabelais, 31. 
Trapier Aimé, njuateur, cb. de Villion, 61. 

O " Viat, Louise, cbapel.. av. Brrthelot, 185. 
Vial, Benoit, boulanger, r. Seraient. 56. 

D 4 • Kamboz, empl com.. r. Ferrandière, 46. 
Villaret. Auguste, domcst , St-Soilin . Drômei 
D 11 * Revol. Anna dornest , CliAt -Galaure (0 ) 
BavJe, Etienne. terrassier, r- Bossuet, 92 
ü* u Groslon, U., ménagère, r. ossuet, 92. 
Blanc. Jules, empl h- spice*. c. Gambetta, 8. 

D‘i* ÿuinlana, J., buraliste, e. Gambetta, Sî. 
BoreL A . rn. primeurs, q. de U Uuillutièrc, 6. 

D -1 * Piquant], Louise, hngère, Ecully. 
Boudeille, i laudc manœuvre, cb, des Pins. 9. 

R'* Soudrv. M , ménage e, ch. de» Pins, 9. 
Bourgeois. Edmond, monteur, r. Monory, 25. 

R“* Peymgio-æ. M. Ilngére. r Mum cy, 25. 
Brelnrut, Henri, soldat 9a* de ligne, Lyon. 

D'** Coguet. Isabelle, men , r loi ver si té. 10. 
Chassagnon, Pélix. manœuvre, r Boileau, 184. 

D 11 * Valantin Marie gantière. r Xlonccy,95. 
Chemin, Benoît, cliclœur, r Téle-dOr t*J, 

D 11 * Jordan. Joséphine, a p , r. Cbaponnav, 3 
Cbenavax. Jeun, cordonnier, r. P -Bert, 4» 

0"* Allemand, Marie, coût . r. P -Bert 45. 
Couil'oud. Jean, empl ,c L»faj#tt<\ 32. 

D 1 * Collin, Amélie, ourdis , c d'Herbotiv.llc.tî. 
Dubuis. Jean, comptable, r. delà LAne. 8. 

D 1 * Mehau t, Vict.. domeal., r. \aubecour,3l. 
Forcst, A . empl P-L-M., cb Crolx-Barret, *0. 

D 1 *' rhévenon. Fr., s. p., Véniasimx 
Jamet, Jean. empl. d'admmu . r. de ât-Cyr, 15. 

D"* Saunier. Anna, s. p.. r. C-vennc. 30. 

Lévy, Léoo. réd. Pref. du R-, q. Cl.-Bemaid, 3. 

D’ 1 Poquilloo. Ant..g. déb. tab. r. Marseille, 3 J. 
Nohecourt, Arthur, ecupl., r. Cuvier, 47. 

U' 1 ' CUt, Louise, coût., r. Madeleine, 4t. 
Pedrini, Carlo, commerçant. Oaou (Tessin). 

U 4 '* Planlier Angèle coût. Anuemusse ilI.-S.). 
Simon. GusUve, teint.. Villeurbanne. 

D • Coli, Bertue, repas «use, r. du Musée, 29. 
Veuiliet, Jean, cordonnier, m. G. -Côte 3. 

D't Rebord, Jeanne, lits., r. Villeneuve, 4. 

QCATHIMI ASSOiriUSSSUSaT. 

Oainot, Pierre, empl.. r. Belfort, 21. 

D-‘* Gay, Louise, cbenilleusc. r Belfort, 21. 
Flrcbet. Lotus, empl., av. de Saie, 17.». 

U ** Péronnel, A empl-, g. r. Cr. -Housse, 43. 
Allemand. Jean leintur , c. d llc’bi-u ville. 2t. 

D Faucon. Marie, s. p., c. d Herbouville, 24, 
Gumiot Auguste, doreur, caluire 

D • Bouvier, Claudii, empl., m delà Boude, 4. 
Maréchal, Louis, frappeur, q de Serin, 44. 

D"* Tbev.mon, Mathilde. t***.. q. de Serin. 59. 
Crétinou Antoine, tonnelier, q de Serin, 17. 

D • Jandet, Adr.. empl.. ch. de Serin, 2. 
Rémond. Pier-e. pét ssier, r. limon. ïO 
V** Gélioat C . pAlnsicre, Tbrers (P.-de-D.) 
Champl*. Philibert, mécthie , q. de Serin. 41. 

D 1 -' Gay, Henriette. coutur-, r. Fos&uet 93. 
Alibeit. Emile. cordonnier, r. de Dijon 19. 

R 1 • Monnet, Marie, hngère, r. de Dijon, 19. 
Blanc h rt. Fleury, apprête ur, r. Pbilippevillc, 15. 

D u * Jarrix.Geimainc, couturière, Hrttnnt (Ain) 
Laugier, Victor, empl , Gdc-Combc {Gu d), 

V" Jusselme, Marie, s. p., r. Belfort, 33-35. 
Coulllond. Jean-Ma' le. empl., c. Lsfavelle. 52. 

R 11 ' Collin, Amélie ourdis., c d llerb<»uville,12. 
Moreiton, Jean, gai d. de paix. q. Sl-V.nr.mt. 5. 

D"* Fucha. Joséphine, com , gr. r C.-Rous.,l. 
Cbapot, Paul, empl de banq., r. J.-B.-Say, 2 j. 
O 11 * RebüJet, Maria, inatit.r. Ruviard, 8-10. 


VeuiPet, Jean-Marie, cordonnier.iu. Gde-Côte, 53. 

D“* Rebord. J» an ne tisseuse, r. Villen . 4. 
Blancbet, Emile, empl., laie d'Abesu Isère). 

[>»'• lion valet, Adèle, chenil., r. de la Vieitlé, 3. 

ciNoritua a s aos i>iatBMBHT. 

Dubesl, Alfred, électricien, r. Terme, 5. 

R"* Chapon. Eugénie. en joli v., q P. -Seize, SI. 
Perroux, Camille, j«rd. ch st-Just « SbSimon.Sd. 

1>“ Bernard, Marguerite, cuit. , Satbonay Ain). 
Berodet. Louis, empl., r d Trois-Maiaons. 4. 

lé» Mortel, Josép empl. desorer. q de Vaise,4. 
Billet. André, ernpi de banq ,ch.d« UPavor.,1*. 

il"* Nicodei Josép. s p g. r. d Charprn.,30. 
Biilon, Noël, prop ict , St-heion (Savoir). 

D • Gaveud, Céie-tine. raisin., q. P.-Seise, 86. 
Bret, Jules, eotiep , r. Vietor-tlugo. 49. 

R' 1 * Clair. Jeanne, s. p , r. des 3-Marfe>, 8. 

De Brign&t, Auguste, négoc., r. de la Rn re, 10. 

V»* Gi b<*rgc H use, * p., r Jean-Carrics, 2. 
Echallier, Eugène, val. aech. . ch d. GreilL-n, 17. 

U' Besson. Mario f. de ch .ch. d. Greillon,!7. 
Fuvruilet Msximm man , r. de St-Cyr, 8e. 

D 1 '* Odin, Marie, ménag , r. de St-('yr, 86. 
Lansalle. '.laudc, rompt , r. d Bourbonnais, 89. 

R" Bost. Marie, s p.. S* vigny ;KbApe). 

Martin, Victor, ntaçou, r. de Trion, 3. 

C"* Brunelm, Marie, lutlrmière. r de Trion, 3. 
Meyrietix. Henri, empl. d. soi» ries. r. Terme, H 
D • Chevret Joseph., empl. soier., q. P. -Seize, 45. 
Thierry. Victor, rompt , r. St-Jean. 10. 

R 1 • Fi Ilot Marie, s. p., r. Cent ale, 35. 
Saunier Henri, empl., r. du Doyenné. 28. 

D'" Rohm, Alexamlr.,cui»iin.. r. de Jarrnle.lî. 
Jamet. Louis, empl., r. dé nl-Cvr, 15. 

lé 4 * Saunier. Anna. a. p , r. Cavenne, JO. 
Duparay, Pio^per, électr., p! de la Ra'eine. 6. 

U ' Lard y. Pierrette, instrt .St-Boil fS.-et-L.}. 
Chevalier. Etienne, « mpl , q. Pierre-Srize, *0. 

D 11 * Henry, Marg., coût-, q. St- Vincent. 24. 
Bonuefoi. M.. empl, P.-L.-M.. av. Bvitbelol, 285. 
U 1 * clayette, Slépb., coût., m. St-Laurent, 6. 

•txxtMB AMioanrsatnasi 

Horn. Robert rrpr. coma., r. Sully, 16. 

R la Perrocbet. Helène. « p., c Mo and. 19. 
Btlle«rd. Auguste, sommeiller, chalet du Parc. 

R 1 ■ iilardano Marie, gauliere, r. Bar 1er, 2. 
Ronnefoy, G . empl. rniurn , r. Malesberbe», 37. 

D" Febre, Il , corselibre, r. d'Avignon. 37. 
Boudr&nd Antoine, charron, r. Ste-Uevevièse.l . 

U'* ürevet. Marie, ■ p., r Ste-Geneviève. I. 
(Iiamphy Phihb., mécanirien. q de benn. *1. 

t»"* Gay. Henri» Ue couturière, r. Bossuet. 93. 
ChutsaguuD. Pelix. manœuvre, r. Boileau, 13t. 

R' 1 * Valantin. C. g«ntie<e. r Cuvier, 64. 
Darvier. Jérôme meuuiiirr, r. liugctud, 87. 

R 1 ** Hilf«r<l Jraonr, coutur., m G«ie- ôte,62. 
Grosjcan, L . empl. coru., L. le-Saunter (Jura). 

D L * Oentet, Rosalie, s. p., r. Vauban, 96. 
Jeannin, M.. empl. banque, r Bugpaud. 71. 

D 11 * Houlet, Clémence, s. p., Annecy (Hte-S.). 
Le Goupil. Victor, dessinât., r J. -C.- vivant. 6. 

D"* Comminrt. Jeanne lullisle, 1 ittoo. lui. 
Lidon Jcan-lJaptiitc empl. c. Vitton. h 3. 

D Gatlin. Marie, tisseuse, c. Vitton. 83. 
Mvnitot, Henri, empl. soierie, r. Terme, 8. 

0 * Chevret, L . empl soierie, q- P- Seize, 43. 
Nosain. J -M.. empl trnB»w„ r Charmelt-s, 37. 

Ü '• Flacbère, Ph , cuisin.. q. Brolteaux, 4. 
Pans. Pierre, cultivateur, St-Girod , Savoie). 

IP* Paget, Marre, s p.. av. de Noailles, 53. 
Réchaud, Leon, scieur, c. Lufayétle, 15t. 

R-» Pécoste, XL, lingérc. c Lafajette, 151. 
Ferrie». Joseph, lithographe, r. Ma-sena. 30. 

D' 1 * LepÉOO, Joséph.. grleilère, r. Masséna, *0. 
Perrin, Hewnond, boulanger, r. Créqui, 145 bit. 

D 1 '* Salain, Marie, s. p., r. Bugc-iid, 42. 
Salomon, Pierre, empl., r. Garibaldi, 38, 

D“* Verre, («eneviève mén-*g. r Garibaldi. 38. 
Savel. Régis, jardinier, eh. Fouillât 61. 

D 11 * Chevallier, R .Cuisinière, r Vendôme, 9t. 
ïiruond. Joseph eiiipl . r. Duguesr.lin. HH. 

D" M.«rlign«t. Claudine.* p , r.Riigu»'«clin.l38. 
Taveroler, E-, empl. P.-L -M. r Bo«suet, M. 

D“* MagO'it, » élàne, s p , r. Rabrlar» 31. 
Oa'ilîn Martel. Henri, emp . r. Lanterne 13. 

R"* Gngct, Marie, pelletière, r. Vendôme, 112. 


Nnltraauoen d'enfants légitimes enre- 
gistrées du 26 Janvier au i« r Fé- 
vrier 1906. 


mixité saaosnresBMairT. 

Xloulin, peintre pldMer, q. St-Vinccnt, 24. . . m. 
Bousquet, avoué, q. St-Vinceot, 31 m. 


DK LYON «7 

Poncet, m. de charbon, r de la Martin., 7. m 

R»tv, empl., r. Vieille-Monnaie. 29 / 

H - j " i. restauratrur, rue f>è«tree, t / 

Veyron. expert, r. de Flesselles, 2 rw 

Oou*d, gnimpter, r. Rivet, 4 m 

Bouvier fuir, de aoierie. r. Constnnline, !.. f 

Ifours, boulanger, r bt-t*oljcarpp, 9 / 

Odelin. comme çant. rue lt< marin. 6 / 

Dupont empl. au ch. de fer. m. G. -Côte, 33. f 
Lsfoad, r. Terme. 20 / 


nacxiÉna AaaonniuKunT. 

Nicole!, g boulanger, Tatsin-Demi-Lune. . . m. 

Itecbard, maçon, Villeurbanne m. 

Vtllard manœuvre, r. des Tournelle*. 33... /. 

Kmeraa, chaudronnier, r. VQlstOl, 65 f, 

Roy, mécanicieu. r Vaubccour, 40 m. 

Cbenernl, rm 1 , r. Thomassio, tî. m. 

Canova, mosaïste, r. Garibaldi, 163 m. 

l’ernot, fondeur, r. Jouffiay, 1 m. 

Legal, cordonnier, r. Fâchais, 2i m. 

Reg *rd, ajusteur, imp. St-Alb-n, f m. 

Gros manœuvre, eh. De bourg, 9 f, 

Devaux, cantonnier, ch. Etoile-d Alal, 85 . . /. 

Roche, cantonnier, q. Pierre •Scia», 7 m. 

( l.arreyron, empl . r. Cité'Parl-Di?u, 4...... /. 

Urun tadeur d hsbits, r. P -Corneille l03. . m. 

Hurne». manœuvre, r. Bo losu. 84 /. 

Charmnssoo. brodeur, r. Garibaldi, 2V* m. 

Maillet, menuisier, r. (Jualre-Chapeauv, 17. f, 

Reithet, voiturier, r. Chap -Rouge. 9 m. 

Buly, manœuvre, Pieire-Bénite (Rhône).... /. 

Guélal. manœuvre, r Valansaut f. 

Olngnon. f»cti ur. Villeuibanne /. 

Fayot manootuvre, La .Mulatrère (Rhône) . . m. 

Rat. »mpl . r. Auguste- Lomte, e6 m. 

Aubertin bijoutier, pas* Hôtel-Dieu, 49. . . /, 

Joucl«rd. ca-tonnier, r. Duss*usaoy, 19,... f. 

Riffaud. teinturier, r. Tronchel, 32 /. 

Roth, trinluiier, r. Sébastopol, 20 m. 

Louis, mineur, Villeurbanne m, 

Davcl, empl., r. de l'Aimé, U m. 

Dye, empl.. r. Amélie. 5 m. 

Pauget, journalier, Villeurbanne m . 

Tromhon, mouleur, r. Pierre- orneille, 53. m. 
Cléchrt, manœuvre, ch. Vitrioler ie, 55 .... f, 
Baptiste, repr comra , p|. du Perron, 2 .. /. 

Berrot, empl., r. Remp. d'Ainay, 4t. m. 

A udemard. manœuvre q. Perrachv, 4 m. 

Zng maçon, Vaulx-m- 4 elin m. 

GuillauiL manœuvre, Villeurbanne m . 

Rarioz. journalier rtc d’II^y ieuz, TtS m. 

Chapoton. artieto dram ,c. Rich -Vitton, 64. /. 

Guérin, peintre r Smith, fi » f, 

Ancel, ingénieur civil, r. Emile Zola. 14. . .. m. 

Hocchiardo. manœuvre, Villeurbanne m. 

Emery, guimpier, Caluire. f, 

Alla«in&. menuisier, r. de l'Oiselière, 2.... ai. 

t'omby, mécanicien, r. Vauban til /. 

Rassat. cordonnier, r, M-ussonnier, 11...... /. 

Boisay, orfèvre, r. Centrale. !• ai. 

Auc». comptable, r. de la Cha'ité, 43 m. 

Dumas, tourneur, e. Bayard, 45 f. 

TaoiariMi aaaoaDraaaMiRT. 

fieay. manœuvre, r. d'Avignon, 10 m. 

Prunier, empl.. r. de Marseille, 5t m. 

Rlondet. empl. cont. iod., r. C -de-Cerf, 109. /. 

Figuière, caviste, r. Séb.-Gryphe, 55....... >n. 

LavlaJIe, mécanicien, r. Cyrano, 7 /. 

Durand, ébéniste, g. r. Guillotrere. 162 m. 

And é, négociibten vins, ch. 8t-Maurice, 50. f. 

Higaud. ing -constiuct., r. Bonncl, 23 /. 

Cremiliau, empl., r. Suint-Jacques. 7 f, 

Audio, emp u administ., r- Xlontesq., 50. . /. 

Klatrt. manœuvre, r. Duguesclio. 2lu /. 

Esquis. loueur de garnis, r. du Baa-Port, I. m. 

Vtgnon, voyageur, r. de Marseille, 26 m. 

Fèilb. polisseur, r Hosp -des Vieillards, 29. m. 
Relie manœuvre, cb des Pulattes. 29 .... /. 

Zutda, empl., r. üéb-vat.-Grvphe. 1 21 y. 

Ils tbslldM, 04szl6nssur, r Garibaldi. 220. m. 
Reynaud, cvmioi neur, r des Troi*-Pier..44 m. 
Combasson, teinturier, r. Villard c e. 11.... m. 

G cou. ébeniste r. Baste-rnmhalot, 4 m. 

Gign un, ingénieur, pl Vendôme, 3 /. 

DclMlnnde. fumiste r. de Marseille, 3K f . 

Voisin, négoc , av. de Saxe. 143 /. 

Jou'dain, empl. de com.. r. Com. -Dubois. 3 m. 

Kniedler, verrier, ch de Gerland, 81 m. 

Arnaud, charron, r. P.-Bert. kl m. 

Prost, empl , q Vitriolerie, 8 m. 

Tillet, boulanger, r. Montesquieu. OC m. 

Siibourault, pharmacien, c. Il»n'i, 49 /. 

Dauiv, miroitier, r. de la Vicinire, 4....... /. 

Fayol, empl , r. N -dc-Mun plaisir, I m. 

Ville, empl. P.-L.-M,, r. Séb.-Grypbe, HT.. /, 



a» 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 


QVATlUtMa AsmurtusisniNt 

Meunier, m*çnn. r. Chuintais, U /. 

ChriHtin, co'tTeur. r. du Mail. 5... m. 

Lecollier, ut qustre-sa'srns, r. du Mail, 30. f. 

Cb&*sin empl.. r. du Mail, 39 f . 

Bertbier, couj>etir. petite r. de Cuire, T /. 

Demeure dit Latte, empl.. g. r de Cuire, *3 m 

Bar '1ère, miçnn. pl Tabarctu, 1 f. 

Griavard. empl.. r du Mail, )9 /. 

Pidoux, jou-nalier, Caluire m. 

Homicr, armurier, pl. Crolx-Routae, 25 m. 

CtMQntwa 4HKoaBiaaiMBirT. 

Guyonnet, empl. coinm.. pl. Sl-Jeao. 5 in 

beileviUe, msntruvre. r. 5t»P -de-Yaise, li). i*> - 
balixet, menuinier. r. Siint-Cyr. HO w 

Urarcu. aculpt. sur bois, q. de VliM, 4. . . /’ 

Teste propriétaire, r. de Pans, 3 n% 

Evoque, empl. P -I. M., r Sain’-Cyr. 118.. f- 
l.it.-übkj. moul fonte. r. Bourbor nai*. 66 . m 
Mallet, nid de chll bon, r. du Bœuf 31 .... w- 
Ucrthier, empl. connu., in. Gouguillon, 39. m. 

ttilftvs moiMHixur . 

Bernard, emp,, r. Maft'ént. 15 m. 

Proton, fab dorurea. r. Ilarréme. 8 »n. 

Sallon mécanicien, r. Mastena. 81 m 

Bel. élève pharmacie, r Vendôme. ]|« .... /. 

Ladreyt. empl.au gaz r. Têle-d'Or, 112.,.. f. 

Daval. instituteur, r Crillon, 9* /. 

Ürcellet, laitier, r. de Barabau, 3 m. 

Décès du 20 Janv. au l«r Fév. 1008 

rasai sa AstovniaiSMUt. 

Bertrand. François, tisseur, 71 a„ r. Diderot, 8 
V- Dufour, coulur., 6t a., r. Camille Jordan, I. 
V’« Revol, s. p , 18 a., r. Mulet, 2. 

I.imb, Tb., rentier, 64 a., in. Csiméliles, 28. 

V'* Durand, s. p , 18 a., r. J -B -8ay. 9. 

Ep. Perrault, a. p , 31 a , q. de Bel*, 9. 

Berger. Marie, o. soie. 66 a , imp. Chartreux, 16. 
Denat, François, tisseur, 71 a., r. de l'Alma 10. 
André, lieut -colonel ret., 58 a., r. H -de- Ville, 17. 
Chantegrav, Marie, a. p., 41 a., r Lafont, 2t. 

Ep. Héehade, dévid , 70 a , r. Burdeau, 42 
Michit’ier.cravatié r. 37 a , ra. Sl-sebasticn, li. 
Zahiten. fouireur, 50 a , r. Ccnstantine.il 
V** Bailly, s. p.. 65 a , r. St-Geo-ges, 40. 

Ep. Marin, a p.. 40 a , r. de Pa’gurs. 1. 

V** Ponard, commerr. 52 a., r St Côme, 2. 
Cbsmontio. «•bemirière, 26 a , r. Hubert, 3Z. 
Pardel. Philibert, 2 m . r, Flesselles, 4 
Puligoi, commerçant, Il a-, r. Bnn-Pssfeur, 44. 
V** Leduc, s. p.. 14 a., r. Tabl -Claudiennea, 31. 
Ep. Mage, s. p., (1 a., m. Gr.-Côte, 21. 

Richard. militaire, S2 a, bôpl’al Villemanxy. 
lCp Monirion, s. p.. 41 a., r. du Griffon. 8. 
Grand, Gabriel, tutlisU, 10 a., m. Gr -Côte, 1. 
Oatparol, menuisier, 70 a. r. Bon-Pasteur, 45. 
Kp. Jumeau, s. p., 54 a., r. des Capucins, 1. 
Humain, Victorine, s. p., 16 a.. r. Tourret, 5. 

DHIIïMS AMUiSIUSStMMt. 

V- Augustin, s. p., 75 a., r. de la Charité, 1- 
Ep. Sapin, cummerç., 40 a.,r. de la PiAtière, 8. 
Arnaud, 3 tu , r. Hubert, 87. 

J coffra?, cocher, 63 a., q de la Charité, 9. 
Galliox, ch-ulT. ur. 12 a, r. de la Tbibaudiére, 43. 
Proche représentant. 33 a.,r. Masséna. '*3. 

V** Deeour, couturière, 68 a , r- Rabela *. <>\ 
DrUtta, m. de bois, 19 a , r Moncey, 151. 

V" Meyer. s p., 68 a . Boutéou (Loire). 

Perrier, garçon d ‘office, ïl a., r. ftrôlée. 4. 

V** Sarrasin, s. p.. 80 a., r- des S-Pierres. 67. 
Fesneau. teinturier. 62 a., r. bugoe» lin, 205. 
Kp- Mumer, ménagère. 48 a , r. Bonne], 86. 
Coquet, 6 a., r. Mainle-Heb-ne. 31. 

Griot, 5 j., t. Ilellecordicre. 18. 

Chaboud. 6 a , pl. d Ainay, 4. 

Hochet, pr. clerc d'huis., 25 a , r. Charité, «3. 

Kp Petit, caissière. 28 a . pl. Carnot, 14. 
Mathieu, cap. en relr , 03 a , r. Vaubecour, 2iî. 
V** Chabert, s. p.. 90 a., pl. Belleeour, 83. 
Ratio. 23 j.. r. de Séze, 48. 

Ilelure. millier, 61 a , r. Dogueselia, 203. 

Héra.id. corroveur. 69 a., r. Becbevolio. 6. 

Kp Sauzel. ménagée* 31 a c. hochet. 36. 
Seyve, 3 a , r. de la Charité, 20. 

Ep roiet. s. p 67 a , r. Henri- IV, 5. 

Vi lard » m.. r. Sa nl-Maurice, 69 
M.mt.gne, 21) m . r. des Tables-CIsudieone*, 12. 
Picot, i m , r. Terraille. 2. 

Liaodun h p , 16 a . r de la Charité, 1. 

Deveye. 5 in , r Saint-Cyr, 14. 
l'upré, 10 a , Villeurbanne. 

Bunel, 1 a., Villeurbanne. 


Ep. Rodct. ménagère. 45 a., Villeurbanne 
TitoétMl coutur .'5a. gr, r Golllotlèré, 116. 
Ep Heve'dy. ménagère, 31 a . Villriirbiinne. 
Biunetton. giletière. 9 « f c. Gambetta, 55. 

Per aci. 2e j , r fondé. 12. 

V*» Haros, s. p.. 79 a., r. Vaubecou', 8. 

Jacquier, soldat 09* ligne. 21 n.. q. Charité, 20. 
Hunnaire, corioyeur, il a., >| de CIIApital. 9. 

V* Monet. a. p!, 68 a., r. 8«la. 7. 
v«» Boulet, e. p., 54 a., r. de ta Charité. 11. 
Rinu. empl O.-T.-L,, 38 a., Villeu- banoe. 
Poulha'd. domestique, !7a , r. du Plat. 16. 

Milon, tiill de pierres. 52 a , av. de Saxe, 115. 
Soulier, lilhugrapbe, 32 a , Villeurbanne 
Soumis, repr. cmn , 70 a . r. Il -Vieillards, 31. 
*ibuet, forger. 53 a . Mercury GemiUy (devoiéj. 
Kp. Manson. ménagère, 37 a., ch. Marnbnn.11. 
Donnadieu, cordon.. 44 n . r. H. -Vieillards, 7. 

Ep Thuinas, ménagère, 53 a., r. Germain, 3. 
Félix chaudronnier. 29 a., r. 8tf -Jeanne, 47. 
Condom, garçon boul., 20 a , imn de Savoie, 1. 
Varheron, pharmacien. 43 a . q. d Occident, 1. 
GoubcrL 1 a., m. Saint-Barthélemy, 19. 

Ep. Bouvier, rm'-nag., 51 a., r. Montesquieu, 98. 
V * Kaudon, rentière, 86 a . pl. C«r*Ot. 14. 

V** Petit, s. p.. 18 a. Revcntin-Vaugri* (Isère). 
Cholleton. tonnel.. 48 a.,r. St-A.-14'abin 24 iis. 
Guvonnet. s. p , 5*a.,r. Mcciére. 48 
Blanc. ommiss., 59 a., r. Palsis-Grillet. 46. 
Ilaiiox. 1 J . île dileyneux, 52i 
Ep Sévère, tisseuse, 4» a . Cessicu (Isère). 
Monnet, biscoilière. 18 a., Villeurbanne. 
Houssrt, polisseur, 49 a., r. Desgranges, 8. 

Chai e, manoeuvre. 35 a., Yilleutbanne. 

Dumas, tonnelier. 47 .1 , Snvigny (Rhône). 

Imbert, cap. en retraite. 56 a., r. Victoire. 4. 
Ma youx. concierge. SI a.. Villeu'hunnc. 
Armand, tanneur. 54 a., r. Creuzet 35. 

Cbappet. I m., r. des Hemparts d'Aiuay, 14. 
Térolle, 16 m . r. de Dijon. 

Deibos, dir. d'entr. nett., 43 a., r. de Savoie, 6. 

Ttotaiisa AaaoaDisasiiairT. 

Chassagne. maçon. 28 a.,r. Garibaldi. 155. 

harvel, cravatiere. 67 a., r. Sala, 4U. 

Fontanay. 1 a., r. Paul-Bert, 76. 

V** Salvat. s n . 70 a . r. Cornr-de-torf, îfl. 
Début, couturière, 37 a., e. Monlgolfisr. b«. 
Ctaaunier. msços 11 a., gde r Monplaisir, 5G. 
Urulat, s. p., 61 a., r. Pyramide, tl. 

Henaull, taill. d'babils, 66 a , r. S.-Gryph*. 31, 
Ep. Seraellin. m. poi«*., *9a . r. Racbiis, 9 bit. 
Mazanrieux, s. p., 36 a., r. de Bonnel, 89. 

V** Amado s p., 80 a . r ik»rn»-de-C«rf, 29. 
Chaise, ». p., 71 a., r. Sdbaatiên-Gryphe, 85. 
Ledain, s. p., 11 a , r, Corne-de-Ceri, 29. 
Varnier. empl. 20 a., r Pasteur. 31. 

Aodié, ménagère. 53 a., r Gandoiiéro, 4. 

Il > p. 1 m.. imp. des Clalets. I. 

V** Montaldo, s. p . 70 a., r. de Bonnel. 106. 

V** Rochon. « p . 85 a., r. Chevreul. 120. 

Griet. commissionnaire, 64 a. ch. des Pins, 16. 
Girard, 5 m., av. Félix-Faure, 32. 

Ep. Orangler, liogv e. 58 a , r Vigilance. 6. 
Lavillardtère, p-étre. 64 a., av. F. -Faure. 51. 

Ep. Sage, blanchisseuse, 44 a., r Creusât. 27. 
Haiilft, épicier, a., r. Paul Bert 231. 

Kp. Renaud, tisseuse, M a., r. du Milieu, 7. 

Vie!, retraité. H a., r Montesquieu, 11». 

Hu*>, matucurre, 64 a..r, d'E«s|ing. 18. 

••aiis. ». p ,80 a., r. Cornc-de-'^orf, 29. 

Martin, a. p.. Il a r. Curne-de-Ce f, 29. 
Hospital, s. p., 50 a . r d'Kss-iug, 1H 
Dupo s«t. repasseuse. 8 .s., r. Aug -Comte, 24. 
3 " Itussat. b. p . 62 a , r. Psul-Ucrt, 6. 

Perrier, a. p . 75 a., gde r. Guilloiière, 16(3. 
Morel, 10 a , cb. des • ulattes, 3'0. 

Iliestaud. 18 m.. r. P ul-Bert, M. 

V** Mvilb'l n. s p , 70 a., r. Corne-de-Cerf, 29 
Lacroix, a. p.. 75 a., r. Corne-de-Cerf. 29, 
Vincent, coin postrs 20 a., Caluire i Rhône ). 
Notion, corioyeur, 59 a , r. Rabelais, 13. 
binet. a. p.. 70 a., r. Duguesdin, 2Ki. 

Ijorio:, rentier, 69 a , av de Saxe 219. 
hruyère, ■ p., 11 a., r. Orner- Louis, li, 
Petitjean, 3 a., r. des Asperges. 44. 

Mm. entrepreneur, 61 a,, r Bancel, 18 
Tiaclct, m. en parapluies 55 a., r. Moncey, 156. 
Marin tid. i* m . r. du Béguin 3. 

V»' PférrgaaB, s. P - 53 a., q Perrarhe. 5. 

F.p Hosset a. p., 2»&, r. de la Biiire 35. 

F-ure. tailleur pie-rcs, 73 a . Sébastopol, 6. 
Mctroz. iBiitier 73 a., av. deSaxe. 86. 

Delélraz §. p.. 11 a. r. • orne-de Cerf. 29. 
i.hanielauze a. p., 63 a., r Cwrne-de Cerf, 29. 
l'urieux, a. p . 68 a., r. Corue-de-Cerf, 29. 

Ratrl. s p., 64 a., rta de Vienne, 1?>1. 

V'* Devais, s. p., 63 a ., r. du Colombier, S. 
Faure, rentier, 66 *_, gde r. Guilloitere, 203, 


DH LYON |2 Février 1908 

gi’AînlItMR ARaoiDiBUMiirv. 

Oaret. proprietaire. 59 a., r. St-Potbin, 3. 

Bert. a p., 75 a., r. Belfo t, 3. 

Georget a. p. 38 a., gr. r. < roix-Boussa, 34. 
Martel, empl., 28 a., r. Dumont, 16. 

Mollet, s. p.. 62 a., r. de l'Enfance, 43. 

Tbollet, tiiseor. 6? a., pl. U»in.-Arnatid. 1. 

Permet, gareur en soierie. 40a., gr.r de Cuire, 41. 
Paire, empl., 40 a. gr. r. de Cui e, 61. 

Gtancher. garç de café, 40a.. r. Par fait- Silence,». 
Hozaud. tisseuse. 62 a , r. Gigodot 11. 

Pm iiaid. s p . 73 s., gr. r. Croix Rousse 19, 
Bardet, cocher de fiacre, 42 a., r Séb -Grypb. ,H1. 
Grillet, employée, 69 a., r. de la Fontaine. 4. 

Lac ou. tisseur, 62 a, r. Gigodot, 12. 

Cor, te. tisseur. 62 a., gr. r.de la Croix-Bousso,47. 
Granier. concierge, 5v a . r. Célu 10. 

Cornet, ménagère. 'i9 a , r. P.-Dupont. 43. 
lie nard, manoeuvre. 55 a . r. Bouteille. 21. 
Perras, 8 ruo a, pl. Croix-Housse, 14. 

Coigoet, a. p., 65 a., gr. r. Croix-Houftia, 81. 
Rocbe. terrassier, 64 a., r. I*. -Diane, 2. 
Maisonneuve, cartonnier, 29 a.. r. St-Bruno.2 
Tanrt. fact. des postes. 31 a. gr. r. Cr -Rous.,l6-i8 
Mestay. cbenilleuse, 51 a., r. bte-Cloliidr, |2. 
Feront, tisseuse, 75 a , r. Csla.», 4. 

asyt'itut * » s nShissiMasT. 

V*» Ville, Cug.. blanchis , 39 a., r. St P. df-V , t3. 
E». Pépin, bebasben, s. p.. 25 a., r. L'Omeliere, 8. 
Vincent. Jeanne. 3 a , quai Jayr- 
l.aval, Fr , mouleur, 3ù a. r. G orge- de- Loup. 23. 
Des.’ombes. Mélame, t5 in., r. St-P.-de-Vaise, 48. 
Boussard, Heine, lingere, 63 a. r. Macchabées. ii. 
Curcol, Louis, empl., 0 r. L’O-seJiére. ?. 
HreUm. Jules, empl., 42 a., av. Bcrth'lot, 15. 

V T * Bruyant. Rosalie., s.p , 84 a., r. du Marché. f- 
Holland, Jeanne, repass , 34 a , r.de Bourgogne, s. 
Simonet, J. -M.. épicier, 7 7a.. q. Fulcbiron. 43 
Houveur. Henoite. tisseuse, 76 a , r. deltourdy, 2 
'•bchmitl, Marie A,» p.. 63 a., r. ht-Georg . 5fc. 
V T * B unet, Mariette, lisa , 72 a., r. Jugc-de-P-, H 
UoBDebouche, Jeanne, 6 m.. r do l'rion, 11. 

V- Fabre-Guide, A L, lus . *3 a , r. de Trion.ît 
Chevalier, Auguste, 4 a., r. ÿl-Alcxandre, 1. 
Botiine-li. Ms ie, coût . 48 r. Macchabées. 13. 
Albr nd, Siméon, retraita. 60 a. q Pierre-sciie, 17. 
Kp Sabatier, inéaeg,, $0 a . r. Pyramide, 56. 

V* berge et. ménag , 6Ha., r. Chevaucbeurt. 23. 
V** Rappelé, rent-, n0 a., ancien cb. de# Mures. J 
Kp. Constant bianch , 78 a., r. ViehlttWié, 12. 
Ilossigi oli, Ange, mm.. 45 a , r Juiverie, 10. 
Ouénn, Louis, cultiv., 66 a., ch MouUn-è-venLJ*- 
Dijod, ( le m , relig . 5da., m. des G6tiovefain».9. 
liucltig, M-rg., coul. , 25 a. .cb. Petite Garenne. L 
billard, Alexis, imn.. 59 a . cb. Crojx-Barrct, 19. 
>'• ViaMte, mén.,52 a., c. Charlemagne, 7. 
Girod, André, a. p., 12 a , q. Picrre-Scize. 8. 

V** Vuitton, s. p., II a., r. des Farges, il. 

V*« Veyret. s p-, 73 a., r. du Vieii-Honveraé, II. 
Ep. Schitte, tisseuse, 48 a., r. du J. -de-Paix, 22. 

tintai AaküHMSsiHssv 

Booctienct, s. p , 73 a , pl. I'5Jgar-‘.»uinet. 11. 

V** Bied, Iingère, 09 a., r. Pierre-Corneille, 47. 
V" Kymtn, a. p., 19 a , cours Vitton, 21. 
Durand. Jean. » p.. 8» a , rue Nev, 31. 

Ep Riche, journalière, 4 1 a., r.P.-Mic.h -Perret, I. 
Cbalnl. vernis, parq , 4a, rue Boi eau. 18. 

Kp, Cocconcelli, coût. 5« a., r. du Musée. 34. 
Polliiigue. m trimer. 59 a . rue llréqut. 80. 
Ouiniann auc. n*goc.,6| a. lue ae .Sexe, 46 
Giiiguel, mécanicien. 33 a., r. des Charmelles, 92. 
Haifly, erupl. O, -T L. 38 a., rue Bossuet, 9J. 
Ment. Louis, ret aite. 80 a., rue Ney, 38 
Meyronnct. arti>t lyrique, 11 a., rde Soie, 10. 
Pic a», empl. O.-T.-L , a., rue de Séxe. 92. 

Guélin. Raymond, 2 a-, av Noailles, 26. 
Msziud. Jeimae, 5 a.,av. Thiers, US, 

ChouarJ, direct. Imp. Nouvelle, S» a.. c.Nitloo.9. 


Mouvement de la Population 

du 22 au 28 Janvier 1908. 


Nombre do manager contractés 

— divorces! enregiMirea ^ 

— naissances légilimea 11? 

— — illégitime*.. 42 

— décès 209 

— mort Dit 5 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DK LYON 


[2 février I906J 

COURU OFFICIEL des murohandlMe 
en gros sur 1a plu oc de Lyon, oone- 
ta te par la Commission désigné* par 
la Chambra d* Commeroe. 

n M réglé U vm4rt<U, à I hr*rt l/î 
Lm pria. ai co m pi* n i «oui ooU* au I * kilos 

Lê 1- février 1908 


Qrnina et Farines 


Blé de pays da rayon. ..!#• 106 kii. 32 71 

33 

• 

— «• nu. «tn* imam — 

33 50 

24 

• 

— ds Bnssls — 

33 - 

33 50 

— d'Amérique — 

29 50 

ai 


— protjaoes danubieon. — 

■ • 

a 


- des lodss — 

• • 

a 


— dar - 

36 • 

29 


Beig!* ~ 

18 25 

19 


Orge de brasserie - 

30 . 

3! 

25 

— de mouture - 

18 3) 

19 


Mêla - 

30 ■ 

21 


Berrerio — 

20 • 

21 


Avoine nouvelle — 

18 50 

19 


Haricots bl. de Bourgogne — 

31 a 

32 


— nain» de Hongrie — 

29 50 

31 

50 

farine de boaleng. r*q. les 115 kil.4! 50 

49 50 

— — ronde. — 

43 50 

44 50 

Bon les 160 kil 12 75 

13 


Pécule indigène - 

35 a 

37 


Ri» de 1 Inde — 

37 a 

41 


Bit du Japon — 

46 a 

48 


dis de Baigna — 

37 • 

32 


Bison du Piémont écume — 

48 59 

51 

30 

— giecé. . — 

Caroline 

49 • 

5t 50 

60 50 

63 56 

FâtM Alimenta 1res 
PAtee es 1rs choix lee 106 kil . 68 a 

86 


1 ebolx — 

61 • 

70 

a 

— marchandes — 

56 > 

62 

■ 

irrégulière* — 

48 a 

GO 

• 

Semoule — 

45 a 

75 

• 

draines fourragères et oléagineuses 
•raines u trou u m»« m<.d« tes 10#k. 150 • 183 

a 

— vieilles 

125 a 

m 

B 

— d'Amérique 

a a 

a 

a 

Il ln«nil, Biw M'illa . 

115 a 

170 

■ 

vieilles 

123 a 

133 

■ 

de luierne d'Italie. — 

a a 

a 

B 

tirai ne* de coin ou navette — 

43 • 

41 50 

— de sainfoin 

35 a 

36 

. 

- de vescee 

32 a 

35 50 

Fourragea 

foin de Bourgogne . . . . les 166 kil. il 56 

12 

■ 

de pays — 

Paille de froment - 

10 50 

11 

• 

5 a 

6 

■ 

— de seigle 

6 50 

7 

• 

Fruits seoe 

AmendesdeProv.ensortesles106k.l30 . 

250 


— à is prncesse . .. 

140 a 

180 


Raisins ds Corinthe — 

80 a 

95 


de Malsga 

11 30 

12 


Figues de Bougie — 

35 a 

42 


de * osenie 

62 • 

eo 


Prunes d Ente. 

93 a 

115 


Aura 

S icre nffiM m N-« Sue. ■ . -ImIMI 

«6 a 

67 


— coupé régulier 

(6 50 

74 


irrégulier — 

«5 a 

66 


Sucre n** poudre les 100 k. 66 • 

66 


— senaonle — 

‘6 a 

69 


S icre cristallisé indicées. 

67 • 

72 


— exotique. — 

58 a 

60 


Sirop de glucose 44 degrés 

53 a 

61 



dates 


Coté de l'Inde Malabar . lea 100 k 310 


930 

— Mysore.. . — 

J15 


340 

Sentos 

245 


ï90 

Ja»a vert . — 

326 


350 

— jaune .... .. — 

320 


400 

Péœérer* 

320 


380 

Ce/é de Haiti nature — 

255 


280 

— trié.. 

.80 


310 

Guadeloupe habit. 

120 


30 

— — oomfleur 

340 


160 

Moka 

155 


400 

Café Porto- Rico 

320 


145 

haï la* malin. r<f< — 

295 


325 


175 


990 

B eh le 

245 


2(5 

Gsonos 

Ctoeo Meragnan-Pere . . . les 106 k. 390 


400 

— Caraque»! "srupano 

J81 


4î0 

— Puerto- Cabeilo 

410 


500 

Guavaqnil — 

375 


385 

’aoao Trmiiad lea 160 k. 360 


370 

— Martiniq. etGaadel- — 

340 


345 

— Bahia préparé — 

345 


355 

- Haiti 

330 


346 

— Romane et Sanchex. — 

3.0 


345 

Poivres 

Polrre noir Alépy les 100 k 

Telfichéry . . . — 




• 

a 

• 

Saigon ...... — 

333 

• 

360 

blanc 

435 

a 

460 


Boite et produits stéariques 


Halle de coco., 


de Palme «•néon*.. 
Bail fonda de Péris (■« nui 
de province (en fat) ... 

• pressé.. 

Acide <**»♦ <• ■»■«»» * ■) . 
— — ( - fttmkUm)... 


....Ieal06k.no • 


72 

16 • • 
76 • a 

104 a 108 
M a 63 
70 a 71 
133 a 131 
114 • 118 

*.*#*,» 80 a 88 

- MIWM — les 100 k. 78 a 80 

Glycérine blonde, 38* ISO a 130 

a*. 30*... 183 a 185 


Halles minérales 


Huile ds pétrois l'hectolitre 

as 50 

36 50 

de aehiste 

21 

50 

3 î 50 

Essence minérale. .. . . 

87 

50 

45 a 

Halles, levons 

Huile Cill>«NrflH titrant'. rw tes 100 k. 

165 


172 . 

surfine 

■ 



- — Bon - 

• 


• » 

— fine 

140 


150 • 

Huile commune lampe. . les 100 k. 

■ 


■ • 

Halle de noix 

175 


2 3 . 

d arachide surfine.. 

105 


130 • 

Huile de se*ame sn*flne. . — 

303 


117 a 

— de sésame a brûler — 




de choux a bouche. 

103 


110 . 

Huile de colx* épurée — les 100 k 

99 


1C6 • 

— de lin 

65 


74 a 

— de colis brute 

B 


t , 

Savon de Marseille bl. 1*q. » 

62 


64 a 

Marseille ht. 2* q . . . — 

54 


56 . 

“ bleu pèle, aarw lm . » 

de palme marbré... 
d'oléine. 1” qualité. 

53 


51 • 

• 


■ . 

92 


54 a 

marbré 

52 


54 > 

de pulpe 

53 


55 a 

— mou eitra — 

38 


42 a 

— ordinaire.... 

37 


35 b 


▼las 


Vin Beaujolais 1" choix. 

la plèoe 1(8 


155 


2* 


75 


85 

Vin 

Ras Beaujolais..... 

la pièce 

65 

B 

75 

Vin 

Lyonnais 1 * choix 

— 

70 

• 

80 

— 

2* 


55 

■ 

65 

— 

Mitonnai* 1* 


70 

■ 

80 

— 

- 2* 


55 

* 

65 

Vin 

Bourgogne 1" 


110 

B 

160 


2* — 


65 


80 

— 

Bordeaux 1 » 

li aniu 

135 

• 

206 


« — 


90 

a 

110 

Vin 

Romasillon l* — 

rtMl.lHn 

34 

• 

29 


— 2» - 

— 

26 

• 

24 

— 

Montagne 1** — 

— 

23 

a 

37 

— 

- 2» — 

mm 

19 

■ 

23 

_ 

Narbonne 1** — 



93 


27 

_ 

1 - 

— 

20 


32 

— 

Algérie 1- — 

— 

21 

B 

19 


3* — 

— 

20 

■ 

22 


Spiritueux 




Esprit 3/6 Béliers 4 W... 

rheetol 

65 

a 

75 

de marc — ... 

— 

55 


65 

— Nord fin à 90» ... 

_ 

47 75 

48 

Esprit Nord extra-fin A 90 

— 

43 75 

49 

— de grain 


37 54 

19 

— mauvais goût 


46 75 

47 


Goura moyen des oombastiblee 
sur la p Laos da Lyon. 


Houille.. | 


Pérsts 

Graissions 

Cha tilles choisies. ... 

levées 

Brelsettes levées.... 

fetelbroag 

Mena sortent 


Anthrecitc. 
Coke cessé 




71 

11 

90 

10 

7» 

!• 

Il 


COURS OFFICIEL des denrées ven- 
dues dans las Halles et Marchés 

da 35 ea 31 janvier 1908. 


Marché en gros de la Martini èrs 


Dindes 


5 50 

7 50 

Oies... 


6 • 
3 50 
6 • 

7 a 

Volailles 1” 

quai. 

7 a 

— 2* 



4 50 

5 50 

Poulets .... 

_ 

1 50 

2 50 

Pigeons 



1 20 

1 30 

Beurre 


2 50 

3 • 

CKufs 


11 80 

12 !0 

Fromages 


1 40 

1 80 


Marohé ea gros des traits et léguasse 

Pommes de terre, ksdisi aMi«M 7 a 8 a 

Chiteignes .. 16 • 92 a 


Cours des obligations à lots de l'Em- 

S runt municipal de 1880 à la Bourse 
e Lyon. 


Prix d'émission, 98 fr. 50 c. — Valeur no- 
minale, 100 fr. — Jouissance, 15 juillet 1907 


PATES 

COMPTANT 

Lundi, 27 janvier 
Mardi. 2d - 
Mercr., 20 — 

Jeudi, 30 — 

ifendr.. 31 - 

Samedi. 1*' février 

105 * a . 

104 75 a . 

104 73 ■ - 

104 75 ■ • 

104 50 a b 

104 50 • a 


MOUVEMENT DE8 SB ATT O IR 8 


do 92 sa 38 Jeavier 1908. 


ABATTOIRS 

ESPÈCES ET NOMBRE D'ANIMAUX ABATTUS 

TOTAUX 

en 

kilogrammes 
de viande 

i» s 

a 

m 

a 

3 

> 

S 

0 

■ 

0 

a 

? 

S 

|s 

t 

8 

• 

a. 

* 

« 

a 

• 

Xm 

O 

l 

■ 

< 

| 

S 

« 

* 

m 

< 

• 

B - 

13 

«3* 

Voies ................ ... 

511 

471 

763 

6.7 

2,4 7 
1,715 

4 

lie 

1,458 

• 

• 

• 


. 

356,476 

170,846 

8.S00 

Corne-de- Cerf .. 

Totaux. 


34 

• 

■ 

■ 

• 

982 

1 372 

4,145 

<30 

l,Ml| ,1 

• 

• 

• 

• 

5)5,822 


Digitized by Google 




















so 


BULLKTIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DK LYON 


[2 lévrier 1908 


BULLETIN COMPARATIF de» RECETTES des CHEMINS DE PER LOCAUX mt TRAMWAYS 


' u Î2 an 28 Janvier WS ** «r.msin*.' 


LIGNES 

RECETTES 

DK LA SEMAINE 

DIFFÉRENCE 

KM FAVEl'H DK 

RECETTES 

A PARTIR DU 1 M JANVIER 

DIFFERENCE 

KW FAVEUR DK 

1008 

1907 

1608 1 1907 

1908 

1907 

1908 

1907 | 

Ligne» de la C** des Ornn et Tramways de Lyon... 

Tramway de Lyon * Neuville ........ 

Lyon-Croix- Rousse 4 Caluire 

Funiculaire de Lyon fr. Terme! à la Croix-Rousse. . 
Croix-Piquet 

Lignes de la O P.-O-L 

143. 4M 40 
S.HI6 80 
1 .«i01 15 
3.CV* »5 
4.420 :o 

130.826 95 
2.665 75 
1,564 49 
3,339 1b 
4,337 • 

12. 58* ail - • 

131 ùV . . 

46 70 ■ • 

317 65 . • 

. • 116 31 

617.623 80 
14,1 3 10 
7, S-S 75 
13,046 25 
18,647 23 

590.623 38 
13,44» 15 
7,792 4« 
13.000 3 71 
20.485 6 

27,000 43 
6J3 95 

9*5 93 

206 65 
1,838 40 


MOUVEMENT DU MANCHE AUX BESTIAUX ET DES ENTRÉES DES VIANDES FORAINES 

Da 22 ao 28 Janvier 19C8 






PRIX 


DD KILOGRAMME DK VIANDE 

QUANTITÉS | 

JOURS 

. . 






de kilogrammes da 1 


ANIMAUX 





VIANDE» 

mu aines I 





RL'R PI KD (i 

Sur les Marché* 

En Boutique 

inspectées f 

D ANIMAUX 







Viandes 

Viandes | 










«menés 

vendu* 

maxim. mimm . 

maxim. 

mimm. 

maxim. mimm. 

fraîche* 

«aide* f 

Jeudi 


1 , 8 J 1 

1,631 





• 


Veaux 


Hfl 







1.140 

1,117 

1 26 1 il 






Vendredi — 


630 

520 

1 56 la 

2 20 

! 20 

2 40 1 40 





928 

1 32 1 08 

• a t • 

S 20 

1 40 

2 40 1 60 



1 Moutons 






4,M9 



1.638 

922 

1,658 

842 








Boeufs et vache» 

1 66 1 - 



■ > a a 



Mardi 

Veaux 

631 

631 

13 * 1 06 



a a 1 • a 




Moutons- 

802 

602 

2 46 1 70 



a s | ai 



’i 


1532 

1,362 




T«*.. 

1 

UapliubM. 



1,359 




1 


** f 5 

Moutons 

2,633 

2. *33 




2,798 

2.778 


poar 

loa bcea.'s, 

» scrica et moulons, 













- - 1 


SAISIES DE DENRÉES MALSAINES 

Da 22 au 28 Janvier 1908 


NATURE 

des 

MARCIUJrOIM» SAISI*» 

QUANTITÉS SAISIES 

| 

TOTAUX I 

Aox Abattoirs 

Dana lee Magasins 

Au* Criées 

Daaa le* Halles 

et Marchés couverts 

Sur la* Marché* 
décos verts 

PtACM 

bllojrr 

P'éesa 

kilnftT 

Pièce* 

kHo«r. 

Pièces fkiloKV- 

Pièce* 

ktlopr 

Pi*e«a 

fctlogr. ^ 

Boeufs et vachea 

7 

1,364 

• 








mm 

1.360 1 

Veaux 

4 

no 











Mooton» 

3 

43 











Porcs 

2 

160 










I 

Chèvres 

2 

32 










■ftl I 

Chevreaux et agneaui 

• 

a 



a 

• 





B 

a 

Cbevaui 


a 



• 

• 






B 

Fœtus 

8 1 

• 

» 


a 

a 





81 

B 

Abat» divers 

77 

1 ,43ii 









7 ’ 

1.456 


6 

2b 4 









6 

204 

Viande» salée* 

a 











B 

Poissons (marée! 




612 


52 




9 


713 

Poisson* (eau douce! 

• 



2 


27 






29 

Langouste* et homard* 

a 





a 

• 

• 




• 

Crevcttee 






5 






B 

Ecrevisses 












• 

Huîtres et Coquillage* 












B 

Gibier» t A plumes) 





379 






379 

a 

Gibie<» a poils) 






• 






a 

Volailles.. 









3 


3 

B 






3 




1 


« 

• 












a 

a 













• 

Légumes divers 






a 

a 





• 













. 

. Fruits divers 





• 


• 

a 

SB» 






Digitized by Google 












































12 Février 1908 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


01 


Cours des deorOss vendues eux Faotorats de le ville de Lyon, du 24 au 30 Janvier 1008 


t 


24 Janvier 

m 

24 Janvier 

21 Janvier 

28 Janvier 

29 Janvier 

30 Janvier J 






Mm 

mmm 











fis» Mal 

Plu tu 

ht! illl 

Plu lu 


B 

flti bit 

Plu 



Ptai tut 


Plsi bit 

Mi bi 

Poissons de mer 

U kU... 












31 










9MË 




BHIp 




( t 

î • - -** 










m 





t . 





1 9* 

t 10 

t 8* 




if] 

■'Y- 



2 50 

2 20 





2 HJ 



2 41- 

2 50 


HH 



2 40 

2 80 

2 50 

Cabillaud* 

_ 

• • 


0 8 J 




» . 






1 10 



MX. 


0 9- 

a a 

. T 

0 9> 


0 80 



■Il 




















1 








Dorade* 

_ 

1 40 

1 20 



1 *0 

1 .0 

• t 




1 20 

1 • 


• I 

K*turv«ot}« 

Grandie* . 

~ 

J 34 

î 20 

4 10 

i • 
ü 80 

• • 
• • 

• * 

* * 


i 30 
1 2e 

0 90 

■ • 

• 

1 20 
1 3J 

î ÎOJ 


la kU... 


irrs 

■r:i 

0 5. 

o io 

o eu 
4 • 

0 60 


0 10 

■M7J 


■ &n 



Lottes de mtr 


1 4« 
4 50 

1 • 

« ?» 

1 10 

4 . 

1 20 

1 50 

1 40 

1 20 

* 

g 

1 10 


• •] 

Merlans 




0 80 


0 91 

0 80 

1^0 

4 

1 

Bfl 

1 3 
1 

1 30 

J ! 

Merlus 


! 10 


1 . 

0 9,. 

1 10 

0 8U 


1 10 

1 10 

i 

Un 


i 20 








t 30 



















Rouget» -barbet» 


3 • 

2 lu 

3 • 

1 3 

2 50 

2 10 




EL 



2 50 


Saint-Pierre 


1 • 

■in 

■il 

0 *0 

■ • 

. > 

. • 


ni 

ne 

■n 

0 8 

a a 

» . 



















4 40 


3 • 

2 




i i 

4 10 

In 

m 

2 fit 


Uj ; 



7 » 



, . 

1 • 

« 6u 



1 5 

0 








, 







, . 







■M 










Vire* 


0 *0 






0 00 


sn 

rn 

rn 



0 40 

Harengs frai* 

le ceut. 

4 • 

3 5ü 

3 50 

3 

(fi 

2 5 

3 

IB 

a s. 

3 5. 

2 50 

4 • 

3 . 

Poissons d'eeu doaoe 
















4ngu Iles rivantes 

ÀngaiPe* mortes 

la kU 

1 • 

• * 

• • 



• * 

* > 

! 

2 10 
1 6 j 

î 

1 50 

- • 


2 10 


8rtm« 





1 4 

2 40 
i • 

2 10 







m 

m 

Carpe* 

— 

1 • 

0 »t 

0 80 




• 




■fl 



3 !0 

3 • 


, , 

3 20 

4 2 

• • 

• • 



3 20 

• * 

HH 




4 



2 T. 

no 



3 U 



3 • 



3 30 



1 30 


! 40 

1 10 


1 30 










6 40 



4 - 

ici 

4 20 



1 50 

b 20 

4 84 

5 «0 

5 20 













o au 

0 HJ 


0 10 






0 80 

0 6 

0 80 

v 40 

Il Cruatsoés. mollusques et coquillages 








Crabe» 

le kil... 

1 • 

0 80 

0 50 

• • 

• a 


o sQ 

0 10 

• . 

a . 

4 - 

0 8. 

0 90 

0 10 

Crerrllc* rondes 



4 20 

3 5. 

4 • 

2 3. 

5 40 

4 40 

MW 


9 10 

1 34 

1 40 

4 50 

S 40 

3 50 

revettes grisés 

— 

pg 

• • 

1 20 

4 • 

• • 

• • 

ffq 

• 



t 40 

1 2t 


• •: 



hH 

3 40 

5 10 

5 3li 

î io 


iR 




8 10 



5 60 



mH 


IR 

J 40 









4 30 
0 49 









* * 


1 20 
0 30 

Moules.. 

- 

0 50 

0 4. 

0 .0 

0 «1 

0 3 

0 40 

0 34 

0 3j 


0 50 

0 4 

« 40 

Huîtres M&rennes, n‘ 2 

le cent. 



' * 


■ • 


m 


• • 


1 10 

l • 

* * 

, , 




* * 

fi 50 

3 5) 

4 • 

■ a 

8 50 

3 50 

4 • 




fi 50 

3 51 

4 • 


4 50 
3 50 


fi 50 

3 50 

4 • 






* . 


m 





Huîtres d’Àrcachon, n» i 

_ 

4 • 

■ • 

• . 


(y 



_ T 

. . [ 

— 3 



2 • 

• • 

2 . 

• • 

2 • 

. . 

■ri 

a . 

2 » 


2 « 

• 

2 . 

• • 

— 4 





a a 





î 35 


i 25 









T . 








i 

Volailles 





















» . 










2 50 

4 50 






6 . 



SM 




m 











Km 




4 51 


Poularde» ou chapons de Bresse... 

_ 

b • 

5 • 

1 • 

5 • 

8 - 

4 50 

|¥j 


5 . 

fi • 

HH 


7 • 

5 
















t so; 
i . 

Pigeons 

- 

1 10 
î 50 

i • 

1 • 

0 8. 

4 • 

0 7i 

i _• 

0 8 

4 3# 

i t 

1 30 

1 

1 20 






n jJ 


2 50 


* * 

* ' 


* 

* * 








1 50 



0 5* 

g 



i* 



Lapis» domestiques 

_ 

• » 

• ■ 

• • 

. . 

3 . 

5 . 

. . 

' à 

# , 

â 


H 

2 50 

1 5U 

Olbler à poil. 
















Lièrre français 

la pièce. 


* ■ 

. . 

• * 

i t 

t . 



9 T 


. a 


. . 


Lièvre* étranger* 

— 

• • 

» • 

. » 

• . 

. • 


. . 


• . 

„ T 

a . 


, . 

, , 

Lapins de garenne 

— 

2 40 

2 - 

2 50 

2 ■ 

3 • 

2 50 


• 

2 40 

2 • 

2 10 

2 

2 20 

1 SU 

Gibier à plnmsa. 
















Courlis 


1 40 

4 2. 

l 30 

4 1. 

1 50 

4 30 


“ i 

I ! 

. 1 

1 40 

1 3t 

t 30 


Canards saurage* 

- 

3 • 
3 • 
1 40 

1 50 

1 

4 « 

2 5) 
1 21 

3 • 

2 . 

3 • 

l .1 

3 5. 

2 

4 • 
3 > 

2 • 
2 • 
0 8 

3 5» 
3 20 
1 30 

î 

2 20 
0 9. 

3 . 

2 50 
1 20 

1 SD 

2 ■ 

3 50 

3 • 
* 

2 .1 

1 50 














L' . . 



— 





■ 















Digitized by Google 





































































91 ? 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


2 Févrvicr 1908. 


Coara des denrées vendues aux Fsotorets de la ville de Lyon, da 24 eu 30 Janvier 1008 inolas (salie) 


DÉSIGNATION DES DENRÉES 

24 Janvier 

28 Janvier 

26 Janvier 

27 Janvier 

21 Janvier 

29 Janvier 

30 Janvier 

ftai U«i 

3 

£ 

Nu iiri 

pi** u. 

fiai kitl 

Pie* lu 

Plu :m 

PlH 8|I 

fin lui 

Pies kai 

PlH kl«l 

Phi ui 

Pie * lut 

Plu Wi 

Perdrix frites — 





0 70 

0 60 





0 70 

0 08 


































6 40 

0 80 

8 40 

0 30 


0 30 

a a 

a a 

. . 


0 41 

0 30 

0 30 

• a 

Pluvier* — 

0 70 

« 60 

0 70 

0 64 


• * 

0 60 

0 50 

• * 


0 70 

0 60 

0 60 

0 38 
















drives... — 

i • 

6 . 

7 • 

5 • 

7 • 

« . 

8 • 

6 a 

6 a 

4 • 

7 • 

S • 

8 a 

6 a 


10 • 

12 . 

12 . 

14 • 

1S a 

» . 

16 • 

10 > 

21 • 

12 - 

18 . 

12 • 

24 a 

14 • 

Vanneaux — 

i • 

6 . 

7 • 

6 . 

H a 

7 . 

7 • 

6 . 

6 a 

5 • 

4 75 

• • 

• • 

• a 

Pigeon* ramiers U pièce. 

• • 

• * 

• • 

• ■ 


" 1 


• ■ 

• * 


• a 

■ • 

• • 

a a 

Beurre, oeufs, fromages 















Beurre le kil... 

1 60 

2 bO 

3 70 

2 (0 

2 60 

2 50 

2 50 

• ■ 

2 70 

2 60 

2 80 

2 70 

2 70 

S 60 

Œuf* le cent.. 

• ■ 

• ■ 

■ • 

■ ■ 

• ■ 

■ • 

• • 

a • 

a a 


• a 


• a 

a a 

Gruyère le kil. . . 

• • 

• • 

• • 

• ■ 

• • 

• a 

• • 

a 

• • 


• • 

• » 

• • 

» a 

Primeurs, légumes 















Champignon* de concbe le kil... 

2 10 


2 10 

2 10 


1 80 

1 70 

a a 

2 10 

1 80 

2 a 

1 70 

2 20 


Truffes — 

12 • 


a • 

• a 

Il a 

11) a 

15 a 

6 • 

10 a 


11 • 

» • 

12 a 



CLIMAT — Observations météorologiques constatées en Décembre 1007, à l’Observatoire de Lyon, 

an paro de la Téte-d’Or. 



L'irnpnmear-ÿérant : L. FÉRY. 


2l«63. - I a priai «ri* ftosvella Lyoaealse rsa 8le-CaUi«rta* ,1 - TéUpKmna t*-49 




DOUZIÈME ANNÉE - N* 606 


BDITIO* k>K COLLECTION 


DIMANCHE 9 FEVRIER 19C8 


République: FnArvgAZtsH 

UHBTl — Èaxurt — runiUlTl 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL 

DE LA VILLE DE LYON 

Faraiaaant toue les Dimanohea 


ABONNEMENTS — Ils sont reçus à 
l'Hôtel de Ville (2* bureau» et dans les bu- 
reaux de postes; ils panent du 1**de chaque 
mots et sont payables d'avance, d’après le 
tarif ci -co nu*» 


PRIX DE L'ABONNEMENT 

1 L MTfL If mu 

[ OtRS LES «MCIRI DE fOSTf 

Lyon. Rhône et départements limitrophes 

Un an 6 b 

6i«3h. 

Ci u 6 r».*J0 


Autres départements et Algérie 

(Pour l’étranger, le port en sua). 

— 7k 

— 3k 50 1 

1 

1 — 7 b. 20, 

1 1 



Toutes les communications doivent être adressées au Chef de service du Bulletin municipal officiel k l’Hôtel de Ville. 
Pour les réclamations, changements d’adresse et renouvellements, joindre la dernier© bande imprimée du journal. 


SOMMAIRE 


L«ts, d Sarcla, eotee administratifs, 

Budget de 1908. — Décret approbatif (p. 93). 
Recrutement de l'armée. — Classe de 1907. — 
Conseil de révision. — Arrêté. — Extrait (p. 93'. 

Rapports du Maire présentés au Conseil 
municipal ;□*' 2701 à 2705) 

Hospices civils de Lyon. — Instance judiciaire 
contre lo séquestre des biens de la fabrique 
de Liergues (p. 91). 

Ecole La Martinière. — Soumission* (p. 94). 
feapeurs-nompier.-». - Pension Colisson (Victor- 
Pierre) {p. 94). 

Application de la loi militaire du 31 mars 1902. 

— Demandes d'allocatum d'indemnité joarna- 
lière (p. 94). 

Inspection médicale des écoles municipales. 

— Réorganisation (p. 94). 

Informations et avis divers. 

Commissions municipales. — Réunion (p. 95). 
Ecoles maternelles et classes enfantines. — Konc- 
tioonernent des cantines pendant l'année 1901. 

— Avis (p. 95). 

Cours municipal de prononciation à l'usage des 
bègues (cours Chervin). — Avis {p. 93). 
Cantines scolaires. - Vente de tickets. — Avis 
(p. »5J. 

Hospices civils de Lyon. — Vente aux enchères 
publiques. — Enquête administrative. — Avis 
ip. 95). 

Dons au Bureau de bienfaisance (p. 95). 

Dona A la Caisse de retraites du Bataillon des sa- 
peurs-pompiers (p. 95). 

Demandes en autorisation de construire ip. 95). 
Etat civil. — Mariages, naissances, décès (p. 96). 
Annonce légale (p. 98). 

Cours officiel des marchandises en gros sur la 
place de Lyon (p. 98,. 

Cours officiel des denrées vendues dans les 
halles et marchés de Lyon (p. 99). 

Documenta statistiques (p. 100) 


LOIS, DÉCHETS, ACTES ADÏ1STRATIFS 

Budget de 1908. — Décret approbatif. 

Le Président de la République fran- 
çaise. 

Sur le rapport du Président du Con- 
seil, Ministre de l'Intérieur; 

Vu la délibération du Conseil muni- 
cipal de Lyon, en date du 23 décembre 
1907, 

Décrète : 

Article premier. — Le budget do la 
ville de Lyon, pour l’exercice 1908, est 
réglé atnsi qu’il suit : 

En recettes: A la somme de vingt- 
doux millions six cent trente-sept mille 
huit cent soixante-seize francs soixante- 
dix huit centimes, savoir: 

Recettes ordinaires. Fr. 19.778.015 » 
Recettes extraordinai- 


res 2.859 861 78 

Total Fr. 22.637.8:6 78 


En dépenses : à la somme de vingt et 
un millions six cent quarante et un 
mille deux cent quatre-vingts francs cin- 
quante et un centimes, savoir : 
Dépenses ordinaires Fr, 17.028.235 » 
Dépenses extraordinai- 
res 5.613.045 51 

Total Fr 7~21.6ll.280 51 

D’où il résulte un excédent de recettes 
de neuf cent quatre-vingt-seize mille 
cinq cent quatre-vingt seize francs 
vingt sept centimes. . . .Fr. 996.590 27 

Art. 2. — Le Président du Conseil, 
Ministre de l'Intérieur, est chargé de 
l’exécution du présent décret. 

Fait à Paris, le 25 janvier 1908. 

Signé: A. Fai.ukhes. 

Par le Président de tu République, 

Le Président du Conseil, Ministre <l< 
l'Intérieur, 

Signé: G. Clémenckau. 


Recrutement de l'armée. — Classe 
I de 1907. — Conseil de révision. — 

Arrêté. — Extrait. 

Le Prétet du Rhône, otlicier de la Lé- 
gion d'honneur, 

Vu la loi du 21 mars 1905 sur lo re- 
crutement de l'armée; 

Vu le décret du 8 janvier 1908 et l’Ins- 
truction ministérielle du même jour, 

ARRÊTK : 

Article premier. — Les jeunes gens 
inscrits sur les tableaux de recensement 
de la classe 1907, dans le département 
du Èhône, ainsi que les ajournés à un an 
de la classe de 19C6, sont tenus de com- 
paraître en personne à la Mairie du 
chef-lieu de canton dans lequel ils sont 
inscrits, aux jours et heures indiqués 
ci-après, pour être examinés par le Con- 
seil de revision. 

Les ajournés À un an devront se pré- 
senter exactement aux heures indiquées, 
les séances devant commencer par eux, 
pour se continuer par l’examen des ins- 
crits do la classe de 1907. 

Art. 2.— Il sera procédé à l'égard des 
jeunes gens qui, sans motif légitime, ne 
se rendraient pas A la convocation, 
comme s’ils étaient présents, sans pré- 
judice des poursuites devant les tribu- 
naux, dans le cas d'absence par suite 
d’un concert frauduleux. 

Art. 3. — Les jeunes gens étrangers 
au département qui auront été autorisés 
par MM. les Préfet» de leurs départe- 
ments a se faire visiter par le Conseil de 
révision da Rhône seront seuls admis 
aux séances des 21, 25, 2G février et 
11 avril. Ils se présenteront à celle de 
ces séances indiquée par la convocation 
qu’ils recevront en temps utile. 

Art. 4. — Le local destiné a la réu- 
nion du Conseil de révision sera disposé, 
A cet effet, par les soins de MM. les Mai- 
res des chefs-lieux de cautou. 11 sera 
pourvu d'un double mètre étalonné et 
d’une bascule. 

Art. 5-— Le présent arrêté sera publié 


Digitized by Google 












BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DK LA VILLE DE LYON 


94 

et affiché dans chaque commune du dé- 
partement, A la diligence de MM. le*. 
Maires, et inséré au Recueil des Actes 
ttdnt inistrnli Js. 

Lyon, le 29 janvier 1903. 

Le Pré/et du Rhône, 

Ch. I ATA CD. 

AVIS importaxt. 

In 'seriplion sur les tableaux de 
recensement. 

On rappelle que sont tenus de se faire 
inscrire & la Mairie do domicile de leur 
père, mère ou tuteur, sur les tableaux 
de recensement de la classe 1907, tous 
les jeunes gens nés en France ou â l'é- 
tranger de parents français, du 1" jan- 
vier au 31 décembre 1887. 

Doivent également se faire inscrire 
sur ces tableaux : les majeurs fils d'e- 
trangers ou ceux qui, étant mineurs, 
ont acquis définitivement la qualité do 
Fronçais, par une déclaration faite en 
leur nom devant le juge de paix; les in- 
dividus devenus Français par naturali- 
sation, réintégration ou déclaration faite 
conformement a la loi. 

Les jeunes gens qui ne seraient pas 
encore inscrits sont invités, dans leur 
intérêt, & se présenter sans retard A la 
Mun ie pour y réclamer leur inscription, 
toute omission sur les tableaux do re- 
censement pouvant entraîner l'incorpo- 
ration dans les troupes coloniales ou 
l’application des dispositions pénales 
prévues à l’article 79 de la loi du 21 mars 
1903 sur le recrutement do l'armée. 

ITINÉRAIRE OU CONSEIL UE REVISION. 

Fi rangers nu département du Ubéne. — 
Lundi 21. mardi 25. mercredi 26 février, A 8 
heures du manu a la Prélecture du Rhône, 
entrée cours de la Liberté. 

P* arrondissement municipal do Lyon. — 
Lundi 9 mars, a 8 heure* du malin. A la Mairie 
du 1" arrondissement, place Sathonay, 2. 

5* arrondissement municipal de Lyon. - 
Lundi 30 mars, a H heures du matin, A la 
Mairie du o" arrondissement, pince «lu Petit- 
Collège, G. 

-I* arrondissement municipal de Lyon. — 
Mardi 31 mars, à R heures du malin, à la 
Mairie du 4' arrondissement, boulevaid de 
la Croix-Rousse, 133. 

2* arrondissement municipal «le Lvon. — 
Lundi G avril, a 8 heures du matin, ù la Mai- 
rie «lu 2* arrondissement, rue d'EiigRtéO, 2. 

Etrangers an département du Rhône. — 
Samedi 11 avril, A 8 heures du matin. A la 
Préfecture du Rhône, entrée cours de la 
Liberté. 

3e arrondissement municipal d«* Lyon. — 
Les ajournés «le la classe de 1900 et du n* 1 
au n* 200 «le la classe de 15*07, lundi 13 avril, 
A 8 heu i vu du matin ; du ii" 201 au n*' 600 de 
la classe de 1907, mardi 1 1 avril, à H heures 
«lu matin; du n* 601 A la An de la classe de 
1007. mercredi 15 avril, & 8 heures du ma- 
tin, A la Mairi«> du 3* nnondissement, place 
du Pont. (». 

6 e arrondissement municipal de Lyon. — 
Les ajournés d«> la classa «h* 1906 et du ir 1 
au n Mile la classe de 1907, lundi 4 tuai. A 
8 heure* du matin; du n* 201 A la lin «le la 
«'la*se de 1907. mardi 5 mai, A 8 heures du 
matin, A la Mairie du 6* arrondissement, rue 
Vendôme, 72. 

Séance de régularisation, samedi 16 mai, 
A 8 heures du matin; clôture des opérations, 
mardi 26 mai, à 8 heure* du mattn. a la 
Préfecture du Rhône, entrée cours «lu la 
Liberté. 


RAPPORTS DU MAI Ri 

présenté* au Conseil municipal 


HoBpices civils de Lyon. — Instance 
Judiciaire contre le séquestre des 
biens de la fabrique de Liergues. 

Commission spéciale.— «Affaires courantes). 

- N- 2701. 

Messieurs, par testament mystique du 
18 février 18GU. M"* Marie Aynes, a ins- 
inué les Hospices civils de Lyon ses lé- 
gataires universels A charge ; 

P Défaire célébrer A perpétuité dans 
la paroisse de Lierguos deux services 
annuels ; 

2* I)e demander A perpétuité dans la 
même paroisse deux inscriptions an- 
nuelles au nécrologe. 

Los messes de cette fondation n’étant 
plus célébrées, suivant déclaration du 
curé de Lier gu es, l'Administration hos- 
pitalière a décidé qu'il y avait lieu d’in- 
tenter une action judiciaire contre lo 
séquestre de cette fabrique aux fins de 
revendiquer la propriété du titre de 
rente acheté par elle pour l’exécution 
des charges du legs Aynes et de le faire 
immatriculer désormais a son nom. 

J'ai l'honneur de vous soumettre la 
délibération prise a co sujet par lo Con- 
seil général d'administration, des Hos* 
ices civils dans sa séance du G novem 
re dernier en vous priant, Messieurs, 
de vouloir bien émettre votre avis sur 
la suite A lui donner. 

Lyon, le 3 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Hkrriot. 


Eoole « La Martlnlére».- Soumissions 

Commission spéciale. — < Affaires courante*. > 
— N* 2702 

Messieurs, j’ai l’honneur de porter A 
votre connaissance les cinq soumissions 
désignées ci-après, passées parla Com- 
mission administrative do a La Marti- 
ntère » dans sa séance du 25 janvier 
1908, en ce qui concerne les travaux 
d’entretien des bâtiments et immeubles 
de l’F.cole, pour une période de trois an- 
nées, savoir : 

1 Maçonnerie, rabais 20 •/. î 

2* Peinture et plâtrene, rabais 
24 fr. 50 y. : 

3* Serrurerie, rabais 24 */.î 

1* Menuiserie, rabais 20 "/, ; 

5* Plomberie et zingaerte, rabais 25*/ # . 

Je vous prie. Messieurs, de vouloir 
bien émettre votre avis sur lesdites sou- 
missions. 

Lyon, le 3 février 1908. 

Le Maire de Laon, 

Edouard Uerriot. 


Sapeurs pompiers. Pension Cotis- 
son Victor-Pierre). 

Commission spéciale. — {Affaires courantes). 
— N* 2703. 

Messieurs, j’ai l'honneur de vous sou- 
mettre une demande en liquidation de 


|9 Février 19(8 

pension de retraite formée par M. Co- 
tisson (Victor-Pierre), ex-capitaine A la 
2‘ compagnie du Bataillon des sapeurs 
pompiers de la ville de Lyon. 

Aux termes de votre délibération du 
21 juin 1907, en vue de la réorganisation 
du Bataillon des sapeurs-pompiers et 
par dérogation à l’article 131 du règle- 
ment actuel du Bataillon, le droit a la 
pension de retraite est acquis aux sa- 
peurs-pompiers après vingt-cinq aïs de 
services effectifs sans conditions d’âge. 

En outre, d'après l’article 135 dudit 
règlement, cette retraite est fixée aux 
deux tiers de la solde moyenne d'acti- 
vité des trois dernières années de ser- 
vice. 

M. Cotisson i Pierre- Victor), remplis- 
sant ces conditions, j’ai l’honneur de 
vous proposer de lui accorder une pen- 
sion annuelle et viagère de 400 franco 

Celte pension serait prélevée sur le 
crédit inscrit au budget de la Ville son* 
le titre « Pensions et secours A la charge 
de la Ville » et partirait du jour de la ri. 
diatiun des contrôles du Bataillon de M. 
Cotisson (Pierre-' Victor). 

Lyon, le 3 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hkrkiot. 


Application de la loi militaire du 
31 mare 1005.— Demandes d'alloca 
tlon d'indemnité journalière. 

(Commission spéciale.) — N* 2704 
Messieurs, d’après l’article 22 de la 
loi du 21 mars 1905, vous devez douner 
votre avis chaque fois qu’une demande 
d'allocation d'indemnité journalière est 
réseniée au titre de soutien indispensa 
lo de famille. 

En conséquence, i’ai l’honneur de pla- 
cer sous vos yeux les demandes d’allo 
cation formées par MM. Rivier (Adrien 
Théodore), soldat au 2* régiment d’artil 
lorio; Subit (Jean Pierre Joseph), soldat 
au 99* régiment d'infanterie appelés delà 
classe 1906, domiciliés au 2* arrondisse- 
ment. 

Mouton (Célestin-Joseph), soldat an 
42* régiment d'infanterie, appelé de la 
classe 1905, domicilié au 5* arrondisse 
ment. 

Je vous serai obligé, Messieurs, de 
vouloir bien statuer d’urgence sur ces 
demandes. 

Lyon, le 7 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Herriot. 


Inspection médicale des Ecoles muni- 
cipales. — Réorganisation. 

(Commission générale). — N* 2705 
Messieurs, le service de l’Inspection 
médicale des écoles municipales, malgré 
les modifications successives dont il * 
été l’objet, n'a point donné jusqu’ici de 
résultats suffisants. 

Au mois de janvier 1906, vous ave* 
substitué trois internes du Bureau d’by- 
giène aux trois médecins inspecteur* 
dont l’emploi venait d’être supprimé. 


Digitized b; 


v ' O 



1 9 Février 19(81 BULLETIN 

C'était assigner à chacun d'eux, 52 
écoles, l’examen d’environ 10,000 en- 
fants, avec visite mensuelle obligatoire, 
sans compter les visites accidentelles 
provoquées par l’apparition de cas de 
maladies contagieuses. 

Les résultats furent défectueux et l’on 
dut rappeler 4 l’exercico, eu 1907, 4 la 
suite de la démission d’un interne, deux 
des anciens médecins inspecteurs. 

La nouvelle organisation donna cinq 
circonscriptions au lieu de trois, soit 
.*10 écoles et environ 6,000 élèves par cir- 
conscription. 

Dans ces conditions, le service est 
encore trop chargé. Les médecins 
doivent se borner, dans leurs visites 
mensuelles, à une inspection rapide des 
locaux au point de vue de la salubrité et 
de l’hygiéno et à l’examen des quelques 
élèves qui leur sont signalés par les 
maîtres ou qui, par leur aspect, forcent 
leur attention. 

A ces visites périodiques, viennent 
s’ajouter les visites accidentelles, assez 
fréquentes, provoquées par un cas de 
maladie contagieuse et qui nécessite 
parfois l’examen individuel de tous les 
enfants d’une même école. 

Depuis le 1- janvier, ce régime a Fubi 
encore une modification, deux des inter- 
nes nommés pour deux ans étant arrivés 
À l'expiration de leurs fonctions, et l’un 
de ceux nommés pour quatre ans ayant 
depuis longtemps démissionné. 

Il no reste donc plus actuellement en 
fonctionnement qn'un médecin interne 
et deux médecins inspecteurs. 

Ces trois médecins sont, malgré leur 
bonne volonté, en nombre manifeste- 
ment insuffisant pour assurer une sé- 
rieuse inspection médicale dans nos 
écoles. 

Je vous propose donc, Messieurs, de 
m'autoriser à réorganiser ce service d’ins 
pection avec six docteurs en médecine 
qui recevraient une indemnité de 1,500 
francs par an. Celte dépense sera cou- 
verte par une économie réalisée d’autre 
part dans ur. des services d’hygiène, le 
service du contrôle des vidanges. J ai 
décidé, en effet, par un arrêté du 26 no- 
vembre 1907, que sept emplois de ce 
dernier service seraicnlsupprimés. Au- 
cune augmentation de dépenses ne ré- 
sultera donc peur le budget do la Ville 
de la nouvelle organisation de l'inspec- 
tion médicale scolaire. 

Lyon, le 8 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Herriot. 


IJFDRIATIOÏS ET AYIS DIVERS 


Commissions municipales. — 
Réunions. 

Jeudi 13 février 1908, réunion 4 
l’Hôtel de Ville, dans leurs locaux res- 
pectifs : 

1* De la Commission spéciale (affaires 
courantes), à 8 h. 1/4 du soir. 

2* De la Commission générale, à 
8 h. 1/2 du soir. 


MUNICIPAL OFFICIEL DR LA VILLE 

Ecoles maternelles et classes enfan- 
tines — Fonctionnement dea Can- 
tines pendant l'année 1907. — Avir. 

Du 1” janvier au 31 décembre 1907, 'les 
écoles maternelles et classes enfantines 
publiques de Lyon, ont distribué 82.853 
repas gratuits aux enfants nécessiteux 
et 6,530 repas payés 0 fr. 15 par les fa- 
milles des autres enfants, soit nn total 
général de 89,119 repas. 


Goura municipal de prononciation À 

l'usage dea bègues (Coure Chervln). 

— Avis. 

Un cours municipal de prononciation 
à l’usage des bègues, professé par M. le 
Docteur Chervin s’ouvrira 4 Lyon, Hô- 
tel do l'Europe, 1, rue Bellecour, le 
16 mars 1908. 

Les intéressés âgés de 15 ans au 
moins, désirant suivre ce cours 4 titre 
gratuit, sont invités 4 se présenter à la 
Mairio centrale (4’ bureau), avant le 
10 mars, porteurs de leur bulletin de 
naissance ( papier libre), et d'un certifi- 
cat du commissaire de police de leur 
uartier, constatant qu'ils habitent Lyon 
épais trois uns au moins et qu'ils* ne 
peuvent payer les frais dudit cours. 


Cantines scolaires. — Vente de tickets. 

Avis. 

En janvier 1908, leMagosin municipal, 
place Michel Serve!, a vendu des tickets 
de Cantines scolaires qui seront distri- 
bués gratuitement aux enfants nécessi- 
teux des Ecoles de garçons et de filles 
do Lvon, savoir : 

A la Société des Cantines scolaires de 

Montchat, 200 tickets Fr. 30 » 

A la Société des Cantines scolaires de 
Villette Paul-Bert, 1 ,200 tickets 180 u 
A la Société des Cantines scolaires du 
1" arrondissement, 1,000 tickets 150 » 
A l'Œuvre des Cantines scolaires du 
quai Pierre-Scize, -100 tickets.. G0 d 
A la Société des Cantines scolaires du 
1" arrondissement, 1,000 tickets 150 » 
A l'Œuvre des Cantines scolaires du 
1' arrondissement. 2,000 tickets 300 » 
A MM. Lumière et Kodlier pour les 
Cantines scolairesde Monplaisir,449 tic- 
kets 67 35 

A la Société des Amis do l’Ensei- 
gnement laïque do Bellecombe, 166 tic- 
kets 21 90 

A la Société des Amis de l’Enseigne- 
ment laïque de Bellecombe, 33 tic- 
kets 4 95 

Collecte du jeu de boules Augcr pour 
les Cantines scolaires du groupe, grande 
rue de la Guillotière, 46 tickets G 90 
A la Société d'encouragement de 
l’Enseignement laïque de Villette-Panl- 

Bert, 33? tickets 49 80 

A M. Dumas Fillon, pour les Cantines 
scolaires du 4* arrondissement (M. V. 

Fort, député), 334 tickets 50 10 

A la Société des Cantines scolaires du 
6* arrondissement, 1,700 tickets 255 b 


DS LYON 95 

Hospices civils de Lyon - Venteaux 
enchères publiques des batiments 
du comalno Corr.uty et d'une terre 
y attenant, situes 4 Vénlasieux — 
Enquête administrative. — Avis. 

Une enquête est ouverte, sur la de- 
mande du Conseil général d’administra- 
tion des Hospices civils de Lyon ten- 
dant 4 obtenir l'autorisation d'aliéner 
aux enchères publiques, sur la mise 4 
prix de 15 C00 francs, les batiments du 
domaine Cornuly, et une terre y atte- 
nant, situés 4 Vénissieux, chemin de la 
Gare; le tout d’une contenance de 5,336 
mètres carrés. 

Les pièces de l'affaire seront déposées 
dan.; les bureaux de la Mairie de Vé- 
nissieux, pour être communiquées pen- 
dant huit jours, 4 compter du samedi 
15 février 1908, aux personnes qui dési- 
reront en prendre connaissance. 

A l’expiration du delai ci-dessus fixé, 
un Commissaire enquêteur, spéciale- 
ment désigné 4 cet effet, recevra dans 
tesdits bureaux, le dimanche 23 février 
1908, île midi 4 3 heures de l’après-midi 
les déclarations des habitants sur les 
avantages ou les inconvénients de ce 
projet de vente. 


Dons au Bureau de bienfaisance 
de Lyon. 

Le 29 janvier 1908, il a été vérsè la 
somme de 20 francs, ullr.inde de M. Chai/»*, 
en faveur des pauvres du 3* arrondisse- 
ment. 

Le 5 février 11)08, il a été versé la nomme 
de 200 franc*, offrande UeM. Argaud, cours 
Gambetta, 8, en faveur des pauvre» de 
Lyon. 


Dons 4 'a Caisse des retraites du 
Bataillon des sapeurs-pompiers 

A la suite de l’incendie qui a eu lieu le 
15 février 1908 dans l'usine chemin de Ger- 
land, 15, MM. le» administrateurs de la Su- 
ciété nuoiivuic des Etablissements nuïtallur- 
giques A. Vaugier cl ont fait don d'une 
somme de Ô0 francs à la Caisse spéciale des 
retraite** du Bataillon. 

A la suite de l'incendie qui s'est déclaré 
dans se* appartements le 12 janvier 1908. 
rue de l'Hoiel-do- Ville. 37. Si. Brae. do lu 
Perrière a fait don d’une somme de 50 fr a 
la Caisse spéciale des retraites du Bataillon. 


Demandes en autorisation de cons- 
truire. 

du 30 janvier «h G Jticrirr iUOS. 

M. Vivierjjpropriélaire: Construction d’un 
hangar rue Tète-d’Or. 52. 

M. Caton, propriétaire ; M. Bernard, ar- 
chitecte : Construction d'une maison loute 
de Vienne, t*8 

Compagnie P.-L.-M., propriétaire; M. 
Geoffroy, conducteur: Construction d'un 
bâtiment garu de In Part-Dieu* 

M. Weitz, propriétaire; M. Bouchet, en- 
trepreneur: Communion d'un lumgar che- 
min de* Uulatlcs. 

M. Bébé, pi opi n-taiie : Construction «l’un 

hangar chemin il»* Haralian, 14-18, 

M. Sabatier, pioniièieire: * ’on str uc lion 
d'une niaisou cours tiamhetta. 196. 


Digitized by Google 



96 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL UK U Vll-LK l)B LYON [9 Février 190* , 


ÉTAT CIVIL 


Promesses de mariage déposées dan* 
les mairies d'arrondissement pour 
être affichées le 0 Février 1908 

PfcB'SIXH AfcnoROJMIMIBT. 

B«-ger-S*bbalel, Adolp , empl., r de Gadagne,6. 

D • Billard. Marie. ». p.. r. Audran,3. 

De n ave. Joannè». cnm.d. pu?t.,r d Capucin», 19, 
D'» Rossillnn, Jeanne, ». p . r. Centrale, 48. 
Fabrv, François, limon» d., r. lloDCty, 21. 

D '• G.vrun, Valérie. ». p , pl St-Vinceul. 8. 
Genin Jean, empl , pl Morel, 10. 

I» 1 '- Tachnn, Marie > p.. r du Caret, 1. 

Gin lot. Pierre, empl.. ni. St-Seb.»»lirn, II. 

U 11 * Cboinet, Marguerite, s. p . r T.-ClaiiJ ,32 
Gmllar.J. Stépbtoe. luIliiU, <|. St-Clair, lu 
0''* Bupotid, Sophie, cnnt. . r. d. B.-l'asteur, J 
Mai lin Abel, métallurg , r. de Vienne, 35. 

U 1 ** Traverse, Fnnêlie. euisin . r. Constant. .13. 
Morelon. Cypricn, voy, de c. r. Vendôme. 191. 

D u * l’ierron, Louise. ». p., r. Neyrct, 21. 
Picrelto, Jean, ernpL.r. Jncquatd, 18 bis. 

D 11, Philippe, Marie coutnr.. r. S.-Blanduu, Î0. 
Rive, Paul, empl., r. J -B.-Siy. 15. 

D"» Duport, Aline, s. p. « M<»ntbri*on. 

Royer, Déni», empl , r Ftessollc». 6. 

û' • isard. Italie, cailla., r. Costa. M. 

Son ter. Châtie*. empl. d sdm.. q. St- Vincent, 5. 

D'“ JftOMt, Céline, » p , St R-itnb.-d Albi n. 
Touraine, François, empl. de banq.. St-Etieane 
D‘> • Aulagnon. Aimée, s. p , r. de la Pial . i;*. 
Vegner. Jean, épie., r. de Bourgogne. 23. 

V" Mlehellicr. Marie, *. p.. pl. Meissonicr, 3 
Vasserat, F ranci -que, comptable Paris. 

D 1 *’ Coutelin, Rose, empl . r. ll.*Klandrin, 19. 
Véron. André, empl.,r. Boileau. h". 

B' 1 * Purgeât, Jeanne, empl., r. St-Cômc, 4. 
David, Maur.. rep. de com , r. T -GlaudL'anes, 3L. 

D 1 " Varéoa, Marie, coût,, pl- St-Vincent. 8. 
Louvet, Jean, eurd., gr. r Croix-Rousse, 21. 

V** Dubois, Eug., tus., b. Groix-Ro lisse, tiO. 
Martinaud. Jean, empl., r. Ctéqui. 247 
V** Mouchct. Virginie, empl., r, H -do-Villc, SS. 
Pcrr.it», Joui, boulanger, r. du» Capucin». 13. 
D l "Travard, Ben., euisin., g. r. Gulllotière, 10. 

OKI XSKME ARIUiJWl&SEUKXT. 

Eytnani, Valéry, lie. en droit, pl. Hollrcour, 3S. 

U M Rivoire-Vicat, F., s p.. Grenoble. 

Oalunil, Jean, empl , r. Pierre-Blanc. 19. 

D"« Félix. Sléphanie, a. p,, r. Confort, 19. 
Poitevin. T., fact. de* postes. pl. Cirnot, 15. 

D u Gély, Joséphine, *. p , Toulouse. 

Ageron, Émile, eoilTeur. c Charlemagne, 4t. 

D‘ ‘ droitier, V., brodeuse, r. Merciere, 23. 
Dcoave. Jonnne», com. postes, r. Capucins, 19. 

D 1 '* Hossdbu», Jeanne, s. p., r t>ntm|e, 48. 
Bormimer, Clément empl., r. d Alger. 25 
0 a * Mathieu, Marie, s. p.. r. l'enthièvre, 13. 
llécbcl, Jtîin, cultivateur, «lorbonud (Ain). 

Ü‘* Ile Irand, M., couturière, r. M.-A. -Petit, û. 
Mancval, Kcuniun. cocher, r. Duhamel, 13. 

U' 1 * Marque, Joséphine, cuUin., r. Boistac, 9 
Mégrut, Charles, empl., r. Uéqui 112. 

li"* bertrand, Jeanne, s. p., q. St-Antoine, 11. 
Borne, Auguste, voyageur, Grenoble. 

D 1 '* Mocbet, Élise. *■ p.. q. St-Antuine, 11. 
Chaperon, Albert, terrassier, r. O.-Perier, 21. 

D"* Satre, Louise, s p.. r. Ca».-Pern'r.'2l. 
Dérieux. F., empl a. do ch.. Passage l.lscre) 

V*'" Uruchet. CJéiuentiuc. ». p., r. Fruuklm, 2:-. 
Malbrunol, Jean, val. de ch., q de l'Est. 1*. 

0 1 * Poncet. Je urne, *. p , pl. Bellecour, 21. 
Kcmy, 1... pharm. aide-d*jof. r Pentaicvre, 13. 

ü • Liael, LouUe, » p . Grenoble, 
l'edet, François, tripier, r. Pierre-CornciBe, 158. 

D |W Lavorcl, Fmilie. iucn . r P.-Cnrneslle 158 
heiMon. Jein, fact. de» postes, r, de» Passants, b 
D'-* Darlny, Cécile, omiuiere, r. Duhamel, 8. 
0ri?.au I, Clâudlus, charcutier. r. Charité. ïO. 

D 1 *' Bailly, Jeanne, ». p., LentiMy (Kbônej. 

Cov Louis, ruipl.. q. Pcrrscbe. 39. 

l> ‘* Bouvier, Msne, s. p., q Perrache. 38. 
I^ersheiu». Jcsn, ébéniste, r. Franklin. 43. 

Ü" il ibigaud. Ma'ic, » p , r. St Georges, 74. 
Cbateluner. Gabriel, empl., r. Fleuneu, «•. 

I>“* Igojüheim. loséph., s p , r Franklin, 43. 
Kxqui, uamicn. journalier, r Bavai. 27. 

U *• M illel, Philomène. ménag , r. Passe!, 7 
F.yrsud. Louis, bottier, r. Auguste- Comte. 32. 

I»‘‘ Gcolfray, H., liogérc. r .Vlao n*. 93. 
T«s*ie r . Joseph, commerçant. r. Uellecour. 3 
il • D joui. Annette, empl , r. Tbnnisssin, 8. 
Pcyrol, Emile empl , r. Auguste-Comte, AS. 

il “ Lenoir Léonic. coutur., r. Tramassi»c, 16. 
Atiger, Auguste, empl., r. Centrale. 50. 

Ü * Dupin, Marguerite, s. p..pl. C.-llousie, 9. 


Bresson, Jacques, télégraph . c. Charlemagne, 31 . 

D"* MalHsard, IL, couturière, Montloel (Ain'. 
Troeeon, Con-ilant, empl q. Pierre-Scixc, 76. 
D"» Serpinet, Louise, riupl., r. Grôlée, 5. 

TKltSIKMI AIlRoaoUBKMKnr 

Chaix. Raymond, buulang.. Valence (Drôme). 

V'* Vincent ». p,. route de Vienne. 3*L 
Bunnefoi, M., empl. P.-L.-V., av. Bertbelot. 283. 

D"* Clayette. Step . coût .m. St-Lanrent, 6. 
Ar.us. Jean, propriétaire, bleyiicu liséré). 

Ü • IJrun. Antonlu. ». p.. r.’ Vendôme, 183. 

Pé arit. Jean, propr., c- Oambrlli, t20. 

D' 1 ® Biiet. Eticnnette, ». p-, Ecully l Rhône). 
Berry. Jean. empl. P.-l. -M,. ch. de la Mouche, ï6 
ü • Pantel, CL, coût , St-Mard-de-Vaux lé.-L), 
Bariola, Ernest, empl .av. de Saxe SQG. 

D' 1 * FotIouI, M.» ia. *. p., pl- V, .[taire. 67. 
Besson. Jean, des p., r. de» Pa«*xntH. 6. 

D * Barlay, <>cile. eiliriaiére, r Duhamel, 8. 
Bony. Jean, mécanicien, q. Pierre-Sciic. 41. 

I»' • Itnoasi, Lucie, coût., r. des Asperges 9*. 
Bourgeois, Jean, emballeur, r. St-Michel 55. 

I» -* Faure. Jeanne * p,, r. PnuMWt, f'T. 
Bouverot, Pierre, mécsnicien, 8t-Kon« (Rhône;. 

!P“ Bclomier. Jesnne.s. p .r. Honnaod, 22. 
Chaperon, Albe t. terrai-sier. r. C -Perler, 21. 

0 '*8atre. Louise, ménagère, r. C.-I*erier, 21. 
Char.nl. Antoine, empl. banque av de.8axe.i69 
B' « Neyron. A-. coutur., St-J -Molin-Moletle. 
Oossi. Jean, fumiste, pl. Kssp il, 7. 

D 11 * Perrond. Anut-ne, coutur , pl Raspail, 7. 
Ksc.ifJier, Ant . COvher, r. Manleui-Jaune, 8. 

U"* Pequegnol, Marie.* p.q Guiliotière, 17. 
E»qui. Dsmien, journalier, r. Raval. 27. 

Il' 1 * Mallet, Philomenc, uiéii . r Passai, 7. 
Falco, Joseph, charron, ch. de OerlaDd. 6. 

D 1 ’* Caniac. M., couturière, ch. de Gerland, 6. 
Frrand. Joseph, sculpteur, r. Givlbaldl, 212. 

D • Portoul, J., dactylogr , pl. Voltaire, 67. 
Fontaine. Français, o. d’usine, r. 51-Alhan. 6. 

D 11 * Guillermin, Etisa, s p., Sl-^ons Rhôn» . 
Gilardi Biaise, mananivre, r. de la Lône. 37. 

O 1 » Devcaux, A , journal., r. 8 -ürvpbe, 127, 
Goujet. Jo*eph, pàlissier, r- Muncev. il i. 

IM'» Lepin, Lsurcntinc. >•. p., Thiiy iHhône). 
Gonnand, Joseph, électricien, r. Boire. 49. 

D** Bauer, Benoit*, c irvet.. r. Villardière, 11. 
Grand, René, empl., ch. Vlahert. 10. 

D' u Peycru, Marie, empl-, ch, D.trabon. 90. 
Iluurs. Jules, emn P.-L. -M.. r. Gerland. 19. 

D* 1 * Micoud, Julie, femme de ch., r Troachet.9. 
Hoguenet. Emmanuel mécsn , r. Villette, 1 f>is 
U 1 ' Perner, Léontine, etap., r Villette, t bis. 
Jnort, Jules, propr . Sl-Jean-lc- Vieux Aini. 

D' 1 * Breussc, Marie, coutur., gr. r. GuiDnt , 14 
Louis, Armand rmb llcur. r. du Muiee. 3;.. 

Iji« Martinet, Marie, Journal . g. r. Gail.,35. 
Loussereauc. Claude, g^nl. ptix, r Bestix ï s 
l>"* l’errnud, Marie femme aech-.r. Duquesne 53 
Lub-vc, Victor, inécan , r. Gerland, t ft . 

B»* Huissier. Eléonore, coutur. Villeurba ne. 
Midignier, Brn>'it, com. négoc.. av. Saxe. 303. 

Ü ’Cillurd, Mario, §. p.. Ga'uire i Rhône). 
Maoge. Jules, rnécan.. av. lieithelôt. 36. 

0 '• Gautbier, Marie, coût., La Gôte-8t-André. 
Martin Abel, méia'hirgisie. rte de Vienne, 30. 

0* • Traverse. Marie, coisin r Gonstvntine. 13 
Merle, Pic re. cultivateur. Massignîu de-Rives. 

B' * Bionot. Eugénie, domeslirtue, Rellev I Ain). 
Muiiat, Albert, propriétaire, St-Jean de M ’irans 
1) •• PélDsoa, Charlotte «. p.. r Dauphiné, t>5. 
Mordon, l’.yprien, voyageur, r. Vendôme. 197. 

!> '» Pien'oQ, I/»ui»n. s. p.. r Neyret, 2t. 
Moulin. Elienno. pellet . r. St-Anne-Haralnn, tô 
U' 1 * Joly. Antoiuelte, jiell., r. Sl-lsidore, 2- 
Pédet, Fr., garçon tripier, r. P. •Corneille, 158. 

D 11 * Lavwrel, Emilie, mén , r. P.-Corncille, 15^ 
P.*rnetdi| Maréchal. L., appréteur, r Villeroi. *5. 

'»"• Pion Eugiime, menaaere. r. deSéze. 17. 
Pérouy. Emile, cultivateur. »:*iiteauneuf-d l»ê»e. 

B“* Atanoton. A., don»., ChAlevun*>uf-d‘l*è.c 
Perron. Jean, boulanger, r. des C*pu in». 13. 

B" TriviN, i».. csi«iil-i |r. r GuilloUAra, 16 
Petrier, Claude, empl . r, Montesuuieu, 66. 

i)' 1 * Cbapot, Mvrie. ti-seuse, 6t-Viclor-Ot»ieu. 
Prach, Joseph, élec’ricicn, r Madeleine. 51 . 

D 1 * Perrin. S., tulliHte. lmp. St-Virlonen. 20. 
Roman». Jean. c. vêtements, r. Creuzct, 19 
D‘ u Tnb'urct. L„ routu-.. r. Paul Bell. 19. 
âouvra*. Uarthelerny, empl. comm., r. relu. T, 

D 3 '* Juuvesu, Jeanne, s p.. r Dauphine. 116. 
Taunay, Eiouari. ébéniste, r. Passe! 12. 

Féraud. M . rhemidére, r. liaiibaldi. 2l2. 
Wart, Fleuri, tulliste, c. Iticb&rd-Vitlon, 8. 

îi' 1 * Vaysaade, Marie, s. p., c. R - Villon. 8. 
Bertrand. Louis, mar. ferrant. Tain ; Drôme). 

U * Ecoiffler. Joséphine, domestique. Tain. 
Brisson, Joseph, boulanger, r. J.-'oulary. 9. 

D ♦ Trêve, Esli-llc, tisseuse» r J -Soularv, 9 
Deydier, Casimir, empl , r. Donnefov, 3. 

B u * Malc-d, Judith, coutur., c. Gambetta, lit. 


Faure, EUe, empl., c. Richard- Vittoo, 29. 

D ,l# Peragot, A., coutur., r. de Marseille, 23. 
Ferrary, Jean, empl., ch. Feuillat, 57. 

U' 1 * Burow, llcnolte euisin , q. Tilsitt. 27. 
Frulin. J.-Made jardinier, cb. Sablonniers. 11. 

D' 1 * Pilllard. M., cultiv . St-R.-de-Mure 'Isère). 
Malorgue, F , élève pbaim , r. Panl-Bert. 1 39. 

D"* Laurent, Eve, modUte, St-Fodunat [Ard.) 
Pai renier, Charles, cultivateur. Bellay (Ain 
D' 1 * Bourgeat Ma ie, domestique, Bellay. 
QCkTItltax aaaosaaaamin. 

Gaudrv, Auguste, tell., Billy-».-Oi»y (Nièvre*. 

0 * kmtnxge, Jeanne, coût., r. du Mail, 3. 
Moine. Clément empl., gr r. Croix-Rousse, 3. 

Ü 11 » Praque, Stéph., empl., C d'Ilerbouville, 31. 
l uech. Louis, empl , Marseille. 

B • T remole t. Marie, brod., m. Bons fous, 1t. 
Souvres, Barthélemy, empl., r. Célu, 5. 

D il * Jouvoau. Jeanne. ». p , r. Dauphiné. 116. 
Üorel. Augustin, carlonnier, ruelle des Tapi». 6. 

Ü"» Rocbefort, M . coutur, Collunges (Il ). 
Badruuillard. A,, peintr -plAtr., g. r Caire. 23. 

D 11 * llerihaud, L., couturière, Sl-R .-df*-lles. 
Labrosse, Félix, jardinier, gr. r. de Cuire, 63. 

D"* Loung, L , domestique, pl.Tabateau, 19 
Auger. Auguste, empl . r. Centrsle, Î0. 

B " Dupin. Marguerite, s p., pl- C-lluu»se, 9. 
|lrii«on, Joseph, boulanger, r. J -Soulary. 9 
D “ Trêve. Eatèle tisseuse, r. J .-Soulary, 9. 
Louvet. Jean, cordonnier.gr r. C-Hou»so. 21. 

V" Dubois, E.. tiss.. b. de la C-*Rotuae, 1?0. 
ciaQoisMs xsfeoxorssBJiuir. 

Gobet, Cl., empl. P.-L -M . r. de la Claire, 42. 

b Bourg. M-, retordeuae, Grandri* ; llbônc , 
Vldon-Genit, A., négoc , Creys-Pusigmeu (Isè e . 

D 1 '* Bertbelier. C . euisin , ch Üeuii-Lune,265. 
Bony. Jean, mécanicien, q Pime-Seite, 41. 

U *• lmo»*i, Lucie, coutur.. r des Asperges. 9t. 
Chauvet, Fr., caporal su !34« infant , M<ic<>n. 

D 1 * Genet. Julie, domestique, q Jayr. 45 
Ue GenUIE Vincent, serg. 38* infant , àl-Etienne. 

B'* Vmu, Ant. modiste, ch de le Favorite, 26. 
Durand Louis, comptable, r. Bourgogne, 3 Ui». 

D'** Guiol. Ernsatiae, ling , r Bourgogne, 3 bis 
Esrofher. l'Iorls, cocher, r, Manteau-Jaune. 8. 

D '• Pequegaot, Matb , s. p., r. Msnt.-Jauue, i, 
llours. Juin», etnpl. ch. fer, q. de Vai»a.26. 

B 1 * Micoud, L.. femme de ch-, r. Tronchet, 9. 
Igerahenn. Auguste, ébéniste, r. Franklin. *3, 

D 1 * llibigsnd. Louise, ». p , r. St-Oeorges, 74 
Page. Ferdinand, ag. d as orances. r. Sl-Jcan. 29. 

D 1 • Oarnodier. Mélanie. couturière, Grenoble. 
Pivrs, Hector, serrurier, r. St-Cvr, 192 bis. 

D 1 '* Pacquel-t, M«rie, s. p.,r. St-Cyr, 96. 

TboMot Claude, empl , r. St-Cyr. 3i bis. 

D"* Gauthier. L., euisin., St-Cyr-M.-d'Or Rh. 
Vsgner. A»igii>te. épicier, r. B uirgogne. 23. 

V** Micheilicr, F.U»e, a. p.. ni. Mcitionnier. 3. 
AUarv. Eugène rinpl.. r. Sl-Jean, 6i. 

D’ 1 * Kolle, Cécile, ménag.. r. St-Jean, *W 
Brrger-Ssbbatrl. Auguste, empl., r. Gadagne, 6. 

iP u Rillard. Marie. ■ p . r. Audr&n. 3. 

Prv ol. Emile, empl. com.. r. Aug.-Comte. 31. 

D"* Ecnoir. Léonic. coutur., r. Tramaasac, !6 
Poudrille. Antoine, empl , r. du Brouf, 19. 

D 1 • Lainer, Joséphine, euisin.. q. P. -Seize, 87 . 
Ihigieux. Francisque, tripier, r. Cuvier, 2t. 

B‘* Orièt, Fr . cuisinière, r. de laCorderie. 14- 
T-occon, Constant, empl. com. q. P.*Sciie. 76. 

fi* *• Serpmrt, Louise, empl. com., r Grôlée, 5 
Desroche». Josenh, empl. P -L.-M.,r.de la Luge. 2. 
Ü' » Tempère, J , empl. , Sl-Junt-s-Loira (Loire). 
•iiisxb AssoaoiassuaaT . 

Bertola, Ernest, empl. de com., av. de Saxe, 306 
D' • Portoul, Msria. s. p., pl. Voltaire, 67. 
Charpenel. Melchior, pàl -conlls., c. VjUon, 57. 

D'*» Berger. Irma. emtd..c. V'ittno. 57. 
Deverrière.Pierre.m.devin» en g. , Pommier» ;Rh. : 
t> iJ * Dui-x're, Antoinette, s. p.,r. Vsuban.^99. 
Dupont. Elienno. empl tram., r. Garibaldi. 76. 

I» *• Lenoble. Louise, empl-, r.de Sèze, 69 
Exraud, Gabriel, bottier, r. A -Comte, 2t. 

D 14 * GeolTray, Henriette, lingére.r. Maa»èna,9;;. 
Gsrapno. Joannc», empl-, Beynost iAm!- 
D'ivflorgev. Marie, s- p.. r. Vendôme, 14t. 
Grand. René, empl., cb. Viabert, 10. 

D"* Pcjcru, Marie, empl . ch Bsraban, 90. 
Ilour», Jules, empl. ch. de fer, r. de Gerland, 19, 
B"* Micoud, Julie, femme de ch., r. Tioocliet, 9. 
Louis. Arman 1. emballeur, r. du Musée, 35. 

D“' Mirtinrl, Marie, iourn., g. r. OuilloL, 35. 
Mulbronot, Juin, val dechamb.q de FEst, 15. 

D 1 '* Poncet, Jeanne, euisin., pl. Uellecour, 25. 
Martin, Louis, empl., r. Vauban, tl. 

D u * liugon. Marie, chemisière, r Vauban, 41. 
Megret. Abrahim. empl.. r. Créqui, lll. 

B 1 '* Bertrand, Jeanne, s p.q St Antoine, II. 
Monloup, J -HapL.empl. P.-L -M , b. Brotteaux,7l. 
D"* Dubost, Maria, s. p., Lentigny (Loire). 



97 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


|9 Février 1908] 

Monvand, Louis. rnécan., r. Bar» ban. P. 

D IU Ravillat, Marie, tullisle. c. E.-Zola. 
Niermoat, Jo»eph. empl. soierie, CaJuire Rhône". 

D ’Péllsion. Jeanne, a. p., St-Amour (Jura). 
Pernet, Louis, apprêieur, r. Villeroi, 45. 

D"* Pion, Eugénie, mcn»g . r. de Sexe, 17, 
Pugieux, Francisque, tripier, r. Cuvier, 2 i. 

I>»‘‘ Orset, Fiançoise, cuisio., r. Corderie, 14. 
Rabeyria, J.-Bapl., val. de ch., b. du Nord. 4t. 

D“* Hivaud, Cécile, cul*., av. Noaillea, il. 
Romcstain, Pierre, tail. d'hab.,r. Molière, 39. 

D 1 '* Bernard, Jeanne, empl., r. TVTe-dOr.51- 
Thierry-Chef, Albert, émail., r. Tronchet, 81. 

D u * Lafarge, Jeanne, domeat., r. Tronchet, 81. 
Tbiévon, Claude, cultiv., Calulre (Rhône). 

D"* Gardian, Hélène, s. p , r. Bossuet, 19. 
Troillard, Joseph, empl. P.-L.-M., Oudin» (Rb.). 

Giraud, Alphonsioc, ouv. en soie, r. Ney, 41. 
Véron, André, empl., r. ooileau, 81. 

0' • Pargeat, Jeanne, empl , r. St-Côme, 4. 
Walker, Frauçois, livreur, r. Bugeeud, 60. 

D' 1 * Bussy, Antoinette, vermicel , r. Créqui, 18. 
Maiet, Aime, manœuv., r. Boileau, 130. 

D 1 '* brevet, Marie, apprèteuse, r. Boileau, 131). 
Pinguet, Alex., lient. 10* cuir., b. Hrotleaux 52. 

D 1 '* Vuntiio, Madeleine, ». p. h- iu • ((Mm). 
Buisse, Emile, journalier, r. Vendôme, 13<>. 

D"* Uarin, Marguerite, renas., r. Vendôme. 130. 
Socbay, Aotnelme, bourrelier, Oulltas (Rb.). 
D kl * flurdm, Rosalie, fem. de ch., b. du Nord,31. 


Naissances déniants légitimes enre- 
gistrée* do 2 an 8 Février 190*). 

ra lutta AsaoastsMMarT. 

Baudoioo. garç. bureau, r. Tabl.-Claud.,23. m. 

Comte t, ajusteur, r. Raymond, 13 m. 

Livet, empl., pl. St-CJair, 1 m. 

Giron, photographe, r. République, <i m. 

Archirel, naturaliste, r. Aunonciade, 24 . m. 

Faure, négociant, r. Terme, »9 /. 

Dervieux, emballeur, r. T.-Claudiennes, 3». m. 
Etard. taill. d habita, r Serg.-Bland.nn. 19. f . 
Padovani. empl. adminlstr., r. Diderot. 5. . . • 

Vial, ourdi, fromage*, r. Ste-Calherloe, l«. / 

Liotbin, pdtissier, r. du Plâtre, 4 m. 

Tournier, empl. com., r. Burdeau, 12 »i 

Laroc : bette, peintre-plûtr., r. burdeiu, 23 . /. 

Itambaud, négociant, r. de la Martmiere, r». ut. 
Uichalet, épicier, r. Tables-Claudien., 22 . . m. 

MUIIIMI AHROHDISSIMIRT. 

Revérand, mécanicien, cb. St Agnan, 5 m 

Peyron, appréteur, r. Bcllecnmte, 9!) m 

Lardet, pâtissier, r. Etienae-bulel, 4 ...... . 

Hollier. gard. de la paix, r. Vaubau, i2t . / 

Duplissy, manœuvre, r. Voltaire, 59 / 

Gatel, bijoutier, r. Grôlée, 8 / 

Meaudre-Desgouttcs, pl. Iteltecour, 30 tu*,. / 

Forai, empl., pl. des Jacobins, 4 ni 

Vigne, soldai, Givors i. Rhône) m 

Facchini, manœuvre. r. Gall.aad, 18 m 

Roy, manœuvre, r. du Repos, Il / 

GaUiet, empl., Villeurbanne *» 

Sérignat. manœuvre, c b. Cruix-Msllmn. i . / 

Bubler, val. de chambre, r. Servient, M. . f 
Itevelul, g. de la paix, r. Sl-Aiexandre, u. f 

Beitrand. forgeron, r. Boileau, 141 »« 

Lafond. tourneur, r. Crequi, 2.9 m 

Amblard, commerçant, r. Germain, 31 / 

Teulière, g. de U paix. r. Téte-d'Or, 12J ... / 

Magnin, empl., r. Vieille-Monnaie, 2 f 

Cbiamberti, sellier, r. Sébastopol, «0 tn 

LeviUain, serrurier, r. de Smnt-Cyr, 3». , . . / 

Toniello. verrier, c. Richard- Vitton, 46. ... ni 

Cuoq. empl-, r. Creuxat, il) / 

Saebcllo, peintre, r. Jouffroy. 6 m 

Jaccoud, teinturier, r. de Coude. 21 / 

Levy, voy. de comm., r. Franklin, 49. , . . , / 

Bacbellerie, appréteur. Villeurbanne »i 

Verdier, «iogueur, r. Mazeaud. 1J2 / 

D Hugues, g. bouc h., r. >eb. Grvphe, n . *• 

Deronxier, ébéniste, r. Téte-d'Or, e6 m 

Bouvier, empl., r. âébastien-ûrypbo, 25 . . m 

Perrot, empl-, r. du béguin, 12 / 

Balmon, empl., q. Plerre-Setxe, 35 / 

Dejeunnet, empl-, r. Vaubau, 74. • », 

Coudeyraa, charpentier, r. Colombier. U.. /■ 

Cbavarry, valet de chambre. Taris / 

Guy, m «mouvra, Oivors / 

Soumaiile. cordonnier, r. de la Charité, 39. f 
Jomard, cultiv., Sourcuux-s.-l'Arbre*le. . m 

Besson, cultivateur, Hrignais (lltiôi c / 

Pinot, comptable, pl. de la Vicl»iie, 4 m 

Defour, mégissier, r. PlBlhiiTTa 9 m 

Delisle, commission , r. du Griffon, 11 .... / 

Champeaux, maçon, r. Robert, 41 /. 


Taccaud, empl.. c. Charletnsgnc, 6 .... . m. 

Rajot. épicier, c. Charlemagne 9.. /. 

Cotterot, négociant, r. Auguste Comte, t4 . /. 

Verdier, manœuvre, r. *lorg«*-de Loup, .5 . f. 

Garnier, cordonnier, r. Duoton. 3J /. 

Itevelm, niMMfft, flaint-Fotté 

Fulliquet. journalier, q. do Vaise, 35... . 

Mandrin, empl,, r. d'Alger. 8 m. 

Torro, manœuvre, r. Ste-Jeann*. 47 . . .... «n. 

V«rcai9on, soldai uu 15*.’ de ligne m. 

Deshyes, ménsgêrr, Pteuririi sur-Saônc - , m. 

Dufat, sellier, c Lafayeftc, 850 / 

Michel, manœuvra, gr. r. Ouillotière, 229.. /. 

Scribante, plâtrier, r. St-Andié. 7. rn . 

Teroodat, g. boulanger, q. Tierr. -S.:i/e, :i7. m. 
Dalmais, huissier, r. Hôtel-dc-Vîllc, S*i . m. 

vaoisiauR ariioxiiisskmeet 

Audouxe, maçon, rte d'Ileyrioux, 169.... .. ni. 
Seigneuret, égoulier, r. Clos-Suiphon. 5 f 
Caillon, chaudron , allée du Sacré-'.’œur. 12 <>< 
Besson, gar. de peine, r. de CiCqui, 299 . »t 

briller, maçon, r. bonnand, 6 . m. 

Memery, maçon, r. P«ul-t»ert. 118 m 

Mkthcvet teinturier, ch. de* Cures. 15. . . . f 
Tejsseire, instituteur, ch. Vilriolerie, 2 ‘ . . rn. 
Granger, ajusteur, r. du Boîage. IB.. ... . . m. 

Oerc-uiratd, foodeur. av. Félix-Faure, - Ki «ri 
Suchon dit Bouchon, élect., r. Cyrano, t*. / 

Chevallier, chauffeur, c. Richard- Villon. 5. J . 
Parpillon, chaudronnier, r. de 1 Ordre, 27. /. 

Berliet, tourneur, rte d Heyneux, FS Aû. .. m. 

André, empl., av. Berthelot, 3 /. 

Flalret, fourreur, r. de Gerland, 30 /. 

Liriué, ajusteur, ch. Croix-3arr«t, 95 m. 

Lafay. empl. P.-L -M., rie do Vienne, I /. 

Tester, cordonnier, r. Paul-Bert, 45 >. 

Gûudey, gaid. paix, r. de la Téta-d'Or, 123. m. 

Faure, cafetier, r. Paul-Uerl, 207 «>r 

Dulac, correct, d'impr., r. de Ronald, r». , 
Bourgeois, re prés , r. Villebois-Mxreuil. I «. /. 

Meuuior, épicier, av. do Saxe. 303 ni 

Coidel, tourneur, r. Villeroi, 73 

Gruel, ajusteur, r. Croix-Morlon, 13 bis. . ni. 
Martin, av. Cour d'appel, r. de Bonne!. 7 . ni 
Thomas, maçon, eh. Moulin a-Vent, 4î . . 
Dreveton, manu'uvre. rte de Vénissieux, 31 m. 

Béuas&y, maçon, r. Créqui, 204 m, 

hanibet, jardinier, rte d fleyricux. 225 . . .. «i . 

Largin, mécanicien, r. Radiais, 32 m 

Hodet, garç. de café, r. Pasteur. 14 /. 

Mégiet, représentant, r. Bancel. 23 /. 

Monnet, tôlier, pl. Voltaire. 59 «i 

Leynaud, empl., r. M-Jéiôme. H / 

Pillet, empl. F.-L.-M., r. St Jérôme, t»4 ai. 

WATui&ue * a h i is'.nsiiiis r . 

Barrés, apprdeur, r. Joséphtn-Soulary, 12.. m, 
Giraud, appréteur, r du Mnil. 26. . . «n . 

Seux, telnUitier, r. Imbeit Colomés. 11. . .. /. 

Trapet, typographe c. d llo bon ville, t< . «*. 

Goinc, empl , b. Croix Rootsc, 89 f, 

Knccht, empl , ruelle de9 Tapis, 4 f 

cmouitas ARRoaniasassani. 

Perlioi, cafetier, m. des Anges. 15 /. 

Bros, masseur, q. Pierie-Scae, 36 . . /. 

Gourbis, empl. c •mm., m. Gbeinin Neuf 73. ni. 
Parias» tourn.-mécan , r. du Sou venir,? 3. . . tw. 

Juiileron, empl.. pl. St-Paul. 4 t . 

Ilontmino. brosseur. r. du F.-ii-Cbaux, 1/.. f. 
Gorrée, caisv. ag de ch., q. do Vaise, 16 . tu, 

Riviere, empl., r. St-Georges, 122 

Patnrel, ixpéd, fruits, r. Trota-Maiiee. 9. f, 
Marceau, empl. P.-L.-M., r- Jouffroy. s .. « . 

Cellier, ingénieur, r. de ls Baleine, 2 >n. 

S1XIKMI A R a ORblSSXlilüT 

Lelngeay, empl., c. Morand, 41 /. 

Caulpier. empl.. c. LaCayetle, t 

Druny, électricien, r. de Sèzc. Il f. 

Roogicr, g. de peine, av. 1 niera, lis. . m. 

Léger, g. de peine, r. huquesne. 9 i" 

l^t'ond, g. de peine, r. liarréme, 12 ir. 

Berlhler. épicier, r Maxséna, 25 ni. 

Manquât, mécanicien, r. Tronchet. 101 .. . . f. 

Laureaud, fourreur, r. GodeLov, 12 /. 

Prandon, empl., r. Vendôme. s<> m. 

Coste, jardinier, r. Duquesne, 69 /. 


Décès du 2 au 8 Février 1908, 

r*BMiiR AiRonnitaaMM-r. 

V» Gonmdard, * p., "2 a., r. de Oiméé, 89. 
Dijoud. P.-M.-T., s. p , üia.. m. G.-Côle. 55. 
V ,f Pougeon, s. p.. 77 a., r. de Crimée, 9. 


V»» Oornély. s. p.» 81 a . r. de l'Alma. 13. 

V’* de Besuchenne, s p., 77 a , q Pêcherie, 11. 
Bouvier, Jeanne, tOm.. r. Pouteau, 20. 

En. Griot tisseuse, 74 a., r. Diderot, 8. 

Béraud, • liudo ». p., 90 a . r. d'Algérie, 9. 
t'ombrieboo. Ch., 2 a., r Mottet-de-Gérando, 15. 
Bâtisse, V.-B., mil st , 21 a., bôp. Villmianzy. 
Pumirr. Germ., tail-, <77 a., r. du Plélrc. 8. 
Chôme ty, F.-M., mllit., 21 a., bôp. militaire. 
Griot. André, empl.. 72 a., r. de l'Annonciade, 1:1. 
V» Francox, rentière. 69 a , pl. M.-Servet, 6. 

V»' Drguiraud, iingère, 68 a., m. Gde-Côte, 101. 
Reboul, Joseph, voyag., 68 a., pl. d Albon, 1. 


10X1 RMI ARaoMDU 


Lagier, fact. des p., 53 a., Ch&teauneuf Rhône. 
Livet, chaudronnier, 49 a., r. Psnton. 22. 

K7. Guiguichon, doin., 22 a., pl. Antomelte, 34. 
V ; * (lagon, ménagère, 78 a., c. R.-N'jüuii, sô. 

Ej > Ganteiia, lacomm tulle 30 a., Saint-For*, 
heuard, 4 m., r. de la Chanté, 1. 

Gonnetun, 2 a., c. Lafayette, 237. 

Kp. Simonnet, *. p., îh» a., r. de» R -d'Ainay, 11, 
Rolland, corroycur, 59 a., r. CL-Hicbard, 44. 
VUréciial, menagure, 49 a.. Mlle ut banne 
Ep. Widemiuin, mén., 33 a.,r. du Bis-Port. 3. 
Ep. Uarioz, s p.,24a., rte d Beyrieux. ï23. 
AnneL, minœuvre, 38 a., gdr. r. Guiüuiière, 13. 
Goudel, s. p., 72 a.. Loriul i Drôme . 

Louis, garçon de café, 54 a., r. Metcière, 14. 

Ep. Hubert, mensgeie, 6k a., Tassm-Demi-Lune. 
V** Poucet, ■. p.. *6 a , r. d'Eogbien, 16. 
Bernard, s. p,, «9 a., r. François- Dauphin, 16. 
Klein, militaire, 21 a-, q do I Hôpital, 20. 
Bornarel, militaire, ?2 a , q de 1 Hôpital, 20. 
Vial. s. p., #8 a., r. do la charité, 1. 

Seigné, a., r. Voltaire. 10. 

Arnuux, C m., gde r. de la Croix-Rousse, 96. 
Spéry, a., Mulery Rhône), 
inappot. 1 j , r. du Boutbonuais, 116. 

Poix «t, d m.. r. du Gard, 8 
Ep. MiraiJM, ménagère, 40 a., r. Vigilance, 6. 
En- Murlin. eouturieve, 24 a., Caluiie et Cuite. 
Cnaix, mécanicien, j 1 a , Grasse (Alpex-Uar.j. 
Clazomène. ». p., 7 4 a., c. de la Liberté. 36. 

V Barvolur, Maocbiaa , 43 a., r. Moucuj, 171. 
Cbabrerie, mineur. 4s a , Tcrnand iRbôuey 
Verguet, 2 ni., r. Smith. 26. 

V rt GLyzolie, s. p., 75 a., r. Ftaokliu, 12. 

Ep. Maileval, s. p., 19 a., r. Emile-Zola, 11. 
Uivier, empl. tram-, 29 a-, r. A.-P.cfcclurc. 8. 
Tarnat, militaire, 21 fort Lamothe. 

GavGd», 18 m , r. Jacquard, 24. 

Henry, terrassier, 52 a , a. dom. Ose. 

• anct, manœuvre, 36 a-, r. Centrale. 56. 

Bray. ménagère. 46 a., r. des Charmettcs, i(i9. 
Gunon, domestique, 56 V, pl. d Amay, 4. 

Ep- Berthaud, s. p., 39 a., r. de la Cuxrité, 70. 
Diron, militaire, 21 a , caserne Tait-Üicu 
Farge, !) a , r. Jarenle, 29. 

Girerd, lû m , r. Franklin, 57. 

Petrad, s. p , 74 a . c. du Midi, 36. 

Richard, cultivateur, 37 a., Loire (Rhône) 
Lichal, manœuvre, 70 a . m Carmélites, 42. 
liaison, journalier, 43 a., Mrjzitu ,l*é:c). 
Mignard, mineur, 56 a,, CbAtiilon-d'Azergoc» 

Ep. Bailly, lingère, 53 a , r. Auguste-Cuuite, 17. 
Yernay s p., *6 a., r. du Peyrai. lo. 

V” Ctixffird. s. p., 80 a., c. Chnrlemigne, 4, 
Cavet, journalier. Si a., Villeurbanne, 
liécorbet, pdlissier, 42 a., r. P. -Corneille, 169. 


TtOtillMX ARROMDISSaUBItT. 


Toinrt, empl., 23 a , Lons-le-Saunier (Jura). 
Polhtcf, cuiuvat., 57 Mar dore (Rhône). 

Moulin, cafetier, 4 2 a., cbem n Femilat, 78. 

Ep. Iteynaud, mensgere. .7 5 a-, av. F. -Faure 32. 
Greffe, mouleur, 53 a., r. du Dauphiné, 30. 
Verinaro, retraité, 75 a., ch. Bjruban. 125. 

V** Perrin, monag , 48a., lmp. Gerland, 3. 
Arnaud, rentier, 7i » . r. Madeleine, 57, 

V»« Gome, menng.. 57 a-, r St- Antoine, 48. 
Hadarcs, épicier, 48 a., r. Créqui, 170. 

Rebelle!, manœuv , 28 a., ch. des Culat., prol. 
Topelet, maçon, 2)a. r r. Moncoy, 12. 

Havstin. retraité, 75 a., r. du Repos, 5. 

Couturier, 3 m , r. St-Micliet, 57. 

V'* cavcy, s. p., 78 a , r. Moncey. 36. 

Ep Coiniod, coutur , 51 a , r. Vultai.e, 22. 
Uochet, ». p., 9» a., r. delà Madeleine, 3. 
Moulm retraité, 63 a., ch. VjlUon, 34 
tp. Clievaltcr-brevon, mén .54 a , r.d K»«liog M, 
V” Verstidcte, s. p„ 83 a., r. Cbaponnay, 2a. 
Ep. Guigue, méong-. 59 a., r. P.-Bert, 218. 

Ep. Miitiieux, b. p , 28 a , r. do la Parl-Oleu, 33. 



9H 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


(9 Février 1908] 


Zenjlfl’. var ier. 40 a., av. Ptrc-J A tillerie, ü. 
Gbatelaid, einpt., 45 n . c GambftU. 146. 
Giraud, blanchis ,31 a ,Si-Svrnph.-»l«-Ley (Ivoire). 
V f * Pix*i«r. s. p , !3 a., r. Montesquieu. 34. 

V** Rrunet-I.xvigne, s. p , 68 a., c Lafayct , JM. 
Charboioet. ch ui'lron . lia., ch .C.v-üarret, 105. 
Paradis, m in , 4H a . St Etienne, 
v»* Giraud, » p , 19 a., r Ser vient, 65. 

V- H ion. hnrt -fleuriste. Cl a . av Uertbetol.199. 
V* Rnuillard. s. p.. "3 a , r P -Brrt, 213. 

Kp. Perréol, a. p., Si) a., r. Gciland, 3. 

Bernardin, a. p.. 63 a.. ch des Alouettes, SS. 
Flalet, 18 j., r. Duguexelin, 210. 

Simon, s. p., 74 a . ch. des Platane*. 15. 
davier, mar. 4 taisons, 74 a., r. Mohore, 114- 
l.ucirn. plombier, 25 a., Villeurbanne. 

Juillnrd, oitirier en relr., ‘I i , r. Franklin, 33. 
Cïlin, preaseur, 2» a., r. Croix-Jordan, 2». 

I.ager, dome-4 , 33 a., q. de Serin, 31. 
balayette, 14 a , ch.de Montcbet. 3t. 
Clerc-Girard, 3 jours, av. F. -Faure. 189. 

Gillet blanchis., 68 a., ch. des Pina, 9. 

V” Ohanry. s. p.,74 a., r. Gîme-de-^erf, 29, 
Onndarair», manœuvre, ül a., r. Dédie vel-n. 7. 
Gullon, menuisier, 39 a., pl. Monplai-ir, 10. 

Iloty, maçon, 33 a., r. Ouguesclio. 21?. 

V« Juniquc, rentière. C9 a., cb. SI -Mathieu, ?8. 
V»* Godard, rentiers. 73 a., r. Servient. 7. 

V" Courcière. rent ère, 84 a., q. Gulllolière, 23. 
V** Gerin, a. p., 86 a., av.de Saxe, 219. 

Ep. Dupant, fleuriste, 21 e.,r.Ho!?.*doa- Vieil ,11. 
Vigier, 13 in , r. d llcyricux, 33. 

Kp. Laurent, s. p., 22 a., q. des Brotteaux, 26. 
Itata, empl.. 42 a., r. de l'Epée, 2. 

Ep Grenouiller, a. p., 16 a , r. P.-Berf, 41. 

Kp. Mermet. s. p , &4 a., q Cl--B»rn«rd, 1. 

V * Megneudy, *. p., 63a,, imp. Vicior-Hoffo, IL 
Globert. a, p., 69 a . r. Part-Dieu. 82. 

Ep. Fillias, corn ,59 a., r. P.-Bert, 116. 

qcatribmi AnaoiTDiaaaMairT. 

Geneat-Bronte, a. p., Si a., r. de l'Enfanca, 43 
•bslet propriétaire, 63 a.. 8irod (Jurai. 

Gatlien. coulur., 73 a . r. d Austerlitz, 2J. 
Armand, vuy., de com., 47 a , r. hachai*. H. 
Froment, devid., 41 a., g. r. (roia- Rousse, IS. 
Itozet futier, 75 a , q. de Serin, 5'J 
Cbambiun, tall. de pier , 79 a,, r J -Soulary, 40. 
Mollard, verrier, 28 a., r. Doilcau, 103. 

Blanc, x. p., 70 s., gr. r de Cuire, 60. 

M*rrel, dévid,, 73 a., pl. Cum. -Arnaud, 7. 
Bollvd, empl , 61 a., r. Stc-Clolilde, 12. 

Dufour, dessin., f»5 »-, ch. des Grenouilles. 11. 
Vnrrcl journalier, 6l ans, a. domicile Car. 
Grlvot, empl., 25 a , r. de Dijon, 10 
Corubet, rentière, 64 a , itnp. iierger, 5. 

cj.vgnÉMi ARaoiauanrurr. 

Marnet, Joseph. 2 m , pl. du Ma ché. 3. 

Diipuv, a. p , 74 a,, ch. de Choulans, 12. 

V'* Carlin, x. p . 74 a., r. St-Cyr. 9. 

Potaiicr. a. p., 80 a., ch. de Pràncheville, 136. 
Couturier. Marie, s. p., 79 a ,ch. UicnouiJIes.t i. 
Sellgnat, itude, 2 m , gdc r. de Yeise, 9. 

Jurie. Clémence. Sa., r. de la Pyramide. 77, 
Clavel, Jeanne, s. p., 39 a , r. du J -de Paix. 2J. 
Maillary. blanchisseuse, 55 a , q P. -Seize. Gl. 
V** Datet, rentière. 71» a., q. Pierre -Sciie, 10. 
Cave, manieuv *. Si a., c. Charlemagne 32. 
Vacher. Journalière. 48 a, r. de Bourdy, 2. 
Janin, journalière. 64 a ,rle de FranchrviUe.ns. 
Piot. jardinier, 68 a., r. Pyramide, 87 bit. 
Aimard. couturière, 27 a-, r. St-Jran, 56. 
Mihinjoud. Anne, ti ni , r de* Fargea, 2. 
Lapierre, couturière, 59 a , r. St -Jean. 60. 

F.p. lianguin, lailleuse, 5» a., r. de Ctdngne 2 
V T * Jacquard, s p., 69 a . r. du M -Jaune. 10. 
Relave, religieuse, 74 a., r. St P.*dc-Yei*e. 43. 
Itivoire, Antoinette. 12 a , r. do Ga-lagne. If. 

Kp. Dallevcl, ménagère, 31 a., r. Smith, 3J. 

V” Itollet, s. p.. 75 a., r. Pyramide. 51. 

Kp. Larriguc, a p., 53 a., r. Juge-de -Paix. 52. 
Delorme, reolier, 63 a-, m. du Chemin-Neuf, 31 
Beauchamp, corroyeur, 50 a., q des Etroits, 7. 
Dupin, cyliodreur 46 a , ch Odes-Terres, 71. 
Gouverneur, Paul, 18 m.. r. de St-Gvr, 24. 

V” Bouillon, «. p., 78 a , r. de la Pyramide. 43. 
Aubert, a. p , 7» a , ch. il» Fratrheville. 136. 
Pait. Céleslm, 3 a-, r. de Ht-Cyr, "s. 

Barbe. Alexis, doct mé 1., 82 à . ch. Franchev., 6. 
Kp. MorUot, ménag., 64 r. Deilievre. 10 
Genin, J. -Pierre, doreur, 49 a., r. P. -d< Justice, 6. 

suiies AaaoRbiaauaairr 

Ep Rougé, a. p,. 60 a., r. Cuvier, 120. 

Kp. Gnadigcr, ménag , 69 a , r. Petrequin, 1. 
Foaly. maçon. 70 a., r Mssséna, 81 . 

Bouteille, manœuvre, 89 a , r. Ma*téoa, 107. 


Ep. Roche, ménag,. 57 a., av.Thiera, 130. 

V** Vulpillat. cravat.. 49 a., r. Monlgolfier, 98. 
V»* Pigeaud, ménag.. 61 a.,r. Nev, Hfi. 

Rerlhier, tisseuse, 53 a . r. Garibildi, 97. 

Laurut. Joséphine. 4 a,r Cuvier. 133. 
Appointaire, pAüxuer, «6 a ,r. TiHe-d'Of, 43. 
Terry, menuisier, 5*» a., r. Cuvier, 13. 

Gernrain, limonadier, 51 a., b. IDcitleaux, 37. 
Moulin. Charles, era.-l.. 40 a., c Villon. 47. 
Msii'eau industriel, 47 a. b. du Nord, 94. 
Gandin. ébéniste. 53 a., r. Tète-d'Or, 63. 

V'* Dérangé, a p., 69 a., r. Ney.23. 

Maio>er, Marie, 2 a., r. Louia-Mane, 12. 
Mourard, teinturier, 69 a . b Brotteaux, 64. 
nsxset, renlier, 70 a., r. Duqucsoe, 59. 

Ep. Béard, ourdixseuse, 54 a . r. Masséna. 101. 
Mxnhi-*. ingénieur. 33*.. r. Ven-lûme. 20, 

V** Tabardel, commerç., 35 a., b. Brotteaux, 69. 
V** Vibert, cuirin., 80 a., c. Vittoo, 83. 

V*», Lévy, a. p.. 69 a., r. Dussaussov. 26. 

Ep. Violle, concierge, 71 a., r. Godefroy, 10. 


Mouvement de la Population 

do 29 Janvier au -I Février 19CH. 


Nombre de mariages contracté* T3 

— divorce* enregistrés 7 

— naisaaucea légitime*.. 1%) 

— — illégitime* 27 

— décès 252 

— mort-né* 10 


ANNONCE LÉGALE 


Prolongement de la rue Duguetolin. 

— Echange de terrain entre la 

Ville et les Hospices civile de Lyon. 

Le Maire de la ville de Lyon, 

Don.ne avis : 

Que par acte en ilate* des 21 et 31 dé- 
cembre 1907, reçu MM'* IVIortn»* et Ber- 
ger, notaires à Lyon, la ville île Lyon a 
acquis pour cause d’utilité publique, cfe : 

1* M. Eruest-Louis Oberkampfl, pronrié- 
ta ire -reolier, chevalier de la Légion d hon- 
neur; 

2” M. Anne-Gustave Cambcfort, négo- 
ciaut ; 

3° M. Fôtrus-Mario-François» Bernard, no- 
taire à Lyon ; demeurant tous à Lyon. Tous 
|p.s trois administrateur* des Hospices civils 
de Lyon et membre de la Commission exé- 
cutive du Couseil général d'administration 
desdita Hospices, agissant en cette qualité 
en vertu do la délibération prise par ceCon* 
seil général dans sa séance «lu 7 novembre 
1906, approuvée par l'arrêté préfectoral du 
11 mai 1907, 

line parrclle de terrain d'une superficie 
approximative de 56T> m. 25 d. carré*, située 
à Lyon, rue Paul-ftarL Ü2-61-66. 

Lu écliango sans soulte ni retour de part 
ni d'autre, de «leux parcelles du terrains 
communaux, situées a Lyon, la première 
rue Ncnve-de-la-Villardiére. 15 bia isupcrll- 
cie -16 m. 32 d. carrés), c» la seconde A l’an- 
gle Nord-Hst du cours Bayard et d«* la ru«* 
Helandine. superficie (573 in. 37 «1. cam's), 
ledit échange conclu en vue du prolous*- 
uient do In rue Duguesclin. 

La présente publication est faite en con- 
formité des dispositions de la loi du 3 mai 
1 Si 1 (ait- 19», pour la purge des privilège* 
et hypothèques qui pourraient grever la 
parcelle de terrain dont il s'agit. 

Lyon, le 27 janvier 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Urrbiot. 


COURS OFFICIEL dM aurobaadUas 
eu gros sur la plao« de Lyoa, ooas- 
tato par la Commission désignée par 
la Chambre de Comnaroe, 

n «• rfgit U ttnArtét, A i uwi Vt 
L«a *rta. aa oontpum «oat oot*« ■«> I 6 kilo». 


74 • 
33 . 

30 50 

29 • 
18 50 
22 • 
20 • 
22 • 
21 • 
18 15 

31 • 

31 50 
49 50 
44 50 
13 • 
37 • 
43 • 
4* • 

32 • 
31 50 
55 50 
64 > 


50 ■ 
70 • 

60 • 
37 • 
74 • 


Craint» fourragères et oléagineuses 


0-ainei ttiréu *■ i*»* le* 100 k. 183 


205 


— vieille» 

123 


Ub 


— d'Amérique — 

• 


• 


- fa Iwni <• Inw. M i,lta . 

448 


175 


vjeüiea 

123 


13 i 


de luierue d'Italie. — 

• 


■ 


Orameidecnixt ounav«tte — 

41 


44 

50 

— de «ainfoin — 

33 


36 

■ 

de vesces. ......... — 

23 


25 

50 

Fourrages 

Foin de Bourgogne . . . .le» 100kU.ll 

50 

ü 

• 

de pays . . . ....... — 

Pa lie de romant — 

ld 

50 

n 

• 

5 

• 

6 

• 

— de seigle 

6 

50 

7 

• 

Fruits ssos 

vmxndesdeProv. en sortes les ItOS 

230 

. 

250 


— k la pr ncesse ... 

ISO 

■ 

180 


Raisin» de Corinthe — 

80 

• 

85 


de Malaga - 

il 

50 

12 


Algues de Bougie ........ — 

33 

« 

42 


de f>*enxa 

6Î 

■ 

80 


Prune» d Ente 

9) 

• 

105 


Buoras 

S icre i.».* •• fa» fa Nrfa. . . . les 100 k. 

66 

, 

•7 


- coupé régulier 

f6 

30 

74 


irrégulier — 

65 


U 


Sacre oiiio poudre le» 100 k. <6 


66 


- — semoule — 

«6 


69 


S lere crisUilisé indlgèae. 

67 


72 


— exntiqar. — 

58 


60 


s soç de giu&ose 44 degrés 

35 


G! 


Qnfés 

Café de Flnde Malabar ... les 10* k 310 


330 


— Mysor».. , — 

113 


340 


Santns 

245 


ï90 


Java xert — 

320 


150 


— jaune — 

J 20 


400 


Déméren ... ..... 

i:o 


360 


Ca/é de HalU nature 

255 


580 


— trié 

280 


3C0 


Goadekmpe haHit. 

jao 


3:0 


— bonifleur 

140 


360 


Moka .. 

355 


400 


Café Porto-Rlco 

320 


343 


M.IM — 

2V5 


325 



275 


590 


Babia 

145 


Ît5 



Le 7 Jéorier 

Crains st Farinas 

BU 4s pay« do rayon. ..lé* 100 ki>. 22 73 

fa hm i.— .i — 2i 25 

d« Rasais - 31 30 

— d'Amérique - 29 50 

— province* danubiens. — ■ • 

dtx Indes — • * 

— dur 26 • 

Se-fle - 18 23 

0 -ge de braaaorie — 21 • 

— de monture - 19 25 

Male - 21 • 

Sarrasin - 20 • 

Avo ne nouvelle — 18 50 

laricota bl.de Bourgogne — 30 • 

nains de Hongrie 29 50 

/ari'.e de boulang. 1 *q. lee 125 kü. 48 50 

— — ronde. — 43 5« 

Son le* lOOkil. 12 75 

Pénale indigène......... — 35 ■ 

Ris de l'Inde — 38 • 

Rti du Jepon — 46 • 

dix de Saigon — 27 • 

Alton du Piémont écume — 49 59 

— glacé... — 60 • 

— Caroline 62 • 

FAtsa Alimentaires 

PAtea extra choix Ue 104 kli 67 ■ 

1 choix — 61 • 

— marchandée — 56 • 

Irrégulières — 41 • 

Semoule... — 41 • 


)igitized by Google 



|9 Février 1908; 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


C>mo Mar&gnan- Para . . . 1er* 10®l 385 
— C- raque* rrapano 480 

- Pn.rto-Cabsllo 410 

(7aa*aouil . ...... — 31* 

Ceoto Trial lad letlWk.355 

— Mertioiq. et Gaadel- 393 

— Mil préparé — 310 

— Haiti - 325 

— SamanaetBaoches. — 535 


Poivre noir Alépy Im 100k. • 

— — Telüchéry ... — • 

— — Saigon — 33u 

— blano — 430 


Balte et produit* etAarlqnoe 

Halle de coco...., les 100 k, 50 • 

de Palme «•» *«**».. — 13 » 

Hait fonda de Parie <««■ ai) — 13 • 

de province (en fût| ... 15 • 

— preasé — 10J ■ 

Acide (Mtaell#|«lMMba) , — 60 • 

_ ( o < wiiiiii* i . . . 70 * 


tnft, UMllU, *■ IM m H Ht p 14* >0 • 13 • 

- ««lutta - Lee 100 k 73 • 80 . 

Glycérine blonde, 38* 130 • 130 • 

— ptoMtaii», 30* ... 141 • 145 * 

Huile# minérales 

Bail* de pétrole l'hectolitre 38 80 H 80 

de «chiite - >1 80 3 180 

Kssenee minérale..... — 37 50 44 • 

Huiles, Savons 

Huile r**Mita «imair . rm las 100 k. 163 • 173 • 

- eartne - • • • • 

— — Sert — • * » • 

- - Ane 140 . 150 . 

Halle commune lampe.. Ie« 100 k. ■ • • • 

Halle de noix - 178 • 3 5 • 

— d arachide surfine.. — 103 * 130 • 


Huile le *4**n»e su'flne. . — 103 

— «le sésame a brûler — • 

de r.QnUt % Ouuclte. 100 

Huile de coltt épurée. . . . les 100 k. »2 

— de lin. - 05 

— *e enlia brute.. ... — a 

Savon de Marseille bl l*q. — 63 

Marseille ht. 2* q . — SI 

— bleu plie, *.}>• U'b* . — 83 

de palme marbré... — a 

— d'oléine, 1** qualité. — 82 

marbré..., — 52 

— de palpe.... — 53 

— mon extra......... — 38 

— — ordinaire . ... — 33 


Vin Beaujolais 1*' choix, la pièce ICS 

— 3* - 71 

Vin Bu Beaujolais la pièce 63 

Vin Lyonnais i * choix — 68 

— 3* - - 53 

— Méconnais !•* — — f.S 

— — P - - 13 

Vin Bourgogne !•* - — 110 

3« — 65 

— Bordeaux 1 * R a***»» 120 

S — 88 

Vin RomasiUon 1 ?**•*>• 34 

— f - - 20 

— Montagne 1«* — — 33 

— *• — - 19 

— Narbonne i*» — — 33 

— 1 — — 20 

- Algérie I* — - 21 

3* — - 20 


Goura moyen des oombustlblee 
■ur la place de Lyon. 

Parais les 100 kil. I 

Grtlassons 1 

_ ... Chatilles choisies. ... — ! 

floaim.. Iwtel - 

Braisettes lavées.... — 1 

Malbroug — 

Menu sortant — 

Anthracite — 

Coke cassé « 


Esprit 3/6 Béliers 4SI*... l'heetol. <5 * 73 . 

de marc — ... — 53 • 65 • 

— Nord fin 4 90« ... — 48 50 43 15 

Esprit Nord extra-fin h 80’ — 4931 49 75 

— de grain — — 38 25 66 2, 

— mauvais goûi - — 4" £0 47 13 


COURS OFFICIEL des denrées ven- 
dues dans les Halles et Marchés. 

du 1** au 7 février 1908. 


Marché en gros de la Martini Sri 

ides...,. la pièce 6 * 9 


Canards.... 
Volailles 1» 

quai. — .... 

. 4 » 

6 * 
4 S0 

4 50 
8 £0 








1 90 

Beurre 


. 3 50 

3 . 

Fromages . 


! 1 5 j 

S * 


Marché en gros dee fruit# #t légumes 

Pommes de terrs. it «•liai sMn«*i .. 7 • 8 5 

CbtUigncs — Il * I) 


Cours dea obligation# à lots de l'Em- 

S runt municipal de 18804 la Bourse 
o Lyon. 

Prix d’èroiision, 98 fr. 50 c. — Valeur no- 
minale, 100 fr —Jouissance, 15 juillet 1907. 


Lundi, 3 février 
Mardi, 4 — 

Mercr., S — 
Jeudi, 6 - 

Peadr., 1 — 

Samedi. 8 — 



MOUVEMENT DES ABATTOIRS 

du 29 Janvier au 4 Février 1908. 



MOUVEMENT DU MARCHE AUX BESTIAUX BT DES ENTRÉES DBS VIANDES FORAINES 

Bu 20 Janvier au 4 Février 19*8 



PRIX DU KlLOOlumm DE VI AK II K 


Sur les Marchés En Boutique 


QUANTITÉS 
de kilogrammes de 

VLAKDKB FORA INK8 
inspectées 


, Viandes Viandes 

maxlm. | minlra. fraîches salées 


Jeudi ...... J 

1 

V,n4r*il.... 

i Moutons 

| Veaux 

Porcs 

| Boeufs et vaches 


I Moutons 

Mardi.. ! 

. Bœufs et vaches 






i Veaux 

1 

1 Moutons.. 




1,671 

1,671 

2 40 

1 70 



2 40 

1 60 






» 1 







191 

191 

1 34 

1 21 

2 20 

t 80 

2 40 

2 • 



877 

511 

1 60 

0 90 

2 20 

1 20 

2 43 

1 40 



ISO 

S80 

1 30 

1 (lé 

2 20 

1 40 

2 40 

1 60 

10,418 

4,615 

1,901 

1 ,941 

1 33 

1 30 




, . 



1,039 

039 

1 60 

0 91 




• ■ 



54 i 

519 

1 36 

1 06 

» • 

• ■ 


• » 



1.060 

1 . 16 ) 

2 40 

1 10 

• e 

• • 


• • 



1 616 

1 456 







18.141k. I 

1,399 

1.399 









S.7U 

2.731 

(1) Aa pu Ida vil poar lea veaux et porca, •« uoida mon lauaia non cum 

pna). 

2.6 n 

2 692 



poar 

lea fcrtitala, 

vacnoa et moaion*. 





Digitized by Google 








































100 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


9 Févrvior 1908 


Cours des denrées vendues eux Factors ta do la villa de Lyon, du 31 Janvier au 6 Février 1908 




31 Janvier 

l*' Février 

2 Février 

3 Février 

4 Janvier 

5 Février 

6 Février | 


















Plu lut 

hll tu 

Pii ki il 

Pin lu 

Plsi Mu 

Pl*i lu 

Pu* km 

Ptsi ko 

Plsi Mil 

Pki Mi 

Plat Mtl 

S 



Poissons do mer 












■ 


■ 

m 

Aigrefin» 

le kil... 

• • 

• • 

• * 

• • 

• • 

• ’ 

• • 

• • 

• • 

0 70 



0 90 

BE 

Ange» 


0 RO 

. . 

0 RO 

0 7. 

. , 

a 

, « 


. . 

, . 

1 10 

t 

. . 

• i 

Barbues 



! 1U 

t le: 

1 9i 

1 70 

1 8 i 

SI 

a * 

a • 

î 10 

2 ■ 



2 :.0 




3 «0 

3 . 

2 RJ 

■ Il 

2 10 


2 50 




2 6) 

2 40 

* î S 

■VT 1 

Cabillaud* 

_ 



0 RO 

• ■ 


. 



■ • 

a . 


a . 

. ■■ 
















■MT 














0 7^ 


Hp> 

Congre» 

- 

î • 

U RO 

0 80 

0 70 

0 80 

0 70 

i • 

0 G 

0 90 

0 80 


0 RO 

0 80 

T! 





! 10 
l • 










£ 

mm 

Grondin* 


1 31 

t 20 

0 &0 

. . 

: : 

. , 

r . 

t 50 

0 90 

, , 


Bfî' 



0 HJ 


0 6) 

0 5. 

0 30 

■ Y 



0 70 

0 80 

0 80 

0 7i 


He 

Lotte» de mer . . 


t 4) 

t 20 

t 10 

i 

t 20 

' ■ 

1 30 

1 40 

1 20 

l 

1 3) 

t lu 

9t 

• ■ 




■ r- 






J • 






■A* 

Mario» 

- 

i t! 

t 

1 - 

0 9- 


EL 

1 40 

1 10 

i (Ô 

t 

1 30 
0 80 

2 40 

m 

m 

L 

U 

Raie* 

‘ Rougets-barbet* 


1 «0 

3 - 

1 Si 

2 76 

1 - 
3 * 

V 7* 
1 3. 

Kj 

0 8 

2 10 


KC 

0 90 

2 7» 

ü 

n 

£ 

iv 

saial-Pierre 


1 • 

■TT 

0 80 

0 7i> 

■Mu**! 


a a 


a a 

a 

0 90 

0 8'. 



Sardines 1,2 sel 


1 20 

1 a 

a a 

* . 

i 10 


« . 

M* 

a a 


a 



■Tt 

Sole» 

Saumons 

- 

-I «U 
: . 

3 50 
(. ri) 

3 • 

f. 

4 10 

3 • 

3 20 
8 Qs 

4 4i 

BEI 

4 10 
8 lJ 

Efî 

3 30 

t 50 

L 

if 

Thon» 






n 

• * 


BJE 

• * 

Mf 



S 


V|vr* . , 


0 '.0 

0 

0 RO 


Ha 


0 6» 


0 70 

B Tl 

0 60 

0 5a 


■ f 

1 Harengs frai* 

le cent. 

4 • 

3 50 

3 50 

3 

En 

î 5 


3 • 

3 a 


3 5u 

2 SO 

4 • 


Poissons d'oou doues 
















Angn lies tirantes.. 

Anguille» morte* 

le kil . 

• '• 

1 ‘ 

a • 

• a 

u 


• • 

’ • 

• 

2 ÎC 
1 6 j 

2 • 
t 50 

7 

• *• 

* * 

• 7 

Brimes 

Brochets... ..... 

Carpe» 

- 

g; 

i • 

2 U 
<1 90 

t SO 
0 80 

t 4 

2 40 

Ü 

’ * 

î 40 

' * 

• • 

0 

1 8t 

3 • 

1 20 

2 40 

1 - 

E péri an» 

Lottes eau douce 

- 

t 20 
3 00 

3 • 

2 50 


i 30 
3 20 

1 2 

• * 

• * 

4 » 

3 8i 

3 20 

• * 


* * 

Ombres- chevalier» 


« • 

3 50 

3 • 

2 7, 

DI 


3 41 

3 10 

3 50 

3 30 

i • 

2 80 

3 S0 

J 30 

Perche* 





i JO 





1 3g 






Traites 





4 

ixl 


6 20 



7 51 

6 20 

4 80 

5 80 

5 ÜJ 











Friture 

_ 

1 • 

0 80 

0 RJ 

0 Cu 

1» 70 

0 5 

0 8 J 

9 bü 

1 • 

Ô 70 

U 80 

0 60 

0 KO 

M ;0 

I Crustacés, mollusque» et coquillages 















Crabes 


0 so 

• a 

« a 

* « 

t • 

0 R0 

a , 

a . 

0 83 

0 70 

t - 

a 


« a 

Crevettes muges 


: 3 j 

4 5 

9 40 

3 5» 

5 40 

4 *6 

a a 

WW 

« Iv 

7 30 

7 4 J 

4 50 

8 40 

3 50 

Crevettes grises 

- 

■ • 


1 20 

! • 

• • 

• * 


If 

• * 


1 40 

1 2» 

* * 

* ' 

Langouste* .. 


6 • 

5 40 

5 30 

b 30 

3 10 

6 8w 

• «« 
6 70 

K 

7 20 

6 U 

6 10 

5 50 

6 * 

5 b i 

Escargots., 





» . 




EX 




* 


1 20 

Moules 

- 

0 U 

0 4'. 

0 4<J 

0 iU 

0 4i 

0 3. 

0 40 

0 30 

0 5* 


0 50 

0 4 

U 40 

0 JO 

Huître* Marenoe*, n* 2 





1 . 

• * 

. , 

_ . 




WM 


• • 

! ; 

— 3. 


6 50 

» • 

« 50 

• • 

o m 

a • 

6 50 

a • 

6 r.o 



a a 

8 50 

• 




. 

3 5J 

a • 

3 90 

4 a 

. . 

3 50 

4 • 

r t 

3 5» 


SB 



a a 

Huître» d'Arcachon.n* 2 



4 • 

a . 

4 • 

a a 

, . 


4 • 


. . 

4 • 

a 

— 3 


ï . 

a a 

2 • 

a a 

2 • 

. . 

2 » 


2 a 


2 • 

, 

2 . 

a a 



1 25 

i • 


t 25 
1 • 

a a 



1 25 

i • 


1 25 
1 • 


1 25 

t • 

a 

t 25 

1 • 

. . 

5 

Volailles 

— 


“ 

t • 

* * 



* 

» • 







Dinde* 




1 • 

5 . 

va 

S » 

fl 


* • 


7 _• 

5 » 

» • 

5 . 

Poularde» ou chapons de Bresse... 


ti • 

5 a 

: . 

5 • 


4 50 

m 


€ . 

Il . 



7 . 

i * 

] Poule tu 




3 £0 

2 


t 50 







i 30 





t • 
2 - 


Hd 

Eu 


0 8 
2 :5 






Pintades moites... 

- 

• :o 

3 • 
3 . 

2 a 

: * 

î 50 



2 25 

2 . 



Crète* en lots 

- 

s • 

• : 

• • 

ï 50 

7 . 

7 • 

• * 

8 a 

r - . 

7 50 

7 i 

7 1 

• a 


Glblsr à poil. 
















Lièvre français ... 

la pièce. 

• • 

• • 

• • 

* • 

• • 

• • 

• ■ 

• • 

• • 

• • 

• • 

• 

a a 

• ■ 

Lapin* de garenne 


2 20 




2 50 




2 30 


2 20 



2 50 

Gibier à plumen. 











Faisans . . 

Courlis 

la pièce. 

t 40 
4 . 

• • 

• * 

' 1 


; • 

• • 

• • 

î 5) 
5 . 


• • 

• ' 

* * 


Béctssc». . 

— 

. . 

. , 

3 . 

3 30 

2 5 

a . 

p . 

3 

4 . 


5 a 

4 » 

Canard* sauvage» 

— 

3 • 

2 • 

3 5) 

t 10 

3 . 

t 35 

2 5» 

1 KO 

3 a 

2 20 

3 • 

2 • 

3 33 

3 . 

harcelles ... 




3 54 






1 30 





1 30 
































Digitized by Google 































































,9 Février 190» 0ULLKT1N MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 101 

Coara de» denrées vendues ans Faotorats de la ville de Lyon, do 31 Janvier au 6 Février 1908 lnolus (suite) 


DÉSIGNATION DES DENRÉES 

31 Janvier 

f'Pévrier 

2 Février 

3 Février 

4 Février 

5 Février 

6 Février | 


- 

Plu lu 

Mu 

lut 

Plu Us 

Pu lui 

Plu lu 

Plu lui 

Plsi Su 

lin lal 

Pki lu 

Fai Ur 

Plu 

k« 

Plu ksi 

S 















mm 

Poules d'eau — 

• ■ 

• • 

• • 

• 1 

0 10 

0 60 

• • 

- 

1 • 

0 SI) 


, . 

• • 

JE 
















RAIe» d cu — 



• » 



• • 

0 5J 

0 40 

0 40 

0 30 

» 10 

0 40 

0 40 


• • 

H 


; : 


; . 






î“ 





U 


! : 


: ! 









* : 



Grives 

7 


4 

6 


4 5 

1 . 

5 ■ 

6 31 

6 - 

8 . 

5 • 

1 . 

5 

5» 

6 50 


Merles la donx. 

• 


. » 

, 


• 

• a 

■ . 

• . 

. 





. 

a B 


Bécassines — 

20 


12 . 

IS 

. 

il 

iû * 

3 . 

MS • 

•J . 

23 . 

il • 

20 • 

12 


15 . 

3Ü*Wj 

Vanneaux — 

•J 


h 

• 

• 


8 . 

6 . 

. • 

m 

• • 



■ 

a 

1 . 


Pigeons ramiers la pièce. 

• 


. . 

■ 


• . 



. • 

. H 


• . 


a 

. 

• a 

Wh 



















Beurre, ceuia, Iromages 

















BÉa 

Beurre Iflkil... 

2 60 

2 50 

2 10 

2 fO 

î 60 

2 50 

• . 

• . 

2 50 

2 4' 

2 60 

2 

50 

2 TJ 


CKnfs lecenL. 

• 

. 

. , 

. 

. 


. , 

. . 

• » 

, . 


a , 

a a 

a 


. , 

■vj 

Gruyère... lekil... 

• 

• 

• » 

■ 


• • 

• • 

• • 

• • 

• • 



• • 

• 


- • 

Vj 

Primeur», légumes 


















Champignon» de couche.. . . ... lekil... 

2 *? 

2 . 

2 

■ 

i ;f 

2 30 

2 . 

1 HD 

i 60 

2 1) 

2 • 

2 • 

i 

80 

2 Î0 



















r* li» 


2 



1 














BULLETIN COMPARATIF des RECETTES des CHEMINS DE FER LOCAUX st TRAMWAYS 


t>u 29 Janvier Février “WR 5* semaine 1 


LIGNES 

RECETTES 

DK La 8KMAINK 

DIFFÉRENCE 

KN FAVRl'R DK 

RECETTES 

A PARTIR WJ 1“ JANVIER 

DIFFERENCE 

KN FAVEUR DK 


1908 

1907 

1908 1907 

1908 

1907 

1908 

1907 

Lignes de la C 1 * des Omu. et Tramways de Lyon... 

163.194 W 
3.231 71 
i .*01 15 

115,239 72 

9.913 18, • > 

182.818 10 

7*5,863 07 

36,955 63 

. . 




1,3-5 15 

19,811 <0 
18,147 25 
56,876 71 




Funiculaire de Lyon (r. Terme) 4 la Croix-Rousse.. 
Croix-Piquet 

Lignes de la C** P.-O-L 

3.861 85 
4.420 10 
10.610 82 

3,183 6. 
4.5:'T 
9,666 48 

19 25 . • 

-I 118 30 

7» 31 ■ • 

IB. 783 i) 
2L483 6 
56,299 28 

1,025 20 
377 49 

1 ,838 40 


SAISIES DE DWNRÊE8 MALSAINES 


Du 2? Janvier an 4 Février 1908 


NATURE 

des 

QUANTITÉS SAISIES 

TOTAUX I 

Aux Abattoir* 

l>»aa lue Magasins 

Aux Criée» 

Dana la» Hall»» 

el Miiri'be» couvert» 

s* a, - le*. Ma rené» 
découverte 

HARCRARbtSrS SAISIES 

Pièce» 

kilogr. 

Pièce» 

hilogr 

Pièce» 

kilotfr. 

Pi*ce» 

fcitoirr. 

l*ie*'«a 

A.*‘o»rr 

Pièce» 

kllogr \ 

Bœuf* et vaches 

8 

1,520 








• 

mu. 

1.510 

Veaux 

1 

70 










10 

Moutons 

3 

*5 










45 

Porcs 

1 

.HO 


• 


• 






30 

Chèvres 

1 

16 


• 




• 




16 

Chevreaux rt'agneaux 


• 









Bs 

• 

Chevaux 

2 

5(0 









2 

500 

Fœtus 

Ht 

• 









8» 

a 

Abats divers 

81 

1,686 




• 

• 




81 

1 ,6H« 

V tandes fraîches 

8 

3‘Jl 




. 





8 

391 

Viandes saJees 


a 









• 

e 

Poisson* imaréé 


a 


510 







« 

54 D 

Poissons i rsu douce l 


a 




Il 


• 



• 

11 

Langoustes et homard» 


• 





. 




a 

■ 

Crevette» 


a 









• 

3 

Ecrevisse* 


a 









■ 

• 

Hiiktre» et Coquillage* . 


a 



* 






» 

■ 

Gibier* épiâmes) 


• 



2 






2 

■ 

Gibie » a poils) 


a 



a 






a 

• 

Volailles 


• 



1 






1 

■ 

Pigeon- 


a 



2 






2 

a 

Lapins domestiques 


a 




a 





• 

• 

Champignon* , 


a 









• 

• 

Légume* divers 


a 


a 







a 

■ j 

TrùlT * noire» 


, 









a 

• 

Fruits divers 


' 






' 



• 

_ 


Digitized by Google 









































BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


[9 Février 1908] 


10Ü 


RENSEIGNEMENTS 8TATISTIQUES afférents «a mois de Janvier 1908 


Bibliothèques municipales. 


DÉSIOUTIiM 

des Bibliothèques municipales 

RiiMBrr 

de livres lus 
sur place 

BOUMS 

de 

livres prêtés 

ROMBBt 

de Iocu-um» lB«crit* 
pendant le mois 

Grande Bibliothèque 

3. 1U 

303 

6 .561 

Bibliothèque du Palais de» Arts 

2.533 

il* 

2,0:3 

— du t ” arrond' 




du 2* 




da 3» — 




— du t* — 




du 5* — |.l mm «• . . 




— du 6* — 





Situation numérique mensuelle de la fréquentation des écoles 
municipales. 





BONUS 


rombrr 

de la 


d'inscriptions 

fréquentation 

d élèves 


journalière 

Grains 

Ecoles supérieures... j J'iim 

683 

910 

4,120 

4,299 

CM 

846 

63 

63 

Ecoles ( !'• circonscript. 5 fîïewuî 1 

3,74* 

16 

15 

primaires < 

6,609 

6,673 

5.838 

5,766 


élémentaires / 2 * circonscript.. 

155 

124 

di _ . „ h $ !’• circonscription. 

Ecoles maternelles j j® circonscription. 

3.591 

2.835 

2,267 

2,748 

; 


21,111 

î 5. 715 

45» 



Situation numérique mensuelle de latréqusn* 
tation des garderies du Jeudi. 


ROMBRB Ii’fCOUt* 

où fonctionnent les 
garderies du jeudi 

Routas d'élévis 

inscrits 

csirru motxr 

ds la fréquentation 
journalière 

89 

m i 

4,183 


Ouvroirs municipaux. — Etat numérique de la 
fréquentation mensuelle. 


ROUBRl 

douvroirs 

| COCRS OC ISATIS | 

cocu ne sort 




CT 

wk 

4,230 

2,8r7 




Bénéficiaires de lait stérilisé à ia Crèche 
et à domicile 


Rue Inbert-Coliiuiti, 18 .« «S 

Pour* Charlemagne, 19 17 

Hue Vendôme, 111..,.. *1 

Hue d'itlr. 8 . 35 

Quai Fulchiroa, 16 33 

Rua Roquette. Il 3S 

Rue Vendôme. 93 67 

Dépôt grande rue de U Gtiillolière, 129 . 31 

Totaux 332 


Statistique de la fréquentation des Crèches municipales en Janvier 1908 


Il L 



ctmâtGH k 




TOTAUX 

BÉNÉFICIAIRES 1 Rua 

Imbeit-Colomés 
1 19 

Cours 

Charlemsgne 

19 

Rue 

Vendôme 

23i 

Rue 

d lsljr , 8 

Quai 

Fulchiron 

14 

Rue 

Roquette 

H 

Rue 

Vendôme 

92 

! Piésenta au l” Janv 1708. | 

Il 

11 

27 

6 

9 

10 

U 

99 

Inscrits courant Janv. 1908 

3 

1 

4 

1 

1 

2 

4 

16 

Soitis courant Janv. 1908 .. 

3 

2 

2 

« 

1 

■ 

4 

12 

Présents au 3 1 Janv. 19us . . 

IJ 

10 

29 

9 

9 

12 

22 

103 


COMPTE RENDU da» opérations effectuées par les Commissariats de police de la ville de Lyon, 
pendant le 2* aem*atre de l’année 1907. 


, Nature des crimes et délits justiciables 
de la Cour d’assises 
ou des Tribunaux correctionnels 

NOMBRE 

Nature des crimes et délits justiciables 
de la Cour d'assises 
ou dos Tribunaux correctionnels 

NOMBRE 

4* 

pKri-'trbai 

4'tftMÜlMU 

ip»rè* 

U 

p.di-urkm 

f SfrnUliM* | 


44 

255 


tlrparl 

991 

18 

n 

Abus de confiance 

18 

Mise en vente de r'iEnestible» falsifié». . 

Adultère.. 

*7 


Insoumission à la toi sur le recrutement 

4 

Kf 




Mendicité 


El 




Outrages d un magistrat ou fonctionnaire.. ... . . 


Attentat-* A la pudeur, outrages rux bonnes mœurs. 

21 



lit 

ei 


Ports d'armes prohibées 






30 

en |uerouU Jtbnpts . 

j 


Hcc 1 de malfaiteurs 

** 

Bris de clôture el d objets mobiliers 

27 

12 

Suicide». — Homicides par imprudence 

Tentatives d** meurtre ou d'assassiunt 

66 


Chasse et pêche 

| Contrebande (allumettes, tabac, etc.'. 






16 

247 

21 

1 Traite de* blanches. 

3 >6 

3i>3 

r. . . P ‘ . , . . , 




J* 

* 



■ 



* 








*** 



* 



1.691 

I 

29 


* 

’ 



921 

122 

•tontravention» diverse» aux arrêté» de polie- It 763 

4,4*2 

971 1 



Digitized by Google 


































(0 Péwricr 1908] BULLETIN MUNICIPAL OPFICIBL DE LA VILLE DE LYON 103 

ÉTAT COMPARATIF DES PRODUITS COMMUNAUX afférents aux exercices 1908 et 1907 encaissés pendant 

les mois de Janvier 19C8 et 1907 


iITtClIS 

do 

ICMIT 
(ftÉfiIra I** 

tri 0 
_ 10 

- It 

- Il 

- Il 

- U 

- Il 

- IG 

- i : - 18 

- i» 


lit. 22 

- U 

- 24 


- M 

- 15 

- 36 


— 54 

- W 


— 40 
-41-42 

— 75 

— 81 
- 120 
- 121 


MATURE DES RECETTES 

KSCSTTXS DO MOIS 

DIPPaKKNCI 
as PAVKUK DI 

ascsiTsa 

DD 1» 

A PARTIR 

DIPPKKBRCa 
KM PA *MM Di 

PREVISIONS! 

19C 8 

1907 

19C8 

1907 

1908 

1907 

1908 

1907 

Taxes municipales 











Alcool. 

108,710 33 

113,373 89 


4.663 3 

108.710 37 

113.3*1 89 

a a 

4,613 34 

1,400,000 


C*a«ui, Biln. ■» «t» a ••iiaraa Iktamlllu 

• • 



• • 


a a 

• * 


373,000 


locaux des loueurs m b.tum. u «nui. 

• • 



a * 


B • 

a ■ 


9,000 


J Constructions neuve» 

■ • 



a • 


• a 

a a 


310,000 


Taxe d entretien 

• • 



a a 


a • 

a • 


612,000 


Débit* 

. » 



a a 


a a 

a a 


1,194.000 


; Propriétés bâties . . 

! .. . 



• * 


* * 

' * 


3.040,000 


Taxe d'habitation 

, , 



a , 

: : 

. . 

a , 


! ,990,000 


Locaux Mt’Ul | ItlMtltt HH »K(*MlM 

• . 



a ■ 


a a 



392,000 


Cercle* 

• a 



a a 


a • 



50,000 


Théâtres 

21,921 50 

21,514 94 


2.591 7 

21 923 20 

24,514 90 

• • 

2 591 70 

150,000 


Totaux.. 

U.',t)J3 75 

137.858 79 

• 

7.Î33 0 

130,633 13 

137,888 79 

a . 

1,253 04 

9,775.000 


Dirrftaucas..,,. 



• * 

7,753 01 



• • 

1,255 04 

’ i 

Abattoirs, Marchés, Entrepôts 



L * t4 * 







*■ j. 

Taxes d'abatage 

36,868 P6 

38,142 2i 

• ■ 

1,273 2H 

36,868 95 

38,142 2» 

a a 

1,273 58 

348,000 


Droit de tripée et d cchaudnge 

4,515 43 

*>50 33 

• • 

334 81 4,515 41 

4,850 33 

a a 

33 1 », 

43,000 


Attache *i place m marche mi bestiaux 

14.993 74 

16,039 f.O 

■ « 

1,0*5 9C 

14.993 :o 

16.039 40 

a a 

1,0*3 

1*2,000 


Pesage aux abattoirs et marché . . 

7.4*9 24 

8.063 fl J 

■ ■ 

613 82 

7.419 20 

8,063 02 

a a 

6U ê: 

73,000 


Produits divers, abattoirs et marche 

5, £55. «6 

4 .24 1 81 

1 .311 35 

a a 

5,555 6) 

4,213 Ht 

1.311 8> 


20,000 


Halle de la Martinière 

B • 

■ • 

■ . 

a a 

• • 

a 

• a 


6,000 


Halle des Cordeliers l ca*cs) 

7,122 24 

7.121 40 

■ . 

2 2C 

7,121 20 

7,124 4(1 

B B 

2 50 

70,000 


Divers marchés couverts 

• • 

• • 

• ■ 

a a 

a a 

• a 

a a 


8.000 


M«rrbés découvert».... 

46,140 90 

4». 002 67 

2,138 15 

a a 

46.140 90 

44,002 67 

2,118 23 


363.000 


Droits d attache i> uhm mi . . . 

149 £0 

1*6 50 

.1 • 

a . 

119 50 

lût; < 

3 - 


3,000 


Droits d attache t« mi* •• « <« ma 

4.272 > 

4 ,0 1 î 65 

240 33 

a • 

4 ,2*2 . 

4.03! 65 

240 33 


70,000 


Boucherie chevaline 

1,368 . 

1,608 • 

■ • 

240 - 

1,359 • 

1.609 . 

a a 

SiQ - 

13,000 


Entrepôt des Douanes... 

5,722 98 

6,533 94 

• » 

Sbü 98 

5,722 98 

6,583 96 

• * 

860 98 

70,000 


Totaux.. 

13 1, 198 34 

il 1,876 14 

3.693 43 

4,311 06 

114,193 55 

«1,176 16 

3.693 43 

4,3H tk 

1,183, 000 


DirrÉHxacs* 



• 

6.7 61 




■ ■ 

ti ; < 61 



Bervloe des Eaux. 











Concessions payable» par trimestre 

62,177 31 

109,612 71 


47, 4 i5 10 

62,117 31 

109,612 71 


47, m 40 



id id. semestre 

61 ,790 67 

5, 8 13 50 

53,947 17 


61 ,;vu 67 

5,843 50 

33,9*7 13 


J.6J1 .600 


Vente d eau m mbrml, pma, h^mmi 

9,5*9 78 

11,007 £4 

• 

1 ,466 76 

9,540 76 

11,007 5) 

• • 

1.4o6 76 


ToîACX 

133,708 74 

126,463 73 

55,947 17 

48.902 16 

133,5(8 16 

126,461 75 

53,947 17 

38,90i 16 










a a 



Inhumations st Cimetières 

(Il 










Droits d'inhumations 

61.431 90 

70.393 90 


8,552 . 

61,833 90 

70,395 90 


8.562 • 

550,000 


Droits d'exhumations 

t , i2l) - 

1.075 . 

270 . 


1,3/0 * 

1,030 - 

270 . 

a a 

20,000 


Concassions de terrains 

17 797 42 

15, .>2 80 

J, 14 Cl 

a a 

17,197 42 

15,082 80 

2.H4 62 

a a 

183,000 

, 

Produits divers 

2.111 • 

1,9*9 • 

192 . 

• ■ 

a, iti 

1,9*9 

192 - 

• • 

18,000 

. 

Totaux 

81,092 3: 

88,977 70 

2,676 6.* 

8 ,'62 • 

*3,092 32 

88.977 70 

2.676 6; 

8.502 a 



Dipp4bo*css 



• • 

5,a85 38 




• • 

5,8l3 38 



Domaine publio. 










? 

Droit* de Voirie 


9) 20 

. . 

V9 S» 

a , 

90 20 


99 20 

350,000 


V o gue» 


• • 

• * 

a a 

« • 

a a 

a a 

a a 

47,000 


Installation» diverses 

816 60 

2,537 94 

„ ■ 

1.721 3* 

816 60 

2,537 94 

a • 

1,721 3* 

12,000 


Locations sur bas-port» et rivières. 

■ • 

• • 

a . 

a a 

a a 

• a 

a a 

a • 

22,300 


Stationnement *m •■•*«. ru*-n 

3,475 • 

4,101) • 

a a 

615 ■ 

3,475 b 

4.100 . 

a a 

625 a 

30,000 


Marchands ambulants 

120 . 

96 . 

24 • 

a . 

120 b 

96 • 

24 a 

a a 

3,000 


Droits de véiifjcation t» i»»«iu > mi. 

566 . 

57 4 80 

■ ■ 

8 80 

566 • 

574 80 

a a 

8 80 

7,300 


id. id. Mil. MdrtfaN 

271 50 

234 75 

18 73 

• * 

211 50 

234 75 

36 75 

• • 

4,300 


Totaux 

5,2*9 10 

7,6*2 69 

60 73 

2 . 451 3 1 

5,249 10 

7,6*2 69 

60 75 

2,434 34 



Dirrtnsncas 



• • 

2.393 59 



’• • 

2,393 69 

476,300 

’| 

RÉCAPITULATION 

486,6*2 45 

495,849 09 

«2.3.7 99 

11,134 60 

486, 692 48 

493.849 09 

62,377 93 11,544 60 

14,760,900 *| 


Indépendamment de cei recette*, qui se perçoivent journelle- 
ment, tl en est d'autres qui ne peuvent figurer dans un état compa- 
ratif. parce qu elles ne sont perçues qu'à de» intervalle* irréguliers 
ou éloigné», et même parfois a la fin de 1 année. Elles sont évaluées 
annuellement s la somme de : 

Centimes communaux ordinaires et extraordinaires 
tari, i 4 8 do ebap. 1**. et 1 du chap. Il k ....... Pr. 3,I33,G(MI ■ 

Affermage de divers services et biens communaux 

(art- 21 et 29. du chap. I*'). 54,600 • 

Produit des propriétés communales (art. 56 à 69 
du chap. I") 1,613,400 • 


A rtpontr ... .... . .. 4.431.600 • 


831, ( 
*61,1 


Ht port. 

Rentes et intérêts de fonds placés (art 70 4 74 et 

134 à 15» du chap. |-i 

Redevances pour occupation du domaine publie (art 
38. 43 à 49, 76 k 82 et 84 4 89 du chap. 1»)... 1,166, 
Fonds de concours, subventions et remboursements 

(art 90 4 109 du chap. M 

Droits et produits divers (art 110 4 119 et 122 4 133 

du chap. I*'> 

Ventes prévisionnelles de terrains communaux (art 3 

do chap. Il) 

Annuités de remboursements d emprunts et divers 
(art 2 et 4 a 12 du chap. Il) 


coo a 

636 • 
,877 • 
952,650 • 
103,752 • 
20,000 • 
550,461 78 

Total 7, 876.»; S 78 


(1) il n'a rien été encaissé depuis le 1*’ janvier dernier pour le compte de l'exercice 190$, les tôles pour cet exercice n étant pas encore publiés. t‘n 
tableau comparatif sera publié apres la clôture de l'exercice 1907 et indiquera les recettes effectuées pour chacun des exercices 1901 et 1906 4 la date 
du 3i mars l*0S. 

l*) Cei ilruil» 10 «coinpMrnl comme luit : coorou ds dux, il. 633 fr.j «« don <t tmnifut», 13.293 23; cucueill .1 omtmtnu, Si, MJ 31. 


DiC 


jy Google 




104 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DB LA VILLE DB LYON 


(9 Février 1908] 


RENSEIGNEMENTS STATISTIQUES afférents an mois de Janvier 1908 


Mariages. — Age et état civil des époax. 

ce 

f- 

fe 

M 

ai 

H 

en 

en 

a 

/. 

o 

te 

BS 

< 

Mariages. 

i 

t 

0 

> 

Q 

D 

Nalnaancea 


\ 1 
1 g 

i 

■ 

■ 

i 

| 

AGES 

trocs 

trouai 

e 

c 

I 

• 

e 

a 

9 

S 

I. 

ml 

R 

f 

2 

J 

r 1 

= j. 

- 5 
î: & 

u 

S | 
? ~ 
a 
* 






» 

5 

1* 

3 

J 

5 

■* 

«a 

< 

m 

O 

I» 

■J«*A 

iwpq»q||*> 

• 

•- 

al 

R 

O 

r 

ja 

S 

■ 

E 

» 

■ 

î 

1 

•i 

r 

3 

*• 

■ 

s 

y 

z 

R 

a 

O 

R 

*B 

U 

| 

eL 

• 

i 

| 

1 

- 

2 

S 

r 

m. 

f. 

m. 

r. 

m. 

f. 

m. 

f. 

De moins de SU an* 

t • 


t 

33 



37 

i*' arrond 

3 

18 

23 

. 

è 

23 

24 

» 

3 

32 

31 




. 

5 

S 

De 20 a 24 ans 

$0 


90 

103 

. 


103 


13 



• 

4 

3' 

?* 

14 

H 

45 

A4 

• 



7 

122 

129 

De 25 a 29 ans 


t 

39 

54 

r. 


59 

3* — 

11 

m 

to 

lé 

6 

9- 

5 

?9 

33 

1 r 

14* 

1 



• 

• 

• 

De 3u a 34 ans 

2» 8 

2 

3a 

13 

1 




t 

15 

17 


1 

18 

U 

2 

3 

‘.'0 

t» 

■ 



• 

■ 

• 

De 35 a 39 %ni 

15 6 

3 

fé 

14 

& 




7 

11 

34 

t 

1 

4t 

23 

• 

7 

41 

3) 

• 



■ 

2 

2 

De 40 a 49 an» 

10 3 

2 

19 

3 

11 

2 

11 

6* «— 

tl 

lé 

54 

P 

3 

T. 

41 

16 

to 

53 

5* 

2 



• 

6 

c 

De 50 a 59 ans 

2 6 


h 

i 



i 

Kxtra-muros. 

• 

• 

• 

• 

• 

23 

1? 


12 

46 


■ 






De 60 an» et au-dessu» . 

» T, 

• 

», 

a 

9 

. 

X 


— — 

— 

— 

— 

— 

— 

— 

— 

— 

— 

— 

— 

— 

— 

— 

— 

— 


— _ 

_ 

— 

— 

— 

— 


Totaux. 

«1 

Î0» 

264 

3ü 

20 

27/ 


102 

38 

37* 

311 

3 

2 


7 

i.v- 

142 

Tnti^rf 



266 



■ 

266 




















11 





Totacx otntnACX.... 




538 

18) 

718 

3 


6 

142 

142 


Décès par profession, sexe et état civil 

{de 15 ans et au-dessus). 


üecfta par âges, par oauaea et par sexes 


CAUSES DES DfeCfcB 




B 

m 


• 


1 

PROFESSIONS 

« 

U 

9 

se 


D 

o 

S 


i 


m. 

f. 

-J 
s 1 

ni. 

f. 

ru. 

f. 

1 à I 


dentier» 

t 

- 

« * 

7 



1 

53 

SH | 

Professions libérales 

m 

i 

2 » 

V 

. 


■ 

4 

1 

Militaires 

4 

. 

ï » 

■ 

• 


■ 

n 


Commerçants 

1 

i 

21 r. 

; 

l 


1 

24 

12 

Industriels 

» 

■ 

4 - 

■ 



■ 

5 


Employés 

tl» 

0 

50. 5 

R 

,1 

2 

1 

76 

tn 


50 

41 

U 3 72 

Si 

39 


i 

1H3 

IM 

.vans profession 

6 

34 

29 41 

28 

95 

• 


63 

16V 


— 

— 

— — 

— 

— 

— 

— 

— 

— 

TOTAt-l 

89 

9 

131,184 

7( 

138 

4 

7 

397 


Totacx oasis acx... 

*' 

9 

s«o 

221 

11 

r 

8 | 


Fièvre typhoïde 

Variole 

Rougeole 

Scarlatine 

Coqueluche 

Diphiene et c-roup 

Crippe 

Tuberculose de» poumons 

Tuberculose des méninges 

Autres tuberculoses 

Cancer et autres tumeurs malignes 

Méningite simple 

Congestion, hémorragie et ramol 

lissement du cerveau .. 

Maladies organiques du cn*ur 

bronchite aigue 

Bronchite chronique 

Pneumonie 

Autres allections de I appareil tes 
piratoirc 


Maladies aymotiqnea. — Dèoèa par arrondissement. 


excepté) 


2 on»; 

Hernie», obstructions intestinales 

Cirrhose du foie 

Néphrite et maladie de Bright.. . . 
Tumeur» non cancéreuses et autres 


DÉSIGNATION 

des 


Fièvre t; . 

Rougeole 

Scarlatine 

Variole 

Erysipèle 

Croup, diphtérie. 

1 Coqueluche 

Infections puerp 1 *’ 

Totacx... 


de la femme. 

Septicémie puerpérale fièvre, péri 
tonile phlébite puerpérales) ... 
utre» accidents pueipéraux de I; 
grossesse et de I accouchemrnl 


conformation 

Débilité sénile 

Morts violentes {suicide excepté) 

Suicides 

Autres maladie» . . . . . . 

Maladies inconnues ou mal définies 


r.| y 
2) 


Totaux par sexes et par Ages . 
Totaux par ilgcs 


G 

•c 

a 1 an | 

• 

i 

•R 

TS 

2 

■m 

o 

o* 

• 

-o 

I 

R 

S 

e 

M 

*> V -C 

•s s 

M 

S 

R 

1 

rn 

1. 

m. 

f. 

m . 

f. 

m. 

f. 

ai 

r. 

U 

f. | 

. 

. 

1 

. 

5 

1 

2 

. 

• 

. 

8 

1 

• 

• 

• 

■ 

■ 

• 

• 

• 

• 

• 

• 

■ 

. 

■ 

■ 

1 

• 

• 

• 

• 

• 

• 


1, 

. 

• 


1 

! 

• 

• 

• 

» 

• 


1 

» 

» 

1 








1 

• 

. 

• 

î 

> 

. 

• 

1 

• 

• 

• 

3 

3 

. 

, 


1 

2 

1 

3 

» 

5 

0 

10 

8 ' 

. 


4 

3 

ï!> 

33 

i>9 

n 

9 

7 

3 

55 

. 

. 

2 

3 

1 

1 

! 

■ 

• 

• 

4 

i 

1 


1 

1 

2 

1 

2 

. 

• 


5 

» 


• 

• 

. 

. 

3 

19 

16 

10 

1* 

J» 

33 

? 

* 

6 

1 

1 

ï 

3 

! 

1 


13 

9 



. 

. 

3 

1 

14 

9 

14 

30 

41 

40: 

. 


• 

ï 

3 

5 

15 

8 

ï* 

41 

*2 

5t> 

3 

t 

. 

1 

1 


3 

. 

• 

3 

7 

5' 

. 


■ 


: 

• 

8 

1 


16 

13 

t: 

2 

1 

1 

3 

4 


10 

" 

11 

18 

20 

29 

11 

i: 

6 

6 

7 

5 

5 

11 

19 

34 

50 

52* 


. 



• 

1 

• 

• 

• 

1 

• 

2 

8 

4 


, 


. 

. 

. 

. 

. 

8 

4 

• 


• 

. 


J 

2 

1 

1 

3 

3 

“ 

. 


• 

. 

, 

i 

4 

* 

1 

1 

5 

3 


* 

• 

1 

• 

3 

7 

9 

7 


14 

2o 


. 

. 

» 

• 

. 

• 

'1 

4 

» 

» 

2 

• 


• 


• 

3 

■ 

• 

• 

• 

• 

3 

• 


• 

• 

• 

1 

• 

• 

• 

• 


1 

12 

11 




, 

. 


. 

. 

lt 

11 





• 

. 

• 


4 

8 

4 

8 

. 

! 

! 

3 

2 

. 

4 

1 

4 

2 

11 

5 

. 

. 

. 

. 

2 

i 

4 

1 

2 

. 

K 

T 

1 

1 

1 

4 

6 

5 

12 

* 

18 

ir, 

3v 

31 

• 

1 

• 

• 

3 

1 

2 

i 

8 

7 

13 

lï 

39 

33 

26 

41 

74 

30 

147 

90 

172 

JU 

458 

4*9 

72 

67 

144 

227 

387 

907 




I l i i ii a < 

S I * 


u nH ... ) UérUiror* 28 

Illégitime. 6 


Digitized by Google 



,» Février 1808 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


105 


RENSEIGNEMENTS STATISTIQUES afférent» au mois de Janvier 1908. 


Cal Me d'épargne de Lyon. — Opération* effectuées en Janvier 1908 


VOMI»» i 

L1VBKTS 

Je livret» au 

ouvert» 

I- J an. 1908 

en Janv 

313,069 | 

».Wl | 

SOLDB 

I» •• t*' k»IN IM» 


1 06, 315,369 36 

4.(16.023 




i sotfiiM 

TOTAL 

u vaste 

•»« ! de 

VBMMSNKMT» j C9 

soldé» 

au 3t Jan w*®ments 
au l ,r Jan. 

du moi. 1 «««lient. 

i eu 11 J n 


SOUMIS 

MBNIOUSSK* 

1 TOTAL 

le remiiour-. 


de» rcinbou* 

sentent» 

SSOT» 

| sement» ; 

au I*' Jan. 

du moi» 

’ £u 31 Jan. i 


31,613 


K, 491 | 23,194 


oks»ouk 8B- 

mist» 

u 

l'îiii ii r«iu« 

TOTAL 

3. 314,440 62 

t».m «f 

tu,*:i iî 

3,1 .6,635 06 



dalaae d'épargne de Ljon-Crolx-Rouaae. — Résumé des opérations du mois et comparaison avso le mois correspondant de 1907 


NOMBRE 

de 

oirô r* 

Janvier.. 1908 

Janvier. . 1901 . .. 

MONTANT 

de» 

oSrôr» 

I « MÉM.. 

Janvier . 1908 — 
Janvier. 1901 — 

iimuui | " 


DEPOTS REÇUS 


DEPOTS REMBOURSES 


en espèce» umumti 


:o»,«oq • 
2 : 3,296 • 


TR ,“? total »*. S7SSS TOTAL 



309,4* 0 • fl 303.21301 2, 410 62 

212,221 • | 330.710 (i iiti 16 



303,021 64 
3*u,hsl t: 


Hooploea civils. — Mouvemsnt de la population secouru a 





Aalls de nnit. — Nombre de personnee admises 





tfouvsmsnt de la population hospitalisée su compte de la Vlile 


DÉSIGNATION 


Hôtel de» Invalide» du Travail I H°mme«. 

• Femme*. 

Vieillards , I A L maison de retraite, domines. 

'•uttéM « Trtmi. ( départ 1 * d'Albigny.../ Femme*. 

( A l'Antiquaille ' Hommes. 

Epileptiques.. | ' Femme»- 

( , „ Hommes. 

I A» hM rtmmn. 

t Eofsnt».. 

’ Au Perron Homme». 30 

Incurables... . _ _ Femme». 33 

A»ile Mcqrmn-Pournet. Femme». »9 

J Fondation Gomy Enfant».. <0 

1 Enfant» incurable» Enfants.. 

Irpbelin» «. uia. Enfant». . 




Œuvre do 1s Bouchés d* pain.- Pain consommé en jaa. : 3,440 fc ’ 


Servies médical et pharmaceutique de nuit. — Bons délivré» 


4*m *«»« «ojitast xomi» 

NATURE SOMBRE PRIX S«i à*. d«. 

i»* irliuao «ritniKu iriHuua 


Médecin» 

Sage»* femme». . 


193 441 41 I 43 


Digitized by Google 























































































106 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON |9 Février 1908J 

RENSEIGNEMENTS STATISTIQUES allèrent* au mois de Janvier 1008 


CONVOIS - INHUMATIONS — EXHUMATIONS 



DEcEDEa 

TAXES 

CERCUEILS 

CLLTES 

UKtX DK 

DESTINATION 

TUlitlH lllllirnl 








i 

2 

IfMCOTI 








! 

:é 






i 

1. 

.1 



CMCtlU 

f 


LIEUX 




a 



Z 



S 





A 

£i. 


« 


t 




£ 

S 

i 







rî 


a’oaiaias 

î 

"3 

•o 

s 

t 

>. 

a 

X 

£ 

9 

I 

9 

t 

i 

H 

a 

► 

e 

H 

£ 

u 

S 

L 

a 

M 

S 

'© 

■v 

“ 

c 

■f 

« 

2 

O 

H 

« 

Z 

€1 

C 

m 

JS 

O 

G 

C 

H 

_a 

B 

1 

ÏT 

T 

— 

9 

0 

1 

i b 
1 S 

3 

G 

JS 

b 

© 

H 

S 

>. 

2 

_• 

O 

3 

9 

X 

M 

i 

5 

Mouche 

£ 

i s 

C 

o 

a 

s 

»■ 

£ 

ï 

1 

£ £ 

11 

Si. 

s 

s 

M 

0 
« 

1 

H 








1 

c. 

< 

۔ 

! 

c 

9 




« 

s 


3 

m 

* 

i s 
i °= 

U 




O 

2 

s 

c 




MJ 

a 

û. 












i 









n 







? 






1 

« 



— 

■ 


• 

— 



• 

• 





— — 



* “ 

“ 


— — 

— 

““ 

— 

__ 

— 






- 

- - 


■ " 

!•• Arrondis . 

XI» 

, 

& 

. 

9. 

• ' 

11 


1 

i 

14 

«I 


21 

23 

4* 

94 

79 

0 

•1 9 

• 

9» 

29 

4 

41 

. 

. 

. 

17 

94 

2 

.J 

64 

77 

*• - 

i:. 

• 

4 "> 

3 

2 l> 

16 

10 


» 

-’ 3 

1/ 

'U o 

‘J 

to 

25 

iso 

*:o 

1 39 

8 


■ 

2?r 

25 

114 

4 

I 

• 

. 

♦ « 

2-0 

il 

5 1 

K» 

173 

3* — 

(94 

. 

>4 

8 

2.*' 

131 

.*1 


17 

X 

54 

22r 


3? 

37 

15? 

M* 

1*0 

s 

2 45 

• 

ï;> 

li 

194 

2 

• 

• 

5 

19 

ÎÏK 

J 

8 2 INI) 

Î02 

4* — 

*7 

. 

4 

> 

9-' 

r» 

tl 


4 

» 

M 

'f 

1 

lu 

i« 

«-* 

9-1 

19 

2 

•f 3f • 

91 

2 

rt 

15 

• 

a 

2 

H 

93 

■ 

7 S 

74 

(43 

5* 

1 C 4 

. 

P 


1 « ‘J* 

i'!l 

7 


« 


Al 

11 1 


•i: 

21 


1 ' 

95 

. 

• 24 

• 

11'* 

8ti 

7 

4 

. 

• 

2 

20 

if 

ï 

4 3 

NS 

97 

#• 

•8 


9 

2 

8- 

(>K 

6 



• 

to 

V- 

(. 

25 

tî 

4 ft 

89 

71 

s 

l t r, 

• 

89 

4 

f t 

• 

• 

1 

i 

19 

89 

3 

3 2 

A« 

•;« 

Oehnr* . . . 

1î 

■ 

• 

• 

1- 

1. 

« 


• 

• 


il 

A 

3 

• 

3 

iî 

ï 


• | 10 

■ 

1 

2 

3 

5 


• 

• 

. 

i; 

2 

*j i 

5 

11 

| , Lovasse 

4 

. 

• 


4 

4 

• 


• 

• 


4 

• 

4 


• 

4 

■ 

• 

• a 

4 

4 

■ 

• 

• 

• 

• 

a 

* 

4 

• 

■ • 

• 

• 

IlGnillotlérr 

4 

■ 


• 

* 

» 

■ 


• 

• 


4 

• 

4 

• 

• 

4 

■ 

• 

■ 1 • 

i 

4 







i 

4 

• 

• • 

• 


» Cr.-ltousse 


































» 


































• 


Totaux.. . . 

74i 

" 

IC? 

r 

§63 

584 

d« 

• 

21 


81.3 

U 

m 

U, 

51 1 

803 

‘•21 

21 

3 j 810 

“ 

toi 

134 

424 134 
1 

1 

1 

10 137 

1 i 

863 


71 " 

641 

7|1 


Fréquentation des chalets de balne-douchea 



i 

} 

| 

il 

-3 

1 

1 

j 

I 

Z 

£ 

1 

1 

| 

| 

S 

a 

■8 

Z 

i 

i 

£ 

J 

1 

TOTAL 

Hommes. 

4M 

396 

140 

470 416 

67H 

836 

1 CH 

3.252 

Femme». 

13 

6 

a 

58 

9 

24 

33 

18 

161 

Enfant*.. 

9 

- 

• 

37 

4 

11 

34 

3 

99 

Totaux. 

680 

402 

140 

063 

429 

713 

393 

189 

3,51! 

i«mI m plaie 

60 

39 

4 

6s 


!» 

142 

12 

5SS 


Aliénés à la charge de la Ville 


ASILES 

ayant en traitement 
dea 

autsta ramonais 

par la VUIa 


Asile départemental 

du RbAne 

Divers 

Aliénés secourus à 

domicile 


Totaux . . 


NOMBRE 

DIB NALAMI 

pour lesquels la 
quote-part 
de la Ville est de 


!»•/. 


is 


m 

i 

F 

1 

r 

B 

S 

m 

m 

H 

S 

£ 


i 


u. 

■c 


— 

~ 

— 

— 

23* 

487 

57 

9V 

16 

41 

3> 

7 

I 

> 

_• 

» 

s 


• 


MOUVEMENT 

rUIbAMT Ll MOIS 


Sorti» do la Toiture d'ombulonoo | jj* jjjj{ ” 


Accidenta declaréa à l'Office du Travail 


Catégories Professionnelles 


Commerce 

Industries de l'alimentation.... 

Industries chimiques 

Caimlchouc, papier, carton. . 

Industries du livra 

Industries textiles f*»»"*'* 1 <n«. . 
Travail des étoffes vêlement*.. 
Cuirs et peau. pailles. plume, •.Tin 

industries du bois 

Métallurgie 

Terrassement, «•«•mo*» m r*m. . . . 

Minute lion et transport 

Chemins de fer et tramways... 

Divers » 

Totaux 


Morts 


Incapacité 


30 

7 

i 

Ml 

SS 

49 

69 

90 


Suites 


NOMBRE DE CHIENS 

Fer»onnes 
irntés i 1 isdital 
antirabique 

3 - 

t S 
1i 

w ^ 

S " 

t 

s 

f 

£ • 
i| 

t =- 

9 

V 

« 

fs 

“| 

c 

O 

£ 

a 

m 

„ £ 

S o 
«u c 

- s 

- £ 

il? 

m 

B n 

Lyon 

M SIM» 
»*0« IIM'M • 

5 

3 

25 

îi 

1.7 

56 

31 

58 


13 

ToUl . . 

33 


Fonrrière des ohiena et caa de rage 


Déainfectlona opérées par le Bureau d’hygiène 


NOMS 

dea 


Plèvre typhoïde. 

Scarlatine 

Variole 

Croup- diphtene 
Tuberculose . . . . 
Divers 

Totaux 

Totaux oIxéhaux. 


DESIGNATION DES I.IEl'X 


«•éraaé 

Tl 

i i 

i ï 


t*4rr»n 

£ ! 

il 


l*lrrsH. 4*ârr«s<. V km*. 6*ârr art. 

n n rr 1 i ? 


ii 


Ü 


m 


i i 8 • 

4 
8 


10 


Vaoclnations laites par le Bnreaa d'hygiène 


RESULTATS CONSTATES SLR LES SUJETS 
RxrataxsTU 


YACCIXATIOXB 


uvAcaxATiom 


| 

| 

£ 

R»pre- 

•notât* 

S'A CB* 

..... 

SnecAs 

P*l. 

Repe*- 

N II N 

Sucra» 

I0WMM 

Soccée 
P- */. 

42 

14 

15 

15 

• 

101 

i 

1 

1 

33,31 


Délivrance de vaoctn 


I.YOW 

•1 »«»>!l»a*ali 

nsa 

tuai 

! I.von — 

162 

t.«»l 

1 RUArie. . 

5 

36 

l-ère 

• 

• 

Ain 

• 

• 

Savoie.. . 

• 

• 

Divers. . 

• 

• 

Totaux.. 

187 

1.097 


Office municipal du Travail. — 
Statiatlqu dea conaultationa ju- 
diciaires — Janvier 1908. 


Accident» du travail 
Consultations diverses.. 


Digitized by Google 



9 Février 1908} BULLETIN MUNICIPAL OPF1CIEL DE LA VILLE DE LYON 

RENSEIGNEMENTS STATISTIQUES aüértaU an mois de Janvier 1008 



Appartement* et chambres... 
Cave* et sou»-*ol» 


Comble* 


Plancher* et parquet* 


Total de* locaux d'habitation.. 1 

Atelier* 



Banques, hangars 

Chantiers, députa de bois 

Bâteaux . . 

Entrepôts divers 

Magasin* divers 

Meule*, herbe», rtc 

Produite chimique» 

Usines, fabriques. 

Voiture* et vregon* 


église*, temple*, théâtres, alla a v«u<ih . 
Autre* bâtiment* public* 

ToUl des bâtiment* public*.... 


Feu sur le* personnes 

Total de» feus diver*.. 

Total »«* 1ICMNB* 




Laboratoire municipal. — Dépôts et analyses. 


tuuiaau i , tiPKRcrrtiKs 

dfl l.yoo — — ~— 

4 » IUm 


Vue. 10 

Eaux .............. 

Lait* !«(*>' 

Beurre* • 

Bfcèto • 

Hit* » HfMm. . . 5 

Huit* d'olive t 

Auties huiles • 

r»«* nH*«. *hm a« «• * t 

Oirra .<••«.«• itoM.AfrpiM * 
tatOMS H Mira intMM ... • 

Jaune d'œuf desséc. t 
ConR«erie,pali**erie • 
Chocolats c.caos. .. 2 

(lin. rtkiwi «tarit H* • 

tel. priir*. antar*, . , . 3 

tau *• Mail»». Itetefrub.. • 

Vinaigre • 

Poudre h argenter. . * 

Totaux Jt 



Permlaslcmoalrea de la volepubllque 
et marchés découverts 


t* VOIE PUBLIQUE 

Il tet.IMI 

riratolMt 

oiimr, •* 

h* IM* 

»TU1 

Objet» fabriqué* 

281 

a 

261 

Quatre-saisons — . 

251 

7 

2.8 

Abals de boucherie. 

to 

■ 

10 

Lait 

42 


a 

Pâtisserie*. bonbons, 
oranges, etc. ..... 

3fi 

. 

36 

(«lace» et coco 

iQ 

1 

31 

Fleur» naturelles . . 

19 

3 

22 

Aiguiseur* 

11 

2 

11 

Chiffonnier* 

to:. 

6 

ni 

Cotnmissionn***, de- 
crotteiirs ou fact". 

6K 


68 

Journaux 

t» 

1 

61 

f* liblU BÊCOETEItrê 

*90 

21 

»23 

donc» de soupe et 
de café . 

16 


16 

l'àtiaserir, miel, 
«tuil* »«;c* 

<lt 

1 

64 

■ PoiiRon*. huîtres, *t 

1*3 

3 

116 

Viande d'agneau, 
porc fi au .charcu- 
terie 

202 

3 

207 

•» IIKIU MUl» 

451 

9 

mt 

Objets fabriqués , . . 

330 

19 

r.49 

Totaux 

t.w» 

“1 

I,93i 



Digitized by Google 
































108 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 
RENSEIGNEMENTS STATI8TIQUE8 afférents au mois de Janvier 1908 


|9 Février 1906] 



droit* ra*çes 


1908 | 1907 1908 I 1907 


Orlmn ml délita 


Affaira» fag*«* par la trUmnal d« aimpla polie* 


Acquittée* 

| 4 l'amende 

Condamnée*., l 4 la prison 

' 4 I* prison et 4 l'amende 
Tnt Al. des inculpé* 


Hommes Agés de 


Troupes de passage logées ou cantonnées aux traia de la 
VIH*, dans les hétels et garnis. 


Officier* et assimilé*... 

Bout ':ilicier* et assimilés 

Iiomra.. t. troup«... | 

Ounti. 


MOI* 
t» Jouer 


BUREAU MUHICIPAl Pt PLACEMEHT CHATüIT POUR HOMMES a. r» Umût . 


CIMES 


PLACEMENTS 




Bureau municipal de plaoement pour dames 


PROFESSIONS 


Journalière* 

Service des maison* bourgeoises...... 

Service des maison* de commerce 

Gouvernantes, institutrices 

Employées de commerce 

Ouvriers* mécaniciennes n lou* genre* 
Ouvrières Couturières, Lingères, Con- 
fectionneuse 

[Ouvrières p' travaux de mole* réunis. 
Ouvrière» blanchisseuse* * repasseuses 

Ouvrière* pour travaux faciles 

Apprentie* pour toutes professions . . 
Jeune", filles pour foire les courses.... 

Tôt A«-x 


Abus de confiance.... 

[ Adultères 

A*« H' 1*1 
Attaque* nocturnes. 
Attentats 4 la pudeu' 


I ftris de clôture 

H ris d'objets mobilier* 
Contrebande lallumet- 

I te*, tabac, etc. 1 

• Coup» et blessure* 

Dégradations d' objet > 

| d'utilité publique 

Détournements de mi- 
neurs et excitation u 

la débauche 

Escroqueries 

Fabrication, émission 
de fausse monnaie. 
Faux («•••**. *i*i., 

! Filouterie 

nr -m Oinm 

| Provocation au meurtre 
et A des militaires . . 
Insoumission 4 la lor 
sur le recrutement.. 

Mendicité 

Outrages aux avents.. 

| Pnrtdarme* prohibées. 

[ Vagabondage 

: Loi t88T» 1 r»rili.nl»« ul»f< 

, Vagabond. ge spécial.. 
Violation de domicile 
Baaqueroalg 
Vol* «impie* et com 

plicité 

Divers 


Totaux 


BUREAU DE BIENFAISANCE DE LYON. — Perception da droit des pauvres sur les spectacles, bals, concerta, etc. 
pendant le mois de Janvier 1908, et comparaison avec la période correspondante de 1907. 


L'ImpritAtur-ÿti-ant ■ L. FÉRY. ifGMIiiUfflft 

■ — Mtn»> J 


I n*run- rlv Nouvalla l.vonnaia* me Sl^Call.erin* \ - A.»*# ’*-J> 


Dirriaisc* «a raviva 
de 


oaotT* rseçus 
du t**ianv. au 31 Jan 


noms des Etablissements 


pendant le mois de Jan. 


Grand -TbéAtre 

Thé&lre de* Hélestins 

Nouvcau-Theàtre 

Casino 

Scala 

Horloge 

Folies- Bergère (bals el concert*; 

Cirque Alcaiar) 

Cirques forains 

Théâtres forains 

I léai f srl ss 

Concert* Bellecour 

Hôtel du Progrès . 

Palais de Glace 

Divers a droit proportionnel 

Divers a droit iixe 

Voguas 

Olympia 


Totacx 1:17,107 «JO | 31 ,«15 05 I 4.716*5 | 8.213 4(J 


Dirrfensvix* 


Digitized by Google 







































DOUZIÈME ANNÉE N- 6u? 


ED1TIONI UE COLLECTION 


DIMANCHE 18 FEVRIER 1908 


nOrUBI - I q u e: ftianoaioei 

UBDTt — tOAunct — nuTnxrrl 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL 

DE LA VILLE DE LYON 

3Pm.rm.iBam.zi.t tou» lea Dimanoh»» 


ABONNEMENTS. - Ils sont reçus A 
l*Hôiel de Ville (2* bureau» et dans les bu- 
reaux de postAi; iis partent du 1**de chaque 
mois et sont payables d'avance, d'apres le 
tarif ci -contre. 


PRIX DE L' ABONNEMENT 

Lvon. RhAne et départements limitrophes 

Autres departements et Algérie 

(Pour l'étranger. le port en suai. 


* LVtTEl M VAU 

•m ut iwmiui m pain 

Un an 6 h 
— 7 tr 

6a**3fr. 

— 3 tr 50 

ti u 6 lr. 20 

- 7D .20 

6 mu 3 b. 15 
- 38r.fi 


Toutes les communications doivent être adressées au Chef de service du Bulletin municipal officiel, A l'Hôtel de Ville. 
Pour les réclamations, changements d'adresse et renouvellements, joindre U dernière bande imprimée du journal. 


SOMMAIRE 


Lola, décrets, aotea administratifs. 

Décisions approbatives (p. 109). 

Nominations, mutations, (p. !09j. 

Rapporta du Maire présenté* an Gonaell 
municipal <p" 2700 A 2720) 

Application de la loi militaire du 21 mars PUS. 

— Demande de sursii d'incorporation i,p. 109) 

Application de la loi militaire du 21 mars 1903. 

— Demandes d allocation d'indemnité journa- 
lière tp. no;. 

Taxe sur les constructions neuves. — Admission 
en non-valeur d une cote irrécouvrable (p. 110 . 

Elargissement du chemin vicinal ordinaire n* 49 
• de la Guillotière à Saint-Priest •. — Cession 
de terrain (p. 110). 

Assurance contre les eccidents d'eau de l'ilot K 
du qoa tier Grolée. — Renouvellement de la 
police (p. 110). 

Etablissement d’une >oie ferxée. — Pétition 
Jules Wfilx (p. 110). 

Hospices civils de Lyon. — Frais d'hospitalisa- 
tion — Instance judiciaire contre la commune 
de Saiat-Harcel-Bcl-Accueil (p. 110) 

Hospices civils de Lyon. — Instance judiciaire 
contre les séquestres des biens des fabriqurs 
dé Bonnefamllle (Isère), Saint (Juentin-Kalla- 
vier l iséré) et du séminaire diocésain de Lyon 
ip. no. 

Hospices civils de Lyon. — Instance judiciaire 
contre le «équestre des biens de la tnense 
archiépiscopale de Lyon (p. 111). 

Hospices civils de Lyon. — Vente aux enchères 
publique* d'une parcelle de terrain (p. tlli. 

Crèche municipale de Vaisc. Projet de bail 
pour son transfert rue Chinard, 17 ip. 111). 

Changement de dénomination du chemin de 
VI leurbanne A Vénissieux ip. 111). 

Hospices civils de Lyon. — Hospice du Perron. — 
Exploitation agricole de la Palinière. Achat 
de bétail. Ouverture d'un crédit (p 111). 

Construction d'urinoirs et de lat ines sur divers 
points de la ville p. tu). 

Instance a engager par la Ville contre M'* veuve 
Taasio de Viltepion ,p. lié). 

Informations et arta dtvera. 

Conseil municipal. — Séance publique ip 11 Si 

Li«te électorale de 1908. — Résultats des opéra- 
tions des Commissions de révision p. |13i. 

Service des Inhumations. — Achat ds chevaux 
pour le service des voilures-corbiUards. — 
Avis (p. 116). 


j Examen professionnel pour l'emploi de sous- i 
chef machiniste au Grand-TbéiUre de Lyon. — [ 
I Programme. — Avis - p. 1J6|. 

. Examen professionnel pour deux ou trois em- | 
plois de brigadier machiniste dans le* tliéAt es 
municipiux. — Programme. Avis (p. 116). 

Cours public è la Faculté de Droit. — Avis (p. lié;. 

Résultats d'adjudications (p. 129). 

Don à la Caisse de retraites du Bataillondas sa- 
peurs-pompiers (p. 117). 

Demandes en autorisation de construire (p. tt7> 

Délibérations du Conseil municipal de ia Ville 
de Lyon peodant le Consulat et l'Empire 
<p. MÎ). 

Travaux communaux. — Situation hebdomadaire 

(p. 118). 

Etat civil. — Mariages, naissances, décès (p. 118). 

Annonce légale (p. 126). 

Cours officiel des marchandises en gros sur la 
place de Lyon tp. 121,. 

Cours officiel des denrées vendues dans les 
balles et marchés de Lyon (p. 122). 

Documents statistiques (p. 123) 


LfllS, DECRETS. ACTES ADÏIÏ1STRAÎIFS 

Décisions approbatives. 

Par décret présidentiel, en date du 
4 courant, a été approuvée l'ouverture, 
au budget de la Ville, exercice 1907, de 
trois crédits additionnels, montant à la 
somme de 26.705 fr. 28 et applicables aux 
dépenses énumérées ci-après : 

Survice des Eaux. — Insuffisance do 
crédit pour achat de charbon en 

1907 Fr. 25.000 » 

Grand Théâtre. — Paiement, par la 
Ville, des 2/3 des décors neufs exécutés 
pour les représentations d e Marie-Mai?- 
Irinr ciiie\aFlûtr fCnchttnlée. 511 08 
Remboursement au Bureau de bien- 
faisance des avances faites pour distri- 
butions exceptionnelles de secours aux 
familles malheureuses atteintes par ia 
crise subie par l'industrie du tis- 
sage 1.191 20 

Par décision en date du 10 février 
1908. M. I© Préfet du Rhône a approuvé 
la délibération du 20 janvier dernier au- 
torisant l'Administration municipale à 


employer le mode de marché de gré h 
gré ou celui de régie, au mieux des inté- 
rêts do la Ville, pour elfectuor certaines 
recettes et dépenses prévues au budget 
de 1908, qui comportent l'un ou l'autre 
de ces modes de procéder. 


Nomination, mutations. 

Par arrêté du 3 février courant, a été 
prononcée la permutation de MM. Car- 
raz, gardo aux musées et Mercier, 
homme de peine A l’entrepôt d» s Doua- 
nes. 

Par arrêté du 14 février, a été pro- 
noncée la permutation de MM. Lestrade, 
cantonnier à la voirie et Fayolle, aide A 
la vacherie municipale. 

Par arrêtés du môme jour. MM. Four- 
gon (Claude), Bornet (Etienne) et Faure 
(François), cantonniers égoutiers, ont 
été affectés, en qualité de cantonniers, 
au service du nettoiement de la voie 
publique. 


RAPPORTS DU MAIRE 

présentée au Conseil municipal 


Application de 1a loi militaire du 21 
mars 1906. — Demande de aurais 
d'incorporation. 

(Commission spéciale). - N* 2706. 

Messieurs, d’après l'article 21 de la loi 
du 21 mars 1905, vous devez donner 
votre avis chaque fois qu’une demande 
de sursis d’incorporation est présentée. 

En conséquence, j'ai l'honneur du 
placer sous vos yeux les demandes de 
sursis d’incorporation formées par MM. 
Ambert (Alexundre-Léon;*. appelé du la 
classe 1905; Ménard (Antoine-Marins), 
appelé de la classe 1907, domiciliés au 
5* arrondissement. 


Digitized by Google 









110 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DK LA VILLE DB LYON (16 Février 1918 


Je youh serai obligé, Messieurs, de 
vouloir bien statuer d'urgence sur ces 
demandes. 

Lyon, le 10 février 1908. 

Le Maire Je Lyon , 
Edouard Hf.riuot. 


Application de la loi militaire du 
21 mars 1905.— Demandes d'alloca- 
tion d'indemnité journalière. 

(Commission spéciale.) — N* 2707. 

Messieurs, d'après l'article 22 de la 
loi du 21 mars 1905, vous devez donner 
votre avis chaque fois qu’une demande 
d'allocation d'indemnité journalière est 
résentée au titre do soutien indispensa- 
le de famille. 

En conséquence, j'ai l'honneur de pla- 
cer sous vos yeux les demandes d’allo- 
cation formées par MM. Defour (Joseph- 
Marins, appelé de la classe 1905, soldat 
au 158* régiment d'infanterie, domicilié 
au 2* arrondissement. 

Mahier Henri), tollatau 35* régiment 
d'infanterie; Gaillemin (Jean-Claude), 
Teillard (Philippe), soldats au GO* régi- 
ment d’infanterie : Bourgeois (Léon), sol- 
dat au 21* bataillon de chasseurs ; Panet 
(Augustin), soldat au 99* régiment d’in- 
fanterie; Seurre (Louis-Pierre), soldat 
au 109* régiment d'infanterie, appelés de 
la classe 1906, domiciliés au 4* arrondis- 
sement. 

Emonerie (Jean-Marie), appelé de la 
classe 1905, soldat an 19* régiment de 
dragons; Vuillermeî, dit Davignon ( Jean- 
Antonin). appelé de In classe 1900, sol- 
dat au 75* régiment d’inlanterie, domici- 
liés au 6* arrondissement. 

Je vous serai obligé, Messieurs, de 
vouloir bien statuer d'urgence sur ces 
demandés. 

Lyon, le 12 février 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Heriuot. 


Taxe municipale sur les constructions 
neuves. — Admission en non -va- 
leur d’une cote irrécouvrable. 

Commission spéciale. — (Affaires courantes . 

— N* 2708. 

Messieurs, j’ai l’honneur de vous sou- 
mettre un état présenté par M. le Per- 
cepteur de la Indivision pour l'admis- 
sion en non-valeur d'une taxe sur les 
constructions neuves de l’année 1904. 

Cette taxe, qui était comprise parmi 
celles pour lesquelles vous avez été ap- 
pelés a délibérer dans votre séance du 
16 septembre 1907 et qui formaient le 
reliquat de la gestion de M. Sarlat. ex- 
percepteur de la 10* division, avait été 
rayée des états présentés n ce sujet en 
attendant les résultats d'une enquête 
relative k un incident se rattachant au 
recouvrement de cette taxe. 

Cette enquête avant établi l’irrécou- 
rabilité certaine de la cote susvisée, qui 


s’élève à 304 fr. 40. je vous propose, 
Messieurs, de vouloir bien admettre celle 
somme en non-valeur. 

Lyon, le 10 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hkrriot. 


Elargissement du chemin vicinal or- 
dinaire n<> 49, m de la Guülotière à 

Saint -Priest». — Cession de terrain. 

Commission spéciale. — (Affaires courantes. . 

— N* 2709 

Messieurs, par arrêté en date do 
18 mai 1907, j’ai fixé l’alignement à sui- 
vre par les époux Facdon-Koux, proprié- 
taires, domiciliée a Lyon, rue Panl- 
Bert, 77, pourconstruction d’une maison 
et d’un mur de clôture le long de leur 
propriété, située chemin vicinal ordi- 
naire n* 49, « de la Guitlotière A Sainl- 
Priest», au lieu dit de Parilly. 

Cet alignement a déterminé l'incorpo- 
ration à la voie publique, d’une parcelle 
de terrain d'une superficie de 50 m. 92 d. 
carrés, estimée par MM. les Agents 
voyers a la somme de 114 fr. 57, à raison 
de 2 fr. 25 le mètre carré. 

Cette eslimation est acceptée par le 
propriétaire, qui a signé le traité provi- 
soire ci-joint. 

Les conditions de ce traité paraissant 
acceptables pour la Ville, j'ai l’honneur 
de vous prior, Messieurs.de vouloir bien 
m’autoriser à passer le contrat définitif 
et de me dispenser, vu le peu d'impor- 
tance de cette acquisition, de remplir 
sur le contrat les formalités de purge 
hypothécaire. 

Quant a la somme do 114 fr. 57, mon- 
tant de cette acquisition, elle pourra être 
prélevée sur le ci édit «d’Entretien des 
chemins vicinaux ordinaires ». 

Lyon, le K) février 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Hkrriot. 


Assurance contre les accidents d’eau 
del’llot E du quartier Grôlée.— Re- 
nouvellement de la pohoe. 

Commission spéciale.— (Affaires courantes). 

— N» 2710. 

Messieurs, les appareils dechassedes 
immeubles du quartier Grôlée sont ali- 
mentés par des réservoirs placés dans 
les greniers. 

En raison des risques d’inondation 
que peut occasionner la présence de ces 
réservoirs dans les combles, spéciale- 
ment en cas de gelée, il semble qu'il y 
a intérêt pour la Ville A renouveler les 
polices consenties par la Compagnie 
Asxurance générale des Eaux et Acci- 
dent* k l'ancienne Société concession- 
naire au fur et A mesure qu'elles arri- 
veront û expiration. 

En conséquence, j’ai l'honneur de 
vous soumettre trois projets pour le re- 
nouvellement des polices garantissant 
les immeubles rue Grôlée, 11, et quai de 


l’Hôpital, 11 et 12, contre les accidents 
d'eau. 

Ces projets sont conclus pour une pé- 
riode de neuf ang et onze mois k partir 
du 15 janvier 1908. 

Chacun de ces trois immeubles 
garanti pour un capital de 10,000 francs, 
moyennant le paiement d’une prime an- 
nuelle de -41 fr. 85. 

Je vous propose. Messieurs, d'approu- 
ver ces contrats d'assurances. 

Lyon, le 10 février 1908. 

Le A/aire de Lyon, 
Edouard Hnuuor. 


Etablissement d'une voie ferrée. - 
Pétition Jalea Weitz. 

Commission spéciale.— (Affaires courante*'. 

- N- 2711. 

Messieurs, par unepétition en date do 
26 déceinbro 1907, M. Jules Weitz, cons- 
tructeur, demeurant k Lyon chemin des 
Coiattes, n* 107, sollicite l'autorisation 
d'établir deux voies ferrées traversant 
perpendiculairement l'embranchement 
du chemin vicinal ordinaire n’ 64 do 
Pré-Gaudrv, pour relier se» usines au 
réseau de fa Société des Magasins gé- 
néraux de Lyon-Guillotière. 

Dans leur rapport, MM. les Agents 
voyers auxqueUcetle pétition a été com- 
muniquée, émettent l’avis que l’autori- 
sation sollicitée peut être accordée, à la 
condition que M. Jules Weitz se confor- 
mera à toutes les prescriptions énon- 
cées dans ledit rapport. 

En outre, le permissionnaire devra 
verser annuellement à la Caisse muni- 
cipale pour location du sol de la voie 
publique une somme de 30 francs calcu- 
lée à raison de 1 fr. 25 par mètre cou- 
rant pour une longueur totale de 24 mé- 
très Je voie ferrée plus une somme de 
2 francs pour permission do voirie la 
première année seulement. 

Je vous serai obligé, Messieurs, do 
vouloir bien prendre une délibération au 
sujet de celte affaire. 

Lyon, le 10 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hbrriot. 


Hospices civils de Lyon. — Frais d'hos 
pitaUsatton . — Instance Judiciaire 
contre la commune de Saict-Mar- 
oelBel- Accueil. 

Commission spéciale. (Affaires coursât*’*' 
- N* 2712. 

Messieurs, dans sa séance du 8 janvier 
dernier, le Conseil général d'adminis- 
tration des Hospices civils de Lyon a 
décidé d’intenter une action judiciaire 
contre la commune de Saint-Marcel 
Bel-Accueil (Isère), aux fins d’obtenir le 

recouvrement de la somme de 231 franc* 

due par ladite commune, pour frais de 
liaitement k l'Hôtel-Dicu du malade 
Doncieux (Joseph). 


Digitized by Googl 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


111 


1 16 Février 1908] 

J’ai l'honneur de voas soumettre la 
délibération prise A ce sujet par l’Assem- 
blée hospitalière en vous priant. Mes- 
sieurs, de vouloir bien, conformément à 
l’article 3 de la loi du 8 janvier 1905, 
émettre votre avis sur la suite & lui don- 
ner. 

Lyon, le 10 lévrier 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Hkrriot. 


Hospices civils de Lyon. — Instance 

I ndiciaire contre les séquestres dea 
dons des Fabriques de Bonnelamille 
(Isère), de Saint-Qaentin-Fallavier 
(Isère), et du séminaire diocésain de 
Lyon. 

Commission spéciale. — (Affaires courantes). 
— N* 2713. 

Messieurs, j’ai l'honneur de vous sou- 
mettre une délibération en date du 8 jan- 
vier dernier, par laquelle le Conseil gé- 
néral d'administration des Hospices ci- 
vils de Lyon sollicite l’autorisation d'in- 
troduire des actions judiciaires, en révo- 
cation de libéralités, par suite de la 
disparition des bénéficiaires contre les 
séquestres. 

1* Du séminaire diocésain de Lyon ; 
2’de la fabrique de Bonnefamille(l8ère); 
3* de la fabrique de Saint- Quenlin-Falla- 
vier (Isère). 

Je vous prie, Messieurs, de vouloir 
bien émettre votre avis sur la suite à 
donner à cette délibération, conformé- 
ment aux proscriptions de l’article 70 de 
la loi du 5 avril 1884 et de l'article 2 de 
la loi du 8 janvier 1905. 

Lyon, le 10 février 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Herriot. 


Hospices civile de Lyon. — Instance 

i ndiciaire oontre le séquestre des 
iens de la menue archiépiscopale 
de Lyon. 

Commission spéciale. — (Affaires courantes). 
- N* 2714. 

Messieurs, les Hospices civils de Lyon 
ont été institués légataires universels 
des biens de M IU Prunier sous diverses 
charges et conditions, notamment la 
suivante : « Je d.mne À l’école cléricale 
de Notre-Dame Saint- Vincent 12.000 fr. 
dont le revenu sera affecté à payer la 
pension d'un élève du Séminaire». 

L’Archevêque de Lyon, au nom du 
Séminaire de son diocèse, avait été au- 
torisé à accepter ce legs qui lui a été 
délivré par les Hospices le 13 octobre 
1901. 

Les biens de la mense archiépiscopale 
ayant été mis sons séquestre, en exécu- 
tion do la loi du 9 décembre 1905, l’Ad- 
ministration hospitalière a décidé d'in- 
trodnire contre le séquestre une action 
en révocation pour impossibilité d’exé- 
cution. 

J'ai l’honneor do vous soumettre la 


délibération prise à ce sujet par le Con- 
seil général d’administration des Hos- 
pices civils de Lyon dans sa séance du 
8 janvier 1908, en vous priant, Messieurs, 
de vouloir bien émettre votre avis sur la 
suite à lui donner. 

Lyon, le 10 février 1908. 

Le Maire de Lyon. 

Edouard Herriot. 


Hospices civils de Lyon. — Vente 
aux enchères publiques d'une par- 
celle de terrain. 

(Commission générale). — N* 2715. 

Messieurs, par une délibération du 
18 décembre 1907, le Conseil général 
d'administration des Hospices civils de 
Lyon, sollicite l’autorisation d’aliéner 
aux enchères publiques sur la mise (i 
prix de 135 francs par mètre carré, soit 
au prix total de 47,385 francs, plus une 
somme de 6.000 francs pour la cour 
commune, une parcelle de terrain d’nne 
superficie de 351 mètres carrés située à 
l’angle N. E. do l'avenue Duquesne et de 
la rue Vendôme et dépendant de la 
masse n* 137 aux Brotteaux. 

En exécution d'un arrêté de M. le 
Préfet du Rhône en date dn 8 janvier 
1908, ce projet de vente a été soumis à 
une enquête qui a été faite À la Mairie 
du 6* arrondissement du 21 au 29 jan- 
vier 1908 inclusivement et au cours de 
laquelle aucune observation n’a ôté pro- 
duite. 

I)e son côté, M. le Commissaire en- 
quêteur a émis un avis favorable au 
projet d’aliénation dont il s’agit. 

Conformément aux prescriptions de 
l'article 10 de la loi du 7 août 1851, il 
vous appartient, Messieurs, de donner 
votre avis au sujet de cette affaire. 

Lyon, le 10 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hkrriot. 


Crèche municipale de Valse — Projet 
de bail pour son transfert rue Chi- 
nsurd, 17. 

Commission spèciale. — (Affaires courantes). 

- N* 2715. 

Messieurs, la crèche municipale de la 
rue Roquette, 13, étant installée dans des 
conditions hygiéniques défavorables, 
j'ai dénoncé le bail de cette crèche pour 
le 24 juin prochain. 

J'ai, en rnôme temps, fait rechercher 
dans le quartier de Vaise un local plus 
spacieux et plus conforme aux exigen- 
ces générales de ce service. 

Cos recherches ont abouti à la décou- 
verte d'une maison actuellement en 
construction, rue Cbinard, 17. dont tout 
le rez de chaussée, d’environ 20) métrés 
de surface, serait affecté a l'installation 
de la crèche et deux pièces du 3* étage 
réservées au logement de la gardienne. 

Le projet de bail consenti par M. Gar 
citi, propriétaire, comporte une durée de 


neuf années. Le prix annuel du loyer 
est de 1,150 francs, tous impôts et frais 
accessoires comptis. 

Le bailleur se charge de l'installation 
complète de la crèche. 

Je vous propose, Messieurs, d’approu- 
ver ce projet de bail. 

Lyon, le 11 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Herriot. 


Changement de dénomination du 
chemin de Villeurbanne A Vénls- 
■leux. 

(Commission générale). — N* 2717. 

Messieurs, le chemin d’intérêt com- 
mun n* 45 do Villeurbanne à Vénissieux 
situé sur les communes de Lyon, Bron 
et Vénissieux et qui longe le réservoir 
de Bron est souvent confondu avec la 
route de Vénissieux, située dans le 
quartier du Grand-Trou. 

Pour rémédier R cet inconvénient, et 
pour satisfaire au désir que vous avez 
exprimé au cours de la séance du 26 no- 
vembre dernier, j'ai l'honneur do vous 
proposer, Messieurs, de vouloir bien 
décider que le chemin d'intérét commun 
n* 45, dans la partie située sur Lyon. por- 
tera désormais le nom de « chemin du 
réservoir de Bron. » 

Lyon, le 12 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Herriot. 


Hospioea civils de Lyon.— Hospice du 
Perron. — Exploitation agriooc de 
la Patlnière. — Aohat de bétail. — 
Ouverture d’un crédit. 

Commission spéciale. — (Affaires courantes.) 

- N* 2718. 

Messieurs, j’ai l’honneur do vous sou- 
mettre uno délibération en date du 
15 janvier dernier, par laquelle le Con- 
seil général d'administration des Hos- 
pices civils de Lyon, sollicite l’ouver- 
ture au hudget supplémentairede l'exer- 
cice 1908, fonds extraordinaire, d‘un 
crédit do 5,000 francs pour paiement du 
bétail nécessaire aux besoins de l'en- 
seignement de l’école vétérinaire, h la 
ferme de l’exploitation agricole de la 
Patinière à l'hospice du Perron. 

Ce crédit serait imputé sur les capi- 
taux disponibles sans affectation spé- 
ciale, s'élevant an 31 décembre 1907 à 
la somme de 1,018,920 fr. 83. 

Je vous propose, Messieurs, d’émettre 
un avis favorable sur la suite a donner 
à cotte délibération. 

Lyon, le 13 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Herriot. 


Digitized by Google 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 


112 

Construction d'urinoirs et de latrines 
sur divers points de la Ville. 

(Commission générale). — N p 2710. 

Messieurs, j'ai l’honneur de vous sou- 
mettre un projet de construction d’uri- 
noirs et de latrines sur divers points do 
la ville de Lyon. 

Ce projet se divise en deux parties : 
la première comporte des installations 
sur la voie publique, semblables aux 
installations existant déjà : la seconde 
comprend la construction d'installa- 
tions en sous-sol qui seront certaine- 
ment appréciées par le public. 

Première partie. — Urinoirs et latrines 
ordinaires. 

Cette partie du projet, en raison de 
son importance, est divisée en deux 
lots : 

Le 1" lot comprend les urinoirs, cons- 
truits en fer ou en bois, ainsi que les 
urinoirs adossés. Dans co lot est prévue 
l’installation dedeux urinoirs lumineux, 
à cinq stalles ; de six urinoirs lumineux 
a trois stalles et de sept urinoirs ados- 
sés. 

Le 2* lot comprend l'établissement 
de six vespasiennes en ciment et la 
construction de latrines publiques à 
quatre stalles. 

Cos divers ouvrages sont répartis 
ainsi qu'il suit : 

THEMIEK LOT 

1* Urinoirs lumineux à cinq stalles. 

a) Quai Claude-Bernard, à l'entrée 
Nord du pont du Midi, dans le prolon- 
gement de l'avenue Berthelot. 

L'établissement de cet urinoir, de- 
mandé par une pétition en date du 
22 mars 1906, est justifié par la circula- 
tion active qui régne sur ce point et par 
l’éloignement des installations analo- 
gues. 

b) Place Belleville, près du groupe 
scolaire delà routo do Vienne. 

Cet édicule a fait l'objet d’une péti- 
tion en date du 29 août 1005; son ins- 
tallation à proximité du groupe scolaire 
et de la station de tramways mettra fin 
aux inconvénients dont se plaignent les 
habitants du quartier. 

2" Urinoirs lumineux à trois stalles. 

a i Montée des Carmélites, près la rue 
de l’Annonciado, 

L’établissement de cet urinoir a fait 
l’objet d’une pétition en date du 27 sep- 
tembre 1004; situé au pied de la montée 
dos Carmélites, près de l'intersection 
des rues Bardeau, de l'Annonciade oi 
du Jardin des Plantes, il est appelé à 
rendre de grands services. 

h) Cours de la Liberté, près l’Hôtel 
do la Préfecture. 

Cet urinoir a été demandé par uno pé- 
tition du 9 octobre 1000. Il n existe pas 
d’urinoir sur le cours de la Liberté, qui 
est une des artères les plus importantes 
do la rive gauche du Rhône. 

o Place do l’Abondance, à l’intersec- 
tion Nord Ouest du cours Gambetta et 
de la rue Duguegc'in. Cet urinoir a ôté 


demandé par une pétition du 5 mai 1901 ; 
son installation est justifiée par la cir- 
culation active qui règne sur ce point, 
principalement aux heures d* rentrée et 
do sortie des usines ot ateliers de ce 
quartier. 

d) Boulevard de la Part-Dieu, angle 
Nord Est de la rue Paul-Bert. 

Cette installation a ôté demandée par 
pétition en date du 15 avril 1902. Placée 
à proximité de la station des tramways 
et de Tcntréo do la gare de la Part-Dieu, 
elle est d'uoo utilité incontestable. 

c) Avenue des Ponts, angle Nord-Est 
de la route de Vienne. 

Demandé par une pétition du 24 dé- 
cembre 1906, cet urinoir rondrado grands 
services on raison de sa proximité d'une 
importante station de tramways. 

J) Rue de la Quarantaine, côté Sud, 
entre la rue des Etroits et la montée de 
Choulans. 

Edifié à l’entrée de la rue de la Qua- 
rantaine, à l’intersection do plusieurs 
voies publiques très fréquentées, l’uri- 
noir projeté est appelé à rendre de 
rands services. Il a fait l’objet d’une 
emande en date du 7 mai 1905. 

Urinoirs adossés. 

a ) Un urinoir adossé à deux stalles, 
rue du Bélier, près de la rue Delandine. 

La rue du Bélier et la rue Delandine 
sont fréquentées par de nombreux em- 
ployés de chemin de fer et ouvriers se 
rendant à la gare de Perrache ou dans 
les ateliers ou entrepôts situés dans ce 
quartier. Une pétition du 22 juillet 1902 
a demandé l’installation de cet urinoir. 

b) Un urinoir à uno stalle, cours Su- 
chct, contre le pilier Sud Ouest do la 
voûte du chemin de fer P. L.-M. 

e) Un urinoir à une stalle, cours Su- 
chet, près de la rue Gilibert, contre le 
pilier Nord-Est de la même voûte. 

L’observation relative à l’urinoir de la 
rue du Bélier s’applique à ces deux 
installations qui ont été demandées par 
pétitions du 30 janvier 1905 et du 4 fé- 
vrier 1907. 

d) Urinoir adossé à quatre stalles con- 
tre la culée aval du pont du Port-Mou- 
ton (rive droite). 

Cet édicule est destiné à remplacer la 
vespasienne établie sur ce point et qui 
est insuffisante, en raison de la circula- 
tion très active résultant de l’existence 
sur le quai de Vaise du terminus des 
tramways de Saint Cyr et de Champa- 
gne- Limonest. 

Cetté transformation a été demandée 
en séance publique du Conseil munici- 
pal du 10 avril 1905. 

rj Un nrinoir adossé à deux stalles, 
rue de Bourgogne, en face de la rue de 
la Gare. 

Instamment réclamé parles habitants 
du quartier, cot urinoir a fait l’objet 
d'une pétition déposée en séance du 
Conseil municipal du 21 novembre 1905. 

/) Urinoir adossé à deux stalles, rue 
Hénon, & l’angle Sud-Ouest de la ruede 
i’F.nfance. 

La rue Hénon, qui est la voie princi- 
pe conduisant aucimetière de laCroix- 
iousse, n’est pas pourvue d'urinoirs. 
L'installation demandée par la pétition 


DE LYON [16 Février Î90ft] 

déposée le 12 novembre 1900 est d’une 
réelle utilité, en raison de la distance 
éloignée a laquelle sont placés les uri- 
noirs existants. 

p) Urinoir adossé à deux stalles, che- 
min vicinal de Notre-Damp, près doche- 
rnin vicinal de Germain. 

Cette installation a été demandée par 
une pétition des habitants, en date du 
4 mars 1907 ; elle est justifiée par l'ab- 
sence complète d’urinoirs dans ce quar- 
tier. 

DKirXlfcMK LOT. 

Les six vespasiennes et les latrines 
publiques qui fout l'objet du deuxième 
lot sont réparties sur les emplacements 

ci-après : 

V Vespasiennes. 

a) Quai Perrache, en aval du pont du 
Midi. 

bj Quai do ta Charité, en amont du 
pont du Midi. 

L'extrémité occidentale du pont du Midi 
est le point de stationnement de plu- 
sieurs lignes do tramways; les urinoirs 
existants sont éloignés et peu apparents. 
Les deux vespasiennes projetées donne- 
ront satisfaction aux demandes qui ont 
été adressées à l'Administration en mai 
1901 et mare 1906. 

e) Place de Monplaisir-la-Plaine, près 
du groupe scolaire de la roule d'Hey- 
rieux. 

Cette installation a été demandée par 
pétition du 5 juillet 1904. 

d) Avenue Félix-Faure, angle S.-0. 
du chemin des Pins. 

Placée à l’intersection dedeux artères 
importantes parcourues par des lignes 
de tramways et près du chemin de Ba- 
raban qui est une voie très fréquentée, 
cette vespasienne sera d’une grande uti- 
lité. 

e) Rue de Trion, devant la gare du 
chemin de fer de Saint-Just. 

Par une pétition en date du 12 janvier 
1905, les habitants du quartier ont de 
mandé l’établissement d un urinoir lumi- 
neux en remplacement de l’urinoir 
adossé à deux stalles qui a été supprimé 
lors de la démolition des immeubles si- 
tués aux abords de la gare de Saint- 
Just. Ur.e vespasienne en ciment parait 
suffisante pour cet emplacement, en rai- 
son du peu de largeur du trottoir, qui ne 
permet pas l’insiallation d’un urinoir 
lumineux à trois stalles avec écran et 
contre écran et, en outre, parce qu’il 
existe trois urinoirs lumineux àunedis- 
tance relativement peu éloignée (place 
de Trion, place Saint-Alexandre, place 
des Minimes). 

//Quai Pierre-Scize, sur le terro-pleio, 
en face du n* 11. 

Cet urinoir a été domandé, à deux re- 
prises, par les habitants du quartier, 
notamment par la pétition du 14 octobre 
1905, déposée en séance du Conseil mu- 
nicipal le 21 novembre suivant. 

2* Latrines publiques . 

Quai Pierre Seize, vers la montée de 
l’Observance. 


Digitizec 


by Google 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


r 16 Février 1908) 

La construction de latrines publiques 
sur le bas-port du quai de Pierre-Scize 
est d'une utilité incontestable. Kn effet, 
il n’existo sur la rive droite do la Saône 
que deux installations analogues, si- 
tuées l’une en aval du pont du Port- 
Mouton, l’autre entre le pont du Change 
et le pont du Palais-de-Justice, et à une 
distance de 2,400 mètres environ l’une 
de l'autre. 

Les latrines publiques projetées se- 
ront construites en utilisant la niche qui 
existe au-dessous du palier de raccor- 
dement des deux rampes d'escalier qui 
relient le quai au bas port. La disposi- 
tion des quatre stalles dont se compose 
l’ouvrage sont identiques n celles adop- 
tées pour les latrines existantes. Les 
liquides se déverseront dans le lit de la 
Saône au moyen d’une conduite d'éva- 
cuation en fonte de O m. 30 de diamètre 
débouchant en rivière & 4 m. 30 du 

r ierré et & 1 m.50 environ au-dessous de 
a côte de retenue dn barrage (160 m.53) 


Deuxième partie. Urinoirs «t latrines 
en sous-sol. 

Ces installations sont appelées A ren- 
dre do très grands services. 

Sur divers points de la Ville en effet 
la circulation intense rend les urinoirs 
actuels notoirement insuffisants. D'au- 
tre part des raisons d'esthétique s'oppo- 
sent à ce qu’ils soient multipliés sur 
ces mêmes points. 

Les installations comprises dans le 
projet qui vous est soumis satisfont A 
ces exigences par le peu do saillio 
qu’elles forment sur la voie publique et 
aussi par la possibilité d’augmenter le 
nombre des stalles mises A la disposi- 
tion du public et d'aménager dans le 
mémo local des latrines qu’on avait dé 
jusqu'à ce jour reléguer sur les bas- 
ports. Q «aire installations de cette na- 
ture sont prévues. 1* place de* Jacobins ; 
2* place de la Martiniere ; 3* et 4* place 
des Cordeliers. 

1* Place de § Jacobins. 

Cette installation serait exécutée sous 


avec une pente dépassant 0 m. 30 par 
mètre. Ce mode d évacuation no pré- 
sente aucun inconvénient, les bateaux- 
lavoirs les plus rapprochés en amont et 
en aval sont A une distance suffisam- 
ment éloignée du point où se déverse- 
ront les liquides. La fosse avec ses dé- 

f iendanressera construite en moellons; 
es dalles de séparation, ainsi que les 
piédroits et les claveaux formant l’en- 
trée de la niche seront en maçonnerie 
de pierre de taille de Villebois. Enfin 
une bouche d'arrosage sera placée sur 
le bas-port afin de permettre le lavage 
fréquent des stalles et empêcher l’éma- 
nation des mauvaises odeurs. 

L'installation de ces latrines a été de 
mandée par une pétition du 1 1 octobre 
1905. 

D'après les détails estimatifs joints 
au dossier, la dépense totale pour l'exé- 
cution des travaux prévus est évaluée A 
42,000 francs, se répartissant comme 
suit : 


l'emplacement de Purinoir lumineux ac- 
tuel. 

L’ouvrage A exécuter comprendrait 
sept stalles d’urinoirs et qnalre cabinets 
d'aisances; il serait desservi par un es- 
calier semi-circulaire placée du côté 
Ext, de 1 m. 40 de largeur totale et 
pourvu au besoin dans son axe d'une 
main courante séparative afin Je lacili- 
tor l’entrée ot la sortie. 

Les liquides et matières s'écouleraient 
dans l’égout de la rue de l’ Hôtel de- 
Ville au moyen de conduites en ciment 
do 0 m. 30 do diamètre et siphonnées 
a leur point de départ. 

L'ouvrage sera recouvert par un 
plancher en fer, hourdé en béton de 
mAcheler sous la partie asphaltée du 
refuge et en béton de ciment sous la 
partie pavée de la chaussée. 

Lhs parois intérieure* seraient re- 
couvertes de débris de faïence dans lu 
genre des revêtements eftVciues dans 
les passages souterrains do la gare do 
Perrache. 

Ce dispositif donnera A co local un 
aspect très propre et teia d'un entro- 


113 

tien bien moins coûteux que des pare- 
ments en carreaux de faïence. Comme 
l'indique le détail estimatif ces revête- 
ments pourraient être confiés A la mai- 
son Nègre, qui a la spécialité do co 
genre de travaux. 

2' Place de la Martinière. 

Cette installation exactement sembla- 
ble A la précédente serait établie entre 
le deuxième et le troisième arbre de la 
rangée sud du lerro-plcin asphalté de 
la place de la Martinière. 

L'évacuation des liquides ot des ma- 
tières serait également assurée dans 
l’égout de la rue Thimonnier au moyen 
d'un tuyau en ciment do O m. 30 de 
diamètre, siphonné A son point de dé- 
part. En raison du peu de profondeur 
de l'égout au droit de l'ouvrage projeté, 
la canalisation en ciment serait pro- 
longée, comme l'indique le plan A uno 
distance suffisante pour obtenir la 
pente nécessaire A l’écoulement rapide 
des produits. 

«3* Place des Corde lier » daant tes pa- 
cifions Sud Ouest et Sud- Est du Palais 
du Commerce 

L'installation projetée sur la place des 
Cordeliers permettra de faire disparaître 
l'urinoir lumineux installé devant le 
Grand Bazar. Cette amélioration serait 
le complément de celle déjA rénl sée sur 
cette place au point de vue de la circu- 
lation des tramways. 

D'ailleurs la suppression de l’orinoir 
actuel s'impose A un double point do vue: 
il est devenu insuffisant par suite de la 
circulation très intense des piétons sur 
cette voie; d’autre part, en raison préci- 
sément do l’affluence du public, il est 
très difficile, malgré tous les soins ap- 
portés au nettoiement de cet édicule, 
d’éviter la production des mauvaises 
odeurs. 

Enfin cette amélioration sera complé- 
tée par une deuxième installation abso- 
lument iudépendante de la première, et 
réservée exclusivement aux dames. H 
parait en effet inacceptable, pour dos 
raisons de convenance sur lesquelles il 
est inutile d’insister, do créer des cabi- 
nets mixtes pour hommes et pour daines 
dans un ouvrage en sous-sol. 

Qelto innovation sera certainement 
très appréciée par la partie féminine de 
la population qui, jusqu’ici, n’avnit à sa 
disposition aucune installation gratuite 
do ce genre. 

Les deux ouvrages seraient établis : 
celui pour hommes A l’angle Sud-Ouest 
du Palais du Commerce et celui pour 
dames A l'angle Sud Est du même monu- 
ment; le premier comprendrait huit 
stalles d’urinoir et deux cabinets d’ai- 
sances; le second ne comporterait que 
cinq cabines fermées, ainsi quo l'indi- 
quent les plans joints au dossier. 

Chaque installation serait desservio 
par un escalier droit de 16 marches ac- 
colé au mur du lOVMol du Palais du 
Commerce. Cea escaliers seraient dissi- 
mulés par la verdure et ne modifieraient 
en rien l'affect du monument. 


DÉSIGNATION DES TRAVAUX 

DÉPENSES 

■U» Iront 
j l'Mirtpiw 

UES TRAVAUX 
IMPRÉVUS 

TOTALES 

A) 7 racaux cl adjuger: 




1*' Lot. — Urinoirs lumineux, urinoirs adossé*». 

26.254 30 

2 510 70 

28.765 « 

2* Lot. — Vespasiennes en ciment et latrines 




publiques 

9.218 10 

963 60 

10 200 .. 

Total des travaux à adjuger . 

35 500 70 

3.161 30 

38.965 « 

B) Tracaux d exécuter par les entrepreneurs 
d’entretien : 





618 56 

61 14 

680 J 

2» Lot. — Moulage, transport et mise en place 





1 782 

268 ► 

2.050 

Eclairage 

50 99 

4 01 

ou » 

Fon taiuerie 

226 ÎH) 

23 01 

274) »j 

Dépenses totales 

38.179 24 

3.820 76 

42.000 J 


Digitized by Google 



114 


BULLETIN MUNICIPAL OPPICIEL DK LA VILLK DB LYON 


(16 Février 1908] 


Une plaque indicative scellée au haut 
de l’escalier desservant les cabinets pour 
dames, aviserait le public de la destina- 
tion spéciale de cette installation. 

Les deux ouvrages seraient établis 
dans les mêmes conditions que ceux 
prevus sous la place des Jacobins et sous 
la place de la Martinière, au point de 
vue de l’évacuation des produits, de l'é- 
tablissement des planchers, des revête- 
ments intérieurs, etc. 

Eclav âge. — Le moyen le plus prati- 
que pour éclairer les latrines en sous- 
sol, consiste dans l’emploi des lampes 
électriques A incandescence. 

Pour préserver les appareils d’éclai- 
rage des déprédationsqui se produiraient 
latalement dans ces locaux en sous sol, 
soustraits A tonte surveillance, il pa- 
rait indispensable d'enfermer les lampes 
et tous accessoires électriques dans des 
niches pratiquées dans l'épaisseur des 
murs et fermées par un châssis dormant 
a glace, suivant le modèle joint au dos- 
sier. 

Les escaliers et les couloirs seront 
éclairés par des lampes de 16 bougies; 
pour les water-closets qui devront être 
pourvas chacun d’une lampe, il suffira 
d'utiliser des lampes de 5 bougies. 

En outre, une lanterne à gaz À incan- 
descence est prévue au centre des refu- 
ges de la place des Jacobins et de celle 
de la Martinière. 

En ce qui concerne las frais d'éclaira- 
ge et d’entretien, ils pourront faire l'ob- 
jet d’une entente ultérieure avec les 
Compagnies concessionnaires d’éclai- 
rage électrique; toutefois ces Compa- 
gnies ont déclaré d’ores et déjà que, 
pour un éclairage permanent des lam- 
pes projetées, la fourniture du courant 
serait faite aux conditions de l'éclairage 

f ublic, c'est-à-dire A raison de 0 fr. 02 
hectowatt heure. 

Un pareil tarif pour l’éclairage prévu, 
donnerait lieu A une dépense annuelle 
de 1.542 francs. 

A ce chiffre, il faudrait Bjouter le 
prix de remplacement des lampes etd'on- 
tretien de l'installation qui peut être 
évalué approximativoment à 390 francs. 

La dépense annuelle d’éclairage et 
d’entretien s'élèverait donc à environ 
1,932 francs. 

Cette dépense pourrait être imputée 
sans difficulté sur Je crédit ordinaire de 
l’éclairago public. 

Ntito‘emcut. — Les quatres installa- 
tions projetées seraient au début visi- 
tées deux fois par jour par le cantonnier 
du quartier. Si dans la suite cela était 
reconnu nécessaire, un cantonnier se- 
rait spécialement affecté à la surveil- 
lance des locaux et à leur maintien en 
étal de propreté pendant la journée. 

Le nettoiement serait assuré à l'aide 
d’une bouche d’arrosage comme pour 
les latrines des quais. 

Enfin il y aura lieu d'examiner ulté- 
rieurement si ce genre d'urinoirs ne 
devra pas être fermé pendant une par- 
tie de la nuit. 

IVaprès les détails estimatifs joints 
au dossier, la dépense pour ce projet 
s'élèverait a la somme totale de 34, 340f., 
se répartissant ainsi: 



MONTANT DES TRAVAUX 

Déraxsis 

TOTALES 

DÉSIGNATION DES TRAVAUX 

A METTRE KM 
AlUt'OICATION 

» H«f*lcr R' l« 
•enw* 4» U Iiim m 

t»l lii nlnffrMn 

4c II lit le 

KOHMK 

A VALOIR 

Travaux à adjuger; 
Construction d’urinoirs eu sous- 
sols, places des Jacobins, de la 
Martinière et des Cordeliers. . . . 

24.561 75 


2 4 8 25 

27.000 , 

Travaux en régir; 
Revêtements de faience 


3 111 » 

389 * 

3.800 J 

Eclairage 


2.515 78 

224 22 

2.740 » 

Fout ai aorte 


713 29 

Ni 71 

800 .. 

Totaux 

24.561 75 

6 6 10 07 

.3.188 18 

34.310 . 


En résumé, l’exécution des installa- 
tions ci-dessus énumérées donnera lieu 
à une dépense totale de 7G,340 francs se 
décomposant comme suit : 

1” partie : urinoirs et latrines sur la 
voie publique Fr. 42.000 » 

2* partie : urinoirs et latri- 
nes en sous-sol 31.340 » 

Total égal Fr. 76.340 «i 

Je vous propose, Messieurs, de vou- 
loir bion approuver Je projet qui vous 
est soumis et décider : 

1* Que les travaux de construction fe- j 
ronl l'objet d'une adjudication publique 
en trois lots ; * i 

2* Que les autres travaux, seront con- 
fiés savoir : 

«) Ceux de moulage, do transport et 
de mise en place dos vespasiennes en 
ciment à l'entrepreneur de l’entretien 
des égouts et ouvrages en maçonnerie 
suivant les prix portés au détail estima- 
tif auxquels sera appliqué le rabais de 
34 7 .. 

b) Ceux de revêtements de faience dos 
installations en sousto' à la maison . 
Nègre, entrepreneur spécialiste, place ! 
de l'Abondance, 6. 

e) Ceux d'installation de l’éclairage ' 
au gaz à la Compagnie du Gaz de Lyon. 

d) Ceux d'installation de l’éclairage 
électrique dan» les ouvrages en sous- 
sol à la Société des Forces motrices du 
Rhône pour les installations de la place 
des Cordeliers et à la Compagnie du 
Gaz de Lyon poor les installations des 
places des Jacobins et de la Marti- 
nière. 

e) Ceux de fonlainerie aux entrepre- 
neurs adjudicataires de l’entretien de la 
fontainerie. 

Quant 6 la somme de 76,310 francs, 
montant deladépense elle sera imputée 
aur le produit de l’emprunt actuelle- I 
ment en préparation. 

Lyon, le 12 février 1908. 

Le Maire de Lyon, i 
Edouard Herrjot. i 


Instance À engager parla Ville contre 
M* 1 * veuve Taasin de Villepion. 

(Commission générale.) — N* 2720. 

Messieurs, par un acte en date des 


15 20 mars 1906, la ville de Lyon a ac- 
quis de M"* veuve Tassin de Villepion, 
un immeuble situé grande rue delaGuil- 
lolière, 137, en vue de l’élargissement 
de la me Hachais. 

Aux termes de cet acte, la Ville a pris 
A sa charge l’éviction des locataires qui 
ont été régulièrement dénoncés par 
M"* de Villepion. 

Or, après la signature du sous seing 
privé et à l’insu de la venderesse, le 
régisseur de l'immeuble de Villepion a 
consenti A M. Salse un bail nouveau 
prolongeant jusqu'au 24 juin 1914 celui 
antérieurement consenti A M. Falquet, 
et qui avait été dénoncé par M"* de Vil- 
lepion comme expirant le 31 mars 1906. 

Par un arrêt du 23 octobre 1907 la 
Cour d’appel, confirmant un jugement 
du Tribunal civil de Lyon, dn 31 juillet 
I9u6. a condamné le régisseur à pren- 
dre fait et cause de M** de Villepion et 
A payer A sa place et sans recours con- 
tre elle toutes les sommes qui pourraient 
être allouées A M. Salse ensuite du bail 
en question, Atitre d'indemnité. 

D’autre part, M** de Villepion a dé- 
noncé dans le même acte M. Pitiot 
comme occupant au rez-de-chaussée du 
même immeuble un magasin de trois 
pièces, en vertu d'une location verbale au 
prix de 456 francs par au. Il a été constaté 
depuis que ce local avait fait en 1900 
l'objet d'un bail consenti du 24 juin 1900 
au 24 juin 1909 Aune dame veuve Bailly, 
depuis remariée A M. Pitiot. 

La responsabilité de cette erreur de 
dénonciation de locataire incombe donc 
à M** de Villepion. 

Dans ces conditions et pour permettre 
A la Ville de réaliser l’opération de voi- 
rie projetée, j’ai l'honneur de vous pro- 
poser, Messieurs, de vouloir bien m’au- 
toriser A intenter A M** de Villepion une 
action judiciaire aux fins d’obliger cette 
dernière A évincer A ses frais les loca- 
taires dé«igné8 ci-dessus et qui u’ontpas 
été dénoncés par elle dans le sous seing 
privé précité. 

Lyon, le 14 février 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Hicrriot 


Digitized by Google 



115 


1 10 Février 19(8] BULLETIN 

ISF0BXAT10I8 El AHS IIITEBS 

Conseil municipal - Séance publique 

Le Conseil municipal de Lyon se 
réunira en séance publique, à l'Hôtél 
Je Ville, le lundi 17 février courant, à 
8 heures du soir. 

onone du jour 

Appel nominal. 

Adoption du procès-verbal de la séance 
du 20 janvier 1908. 

Recrutement. — Soutiens de famille. 
Chemins de fer P.-L.-M. — Doublement 
des voies de la ligne do Lyon h Marseille, 
entre Lyon et Chasse. 

Rapporteur : M Vkyrox. 

Constructions de nouveaux abattoirs et 
m art' lié aux bestiaux, ft la Mouche. — Modi- 
fication des taxes existantes et création do 
nouvelles taxes. 

Rapporteur: M. Mexut. 

Organisation d’une classe de plein air À 
l’école de garçons, rue de la Part- Dieu. 
Rapporteur : M. MtKI’T. 

Echange de terrain ent re la ville de Lyon 
«*t M. Bissuel, 

Rapporteur : M. Moût. 

Hospice* civils. - Renouvellement de 
l’entreprise d’ontrelicn des immeubles. 
Rapporteur . M. JaCQUBT. 

Entretien de* bAiiraents communaux (4' 
«.'•rie 9* lot). — Substitution de M. Targe à 
M. Roll-t. 

Rapporteur : M. J ACQUET. 

Bureau de bien fiai sauce. — Ancienne fabri- 
que de Saint-George*. — Attribution au 
Bureau de bienfaisance d’un titre de rente. 
Rapporteur : M. J ACQUET. 

Concours pour l’érection d’un monument 
h la mémoire du docteur Gailleton, ancien 
Maire de Lvon. — Décision du Jury. 
Rapporteur: M. J ACQUET. 

Création do locaux-abris pour les égou- 
tiorsde la Voirie municipale. 

Rapporteur: M. Falconsurr. 

Fondation Chenavard en faveur d’artiste* 
Ivonnais. 

Rapporteur ;M. FalcONXIBR. 

Bourses municipale* d'enseignement su- 
périeur et technique en 1908. 

Rapporteur : M. G OBJ U s. 

Indemnités de logement au personnel en- 
seignant de la ville de Lyon. — Modifica- 
tions survenues pendant les 3* et 4* trimes- 
tres de 1907. 

Rapporteur : M. GoRJUB. 

Service municipal de l'Architecture, — 
Personnel. — Modilicaiions au réglement 
en vigueur. 

Rapporteur : M Romeo*. 

Palais des Arts, rue de l'Hôte-de-Ville, 10. 
— Projet de bail A M. Perrier. 

Rapporteur : M- Baudry. 

Ecole « La Marti niées «. — Commission 
administrative 
Rapporteur : M Bauory. 

Vieux concernant le classement des mar- 
chés aux bestiaux. — Réponse ministé- 
rielle. 

Rapporteur : M. Via».. 

Immeuble quai de Bondv, 21. —-Applica- 
tion de la loi du 16 septembre 1807. 
Rapporteur: M. Viai.. 

Assurance contre l’incendie du domaine 
«le Parmillieu (Isère). — Renouvellement de 
la police. 

Rapporteur : M. VlAL. 

Bureau de perception de la taxe sur l'al- 


MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


cool. situé rue de la Pyramide, n*122. — 
Projet de bail. 

Rapporteur : M. VlAL. 

Acquisition d’œuvres d'art ayant figuré 
dans le* Salons lyounai* en 19Ô7. ' Rapport 
de la Commission spéciale) 

Rapporteur : M. Vial. 

Démolition des immeubles rue Laineric. 13, 
et rue Treize-Canton*, 1. — Réfection des 
murs mitoyens. 

Rapporteur : M. Novel. 

Tribunal de simple police. — Fonctionne- 
ment. 

Rapporteur : M, Rivière. 

Réparations à l'Hôtel du quartier général. 

— Arrêt do Conseil d'Etat. 

Rapporteur : M. RlVIÈRB. 

indemnité aux employés de la Ville char- 
gés du service île* prélèvement* et analyses. 

— Vote d’un crédit. 

Rapporteur : M. Tixtin. 

Reconstruction d’un bâtiment annexe de 
l’Asile de nuit de Perraehe. 

Rapporteur : M. Arnaud. 

Association générale de* Agents des Pos- 
tes. Télégraphe» et Téléphone*. — Congrès 
de Lyon en 1908. Subvention. 
Rapporteur : M. Arnaud. 

Dégât* occasionnés par l'eau dans les bu- 
reaux de la Voirio municipale, lors de l’in- 
cendie survenu dans les magasins de MM. 
Pipon, Fan ré et C*. — Règlement* 
Rapporteur : M. Abrl. 

Caisse d' Epargne de la Croix Rousse. — 
Conseil des Directeurs. 


Rapporteur : M. Abel. 

AHocatiou d'un secours a M. C. Guichard. 
Rapporteur : M. Abel. 

Ligue nationale contre l’alcoolisme. — 
Congrès de Lyon 1908. — Subvention. 
Rapporteur : M. Chat. 

Tramway de Lyon au pont du Sault-Bré- 
naz. — Modification de 1 emplacement do la 
station terminus à Lyon. 

Rapporteur : M. CHAT. 

Caisse des réunit» dea employés de l'Ad- 
ministration municipale. — Pension Monot 
(Charles). 

Rapporteur : M. Barbero. 

Caisse de retraites des employés de T Admi- 
nistration municipale. — Pension Courly 


(Martial). 

Rapporteur : M. BARBERO. 

Caisse de retraites de* employés de l'Ad- 
ministration municipale. — Pension Fayolle 
(Emile). 

Rapporteur: M. Barbero. 

Caisse de retraites des employés de l’Ad- 
ministratinu municipale. — Pension Volle- 
rin (Jean Baptiste). 

Rapporteur : M, Barbero. 


Caisse de retraites des employés do l'Ad- 
ministration municipale. — Pension Janno- 
taud (Jean). 

Rapporteur : M. Barbero. 

Construction d’un Lycée de garçons et 
d’une Ecole primaire supérieure. 
Rapporteur : M Marri ro. 

Caisse de retraite* des employés de l'Ad- 
ministration municipale — Réversibilité de 
pension veuve Ansanay. 

Rapporteur : M. Uaruero. 

Sergents de \ille. - Pensions Mosj 
(I. oui* Edouard) et Dubois (Joseph). 
Rapporteur : M. Hokkuerr. 

Hospice* civil*. — Action contre M. de 
Saint-Gérand, locataire. 

Rapporteur : M. HoFFUEAR. 

Hospices civils. - Instance judiciaire con- 
tre les séquestres des bien* de diverses fa- 
briques. 

Rapporteur : M. Hopfhejir. 

llospices civil*. — Legs veuve Rambaud. 
— - Fondation do messe â l'église d’Irigny. 
Rapporteur . M. Homma. 

Sapeurs-pompiers. — Réversibilité de pen- 
sion de retraite en faveur de M“* Morateur 
(Françoise-Marie), veuve de M. Mussati 
(Josepn-Michfl). 

Rapporteur : M- Piaton. 

Sapeurs pompier*. — Pensions Novel 
(Claude) et Lavaux i Pierre-François-Jo- 
seph'. 

Rapporteur : M. Piaton. 

Sapeurs- pompier*. — Demandes de se- 
cours formée* par MM*** veuves Cl assin, 
Durand. Ducher et Jav. 

Rapporteur : M. Piaton-, 

Œuvre des jeune» filles À la campagne. — 
Subvention. 

Rapporteur : M. Piaton. 

Renouvellement du secours précédem- 
ment accordé â M Biboud. 

Rapporteur : M Foret. 

Construction de nouveaux pont*. 
Rapporteur : M. HknaRD. 

Chômage. 

Rapporteur : M. Curteuk. 

Dépôt de pétition». 

Question lie M. Tixier. au sujet de la 
construction d’un ego ht sous le chemin de la 
Croix-Rarrét. 

Question de M.IIoffher, sur le» conséquen- 
ces que peut avoir, pour les contribuables 
lyonnais, l’emprunt projeté. 

Question de M. Gorius, au sujet du dé- 
cret du 25 janvier 19j8, portant approbation 
du Budget municipal. 

Question de M Vodlot, au sujet du licen- 
ciement, dan* les arsenaux, du personnel 
civil et de ses conséquence» pour Lyon. 


Liste électorale de 1908. — Réaultats dos opérations des Commissions 
de reviaion- 


ARRONBÏSSEMENTS 


l* r arrondissement 10.675 


ÊLECTEül* 

IXSCIIPTI0.1& 

litlllWU 

pirrititcts h mut | 

INSCRIT* 

rn 1907 

I. 31 lan W7 

U 31 lm|907 

Jn ibcriptiMi 

do ratjlMi 

10.675 

1 610 

1.409 

201 

n 

13.599 

2.139 

1.743 

396 

» 

27.553 

3 916 

[ 2.528 

1.388 

» 

7.707 

850 

792 

58 

• 

14.139 

1 515 

2.007 

» 

492 

15.110 

1 995 

i 528 

467 

• 

88.783 

12.025 

10.007 

2.510 

492 


Digitized by Google 




1 16 BULLETIN 

Service dee Inhumations de la ville de 
Lyon. - Achat de chevaux pour le 
nouveau aorvice des voiturea-oor- 
billards. - Avis. 

Une Commission désignée par M. le 
Maire de Lyon, est chargée d'acheter 
pour la Ville trois chevaux destinés nu 
fonctionnement du service des Convois 
funèbres. 

Pourront être présentés A cette Com- 
mission tous los chevaux de traits léger, 
noirs. Agés de moins de 7 ans et d'une 
taille minima de 1 m. GO, s'attelant seuls 
ou par paires et d'un prix maximum de 
1,000 francs. 

L'Administration municipale se ré- 
serve le droit do conserver les chevaux 
à l'essai pendant une durée de un mois 
et de les rendre aux vendeurs sans four- 
nir des explications et sans aucune in- 
demnité s'ils ne remplissent pas les con- 
ditions du service. 

La livraison en sera faite après l'a- 
chat; le paiement du prix convenu sera 
effectué à partir du 28 mars prochain. 

Les opérations de la Commission au- 
ront lieu, le 28 février, à 2 h. 1/2 du 
soir, dans la cour du service des inhu- 
mations, avenue Berthelot, 177. 


Examen professionnel pour l'emploi 

de eous-ohef machiniste au Grand- 

Théâtre de Lyon. — Programme. — 

Avis. 

Un examen professionnel pour l'em- 
ploi de sous-chef machiniste au Grand- 
Thé&tre de Lyon, aura lieu À ITIùtel-de- 
Ville, le 2 mars 1908. 

Les candidats devront êtro Agés de 
HO ans au moins et de 35 ans au plus a la 
date do l'examen et exercer la profession 
de machiniste. Lts machinistes comp- 
tant cinq ans au moins de service au 
Grand-Théâtre ou au théâtre des Céles- 
tins sont dispensés des conditions d Age 
et devront simplement adresser leur de- 
mande sur papier libre A M. te Maire 
de Lyon dans les délais indiqués ci-des- 
sous'. 

A l'appui de leur demande, sur papier 
timbré, les candidats ne faisant pas par- 
tie des services municipaux devront four- 
nir, avant le 23 février 1998, les pièces 
suivantes : 

U Un oxtraitdu casier judiciaire : 

2" Un certificat constatant qu'ils ont 
exercé au moins pendant cinq ans la 
profession de machiniste ; 

2* Un certificat délivré par M. le Mé- 
decin de l'Administration municipale éla 
blissant qu'ils possèdent les aptitudes 
physiques nécessaires pourl’emploi qu'ils 
sollicitent; 

3* Une note indiquant leurs antécé- 
dents. les études qu'ils ont faites, et à 
laquelle seront jointsles certificats qu’ils 
oui obtenus (ces pièces seront rendues 
aux candidats apres l'examen). 

La Municipalité arrêtera définitive- 
ment le 29 février la liste des candidats 
admis a y prendre part. Avis en sera 
donné aux intéressés. 

Le traitement de début pour cet em- 
ploi est de 1,3:0 francs par un. 


MUNICIPAL OFFICIEL DK LA VILLE 

PROGRAMME 

L'examen comprendra deux séries d'é- 
preuves. Des notes de 0 a ‘20 seront at- 
tribuées à chacun des élémeutft des épreu- 
ve* et multipliées par les coefficients in- 
diqués pour chaque épreuve. 

1" série 
Examen écrit. 

Rapport sur une question de service, 
coefficient 2; il sera tenu compte de 
l'écriture et de l'ortographe du can- 
didat. 

Dessin d'une pièce de machinerie (cas- 
sette, tambour, etc.), 
coefficient 3. 

2* série 
Examen oral. 

Exercicos sur les 4 opérations de l'a- 
rithmétique ; addition, soustraction, mul- 
tiplication, division; coefficient 2. 

Questions surla machinerie d'un théâ- 
tre ; coefficient 3. 

Questions sur la nature des bois gé- 
néralement employées pour la construc- 
tion des décors ; coefficient 2. 

Questions sur la responsabilité d'un 
sous-chef machiniste; coefficient 1. 

Examen pratique. 

Equiper une trappe, unbAti, une ferme, 
etc., dans le dessous. 

Equiper une ferme, un tambour, etc., 
aux cintres. 

Et d’une façon générale, toutes ma- 
nœuvres de décors ; coefficient 5. 


Examen professionnel pour deux ou 
irois emplois de brigadier ma- 
chiniste dans le- thé&tres munici- 
paux — Programme. — Avis. 

Un examen professionnel pour deux 
ou trois emplois (suivant le cas), de bri- 
gadier machiniste dans les théâtres mu- 
nicipaux aura lieu à I Ilôtel de Ville, le 
2 mars 1908. 

L“is candidats devront avoir satisfait 
A la loi sur le recrutement de l’armée, 
être libérés du service militaire actif, 
avoir 21 ans au moins et 35 ans au plus 
A la date de l'examen, et exercer la pro- 
fession de machiniste, menuisier, char- 
pentier, serrurier ou une profession si- 
milaire. 

Pour être admis à prendre part à 
l'examen, les candidats dovront adres- 
ser A M. le Maire de Lyon, avant le 
23 lévrier courant, uno demande sur 
papier timbré, accompagnée : 

1° l)'un extrait de leur casier judi- 
ciaire ; 

2° D’une pièce attestant qu’ils ont 
exercé pendant trois ans au moins l’une 
des professions ci-dessus indiquées; 

3* D’un certificat du médecin de l’Ad- 
ministration établissant qu’ils possèdent 
les aptitudes physiques nécessaires 6 
de l’emploi machiniste. 

La Municipalité arrêtera définitive- 
ment le 29 février la liste des candidats 
admis A prendre part A l’examen. Avis 
en sera oonné aux intéressé*. 

Le traitement de début pour ces em- 
plois est de 1 700 franc* par an. 


DE LYON !18 Février 1908; 

PROGUAIOIL. 

L'examen ne comprendra qu’une par- 
tie orale. Des notes de 0 A 20 seront ai 
tribuées A chacun des éléments des 
épreuves et multipliées par les coeffi- 
cients indiqués pour chaque épreuve. 

Examen oral : 

> Exercices sur les quatre opérations de 
l'arithmétique : addition, soustraction, 
multiplication, division. 

Coefficient 2. 

Questions sur les connaissances de 
leur métier et pouvant être utiles au 
théAire. 

Coefficient 3. 

Les candidats seront classés par ordre 
de mérite suivant le nombre de points 
qu'ils auront obtenu. 


Cours publio & la Faculté de droit — 
Avis. 

M. Emile Bouvier, professeur A la 
Faculté de droit de l’Université de Lyon, 
a commencé le mercredi 5 février, le 
cours public de Principe» de législation 
financière. 

Ce cours fait partie do la série des 
cours publics créés par l’Université sur 
l'initiative du Conseil municipal de Lyon 
(séance du 22 juillet 1907, rapport de M. 
Pic). Il a lieu à la Faculté de droit, a 
8 h. 1/2 du soir, et il a pour but de po- 
pulariser a les grandes lignes de la 
politique financière des Etats moder- 
nes. » 

M. Bouvier traitera celte année Les 
exploitations commerciales et industriel • 
les de l'Etat et des communes ; le s régie» 
municipales. 

La prochaine leçon aura lieu mercredi 
prochain 19 février courant, dans ur.e 
salle de la Faculté de droit, quai Claude- 
Bernard. Le professeur parlera sur 
l'Augmentation des budget* d'hUir, le» 
causes et les remèdes. 


Rca j 1 ta ta d'adjudications. 

7 Jé crier 1908. 

Construction d'un bâtiment d’habitation 

pour tes garde» du Parc de la Tête- 

(T Or. 

1" loi. — Terrassements et maçonne- 
rie: sans résultat. Pas de soumission- 
naire. 

2* lot. — Charpente en fer et fers A bâ- 
timent: sans résultat. Pas do soumis- 
sionnaire. 

3* lot. — * Zinguerie, plomberie, cana- 
lisation des eaux ot installation d'appa- 
reils sanitaires. 

Adjudicataires : MM. Pétavit frères 
et Beuas>y, rue Godefroy, 5, A Lyon. 
Rabais 17 */.. 

Autres soumissionnaires: MM. Ardin 
15 7.* Clément 5 fr. 10, Perignnn, Vioet 
et C‘* 5, Association des leiblaotiers 
zingueurs 0. 

lui. — M* nuirerie et quincaillerie : 
sans résultat. Pas de soumissionnaire- 

5* Peinture, platrorie et vin crie. 


Digitized by Goog 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DR LA VILLE DE LYON 


117 


[16 Février 1908] 

Adjudicataire : M. Segnin, rue de la 
Martiniére. 7. Rabais 10 fr. 10*/. 

Autres soumissionnaires : MM. Tail- 
lardatOfr. 15*/.i Micheletti fils et Gon- 
nelant 8 fr. 10. Unio.i lyonnaise des en- 
trepreneurs de plétrerie-peinture aug- 
mentation 5. 


Il J écrit r 1908. 

Conttruction d'une chaussée en pacésd'é- 
chantillon, chemin vicinal ordinaire 
n * 77, rue du Repos, 

Adjudicataire : M. Monin (Claude), 
rue Pelletier, 7, A Villeurbanne. Rabais 
1 7 - 

Autre soumissionnaire : M.Milamant, 
quai layr, 42. Augmentation 5 */•» 


Dons A ’a Caisse des retraites du 
Bataillon des sapeurs-pompiers 

A la suite du commencement d’incendie 
qui a ou lieu le 5 février 1907. dans l'immeu- 
ble rue de Sèze, 119. M. Court ial , pli arma - 
cien, a fait don d'une somme do vingt-cinq 
trancs à la Caisse spéciale du Bataillon des 
sapeurs-pompiers. 


Demandes en autorisation de cons- 
truire. 

ilu 7 au 14 février 1908. 

Société des automobiles Peugeot, proprié- 
taire, M. Venion, architecte; (,'onstruction 
de bâtiments industriels rues Vendôme et 
Vaulttii. 

M. Rodario fils, propriétaire; Construction 
d'un atelier rue Roquette, 16. 

M. Biaise (Auguste), propriétaire; Cons- 
truction d'un hangar rue de la Part-Dieu, 94. 

Il** Micha, propriétaire, M. Pinet, archi- 
tecte; Construction d'une maison rue Cons- 
tant. angle rue DiicIoh. 

M. Dnret. propriétaire, M. Pinet, archi- 
tecte; Construction d'une maison rue Alfml- 
de-Musset. 


DÉLIBÉRATIONS 

DU 

CONSEIL MUNICIPAL 

DE LA VILLE DE LYON 

pendant la période du Consulat 
et Je l’Emptre 


(S01TI) 

Telle sera la principale disposition des ar- 
ticles que j'aurai l'honneur «fe vous présen- 
ter ; je les fais précéder d’une dernière ob- 
servation. Une concurrence exagérée que 
vous aviez prévue et qu'on ne vous a pas 
permis de prévenir, a porté les soumission- 
naires que vous avez agréés à dt-s offres qui 
dépassent votre attente, et qui rompent 
l'harmonie qui liait vos eombi ai-ons. 

Dans l'état des offres actuelles, les sommes 
assurées a la commune.comparècs a vos no- 
tions sur la recette et aux conditions du bref 
relatives à la rétribution des régisseurs. pré- 
sentent un défaut do proportion qtl'il est ins- 


tant de réparer. Eli bien, citoyens, aban- 
donnons-nous encore à la bienveillance du 

Ministre ; que les sommes déterminées qui 
sont offertes à la commune lui soient assu- 
rées sur la foi de l'engagement positif d’bon 
neirr. irrévocable et insusceptiblo de toute 
prétention eu compte de clerc & maître, et 
sur le surplus, laissons à la sagesse de l'au- 
torité l'établissement d'une balance équita- 
ble entre nos intérêts et ceux du régisseur. 

C'est d'après ces diverses considérations 
ne j'ai l’honneur de proposer au conseilles 
ispositifs suivants : 

Article l ,f 

Le Conseil approuve et renouvelle, dans 
le cas oO besoin serait, la protestation arrê- 
tée dans su séance du vingt-neuf fructidor, 
et que les Maires, conformément a l'intention 
du Conseil, ont fait insérer dans le proeês- 
\erbal d'adjudication rédigé le même jour 
vingt-neuf fructidor. 

Art. 2 

Le Conseil réclame contre l’admission 
faite par le Préfet de tous les soumission- 
naires indistinctement, sans égaid a la dis- 
position contraire portée dans l’article 2 
d'un bref que devaient rendre inviolable 
l'approbation patente du Préfet et l'appro- 
bation tacite du Ministre. 

Art. 3 

Le Conseil déclare que l'adjudication faite 
le vingt neuf courant de la perception de 
l’octroi, en faveur des citoyens Pierre Déla- 
vai et C‘% est contraire au vœu de la Cité et 
alarmante pour s**s intérêts. Le Conseil con- 
sidère cette adjudication comme un fait per- 
sonnel au Prétet et etranger a la commune. 

Art. 4 . 

Parmi les divers soumissionnaires qui se 
sont présentés, le Conseil persiste a dé- 
clarer qu’il ne reconnaît, comme présentant 
une responsabilité notoire et satisfaisante 
sur tous les rapports, que ceux qui furent 
déclarés admissibles dans les séances des 
vingt-sept cl vingt huit fructidor et qui sout 
les suivants : 

Les citoyens Gros et Ouille, lesquel s, posté- 
rieurement aux enchères, ont fourni leurs 
soumissions pour la somme de 1.030 000 
francs. 

Les citoyens Degerandoct Porral.lesqurls, 
le jour de l'adjudication, ont offert 1 . 002.000 
francs. 

Le» citoyens Jordan et Chiral, lesquels ont 
offert 1 .00! .000 francs. 

Les citoyens Terme, Chariot, Malassa- 
gnv, Mazuyer, lesquels, présents a l'adjudi- 
cation, n’ont point fait d’offres. 

Art. 5. 

Le vœu du Conseil est que le Ministre 
veuille bien lui-même choisir, parmi ces 
sept soumissionnaires, celui d'entre eux qui. 
consentant à porter son offre A 1.030.0 0 
francs en principal, sera d’ailleurs jugé le 
plus convenable pour la régie de I Octroi 
municipal eide bienfaisance de la ville de 
Lyon. 

^ Art. 6, 

Les vieux du Conseil sont : 

1° Q’une somme de 1.090 000 francs soit 
assurée a la commune; 

2‘ Que, sur la recette excédant la susdite 
somme de 1 .030.000 francs, colle do 150.000 
francs sort acceptée et prélcvable pour les 
frais ; 

3* Qu** la totalité du produit do la taxe 
additionnelle soit versée dans la caisse com- 
munale ; 

4* Que le montant de la perception qui 
existi*ia, apres ce* divers prélèvements, soit 
partagé entre la commune et la régie, sui- 
vant la proportion que le Ministre détermi- 
nera. 


Art. 7. 

Le Conseil renouvelle le vœu exprimé 
dans sa déliliératioi) du vingt sept fructidor, 
et portant qu'il espére.de la bienveillance du 
Gouvernement que l'adjudication de l'octroi 
de la ville de Lyon sera considéré comme 
un acte administratif, et assimilé pour les 
droits d'enregistrement * l'adjudication de 
l'octroi de la ville de Paris. 

Art. 8. 

I.e vomi du Conseil est que toutes le* clau- 
ses. charges et conditions énoncées dans le 
bref il'adiUdication, et non «xpressémont ré- 
voquées par les présents articles, soient exé- 
cutées suivant leur forme et leur teneur, et 
spécialement le Conseil entend que ta cou 
dition de ne pouvoir compter de clerc A 
inaitre pour les sommes assurées soit un 
engagement positif d’honneur et irrévocable. 

Le présent rapport a été approuvé 
par los Maires des trois divisions et en- 
voyé au Ministre de l'Intérieur le troi- 
sième jour complémentaire de l'an neuf. 

J.-M . Parent, maire; Sain-Roussxt, 
Berkakd-Charpieix, maire. 


sé.AlfCBS EXTRAORDINAIRES. 

Séance du sept vendémiaire an X. 

Le Conseil municipal de la ville de 
Lyon, exlraordinairemont convoqué par 
arrêté du cinq du présent mois, sest 
réuni cejour l’hui, sept vendémiaire an 
dix do la République, dans le lieu ordi- 
naire de ses séances, sous la présidence 
du citoyen Parent, maire de la division 
du Nord. 

Attendu l'absence des citoyens Ber- 
tholon et Dian, secrétaires du Conseil, 
il a été procédé a la nomination d'un 
secrétaire ; le résultat des vœux a pré- 
senté le citoyen Bernard Charpieux qui 
a promis d'en remplir les fonctions. 

Il a été fait lecture d'une lettre du 
Préfet en date de ce jour, adressée au 
Président du Conseil et portant envoi : 

1* Du traité passé avec la Compagnie 
Georges Ricard, pour la perception de 
l’octroi municipal de Lyon. 

2* Du compte de la gestion de cette 
Compagnie, depuis le cinq fructidor an 
huit jusqu’au sept fructidor an neuf; 

3* D'un compte supplémentaire depuis 
le huit fructidor an neuf jusqu'au cin- 
quième complémentaire môme année; 

-1" Des pièces justificatives de cosdeux 
comptes et détaillées dans les notes y 
annexées; 

.7 De l'expédition de l'arrêté du Préfet 
du douze fructidor. 

Le Conseil, considérant qu’un rapport 
préliminaire est indispensable pour pou- 
voir prendre uno détermination avec 
connaissance de cause sur une compta- 
bilité de cette nature, a nommé les Mai- 
res des divisions du Midi et de l'Ouest, 
et les citoyens R-<?sct. Devillas et T»*r- 
ret, membres du Conseil, pour former la 
commission qui resto et demeure char- 
gée, en se concertant avec le citoyen 
Chooljr, commissaire du Gouvernement, 
de procéder À toutes les opérations pré- 
liminaires qui auraient trait À l'examen 
des comptes en recettes et dépenses 


Digitized by Google 



iis 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


présenté* par la Compagnie George Ri- 
card, pour ensuite, sur le rapport qui en 
sera tait au Conieil» être sinioé ce qu’il 
appartiendra. 

Le président a levé la séance et le 
Conseil s est ajourné au quatorze du 
courant. 

Fait et clos h Lyon, les jour et an 
susdit. 

J.-M. Parbst, maire; IIrrxakd-Ciiar- 

nutx, maire. 

'A Suiere). 


TRAVAUX COMMUNAUX 


SITtlATION II KtlttOM A II A IRR 


Service municipal de l'Architecture. 

Travaux en court d'exécution 

Immeuble communal, rie Sébastopol, *1. — 
Réparation cl aménagement de Irma npperte- 
mcnts. 

Ecole do fille*, ru* MontgolCer, 23. — Amé- 
nagement d'une cantior. 

Groupe scolaire, rue Tissot. — Installation 
d’une chambre | our le concierge. 

Travaux terminée dam la semaine 

Service de l'Architecture. — Aménagement de 
bureaux. 

Service municipal de la Voirie 

Travaux entreprit dans la semaine 

Rue Saint-P dyearpe. Rechargement de la 
chausser empierre*. 

Bue flotter el rue dre Cipucins. Réfection 
de trottoirs en asphalte. 

Rue Pieire -Dupont el impasse des Chartreus. 

— Construction de trottoirs neufs en asphalte. 

Place ttellecuur et rue Tliuuiassio. Répara- 
tions de pavage en pave* d échantillon 

Hue de la Part-Dieu, tO. — Construction d'un 
trottoir en xsphalte 

Réaction de pavage sur anciennes tranchées. 

Rues MunlDe- uaru et Berrôme. — Réparation 
de pavage en cailloux roule*. 

Rue Tronche! rt p'ace Klebcr. — Réparation 
de pavage en paves de«.-hi»ntillon. 

T ru taux en court if exécution 

Rue du Bon-Pasteur. — Relevés à bout en cail- 
loux roulé*. 

Rue de la Marlinière. — Relevés* bout en pa- 
vé* d échantillon. 

Cours Charlemagne, entre les mes Casimir- 
Perier et le chemin du Goulet. — Pose de bor- 
dures de trottoir». 

Rue Chevreul, avec retour rue des Aspergrs 
et rue Saint-Jérôme. - Construction de ttottotre 

en asphalte. 

Rue de Marseille, rntra les ruas Pastel et 
d'Agucssoau. — Relevé à bout en pavés d'e.han- 
tillon 

Avenue de Saxe prolongée. — Etablissement 
d une chaussée provisoire. 

Place du Commandant-Arnaud, nu droit du 
groupe scolaire. — Réfection de trottoi*» en as- 
phalte. 

Montée de Fourvièro. — Rechargement de» 
trottoirs en terre 

Cbepiin de Mootaubno. — Rechargement de la 
chausser empierrée- 

Hue de* Farge» — Relevés à bout en cailloux 
roulés. 

Travaux terminés (/uns la temame 

Rue Saint Polycarpe, rue Rozier et rue des Ca- 
pucin*. Réfttliea de trotoirs eo asphalte. 

Passage Vernir». — Piquage a la gio»*e pointe 
des marches d escaliers en pierre de ViRebois. 

Quel de 1 Hôpital, nié» Central * et de la Haire. 

— Piquage de bordure* de trottoirs en pierre de 
Villebois. 


Pont du Midi {Saône}. — Réparations du pla- 
telage de la ehau-aée 

Canalisations : chemin Saint-Isidore; cours Eu- 
génie 

l-'ri»** d e* ii et braachemenls: chemin Saint- 
Isidore, 47; rue de la Part-Dieu, »?; rue Alfred- 
de-.Mu*‘et: gran-le rue de la Guillotière, t»9; rue 
Srguln. 5. 

Service vicinal 

Chemin vicinal n* 16 de Baraban. - Con*triie- 
tion d une chaussée en paves d éci.antiHon cotre 
la rue Paul-Bert et l'avenue Kéhx-Faure; longueur 
23a met> es. 

Chemin vicinal ordinaire n“ 51 de Corne-de- 
Cerf — Construction d'un éguntde t*>0 sur0“ , 80 
et de I ~ » 0 sur 0*HO. entre la rue d'Aubjgny et la 
rue de I Ordre; longueur 3<l*> mètre*. 


ÉTAT CIVIL 


* romeeaes de mariage déposées dans 
les mairies d'arrondissement pour 
être afflohéea le 16 Février 1908- 

vfcSMiss ASBoaunanerr. 

Bontii*. Auguste empl.. Plaray [Savoie;. 

D 1 '» Ituffier. Virg.. enisln., pl.* M&it-niêre, 15. 
Bouvier, Pierre, empl.. gde r Croix Housse, 54. 

V** ' rrdier, Marie. * p., pl Satbonay, 3. 
Clôt, Louis m»nrru*re, nv. Tbie»». !12.‘ 

D ,u Per éard. J., lingèrc, av.Thier*, 112. 
Dclautin Bcnott.ajusteur.pl Colbert, 2. 

D 11 Devaux, R , tisseuse Ste-Blvndine {Lè'e) 
Garin, Joseph, «errur er, gde r. Cr. Rousse, 57 
D"« Colleta*, M , ti odeusa, r de Crimée !3. 
Ge-sc, Dominique, empl., P -de-' hérujr (Isé e). 

D"* Patrie t, Louise empl., pl Mi»erieoide,2. 
Girard Julien, mécanicien, c Lafav*tte. Ht. 

D 11 * Satiti n. V , cuisin , bd Croix Rousse, 82. 
Klinger. Gabriel, empl.. r. Magnrval. 1t. 

D Ainsi, Louise empl., r Lemot, 14. 

Moiié. François, «erg. |37» t cas. de Serin 
D 1 ’* Chevalier, Marie, repass., q. St-Vmcent.9. 
Morin Luilit a. dhôt'I. r. de la Platiére. 1. 

0“' Doté?, Eug s p , St-Donat i. Drôme). 
Perret, Félix, gard. j»a x. q. St-Vincent, 5. 

D"* Ri>-nd, Pérol., cumm., r Poule «u. 13. 
Rubellin. Jean. propriel , Artemare (Ain). 

0‘‘* Buffet, Marie, s p.. q, Si- Vincent. 27. 
Sevestie P., impi P-L-M . Sottevilie l. -Rouen 
D" Caraubon Marie, cuisinière. Paris. 

Bost. André ajusteur, r Sl-Victo* SO. 

D |u Martin, Miru* s. p., r. Capucins, 19. 
Combier Jean, teinturier, r. Ron Pasteur, 38 
D— Exhertic», J , gnimpière, r. Cbec-d'O*. 15. 
Dutreix. Je»n. entrepreneur, St- :yr-*u-Mnnt-d'Or. 

D*' - Itoutinsud. Jeanne, s. p , m. Carmélites t». 
MaiUM, Claude. garçon de peine, r. St Jean 16. 

D ,,# Liochon, Marie, ménag ,r. Centrale, 58. 
Charri e Claude, cultivât , M-ueorges*» Gouzan. 
D 1 * i'ernn, Ma io, domestiq , r. Maisist. té. 

DK I X IB NS AnROPOlISZHBST 

Ferrary, Jean, empl., eb. Feuillat 57. 

D'** Huron ttenoiie, cuisinière q. Tiisîlt, 27. 
Fesc, Paul, ftcteu» de» postes, r. M - A. -Petit, é. 

IP • Rerapon, •; , brodeuse, St-N -d'Arergues. 
I»sariel. Jules, emp P.-L -M.. r. Mazard, 5. 

D •• Roux Marie, s. p . Meyras ! Ardèche). 
Ogie r . Km'le, empl . e. Charitmagoe, 3. 

Ü '*Ch*po*t, M«rie, cuisin. Ornacietix (Isère). 
Chardon. Fr., négociant, Marignier (llte-Sftv ). 

D 1 * Girirdin. M s p , Eaua-Viv'S (-Suisse' • 
Gény. Désiré, empl , r. Rsulin. 39 
D'" Blondeau, Claudine, corset., r. Dubois. 3*. 
Cbaasawoux, n., fact. de* postes, r. Umbert. 13 
D 11 * Devrye M . s. p . fil Maurice Chulamont. 
Vio'et. Henri, docteur médecin, r. Sa?*, Si. 

D‘ • B •nnct. Marie, s p. Bourgoin (Isère). 

G «moud, Albert, empl . r M - Antoine-* ctit. 45. 

D llaoiix, Jeanne, st. d-tclyl.. q Peira he.20 
Michel, CI» . arc pUn- a. ni nu Gou'guillon. 45. 

D 1 * Bntrand, elanebe, gilet., pl. Cétestlas 6. 
A «i-o in. Etienne, doct.-medecin. r A -Comte 4tl 
D* ' Sub itier Jennnc. * p., q. Fulchirun 2?. 
Giratdul Pierre, cais-ie . r. PenU.iév e, 1 
t» •* lyanrrot, Francine, s p., C «son (R ). 
Revillct. Jean, mécan -dentiste, r. Grenelle, 31. 
D a * Guicherd, C., s p., Frontonas {Isère). 


[16 Février 1908| 

Belin. Jean, empl , r. Yaobecour. tB. 

D«* Duvov, M«’ie. cotitur , r. Vaubecour. 18. 
Méala è», Allreit empl. P.-L-L-, Oullios 
D"* Far*. Lnui e, empl . r If .-dé-ViRe, 99. 
Ihmsnii Louis régleur r Ju*si«u. S. 

IP 1 * C-réron. Aitnèe, réel , r Ma r ronaiers, 7. 
Gâche. François cultivateur. Yenne {Savoie'. 

D "• D illin Louise, domeat., q Tllf-ltt, 11. 
Vergneiiz Ainédée, empl. r- rramasxac, 8. 

O 1 '* Beylier, Julie, empl., r. Dubois, 4«. 
Certelon! Benoit, empl.. r. Bich*t. 23. 

D 1 '* Sapin. J. domest q , pl. Gouvernement/) 
Terrassa, V., empl P -L.-M , c. Chsrletnâgne : il. 

D : " lliimu, Jeanne, s p , I^trai. Rhône). 
Maillet. Claude g. de peine, r St Jean. fC. 

D-'* Liochon, Marie, ménag.. r. Centrale, 5fi. 
Ab-am. Jean, tourn.-méc . c Charlemagne, 32. 
D 1 " Ciemaidln, J., e. p., Part (Isère . 


isoisi sms AssoaviMtasn 

Marlinaud. Jean, empl., r. Créqui. 247. 

V” Mouchet. Virginie, empl., r. II. -de-Vilie, 3*. 
Debaii. Pierre, mécanicien, r. Avignon. (V 
D"'* Menu (H>mpe. empl., r Avignon, é. 
Flacher. Marcel ajusteur, r. P.-Bert, 45. 

D"‘ Durante!, Florinr. gantière, r, P-llert, 26. 
Fabrv. François, limonad , r. Moneey.21. 

D"* arroti. Marie, s. p . pl. Sl-Yiocent 8. 
Morel. Mande, «onlre-nultre Tunis. 

D 1 -* Eynard, Aimée, empl , r. M*zenod, 48. 
OHule Joannès, bou'ang.-r. r. Monte f. 107. 

U 1 "* J»cob, Marie, couiurière r. D .•‘«aussojr.tié. 
Blanc, tieo'ges jardinier, r. P«sset, 13. 

D u Gorrox, Marcelline, coutur. r Passet, 12. 
Bonnaud. Paul lum langer, r. Creuset. 43. 

D“» Reyrn nd, Marie, cuisinière, av. Saxe. 329. 
Bourdeiin Albert mécan.. r. d lleyrirux. Al. 

D *• Hippinger. F.melie.mén g , r.d'Hcyrleui.38. 
Challe, Claude. empl.,r. Bonoand, 6. 

D 1 '* Duiery, Marie, coutur., r. Huonand. 12. 
Ch«rreton. Je n. empl ch. de fer. \éni*aieux. 

V** Drmonftucon, coutur,, r. d'Aguesseau, 2J. 
Chaudy. François, instit.. r. ChaWaoay. 88. 

J) 1 '* Gros, Antoinette, instit.. r d« Nuits, tf. 
Chenevicr, Louis, mécan . ch. R -nux-Peuil., St. 

D' 1 * Moutkmn, Alice, coût ,eh. R -aux-Feml ,S2. 
Clut, Lo- i*. msn . Villeurb nne. 

D 1 • Pe r ard. Jeanne Imgère Villeurbanne. 

D ilhen l’ierre, boui . ch C.-B» ret 9t. 

D-" L Huiliier, Marie, lingere. r Vendôme. 2â0, 
Excoffor». Loir*, mé an , r. Rosié-e, H. 

D *• Cbolloyard, Marie, s p , r. Nouvelle. ÎQ. 
Fosse. Jeao, ‘teinturier, r C oix-Jo dan. 25. 

D '* Gras Marie, cuisin.. c. I, be té, >5. 
Frajase. Emue, man., ». Créqui, 343. 

D' 1 * Leblanc. Léontine, s. p.. r. Ciéqui. 343. 

Ga dey Claude, garçon bouch., r. feloneey, lôl. 

D '• Michaud, Marie, a p.. St-Savjn (Iserei. 
Gauthier. Paul, empl de cum . c. Lafayett*. üt. 

D 1 " Foubloux, A.. coutuGère, c. l^f yelte, 142. 
Génv, Désiré, empl., r. Raulin, 39. 

D" Gellv, Jaudiae, corsetièie, r. Dubois, 38. 
G ira <1 Julien, mécanicien, c. Lafayelte. Ht. 

0“* Saulon. Maria, cuiiioiè'e. Valeoc*- 
Gravel. Jean, taibeur verre, imp. Oetlaod, 28. 

!»»•• Ufcuur, L., corset., imp. On» land. K 軫. 
Ilarr-nid, Adrien, bo'ilsnger, r St-A.-Htraban.30. 

D ,u Ssovade. Marie, tisseuse, r. Bécherelio, 7. 
Junod Pierre, teinturier, r. Séba*l"pr>l 48. 

D' 1 * llostin, Theré-e. empl-, r. Sébastopol, 78. 
Mngoin Joseph, menuisier r. Rabelais. 23. 

■•"* Dondain. ; rançoise, a. p . St-G. -Laval. 
Meunier, Lucien, empl , r. Vendôme, 15*. 

D^Joirsard. Jeinnne, a p.. r S -Oryphe. 151. 
Monne’et Etienne, menuisier, r. Bonne). 89. 

D>* Tabins A.. *• p , S<ult-B énay (Ain) 
Prlletier, gref. paix. Autun (S[-el-L ). 

D- ' Ginut Louise, s. p. , ch. des Cures, 49. 
Rimbaud. K, cultivateur, Bron (Rhône). 

D 1 * Alix, Msrie. empl,. r, F» -liarcin, 14. 
Roche, Emile, ro. fleur, r- de Marseille. 19. 

D ** Jocteur, Pauline, s p.. Miribel Ain). 
Roussel. Joseph boucher, pl. de la Victoire, 4. 

0“ Bailly. Il . couturière, r. de Marseille, 21. 
Roussillon Louis, s p., ch des Pus. 9. 

D u CJaret A , ru» soie, Bt-E -St-Geolra (L). 
Speiier, Joseph, vannier, r. Mazenod, é5. 

D"« Polisson. L , ehenilleute, r. Mazenod, SS. 
Tregost, Louis, voy. de cumin., r. Madeleine. 12. 

D • Rasurel. Fr. coutur., r Paul-Beit. tO. 
Vovant, Jrnn touro bois, r. Garibaldi 2‘0. 

D' 1 * Michoud. M.. confection., r. Aspe-gcs, W 
Bo»t, Audre. ajusteur, r. U-VietOP, : 0. 

D' * Merlin Marie, s p. r des Capucin*, !9. 
Dievon, Piene, électücen, imp Gerland, 24. 

D 1 * Vaquctte, Marthe, s. p„ Ma'seilk. 
Ilugoooaid. Loui s , co«nm , av. Bertnelot, 8. 

D 1 * Lenner, Marte, s. p. Cailloux-Fontain**. 


Digitized by CooqI 


1 16 Février 1908] UÜLLCTIN 

Lrpin, Hector, coiffeur, route d'Hevrleux. 47. 

v»» Bix»uaid, a. p., roule d’Heyileu*. 47. 
Maxoyer. Joanny. terres.. r. Trois-Pierre* 92. 

D"* Orfeuil, Léonie. mén.. r. Trois-Pierres, 92. 
Petit. Auguste, ouvrier r. .Vlonccy, 105. 

D-* Sapet Marie, ménsg., r. Moncey, 105. 

Kivter, Paul, coiffeur, c. Richard-' ètlon, 30. 

D' 1 * Tricbard.Thé'èse. a. p ,r. de Grenoble, 49. 
Roui, Leon, empl P.-L.-M.. r. Parmentier. 4t. 

D 1 ' Goudard, Marie, cuis., Vienne (Isère?. 
Buruet, Maurice, cocher, e. de la liberté, SL 
IP- Dunand. Jeanne, a.p., Annecy vH.-Savoie) 
Gallier. Jean, menuisier. Cnambéry. 

D"* Jleasoa. Aosst , cui* , Lui in (II. -Savoie). 

QtiArainai aaaoaonaauaiT. 

Oarin, Joseph, aerrurier. g. r. C.-Roussc, 51. 

D 1 ** Co leiaz, Marie, brodeuse, r. de rimée.ll. 
Cbaudy. François, institut., r. Cbaponnay. 63. 

I) 1 * Gros. Anloineile, in titul., r. de Nuits, 19. 
Bouquet, Victor, man . Pierre-Bénite (It bône) 

D - boebct, Jeenne, domeat , q de Serin. 17. 
Bouvier, Pie're, nègoc , g. r. C. -Rousse, 5-7. 

V*« Verdier, Mai le, s. p., pi. Satnunav, 3. 

Sudre, Frédéric, ébéniste, g. r. Cr.-Rouste 35. 

D 0 * Lamy. Ma r g., a. p , g. r. Cr -Housse, 35. 
Combier, Jean, leioturiar, r. Bon Pasteur, 38. 

ü u * Eaberlier, J . guimpiére, r. h «r.-d’Or, 15. 
Perroud, Jean-daptste, empl.. r liénon. J. 

O* Perret, C.. cootur. g. r de Cuire, 44. 
Barré*, lierre, apprèieur, r. Chariot- d‘Or, 80. 

D IJ Fouinel. J., lulliate, r. Chariot d 0 , 10, 

ci.vqriaui sna.»aitiaa«uiin, 

Auslin, Etienne, doct. -médecin, r. A. -Comte. 49. 

U“* Sabatier. Jeanne, s. p.. q. Puicbiron, 32. 
Certelon, Benoît. em,*l., r. Bridât. 23. 

D 1 * Sapie, J. .domestique p|. GoiiTtrnement.l. 
Chabane, V..ecupl P -L.-.M . r. Coocieigerie, 8. 

O' 1 * leatud, Mène a. p.. Largenliérc ( Aril . ). 
Combalot, J., cultivateur, deaurcpaue (Isère) 

O 11 * Point. J., domestique g. r. de Va***, 4. 
Cnrty, Aient, empl , q. ue use, «. 

V* beloin. A., a. p , ch. des 'eux- \m\nls, 5. 
Devillatd, Louis, empl., Grenoble. 

D 1 * Rouvière, llorteose, a p , >mp Charavay.4. 
Faure, Jacquet, boulanger in àt-uartbélemy 24. 

D"* Allier, L-.empl.. La Chapelle- Verc.i s. U) 
Oiraud. Eugène, eieclrieieo, q. l'.-*ciM, 23. 

D '• Ûallion, Jeanne, a. p., v ilJefreoctic (Rb). 
Michel, ' h., accord pianoa, m Guurguillon, 45. 

U"* Bertrand, ni., gitelière, pi. Celeatins. 6. 
Mouthon, Emile, empl., r. Oaribaidi, 0 

D‘“ Luuibaid, L„ cuUin., q. Archevêché, 26. 
Ocard. Léon, tourneur, r. ' li ipeau- H»uge. 11. 

[> ,J « Lhuil er, Louise, empl-, q. Jayr, 27. 

P< racler, Joseph facl postes. q Fulctiiroo, 32. 

D— Rosier. Anne, rep>aaeu»e. pl si-Jean, t>. 
Pons, Céleatm. tadleu-, r Trois-Maries, I. 

D 1 * Fiadier, Marie, r. St -J eau. 39 
Prunier, Jules, coiffeur, Francheville (Rhône). 

IP* Renaud Aotuineite, a. p., r. Pyramide, 115. 
Fugest. Louis, mécanicien. r de la riaire, 49. 

!•"* Fayolle, Joséphine, s. p, Ecully (Rhône), 
itegottai, Jean cultivateur, r. St-Llyr, 8». 

D"* Panier. Cloulde. a p-, Tassio-bemi-Lune. 
Tergneus, Amédée, empl , r. Tremasiac, 8. 

D * Beylier. Henriette, empl., r. Dubois, 44. 
Maillet, Claude, garçon de peine, r. St-Jean, 16 
ru* Liochon. Louise, mènag , r. Centrale 56. 
Huuiblot, EJmond, mar. ferr., r. St Cyr. 15. 

!>"• Juvin Maàe. ti-seute, cime i,l*êtc.) 
Gouillon, Jean jtrJinier, ch. de la Garenne 3. 

D' 1 » Branche Utile, culs.,Sl-Did.-a-desuJ.(Rh ), 
Turbil. Jean, compt.. r. de Vendôme, 110. 

D‘*« Peccoud, Henriette, coût-, ch. deChoul.,96 


aixiÊMi *a*oa»isat*airr. 

Flitier. Cyrille, guimpier, r. de Sèie, 116. 

D •* Moiroud, Marthe passent , r. de Sèzé, 119. 
Comte. M.-J.. empl de coin , c. Villon, *>5. 

D 1 " Rodie. Auguat , s p., boni du Nord, 92. 
Bal, Jean-Marie, empl., paa. St-Potbin, 4 
D"* Mouilbade, Marte, cuiain., r. Cuvier, 19. 
Commarmond B., emp. de cura. a. de Saxe, 69. 

9" Cbsboud. Louise, e. p.. Tarare [Rhône). 
Marronnier, Eugene, empl . r- boileau. 1" 

D '* Gaudicbei. Marie, empl. , r. do l'Egalité, 91. 
Mollaret. Joseph, emp. aux tram., r. Vauban, 79. 

D 1 Uril'od. Kr*-ne , cuis., p P -Chavanne*, 13. 
Mouthon, Emile empl , r. Ganbaldl. 59. 

0 • Lombard. M., cui» . q de I Arcbr*écbé, 56. 
Nocaudic, Pierre, pAl. av. de laJoncierc 50. 

V** Ca rier. Marie, a. p.. r. ’ aubin, 85. 

VI »l, Louis, empl- r. Vendôme, 04. 

D 1 '* Vivet, Marie. ». p., g. r. Guillotière, 110. 
Bcaolf Juaonèa, boni., r. Mooeey. 107. 

D^* Jacob, Marie, couturière, r. Dusaauisoy,ll. 


MUNICIPAL OFWC18L D8 LA VILL3 

Naissances déniants légitimes sors 
jtatrees du 9 au 15 Février 190S. 


raiMiaa *N*os*>ua**tn. 

Chapot, garçon de mag . pl \f.-Servet, 3 . . m 
Lagter, cantonnier, r. ae Flestelles. 20. ... f 
O lier. empl. de rom , r Romarin 14. . . . J 
Ctiamonanl empl, m des C*rinelitea. 30... / 

Berger, boulanger, r. de l Annoac , 30 m 

H<*g«irax. cafet., r. Lanterne. 26 / 

Michel, empl . r. Burdesu. 40 / 

Michel, empl., r. Burdeau. 40 / 

Mandoo, fact. des postes, r. V. -Monnaie, 4. m 

(■auge, coquetier, r. de Crimée, 20 m 

Gravi.vay, a,-oï. I57*,c.des Chvtreut, 8... / 


asaiiéat AasoaDiasiMurr. 

Fournier, entrepreu., r. Hôt -Je-Ville. 104.. « 
Tm* canier, val. chambre, q. Archevêché, 15. m 

Ri Jet manœuvre, r Masse na, 7i m 

L-turent, touro. cuivre, r Bas -Port, 7 / 

Salignal, galocher, r. de la Hi(*, 4 ... m 

Lafont, empl.. q. de Se ia, 6 m 

Cheitloud. voituner. r. Notre-Dame, a0 m 

G indre. négociant, r. des Marronniers, 9... m 

Gabet, luilisie. Villeurbanne / 

Ue«ch*mps, journalier, g. r. do Cuire, 39... / 

•an lui, mi<cb. fo ain, r St- Michel, *Jd f 

Petit, appièlaur, r. Grô ee. it / 

Degsud < nsi, ruoiitle, r. Mercière, 46. f 

Laureau, empl., r Pyramide 6» /■ 

L)ern *ment manaouvre, r de Sexe, ISItii... m 

Ravmet, app éleur, r Robert, 77 / 

Guerido, peint e. r. Chaponosy, 105 / 

Raynaud, horloger, av. de Saxe, 115 m 

Mtl'ard, bojlanger, r. de Cast ie*, b....... m 

Ma tin, empl. P.-L -M . r. d'A'ger. 8 A 

Thibaudier, ch luffeu-, La MuLlière / 

Antoine, empl, ch Bxraban. 1 .2 / 

Philippe, empl , r. Mouteiquieu. 50 f 

Perrin, négociant, e. Liberté, 33 »n 

Ml. chapelier, r. More. ère, &J / 

Navissano teinturier. Vil eurbanoe / 

Zihm, co donmer, m. St-Bart'-élemy. W... / 

ürul as. j animer, Caluire et Cuire / 

Bruyère, mont enausa., pte r. Viabert, 13.. m 

Gcoiut, rep éxentant, c. L»fayette, til m 

Biieu. suruurn eoregiatr , r d'Enghien, 38. / 

Godet, rcl'cur, r. dr* Marroon ers. i / 

Hérter. cultivât , St bidier-Munt d‘Or. [Rh.). m 

Laroche, maçon, r. d’Aguesseau, 50 / 

seuven. pueeur sir métaux, r. Charité, 11. m 
Chapilou. uojlangcr, r. Aug - «unir, 10 ... / 

Richard, f ibr tuiles, q. GaiJIctoo, 2* m 

Sa >pa, manœuvre, av de» Pouts, 6 

MorarJ, empl., Villon banne w» 

Deyrieux. tiupl , r Ney, *9 . . m 

Bal- l’on la- n ri, rainuneur. m. Gr.-Côte, 108. m 

Courand empl. r Ouga» Montbel. 30 m 

Chaînons set, voiturier, r. Ucnuxière, 9 m 


troibikhr annoxoïasauaxT 

Pi let, empl. P.-L-M., r St- Jérôme, 64 m 

Lelarge, maçon, r- Duguesclin 2s0 m 

C'iinbe. inap rti de- p., q. Guilloliere, 23. . . m 

Jornuu. empl. de com , r. ber vient, 5 m 

OrUndi, p étrier, r. ViUeroi, 5». /■ 

Guiilol, geu-uèlre, r C.-Uuboia, 7 / 

Veto, menuisier, r Paul-Be.t. 326 / 

Eldm. fab. de pompes, c. Lafayette, 84 ... ^ 

Bancel, b uilaoger, r. Boileau. <lt m 

Grosjean, cordonnier r. illelte, 87 / 

Crayton, mécanicien, r. Charles-Richard, 37. m 
Aorelle, empl P.-L.-M., r. MtraeÜlr, 69 . . m 
Ch a liai, empl dadtn . av. KéWx-Faurc, 29.. m 

Hellemm, einpl.. r. Ciarpeaay. 28 m 

Blanchi mécanicien, route dlleyrieux, 139. / 

Fausaereau. fumiste, r. Vendôme. 294 m 

Gralieux, pharrnteiaa. c. Oauibelta, 37 f 

Perrot, empl , c de la Liberté, 70 ....... . m 

Bouillard, - mpl , pl. Raspail. 12 / 

llugnon mouleur, r. de la Tbibaudière. 5t. m 
Ma», manœuvre, r Sléphane-Coignet, 35 .. m 

Desmurs, verrier, route de Gênas 20 > m 

N«,v ma, empl., r Vendôme. 243 / 

Bouillot, et»eoi*le c Gambetta, -*0T / 

Giraud, empl., r. Montesquieu, tül m 

Andrieus. empl. P.-L.-M., r S-Qrypbe. 49. m 
Tiaie.*, f*c. de* postes, ch. de* Pins, 123... w 

Mo *el, comptable r. de la C«ille. 8 m 

(iranger, lo-ieriste, route d'Heyiieux 128... / 

BJacboa, négociant, av, de S xe '89...... / 

Audréslulty, Kiutil.. r. de la Paît Bien, 2t... m 

Arm met. g. île la paix. r. Molière, 97 m 

Lucot, tourneur, r. Bunuel, fcJ m 


OS LYON 119 

Ressicaud, «erruriar, av. deSaxe, 335.. ... /* 

t'habnurv. serrurirr, r Pasteur, 3< wi' 

Saroli, empl., imp Gerland. 3 bit, i«. 

QC.sTmRMi «NMoauiesananT. 

Pail'oux. infirmier, q. St-Viocnt, 9 .. .... /, 

Godard, teinturier, pas deGix, t /. 

Tourion. jardinier, r. (SiuièN /. 

Trornbetta, tailleur, r. Neyret, 31 m. 

Giroud, comptable, r. Brhan, It m. 

Liabot, empl., r. d'Austerüti, 31 m. 

aiaQu<c«a aaaoMotsiutnt. 

Pidancier, mécanieien, gare de Valse /. 

Dejus, poêlier. r. du Bœuf, 30 m, 

Potiet, typographe, q de Vaise, 3 m • 

Genestier. rairlnier, r. du Centre. 8 . . .... m. 
Lumpp, ingénieur, r. de la Carrière. 20 ... . w . 

Mittoa, mà'Mmit-iea. r de St-Cyr, 38 m 

Astirr, menuisier, ch. de l'Etoile-d'Alei, 95. m. 
Gathioo. empl P.-L.-M.. r. de la Claire,*»., m. 

Minn, empl , r. St-Jean. 44 m. 

Guérin, confiseur, r. Chapeau-Rouge, 17... /. 

Domenjon, empl., r. St-Alexanlre. 18 /. 

Fuurnél, gird. pnx, r. 4 F.-dc-T ion. I m. 

Pnu nel, garé. prix. r. d. P -de- Mon. 1... m. 
Morlens, empl., q. Picrie-Scue, 53 /. 

aixiiua *aaoifiMiM*a«T 

Bally, empl . r Tète-d'Or, 62 m. 

I.assaile, relieur, r. Uugeaud, 28 m. 

VilUrd, ajusteur, r. Ste -Geneviève, 8 /. 

Tntscb, e. m. apprèleur. r. Kournet. 7 /. 

Ha\>aud, ferblantier, r. Mvsséns, tld n». 

Critax, bou'ang<r. c. Vitton. 60- /. 

Bouvard, cafetier, r. Garibaldi. 108 /. 

De Cordon, liéuL. 7* cuir , r. Garibaldi. 4. . . f, 

Latrcille. empl , r Boileau, 62 /. 

Dsrraa, chaui.. r. de Sèie. 49 / 

Codtamia, as. dag. de change, av. Noril., 45, m. 

Heiter. débitant, r. Uuileau. 51 m. 

Cacnoi»*ou. «uipl., r L.-Blanc, 82 . . m. 


Dôoèa da 9 aa 15 Février 1008. 

fHiatia AKHOXDISSBXtST. 

V'* Font, modiste, 61 a., r. Lanterne, 17. 

Caries, Henri, s p , 74 a , f. Royale, 22. 

Ltvaux, di>vuJeu»c, 40 a., r lmb -» olotnèa, 15. 
Mouton, Menus, 10 m.. r. des Chailreux, r3. 

Ep Didier, tis-cuae, 64 a.. r. Raymond, 13, 

M-jor, retrané. 77 a , m. Grande-Côte, 8. 

Cossoul, poêlier 57 a , r. Pirrre-Blanc, I. 

Ep. (Juatelcnt. guunp'ére, 2è a., r. Roussy, 12, 
Desvignes, mécanicien. 2t a., pl. Morel. 9. 

Veyrai. p«intre-p’4ir . 4i a., m. Gr.-Côte, 41. 
Michelet, Francisque, 3 j., r. Pouteau, 21. 

V'« Boiasersnl. conc., 77 a . r. V.-Munnaic, il. 
Meyrel. Jean, ean>l ,31 a., r bte-Caihcrme, iè. 
VerpilUeux, fabricant, 64 a., r. Burdeau 7. 
Marrel, Claude, empl., 43 a , r. Annonciade, 22. 
Berland, Marie, a. p., 65 a., r. Houleille. 20. 
v»* Delezaive a. p., 69 a, r. lmb. -Colonie», 8. 
Mayet. militaire, 21 a., hôp. Villemaoiy. 

V** Girard, n. p., 78 a., r. Ru dc-u, 4. 

oiuxitaa aaaonnuaaairr. 

Thibaud. sotdtt 98* de ligna, 21 a..f. Lvnothe. 
Bagès, 6 n , r. Grillai, ». 

Tonnelier, journalier. 28 a.. Millcry (Rhône). 

Ep- Créniaud, s. p., 49 a , Souciau-en-Jarret. 
Caillot, manœuvre, BOa^Oivors (Kbônel. 
Cssteilini maorn ivre, 2i a., Givurs (Rhône). 
Michel, mtnœuv e, 52 a , Givora {Hhôon}. 

Ep. Balin a. p.. 28 a,, r. de àèze, «8. 

Lacroix, homme d équipa P.-L -M., 25 a., Oullins. 
Lacoste, co donmer, 42 a , Villeurbanne. 

Ep- Femimcr, empl-, 49 a., r. du Paiais-d Eté, 1 , 
üi-oud, soeur boap , 39 a., r. de la Charité, 1. 

Ep. Morge, ménagère, 59 a., q. Ramband, 36. 

V * Ttaomet, dévideiue, 61 a., Villeurbanne. 
Juillet, tecraasier, 3s a., Givora iHhùne). 

Ep Gullaume, mén., 37 a., Briançon (11. -A.). 
Bertrand, couturière, 43 a.,r. Paul Bert, 23. 

Des io. manœuvre, 51 a., r. PauJ-Ucit, 208. 
Rolland, 4 a , r. Denuzière, 3. 

Vincent, rentier, 58 e.. Voiroa [Isère). 

Ep. Moiroud, ménagère, 58 a., r. Smith, il. 
Ccaravay, m. de chaibons, 51 a.. Francheville. 
Cuilel, s. p , 19 a., pl de 1 Hôpital, 3. 

Tardy, abbe, 71 a., c du Midi. 17. 

S ta* t>er, 4 a , r. de la PtaLère. 7. 

Ep Pillas, mén.. Zi a., r. de la Ducbère, 56 bis. 
Seguin, 2 n., r. Buurdv, 7. 

Faye. 14 a.,q. Perrache 80. 

Ep. Géry, ménagère, »9 a., r. St-Cjrr, 74 bit. 

Ep. Arthaud, ménagère, 2G a., Vaulx-en-Vellu. 


Digitized by Google 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


120 

M-Hon 6 m., r Seraient. 56. 
r. ou*»» la» i a . r. Fie»re Corneille, 153, 
Tartary. 9 p.. 7k a . r. de la (hanté. I. 

Ep. Mougin, ménagère, 48 a., r. v> t |J0me 194. 
ItonUm# dûmes ique. 48 a >t-Pon* | Rhône',. 
Million, concie ge, 69 a., r. H -de-Vipe, 77 
(Mde de laT.-urdu Villa-d.lt a. lmp Gtlbelin.4. 
Anrrnn. militaire, «I a., hôpital Df.geruUe* . 
Fp. l'.cbon, s. p., fil a.. Bourg (Ain), 
béhu, marchand houcber, 43 a . r. Gentil, 19. 
Cereea, 3 J., r. dc« Tuiltriea, |. 

I.eca, 5 a .r. de ia Charité, 23. 

Brun. 2 m . r de Cféqui 541. 

Aneelio. journalière, 24 a , Villeorbanno. 
Rostaiag, couturière, 45 a.. < havabox -Urrei. 
The» me». f in de ch.. 43 a., a*, de Saxe, 280. 
Monnet, manœuvre, 54 a., Oullin* Rhône}. 
l’ruotoD manœuvre, 3 a . r. Héchrvelm, 94. 

Kp. Giroud, blanchis . 45 a., r. fia rbaidi 132. 
Ferrari, ferblantier, lia., r. St-Mirhel. 18. 
OubboI, concierge, 85 a., q . l'errarhe. 4. 
Turabicb, 2 * , r. du Pensionnat. H|. 

Tmnhar.il, 1 a., r. du Pensionnât. Ml. 

ICp. Saujct, ménagère, 5fi a., r. C.-dc-Ceif, 14. 
I.averlucbère, 4 J., r. St- Victor, 8. 

V* Frénéa. cultivatrice. 6« a . M-R .-au-M -d Or. 
Cartier, eo dunnier. 48 a., r. du Repos. |2. 

Ep. Bine, ouv. en soie 40 a . Saint Korgeui. 
Berger, 1 a., 1 hnnat (•*avnie). 

Olivier, 59 a , Oullms iRhône) 
llrrppo, 44 a . bd des B otieaux, 45. 

U>ulm. s. p., 84 a. r. Ane -P éfe-tu'-e, 
Nosohetii. militaire, 22 a . ca>. de la Vitrioleric. 
Onclos, pisicur, 52 a., gdc r de v aise 9. 

Kp. hreTon, journalière, «ta , r. P-ul-Bert. 266. 
Kp. Pavot, ménagère. 63 a., r. Dugueaciin, 461. 
Mallet, menuisier. «3 a., r. Franklin, 55. 
lie-champs, 4 J., Caluire , Kbùne}. 

Michel, 1 j , r. Bmdeau «6. 

Colm. s. p.. 78 a., r. HcnrilV, H, 

Vernus, » p., 39a.. pl. des Célexiin», 6. 

Lepage. * a., m des Carmélites 34. 

I.p. uer ne. cultivatrice, 32 a , Brignais (Rhône). 
V" GuiUot, s. p., 61 a.. Brun ( Rhône 1 . 

Legendre, ag de publicité, 64 a. , r Franklin, 48. 
Serre», menuisier, 61 a., r. Mercière, 40. 

rnoiaiaxa «aaogieiMBUsirr. 

V** Catalan, ménag.. 71 a., r. Moncey. 139, 

Ep. L&llement, a. p., 59 a., r des Asperges, 105. 
Uuclo», ébéniste, 54 a. r. Duguesclm, 239. 

De vert, lis , 31 a , Arcinges (Loire). 

Dru, cultiv., La Pacaudieic il.oite). 

Rilon. lingéie, 3| a , pl. Ampère, 1. 

Drumillon, s. p., 82 a., av. F.-Paure, 131. 

Leduc, a. p.. Il a,, r. Gèrent*. 2*. 

Balvay, empl-, 54. a., av. bcrtbelot, îl. 

Revol 4 ch. Ba ab*n, us 
Choron, jardinier. 68 a., q. Cl -Bernard. 20. 
Maiiasard, commis . 58 a . q. Guilfotiere, 28, 
Muyard, retrait*, 13 a., r- David. 4. 

Dievet, brod., 51 a., b. des assrnes, 3. 

Ep. Jacques, a. p., 44 a., r. C équl, 23». 

Dut Mon, cultiv., 54 villeneuve-dc-.Marc (la.). 
Aubortel empl., 3* a . ch. Gerland, 63. 

Genin. tonnelier, 40 a., r béb.- rjrphe. 51. 

V” Heteim s. p., 66 a . r. d'Ileyneux, 159. 

Ep. Gourdon. cbapetière, 42 a., r. ireuzet, 4. 
Colard, ai mûrier, 59 a., St-Etienne. 

Pâté, cafet., 46 a., g. r. GtiuloUéro. 402. 
l’ichon, épicier, 51 a., r. Villeroi, 20. 

Koncet, 3 a., r. de l'Arquebuse, 44. 

V” Bertbi*r, s. p., 69 a , r. Mazenod, 3. 

Laubé, empl. Préfecture, 29 a , r. Créqui, 19t. 
Roux, 13 m., r. Vendôme. 240 
Ep. Richard, ménag., si a-, r. 3-Pierres, 15. 
Bouda*, a. p , 16 a . g. r. Onillotière. 110. 

Fayolle, ingén., 70 a., av. berlhelol, 1. 

Viard, juge de paix, 45 a., r. Louis. 31. 

Giraudet, raan., 72 a., r Clos-buiphon, 36. 

Ep. Léger a p„ 15 r . Danton, 13. 

Metfre, 15 m . av. Bcrtbelot. *19. 

Humant, prop., 66 a., Mont me il c (Ain). 

Ep Keicar, couL, 38 a., av. F. Faure. 144. 
lludiliiun. ajust,, i,ü a., r. de Marseille, 62. 

V- Oenevay, s. p., 16 a-, ch. Gerland. 67. 

Lhab&l *, j., t 35 a , r Cnevreul, tl 
Cal»* rent , 18 a, r î-cb.-urjptie. 78. 

Ep. itou» ny, s. p., 15 a . ch i mettes p olongé. 
(’-hap'a, *. p . 15 a. Villeurbanne. 

Storck impuni.. 6 a r Mediterranée. 8. 

Hub»*>|, • a,, r. Garibüldi, tié. 

Ep Déciéneui. s p.,47 a., r Ma»s*-il , 39 bit. 
Thibaut!, coiMon. 4; a., ch. Baufmn 164. 

ÛU'etii c» releur, 3i» a., r. ( laudin, 35 
Curant Jacq -Marie, 51 a., r. Remp d Ainay,« 
Guy. ueuige» 17 j.. r. tlécbevcJin. *8. 

Branche, bijoutier. 42 a., Romans ( Drôme). 
rUioo, 4 « , imp. Eracbet, 42. 


V»* Jallifler, s. p , 58 a . r. Rabelais. 100. 
Garnier, empl., 37 a., cb. de la Plaine. 

Adrleine 9 ni , pl. Ollier, 3. 
narrnl, 7 a., eh. d a Verriers, 15. 

V”* Placr. rent.. 56 a . r. Sle-Fauline, Î4. 

Gfoine, tnén»g . r. P.-Weit, 251. 

Marlin, juornal., »5 a , r Thih.udicre, 50. 
Desninjean. H m.. r. GartlmMi 153. 

V-» Simon, s. p.. Il a., pl. Ratpail, 9. 

Giraud, 4 j., r. Montesquieu, 101 . 

QCAVRiftirt ARaoaeisaKMSNr. 

Cote, s. p.. 6Î> a., r. de l'Enfance. 43. 

Brosselle, a. p , 11 a., r. de l'Enfance, 43. 
Crozct, tisseuse, 63 e., r. Jaequatd, 11. 

Monny. coulur.. 40 a., r Sully. 120. 

Piachal, s p., 80 a., r. Bouteille. 5-7. 
dOMsea, p -plAtrier, 4S a., m Cde-Côte, 12. 
WeberL boulanger, 54 a., r. St-Côme, 5. 
Dnnjan, tisseur. 6y a , r. du Mail. 41. 

BiJnt. gantier. 39 a . r. Sl-l'ierre-de-Vaixe, 56. 
Fourel. dévideiise, 56 a., rue T.-Claudiennes, 32. 
Pégax-Paquet, jardinier. 16 a . pl, C.-Rousse, lt. 
Saint-Bonnet, épicier, 42 a,, r Hénon. 2. 

Lorie coiffeur. 48 a., pl. Tabareau, 21. 

Bonnardel s p . 59 a., rue Chauma»*, 10. 
Vimal, rentier, 6* a., gde r. Ooix-Rousse. lt. 
Pbilirpe ménager*. 53 a . c. d'HerbouviUe. 36. 
Ru»i-htner ménagère, 69 a,, m. Gdc-Cote, 104. 
SiblJle. empl , 48 a., r. Jacquard 12. 

Bourdin- s. p .18 a., r de l'Enfance. 43. 

Urillet, a. p . 68 a., r. de l'Enfance, 43. 

Topin, ratraité. fit a., m Rey !«. 

Monte!, journalier, 43 a., m. Gde-CAte. 43. 

Biam, matelassier. 46 a., r. Bouteille, 13. 

Faure, «. p . fil a , r. de l'Enfance. 43. 

Gagneur, chiffon., 63 a.r. Belfort 23. 

Joly, tisseur, 72 a., r. Austerlitz, 15. 

aaouiin AaaoniitaacMiirr. 

Jourdain, s p.. 11 a , ch Grenouille*. 14. 
Berlhier, eond. p. et cb.. 67 a , q P.-Sci*«. 91. 
FalUguv. s p , K m., r. du Doyenné. 19. 

G ou dard rep. vins, la a. eh ‘Sl-Simon. 10 6i.t, 
Gorron, prof, He mus . 58 a , p| St-Paul. 9. 
Berrot pa»d. de la paix, SI a r. d. Prétres,t6. 
Jamn, cultivateur. 89 a . m St-Barthélemv. 19. 
Ep LechevaDer. s p , li a., r. Je*n -Gin lés. 6. 
Te>*sier empl .51 a , q. de aise, 26 
il xerat, cabtier, "’O a . r Pyramide, i 5. 

Cbapuis, manœuvre. 54 a , Vh des l'ulattes, 206. 
Albert, couturière. 39 a . Bourgoin ilsére). 

Delly. cultivateur, 52 a.. Bou g (Ain). 

Resxicaud, md ambnl.. 51 a , r.Ghevaucheu'a.54 
Uessort, manœuvre, 13 a., r. bourbonnais, 77. 
Smuve. J. -Muni que. 1 a , r. de St-r.yr, 41. 
Coinaton. renliè-e. 75 a., q. Fulchir'on, 1. 
Chapus, chenilleuse, Ï7 a. , m. Gardian, j Ai*. 
Monct. garde abattoir, 6i a., av Abattoir. 
v ~ GringeaL *. p., 79 a., q Fierre-8cizc, 73 
Maillet, ga*. de bureau. * a . gr. r. Valse, "I. 
Lyot, a. p , 16 a , q. Pierre-Scize, 8i. 

V" Vial, *. p , 71 a , r. du Bœuf. 9. 

Duircl, Jeanue. a. p. t 12 a . en. ô en-uilles. 14. 
Ep Uusaieres. Juurnaliè e. 28 a , c liayard, 34. 
V** Paillet Usaeuse, él a . pl. ee Trios. 6. 
Forcbet, Paul 2 a , r. de la Pvnmide 18. 

Ep. Quand ménagère, 41 a., q. Pi*rre-Sû»z*,43. 
Manuel, s p., t5 a , ch. de F»anch- ville. 136. 
Pierre, Et, s. p., 15 a . ch. Francheville 136. 
Donaa, Pierre, rcp. com., 36 a., r. St Jean, 19. 

lIXtÈUB xaftORMSMMSXT. 

Ep. Violle, concierge, 71 « , r. Godefroy, 10. 

Ep. Cbataia. s. p., 73 a., r. Dugueidm. 75. 
Mignot, négociant. 60 a , r. Vendôme, 2t. 

V" Gillot ■ p , 84 a., c. La favettr, 119. 
Bonamuur, Marie, s. n., *1 imp Viiicel. 8. 

Ep. Eiucry, coutur.. 51a , c Lafayelle, tôt. 

Botton Aichambsud, a. p., 76 a.. r. Suchd, 3. 
Déal, meunier, J3 a , r. Bossuet. 101. 

Ep. Vuîllicr, s p , 6i a . b. Brotteaox, 42. 
Philippe, Joannés, 4 m.. pa«*. Vendôin-. 17. 
Vojforl. Claudine, dom., 68 a . r. F -J »cqdier,30. 
Pérel. Victor, s. p., es a . r. P .«Jacquier, 34. 

< hau mette. Uintur , 20 a. r. léte <1 Or. 102. 
Masse!, L»'uisc. 5 r. des Gb«riiirtle«, 91 
Guéodey, '.l«u*1e, 2 a r. Amé-ice Bonnet, 6. 
Btacco, üomiaiqac, 4 en , imp vé»ierj, ,7 
i'* Pilois, epicic r. 5> a . r hDsaena, 0. 
lu vol ut, L m«, voDi lerge. 37 a . - Hcllecombe,52 
'*• Ü»rnat. s. p , 8a a , q de. K>»<tteaux, 1i. 

V** Chevaine. ► p , 85 a., r. Sully, 45, 
leblanc, Joséphine, s. p.. 69 a . b Ü ot'eaux, *2. 
Ott tua» ch. ie b.»i-. «4 a., c. Lnfaydte, 113. 
Grégoire, représentant, Jl a r Nay, i01. 

Mooteil, mayon, 46 a., r. Louia-Quério, 87. 

Ferlay, litbograp , 67 a., g. r. St-Clalr, 29. 


(16 Févriar 19C8| 
Mouvement de la Population 

<3u 5 au 1 1 Février 1908. 

Nombre de mariages contractes ., 75 

— divorce» enregiatréa [ 2 

— naissances légitimes 137 

— — il légitime» r*0 

— décé» 236 

“ 8 

ANNONCE LÉGALE 


Construction de Groupe scolaire — 
Echange de terrain avec les Hos- 
pices civils de Lyon 

Suivant contrat re^-u pur M* Delorme et 
M* Berger, notaires a Lyon. les 24 et 31 dé. 
cembro 1907. enregistré et transrrit. 

I^s Hospices civil» de Lyon 
Ont cédé à la tille de Lyon, à titre d'è* 
change : 

1* Une maison sise û I.von, place de» 
Jacobins, 7, de la superficie" do 330 mètres 
carrés, ayant pour contins, ail Nord, l'axe du 
nmr la séparant des immeubles Brun tt 
Menu; A 1 lîsl. par l'alignement occidental 
de la place des Jacobin» ; au Sud, par l'axe 
du mur la séparant de rimmeuble acquis 
nnr la ville de Lyon des consorts de Bec de 
Lièvre, et A l'Ouest, par l'axe du mur U 
séparant dudit immeuble i la ville de Lyoo 
et de l’immeuble Uéthenod. 

2* l'iio parcelle de terrain située A Lyon, 
rue Saint-Michel, 3, et rue de la Vierge, 13, 
de la superficie de 591 mètres 10 décimètre* 
carrés, ayant pour confins: au Nord, l'aligne* 
ment méridional de la rue de la Vierge, à 
I*E»t. l'axe du mur la sépara ut d'un immeu- 
ble acquis par la ville de Lyon de M"" Thier- 
ry et (T Arm encourt; nu Sud, l’axe du mur la 
sfparant d'un immeuble appartenant autre- 
fois aux Hospices civils de Lvon et aujour- 
d'hui a la ville de Lyon, et A l'Ouest, l'aligne- 
ment oriental de la rue Saint-Michel, 

3* Une parcelle de terrain située A Lvon. 
rue Robert, 44 et 48, rue Boileau, 145,' 147 
et 149, et cours I^ifavette. 99, 101 et 103, de 
la superficie de 2 379 mètres 56 décimètres 
carré», avant pour confins, au Nord, l'aligne- 
ment méridional de la rue Robert ; à l'Est, 
l'axe des murs la séparant du surplus de !» 
masse appartenant aux Hospices civil» de 
Lyon; au Miii, l'alignement septentrional du 
cours Lafayette, et à l'Ouest, l'alignement 
oriental de la rue Boileau. 

La ville de Lyon a cédé, en contre échan- 
ge. aux Hospices civil* de Lyon : 

1* Une parcelle de terrain située A Lyoo. 
rue Smith, 3 et 5, cours Suchet, 50, et’ rue 
Quivogne, 4, de la superficie de 763 mètre» 
42 décimètres carrés environ; 

2* Une parcelle de terrain située h Lyon, 
rue Smith, 17 et 19. de la superficie de" 3X3 
mètres 22 décimètre* cariés environ ; 

3* Une parcelle de terrain située A Lyon, 
rue Smith, 21, d'une si perfide de 262 "mè- 
tres carrés environ ; 

4* Une parcelle de terrain située A Lyon, 
rue Marc Antoine Petit, d’une superficie dé 
77 mètre» 13 décimètres carrés environ; 

5* Une parcelle de terrain située à Lyon, 
à l'angle Nord-Ouest de* rues Qui vogué ét 
Marc-Antoine- Petit, d'une superficie de 
232 mètre* 16 décimètres carré» environ; 

6 * Une parcelle de terrain située à Lyon, 
à l’angle Sud Fst du court Suchet, sur lequel 
clin porte le n* 56. et de la rue Quitogue sur 
laquelle elle porte le n* 1 , de la superficie 
de SG mètre* 92 décimètres carrés environ; 

7* Une parcelle de terrain simée à Lyon, 
à l'angle Sud-Ouest du cours Suchet et île la 
rue DeJandine, portant sur le cours Suchet 
le n* 60. et sur la rue Delandinc le n* 14, d» 
la superficie do 348 mètres 50 déciraètrei 
carrés environ j 



[18 Février 1908 j BULLETIN MUNICIPAL OPP1CIBL DE LA VILLE DE LYON 


121 


8* Une parcelle de terrain silure à Lyon, 
A l’angle Nonl-Est de la nie Quivogn*. sur 
laquelle elle porte le n* 9, et de la rue Maro 
Antoine- Petit. sur fanelle elle porte le n* 31, 
de la superficie de V27 mètres 28 décimètres 
carrés environ ; 

9* Une parcelle de terrain située A Lyon, 
rue Marc-Amoin»-IMii, 33, d’une superficie 
de 308 mètres 43 décimètres carrés cuvi- 
ron ; 

10* Une parcelle do terrain située à Lyon, 
A l'angle Nord-Ouest des rues Delandinè et 
Mare-Antoine- Petit, de la superficie de 570 
mètres carrés environ; 

11“ Une parcelle de terrain située A Lyon, 
à l'angle Sud-Ouest de la rue Delandinc, sur 
laquelle elle porte le n* 30, et de la rue Mare- 
Antoine Petit, de la superficie de 627 mètres 
23 décimètres carrés environ; 

12* Une parcelle de terrain située A Lyon, 
& l'angle Nord Est de la rue Delandinc' sur 
laquelle elle porte le n* 49, et de la rue 
Ravat, sur laquelle elle porte les n- 25, 27 
et 29, de la superficie de 495 métra* carrés 

environ ; 

13* Une parcelle de terrain située A Lyon, 
A l'angle Nord Ouest de la rue Delandine, sur 
laquelle elle porte les n°* fri et 66. et du 
cour* Bayard, de 800 mètres carrés envi- 
ron ; 

14* Une parcelle de terrain située à Lyon, 
cours Bayard, A la suite de la précédente, 
de la superficie de cent mètres carrés envi- 
ron; 

15* Une parcelle de terrain située A Lyon, 
rue Gilibert, 15, d'une superficie de 576 mè- 
tres 21 décimètres carrés environ; 

16* Une parcelle de terrain située A Lyon, 
rue Seguin. 6, d’une superficie de 276 mètres 
48 décimètres carrés environ; 

17“ Une parcelle do terrain située A Lyon, 
rue Seguin. 27, d'une superficie de 302 mè- 
tres 35 décimètres carrés environ; 

18* Une parcelle de terrain située à Lyon, 
à l’angle Nord-Est des rues Seguin et Havat, 
d'une superficie de 392 mètres 80 décimètres 
carrés environ ; 

19* Une parcelle de terrain située A Lyon, 
rue Seguin. 33. d’une superficie de 315 mè- 
tres 60 décimètres carrés environ; 

20" Une parcelle de terrain située 4 Lyon, 
coure Charlemagne et rue Seguin, d’une 
contenance do 1/715 mètres carré* environ; 

21* Et une parcelle de terrain située à Lyon, 
cours Charlemagne, 72, d’une superficie «le 
231 mètres 66 décimètres carrés environ. 

I «es terrains et immeubles sus désignés 
oui été au surplus cédés de pan et d’autres, 
tels qu'ils s'étendent, poursuivent et compor 
tout avec toutes leurs aisances, appartenan- 
ces et dépendances, et droits quelconques 
qui peuvent y être attaches, sans aucune 
exception ni réserve, mais sau* garantie des 
contenances ci-dessus exprimées, qui ont 
été acceptées comme exacte* par le* par- 
ties. 

Les précédents propriétaires étaient : 

Pour les immeubles cédés par les Hospi- 
ce* civils de Lyon, 

1* M. François Garcin. 

2* M— Charlotte Armand, veuve «le 
M. Nicolas Berger, de Lyon. 

3* M"* Catherine de Mazenod, Dame de 
la Pari-Dieu, veuve de M. Maurice Ann-dé© 
de Servient, Chevalier Seigneur de la Balme, 
demeurant à la maison Fort© do la Part- 
Dieu, paroisse de la Guilloiièrc. 

Et pour les immeubles cédés par la ville 
de Lyon, 

Sieur Perruche. 

Le* Hospices civils de Lyon et la ville de 
Lyon, voulant purger les immeuble* par eux 
échangés, des hypothèques légales qui peu- 
vent le* grever, ont, en exécution de l’article 
219i du Code civil, fait déposer le 22 janvier 
1908, au greffe du Tribunal civil de Lyon, 
une expédition collationnée de leur contrat 


d’échange, dont un extrait a, de suite, été 
affiché en lauditoire dudit Tribunal, au 
tableau A ce destiné, ainsi que le constate 
un certificat délivré le 29 janvier 1908. parle 
greffier de ce Tribunal. 

Cedépét a été dénoncé à M te Procureur 
de la République pré* le Tribunal civil de 
Lyon, par exploit* de Bcnhet, huissier A 
Lyon, en date du 6 février 1908. enregistrés, 
avec déclaration A ce magistrat que tous 
ceux du chef desquels il pourrait être formé 
de* inscriptions pour raison d’hypothèques 
légales n'étant pas connus des co-échangis- 
te*. ce* dernier* feraient publier la susdite 
signification dans les formes prescrite* par 
l’article 696 du Code de procédure civile et 
conformément A l’avis du Conseil d'Etat du 
9 mai 1807, approuvé le 1" juin suivant. 

En conséquence, les personnes qui pour- 
raient «voir de* droit* d'hypothèque légale 
sur le* immeubles sus désignés, sont invités 
A les faire inscrire aux premier et deuxième 
bureau des hypothèques de Lyon, dans le 
délai de deux ‘mois, de ce jour, sous peine 
do déchéance. 

Lyon, le 13 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hbrriot. 


QOOR8 OFFICIEL des marohandtae. 
en groa enr la plaoe d© Lyon, oona 
ta té par la Commlsaion désignée par 
la Chambre de Commeroa. 

/I m riçU U wtndrtét, i 1 Kntrt I I 
Lm prix, il comptant wii col** au 1*0 kilo* 

Le 14 /écrier 1908 


aralns et Farines 


Slé de p*y» do raton. . .les 100 ki. 

Î2 75 

23 

s 

ta ta*. MtT— IIPHIMM IM 

— 

2« 25 

34 

• 

d* Russie 


31 30 

33 

■ 

d'Amérique 

— 

29 50 

30 

50 

çrOT>nefl* daoabieBB. 

— 

* ■ 

■ 

• 

des Inde* 

— 

• • 

* 

* 

— dur 


56 . 

29 


Seigle 


18 • 

18 

so 

rirge de bra**orte 


2 1 • 

SJ 

■ 

— de mouture... 


19 23 

20 

■ 

Mai* 

— 

21 • 

22 

• 

ta^iiia 


20 . 

21 

■ 

tvo ne nouvelle 

— 

18 Î0 

18 

75 

-ri cot» bl. d* Bourgogne 


30 • 

31 


nain* d* Hongrie 


29 50 

31 

50 

•ri-r de boul&ng. 1 *q. 

e* 125 kl 

4* 50 

49 

30 

— — ronde. 

— 

43 30 

44 

50 

«on le* 100 lui 12 75 

13 


décale indlgèd# 

— 

35 . 

37 


RU de i Inde 

— 

38 • 

43 


81* dn Japon 


46 • 

48 


« U de Saigon 

— 

27 • 

32 


ti*on du Piémont écume 

— 

49 5) 

31 

30 

- glacé . . 

_ 

50 . 

55 

50 

Caroline 


62 • 

64 

• 


Frotta eeaa 

\ mande* de Prov en «orientes 10# k. 130 • 


- t la pr oteiN . 1 '0 • 

8 «isto* dp "orinthe - 80 • 

de Maiaga Il 30 

riguea de Bougie - 35 • 

de ôtent*. , .. 62 • 

Prune* d Bot*. 9> • 

Baorea 

SiCtt nSNHMIINlUll....leiittk 66 • 

coupé régulier «6 50 

irrégulier — (S • 

Sucre nmii poudre. les 100 k. 16 • 

— — ««moule — 66 • 

S tare crisUlUaé indigène. - 67 • 

— exotique. — 68 • 

Sirop de glucoae 44 degré* 53 • 


950 • 
180 « 
85 • 
13 • 
42 • 
80 • 
105 • 


67 • 
74 . 
66 » 
66 • 
60 • 
72 • 
60 • 
6 J * 


Gale. 


oie de l'Inde Malabar le* lliè k 310 


330 

* 

Uyaore.. . 

-B 

315 


340 

— - 

Sanlo* 


243 


*90 


Java vert 

_ 

320 


350 

— 

jaune. ....... 

— 

:-20 


400 


Démérari 

_ 

370 


380 

Café de HaJti nature 


160 


280 


— trié 


ÎRO 


300 

» 

Guadeloupe habit. 


320 


3 *0 

.» 

— bonifleur 

_ 

340 


Î60 

— 

Moka 

. 

153 


40) 

Café 

Port o-Rieo. ....... 

_ 

320 


345 


ImI. 1*0 * ttfm ferma |n,< 

— 

3(1) 


325 

— 


— 

275 


29) 

- 

Bahia 


243 


St 5 


Gaoeoe 

Cteao Maragnao-Para . . . les 100k. 380 

— G raque d erupano JT 

Pu-rto Cabello 410 

Qu* aqull . 3*3 

acao Trio i lad le* 106 fe. 350 

— Martmiq. •> Guadel- 335 

— B allia préparé — 335 

— Haiti.... - 320 

— SomanaetSanche». — 33 j 

Poivre* 

•’oIttu noir Alépy le*1O0k. • • • • 

Tellicbéry ... — • • • • 

Saigon — 3 Su • 360 • 

blanc 430 • 460 


• 391 • 

• 40* 

• 500 • 

■ 315 • 

• 360 • 

• 340 • 

• 315 • 

■ 330 • 

• 333 • 


Bail* et produit* utéerlquee 

Hall* de coco.... le» toc k. »0 • 

de Palme étr« * •«•. . — 71 • 

àuif fondu de Pari* |«... wi — 73 • 

de province t en f Ai) ... 73 ■ 

- pressé. — 100 * 

tdd* iWh»' i»*»« «.■ j i*»*») , - 50 • 

( «• « mimni ... io • 

‘•M. «*n,„ («MrtMti -pm'O-om) . 138 • 

( . .1 a .., , 113 • 

mfianllu. l''n>i.la{Hm iUN|f 80 • 

- .Miuttoi — les 100 k. 78 • 

Glycérine blonde, SA* 183 • 


85 
7 4 

105 

62 

73 

IS3 

117 

85 

N 

196 

Itl 


Halles minérales 

Boite d* pétrole l'hectolitre 25 50 26 50 

de «chiite....... Si 50 21 50 

S*s«nce minérale 37 30 44 • 


PB tu Alimentaire* 

Piles extra chois Usl0ékil67 • 80 • 

1 choix — 6 j • 70 • 

» marchandes — 55 • 60 • 

irrégulières — 47 • 57 • 

SamosJe 44 ■ 74 • 

draine* fourragères et oléagineuse* 

-unes «• ipmi« h rua*. M«-MM<«8l0ék 165 ■ 210 • 
12» • lib • 

145 • 175 . 
125 * 135 ■ 

45 • 44 50 

35 • 36 • 

U • 25 50 

Fourragea 

foin ds Bourgogne . . ... le* 10* kll 11 50 12 • 

de pty* — 10 50 11 » 

P*. Ile de r ornent . ..... 5 * 6 • 

— de seigle.* — 6 50 7 * 


Halles, 8aveas 



Huile i wiMKfflM un, ni', mm. le* 100 k. 165 


173 

•urflns 

■ 


* 

- - Ban 

* 


• 

— flee 

140 


150 

H-iile commune lampe., les 100 k. - 


• 

11 ail* ds noix 

17* 


2 5 

d arachide surfine. 

1(3 


120 

Huile le sésame m One. 

103 


117 

- de sésame * brûle 

• 


• 

de cboui * bouene 

9 00 


105 

Huile de colia épurée.. . 

•s 100 k 90 


100 

— de Un 

65 


74 

— le eolxa brute 

• 


• 

Savon de Marseille bl.i»q 

- «0 


«4 

Marseille bi. 2 a q . . 

- 34 


56 

— bleu pâle, im -,ru 

- s: 


54 

de palme marbré.. 

• 


■ 

d'oléine i" qualité 

52 


54 

marbré... 

5* 


54 

de pulpe 

53 


56 

— m<>u mtr* 

— 3a 


48 

— — ordinaire... 

— 32 


35 


— vieil lee 

— d'Amérique 

tal**Mtam*H •Milia . 

vieille* 

d* Interne d'Italie. 
Sralnesde colis ou navette 

— de soiafoln....- .. 

de vesees 


Digitized by Google 



MUNICIPAL OFFICIEL DB LA VILLE DE LYON 


(18 Fèvrvier 1908 



S* 



71 


85 


Vin 

es s Beaujolais 


la pléoa 

69 


'i 


Vin 

Lyonnais 1 • 

chois 

— 

sé 


71 


mm 

f 



13 


63 


am 

Méconnais 1* 



•1 


71 


mm 

- 1» 



II 


62 


Vio 

Bosrgrgoe i" 



1(5 


U5 



!■ 

— 


65 


80 


_ 

Bordeanr 1 1 


ti »rrt«w 

lié 


190 



S 

_ 


85 


105 


Vin 

Roussillon 1 


it.tf.lltn 

14 


!9 


_ 

— 1* 

« 

— 

20 


*4 


— 

Montagne !•» 

— 

— 

23 


17 


— 

1* 

« 

_ 

19 


23 


_ 

Narbonne 1* 

_ 

» 

13 


27 



î 

— 


20 


22 


— 

Algérie 1- 

- 

— 

21 

a 

>1 



1» 



M 

S 

21 



Spiritueux 





Esprit 3/6 Bétlers 4 16*... 

Ibectol. 

6H 

s 

78 

a 


de marc 

“ ... 

- 

SB 

• 

68 

• 


— Nord fin à 90* ... - 

Eaprlt Nord extra-fin à W 

— de grain 

— munit fofti 


Cours moyen des combustibles 
■ur la place de Lyon. 


Pérat» 

. leifOékll 

B 7( 

Grtla*«r>n» 


5 71 

Ctaatille» choisies. . . 

.» 

l 95 

lavée» 

— 

4 tt 

Braiiettes levée»,.. 

_ 

4 • 

Maibroog 

— 

4 • 

Menu sortant 


3 0 





_ 

6 40 


COURS OFFICIEL des denrees ven- 
dues dans les Halles et Marchés 


du 8 su II février 1908. 


Marohé en gros de la Marti niera 


Poulet» .......... 

Pigeons 

Beurre. le kilof . 

Œuf» U cent . 

Fromages le kilo* . 


2 • 4 . 

1 20 U» 

5 50 3 • 

9 KO UN 
1 S) 1 . 


Marché en gros des fruits et léguas» 

Pomme» de terre. w**4bi urnw .. I 50 | , 

Châtaignes - .. 15 • R . 


Dinde». «... Is pièce 

Oies - ...... 

Canards.. ........ - ...... 

Volailles !'• quai. — 

-P - 


BUREAU DE BIENFAISANCE. - Situation numérique des Indigents assiste» 
an 31 Décembre 1007. 



MtXAOK* 

esasoRRSs 

ssrvsrrs 

i.\ 

SJ! 

h a 
■ 

Existait an 30 Novembre 1907 (mois précédent! . .. 
Inscription* ou admissions aux secours, opérées 

9,703 

2,567 », 332 

6,333 

14.231 

pendant le mois 

r J 

72 12) 

145 

3W 

Totacx 

s,9sa 

2,639 S, 455 

6.618 

u, ti: 

> Radiations opérées pendant la même période 

133 

38 52 

94 

184 

Rbsts 

Dont $ Admis aux secours mensuels 

1 Admis aux secours exceptionnels. 

9.833 

2.6H 5.(03 

6,42» 

14.4» 

7,101 

7.311 

g Assistés non inscrits secourus accidentellement pendant le mois de Décembre 1901 : S 

1.648 personnes. 


Cours des obligations * Iota de l’Em- 

S ront municipal de 1880* la Bourse 
e Lyon. 

Prix d'émission, 98 fr. 50 c. — Valeur no- 
minale. 100 fr — Jouissance. 15 juillet 1907. 


MOUVEMENT DES ABAT T O IR 8 

du S au 11 Février IMS. 



MOUVEMENT DU MARCHE AUX BESTIAUX ET DES ENTRÉES DES VIANDES FORAINES 

Du s ao 11 Février 1W8 










































1 16 Février 1908; 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


123 


Go are des denrées vendue» eux Featorete de le Tille de Lyon, da 7 au 13 Février 1908 


1 


; Février 

8 Février 

9 Février 

18 Février 

11 Janvier 

12 Février 

IJ Février | 

DESIGNATION DES DENREES 










ma 







Nu ii*l 

Ku u> 

Pt» lui 

Nu U. 

riu bu 

Nu toi 

Fis* mi 

Nti toi 

Fiai ton 


flu bu 

Nu to< 

Nsi ton 

Nil toi 

Poissons de mer 
















Aigr«fiiii 

A lûtes 

Is kU... 

0 90 

0 «0 

t . 

0 80 

0 80 
G. 

Ô 70 
2 30 

* * 



2 40 


B 

• . 
• • 
• • 
1 6 o 

i • 

• • 

0 80 









3 61 




■ tri 

Cabillaud! 

I 

3 '0 

3 10 


0 60 

t • 
0 80 

0 9 

4 • 

! 20 

• . 

3 40 

2 40 
0 M 

3 10 

î ii 

2 70 


— 


t • 




• 80 


• ■ 

• 

0 90 

Collin* 

— 


u 70 

0 00 

• 

• • 

• • 


• .? 


• • 

• 

1 20 

0 70 





■JL- 





0 Su 



1 3) 


t 



1 30 

1 11) 

1 20 

t 

t • 

0 60 

■ • 

• 

• * 

• • 

1 tv 

t 4 j 

1 10 


— 

rs 

1 • 

1 ■ 

0 70 

0 60 

1 20 
t 10 
0 6} 

1 * 

• • 

i • 
0 70 

0 s. 

1 30 
0 8) 

i 

0 60 

1 10 

0 80 

rs 
0 .0 

î û 


le kil... 


U ,0 






0 tO 

Lotte* de mer 


1 40 
t 50 

1 20 
1 30 

t 20 

1 • 

0 Su 

1 

1 20 

1 

t • 
1 40 

U Sv 

1 . 

1 30 

1 30 

1 


1 10 

0 Bt 

i iO 
1 20 

1 ! 0 

Merlans 

- 

t 10 
i • 
1 40 

0 8 
0 KO 
t 3 

1 10 

t • 

i Si 

oT 

i * 

1 • 
1 20 

v 80 
1 

0 B 

t 24 
1 10 

t 

t 3. 

i 2o 
1 >0 
i 6u 

1 . 
1 • 
1 40 



1 2V 

nx: 

1 20 

u 8i 

t • 

o r. 

1 30 

0 60 

1 lu 



0 7. 

1 20 

1 . 



3 M 

3 lu 


« 

0 8» 

• 

2 80 

2 6 

• * 


• • 

• 

3 .0 

a . 

saint Pierre 


0 70 

• * 

t 20 

* 



• • 

* * 


If 

* 

0 80 

0 70 






5 23 

3 44 


3 20 

1 80 







5 • 

3 • 


3 ii 

4 • 



4 30 

3 Hl 

Saumon* 

Thon*.. 

Turbot* 

2 

3 30 

il 

3 • 

2 80 

f* 

• • 


j : 

3 40 

H 

n 

7 2v 

3 . 

2 il 

Vire* 

le cent. 

4 e 

0 3. 
3 • 

4 5 

3 3t 

4 

3 .0 

4 5. 

4 . 

4 • 

Hi 

If 

4 . 

0 60 
4 • 

0 50 

3 . 

Poisson» d'eau donoe 




1 80 











Angu Iles Tirantes 

le kil 

• ■ 

• • 


* * 



• 

• ** 



• 

* • 

• * 

















Barbeau* 


* • 

• • 

• * 

• • 

• ■ 

• • 


• 

• • 

• • 


• 

• • 

• • 

Brême* 

Brochet* 

— 

2 Î0 

2 ï. 

'» . 

1 60 

2 lü 

2 10 

t 60 

1 80 

J 5* 
1 2 < 

2 

2 70 

A 2. 

3 • 

2 « 

Carpes 

— 



• 


* * 

• • 


• • 




* 

* • 

■ » 

Eperlan* 

Lottes eau douce 

1 1 

3 80 
3 :o 


5 10 

4 10 

2 A 
i 40 

3 . 

2 5 

3 4j 

3 ii 

g; 

3 


“ 

rs 

3 Ou 

• « 

3 . 
i U 



1 4t> 

» 3 

» 5 

1 4 

t 40 

t .0 


• 

i jj 

i 3 


1 !0 

t 40 

1 2Û 



1 tu 

1 

s . 

6 50 

1 1> 

0 40 

rr- 

■ 



b 30 

5 3v 

6 2. 

5 ; u 



• ■ 


7 • 

5 7c 

0 50 

5 40 

0 5. 

9 3j 


U 70 

• • 

7 2<J 

7 . 

Priture 

_ 

0 hi 

0 60 

0 ■)} 


0 70 

0 6 

0 OJ 

0 50 

0 6. 

0 60 

0 80 

u 70 

U Crustacés, mollun que» et ooquillageo 




0 8 

0 9 J 




i 10 







le kil. . 



1 • 


• • 




U 

1 . 

0 90 

Crevette* rouge* 

Il • 

« 5 

S 10 

4 80 


• • 

• t 

i 3 j 

1 10 

Il • 

5 70 

Il • 


un 

DD 

Crevette* frlaea 

- 

1 40 

4 • 

1 20 
3 20 

4 30 

3 5. 

4 • 

3 

46j 


i 2; 

ïït 

üri 

i 20 

Langouste* 

- 

5 50 

6 10 

6 . 

6 .v 

6 30 

5 50 

6 • 

à 3 

7 . 

e 40 

6 tO 

K 

5 4» 

5 10 



1 30 

, . 

1 20 

0 44 

1 30 

1 2 

1 23 

t 20 

1 30 

1 10 

1 25 

1 2i 

1 20 

. . 

Moule* 


0 40 

• ' 

0 51 

0 4 i 

U 3. 

0 40 

• 

0 «U 

0 3u 

U 30 

' 

b 40 

0 30 

Huître* Marennes, n* 2 

I* cent. 


• . 

. . 

• • 


! . 

6 50 

. . 

6 50 

• . 

MM 

. 

. . 

• . 

— 3 

8 50 

• . 

4 50 

• • 

6 50 

• . 

• • 


m 

• • 

6 50 

■ . 

— 4 


3 ùv 

• • 

3 5j 

• • 

i 30 

• * 

3 30 

■ 

3 5a 


UJ 

• . 

3 50 

• , 

Huîtres d'Areaefaon, n* 2 

— 

î : 

♦ • 

4 • 

• * 

4 • 

* * 

4 • 

• ' 


• ■ 

K» 

• • 

4 • 

• - 

- 4 

— 

1 13 

• i 

1 25 

; • 

1 2S 

• • 

t 25 


i 23 

• • 

i 25 

• ■ 

J~25 


Volaille* 

Canard* 

la pièce 

7 • 
1 • 

3 

6 • 

3 • 

8 • 
7 « 
6 • 

2 5. 

7 • 
S • 
b 50 

• 

• • 

. . 


• . 

. . 

• . 

. , 


Oie*. 

Poulardes ou chapon* de Bresse... 


5 

5 • 

4 

4 

6 . 

3 50 

• • 

: . 

6 • 

4 5* 

6 'î 

7 • 

i. . 



* * 


3 30 


2 SU 

1 75 




t il 

3 ■ 

2 

3 . 

2 50 

















Pintade* modes 


3 • 

2 70 

S 50 




> • 

. 



J . 

2 50 

J 50 























-j . 



























aitolsr à poil. 
















Lièvre français 

la pièce 

• • 

■ • 

MJ 

• ■ 

• • 

• • 


■ ■ 

• • 


• ■ 

• 

■ ■ 

» » 

Lièvres étrangers 

— 



eh 


2 -0 

• . 

• • 


S» 


• • 

■ 
















Gibier à plumes. 

. „ 
















la place. 


* 

1 40 
3 Su 












Bérvi 















Canards sauvages 

_ 

3 25 

2 25 


3 - 

2 Su 

2 • 

1 50 

2 80 

1 5 

2 51 

2 • 

2 30 

2 . 



1 60 

1 ‘M 

t 10 



0 so 



1 20 

0 *U 

1 40 

1 2. 



Perdrix ronges , 









Digitized by Google 



















































124 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON |16 Février 1W8 

Cour* de* denrée* vendues aux Faotorats de la ville de Lyon, dn 7 au <3 Février 1908 lnolua (tuile) 



DÉSIGNATION DES DENRÉES 


Perdrix grises. 
Poule* d eau. . . 

Outardes 

RAes d» genêt 

RAlea d'eau 

Pluvier* 


Cailles la doux- 

Alouette» — 

Grive» 

Merle* ... la doux. 

Bécassines » — 

Vanneaux . — 

Pipeau* ramiers la piéc«-. 

Macreuse» - 

Beurre, «nul», fromage» 

Beurre le Mil. 

OEufs. le cent . 

Primeurs, légume» 

Champignons d» couche ... lekll... 

Truffe* — 

Asperges la botte. 



BULLETIN COMPARATIF das RECETTES des CHEMINS DE FER LOCAUX et TRAMWAYS 

u 5 tt Février ***8 A* semaine i 



LIGNES 

RECETTES 

DK IA 8RMAIXK 

4908 | 1907 

Lignes de la C 1 * des Omn et Tramways de Lyon... 

Tramway de Lyon A Neuville 

Lyon-Croix- Rousse A Caluirc 

Funiculaire de Lyon (r. Terne) A la Croix Rousse.. 
Croix- Piquet 

Ligne» de la (7* F.-O-L 

148.911 13 I34.63R AS 

3.3*6 60 3,219 65 

1.7H 10 i.m-s tu 

3.«1 | 3.3S* J5 

4.491 05 4,164 60 

10.914 011 0,135 51 

1 



RECETTES | DIFFÉRENCE 

a pas nn ou 1“ JAirviKR | k n r avec a 


1908 1 

1907 

19C8 | 

1907 

931. 190 45 

880.501 69 

51.388 16 


2u.6Si 45 

19. o6i f 0 

1,018 S5 

• 

10.934 63 

10.821 23 

113 49 

• 

*3.645 10 
21,5 3 15 

31.111 15 

1,333 95 

• 

30.HA «i 


2. r >i3 1 

67,199 18 j 

<6,934 80 

1,755 98 

’ 


SAISIES DE DENREES MALSAINES 



NATURE 


TOTAUX 


Du 5 *n il Février 1908 


2808. - 1 aprunene Nonvaiis LyonitaiM r«« Slw-Catiianee .A — TéUpkrm fH-Jf 


QUANTITES SAISIES 

A»x Ab*ttolra I Dana la» Magasins I Ans Criées 


Pièces Ibilogr | P'èees kilogr | Plèc 


Bœuf* et vache» 

Veaux 

Moutons 

Porcs 

Chèvres 

Chevreaux et agneaux.. 

Chevaux 

Fœtus 

Abat* divers 

Viande* fraîches 

Viandes salées 

Poissant (marée) 

poissons Iran douce)... 
Langoustes et homards. 

Crevette* 

Crabes 

Escargots 

Gibier* à plumes) 

Gibit s ;à poils) 

Volailles 

Pigeon- 

Lapins domestiques... 

Champignons 

Légume» divers 

Truff s noires 

Fruits divers 




L tmonmewocraru 13. BOL F r.\ RD 


Digitized by Google 
















































DOUZIÈME ANNÉE N- 808 


EDITION »E COLLECTION 


DIMANCHE 23 FEVRIER 1608 



SOMMAIRE 


Lela. décrets, a cto» *dmlni*tr*tlts. 

Décret portant règlement d’aiiininUtrution pu- 
blique pour l'application de la loi du 1" août 
1903, sur la répression des fraudes dans la 
Tente des marchandises et des falsifications 
des denrées alimentaires et dea produits agri- 
coles, en ce qui concerne les Tins, les sms 
mousseux et les caux-de-vie et spiritueux 
ip *251. 

Conseil de Prud'hommes de Lyon. — Section du 
bâtiment ot «es industries diverses. — Convo- 
cation des électeurs patrons de la l r * catégo- 
rie. — Arrêté (p. 1*7). 

Conseil de Prud'hommes de Lyon. — Sect on de 
la soierie. — Convocation des électeurs des 
'!• catégorie (patrons), l r * et 4* catégories ou- 
vrier*}.— Arrêté . p. *27). 

Rapporta du Maire préaentéa an Conaeil 
municipal (n*’ 2721 à 2735) 

Caisse de retraites des employés de l'Adminis- 
tration municipale. — Pension Blandin (Claude) 
(p. 1»}. 

Caisse de retraites des sergents de ville de Lyon. 

— Pensions Jcio Prost et Ctieumeau (p. 128], 

Caisse de retraites des sergents de ville de Lyon. 

— Réversibilité de pension Viney (Augus- 
tine, née Polley (p. IÎ81. 

Location, à M. Henri Lambert, d'un terrain 
communal, rue Quivogne, k ip. 139). 

Application de la loi militaire du 31 mars 1»03. 

— Demandes de survis d incorporation ;p. 129). 

Application de la loi militaire du 21 mars 1905. 

— Demandes d'allocation d’indemnité Jo >rna- 
lière (p. 12 '.*). 

Personnel de service des écoles primaires publi- 
ques. — Insuffisance de crédit {p. 129). 

Usines des Eaux de Saint-Clair. — Rupture de 
l’arbre moteur de la machine du haut service 
ancien t p. 129|. 

Assurance coati e l'incendie des églises et édi- 
lice* religieux. — Avenent de réduction. — 
Assurance de l'église Saint-Georges. — Projet 
de police (p. 130). 

Hospice* civils de Lyon. Asile Sainte Eugénie. 
Transformation de" l'ancienne chapelle. — Ou- 
verture d'un crédit ip. 130). 

Hospices civils de Lyon.— Asile (sainte-Eugénie. - 
Etablissement d'un pont h bascule. — Ouver- 
ture de crédit ip. 130). 

Hospices civils de Lyon. — Installation de 
chambre* d'interne* à l'HOtet-Dleu. — Ouver- 
ture de crédit (p. 130). 

Hospices civils de Lvon. — Charité. — Installa- 
tion du chauffage  vapeur â basse pression. 

— Ouvertute d'un crédit (p. 131). 


Hospices civils de Lyon llûpiul Saint-Pothin. 

Complément de l'inaUlUlion du chauffage 
à vapeur. — Ouverture d'un crédit fp, 111). 

Emprunt de 34 millions pour l'exécution de 
grands travaux d'èdilité ip. 131). 

In’ormattoua et a via divers. 

Commissions municipales. — Réunion* ip. 138). 

Concours pour l'emploi d'architecte adjoint ot 
pour troi» emplois de vérificateur. — Pro- 
grammes (p. 138). 

Concours pour cinq emplois de commis -rédac- 
teur dans le* services muuiapaax. — Avis 
(P- IV). 

Cours municipaux d'enseignement supérieur su 
Palais des Arts. — Avis (p. *37). 

Postes et Télégraphes. — Avis (p. 133). 

Dors au Bureau de bienfaisance (p. 133). 

Prolongements des chemins de • ta Gollloliére à 
Gerland • et «de Surville ». Classement 
dans la vieinalité ordinaire. — Fixation des 
alignements et du nivellement. — Enquête. — 
Avis (p. 1J7), 

Avis d'adjudication (p. 137). 

Demandes en autorisation de construix* ip. 137 

Délibérations du Conseil municipal de la Ville 
de Lvon pendant le Consulat et l'Empire 

tp. 137). 

Travaux communaux. - Situation hebdomadaire 

{p. 1381. 

Etat civil. — Mariages, naissances, décès (p. 1*9). 

Annonce légale (p. 141). 

Cours officiel des marchandises en gros sur It 
place de Lyon ip. 14! j. 

Cours officiel des denrées vendoet dans les 
halles et marchés de Lyon (P- 14*). 

Documents statistiques (p. 143). 

Annexe. 

Cousin. municipal. — Compte rendu de la séance 
du 17 Février 1908 <p. 31 a 64). 


LOIS DECRETS, ACTES ADÏIMSTRATIFS 

Décret portant règlement d'adminis- 
tration publique pour l'application 
de la loi du l*r août 1905, sur la ré- 
pression des fraudes dans la venté 
des marchandises et des falsifica- 
tion des denrées alimentaires et des 
produits agricoles, en ce qui con- 
cerne les vins, les vins mousseux 
et les eaux-de-vle et spiritueux. 

Le Président f de la République fran- 
çaise, 


Sur le rapport dos Ministres de la 
Justice, des Finances, de l'Agriculture, 
du Commerce et de l'Industrie, 

Vu la loi du 1*' août 1905 sur la répres- 
sion des fraudes dans la vente des mar- 
chandises et des falsifications des den- 
cées alimentaires et des produits agri- 
roles, et notamment l’article 11 ainsi 
conçu : 

« Il sera statué par des réglements 
d'administration publique sur les mesu- 
res à prendre pour assurer l’exécution 
de la présente loi, notamment en ce qui 
concerne : 

« 1* La vente, la mise en vente, l’ex- 
osition et la détention des denrées, 
oissons, substances et produits qui 
donneront lieu & l'application de la pré- 
sente loi ; 

« 2“ Les inscriptions et marques indi- 
uant soit la composition, soit l’origino 
es marchandises, soit les appellations 
régionales et de crus particuliers que 
les acheteurs pourront exiger sur les 
factures, sur les emballages ou sur les 
produits eux-mômes, A titre do garantio 
de la part dos vendeurs, ainsi que les 
indications extérieures ou apparentes 
nécessaires pour assurer la loyauté do 
la vente et de la mise en vente » ; 

Vu la loi du 6 août 1905, relative à la 
répression des fraudes sur les vins et au 
régime des spiritueux ; 

Vu la loi au 29 juin 1907, tendant à 
prévenir le mouillage des vins et les abus 
du sucrage ; 

Vu la loi du 15 juillet 1907, concer- 
nant le mouillage ot la circulation des 
vins et le régime des spiritueux; 

Vu le décret du 31 juillet 190(5, régle- 
mentant les prélèvements, analyses et 
expertises pour l’application de la loi du 
1** août 1905 en ce qui concerne les bois- 
sons, les denrées alimentaires et les pro- 
duits agricoles ; 

Le Conseil d’Etat entendu, 

Décrète : 

TITRE I~ 

VINS 

Article premier. — Aucune boisson ne 
peut être détenue ou transportée en vue 


Digitized by Google 











126 BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 


de la vente, mise en vente ou vendue 
sous le nom de vin que si elle provient 
exclusivement de la fermatîon du raisin 
frais ou du jus de raisin frais. 

Art. 2. — Sont considérées comme 
frauduleuses, les manipulations et pra- 
tiques qui ont pour oojel de modifier 
l'état naturel du vin. dans le but soit de 
tromper l’acheteur sur les qualités subs- 
tantiel les ou l’origine du produit, soit 
d’en diminuer l’altération. 

lin conséquence, rentre dans los cas 
prévus par l’article 3 de la loi du l ,r août 
1905 et par l’article 4 de la toi du 29 juin 
1907 le fait d'exposer, do mettre en vente 
ou d e vendre, sous forme indiquant leur 
destination ou leur emploi, tous pro- 
duits do composition secrète ou non, 
propres à effectuer les manipulations ou 
pratiques ci-dessus visées. 

Art. 3. — Ne constituent pas des mani- 
pulations et pratiques frauduleuses aux 
termes de la loi du 1" août 1905 les opé- 
rations ci-après énumérées qui ont uni- 
quement pour objet la vinification régu- 
lière ou la conservation des vins : 

1* En co qui concerne les vins : 

Le coupage des vins entre eux; 

La congélation des vins en vue do 
leur concentration partielle ; 

La pasteurisation ; 

Les collages au moyen de clarifiants 
consacrés par l’usage tels que l'albumine 
pure, le sang frais, la caséine pure, la 
gélatine pure ou la colle de poisson ; 

L’addition du tannin dans la mesure 
indispensable ponr effectuer le collage 
au moyen des albumines ou de la géla- 
tine ; 

La clarification des vins blancs tachés, 
au moyen du charbon pur ; 

Le traitement par l’anhydride sulfu- 
reux pur provenant de la combustion du 
soufre, et par les bisulfites alcalins cris- 
tallisés purs. Les quantités employées 
soront telles que le vin ne retienne pas 
plus de 350 milligrammes d'anhydride 
sulfureux, libre et combiné, par litre. En 
aucun cas, les bisulfites alcalins ne peu- 
vent être employés Aune dose supérieu- 
re à 20 grammes par hectolitre ; 

2* En co qui concerne les moûts : 

Indépendamment do l'emploi du plûtre 
et du sucre dans les limites fixées par 
les lois du 11 juillet 1391 et du 28 jan- 
vier 1903. 

Le traitement par l’anhydride sulfu- 
reux et par los bisulfites alcalins dans 
les conditions fixées ci-dessus pour les 
vins ; 

L’addition de tannin ; 

L’addition A la cuve d’acide tartrique 
cristallisé pur dans les moûts insuffi- 
samment acides. L'emploi simultané de 
l'acide tartrique et du sucre est interdit; 

L’emploi des levures sélectionnées. 

Art. i. — Dans les établissements où 
s’exerce le commerce de détail des vins, 
il doit être apposé d'une manière appa- 
rente, sur les récipients, emballages, 
casiers ou fûts, une inscription indi- 
quant la dénomination sous laquelle lo 
vin est mis en vente. 

Cette insciiptiou n’est pas obligatoire 
pour les bouteilles et récipients dans 
lesquels les vins do consommation cou- 
rante sont emportés séance tenante par 


l'acheteur ou servis par le vendeur 
pour être consommés sur place. 

Les inscriptions doivent être rédigées 
sans abréviation, et disposées de façon 
A ne pas dissimuler la dénomination du 
produit. 

TITRE II 

VINS MOUSSEUX 

Art. 5. — Les dispositions du titre I\ 
du présent décret sont applicables aux 
vins mousseux. 

Indépendamment des manipulations 
et pratiques prévues a l’article 3 ci-des- 
sus, sont considérés comme licites, en 
ce qui concerne spécialement les vins 
mousseux : 

1* Les manipulations et traitements 
connus sous le nom de méthode cham- 
penoise ; 

2* La gazéification par l'addition d'a- 
cide carbonique pur. 

Aucun vin ne peut être détenu ou 
transporté en vue de la vente, misen vente 
ou vendu sous la seule dénomination de 
« vin mousseux » que si son efferves- 
cence résulte d’une seconde fermenta- 
tion alcoolique en bouteillos, soit spon- 
tanée, soit produite suivant In méthode 
champenoise. 

Lorsque l’effervescence d’un vin est 
produite, môme partiellement, par l’ad- 
dition d’acide carbonique, il n'est pas in- 
terdit d’employer dans sa dénomination 
le mot « mousseux » mais A la condition 
qu’il soit accompagné du terme « fantai- 
sie », d’un qualificatif différenciant ce 
vin de ceux prévus A l’alinéa précédent 
de telle façon qu'aucune confusion ne 
soit possible dans l’esprit de l'acheteur 
sur le mode de fabrication employé, la 
nature ou l’origine du produit. 

Dans les inscriptions et marques figu- 
rant sur les récipients, le mot « mous- 
seux » et le qualificatif qui l’accompagne 
ou le terme a fantaisie •» doivent être 
imprimés en caractères identiques. 

TITRE III 

BAITX-I>K-V1B ET SPIRITUEUX 

Art. 6. — ■ Il est interdit de détenir ou 
de transporter en vue de la vente, de 
mutlro eu vente et de vendre sous les 
dénominations fixées au présent article, 
des produits autres que ceux ayant, aux 
termes dudit article, un droit exclusif A 
ces dénominations. 

Les dénominations d’eaux-de-vie de 
vin, d’alcool do vin ou d'esprit de vin, 
sont réservées aux produits provenant 
de la distillation exclusive du vin tel 
qu’il est défini au titre I" du présent ré- 
glement. 

Les dénominations d’eaux-do-vie de 
cidre ou de poiré sont réservéos aux pro- 
duits provenant de la distillation exclu- 
sive des cidres et poirés. 

La dénomination d’eau-de viede marc 
ou do marc est réservée A l’eau de-vio 
provenant do la distillation exclusive des 
marcs de raisin frais additionnés ou non 
d’eau. 

La dénomination de kirsch est réser 
vée au produit exclusif de la fermenta- 
tion alcoolique et do la distillation des 
cerises ou des merises. 


DB LYON (23 Février 19WJ 

Les dénominations d'eauxde-vie de 
prunes, mirabelles, quetsch ou de tous 
autres fruits, sont réservées au produit 
exclusif de la fermentation alcoolique et 
de la distillation desdits fruits. 

La dénomination de genièvre est ré- 
servée A la boisson alcoolique obtenue, 
dans les conditions prévues A l'article 
15 de la loi du 30 mars 1902, par la dis- 
tillation simple en présence de baies de 
genièvre, du moût fermenté de seigle, 
de blé, d’orge ou d'avoine. 

La uénomination de rhum ou de tafia 
est réservée au produit exclusif de la 
fermentation alcoolique et de la distilla- 
tion soit du jus do la canne à suer*, soit 
des mélasses ou sirops provenant de la 
fabrication du sucre de canne. 

Art. 7. — Les spiritueux visés A l’arti- 
cle précédent, lorsqu’ils ne proviennent 
pas en totalité d’uce môme région ou 
d’un même cru. ne peuvonl être désignés 
sous l’appellation réservée aux produits 
de cctto région ou de cru particulier. 

Les mélanges d’eaux-de-vie de cidre, 
de poiré, de prunes, mirabelles, quetsch 
ou de tous autres fruits avec de l'eau^le- 
vie do vin ou avec des alcools d’industrie, 
ainsi que les mélanges d’eau-de-vie de 
vin et d'alcools d’industrie, peuvent être 
désignés sous le nom d’eau-de-vie. 

Les mélanges d’eau-de-vie de marc, 
de kirsch, de rhum ou de tafia avec des 
eaux-de-vio on avec des alcools d’indus- 
trie peuvent être désignés sous leur 
nom spécifique, mais accompagné du 
terme « fantaisie » ou d’un qualificatif 
les différenciant des produits définis a 
l’article précédent, de telle façon qu’aa- 
cune confusion no puisse se produire 
dans l’esprit de l’acheteur sur la nature 
ou l’origine des produits. 

Dans les inscriptions et marques ser- 
vant A désigner les mélanges ou les spi- 
ritueux visés au présent article, la déno- 
mination du produit et le qualificatif qui 
l’accompagne, ou le terme « fantaisie », 
doivent être imprimés en caractères 
identiques. 

Art. 8. — Sont considérées comité 
frauduleuses les manipulations et pra- 
tiques destinées A modifier l’état nainrfl 
des eaux-de-vie et spiritueux dans le but 
de tromper l'acheteur sur les qualités 
substantielles, la composition ou l’origi- 
ne do ces produits. 

F.n conséquence, rentre dans le cas 
prévu par l'article 3 de la loi du 1" août 
1905 le fait d’exposer, do mettre en vente 
ou de vendre sous forme indiquant leur 
destination ou leur emploi, tons produits, 
décomposition secrète ou non, pouvant 
servir A effectuer les manipulations ou 
opérations ci dessus visées. 

Art. 9.- Dans tous les établissements 
où s’exerce le commerce de détail des 
eaux de-vie et spiritueux, les bouteilles, 
récipients et emballages renfermant les 
produits visés au présent titre doivent 
porter une inscription indiquant, en ca- 
ractères apparents, la dénomination 
sous laquelle ces produits sont mis en 
vente ou détenus en vue do la vente. 

Celte inscription doit être rédigé* 
sans abréviation et disposée de façon a 
ne pas dissimuler la uénomination du 
produit. 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 


, f 23 Février 1908] 

TITRE IV 

DISPOSITIONS GÉNÉRALES APPLICABLES AUX 

VINS, AUX VINS MOUSSEUX FT AUX BAUX' 

DK-VIE BT SPIRITUEUX. 

Art. 10.— En vue d'assurer la protec- 
tion des appellations régionales et do 
crus particuliers réservés aux vins, vins 
mousseux, eaux-de-vie et spiritueux qui 
ont, par leur origine, un droit exclusif k 
ces appellations, il sera statué ultérieu- 
rement, par des réglements d'adminis- 
tration publique, sur la délimitation des 
régions pouvant prétendre exclusive- 
ment aux appellations de provenance 
des produits. 

Art. 11. — Il est interdit ù toute per- 
sonne se livrant au commerce des ving 
ou des eaux-de-vie et spiritueux, de faire 
figurer sur ces étiquettes, marques, fac- 
tures, papiers de commerce, emballages 
et récipients, la mention « propriétaire 
A », a viticulteur a », négociant à », ou 
« commerçant k *, snivi du nom d'une 
région ou d'un cru particulier sur le 
territoire desquels, elle ne possède ni 
propriété, ni vignoble, ni établissement 
commercial. 

Art. 12. — Lorsqu'un nom de localité 
constitue une appellation désignant un 
produit qui a un droit exclusif à cette 
appellation, les propriétaires, viticul- 
teurs, négociants ou commerçants rési- 
dant dans cette localité, quand ils mettent 
en vente ou vendent un produit n'ayant 
pas droit à ladite appellation, ne peu- 
vent faire figurer sur leurs étiquettes, 
marques, factures, papiers decommorcc, 
emballages et récipients, le nom de la- 
dite localité qu'à condition de le faire 
précéder des mots « propriétaire à. . . », 
ii viticulteur i’i... », « négociant à... » 
ou commerçant à... », suivis de l'indica- 
tion du département où est située la loca- 
lité, le tout imprimé en caractères iden- 
tiques. 

Art. 13. — L’emploi do toute indication 
on signe susceptible de créer dans l'es- 
prit do l'acheteur une confusion sur la 
nature ou sur l'origine des produits visés 
au présent décret, lorsque d'après la 
convention ou les usages, la désignation 
de l’origine attribuée à ces produits de- 
vra être considérée comme la cause 
principale de la vente, est interdit en 
toutes circonstances et sous quelque 
forme que ce soit, notamment : 

1* Sur les récipients et emballages ; 

2* Sur les étiquettes, capsules, bou- 
chons, cachets ou tout autre appareil de 
fermeture; 

3* Dans les papiers de commerce, fac- 
tures, catalogues, prospectus, prix cou- 
rants/enseignes, affiches, tableaux-récta 
mes, annonces, ou tout autre moyen de 
publicité. 

Art. 14. — Un délai de six mois, A da- 
ter de la publication du présent régle- 
ment, est accordé aux intéressés pour 
se conformer aux prescriptions des ar- 
ticles 4, 5, 7, 9, 12 et 13, en ce qui con- 
cerne les inscriptions réglementaires. 

Art. 15. — Le Ministre de la Justice, 
le Ministre des Finances, le Ministre de 
l'Agriculture, le Ministre du Commerce 
et de l'Industrie sont chargés, chacun 


en ce qui le concerne, de l’exécution du 
présent décret, qui sera publié au Jour- 
nal o/Jlciel de la République française 
et inséré au Bulletin des lois. 

Fait à Rambouillet, le 3 septembre 1907. 

A. Fai.i.ikkes. 

Par le Président dé la République, 

L* Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, 
Ed. Guyot-Dessaignb. 

Le Ministre des Finances , 

J. C.ULLAUX. 

Le Ministre de l'Agriculture, 

J. Ruau. 

Le Ministre du Commerce et de l’Industrie, 
Gaston Doum fugue. 


Conseil de prud'hommes de Lyon (Sec- 
tion du B&Ument et des Industries 
diverses). — Convocation des élec- 
teurs patrons de la l ro Catégorie. — 
Arrêté. 

Le Préfet du Rhôno, Officier de la Lé- 
gion d'honneur. 

Attendu le décès de M. Percherancier, 
membre patron de la 1“ catégorie du 
Conseil de prud'hommes do Lyon (sec- 
tion du bâtiment et des industries di- 
verses) ; 

Vu la loi du 27 mars 1907; 

Vu les avis des maires des communes 
ressortissant à la juridiction du Conseil 
do prud'hommes de Lyon (section du bâ- 
timont et des industries diverses). 

Arrête: 

Article premier. — Les électeurs pa- 
trons des deux sexes, inscrits sur les 
listes électorales spéciales nu Conseil 
de prud'hommes de Lyon (section du bâ- 
timent et des industries diverses), closes 
le 31 décembre 1907 et appartenant A la 
1~ catégorie, se réuniront le dimanche 
15 mars 1908, dans le local désigné au 
tableau ci-contre, en vue de procéder, 
savoir : 

/“ Catégorie, patrons. — A la nomi- 
nation d'un prud'homme patron, en rem- 
placement de >1. Percherancier, décédé 
(fin de mandat 1911). 

Le scrutin sera ouvert k 10 heures du 
matin et clos à 4 heures du soir. 

Conformément aux prescriptions de 
l'art. 8 de la loi du 27 mars 1907, les bu- 
reaux de vote seront présidés ainsi qu'il 
est dit au tableau ci-contre. 

Art. 2. — Chaque électeur recevra à 
domicile, par les soins de la Mairie, une 
carte individuelle de convocation. 

MM. les électeurs sont invités h con- 
server soigneusement leur carte, pour 
le cas où il serait nécessaire de recourir 
à un deuxième tour de scrutin, qui, le 
cas échéant, aurait lieu huit jours après 
le premier scrutin. 

Art. 3. — Les procès verbaux des élec- 
tions seront rédigés en quadruple expé- 
dition ; trois exemplaires en seront im- 
médiatement transmis à la Préfecture 
du Rhône. 

Art, 4. — Le présent arrêté sera publié 
et affiché dans toute la circonscription 


DE LYON 127 

du Conseil de prud’hommes, par les 
soins do MM. les Maires. 

Lyon, le 20 février 1908. 

four la Préfet du Rhône 
et par délégation : 

Le Secrétaire général 

pour l'Administration: 
Pol HonnorÉ. 

BUREAU DE VOTE 

1 n Catégorie. — Bureau unique. — Mairie 
du 3"' arrondissement de Lyon (place du 
Pont. fii. — Les six arrondissements de In 
ville de Lyon et les communes de ( ihain pagne- 
au-Mont d'Or, Couson-au Mont-d’Or, Oullins, 
la Mobilière, Saint Cyr-au-Mont-d’Or, Sainl- 
Didier-au-Mont-d'Or , Saint-Pons, Saint- 
Karnhert-rile -Barbe, Tassm-la- Demi-Lune 
et Villeurbanne. Président : le Juge de 
paix du 8* canton de Lyon ou son suppléant. 


Conseil de prud'hommes de Lyon (Sec- 
tion de la Soierie i. — Convocation 
des électeurs des 2« catégorie, pa- 
trons et lr« et 4® catégories, ouvriers. 
— Arrêté. 

Lo Préfet du Rhône, Officier de la 
Légion d’honneur, 

Attendu les décès de MM. Camillat, 
Labbé et Bouvior, membres ouvriers des 
1** et 4* catégories do Conseil de pru- 
d'hommes de Lyon (section de la soierie); 

Vu la démission donnée par M. Fichet 
de son mandat de membre patron do la 
2* catégorie dudit Conseil (section de la 
soierie) ; 

Vu lu décision, en date du G mars 

1907, par laquelle le Conseil d'Etat a 
rejeté le pourvoi formé par M. Rous- 
sel contre l'arrêté du Conseil de Pré- 
fecture du Rhône annulant son élection 
comme membre ouvrier de la 4* caté- 
gorie dudit Conseil (section du la soierie); 

Vu la loi du 27 mars 1907 ; 

Vu les avis des maires de* communes 
ressortissant à la juridiction du Conseil 
de prud'hommes de I.von (section de la 
soierio). 

Arrête : 

Article premier. — Les électeurs ins- 
crits sur les listes électorales spéciales 
au Conseil de prud’hommes <lo Lyon 
(section de la soierie), closes le 31 dé- 
cembre 1907, et appartenant aux 2* caté- 
gorie, patrons ; P* et 4* catégories, ou- 
vriers, su rountront le dimanche 15 mars 

1908, dans les locnuxdésignés au tableau 
ci-contre, en vue de procéder séparé- 
ment, savoir : 

2* categorie, patrons. — A la nomina- 
tion d'un prud’homme patron, en rem- 
placement de M. Fichcl, démissionnaire 
(fin de mandat en 1908). 

/'• categorie, oucrxçr*. — A la nomi- 
nation de deux prud'hommes ouvriers, 
en remplacement de M. Camillat, dé- 
cédé (fin do mandat on 1908), et de 
M. Labbé, décédé(fin de mandat en 1911). 

-/* catégorie, ouvriers. — A la nomina- 
tion de deux prud'hommes ouvriers, en 
remplacement do M. Bouvier, décédé 
(fin de mandat en 1908), et de M. Itous 
set, dont l'élection a été annulée (fin de 
mandat en 1911). 


Digitized by Google 



128 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VI LUS DE LYON 


Le scrutin sera ouvert A 10 heures du 
matin et clo3 à -I heures du soir. 

Conformément aux prescriptions de 
l’article 8 de la loi du 27 mars 1907, le» 
bureaux de vote seront présidés ainsi 
qu'il est dit au tableau ci-contre. 

Dans les 1" et i* categories, ouvriers, 
comprenant plusieurs bureaux de vote, 
le recensement général des votes, aura 
lii’U hq bureau central. En conséquence, 
les procès-verbaux constatant lus résul- 
tats du dépouillement, arrêtés et signés 
par les bureaux sectionnâmes, seront 
portés par leurs présidents au Bureau 
central, lequel procédera au dépouille- 
ment général, en présence des prési- 
dents des autres bureaux. 

Art. 2. — Chaque électeur, recovra A 
domicile, par les soins de lu Mairie, 
une carte individuelle de convocation. 

MM. les électeurs sont invités A con- 
server soigneusement leur carte, pour 
le cas où il serait nécessaire de recourir 
à un deuxième tour de scrutin, qui, le 
cas échéant, aurait lieu huit jours après 
le premier scrutin. 

Art. 3. — Los procès-verbaux des 
élections seront rédigés en quadruple 
expédition ; trois exemplaires en seront 
immédiatement transmisa la Préfecture 
du fthôot* 

Art. -1. — Le présent arrêté sera pu- 
blié et affiché dans toute la circonscrip- 
tion du Conseil de prud’hommes, parles 
soins de MM. les Maires. 

Lyon, le 20 février 1908. 

Pour le Préfet du Rhône 

et par délégation : 

Le Secrétaire général pour 
V Administration, 

Pol Hox.voitÉ. 

BITlEAl’X DE VOTE 

2' Catégorie. patron*.— Bureau unique. — 
Mairie du 1" arrondissement, place Satho- 
IMty, 2. Les 1*\ 2*, 3*, 4’, 5* et 6* arrondis- 
sements municipaux de la ville de Lyon et 
les communes de Catuiro et Cuire, Oullins, 
Saint-Kamberl-nie Barbe et Villeurbanne. 
— Président: le Juge de paix du 3* canton de 
Lyon ou son suppléant. 

V* Catégorie, ourrior*. — l w Bureau. — 
Bureau central. — Palais des Art*, rue do 
1 Hôtel-do- Villo, 16.— Los 1", 2* et .V arron- 
dissements municipaux do la ville do Lyon 
et les communes do Oullins et Saint- Bam- 
hert-rilc-Barbc. — Président : un Adjoint 
nu Maire do Lyon. 

I' e Catégorie, ouvrier*. — 2 f Bureau. — 
Mairie du 4* arrondissement, boulevard de 
la Croix- Housse, 133. - Le I* arrondisse- 
ment municipal de la ville de Lyon et la 
commune de CMuir© et Cuire. — Président : 
lu Juge de paix du 4* canton do Lyon ou 
son suppléant. 

/'• Catégorie, ouvrier*. — 3* Bureau. — 
Mairie du 6* arrondissement, rue Vendôme, 
n*72. - l,os H-ct 6’ arrondissements muni- 
cipaux do la ville de Lyon ot la commune 
do Vilicurbaone. — Président: le Juge -le 
paix du 7* canton de Lyon ou son suppléant. 

•/° Catégorie, ouvrier*. — p r Bureau. — 
Bureau central. — Palais du Commerce, 
salle du Conseil dos prud'hommes. — Le» 
1”, 2* et I* arrondissements municipaux de 
la ville de Lyon et les communes do Ca- 
luiro et Cuire cl Oullins. — Président : In 
Juge do paix du 2* canton de Lyon ou son 
suppléant. 


4’ Catégorie, ouvriers . — 2* Bureau. — 
Ecole maternelle, rue Saint -Picrre-de 
Vaise, 26. — Le 5* arrondissement munici- 
pal de la ville de Lyoo. — Président : le Ju- 
ge de paix du 5' canton de Lyon ou sou 
suppléant. 

•i' Catégorie, ouvriers. — 3* Bureau. — 
firoupc scolaire, rue Pierre-Corneille, 28. 
Les 3* et 0* arrondissements municipaux de 
laville de Lyon. — Président : un Adjoint 
au Maire de Lyon. 

4* Catégorie, ou prier». — I* Bureau. — 
Mairie do Villeurbanne. — La commune 
de Villeurbanne. — Président : le Juge do 
paix do Villeurbanne ou son suppléant. 


RAPPORTS DU MAÏRÉ 

présenté* ta Conseil muntotpëJ 


Caisse de retraites des employés de 
l'Administration municipale. — Pen- 
sion Blandin (Claude). 

Commission spéciale. — (Affaires courantes;. 

— N* 2721. 

Messieurs, j’ai l'honneur de vous sou- 
mettre une demande en liquidation de 
pension formée par M. Blandin (Claude), 
ex employé au Magasin municipal, ad- 
mis A taire valoir ses droits à la retraite 
à partir du 1" novembre 1907, pour rai- 
sons de santé. 

M. Blandin se trouvant dans les con- 
ditions prévues par les articles 7 et 11 
du réglement de la Caisse de retraites 
dos employés municipaux, peut, par 
suite, prétendre A une pension de 
735 fr. 89, ainsi qu'il résulte du borde- 
reau de décompte que vous trouverez 
joint an dossier. 

C'est donc à la somme de 735 francs 
(centimes négligés] que je vous propose, 
Messieurs, de liquider la pension de re- 
traite annuelle et viagère A accorder à 
M. Blandin. 

Los arrérages en seront prélevés sur 
les fonds do la Caisse do retraites des 
employés de l’Administration municipale 
et prendront cours A partir du 1" no- 
vembre 1907, date de la cessation des 
services de M. Blandin. 

En demandant la liquidation de sa 
pension de retraite, M. Blandin a, en 
outre, sollicité l’attribution d'un secours 
annuel et renouvelable. 

Les renseignements recueillis sur la 
situation de M. Blandin, le représentant 
comme digne d'intérét et incapable de 
se livrer à un travail régulier, je vous 
propose d'accueillir favorablement sa 
demande et do lui accorder un secours 
annuel et renouvelable de 2G5 francs, le- 
uel élévera a 1,000 francs le montant 
e ses ressources annuelles. 

Le montant en sera prélevé sur le cré- 
dit inscrit nu budget pour * Pensions et 
secours A la charge do la Ville ■> et il 
prendra cours, comme la pension, à 
partir du 1" novembro 1907. 

Lyon, le 17 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hkrrtot. 


(23 Février 19C8 

Caisse de retraites des sergents de 
ville de Lyon. — Pensions Jean- 
Prost (Prudent- Jean -Julien) et 
Chaumeau (Martin). 

Commission spéciale.-- (Affaires courantes). 

— N* 2722. 

Messieurs, j'ai l’honneur de placer 
fous vos yeux un rapport de M. le Pré- 
fet du Rhône au sujet des demandes <m> 
liquidation de pensions formées par M. 
Joan-Prost (Prudent Jean-Julien), an- 
cien sous-brigadier de l re classe a la 3* 
compagnie et M. Chaumeau (Martin , 
ancien Bous-bngadior de 1~ classe à la 
2* compagnie da corps des gardiens d» 
la paix de la ville de Lyon. 

Ces demandes sont conformes au 
prescriptions du décret du 19 septembre 
18G3, instituant une caisse spéciale de 
retraites pour le corps des sergents de 
ville de Lyon. 

Je vous propose, en conséquence, de 
vouloir bien émettre un avis favorable! 
ces demandes et de vouloir bien décider 
que les pensions de retraites annuelle} 
et viagères a accorder seront fixées 
ainsi qu'il suit : 

Jean - Prost (Prudent - Jean - Julien), 
799 francs, A dater du 8 février 1908. 

Chaumeau (Martin), 805 francs, à da- 
ter du 6 février 1908. 

Ces pensions seraient imputées sur 
les fonds de la Caisse de retraites des 
sergents de ville de Lyon. 

Lyon, le 17 février 1908. 

Le Maire de -Lyon, 
Edouard Hnuuot. 


Caisse de retraites des sergents de 
ville de Lyon. — Réversibilité de 
pension Viney (Augustine) née Fol- 
ley. 

Commission spéciale. — (Affaires courantes) 
- N* 2723. 

Messieurs, j'ai l'honnour de placer 
sous vos yeux un rapport de M. le Pré- 
fet du Rhône au sujet de la demande en 
réversibilité de pension formée par.M” 
veuve Viney (Augustine) née Folley. 
veuve d'un ancien sous- brigadier do 
corps des gardiens de la paix de la ville 
do Lyon. 

Cette demande est conforme aux pres- 
criptions du décret du 19 septembre 1863, 
instituant uno caisse spéciale de retrai- 
tes pour le corps des sergents de Ville 
de Lyon . 

Je’vous propose, en conséquent, de 
vouloir bien émettre on avis favorable 
A la demande de M~* veuve Viney (Ab- 
gnstine) et de fixer a la somme de 
252 francs la pension do retraite annuelle 
et viagère A lui accorder. 

Cotte pension serait imputée sur le? 
fonds de la Caisse de retraites des ser 
gents de ville de Lyon, et prendrait 
cours du 1*' janvier 1908 lendemain du 
décès du sieur Viney. 

Lyon, 1© 17 lévrier 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard IIeiuuot. 


Digitized by Google 



t 23 Février 1908| BULLETIN 

Location A M Henri Lambert, d'un 
terrain communal situé ru* Quivo- 
gne, 4. 

ComiaifuiioQ spéciale. — (Affaires courantes). 

— N* 272*. 

Messiours, j’ai l’honneurde vous sou- 
mettre un projet de bail, dressé en vue 
de la location a M. Henri Lambert, en- 
trepreneur de transport, cours Suchet, 
n* 54, d’un terrain communal situé rue 
(Jaivogne, 4 (masse 92 du plan de la 
presqu'île de Perruche). 

Lo terrain dont il s’agit, indiqué au 
plan joint au dossier parune teinte rose, 
mesure approximativement 324 métrés 
carrés. 

Aux termes de ce projet de bail, la lo- 
cation serait consentie pour une durée 
• le quinze années consécutives, à partir 
du 1*' juillet 1908, A raison de 1 fr. 40 le 
mètre carré, soit moyennant une somme 
t >tale annuelle de 453 fr. 60. 

Ce prix paraît convenablement établi 
vu la situation de ce terrain qui se trouve 
A proximité de la prison Saint-Paul et 
sur la rue Quivogne où la circulation 
est A peu près nulle, car cette voie pu- 
blique, qui n’est pas complètement ou- 
verte, ne mesure que 10 mètres de 
large sur environ 110 mètres de long. 

M. Lambert aurait en outre A sa 
charge le remboursement à la Ville de 
l'impôt foncier et autres impôts pouvant 
grever le terrain loué. 

Ces conditions étant favorables aux 
intérêts communaux, je vous propose, 
Messieurs, de vouloir bien m’autoriser A 
convertir co projet de contrat en acte 
définitif. 

Lyon, le 17 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 

Edouard Herriot. 


Applioation de la loi militaire du 21 
mare 1906. — Demandes de aurais 
d'incorporation. 

(Commission spèciale). - N* 2726. 

Messieurs, d’après l’article 21 de la loi 
du 21 mars 1905, vous devvz donner 
votre avis chaque fois qu’une demande 
de sursis d’incorporation est présentée. 

En conséquence, j’ai l’honneur de 
placer sous vos yeux les demandes de 
sursis d’incorporation formées par MM. 
(ionard (Antoine-Paul), appelé de la clas- 
se 1906; Bourdon (Isaac-Martiab Joseph), 
appelé de la classe 1907, domiciliés au 
1" arrondissement. 

Barbier de Reulle (André-Georges- 
Alexis), Faure (Georges), Piollet (Paul), 
Sollier (Vernance-Martial-Marcei), ap- 
pelés de la classe 1907, domiciliés au 5* 
arrondissement. 

Je vous serai obligé, Messiours, de 
vouloir bien statuer d’urgence sur ces 
demandes. 

Lyon, le 18 février 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard IIkhriot. 


MUNICIPAL OFFICIEL DK LA VILLE 

Application de la loi militaire du 

2t mars 1906.— Demandes d’alloca- 
tion d’indemnité journalière. 

(Commission spéciale.) — N* 2726 

Messieurs, d'après l'article 22 de la 
loi du 21 mars 1905, vous devez donner 
votre avis chaque fois qu’une demande 
d’allocation d’indemnité journalière est 
présentée au titre de soutien indispensa 
oie de famille. 

En conséquence, j’ai l'honneur do pla 
cer sous vos yeux les demandes d’allo 
cation formées par MM. Amadon (Louis) 
soldat au 1’ régiment de génie ; Desserre 
(Hippolyte-Marius Félix), Lescène(Lôon) 
soldats au 157* régiment d’infanterie; 
Levéque (Félix), soldat au 17* escadron 
du train ; Loison (Pierre-Marie), Morel 
(Lucien Emile), soldats au 56* régiment 
d infanterie; Marcout (Joseph), soldat A 
la 14“ section d’infirmiers militaires; 
Ulrich (Fernand-Michel), soldat au 75* 
régiment d'infanterie : Bleton (Joannès- 
Clémeot), soldat au 159* régiment d’in- 
fanterie; Guichard (Henri-Etienne), sol- 
dat au 6* régiment d’artillerie; Servon- 
nel (Claude), soldai au 52* chasseurs A 
DôJe, appelés de la classe 1995. 

Bodentn (Joanny), Lèbre (Antonin- 
Jean), Martinet (René-Auguste). Vignon 
Louis Marie), soldats au 157* régiment 
(d’infanterie; Bouchanin (Jacques-Jean), 
Pacalier (Constant), soldats au 52* ré- 
giment d'infanterie; Bronot (Jean 
Claude), soldat au 16* bataillon d'ariil- 
lerie; Carrèro (Marins), soldat au G0* ré- 
giment d'infanterie ; Omet (Joseph), sol- 
dat au 6* régiment d’artillerie : üoggian i 
(Fernand), soldat au 2* régiment d artil- 
lerie; Martin (Louis), soldat an 75* régi- 
ment d'inlanterie; N ad al (François-Jo- 
seph), Vallaix (Charles), Baunn (Phili- 
bert Claudia*), Martel (Marcel- Albert- 
Raoul). soldats au 158* régiment d'infan- 
terie; Pétrv (Jean-Emile), soldat au 2* 
bataillon de chasseurs A pied; Saintin 
(Charles), soldat au 157* régiment d’in 
fanterie: Vanaret (Gaston Charles), Via- 
lette (Marcol-Henri-Cilicn), Chevillon 
(Eugène-Joseph), Loison (Marie Claude- 
Lucien), soldats au 159* régiment d’in- 
fantérie; Billet (Jean), soldat au 23* ré- 
giment d’infunterie; BrenoniLéon Jean), 
soldat au 12* bataillon de chasseurs al- 
pins; Genevay ( Antoine), soldat au 44* 
régimeot d’infanterie; Goin (Léon), sol- 
dat au 14* chasseurs A pied ; Savoy 
■: Jean Josph), soldat au 14* chasseurs 
A Dôle, appelés do la classe 1906. 

Bouillct (Frédéric Antoine;, appelé de 
lu classe 1900, soldat au 21* bataillon de 
chasseurs A pied, domicilié au 1* arron- 
dissement. 

Iladj (Martial-Antoine), soldat au 99* 
régiment d’infanterie; Laroche (Jean- 
Marcel), appelés de la classe 1906 domi- 
ciliés au G* arrondissement. 

Je vous serai obligé, Messieurs, de 
vouloir bien statuer d'urgence sur ces 
demandes. 

Lyon, le 18 février 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Hbrriot. 


DK LYON 129 

Personnel de service des école* pri- 
maires publiques. — Insuffisance de 
crédit. 

(Commission générale i. — N“ 2727 

Messieurs, le crédit affecté aux traite- 
ments et salaires des gens de service 
attachés aux écoles municipales, pré- 
sente une insuffisance de 4,312 fr. 77 
pour l’année 1907. 

Le budget de 1906 comportait une pré- 
vision de 146,000 francs. A la suite du 
vote du dernier règlement du personnel 
des services municipaux, qui améliorait 
sensiblement la situation des femmes de 
service d'écoles maternelles et des con- 
cierges d’écoles élémentaires, co chiffre 
fut élevé A 151.000 francs au budget pri- 
mitif de 1907. A l'application de co 
réglement vint s’ajouter une mesure bien- 
veillante décidant d’allouer une indem- 
nité aux concierges chargés de l’entre- 
tien dos poêles. Une nouvelle prévision 
fut inscrite au budget supplémentaire 
de 1907. qui porta A 156,000 francs le 
montant des crédits ouverts au budget 
de 1907 pour le personnel dont il s'ugil. 

Si l’on établit quelques comparaisons 
avec l’année 1906, on obtient les chiffres 


suivants: 

Les traitements des con- 
cierges ont subi, en 1907, une 
augmentation totale de. Fr. 

2.066 09 

sui 1906. 

Ceux des femmes de ser- 
vice, une augmentation to- 
tale de 

(..147 81 

Ceux des balayeurs ou ba- 
layeuses, une augmentation 
totale de 

1.429 87 

Les frais de suppléance 
des femmes de service ou ba- 
layeuses ont été supérieurs 
de 

1 ,059 91 

A ceux de 1906. 

Si l'on ajoute A ces chiffres, 
la somme de 

3.620 a 

pour les indemnités allouées 
pour l’entretien des poêles, 
on obtient unedépense totale 
de Fr. 

14.323 68 


supérieure A celle de l’année précédente. 

Il m’a paru ntilede souligner l’impor- 
tance des sacrifices que vous avez con- 
sentis, en une seule année, en faveur de 
cet intéressant personnel et qui se rap- 
portent exclusivement aux améliorations 
que vous lui avez spontanément accor- 
dées. 

Je vous propose. Messieurs, do régu- 
lariser d’urgence ce dépassement par le 
vote d’un crédit do 4 312 fr. 77 A inscrire 
an budget supplémentaire de l'exer- 
cice 1908. 

Lyon, le 19 février 1908, 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Herriot. 


Usine des Eaux de Saint-Clair. — 
Rupture de l’arbre moteur de la 
machine du haut-service ancien. 

(Commission généraio). — N* 2728. 

Messieurs, par un rapport du 14 fé- 
vrier dernier, M. le Directeur de la Voirie 


Digitized by Google 



BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 


130 

m'informe que l'arbre moteur de la ma 
chine n* 1 de l'usine des Eaux de Saint- 
Clair, affectée àl'alimentation du haut- 
Service ancien, s'est rompu en marche 
dans le tourillon portant la manivelle. 

La muchino dont il s'agit a été four- 
nie par le Creuzot en 1863 et depuis 
cette époque l’arbre moteur n'a subi au- 
cune avarie. Cette pièce, d’un diamètn* 
moyen do 390 millimètres et d’nne Ion 
guonr totalo de 4 m. 554, pèse, manivelle 
comprise,4.lClO kilogs. 

Ainsi que le fait remarquer M. le Di- 
recteur de la Voirie, ces dimensions et 
ce poids limitent forcément le choix des 
constructeurs capables de réparer ou 
de livrer une pièce semblable. 

D'autre part, l'urgence de cette répa- 
ration s’impose, car les besoins toujours 
croissants de la consommation obligent 
le service des Eaux a utiliser pendant 
les mois de juin, juillet, août et septem- 
bre les deux machines du haut-Service 
ancien. 

Dans ces conditions, le service de la 
Voirie s’est adressé a MM. Schneider 
et C'* qui ont fait connaître qu’il n'était 
pas possible de faire sur l'arbre rompu 
une soudure présentant toutes les ga- 
ranties désirables. Usont offert do livrer 
h la Ville un arbre neuf en acier doux 
Martin, trempé et recuit au prix do 
3,200 francs, sur wagon en gare de 
Lyon-Saint-Clair. 

En attendant la mise en place de l’ar- 
bre neuf, ce qui demandera un délai 
d'environ trois mois et demi, pour atté- 
nuer la situation en cas d'avarie possi- 
ble de la machine n* 2, le service de la 
Voirie a fait équiper la machine n* 1 
avec un arbre réparé en 1894. Toutefois 
pour limiter les conséquences d’une 
rupture do cette pieee dont la voleur est 
douteuse et qui nesera d’ailleursappcléo 
à fonctionner qu’en cas de nécessité 
absolue, il y aura lieu de placer une 
poutre armée capable d'éviter la chtHe 
ou volant pesant 14.0U0 kilogrammes. 
Cette mesuro de précaution entraînera 
une dépense de 450 francs. 

J’ai en conséquence l'honneur de vous 
proposer. Messieurs, de vouloir bien 
autoriser f Administration municipale A 
faire exécuter les travaux ci-dessus in- 
diqués et a traiter avec MM. Schneider 
et C" pour la fourniture d’un arbre neuf. 

Quant A la somme de 3,650 francs, 
montant total de la dépense, elle pourra 
être imputée sur un crédit d'égal chiffre 
A inscrire an budget supplémentaire de 
l’exercice courant. 

Lyon, le 19 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hrcimior- 


Assurance contre l'incendie des égli- 
ses et édifices religieux — Avenant 
de réduction. - Assurance contre 
l'incendie de l’église Saint- Georges. 
— Projet de police. 

Commission spéciale. — (Affaires courantes.) 

- N- 2729. 

Messieurs, par votre délibération du 
22 juillet 1907, vous avez décidé que les 
contrats d'assurance des églises et édi- 


fices religieux seraient laissés à la charge 
du clergé qui, ayant le profil de la libre 
et gratuite dispositions des locaux, doit 
en équité acquitter les charges prévues 
A l’art. 13 de la loi du 9 décembre 1905. 

En conformité de cette délibération, 
j'ai demandé aux Compagnies La France, 
La Foncière , l’Union ot CUrbaine , qui 
assuraient diverses églises appartenant 
A la Ville, de vouloir bien préparer des 
avenants de rédaction aux polices par 
lesquelles elles garantissaient ces édi- 
fices. 

J'ai cru devoir cependant faire une 
exception en faveur du temple protestant 
do la place du Change, dont une asso- 
ciation cultuelle a demandé la jouis- 
sance, en laissant subsister la police qui 
garantit cet immeuble. 

Les droits de la Ville demeurent d’ail- 
leurs réservés en ce qm concerne le 
recours qu’elle peut exercer, pour le 
paiement des primes, contre l'associa- 
tion bénéficiaire, en vertu de l’article 13 
de la loi du 9 décembre 1905 et de l’acte 
de mise en jouissance. 

Pour Ins mêmes motifs, j’estime qu'il 
y a lieu do contracter an nom de laViile, 
une assurance pour l’église Saint-Geor- 
ges, qni bien que propriété communale, 
était autrefois assurée par les soins de 
la Fabrique de cette paroisse. 

Lo paiement des primes de cette assu- 
rance serait, bien entendu, subordonné 
aux mômes restrictions que celles faites 
pour le temple protestant. 

En conséquence, j'ai l’honneur de vous 
proposer: 

1* D'approuver les projets d'avonants 
de réduction aux polices consenties par 
les Compagnies La France, La Foncière, 
l'Union et l’Urbaine pour l'assurance de 
diverses églises appartenant A la Ville; 

2* D'approuver le projet de police con- 
senti par la Compagnie du Soleil pour 
l’assurance de réglise Saint-Georges 
contre l’incendie. 

Lyon, le 19 février 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Hkrriot. 


HoEpiccB civils de Lyon. — Asile Ste- 
Eugénle. — Transformation de l'an- 
cienne chapelle en salle de raccomo- 
dage et de triage du linge. — Ouver- 
ture d'un crédit. 

Commission spéciale. — (Affaires courantes). 

- N' 2730. 

Messieurs, j’ai l’honneur de vous sou- 
mettre une délibération en date du 22 
janvier dernier, par laquelle lo Conseil 
générai d’administration des Hospices 
civils de Lyon, sollicite l’ouverture au 
budget supplémentaire de l’exercice 
1908,^ fonds extraordinaires, d’uu crédit 
de 5,791 francs pour paiement de la dé- 
pense occasionnée p:ir la transformation 
de l’ancienne chapelle de l'asile Sainte- 
Eugénie en salie permettant d’opérer 
dans des locaux distincts le raccornoda- 
gedu linge propre et le triago du linge 
sale. 

Ce crédit serait imputé sur les ca- 


DE LYON (23 Février 1908] 

pitaux disponibles, sans affectation «pé- 
dale, s'élevant au 31 décembre 1907, a 
la somme de 1,018,926 fr. 83. 

Je vous propose. Messieurs, d'émettre 
un avis favorable sur la suite A donner 
a cette délibération. 

Lyon, le 20 février 1908. 

Le Maire de Lyon , 

Edouard IIskhiot. 


Hospices civils deLyon — Asile Sainte 
Eugénie. — Etablissement d'un pont 
a bascule. — Ouverture de crédit. 

Commission spéciale. — (Affaires courantes i 
- N* 2734. 

Messieurs, daos sa séance du 22 jan- 
vier dernier, le Conseil général d'admi- 
nistration des Hospices civils de Lyon 
& décidé l'installation d’un pont a bas- 
cule a l'asile Sainte-Eugénie. 

En raison de l'éloignement de l’im- 
meuble et de la spécialité du travail, les 
travaux et fournitures seraient exécutés 
par voie de regie et la somme de 2,973 fr. 
nécessaire au paiement de la dépense 
serait imputée sur les capitaux dispo- 
nibles, sans affectation spéciale, dont 
le reliquat s’élève a ce jour a 537,387 fr. 
33 c. 

J 'ai l’honneur de vous soumettre, avec 
les pièces s'y rapportant, la délibéra- 
tion prise A ce sujet en vous priant. 
Messieurs, d émettre votre avis sur la 
suite a lui donner. 

Lyon, le 20 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouaia Hbkriot. 


Hospices ci vils de Lyon. — Installation 
de chambres d’internes à l'Hôtel - 
Dieu. — Ouverture de crédit. 

Commission spéciale. — (Affaires courante»! 

— N* 2732. 

Messieurs, j'ai l’honneur de vous sou- 
mettre une délibération en date du 
15 janvier Jernier, par laquelle lo Con- 
seil général d’administration des Hospi- 
ces civils de Lyon sollicite l'ouverture 
au budget additionnel de l’exercice 1908, 
fonds extraordinaires, d’un crédit dé 
7,700 francs pour paiement du mobilier 
et objets divers nécessaires à l’installa- 
tion de quatorze chambres d'internes 
qui vont être prochainement créées i 
rilôtel-Dien. 

Ce crédit serait imputé sur les capi- 
taux disponibles, sans affectation spé- 
ciale, s'élevant au 31 décembre 1907 a la 
somme de 1,018,926 fr. 83. 

Je vous proposo. Messieurs, d’émet- 
tre un avis favorable sur la suite A don- 
ner A cette délibération. 

Lyon, le 20 février 1906. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard ÜEiuuor 


-OC 



131 


123 Février 1908] BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE 


Hospices civils de Lyon.— Charité. — 
Installation du chauilage à vapeur 
a basse pression. — Ouverture d'un 
crédit. 

Commission spéciale.— (Affaires courantes}. 

— N* 2733. 

Messieurs, dans sa séance du 15 jan- 
vier dernier, le Conseil général d’admi- 
nistration des Hospices civils de Lyon a 
décidé qu’il y avait lieu de faire procé- 
der à l'installation du chaufTage à va- 
peur à basse pression dans les services 
des docteurs Fabre, VVeiU et Vignard, a 
l’hospice de la Charité. 

Pour faire face A la dépense de 
38,790 irancg occasionnée par cette 
transformation, ouverture serait faite 
au budget additionnel de l’exercice 1908, 
d’un crédit de pareil chiffre à imputer 
sur les capitaux disponibles sans affec- 
tation spéciale, qui s’élevaient au 31 dé- 
cembre 1907 à 1,018,926 fr. 83. 

En raison de leur spécialité, ccs tra- 
vaux et fournitures feront l'objet d’une 
adjudication restreinte. 

J’ai l’honneur de vous soumettre, avoc 
un devis à l'appui, la délibération prise 
a ce sujet, en vous priant, Messieurs, 
d'émettre votre avis sur la suite à lui 
donner. 

Lyon, le 20 février 1908. 

Le Maire de Lyon , 
Edouard Hbrriot 


Hospices civils de Lyon. ~ Hôpital 
St-Pothtn. Complément do 1 ins- 
tallation du chauflage A vapeur à 
basse pression. — ^Ouverture d'un 
crédit. 

Commission spéciale. — (Affaires courantes. 

— N* 2734. 

Messieurs, dans sa séance du 22 jan- 
vier dernier, le Conseil général d’admi- 
nistration des Hospices civils de Lyon a 
décidé qu'il y avait lieu de compléter 
l'installation* du chauffage A vapeur A 
basse pression, dans les divers services 
de l'hôpital Saint-Pothin . 

Ponr payer la dépense de 58,3*23 fr. 
occasionnée par ces travaux, ouverture 
serait faite au budget additionnel de 
l’exercice 1908, d’un crédit de pareil 
chiffre A imputer sur les capitaux dis- 
ponibles, sans affectation spéciale, dont 
le reliquat s’élève a ce jour A 537,367 fr. 
33 c. 

En raison de leur spécialité, ces tra- 
vaux et fournitures seraient exécutes 
par voie d'adjudication restreinte. 

J’ai l’honneur do vous soumettre, avec 
les devis s’y rapportant, la délibération 
rotative A cette affaire en vous priant, 
Messieurs, do vouloir bien émettre votre 
avis sur la suite à lui donner. 

Lyon, le 20 février 1908. 

Le Maire de Lyon, 
Edouard Hkrriot. 


Emprunt de 34 millions pour l’exécu- 
tion de grands travaux d'édilité. 

(Commission générale). — N* 2735 

Messieurs, vous avez récemment vote 
la construction des Abattoirs de la 
Mouche, l'édification sur divers points 
de la Ville de nombreux groupes sco- 
laires, la création d'un Orphelinat mu- 
nicipal de garçons, l’élargissement de la 
rue dos Tubles-Claudieunus, le prolon- 
gement de la rue Jacquard et du cours 
Charlemagne, l’extension et l'ameliora- 
tion du service des Eaux, etc. 

Vous venez également du décider, dans 
votre dernière seance, 1 édification d’un 
nouveau Lycée de garçons et d’une 
école primaire supérieure dans le & 
Arrondissement, la construction du 
pont do l'Homme-de la-Koche et la 
reconstruction des ponts do La Keuillôe 
ot de l'Hùlel-üieu. 

D'autre part, vous Otes actuellement 
saisis des projets relatifs A la construc- 
tion d’un lour crématoire, à l'etablisse- 
ment d'urinoirs et de latrines publiques 
ot A la réfection de l’entrepôt des Doua- 
nes. 

Enfin, je compte vons soumettre très 
prochainement un certain nombre d'au- 
tres améliorations dont l’étude sera in- 
cessamment terminée, et qui me parais- 
sent devoir (igurer dans le programme 
des travaux d’ediiité dont l'exécution 
s’impose. Parmi ces travaux, je citerai 
notamment la mise en état de viabilité 
do l’avenue de Saxe prolongée, la cons- 
truction d’une usine pour l'incinération 
des immondices, l'achèvement du Con- 
servatoire de musique, la construction 
d'une Morgue, l'édification du monu- 
meot Uailleton, l’élargissement de la 
rue Saint-Pothin, etc. 

L’ensemble de ces dépenses, telles 
qu’elles résultent des évaluations por- 
tées dans le tableau ci-annexé, s’élève A 
la somme totale de 34 millions, y com- 
pris 898,681 francs pour imprévus et 
travaux divers à déterminer. 

Des travaux Aussi important? et dont 
le bénéfice est surtout acquis aux géné- 
rations futures, ne sauraient être préle- 
vés sur les recettes normales du budget. 
C’est donc au moyen d’un emprunt qu’il 
convient de se procurer les ressources 
nécessaires A leur exécution. Mais, 
comme on le verra plus loin, le yage de 
cet emprunt est dès à présent amure «an* 
qu'il soit nécessaire de recourir à de 
nouveaux impôts. 

Bien que tons les travaux dont il 
s’agit ne puissent pas être entrepris en 
même temps et que leur execution 
paraisse dc\oir être échelon née sur 
une assez longue période (cinq ou 
six ans environ), j'BStime qu’il y au- 
rait avantage pour la Ville a s’assurer 
dès A présent la totalité des ressources 
qui lui seront nécessaires pour l’exécu- 
tion intégrale de son programme do 
travaux. Les conditions de prêt sont 
d'autant plus favorables que la somme A 
emprunter est plus importante; une 
operation qui porte sur un chiffre élevé 
est proportionnellement moins coûteuse 
qu’une opération disséminée. 

J'ai donc engagé avec divers établis- 


DR LYON 

semonts de crédit des pourparlers on 
vue de la réalisation d’un emprunt d’en- 
viron 30 millions, chiffre qui, comme on 
l’a vu {dus haut, sera un peu dépassé. 
Ce dépassement, jo dois le dire, ne sau- 
rait modifier désavantageusement les 
conditions des prêts qui nous sont of- 
ferts ; elles ne pourraient que les amé- 
liorer. 

En vous rendant compte de mes dé- 
marches, jecrois devoir donner quelques 
renseignements d’ordre général sur les 
emprunts communaux. 

{. _ La loi du 7 avril 1902 a modifié 
les dispositions de la loi du 5 avril 1884 
on ce qui concerne les contributions 
extraordinaires des communes et les 
emprunts dont le chiffre dépassé un 
million ou dont l'amortissement excède 
trente ans. Une loi n’est plus nécessaire 
pour autoriser ces contributions et ces 
emprunta ; il suffit d'un décret du Prési- 
dent de la République rendu en Conseil 
d’Etat. 

Les actes d'autorisation des emprunts 
stipulent généralement au’ils peuvent 
être réalisés soit avec publicité et con- 
currence, soit de gré a gré, soit par voie 
do souscription publique avec faculté 
d’émettre des obligations au porteur ou 
transmissibles par endossement, soit en- 
fin directement auprès de la Caisse des 
Dépôts et Consignations, de la Caisse 
nationale dos retraites pour la vieillesse 
ou du Crédit Foncier de France, aux 
conditions de ces etablissements. 

Les traités de réalisation des em- 
prunts communaux, qui constituent «ne 
opération distincte et postérieure A l’acte 
d autorisation, sont approuvés par le 
Ministre do l’Intérieur lorsqu’il s’agit 
d’une ville ayant au moins 100,000 francs 
do revenus. (Décret du 13 avril 1861.). 
Celte disposition est évidemment appli- 
cable A l'emprunt projeté. 

Comir.e il vient d'ètre dit, ces traités 
peuvent revêtir l’une des trois formes 
suivantes : 

1* Adjudication. — Le mode d'emprunt 
avec publicité et concurrence, c’est-A- 
dire par voie d’adjudication publique ou 
restreinte, est rarement employé par les 
communes, qui ont A leur disposition 
d'autres moyens plus cfficuceset surtout 
plus certains d'assurer la concurrence. 
Le système de l’adjudication, excellent 
en principe, est parfois faussé dans ses 
résultats par des manœuvres occultes 
autant qu'illicites, qu'il n'est malheureu- 
sement pas toujours possible de prévenir 
ou de réprimer. Or. dans une opération 
financière de grande importance, qui 
met en mouvement des intérêts consi- 
dérables, il faut avant tout éviter un 
échec qui serait déplorable pour le bon 
renom des finances municipales, et qui 
influerait défavorablement sur les pour- 
parlers ultérieurs en vue d’un traité do 
gré A gré. 

J’estime qu'il y a lieu d’écarter ce pro- 
cédé, qui, malgré l’apparence, ne nous 
occasionnerait que des déceptions. 

2* Souscription publique. — L’émis- 
sion d’un emprunt par souscription pu- 
blique, au moyen d’obligations au por- 
teur ou transmissibles par voie d’en- 
dossement, est lo procédé employé le 



132 


BULLETIN MUNICIPAL OFFICIEL DE LA VILLE DE LYON 


plus communément par l'Etat, la ville 
du Paris, les Compagnies de Chemins 
de fer, le Crédit Foncier, etc. Il néces- 
site pour réussir de puissants moyens 
d'action, la coopération plus ou moins 
intéressée dus maisons de banque, et 
une publicité considérable et coûteuse. 

Aussi, pour parer à tout aléa, un 
grand nombre de villes qui emploient ce 
mode d’emprunt ont-elles recours & la 
garantie d'un établissement de crédit, 
qui prend ferme l'emprunt à un prix dé- 
terminé et qui se charge de tous les 
Irais d'émissions. C'est ainsi qu'a pro- 
cédé la ville de Lyon pour son grand 
emprunt de conversion de 1880. 

A cuite époque, la Ville désirait se pro- 
curer 01, 7 <5,000 francs pour rembourser 
des prêts antérieurs contractés à des 
taux d'intéréts devenus onéreux. Elle 
s'adressa au Crédit Lyonnais, qui s'offrit 
à lui prêter cette somme moyennant le 
paiement de trente-quatre annuités d’im- 
portance variable. Le capital compris 
dans ces annuités s’élevait A 68,507.6Q0f. , 
plus 2,545,500 francs de lots, soit en 
tout 71,053,000 francs. Le Crédit Lyon- 
nais, pour se rembourser, avait la fa- 
culté d’émettre des obligations au por- 
teur ou nominatives d’une valeur nomi- 
nale do 100 francs rapportant 3 
d’intérêts. En fait, par suite de la diffé- 
rence entre le capital reçu et celui rem- 
boursé par la Ville, l’in térôt de l'emprunt 
s’est trouvé porté à 3,375 */.» non compris 
O fr. 30 pour les lots, soit au total 

3,6757- 

D’après le traité intervenu, les condi- 
tions d’émission des obligations étaient 
fixées par le Crédit Lyonnais, étant en- 
tendu que la différence entre le prodait 
de la souscription et le montant des 
sommes versées à la Ville appartenait 
A rétablissement de crédit pour la rému- 
nération de ses services et le rembour- 
sement de ses frais. Ces irais compre- 
naient, outre ceux d’émission, de publi- 
cité et d’établissement des titres, une 
sommeimportante comme compensation 
de l'abonnement au timbre des obliga- 
tions, restant A la charge de la Ville. 

Je me suis étendu un peu longuement 
sur cette convention avec le Crédit 
Lyonnais parce qu’elle a servi de modèle 
pour une proposition qui m’a été récem- 
ment faite par cette maison de banque 
en vue de la réalisation du présent em- 
prunt. Le Crédit Lyonnais garantirait A 
la Ville l’émission publique d’un em- 
prunt de 30 millions, avec obligations 
ao 100 francs A lots ou sans lots, sui- 
vant qu’on adopterait l’une des cinq 
combinaisons qu’il indique. Dans tous 
les cas, le taux d'intérét pour la Ville ne 
dépasserait pas, tout compris, 3.725 •/,. 
L’établissement se chargerait de tous 
les frais d’émission et de souscription, 
et probablement aussi dos frais de timbre 
des titres, bien que cela ne soit pas net- 
tement spécifié. 

Cette proposition n'est, du reste, qu'un 
avant-projet susceptible d’étre complété 


et peut-être amélioré suivant le cours 
des pourparlers. 

3* Traité de gré à gré. — Les commu- 
nes qui n'ont recours pour leurs em- 
prunts ni A l'adjudication, ni A l'émission ! 
publique, s'adressent le plus souvent A 
la Caisse des Répéta et Consignations, 

A la Caisse nationale des retraites pour 
la vieillesse ou au Crédit Foncier de 
France. 

Ces établissements, placés sous la sur- 
veillance et le contrôle do l'Etat, sont 
les grands pourvoyeurs des communes. 
I>ears tarifs de prêts, fixés A un taux 
déterminé et uniforme, sont cependant 
susceptibles de réduction lorsqu'il s’agit 
d'importantes opérations financières. 

En 1906, le tarif de la Caisse dus Dé- 
pôts était de 3,75 7. êt celui de la Caisse 
des retraites do 3,857. Mais la durée de 
l'amortissement était limitéo A vingt ans 
pour la première et A trente ans pour la 
seconde, sauf dérogation nécessitant 
l'approbation ministérielle. 

Le Crédit Foncier a plus de latitude, 
et je dois vous faire part d’une proposi- 
tion qui m’a été faite par le directeur de 
cet établissement, notre prêteur habi- 
tuel depuis un grand nomore d années. 

Il s'offre A nous prêter 30 millions au 
taux de 3,75 7.. en limitant A 15 ans 
la période d’irremboursabilité de l’em- 
prunt, dont l'amortissement serait réparti 
su r une période de cinquante ans. I. a Ville 
aurait la faculté d’échelonner sur plu- 
sieurs années l’encaissement de l’em- 
prunt, et elle bénéficierait de l’intérêt 
des prêta différés à raison de 3,75 7. i 
pendant les deux premières années, i 
île 3,50 7. pendant la troisième année, | 
de 3,25*/. pondant la quatrième, de 37. j 
pendant la cinquième et de 2,50 7. A 
partir de la sixième année. 

Dans l'état actuel des pourparlers, 1 
cette dernière proposition me parait 
plus avantageuse pour la Ville que la i 
précédente. La très minime différence 
de 0 fr. 025 •/. qu’elle présente en plus 
sur le taux d'intérêt n’est qu'apparente; 
elle est largement compensée par d'au- 
tres avantages importants. 

Comme vous le savez, le paiemcntdcs 
coupons, le remboursement des obliga- 
tions sorties aux tirages, le transfert des J 
titres et rétablissement de certificats 
nominatifs, nécessitent des opérations 
complexes, minutieusement décrites 
dans un règlement du 23 juin 1879. A la 
suite de la mise en vigueur de ce 
règlement, qui a coïncidé avec l'émis- 
sion de l'emprunt de 1880, le personnel 
de la recette municipale a dû être nota- 
blement accru, et cet accroissement est 
une des causes de l’augmentation de 
traitement accordée au Receveur muni- 
cipal. 

La Ville, de son côté, est chargée du 
contrôle de toutes les opérations de la 
dette, ainsi que de l’ordonnancement des 
dépenses qu'elle occasionne. Elle doit 
assurer A ses frais le tirage des obliga- 


(23 Février 1908] 

tiens et la publicité qu’il nécessite; elle 
paye les frais de timbres-quittances des 
bordereaux, etc. 

Ajoutons, pour être complet, que le 
transfert et la garde des titres écban 
gés contre des certificats nominatifs est 
une cause permanente de soucis ot d’em- 
barras tant pour la Ville que pour le 
receveur municipal. Les règlements ad- 
ministratifs, interprétés avec plus ou 
moios de rigueur, ont suscité parfois de 
vives et nombreuses réclamations, dont 
l'écho est parvenu an Conseil municipal. 
Un procès, qui a duré plusieurs années 
et qui a coûté des sommes importantes 
en frais do procédure et dommages-in- 
térêts, a même été intenté A la Ville a 
l'occasion d'une opération de transfert 
non prévue par le règlement et que le 
receveur municipal n'avait pas voulu 
faire, craignant d'engager sa responsa- 
bilité. 

Avec les prêts du Crédit Foncier, tous 
ces frais, embarras et complications 
sont évités. La Ville re